Corneille à trois yeux

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : the three-eyed crow

La corneille à trois yeux est un personnage mystérieux lié aux anciens dieux qui vit au-delà du Mur. Elle semble contacter des personnes par le truchement de leurs rêves[1][2], en leur apparaissant sous la forme d'une corneille dotée de trois yeux, dont l'un est doté d'un savoir terrifiant[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Rêves et prophéties.

Dans AGOT

Cette créature douée de parole apparaît dans les rêves de Bran Stark. Sa première apparition a lieu lors du coma consécutif à sa chute à Winterfell. Après lui avoir demandé du blé[N 1][3][4], elle lui apprend à voler dans son rêve puis lui montre ce qui se cache derrière les contrées de l'éternel hiver et la menace qui pèse sur les Sept Couronnes[N 2][1].

La corneille revient dans un autre rêve de Bran : elle l'emmène vers les cryptes de Winterfell, où il retrouve son père[5].

Il semble que la corneille à trois yeux cherche à rencontrer Bran afin de réveiller ses pouvoirs latents et de lutter contre la venue des Autres.

Dans ACOK

Jojen Reed apprend à Bran que dans sa jeunesse, alors qu'il était atteint d'une fièvre griseaux, une corneille à trois yeux est venue lui rendre visite en rêve. Ses rêves verts semblent provenir de ce premier contact avec la corneille qui a peut-être éveillé ses capacités latentes. C'est un rêve au cours duquel il voit un loup ailé emprisonné par des chaînes de pierre qui le pousse à se rendre à Winterfell avec sa sœur Meera sur les conseils de leur père, lord Howland Reed. Là, il raconte ses rêves à Bran, et lui dit que la corneille réside au-delà du Mur. D'après lui, elle cherche à ouvrir le troisième œil de Bran qu'elle lui a donné, et qu'en voyant par cet œil, celui-ci pourrait voir la vraie nature des gens, le passé et l'avenir, et toutes les régions du monde. Mais Bran refuse d'abord cette possibilité, encouragé en cela par les leçons rationalistes de mestre Luwin[2]. Si le troisième œil est un attribut de la corneille, son ouverture, d'après Jojen, correspond à l'état de transe dans lequel sont plongés les zomans lors de leurs contacts oniriques avec les animaux auxquels ils sont liés [6].

Dans ASOS

Après le sac de Winterfell, Jojen Reed convainc Bran que la corneille pourrait être le maître à même de lui permettre de développer pleinement ses capacités latentes. Bran décide alors de se rendre au-delà du Mur pour la rencontrer [7]. Le personnage énigmatique Mains-froides semble être son émissaire venu à Fort Nox pour trouver Bran et ses compagnons [8]. Ne pouvant lui-même franchir la barrière magique du Mur, il utilise Samwell Tarly qui peut franchir la porte Noire pour lui amener le « prince »[N 3] [9] dont il attend la venue[10].

Dans ADWD

Lorsque Bran et Meera demandent à Mains-froides qui est la corneille à trois yeux, celui-ci leur répond que la corneille est un ami, et le dernier des vervoyants[11]. Arrivés après des semaines de marche aux grottes des enfants de la forêt, Bran et ses compagnons y sont mis en présence de la « corneille », qui n'est autre que Brynden Rivers. L'ancien lord Commandant de la Garde de Nuit est assis sur un trône de racine de barral, et son aspect est cadavérique : sa chair est desséchée, sa peau blanche tendue sur ses os est couverte de plaques de champignons, et son corps est pénétré de blanches racines, jusqu'à l'orbite de son œil énucléé. Il est cependant encore bien vivant, et il révèle à Bran qu'il ne pourra pas lui rendre ses jambes, mais qu'il pourra lui apprendre à voler[12].

Après maintes discussions, Brynden aide effectivement son apprenti à contrôler un oiseau. Pour l'étape suivante, le vieillard demande à Bran d’avaler une pâte blanche veinée de rouge (faite à partir de germes de barral écrasés) puis de libérer son esprit pour entrer dans l’arbre-cœur par ses racines, pour voir par les barrals mêmes[13].

Voir aussi

Articles de l'encyclopédie

Les approfondissements de La Garde de Nuit

Icone star.png L’Histoire de la corneille à trois yeux, article de blog écrit par DroZo.

Notes et références

Notes

  1. "Corn" en version originale, traduit par « grain » dans le cas du corbeau de Mormont (cf. notamment A Game of Thrones, Chapitre 22, Tyrion et A Feast for Crows, Chapitre 06, Samwell).
  2. Bran voit aussi les cadavres d'autres « rêveurs » qui ont peut-être aussi été contactés par la corneille mais qui n'ont pas survécu à ce contact ou au traumatisme qui est à son origine.
  3. La formulation de Mains-froides semble évoquer la prophétie du « prince qui fut promis », même si Bran Stark ne semble pas correspondre aux signes avancés par Mélisandre d'Asshaï (cf. A Storm of Swords, Chapitre 26, Davos).

Références