Autres

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


V.O. : the Others ou the "white walkers"

Un frère de la Garde entouré par des Autres, illustration par ©Amok

Les Autres, appelés aussi les « marcheurs blancs »[N 1], sont des créatures légendaires de l'au-delà du Mur. Liée à la venue de l'hiver, leur première apparition semble remonter à la Longue Nuit, il y a huit mille ans, lors de l'Âge des Héros. Défaits à la bataille de l'Aube, ils sont depuis rentrés progressivement dans les légendes pour les peuples des Sept Couronnes.
Selon l'archimestre Fomas, les Autres ne seraient qu'une tribu des Premiers Hommes, hypothèse publiée dans son ouvrage Les Mensonges des Anciens mais rejetée par les mestres[1].

Description

La présence des Autres est accompagnée d’un froid terrible. Ils peuvent prendre la forme d'êtres grands et décharnés, dont la peau est d’un blanc très clair et les yeux d’un bleu artificiel, inhumain. Ils peuvent se mouvoir en silence[2] et avec souplesse et légèreté, leurs pieds ne s'enfonçant pas dans la neige[3][4].

Les Autres manient des épées translucides comme le cristal qui dégagent une faible lumière bleue et qui émettent un son strident lorsqu'elles pénètrent un corps ou une flamme. Ces épées sont tellement froides qu'elles peuvent briser l'acier en morceaux[5]. Ils semblent recouverts d'une armure laiteuse et souple[3], qui serait impénétrable aux armes ordinaires. Ils sont plus forts que les hommes mais craignent le feu[6]. Ils sont surtout vulnérables à l’obsidienne (le verredragon), qui les fait fumer et fondre[3] et au mystérieux « acierdragon » (qui pourrait être l'acier valyrien)[5]. Ils haïssent aussi le fer, le soleil et toutes les créatures à sang chaud[7]. Ils semblent par ailleurs posséder leur propre langage[N 2].

Les Autres peuvent également sembler n'être qu'une brume blanche et glaciale, une ombre, mais une ombre avec des dents[8].

Quand un Autre tue une créature vivante, cette dernière devient un mort-vivant[N 3] avec un corps froid, les yeux bleus, les mains noires et la chair blanche. Il est nécessaire de brûler les dépouilles pour éviter que les cadavres qu'ils ont tués ne se relèvent sous leur emprise[9]. Ils peuvent aussi monter des cadavres d'ours, de mammouths ou chevaux animés[3], et utiliser des araignées de glace pour pister leurs victimes[7][9].

Histoire

Longue Nuit

Icone loupe.png Voir article détaillé : Longue Nuit.

La Longue Nuit, il y a huit mille ans, marque la première apparition des Autres. Après avoir menacé l'ensemble des royaumes humains de Westeros, ils furent vaincus lors de la bataille de l'Aube. Cette première apparition est à l'origine de l'édification du Mur, et de la fondation de la Garde de Nuit[7].

Le Roi de la Nuit

Icone loupe.png Voir article détaillé : Roi de la Nuit.

Le treizième lord Commandant de la Garde de Nuit est réputé pour avoir cédé aux sortilèges des Autres, et avoir menacé de faire basculer la Garde dans le camp de ces derniers. Connu sous le nom de Roi de la Nuit, il fut abattu par le roi du Nord de la maison Stark de Winterfell allié au sauvageon Joramun qui utilisa le légendaire Cor de l'Hiver pour « éveiller les géants des profondeurs de la terre »[6].

Les Autres dans la saga

Dans AGOT

Les Autres ne sont plus que des figurants dans les histoires de vieilles femmes, comme Vieille Nan[7]. Seuls les vétérans de la Garde de Nuit, comme Yoren, semblent encore croire à leur existence, et à leur retour possible[10].

La destruction par les Autres de la patrouille de ser Waymar Royce (et sans doute d'autres groupes d'hommes de la Garde de Nuit et de sauvageons) reste mystérieuse, aucun survivant n'étant revenu au Mur[2]. Des rumeurs parlent cependant de « marcheurs blancs » sur la Grève glacée. Mais seule l'attaque des cadavres réanimés des patrouilleurs Othor et Jafer Flowers laisse présager leur retour[11].

Dans ACOK

Lors de son premier passage au manoir de Craster, Jon y apprend par Vère que le maître des lieux sacrifie des animaux et ses fils nouveaux-nés aux Autres. Lord Jeor Mormont lui confirme ces faits, connus de tous les patrouilleurs de la Garde de Nuit[12].

Dans ASOS

L'armée des Autres, composée de morts-vivants humains et animaux, parmi lesquels un ours des neiges, inflige une défaite cinglante aux trois cents hommes de la Garde de Nuit retranchés sur le Poing des Premiers Hommes[3][13].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille du Poing des Premiers Hommes.

Cette attaque permet cependant à la colonne de sauvageons de Mance Rayder de progresser vers le Mur[6], malgré le harcèlement des Autres, qui fait plusieurs victimes[8]. En outre, pendant la retraite des hommes de la Garde, Samwell Tarly parvient à détruire un Autre d'un coup de dague en verredragon[3].

Dans ADWD

Lorsque Tormund traverse le Mur accompagné de près de quatre mille sauvageons, lord Snow lui demande des informations à propos des Autres. Tormund est d'abord réticent à en parler du mauvais côté du Mur mais finit par dire qu'ils étaient toujours présents près du cortège, ne se dévoilant pas sous le soleil mais attaquant les éclaireurs et les sauvageons isolés à la moindre occasion. À la tombée du jour, le peuple libre se protégeait en encerclant le camp de feux, mais, certaines nuits, un froid intense les éteignait et on comptait de nombreux morts et spectres au matin. Il décrit également les Autres comme des « ombres avec des dents » entourées d'une brume blanche et d'un froid si intense qu'il devient douloureux de respirer[8].

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Dans la série télévisée, seul le terme de White Walkers (marcheurs blancs) est utilisé.
  2. Ce langage est nommé Skroth dans les crédits de l'épisode pilote de la série télévisée.
  3. wight en version originale, généralement traduit par spectre ou créature.

Références