Démon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Demon

Le démon est une créature maléfique commune à de nombreuses cultures. On les retrouve ainsi dans la statuaire valyrienne de Peyredragon[1] et les démons passent pour hanter la mer Fumeuse qui a remplacé une partie de la péninsule valyrienne suite au Fléau[2] ainsi peut-être que la « route des démons », route valyrienne de mauvaise réputation[3][4][5] allant de Meereen à Volantis[6]. On dit que, lors du Fléau de Valyria, le sang noir des démons et du verredragon tombèrent en pluie de nuées rouges[7]. Ces créatures font aussi partie du folklore des îles d’Été où ils sont associés aux ténèbres[8]. On retrouve aussi les démons dans la culture des Sept Couronnes, notamment dans la religion des Sept[9][10], en tant que serviteurs du Sire des Sept Enfers[11]. Les Fils du Guerrier passaient notamment pour être des chasseurs de démons[12]. Au-delà du Mur, les sauvageons décorent parfois leurs boucliers de cuir de visages démoniaques[13][14][15]. Ils ont aussi donné son nom à un poison, le daemonium[16]. Des démons hanteraient les ruines maudites de Durlieu[17]. Les chansons prétendent que les démons peuvent être tués par le fer froid[18] tout comme d'autres créatures maléfiques[19][N 1]. Les pratiquants de la magie noire sont réputés confier leur progéniture aux démons contre l'apprentissage de pouvoirs occultes[11], tout comme les maegis sont réputés en Orient pour coucher avec des démons[20]. Dans les Sept Couronnes, il arrive que les armuriers façonnent des heaumes à l'image de têtes démoniaques[21][22], alors que les esclavagistes de la baie des Serfs apposent une marque de démon au fer rouge sur la joue des esclaves qu'ils jugent dangereux[23].

Notes et références

Notes

  1. Les légendes semblent indiquer que les Autres craignent eux aussi le fer froid (cf. A Game of Thrones, Chapitre 25, Bran), et le roi Stannis Baratheon les qualifie de démons de neige, de glace et de froid (cf. A Storm of Swords, Chapitre 79, Samwell).

Références