Hommes de la reine

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Queen's man

Les hommes de la reine désignent originellement, parmi les partisans du roi Stannis Baratheon, ceux qui ont embrassé la religion de R'hllor sous l'influence de Mélisandre d'Asshaï. Ce terme vient du fait que c'est la reine Selyse Baratheon qui fut la première convertie à ce culte dans l'entourage de son mari[1][2], et qui a introduit Mélisandre à la cour (mais, par la suite, et pour certains, la « reine » en question désigne en réalité Mélisandre elle-même[3][4]). Le même terme désigne ensuite tous les convertis à R'hllor sous l'influence de Mélisandre.

Par opposition, les hommes du roi désignent ceux qui sont restés fidèles aux Sept au sein de la cour de Peyredragon.

Les hommes de la reine dans la saga[modifier]

Dans ACOK[modifier]

Le septuaire de Peyredragon est vandalisé par les hommes de la reine malgré les protestations des fidèles des Sept, dont certains tentent de s'y opposer par les armes, ce qui leur vaut d'être emprisonnés. Les antiques statues des Sept sont brûlées devant les portes du château sur l'ordre de Mélisandre, en offrande à R’hllor[5].

Dans ASOS[modifier]

Lorsque le roi Stannis laisse son épouse à Fort-Levant, un certain nombre de chevaliers restent avec elle pour la garder et l'escorter (dont ser Brus Buckler, ser Malegorn de Pourprétang, ser Patrek du Mont-Réal et ser Narbert Grandison). Son oncle, ser Axell Florent, se fait décerner le titre de « Main de la Reine »[4].

Dans ADWD[modifier]

À Châteaunoir, Mélisandre convertit une douzaine de frères noirs et une cinquantaine de sauvageons. Elle rassemble ses fidèles tous les soirs pour une prière devant le feu[6]. Les autres fidèles de R'hllor, au nombre d'une centaine[7], suivent le roi Stannis dans sa marche vers Motte-la-Forêt, puis Winterfell. Plusieurs pensent que la tempête de neige qui entrave leur progression est déchaînée par les faux dieux du Nord, et certains suggèrent au roi de faire un sacrifice à R'hllor, mais le roi n'y donne d'abord pas suite[3], avant d'accepter que des condamnés à mort pour anthropophagie ne soit brûlés en sacrifice au dieu Rouge[7]. Après le départ du roi, arrive à Châteaunoir son épouse, la reine Selyse, censée y faire étape sur sa route pour Fort Nox[4]. Son escorte comprend de nombreux adeptes de R’hllor[8].

Voir aussi[modifier]

Notes et références[modifier]