Meria Martell

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Meria Martell
Identité
V.O. Meria Martell
Yellow Toad of Dorne
Surnom Crapaud jaune de Dorne
Statut
Rang noble
Titre princesse de Dorne
Naissance vers -80
Décès 13
Blasons
La princesse Meria dirigeait la maison Martell
Princesse de Dorne
◄ inconnu Nymor Martell

Née aux alentours de l'an -80, Meria Martell était la princesse régnante de Dorne lors de la Conquête d'Aegon[1] et pendant toute la première guerre Dornienne[2].

À cette époque, elle était devenue obèse, aveugle et presque chauve, mais encore très intelligente. Sa peau jaune et avachie lui avait valu le surnom de « Crapaud jaune de Dorne »[1].

Histoire[modifier]

Le règne de la princesse Meria aurait commencé alors qu'elle avait vingt ans[1].

Elle est probablement mise au courant des événements qui se sont produits lors de la bataille du Dernier Orage et de la bataille du Champ de Feu, ou lors de la prise d'Harrenhal[2]. Souhaitant échapper au joug d'Aegon, elle met au point avec ses bannerets une stratégie qui permettra à Dorne de résister à Aegon et à ses dragons[1].

Lorsque Rhaenys Targaryen, montée sur Meraxès, vient à Dorne pour soumettre la principauté à son frère, elle ne rencontre aucune résistance, mais elle ne trouve dans les châteaux que des femmes et des enfants, qui refusent de révéler ce que sont devenus leurs hommes. Arrivée à Lancehélion, elle y trouve la princesse Meria, qui refuse de combattre, mais aussi de se soumettre, et qui l'avertit qu'une invasion de Dorne sera à ses risques et périls. Rhaenys répond que, si elle revient, ce sera « avec le sang et le feu » ; à cela, Meria réplique : « Insoumise, invaincue, intacte »…[1]. Ce stratagème permet à Dorne d'infliger à Aegon le Conquérant l'unique défaite de toute sa Conquête.

En l'an 4, Aegon prétend à nouveau s'emparer de Dorne et lance la première guerre Dornienne. Les Dorniens évitent une nouvelle fois tout combat, rendant simplement leurs châteaux sans opposer la moindre résistance. L'ost Targaryen parvient jusqu'à Lancehélion, où Meria Martell elle-même est introuvable. Aegon se proclame vainqueur et rentre à Port-Réal, laissant Dorne sous l'autorité de lord Jon Rosby, qu'il nomme gouverneur de Lancehélion et des Sables. Toutefois, dès qu'il est de retour à Port-Réal, les Dorniens se rebellent et reprennent leur indépendance. Meria Martell aurait elle-même défenestré lord Rosby[2].

Dans les années qui suivent, Meria Martell tient tant bien que mal Dorne hors du contrôle des Targaryen malgré des années d'affrontement. Entre 11 et 12, Aegon et sa sœur-épouse Visenya passent au feu de leurs dragons toutes les places importantes de la principauté à l'exception de Lancehélion. À Dorne, une rumeur veut que les Targaryen n'osent pas s'en prendre aux Martell, car la princesse Meria aurait trouvé à Lys un habile moyen pour tuer les dragons[N 1][2].

En l'an 13, la princesse Meria décède. Son fils, le prince Nymor, parvient à obtenir la paix avec Aegon dans des circonstances mystérieuses, mais sans renier le vœu de sa mère : maintenir Dorne en dehors des conquêtes d'Aegon le Conquérant[2].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Cette information est contredite par l'archimestre Timotty. Dans son ouvrage, intitulé Conjectures, il avance que les Targaryen épargnaient Lancehélion en espérant que les Dorniens se retourneraient contre les Martell. Yandel semble aussi de cet avis, puisqu'il rappelle que des lettres avaient en effet été expédiées aux maisons dorniennes, accusant les Martell d'avoir acheté leur sécurité contre le reste de Dorne (cf. Les origines de la saga, Dorne face aux Dragons).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Les origines de la saga, La Conquête.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3 et 2,4 Les origines de la saga, Dorne face aux Dragons.