Première guerre Dornienne

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

La première guerre Dornienne est un conflit majeur, qui oppose le roi des Sept Couronnes Aegon I Targaryen à la princesse de Dorne Meria Martell entre l'an 4 et l'an 13. Elle fait suite à la Conquête des Sept Couronnes par la maison Targaryen, entre l'an -2 et l'an 1, qui était demeurée incomplète, la principauté de Dorne étant restée indépendante. Achevée en l'an 13 sur un statut quo, Dorne reste indépendante des Sept Couronnes. La paix durera jusqu'en 157, où Daeron I Targaryen déclenche sa conquête de Dorne.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerres Dorniennes.

Déroulement

La première conquête de Dorne (an 4)

Entamée par Aegon Ier en l'an 4, cette nouvelle tentative de conquête de Dorne débute par l'assaut de la reine Rhaenys et de son dragon Meraxès sur Bourg-Cabanes qui est brûlée[1]. La reine attaque ensuite Lancehélion. Pendant ce temps, le roi Aegon et lord Harlan Tyrell, seigneur suzerain du Bief franchissent la Passe-du-Prince à la tête de troupes, qui sont durement éprouvées par la stratégie de guérilla menée par les seigneurs dorniens des montagnes. Lord Orys Baratheon, seigneur suzerain des terres de l'Orage s'enfonce à travers les Osseux avec ses troupes. Lord Harlan pénétre dans le désert en direction de Denfert qu'il découvre vide, tandis que le roi assiège Ferboys qui tombe rapidement[2]. Les troupes de l'Orage sont prises au piège dans le défilé des Osseux obstrué par l'ost de lord Wyl de Wyl, vassal des Martell, et lord Orys et sa suite sont capturés[N 1].

Hormis la défense des Osseux, les seigneurs de Dorne refusent tout combat, abandonnant leurs fiefs aux assaillants. Il en est de même à Lancehélion que les Targaryen trouvent abandonnée par la princesse Meria Martell. Les Dorniens se sont enfuis et réfugiés dans les déserts. Aegon, Rhaenys et Visenya se proclament vainqueurs, établissant leurs vassaux lord Harlan Tyrell et lord Rosby à la tête des troupes d'occupation.

Carte de l'assaut des Targaryen sur Dorne.

La révolte de Dorne (an 4 ou 5)

Dès le retour des Targaryen à Port-Réal, les Dorniens se révoltent, profitant de l'absence des dragons. Chevaliers et troupes d'occupations sont massacrés, lord Harlan quitte Denfert pour reprendre Lancehélion, et disparaît avec son armée dans les déserts[N 2] et lord Rosby, gouverneur de Lancehélion est défenestré par la princesse Meria elle-même, lors de la « Défenestration de Lancehélion »[2].

Les représailles sans fin (de 8 à 10)

Aegon entreprend en l'an 8 une expédition vengeresse, les dragons brûlant les châteaux dorniens. Les Dorniens répondent par des assauts sur les terres de l'Orage. En l'an 9, aux nouveaux assauts Targaryens succédèrent de nouveaux assauts Dorniens sur les terres de l'Orage, où lord Poulet s'empare de Séréna, fief de la maison Caron. Dans le Bief, ser Joffrey Dayne dévaste les abords de Villevieille[2]. Les Targaryen ont de nouveau recours aux dragons, incendiant les Météores, Touche-au-Ciel et Denfert, où Meraxès est mortellement blessée, entrainant dans sa chute la reine Rhaenys, dont le corps n'est jamais restitué à Aegon I.

Les années de « Courroux du Dragon » (de 10 à 13)

La mort de la reine Rhaenys en l'an 10 bouleverse le roi et le royaume. Le deuil laisse la place à la fureur, c'est le début du « Courroux du Dragon », une période d'extrême violence. Aegon et Visenya brulent tous les fiefs de Dorne à l'exception notable de Lancehélion[2][N 3]. Le Trône de Fer met à prix la tête des seigneurs dorniens. Ainsi débuta une période pendant laquelle meurtres et assassinats se succédèrent tant à Dorne qu'à Port-Réal. Une tentative contre Aegon dans les rues de Port-Réal, contrée par la reine Visenya, conduisit celle-ci à imposer à son frère-époux la création de la Garde Royale en l'an 10. Le paroxysme est atteint lors des massacres perpétrés par les Dorniens, menés par lord Wyl de Wyl sur Vieux Rouvre dans le Bief et Bourgfaon dans les terres de l'Orage[2]. Malgré les dévastations, les Dorniens refusaient de se rendre.

La paix (en 13)

En l'an 13, la princesse Meria Martell décède et son fils Nymor, lui succède. Dorne est en ruines et le vieux prince est fatigué de cette guerre qui ne finit pas. Il décide de faire la paix avec le royaume des Sept Couronnes, envoyant en ambassade sa fille la princesse Deria Martell à Port-Réal. Celle-ci restitue le crane de Meraxès et présente l'offre de paix de son père, une paix signée entre deux états souverains. Après les souffrances imposées aux Ouestriens par ces années de guerre, cette offre paraît inacceptable : Dorne doit être soumise, sans quoi, toutes ces souffrances ont été vaines. La reine Visenya, lord Orys Baratheon et lord du Rouvre pressent Aegon de refuser cette paix, qui le ferait passer pour un faible.

Le jour de l'audience, où Aegon a prévu de refuser la paix, la princesse Deria Martell lui remet une mystérieuse lettre de la part de son père. Cette lettre occasionne une grande confusion chez Aegon, qui la brûle et s'envole sur son dragon Balerion vers Peyredragon. A son retour, le lendemain, il signe la paix dans les conditions proposées par le prince Nymor[2].

Conséquences & Bilan

Aegon le Conquérant abandonne son rêve d'unir l'ensemble de Westeros. Ni lui, ni ses descendants ne tenteront plus de conquérir Dorne pendant pratiquement un siècle et demi.

Des relations plus apaisées s'établissent entre Dorne et les Sept Couronnes. En l'an 23, Aegon se rend même à Dorne, avec Balerion et son héritier Aenys, pour participer à un festin de l'amitié avec les Dorniens, qui célèbre les dix ans de la paix conclue entre les deux états[3].

Les allégeances

Les Sept Couronnes

La dynastie des Targaryen venant de conquérir les Sept Couronnes à l'exception de Dorne ne disposent que de vassaux de fraîche date dans les terres conquises. Mais la possession de dragons, les seuls de Westeros, ont permis la Conquête, malgré des effectifs bien moindres. Mal préparés à se battre en territoire dornien (constitué essentiellement de déserts), les Ouestriens adoptèrent une stratégie de batailles rangées et de sièges, mal adaptée aux conditions de vie dorniennes (chaleur étouffante, rareté de l'eau).

Dorne

Dorne étant une région semi-désertique, les troupes Dorniennes étaient acclimatées à la rigueur du climat ainsi qu'a la spécificité du relief (déserts et montagnes) contrairement aux forces des Targaryens. Sur leur sol, les Dorniens adoptèrent une stratégie d'évitements et de guérilla, mieux adapté au terrain désertique que les bataille rangée.

Voir aussi

Articles de l'encyclopédie

Notes et références

Notes

  1. Ils ne furent relâchés qu'après paiement d'une rançon de leurs poids en or, et après s'être vus amputé de leur main d'épée en l'an 7 (cf. Les origines de la saga, Dorne face aux Dragons).
  2. Leurs restes réapparaissent, selon des voyageurs, lors de tempêtes de sable (cf. Les origines de la saga, Dorne face aux Dragons).
  3. Les Dorniens prétendent que les Targaryens redoutaient de s'attaquer aux Martell, qui aurait disposé d'une arme meurtrière contre les dragons, acquise à Lys. L'archimestre Timotty suggére dans son livre Conjectures qu'il s'agit en fait d'un plan visant à retourner les Dorniens contre les Martell. Le but aurait été de faire croire aux Dorniens que les Martell avaient acheté leur sécurité auprès des Targaryen. Cette hypothèse est soutenue par l'existence de lettres, expédiés aux seigneurs dorniens, les appelant à la révolte (cf. Les origines de la saga, Dorne face aux Dragons).

Références