ACOK 39 – Arya VIII

  • Ce sujet contient 10 réponses, 7 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par darkdoudou, le il y a 2 jours et 9 heures.
11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #158322
    Ser Aemon Belaerys
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 886

    ACOK 39 – Arya VIII
    Au fil des pages – liste des sujets

    ACOK 38, Theon III ACOK 40, Catelyn V

    Un chapitre où je distingue en fil rouge :

    • Arya cherche Jaqen, et quel nom elle va lui donner
    • Arya réfléchit aux possibilités d’évasions
    • Arya récupère de ci de là des bribes d’informations sur les combats entre Stark et Lannister
    • Arya rencontre et discute avec les autres personnages pour faire avancer l’intrigue.
    • Weese tantôt bon tantôt mauvais avec elle

    Petit avis perso en guise d’intro :

    C’est plus ou moins ce qui se passe pour Arya depuis son arrivée à Harrenhal, jusqu’à son départ, mais je n’irai pas non plus jusqu’à dire que ce chapitre est le même que les autres. Seulement avec 10 chapitres, Arya est le premier POV Stark de ACOK (et le second avec Tyrion qui a 15 chapitres), et son intrigue a peut être été « étalée » volontairement par l’auteur tout au long de l’intégrale afin de faire le lien progressivement entre les combats dans le Conflans et le reste des combats dans Westeros.

    Tywin et consorts

    Ce n’est pas une première, le chapitre commence in media res

    Lord Tywin Lannister se mettait finalement en marche.

    S’en suit une description plutôt flatteuse de Addam Marpheux, un personnage que j’aime bien, et qui en tout cas permet de montrer que les bannerets des Lannister ne sont pas tous comme Amory Lorch ou La Montagne.

    Mais nous sommes dans le POV d’Arya, et celui-ci part combattre Robb, donc elle ne le différenciera pas des autres.

    Puissent-ils tous crever !

    J’ai remarqué qu’Arya a fait une erreur, même si cela sera sans conséquence.

    Il n’avait en tout cas pas flairé qu’elle savait lire ; aussi ne se donnait-il pas la peine de sceller les messages qu’il lui confiait. Elle y jetait toujours un œil, mais ils ne présentaient jamais le moindre intérêt : du blabla stupide pour envoyer telle carriole aux greniers, telle autre à l’armurerie. L’un d’eux, ce jour-là, réclamait le paiement d’une dette de jeu, mais son destinataire, un chevalier, était illettré. Lorsqu’Arya lui en révéla la substance, il voulut la frapper mais, non contente d’esquiver le gnon, elle rafla la corne à boire cerclée d’argent suspendue à sa selle et détala.

    Elle donne le contenu d’un message qu’Arya la belette n’est pas censée lire, heureusement le chevalier pense plus à son argent qu’au fait qu’un « bas serviteur » sache lire.

    Arya cherche Jaquen, pour donner le second nom, même si elle hésite encore entre plusieurs de sa liste.

    On rappelle que Varshé Hèvre et Amory Lorch ne s’entendent pas.

    « Qu’ c’te bique de Varshé Hèvre en viendra chèvre, lui et Lorch ont jamais pu s’ piffer. »

    Cela aura une incidence sur la suite des évènements, lorsque Hèvre trahira les Lannister et n’aura aucun scrupule à faire tomber Lorch et Harrenhal en faveur des Bolton (restant ainsi à son insu dans le camps des Lannister oups ^⁾

    Cela est un exemple de « graine » que l’auteur plante dans un livre pour ne faire « germer » qu’au prochain.

    Le petit peuple d’Harrenhal

    Ensuite Arya passe par la forge où elle croise Gendry. Ce dernier lui dit que Tourte a entendu Arya crier « Winterfell », et que Tourte a avalé le mensonge. Toutefois Arya envisage quand même de le faire tuer. Le fait qu’elle soit prête ainsi à faire tuer un « ami » me semble montrer qu’elle commence déjà à ne plus donner beaucoup de valeur à la vie humaine…

    Dans le sujet sur ACOK 33 Sansa III, on avait évoqué l’image du fouet pour la voix de Tyrion qui par son intervention libère Sansa. Dans ce chapitre la comparaison du fouet est reprise avec Weese.

    « Belette ! » Cinglante comme un fouet, la voix de Weese qui, sans qu’elle l’eût seulement vu venir, se dressait là, brusquement, devant elle.

    Toutefois, ce n’est pas pour aider Arya mais la faire sortir de ses pensées de louve Stark.

    Elle croise ensuite Rorge, qui la menace, mais se pétrifie de peur à l’évocation de Jaqen.

    – Je cherche Jaqen, coupa-t-elle. Pour un message. »

    Rorge se pétrifia. Quelque chose dans son regard… – la peur ? avait-il peur de Jaqen H’ghar ? « Aux bains. Barre-toi. »

    Cela a déjà été discuté par ailleurs, mais la présence de Jaqen dans le chariot reste mystérieuse, et ce passage montre encore une fois que Jaqen n’est pas ordinaire, et qu’il n’est pas lié de base à Rorge et Mordeur (à part le fait d’être dans le chariot).

    Jaqen : jedi ou zoman ?

    Jaqen est quasiment surhumain, semblant voir les yeux fermés, et arrivant à lire dans les pensées.

    Elle eut beau se couler vers lui silencieuse comme une ombre, il n’en ouvrit pas moins les yeux. « Des petits petons de souris furtive, mais un homme entend », dit-il. Comment diable a-t-il pu ? s’étonna-t-elle, et il entendit aussi sa pensée, semble-til. « Semelle de cuir sur pierre chante aussi fort que cor de guerre à l’oreille d’un homme attentif. Filles malignes vont nu-pieds.

    Arya donne son deuxième nom : Weese. Alors autant en première lecture, je me disais que ça paraissait normal tant le mec il est pas gentil avec elle, mais qu’en relecture je me disais qu’avec 3 noms elle pouvait nommer Joffrey Tywin et Cersei, et plier l’histoire.

    Elle s’en rendra compte lorsqu’elle verra Tywin et ses bannerets quitter Harrenhal, mais trop tard, une fillette a prononcé un nom et un homme va mourir.

    Je ne sais pas comment il s’y est pris, mais il a retourné le chien contre son maître. Je crackpot peut-être mais j’ai pensé au fait que Arya a des pouvoirs de zoman via ses rêves de loups, et il me semble qu’on sait que les zomans expérimentés savent reconnaître les autres zomans, Est ce que Jaqen s’intéresse à Arya pour cela ?

    Conclusion

    À part tout ce qui rapporte Harrenhal à un lieu dangereux et malsain, dont on a déjà parlé dans les précédents chapitres, je n’ai pas vraiment trouvé de symbolisme particulier dans ce chapitre.

    L’intrigue avance doucement pour Arya, qui fait l’erreur de s’en prendre à Weese quand elle pourrait mettre littéralement fin à la guerre en affaiblissant les Lannister par la mort de Tywin.

    Jaqen est très mystérieux, il y a plus de questions que de réponses sur son personnage.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois et 4 semaines par Ser Aemon Belaerys.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois et 4 semaines par R.Graymarch.

    -"Comment veux-tu mourir, Tyrion, fils de Tywin ?"
    - "Dans mon lit, à l’âge de 80 ans, le ventre plein de vin et ma queue dans la bouche d’une pute. "

    #158327
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4380

    Je ne sais pas comment il s’y est pris, mais il a retourné le chien contre son maître. Je crackpot peut-être mais j’ai pensé au fait que Arya a des pouvoirs de zoman via ses rêves de loups, et il me semble qu’on sait que les zomans expérimentés savent reconnaître les autres zomans, Est ce que Jaqen s’intéresse à Arya pour cela ?

    Réponse dans AFFC, lorsqu’Arya étudie les poisons avec la « gamine abandonnée »  ^^

    « Cette pâte est épicée avec du sang de basilic. Elle confère à la viande cuite un parfum friand mais, si l’on en mange, elle suscite une folie furieuse, chez les bêtes aussi bien que chez les humains. Une souris attaquera un lion, après avoir seulement goûté du sang de basilic. »
    Arya se mâchouilla la lèvre. « Ça opérerait, sur des chiens ?
    – Sur n’importe quel animal à sang chaud. »

    AFFC, Cat des canaux.

    Du reste, je ne pense pas que Jaqen soit un zoman. Ce qui l’intéresse chez Arya, c’est sa capacité à se fondre dans le décor, à adopter des fausses identités, à survivre. La base pour devenir un sans-visage, plus que les capacités de change-peaux. 😉

    #158332
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8048

    Jaqen n’est ni Jedi ni zoman, « juste » un sans-visage. Mollo le multi-classage^^

    On commence par une petite allitération

    Confusion and clangor ruled the castle.

    J’ai noté aussi qu’Addam Marpheux est regretté.
    Comme au chapitre précédent, on nous parle de rumeurs qui se répandent. Ici au sujet de Robb (Renly et Stannis sont bien loin)

    Listening to the talk as she went about her work, Arya had learned that Robb had won some great victory in the west. He’d burned Lannisport, some said, or else he meant to burn it. He’d captured Casterly Rock and put everyone to the sword, or he was besieging the Golden Tooth . . . but something had happened, that much was certain.

    J’ai trouvé intéressant aussi que Weese utilise Varshé comme sorte de « croquemitaine » pour faire peur à Arya. Je me suis demandé qui est le chevalier qui en veut à Arya pour la lettre lue.
    Sinon, tout ça ronronne mais Arya se rend compte que Jaqen bosse pour Varshé et donc va bientôt partir, ce qui implique qu’elle doit choisir un nom, ou perdre ses voeux (on dirait un conte)

    The Mountain would be leaving with Lord Tywin, though. He would command the van in battle, which meant that Dunsen, Polliver, and Raff would all slip between her fingers unless she could find Jaqen and have him kill one of them before they left.

    L’entretien rapide avec Gendry est intéressant aussi. Winterfell/Go to hell m’a un peu fait rigoler comme cri de guerre. En revanche, c’est assez inquiétant qu’elle envisage de tuer Tourte chaude

    She didn’t dare tell Hot Pie who she really was. Maybe I should say Hot Pie’s name to Jaqen.

    Quand Arya entend des soldats divaguer sur les forces Stark et sur le côté loup, elle assume intérieurement ce côté animal, comme un retournement du stigmate

    Yes, Arya thought. Yes, it’s you who ought to run, you and Lord Tywin and the Mountain and Ser Addam and Ser Amory and stupid Ser Lyonel whoever he is, all of you better run or my brother will kill you, he’s a Stark, he’s more wolf than man, and so am I.

    Cela ne dure pas trop car Weese la bat et la ramène au « statut » de souris

    For a moment she had been a wolf again, but Weese’s slap took it all away and left her with nothing but the taste of her own blood in her mouth. She’d bitten her tongue when he hit her. She hated him for that.

    C’en est trop pour Arya qui sait quel nom donner. Mais sur son chemin, il y a Rorge et ce dernier n’est pas reconnaissant. Encore une fois, il a peur de Jaqen, rien qu’en évoquant son nom (et on ne sait pas vraiment pourquoi)

    “I’m looking for Jaqen,” she said. “There’s a message.”

    Rorge halted. Something in his eyes . . . could it be that he was scared of Jaqen H’ghar? “The bathhouse. Get out of my way.”

    Quand Arya est de retour après avoir parlé à Jaqen, Weese souffle le chaud et le froid. S’il n’avait pas changé d’avis, Arya aurait pu avoir des remords.

    Ces remords n’arrivent que quand Arya voit tous les bannerets de Tywin et Kevan (vous les avez tous reconnus ?) quand elle se rend compte qu’il y a des cibles moins personnelles et plus importantes à éliminer. Mais c’est trop tard, un voeu est un voeu et comme dans les contes, il est exécuté au sens strict. Au moins, Arya sait maintenant que ces choix ont de l’importance

     

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #158365
    Obsidienne
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 785

    Belles analyses, comme d’habitude !
    Mon grain de sel sur « Arya et la valeur de la vie humaine ».

    … Ensuite Arya passe par la forge où elle croise Gendry. Ce dernier lui dit que Tourte a entendu Arya crier « Winterfell », et que Tourte a avalé le mensonge. Toutefois Arya envisage quand même de le faire tuer. Le fait qu’elle soit prête ainsi à faire tuer un « ami » me semble montrer qu’elle commence déjà à ne plus donner beaucoup de valeur à la vie humaine…]…[Arya donne son deuxième nom : Weese. Alors autant en première lecture, je me disais que ça paraissait normal tant le mec il est pas gentil avec elle, mais qu’en relecture je me disais qu’avec 3 noms elle pouvait nommer Joffrey Tywin et Cersei, et plier l’histoire. ]…[Arya, qui fait l’erreur de s’en prendre à Weese quand elle pourrait mettre littéralement fin à la guerre en affaiblissant les Lannister par la mort de Tywin

    Arya est une fillette qui a choisi de survivre par tous les moyens à l’abandon total, privée des protecteurs d’une enfant.
    Elle a pour elle un très grand courage et une extrême vivacité physique.
    Cependant, si elle est rapide, elle ne réfléchit pas  aux conséquences de ses actes : elle est dans l’impulsivité , dans l’instant présent et c’est ainsi qu’elle a tué une première fois. Elle ne se posera jamais, a postériori, la question de savoir si elle aurait pu ne pas le faire : c’est fait, c’est fait et ça tombe dans le passé !
    De même pour ses choix : dans une de ses premières listes, elle nomme Joffrey … puis lui « préfère » des gens qui lui ont nui plus récemment .

    . Au moins, Arya sait maintenant que ces choix ont de l’importance

    J’avoue ne plus me souvenir si ça l’incitera à davantage de projection vers le futur….

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 4 semaines par R.Graymarch.

    "Vé ! " (Frédéric Mistral, 1830-1914)
    " Ouinshinshoin, ouinshinshishoin " ( Donald Duck, 1934)

    #158369
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8048

    Ben, le 3e nom qu’elle donnera à Jaqen déjà

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #158376
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4380

    Je viens de relire le chapitre.

    Jaqen est quasiment surhumain, semblant voir les yeux fermés, et arrivant à lire dans les pensées.

    Après relecture, je pense que les « tours » du génie Jaqen dans ce chapitre sont expliqués dans AFFC pendant la formation d’Arya auprès des sans-visage :
    sa capacité à entendre qu’elle s’approche de lui ? Elle est dû à son entrainement : se priver d’un sens (la vue) permet d’aiguiser les autres et tous les novices passent par cette étape, apparemment.
    Lire dans les pensées ? N’importe qui à la place d’Arya serait surpris de ses capacités et se poserait naturellement la question « comment a-t-il fait ? »
    sa capacité à tuer grâce à un animal ? sang de basilic, comme dit plus haut.

    Je me suis demandé qui est le chevalier qui en veut à Arya pour la lettre lue.

    A priori, personne. ^^

    J’ai remarqué qu’Arya a fait une erreur, même si cela sera sans conséquence. Elle donne le contenu d’un message qu’Arya la belette n’est pas censée lire, heureusement le chevalier pense plus à son argent qu’au fait qu’un « bas serviteur » sache lire.

    Concernant cet incident, je suppose qu’Arya n’a pas directement montré qu’elle savait lire, mais s’est contentée de répondre quand il lui a demandé ce que contenait le message. Ça ne prouve pas forcément qu’elle l’a lu : comme la lecture n’est pas spécialement répandue à Westeros en dehors des nobles, il n’est pas rare que le messager soit informé dans les grandes lignes du contenu des messages, pour pouvoir transmettre des indications à l’oral.

    « Arya et la valeur de la vie humaine » […] elle est dans l’impulsivité , dans l’instant présent

    En effet, ce qui exclue dans le même temps toute forme d’empathie ou de remords pour ses victimes.

    #158396
    Ser Aemon Belaerys
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 886

    Jaqen n’est ni Jedi ni zoman, « juste » un sans-visage. Mollo le multi-classage^^

    Punaise c’est vrai qu’à me relire je vais un peu loin, et encore je n’ai pas parlé de ninja ! Pourtant l’explication était simple comme l’a montré Eridan, je suis passé à côté pendant AFFC.

    Reste à savoir comment Jaqen s’est procuré le sang de basilic à Harrenhal, à moins qu’il l’est toujours eu sur lui mais lors de son passage au cachot on a bien du lui retirer ses effets personnels.

     

    -"Comment veux-tu mourir, Tyrion, fils de Tywin ?"
    - "Dans mon lit, à l’âge de 80 ans, le ventre plein de vin et ma queue dans la bouche d’une pute. "

    #158398
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4380

    Reste à savoir comment Jaqen s’est procuré le sang de basilic à Harrenhal, à moins qu’il l’est toujours eu sur lui mais lors de son passage au cachot on a bien du lui retirer ses effets personnels.

    Effectivement, il n’avait sans doute pas ses poisons habituels sur lui … Après, il y a un mestre à Harrenhal (Tothmure) et un ex-mestre pas loin (Qyburn). L’un ou l’autre peut très bien avoir ce genre de poison dans ses affaires, et Jaqen avait sans doute moyen d’en obtenir par ce biais. Pycelle a chez lui du « venin de basilic » par exemple. 😉

    #158414
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2176

    Merci Ser Aemon pour cette présentation du chapitre d’Arya.

    Elle doit encore donner deux noms à Jaqen. Et elle ne sait pas qui designer. Ce n’est qu’à la fin du chapitre que Arya prend conscience qu’elle aurait dû faire s’abatte la main du dieu rouge sur un homme de pouvoir comme Tywin ou Clegane.

    En attendant, c’est Weese qui fait l’objet de sa vengeance. En relisant le chapitre, je comprends mieux pourquoi il est « l’heureux élu ». Weese fait tout pour devenir une cible. En premier lieu, il menace sans cesse ses serviteurs. Ceux qui tenteraient de s’échapper seraient livrés à Varshé Hèvre. Le coupeur de pieds. Une perspective fort peu réjouissante. Or, depuis qu’elle est arrivée à Harrenhal, Arya ne songe qu’à s’évader. Tant que Weese sera là, ce sera impossible. Il semble avoir la capacité de lire dans les pensées de ceux qui travaillent pour lui.

    De plus, il lui fait une promesse (partager son chapon avec elle pour la récompenser de ses bons et loyaux services) qu’il ne tiendra pas. Au lieu du chapon, Arya hérite d’une nouvelle paire de baffes. Et cette promesse, il n’avait probablement aucune intention de la tenir. Finalement, nous apprenons qu’il partage son chapon avec la femme qui lui donne du plaisir. Entre une petite servante et sa maîtresse, il n’y a pas photo. Weese n’a jamais réellement envisagé de partager son repas avec Arya.

    Elle éprouve des remords de l’avoir nommé néanmoins. Des remords de courte durée, le temps pour Weese de se rendre à nouveau détestable.

    Je dirais que si Weese meurt à la fin du chapitre, quelque part, il est l’artisan de son propre malheur. A force de menacer, de maltraiter et de punir ses serviteurs (je pense au pauvre bougre qui s’est fait dévorer le mollet par la chienne de Weese), il finit par en payer le prix. Sauf qu’ici, il ne doit pas faire face à une grève de ses employés. Il se retrouve avec un « fantôme » qui règle ses comptes. Pas de bol !

    Au sujet de Tourte, j’avais oublié qu’Arya songeait à le nommer, car d’après Gendry il l’aurait entendu hurler « Winterfell ». Si Arya est découverte comme une Stark de Winterfell, c’est la fin pour elle. Au mieux elle deviendra un otage des Lannister, au pire, elle paiera pour les « crimes » de son frère.

    Sincèrement, je ne pense pas que cette allusion à Tourte soit bien sérieuse. Elle ne l’aurait jamais désigné à Jaqen in fine. Tourte est un innocent. Il n’entre pas dans le cadre.

    Notons qu’Arya s’est trouvée un véritable allié en Gendry. Il va même jusqu’à la couvrir devant Tourte. En prétendant que ce dernier est sourd et qu’elle a crié : par les enfers ! Et non pas Winterfell.

    Enfin, sur Jaqen H’ghar, on peut se demander à ce stade du récit s’il n’est pas un peu sorcier. Il est craint des hommes, même les plus féroces,  il est admiré des femmes. Il apparaît toujours à son avantage physiquement. Et réalise des prodiges. Il faudra attendre qu’Arya fasse son apprentissage chez les Sans-Visage pour comprendre que toute cette « magie » n’est que le fruit d’un long apprentissage.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Liloo75.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #158426
    Yfos
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 920

    Merci pour cette relecture.

    On rappelle que Varshé Hèvre et Amory Lorch ne s’entendent pas.

    Est-ce vraiment une bonne idée de les avoir laissés ensemble si leur mésentente est de notoriété publique? En temps de guerre, ils sont censés oublier ça mais Hèvre n’est qu’un mercenaire.

    Ce dernier lui dit que Tourte a entendu Arya crier « Winterfell », et que Tourte a avalé le mensonge. Toutefois Arya envisage quand même de le faire tuer.

    Comme Liloo, je ne pense pas qu’elle l’ait envisagé sérieusement. C’est un peu du même ordre que quand Sansa, lors d’une dispute déclare que c’est Arya et non Lady qu’il aurait fallu tuer.

    Concernant Sansa, un frère avait remarqué que Arya et Sansa auraient toutes deux leurs 3 protecteurs. La différence est quand même que ceux de Sansa l’incitent à se faire oublier, à éviter les problèmes. À part Yoren, ceux d’Arya l’entraînent sur le chemin de la violence.

    Ce qui l’intéresse chez Arya, c’est sa capacité à se fondre dans le décor, à adopter des fausses identités, à survivre.

    Il se livre peut-être même à un test d’agilité lorsqu’il lui envoie une bordée d’eau qu’elle évite.

    #160468
    darkdoudou
    • Pas Trouillard
    • Posts : 565

    Je trouve que vous êtes durs avec Arya. Elle n’a que 10 ans, et elle a dans les mains des responsabilités énormes : elle sait qu’elle a la possibilité de faire exécuter deux personnes. On va dire que la première personne était un test (sur quelqu’un qui l’avait « bien mérité ». Maintenant, comme dans les contes les choix sont importants et ils sont souvent trompeurs. La nature de ces voeux est qu’elle fait perdre la tête et empêche de faire des choix intelligents.

    De plus pour Arya se mélangent plusieurs objectifs : d’abord survivre et ne pas être découverte, ensuite participer à l’effort de guerre du côté Stark, une guerre dont elle n’a qu’une vision partielle. Enfin elle essaie d’identifier autour d’elle les meilleures « cibles ».

    Et bien sûr, c’est une fois qu’elle a donné le nom qu’elle se rend compte qu’elle s’est trompée, et développe alors une réflexion très adulte, remettant bien en cause son impulsivité première.

    Je suis trop bête ! ragea-t-elle. Weese n’avait aucune espèce d’importance, et Chiswyck non plus. Les hommes qui importaient, ceux qu’elle aurait dû faire tuer, c’étaient eux, là. C’est le nom de tel ou tel d’entre eux qu’elle aurait dû souffler, la veille, au lieu de se laisser emporter par sa colère contre Weese pour quelques taloches et une histoire de chapon ! Lord Tywin, pourquoi n’ai-je pas indiqué lord Tywin ?

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.