[ACOK] Varys – Une voix dans le feu

  • Ce sujet contient 30 réponses, 13 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Worgen Stone, le il y a 1 mois et 1 semaine.
Affichage de 31 message (sur 31 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #149765
    Worgen Stone
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 108

       Je souhaite intervenir sur quelques points, sur lesquels je me flatte d’avoir une éventuelle valeur ajoutée.

    pour que Varys ait survécu par la suite il faut bien que quelqu’un l’ait recousu

       Je n’ai pas de formation médicale mais il se trouve que j’ai castré des chats (si la lecture de ma présentation vous fait imaginer le pire, je précise que c’était en assistant un vétérinaire et sous anesthésie) et sans vouloir rentrer dans les détails (à moins que vraiment vous n’insistiez), on ne recoud pas après cette opération. En tout cas pas à l’époque.

    Nous n’avons pas les détails de la méthode employée sur Varys. Etait-il nécessaire de recoudre ? Je vois mal comment amener cela dans une conversation avec un spécialiste mais je n’ai pas de souvenirs sanglants dans ma pratique (pas sur cette opération en particulier en tout cas).  Donc hémorragie ? Pas sûr !
    Admettons que quelqu’un l’ait recousu, on peut penser à un guérisseur imberbe peut-être, par compassion ?

    Varys est peut-être réellement eunuque (ou pas).

       Je pense pour ma part que Varys est réellement eunuque.  Garder les joues parfaitement lisses à tout moment peut être franchement contraignant.
    Le seul exemple d’imberbe non castré qui me vienne à l’esprit est Qarl Pucelle, et encore non seulement il se rase toutes les deux semaines mais de plus un duvet serait très probablement toléré. Ce qui n’a rien de comparable avec le cas d’une construction d’identité d’eunuque.

    Nous savons que dans le cas des Immaculés, ils sont castrés (très) jeunes, il ne reste ni tige ni rien et ils ont tendance à engraisser (dans le cas de ceux qui deviennent gardes par exemple comme on le voit à Pentos lors de la réception de Drogo), donc clairement la production de testostérone cesse et la puberté n’intervient pas. Idem chez les guérisseurs des Dothraki, justement dénommés les imberbes. Ce qui signifie que la mue n’intervient pas non plus.
    Cependant, s’il est facile de trouver à l’heure actuelle des dizaines de tutos pour rendre la voix plus grave, j’imagine que ces techniques devaient potentiellement être connues de baladins.

    Tout ceci pour rebondir sur « la » voix.
    Comment se fait-il qu’il l’ait entendue ?

       En premier lieu, l’argument de Corondar me parle. Il est peut-être courant dans l’Est d’entendre une voix lors d’une castration rituelle.

    Quand Ver Gris répond que le nom de leur déesse n’appartient qu’à ceux qui ont vu leur virilité brûler en son honneur, ne pourrait-on pas supposer que le nom en question leur est justement révélé au cours du sacrifice ? Qui sait, peut-être par une voix qui sort du brasier ?

       On a également vu que Mélisandre disposait  pour toutes sortes d’usages (dont notamment une pour que le feu rugisse !) de plus de poudres de perlimpinpin que je n’ai d’épices et condiments dans ma cuisine (indice : deux placards).
    Pourquoi pas la fonction « voix dans les flammes » qu’elle n’aurait pas encore utilisée ?

    210125

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Worgen Stone.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par R.Graymarch. Raison: Qarl

    Sauf mention contraire explicite, je suis l'auteur de TOUTES les images que j'utilise sur le forum.

Affichage de 31 message (sur 31 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.