AGOT 43 – Tyrion VI

Ce sujet a 15 réponses, 9 participants et a été mis à jour par  Yfos, il y a 2 heures et 37 minutes.

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #139712

    Ser Aemon Belaerys
    • Pas Trouillard
    • Posts : 536

    AGOT 43 – Tyrion VI
    Au fil des pages – liste des sujets

    AGOT 42, Jon V AGOT 44, Eddard XI

    Je vais faire une présentation plutôt chronologique, et comme c’est l’été je vais prendre un ton un peu plus insouciant en faisant quelques références externes à l’univers du Trône de Fer, j’espère que ça vous amusera (ou qu’au moins ça ne vous agacera pas:) )

    Avant de commencer, petit résumé du chapitre « Danse avec les Freux », selon Eridan

    Tyrion et Bronn font de la randonnée. Une belle relation commence à se nouer et Tyrion se confie. On allume un feu pour faire griller des chamallows … ce qui attire inévitablement les indigènes. Loin de s’effaroucher, Tyrion les invite à partager ses chamallows. En échange de la vie sauve, il leur promet des armes et la reconquête de leurs terres ancestrales, souillées par les Andals.

    Démarrage donc du chapitre dans les conditions données après le duel judiciaire : Sur la route, expulsé à la Porte Sanglante, en compagnie de Bronn.

    Un peu comme dans Batman The Dark Night Rises de Nolan, Lysa les a condamnés « à mort par l’exil »

    Première partie : la relation Tyrion-Bronn

    Les deux compères se parlent sur un pied d’égalité, Bronn n’hésite pas à l’appeler « nabot » alors qu’il s’adresse au frère de la reine et héritier de Castral Roc, et Tyrion ne le prend pas que pour un simple serviteur en préparant le feu lui-même malgré une remarque.

    Morrec me dispensait de ces besognes-là.

    Bronn explique qu’il est prêt à laisser Tyrion seul si nécessaire, mais il n’a pas fait cela pour en revenir à sa situation initiale, et ce seulement dans l’hypothèse de survivre à la traversée du Val. Je pense qu’il fait cela pour voir quelle proposition va lui faire Tyrion. Ils commencent ainsi à établir les bases de leur partenariat :

    – T’y trompe pas, nabot. J’ai combattu pour toi, mais je ne t’aime pas.

    – J’avais besoin de ton épée, répliqua Tyrion, pas de ton amour. »

    Tyrion met Bronn face à son rêve d’or et de gloire qu’il avait espéré de la part de Catelyn, qui aurait pu tout de même payer correctement les reitres en se rendant bien compte qu’il n’était pas là pour l’honneur comme les autres.

    Seconde partie : les confidences de Tyrion

    Tyrion va avouer être innocent de ce que pourquoi il a été accusé, ce qui étonne Bronn.

    Ce dernier pensait donc avoir gagné le duel judiciaire sans avoir la faveur des dieux !?

    Autour d’un feu et d’un repas, les deux personnages semblent passer un bon moment, ou au moins essayer d’en profiter au cas où ça soit le dernier, la question n’étant pas si les clans des montagnes vont arriver mais plutôt quand.

    Tyrion va alors raconter comment il a épousé la première fille qu’il a aimé et qui l’a dépucelé. L’histoire est surement très mignonne et digne des contes que Sansa adore, mais en fait non. Là encore l’auteur nous lance dans quelque chose de « beau » que pour le détruire, ce n’est pas la première fois et ce n’est pas la dernière fois.

    Il y a beaucoup à dire sur l’histoire de Tyrion et de son mariage mais pour pas être encore plus long je vais zapper volontairement les détails — car vous pourrez en parler après si vous voulez, et qu’on aura des révélations sur cette histoire au fil de la saga — pour arriver à la conclusion de Bronn :

    Bronn affûtait sa lame. « A treize ans comme à trente ou à trois, moi, je tuais l’homme qui m’aurait fait ça. »

    Tyrion se retourna vivement et, les yeux dans les yeux : « L’occasion peut s’en présenter tôt ou tard. Je t’ai dit, souviens-toi : un Lannister paie toujours ses dettes. »

    J’en suis pas certain mais je dirai que l’auteur avait donc prévu que Tyrion tuerait Tywin à un moment ou un autre.

    Tyrion s’endort et sera réveillé par Bronn à l’arrivée des clans des montagnes.

    Troisième partie : L’attaque des clans de la montagne

    Tyrion va mettre en œuvre ses talents de bretteur, non pas à l’épée mais à la pointe de son esprit.

    Je vais vous expliquer comment il déjoue l’attaque de Gunthor et des autres en 3 étapes, et je me suis basé pour cela sur une vidéo YouTube que j’avais vu il y a quelques années.

    Cette vidéo elle même se base sur la série plutôt que le livre donc il y aura quelques différences, mais la scène étant quand même plutôt bien adaptée les éléments importants y seront pour la démonstration, et je me bornerai de toute façon ici au livre.

    Voici le lien pour ceux qui souhaitent : « COMMENT CONVAINCRE : la technique de persuasion de Tyrion (Game of Thrones) » de « Marketing Mania »

    Phase 1: le vol de slip le recadrage

    « Tyrion ! » souffla Bronn d’un ton pressant. En un clin d’œil, Tyrion recouvra toute sa vigilance. Le feu n’était plus que braises parmi les cendres et, tout autour, des ombres avançaient en rampant. Dressé sur genou, Bronn serrait dans une main son épée, son poignard dans l’autre. D’un geste muet, Tyrion lui signifia : du calme. Puis, aux ombres sournoises, il cria : « Venez donc partager notre feu ! On caille, cette nuit ! » ajoutant : « Nous n’avons pas, hélas, de vin à vous offrir, mais, pour notre chevreau, soyez les bienvenus. »

    Comme Tyrion sait qu’en cas de combat c’est la mort assurée, il fait en sorte que le combat n’arrive pas, temporise et tente de se montrer amical, et en faisant les présentations lance la conversation. Gunthor lance alors :

    Que peux-tu nous donner, Tyrion, fils de Tywin ?

    Puis :

    « Comment veux-tu mourir, Tyrion, fils de Tywin ? » 

    « Dans mon lit, à l’âge de 80 ans, le ventre plein de vin et ma queue dans la bouche d’une pute. « 

    (Je n’avais même pas fait exprès quand je me suis proposé pour ce chapitre de prendre celui dans lequel est écrit cette réplique que je mets en signature sur le forum.)

    Comme un vendeur d’aspirateur, le pied est dans la porte, et il n’est déjà plus question de tuer Tyrion, la situation s’est améliorée, mais de très peu, et pas pour Bronn.

    Vous, tuez l’autre et capturez-moi l’avorton. Il doit pouvoir traire les chèvres et servir aux femmes de bouffon.

    Phase 2 : c’est quoi déjà ? L’enquête

    Ensuite comme la vidéo l’explique, Tyrion tente un par un de lancer ses appâts pour voir pour lequel les ennemis vont mordre. Il essaye d’abord avec l’or, mais c’est un échec total.

    Il essaye ensuite de jouer sur la corde de l’honneur et de la fierté, lui que malgré son nanisme leur a fait face quand eux se cachent des chevaliers du Val d’Arryn, pour proposer des armes, ce qui passe pour un échec avec la réponse de Shagga qui mentionne pour la première fois de couper l’engin pour nourrir les chèvres.

    Phase 3 : les profits la négociation

    Cependant Gunthor sait que les armes peuvent être utiles, et ouvre la porte entièrement en demandant au vendeur de montrer ses modèles d’aspirateur :

    Laisse-le parler. Les mères ont faim, et l’acier nourrit plus de bouches que l’or. Que nous donnerais-tu contre vos vies sauves, Tyrion, fils de Tywin ? Des épées ? Des lances ? Des cottes de mailles ?

    Tyrion est lancé, il sait que la ménagère va faire son achat, et propose mieux que la demande de Gunthor, en proposant le Val.

    Conclusion

    Ce chapitre explique comment Tyrion est passé d’une situation présentée comme désespérée à une situation où il a une escorte et de nouveaux alliés.

    On se rend compte que ces étapes ont été (plus ou moins) utilisées par Tyrion aussi sur Bronn dans la première partie :

    • il cadre la conversation en parlant du statut de reitre de Bronn
    • il enquête, plus directement cette fois, en demandant ce qu’il veut et combien
    • il conclue la vente, en négociant qu’il paiera toujours plus que quiconque

    J’ai essayé aussi de chercher les éléments symboliques mais j’en ai pas particulièrement relevé. Tout juste j’ai pensé au mythe de Prométhée avec le feu, que Bronn ne voulait pas faire, mais que Tyrion a fait quand même, pour être vu comme une offrande ? Tyrion serait alors une sorte de Dieu possédant les éléments nécessaires aux hommes (les clans des montagnes) pour vivre (attaquer le Val) ?

    Post Scriptum totalement Hors-Sujet :

    Spoiler:

    Je passe trop de temps avec mes enfants, j’entends trop le générique du dessin animé Pat’ Patrouille, et ça m’a inspiré ça :

    (lien de la vidéo du générique du dessin animé pour ceux qui ont envie d’avoir l’air en tête toute la journée : )

    Tyrion le lutin, Tyrion le lutin
    Vite il déjoue les embrouilles

    Dès qu’il y a un souci
    Ou un complot à déjouer
    Tyrion et les sauvages ses amis
    Viendront s’en occuper

    Bronn, Shagga, Timmet, Conn, Ulf , Chella
    Yeah, ils vont arriver

    Tyrion le lutin, Tyrion le lutin
    Qu’on confond avec une gargouille

    Tyrion le lutin, Tyrion le lutin
    Voir venir de loin les magouillesRien n’est trop dur, le nain assure
    Tyrion Lannister, roi de la débrouille

    Aucun repos pour le beau Tyrion
    Whoa oh oh, Grand Tyrion

    Whoa oh oh oh Le géant Tyrion

    • Ce sujet a été modifié le il y a 2 jours et 15 heures par  R.Graymarch.

    -"Comment veux-tu mourir, Tyrion, fils de Tywin ?"
    - "Dans mon lit, à l’âge de 80 ans, le ventre plein de vin et ma queue dans la bouche d’une pute. "

    #139722

    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 6825

    Flash forward : Bronn et Tyrion ont passé la Porte Sanglante et sont sur la route à la merci des clans. L’auteur ne s’embarrasse pas de détails, on va direct dans l’action (quitte à mettre des moments calmes pour raconter le passé). Le chapitre décrit très longuement la relation Bronn-Tyrion (grosse base d’honnêteté : personne n’est dupe sur « l’amour commun », il ne s’agit que d’intérêts (pour le moment) en commun), sur la personnalité de Tyrion (son rapport avec ses promesses, pour Mord ou pour son père) et de son père.

    Ensuite, on revient au feu de l’action. Une fois de plus (après le duel), Tyrion tente sa chance et l’emporte, cette fois-ci, face aux clans. C’est très sympa à lire (même si assez souvent vu) mais cela parait ultra improbable (on est au niveau de Littlefinger, c’est dire). Tyrion est un personnage très plaisant mais le scénarium, ça se voit un peu^^

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #139728

    Samyriana
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 338

    Merci pour ton analyse!

    J’ai vu la vidéo dont tu parles, que j’avais trouvé à l’époque grandement « inspirée » d’une vidéo anglophone: https://www.youtube.com/watch?v=6NQiHtbpa8s&list=PLefV978fp07exGUoyfxqXbNnjbFlhAu1n&index=9

    On voit effectivement que Tyrion sait très bien utiliser ses atouts: son esprit, sa capacité de persuasion et de lecture à froid. C’est un esprit vif, et là où des hommes avec un sang un peu plus chaud comme Jaime ou Sandor Clegane se seraient probablement jetés à corps perdus dans la bataille, il réussit à survivre et à gagner une escorte. Bien joué Tyrion!

    En cela je trouve qu’il rejoint cette catégorie de personnages qui, face à l’adversité, arrivent aisément à s’en sortir par leurs capacités d’observation et leur ouverture d’esprit, comme une Arya qui va survivre dans le Conflans plus tard.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 jours et 5 heures par  R.Graymarch.

    "Des chefs de guerre, y en a de toutes sortes. Mais une fois de temps en temps, il en sort un, exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, y en a presque jamais. Et tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles."

    #139733

    Liloo75
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 957

    Merci Ser Aemon, pour cette présentation originale du chapitre de Tyrion, délivré des Eyrié.

    J’ai noté que dès le début, Tyrion et Bronn ne sont pas d’accord sur la stratégie à adopter pour quitter le Val. Bronn voudrait voyager de nuit, afin de ne pas être repérés par les clans des montagnes, et se cacher le jour. Tyrion préfère chevaucher de jour, afin d’éviter tout accident de trajet, et se reposer la nuit.

    Lorsque Tyrion ramasse les branches pour faire un feu, Bronn désapprouve et ne lui apporte aucune aide. A force de discussion, Tyrion obtiendra malgré tout la contribution de Bronn à la confection du feu. Il le convaincra même de partir chasser quelque gibier pour agrémenter leur repas.

    Un moment de calme entre les deux homme sera l’occasion pour Tyrion de conter son aventure avec Tysha, sa première épouse (un mariage de courte durée, il est vrai). A l’évocation de ses souvenirs, on sent que Tyrion s’était épris de la jeune femme et qu’il a vécu un temps heureux avec elle. Jusqu’à la découverte du coup monté par son père et son frère. Toute cette mise en scène n’était destinée qu’à dépuceler Tyrion. Et la fille en question n’était qu’une prostituée payée par Tywin. Du moins, c’est ce que Tyrion croit à ce moment-là. Il découvrira bien plus tard, de la bouche de Jaime, que Tysha était une fille de ferme, et non pas une prostituée. Le souvenir de sa première épouse, livrée à la garnison Lannister sera une des causes de l’assassinat de son père. Assassinat qui est suggéré dans ce chapitre lorsque Bronn évoque le sort qu’il aurait réservé à celui qui se serait permis de lui jouer un tour pareil.

    J’ai regardé la vidéo sur l’art de désamorcer les conflits. Très instructif, cela m’a rappelé les stages de communication dans le cadre du travail 😉. Tyrion s’en tire bien dans leur affrontement avec les hommes des clans. Un peu de chance sans doute…Néanmoins, on ne peut pas lui dénier son intelligence ni sa capacité à convaincre.

     

    PS: ton spoiler m’a beaucoup fait rire. Ma fille est trop âgée pour ce type de distraction. Elle est dans sa période manga. La prochaine fois, si je commente un chapitre d’Arya, je la dessinerai en ninja 😂. Mais chut, ne le dis à personne…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 jours et 5 heures par  Liloo75.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 jours et 5 heures par  Liloo75.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 jours et 5 heures par  Liloo75.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #139741

    Yfos
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 230

    Merci pour cette présentation de ce long chapitre.

    C’est très sympa à lire (même si assez souvent vu) mais cela parait ultra improbable

    Je ne trouve pas non plus le scénario très crédible. D’abord la négociation avec les clans, surtout lorsque l’on voit comment se conduisent les hommes des clans à Port Real. Ensuite, lorsque Tyrion raconte l’histoire de Tysha, sans vraie raison. Sauf si, quoi qu’il en dise, il pense qu’il va mourir.

    Tyrion a quand même une force de conviction certaine puisqu’il convainc Bronn d’allumer un feu alors que celui-ci trouve que c’est une mauvaise idée.

    Tout comme il était parvenu à convaincre Mord de porter son message. Concernant celui-ci, on apprend dans ce chapitre que, après lui avoir donné son or, il lui conseille de venir à Castral Roc percevoir le solde. Il lui avait promis de lui donner « plus d’or que tu n’en verras jamais ici de ta vie« , c’est fait. Puis « beaucoup, beaucoup d’or  » mais également de le tuer de ses propres mains. Comme revient dans ce chapitre la citation « un Lannister paie toujours ses dettes » il pensait peut-être aux deux promesses …

    On voit aussi que Tyrion était très naïf à 13 ans : penser qu’il peut épouser la fille d’un petit fermier et que ça se passera bien avec son père ? On constate également que l’insécurité existait déjà il y a douze ans.

    Tyrion dit également à Bronn que

    « quelle que soit l’offre, je surenchéris »

    Bien plus tard, lorsqu’il affrontera à nouveau un danger mortel et tentera de faire appel à Bronn, il ne pourra par le faire. Et Bronn ne l’aidera pas mais en partie car il pensera n’avoir que peu de chances face à la Montagne.

    #139758

    La patate tartinée
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 20

    Je pense que malgré le fait que Tyrion soit beau parleur il serait mort plusieurs fois s’il ne s’appelait pas Lannister, bon on peut aussi voir par là qu’il sait utiliser ses atouts. Je trouve que ton remake du générique de Paw Patrol est très drôle mon petit frère de 5 ans regarde et c’est insupportable.

    Sinon je n’ai pas compris ce que c’était c’est histoire de résumé de chapitre, c’est où, quoi, quand, comment ?

    Patate 1er du nom, de la maison Patatheon, rois des Patates, des Pommes de terre et des Kiwis, Souverain des trois royaumes, protecteur des pommes, des fruit et légumes patatiques, prophète de la Sainte Patate, Grande Patate du patatéisme et fils de Potatoes III Patatheon et de Patata Patatark. La Patate sacrée coprésident de la F.D.P.D.F. (Fédération des Patates de France), aussi appelé la patate tartinée, la patate ou la patate absolue.

    #139759

    Samyriana
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 338

    @arthur-yvernault nous faisons une relecture de la saga (avec spoilers donc). Voila le lien avec tous les chapitres déjà traités: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/au-fil-des-pages-liste-des-sujets/

    "Des chefs de guerre, y en a de toutes sortes. Mais une fois de temps en temps, il en sort un, exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, y en a presque jamais. Et tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles."

    #139765

    Mélusine
    • Pas Trouillard
    • Posts : 513

    On constate également que l’insécurité existait déjà il y a douze ans.

    Justement non, c’est une exception d’ailleurs Jaime le prend comme un affront.

    Lorsqu’il nous rejoignit, au petit trot, Jaime écumait de n’avoir pu saisir ses proies. Si près de chez nous, les malandrins ne s’aventuraient guère à dépouiller les voyageurs, et cette agression l’ulcérait comme un camouflet personnel.

    Dans un chapitre  on apprendra qu’une pucelle aurait pu courir nue sur la route royale menant à Winterfell, mais on se rend compte que cela pouvait être la cas dans d’autres régions.

    Concernant l’histoire de la première femme de Tyrion, je trouve que ça tombe comme un cheveu sur la soupe.

    Sinon on apprend que Tyrion est un joueur, il aime les jeux de dés, plus tard il aimera le cyvosse.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 jour et 6 heures par  R.Graymarch.
    #139768

    La patate tartinée
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 20

    Merci.

    Patate 1er du nom, de la maison Patatheon, rois des Patates, des Pommes de terre et des Kiwis, Souverain des trois royaumes, protecteur des pommes, des fruit et légumes patatiques, prophète de la Sainte Patate, Grande Patate du patatéisme et fils de Potatoes III Patatheon et de Patata Patatark. La Patate sacrée coprésident de la F.D.P.D.F. (Fédération des Patates de France), aussi appelé la patate tartinée, la patate ou la patate absolue.

    #139771

    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 6825

    Dans un chapitre  on apprendra qu’une pucelle aurait pu courir nue sur la route royale menant à Winterfell

    Qui y croit sérieusement ?^^

    Que les temps actuels soient pires qu’avant, OK. Mais qu’avant, tout était parfait, tout le monde était gentil etc… euh non.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #139774

    Mélusine
    • Pas Trouillard
    • Posts : 513

    Dans un chapitre on apprendra qu’une pucelle aurait pu courir nue sur la route royale menant à Winterfell

    Qui y croit sérieusement ?^^ Que les temps actuels soient pires qu’avant, OK. Mais qu’avant, tout était parfait, tout le monde était gentil etc… euh non.

    😲comment ça! on m’aurait menti!😉

    Ce que je voulais dire c’est que les routes royales étaient gardées afin que les voyageurs et marchands puissent circuler en sécurité et que cela était de la responsabilité des Lords (et pas que des Stark dans le Nord) et il en allait de leur honneur.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 jour et 4 heures par  R.Graymarch.
    #139784

    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 6825

    J’y vois moins de l’honneur que la volonté que les bandits ne dictent pas leur loi sur les terres d’un lord. Ça et le fait que des routes sûres aident le commerce, la prospérité, la réputation etc

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #139811

    Screugneugneu
    • Éplucheur de Patates
    • Posts : 1

    Bonjour à tous,

     

    premier post ici, c’est dire si ce sujet me tarabuste.

    (au préalable, très grandes félicitations pour votre site que je suis depuis 2014 je crois, sérieusement, c’est une mine inégalable, d’autant plus dans le cadre d’une relecture)

     

    Depuis le début je suis troublé par cette apparente incohérence de la présence des clans des montagnes sur cette route. Tout le monde semble savoir que Tyrion et Bronn vont se faire attaquer. Ca signifie pour moi que les attaques sont systématiques.

    Mais dans ce cas 100% du commerce se fait-il par mer ?

    A quoi sert la route royale si aucun commerce ne peut s’y faire ?

    Pourquoi, si tout le monde sait que cette route est inutile, Catelyn a-t-elle décidé d’y passer dans un moment aussi crucial ?

    Et surtout, étant donné les forces en présence, pourquoi personne n’a-t-il jamais pu pacifier ces peuples ?

     

    Dans le monde violent des 7 couronnes, je peux comprendre qu’on s’accommode globalement d’autres cinglés notoires comme les Iles de Fer en les ratatinant de temps en temps. Mais je comprends mal qu’une plaie telle que les clans des montagnes ait été laissée tranquille pendant tant de siècles et de millénaires. D’autant qu’ils ne semblent guère dangereux par rapport à une armée suffisamment décidée.

    Cela ressemble à un petit bout d’incohérence dans le monde de GRR Martin

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 heures et 37 minutes par  Screugneugneu.
    #139816

    dracaufeux
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 15

    Que Catelyn se dirige vers le Val d’Arryn et plus précisément les Eyriés ne m’a pas paru être une incohérence. Elle a dit devant tout le monde qu’elle se rendait à Winterfell pour y juger Tyrion dans l’optique de tromper les gens qui l’aurait gêné dans sa quête de justice.

    Concernant la dangerosité de cette route et le fait que quelqu’un décide de l’emprunter, les voyages en mer sont tout aussi dangereux (maladies, tempêtes, pirates) et pourtant les gens utilisent de manière fréquente ce mode de transport puisqu’ils n’ont pas le choix.

    Après ce qui m’a dérangé dans ce chapitre c’est le fait que Tyrion, dès qu’il se trouve dans une situation plus ou moins délicate, va mettre en avant qu’il est le fils de Tywin Lannister et mettre en avant son pognon. Et surtout qu’il fasse ce marché de donner le Val à des sauvages alors qu’il n’en a pas le pouvoir.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 heures et 42 minutes par  R.Graymarch.
    #139826

    Samyriana
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 338

    A quoi sert la route royale si aucun commerce ne peut s’y faire ? Pourquoi, si tout le monde sait que cette route est inutile, Catelyn a-t-elle décidé d’y passer dans un moment aussi crucial ? Et surtout, étant donné les forces en présence, pourquoi personne n’a-t-il jamais pu pacifier ces peuples ?

    Je ne suis pas certaine qu’aucun commerce ne peut s’y faire: les clans n’attaquent probablement pas des escortes suffisamment nombreuses. Il y a sûrement du commerce qui se fait sous forme de caravane par exemple, avec des soldats pour les protéger.

    Sur la question de la pacification, l’hypothèse que j’émettrai est que les clans des montagnes adoptent une tactique de guérilla: ils connaissent parfaitement le terrain, ils sont implantés là depuis des siècles. Ce terrain n’est pas propice à une armée régulière ni à une cavalerie lourde, qui n’aurait aucune chance de réussir à traquer tous les membres de clans. Ils y perdraient beaucoup d’hommes, et pour quel bénéfice? Dans le monde réel, lorsqu’une armée régulière fait face à des combattants qui adoptent ce type de tactique (attaque rapide puis disparition dans un terrain maîtrisé et souvent hostile comme la montagne, le désert ou la jungle), elle l’emporte rarement.

    PS: @gloubiboulga22, n’hésite pas à te présenter dans cette section du forum!

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 heures et 16 minutes par  Samyriana.

    "Des chefs de guerre, y en a de toutes sortes. Mais une fois de temps en temps, il en sort un, exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, y en a presque jamais. Et tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles."

    #139835

    Yfos
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 230

    Screugneugneu wrote: A quoi sert la route royale si aucun commerce ne peut s’y faire ? Pourquoi, si tout le monde sait que cette route est inutile, Catelyn a-t-elle décidé d’y passer dans un moment aussi crucial ? Et surtout, étant donné les forces en présence, pourquoi personne n’a-t-il jamais pu pacifier ces peuples ?

    Je ne suis pas certaine qu’aucun commerce ne peut s’y faire: les clans n’attaquent probablement pas des escortes suffisamment nombreuses. Il y a sûrement du commerce qui se fait sous forme de caravane par exemple, avec des soldats pour les protéger.

    En outre, même si je ne sais pas à quel point on peut se fier à ce que dit Ser Donnel Waynwood, la situation s’est dégradée récemment même si il semble que cette route n’ait jamais été aussi sûre que d’autres portions de la Route Royale.

     » La grand-route n’est plus aussi sûre que par le passé »

     » Les clans se montrent d’une arrogance, depuis la mort de Lord Jon …! « 

    Il explique également que Lysa s’oppose formellement à l’envoi d’une centaine d’hommes dans les montagnes pour les dénicher.

    Il y a sûrement du commerce qui se fait sous forme de caravane par exemple, avec des soldats pour les protéger

    Ils étaient quand même  6-7 combattants au départ et, sans chariots, ne donnaient sans doute pas l’impression de transporter des biens tentants. S’il fallait à chaque fois constituer des caravanes plus importantes, je comprends que ce soit décourageant et que les marchands préfèrent passer par Goeville. Je suppose quand même que, avant la décision de Lysa, il y avait des patrouilles plus régulières pour sécuriser la grand-route.

    Ce terrain n’est pas propice à une armée régulière ni à une cavalerie lourde, qui n’aurait aucune chance de réussir à traquer tous les membres de clans.

    C’est sûr mais, pour des raisons de prestige, je suppose que les Arryn ont dû mener quelques expéditions punitives, ponctuelles, lorsque les clans se montraient trop audacieux. Pour l’exemple et tout ça …

    L’intervention de Ser Donnel donne l’impression qu’il y avait une sorte de statu quo, avec des clans pillant quelques caravanes et les Arryn prenant des mesures pour limiter leur action. Le problème est que la situation est en train d’évoluer. D’une part, car Lysa ne laisse plus les soldats patrouiller en dehors du Val d’Arryn, d’autre part car la situation des clans semble s’être dégradée. L’argument de Gunthor pour écouter Tyrion est « les mères ont faim », comme si c’était nouveau.

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.