Jean-Laurent Del Socorro

  • Ce sujet contient 42 réponses, 14 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par R.Graymarch, le il y a 1 semaine.
13 sujets de 31 à 43 (sur un total de 43)
  • Auteur
    Messages
  • #187858
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 8204

    Le replay de notre live consacré à Morgane Pendragon est en ligne (et n’hésitez pas, c’est garanti sans spoiler au début, on annonce quand on attaque le spoil ;)).
    Le livre qui a fait l’unanimité pour @namande, @yodabor et moi 🥰

    ~~ Always ~~

    #187902
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3614

    J’ai fait l’acquisition de Morgane Pendragon 🙂

    Je peux vous écouter en replay ? Ou bien il y a un risque de spoilers…

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #187903
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 8204

    Je peux vous écouter en replay ? Ou bien il y a un risque de spoilers…

    Tout le début est sans spoiler, on l’annonce quand on parle à la partie qui spoile 🙂

    ~~ Always ~~

    #187908
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3614

    Tout le début est sans spoiler, on l’annonce quand on parle à la partie qui spoile 🙂

    Thanks !

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #188788
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3614

    J’ai terminé Morgane Pendragon.

    C’est bien écrit, cela se lit facilement. Mais je ne pense pas en garder un souvenir impérissable. J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages. Il y avait toujours une distance, je ne saurais pas trop expliquer pourquoi. Malgré le système de POV les protagonistes ne me paraissaient pas suffisamment incarnés. D’ailleurs, je devais souvent me reporter aux premières pages du livre pour savoir qui était qui, et de quelle région il était originaire. Je n’avais pas rencontré cette difficulté avec AGOT, malgré la multiplicité des personnages, des familles et des régions.

    Là je crois que n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire. C’était pourtant une bonne idée d’inverser les rôles entre Arthur et Morgane. Je trouvais cela assez exaltant. De même que la possibilité offerte à des femmes de devenir chevalier.

    Pour répondre à la question posée pendant l’émission Twitch, j’ai lu, il y plusieurs années, Les Dames du Lac et Les Brumes d’Avalon.

    Concrètement, ce n’est pas le même type de récit. Chez Marion Z Bradley, l’histoire de la Table ronde est racontée du point de vue des femmes (Viviane, Morgane…), mais elles restent dans leurs rôles « traditionnels » de femmes.

    Chez Jean-Laurent Del Socorro, les femmes accèdent à des titres et des rôles qui sont habituellement dévolus aux hommes. J’aime beaucoup cette perspective, et je crois que j’aurais voulu aimer réellement ce livre.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #189024
    Lau
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 39

    Je suis assez d’accord avec Liloo. C’est un roman qui se lit très facilement, vraiment très agréable à lire avec une fin épique, une réinterprétation moderne avec de chouettes idées : la place de la femme dans la société, la confrontation de l’ancienne religion et l’intransigeance du Christianisme, les triangles amoureux et une autre vision de Merlin et Arthur… Mais j’ai également eu du mal à m’attacher aux personnages, en particulier à Morgane, très froide et pourtant si parfaite, et les autres sont un peu lisses (les femmes ont toutes les qualités, belles, courageuses, de grandes chevalières, bonnes stratèges, loyales…), le personnage qui m’a le plus touchée est en fait Arthur qui cherche désespérément sa place, manipulé par Merlin puis l’Archevêque, il m’a fait un peu pitié…

    Agréable, distrayant, que je conseillerais pour passer un bon moment lecture mais il manque juste un petit quelque chose pour qu’il devienne vraiment marquant

    #189025
    Yoda Bor
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1127

    Merci de me soutenir dans mon fan club de soutien à Arthur 💜

    Arys du Rouvre 💜

    #189028
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 8204

    Je le disais dans le Twitch, moi aussi j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages. Mon attachement à Morgane est venu très tard dans le roman. Je pense que la présenter comme froide est totalement voulu de la part de l’auteur, mais c’est vrai que, si il n’y avait pas eu ce que j’ai vécu comme un moment de bascule (vous identifierez de quoi je parle si vous avez lu le livre, je pense xD) je serais probablement aussi pas mal passée à côté des personnages également, donc je comprends complètement votre ressenti ^^.

    ~~ Always ~~

    #190224
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 8204

    J’ai lu Noir est le sceau de l’enfer de Jean-Laurent Del Socorro. Une nouvelle dans l’univers de Royaume de vent et de colères où l’on retrouve Axelle, la cheffe de la compagnie du Chariot, dans une aventure en Angleterre. Au programme : machinations politiques, magie discrète qui glisse de son mystère, et rebondissements avec des personnages hauts en couleur.

    Ca se lit tout seul, c’est toujours très agréable de lire les écrits de Del Socorro. Le passage en Angleterre permet en plus d’élargir le monde, et offre un chouette dépaysement tout en ouvrant des pistes cools concernant l’Artbon. Mais, l’intrigue souffre des soucis récurrents du format nouvelle : à peine est-on rentré.e dans l’histoire que c’est déjà fini. C’est donc un moment agréable de lecture pour les fanas de Royaume de vent et de colères mais c’est assez dispensable. C’est très sympa à lire, et les personnages sont toujours chouettes à suivre, mais ça a le goût de trop peu.

    La particularité de l’ouvrage que j’ai est que la moitié du livre est ensuite consacrée à un scénario de jeu de rôle dans l’univers avec les personnages qu’on a croisés. L’idée est chouette, ça me donne presque envie de me trouver un MJ pour le tanner de faire une partie ^^ M’enfin à choisir, j’aurais préféré une nouvelle deux fois plus longue xD

    ~~ Always ~~

    #190225
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3035

    Merci de me soutenir dans mon fan club de soutien à Arthur 💜

    Team Arthur de mon côté aussi !

    J’ai beaucoup aimé Morgane Pendragon mais

    Spoiler:
    j’aurais aimé que la chute de Morgane (après l’ellipse de 14 ans) dure plus longtemps. J’aurais aimé que le Renouveau et le Déclin prennent une place aussi importante l’une que l’autre (comme une partie 1 et une partie 2). J’ai eu l’impression que la chute fut trop rapide.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 3 mois par FeyGirl. Raison: spoiler sous balise

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #197266
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 8204

    J’ai lu Vainqueuse, le dernier roman de Jean-Laurent Del Socorro paru à L’école des loisirs, dans la même collection que Une pour toutes dont Jon parlait plus haut où Jean-Laurent Del Socorro aborde (plutôt à destination des ados) des figures féminines historiques oubliées des livres d’histoire.

    On suit ici Cynisca, une spartiate qui fut la première athlète à gagner une épreuve aux Jeux Olympiques antiques. On assistera à son parcours, de l’enfance à la guerre contre Athènes, pour finalement l’amener à sa victoire.

    Un livre que j’aurais aimé aimer, mais malheureusement, je n’ai pas été emportée par l’histoire : le style est assez clinique, et j’ai eu assez peu d’affect pour l’héroïne. Et comme la fin est connue dés le début, il y a assez peu de suspense. Le côté historique est très bien documenté, l’intrigue est chouette… mais il m’a manqué une étincelle.

    Si il y a une chose à retenir du roman, c’est son aspect ouvertement féministe : Les thématiques féministes sont nécessaires et abordées avec beaucoup de discipline dans le texte. Que ce soit la sororité, la confiance en soi, le poids du patriarcat sur les hommes, la place que l’on laisse aux femmes dans l’histoire, et même bien sûr le titre et l’importance de nommer les choses… il y a pleins d’éléments très bien menés. Mais j’ai trouvé le tout assez didactique et « gros sabots » : on a plus l’impression d’un outil pédagogique à destination de collégiens, pour susciter la discussion en classe (et les instruire sur la Grèce antique au passage bien sûr), que d’un roman porté par son héroïne et ses choix. Ceci étant dit, justement, je ne suis pas la cible du bouquin (ça fait un bail que je ne suis plus au collège xD) : j’espère que ce genre de romans trouvera son succès parce que les messages sont importants et que les discussions en classe seront passionnantes !

    Du coup, on est sur une lecture mif-mouf, mais j’espère que le roman trouvera son public et sera discuté dans tous les collèges de France et de Navarre !

    ~~ Always ~~

    #199850
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 8204

    Un nouvel épisode des Manuscrits de Mestre Aemon est disponible ! Avec le roman Peines de mots perdus, de Jean-Laurent Del Socorro, on retourne dans l’univers de Royaume de Vent et de Colères, et comme vous pourrez le constater, ça nous a beaucoup plu, avec @yodabor et @crys :

    ~~ Always ~~

    #204665
    R.Graymarch
    • Barral
    • Posts : 10158

    J’ai lu Morgane Pendragon et vous ai lus, écoutées

    J’imagine que le livre est assez clivant si on est familier avec le mythe arturien, ce qui n’est pas vraiment mon cas. Je me demande donc si l’approche de l’auteur est « un vent d’air frais » ou « une hérésie » (et ça peut être les deux à la fois)

    J’aime bien que cela ne se contente pas de faire un swap Arthur/Morgane mais que cela va plus loin (beaucoup plus loin) pour revisiter le genre. De même, l’alternance de PoV fonctionne bien et j’ai bien aimé l’ambiance magique du royaume immobile.

    On ne peut pas dire que j’ai été totalement conquis mais c’est sans doute dû au fait que je n’ai pas toutes les clés du mythe. En tout cas, ça va loin et je peux concevoir que l’auteur a beaucoup travaillé pour unir puis se séparer des éléments du mythe arturien

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    MJ par intérim de Les Prétendants d'Harrenhal (2024-), rejoignez-nous
    DOH : #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

13 sujets de 31 à 43 (sur un total de 43)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.