L’utilisation des couleurs dans le TdF

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #152501
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4096

    Pour une fois, ce message d’intro sera relativement court ! Mais il y a beaucoup de chose à dire sur le sujet ( @emmalaure ? ^^), Martin utilisant énormément les couleurs, notamment le vert, le gris, le noir, le blanc, le rouge. Je laisse à d’autres le soin de développer le propos. 😉

    Petit détail du jour !

    Je relève que les tatouages en forme de rayures tigrées des esclaves-soldats de Volantis sont vertes (tigres). C’est aussi la couleur de leurs galères (galères vertes). Le vert serait-il la couleur de la guerre à Volantis ?

    Dans mon esprit, bateaux de guerre + vert = feu-grégeois … Est-ce qu’il pourrait y avoir un lien avec les galères vertes ? J’en doute fort beaucoup, mais j’aime bien l’idée !

    #152515
    Emmalaure
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 849

    Dans ta liste des couleurs très utilisées, il y a aussi le bleu !
    Le rose est bien présent aussi à travers les Bolton, mais plus secondaire. Et il y a le doré.
    Le sujet est trèèèès vaste et pas facile à traiter, parce qu’en fonction du contexte et des associations, une même couleur peut avoir plusieurs sens symboliques différents, ou encore recouper des symboliques présentes dans d’autres couleurs. Si je me souviens bien, dans le forum avant le crash, il y avait un post de Riusma par rapport aux trois couleurs rouge, noir et blanc qui étaient celles de l’alchimie médiévale, et qui ne fonctionnait pas trop mal dans la symbolique de la forge d’Illumination.
    J’irais également volontiers chercher des inspirations du côté des super-héros de comics, qui ont eux aussi des couleurs dominantes assez caractéristiques (Batman, la Lanterne verte, Hulk, Ironman – bien que nos Stark ne soient plus rouge du tout, mais peut-être parce qu’ils ont « perdu » le feu autrefois ? – et d’autres encore…).
    Et globalement, la difficulté à tracer des significations simples me semble liée au fait que les couleurs, comme les personnages, sont chargées d’histoires. Tu as bien cité le vert, qui est la couleur du feu grégeois destructeur mais également d’une nature verdoyante et bienfaisante; alors peut-être qu’au départ, le vert est bien unique, mais comment passe-t-on du verdoiement plein de vie au monstre vert meurtrier qu’est le feu grégeois (lors de la bataille de la Nera, dans le texte, les flammes vertes sont métaphorisées en bête sauvage géante), ou aux yeux verts et prédateurs des Lannister ? Le dénominateur commun, c’est le monde sauvage, mais on va retrouver la même dualité symbolique vie/mort avec le rouge (le sang de la vie, mais aussi des massacres; le feu qui réchauffe et qui consume; et d’ailleurs, le rouge est aussi une couleur Lannister).

    #152517
    DroZo
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1284

    C’est sans doute une coïncidence, mais dans le Cycle du Rox (Wild Cards tomes 8 à 12 en gros) la couleur verte est fortement associée à la guerre et à l’attaque, et est beaucoup utilisée lors de grandes scènes de batailles épiques, notamment navales.

    « La drosophile est un petit animal avec un cycle de vie court et de nombreux mutants sont disponibles. Son génome compact a été un des premiers génomes à être séquencé entièrement. »

    I’m a X-Flies 😎

    #152635
    Ysilla
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1480

    Tu as bien cité le vert, qui est la couleur du feu grégeois destructeur mais également d’une nature verdoyante et bienfaisante.

    Pour prolonger la réflexion, j’ajouterais que, concernant le vert destructeur du feu grégeois, on peut sans doute y voir des réminiscences des lectures adolescentes de GRRM : dans les pulps et les comics où les super-héros affrontent d’abominables extra-terrestres au physique reptilien et vert, le coup fatal vient souvent d’un rayon de la mort bien vert aussi.

    La lumière verte et destructrice illumine d’autres oeuvres de l’imaginaire : dans la Belle-au-bois-dormant de Disney, le feu du dragon Maléfice est vert, la marque des Ténèbres de Voldemort dans Harry Potter est une lumière verte, de même que l’Adava Kedavra, le sortilège impardonnable s’accompagne d’un rayon de lumière verte.
    Ce vert-là exprime donc l’étrange qui fait peur, lié à la mort, à la magie et aussi aux savoirs occultes : les pyromants d’ASOIAF sont des alchimistes.
    Mais ce n’est pas la seule association du vert avec la magie et les savoirs occultes de la saga, même si ce vert-ci n’est plus lumière destructrice mais matière, lié au végétal, à l’humide, dans des lieux où l’on se cache ou l’on s’abrite : îles, marais, rivières, forêts, grottes.
    Je pense aux hommes verts de l’île-aux-Faces qui pratiqueraient la magie, de même que les Paludiers du Neck et leurs suzerains, les Reed avec, bien évidemment, Jojen, tout vêtu de vert, aux yeux vert mousse, qui fait des rêves verts prophétiques, liés au dernier vervoyant dans sa caverne au coeur de la forêt hantée en compagnie des derniers enfants de la forêt aux grands yeux vert et or dont une certaine…Feuille.
    Tout ce symbolisme autour de la couleur verte remonte très loin dans le passé : le Graal aurait été confectionné dans l’éméraude tombée du front de l’ange Lucifer, lors de sa chute ; selon Michel Pastoureau, médiéviste spécialiste de la symbolique des couleurs, le vert, couleur instable, difficile à fixer chimiquement, aurait été donc, au Moyen-Âge, associé à l’instabilité, aux désordres en tous genres (folie, violence, surnaturel) et aurait été longtemps considéré comme maléfique.

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #152637
    Emmalaure
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 849

    La lumière verte et destructrice illumine d’autres oeuvres de l’imaginaire : dans la Belle-au-bois-dormant de Disney, le feu du dragon Maléfice est vert, la marque des Ténèbres de Voldemort dans Harry Potter est une lumière verte, de même que l’Adava Kedavra, le sortilège impardonnable s’accompagne d’un rayon de lumière verte.
    Ce vert-là exprime donc l’étrange qui fait peur, lié à la mort, à la magie et aussi aux savoirs occultes : les pyromants d’ASOIAF sont des alchimistes.
    Mais ce n’est pas la seule association du vert avec la magie et les savoirs occultes de la saga, même si ce vert-ci n’est plus lumière destructrice mais matière, lié au végétal, à l’humide, dans des lieux où l’on se cache ou l’on s’abrite : îles, marais, rivières, forêts, grottes.

    Petit aparte à propos du vert en tant que couleur chtonienne, donc liée également à tout ce qui rampe (les serpents et autres vers comme les dragons en font partie, même si les dragons de la culture européenne ont fini par prendre une double nature du fait qu’ils se sont doté d’ailes et se sont mis à voler) : je recommande un des ouvrages de Marcel Détienne, les Jardins d’Adonis, qui explore notamment la mythologie du phénix dans l’imaginaire occidental ancien, avec des analyses qui s’appliquaient de manière troublante à Harry Potter (les Jardins d’Adonis ont été écrits bien avant Harry Potter, mais les familiers de ce dernier ne seront pas dépaysés par les analyses mythologiques autour d’Adonis, de l’extrême sec à l’extrême humide ^^) mais fonctionnent tout aussi bien dans le Trône de fer pour un certain nombre de personnages; je pense à Theon ou Tyrion par exemple – qui comme Adonis semblent dotés d’une grande puissance sexuelle avec appétit hors-normes et sèment à tout-va, mais sont par ailleurs condamnés à la stérilité avec émasculation réelle pour Theon et symbolique pour Tyrion.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 5 jours par R.Graymarch.
5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.