[Son du Mur] Episode 6 : Vos réactions

Forums La Garde de Nuit Salle commune du barde [Son du Mur] Episode 6 : Vos réactions

  • Ce sujet contient 26 réponses, 14 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Ysilla, le il y a 3 années et 3 mois.
27 sujets de 1 à 27 (sur un total de 27)
  • Auteur
    Messages
  • #26619
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8114

    Lien Youtube

    Billet de blog


    • 1’28 : Nymphadora vous parle du retour du forum.
    • 3’49 : Geoffray vous parle de Fire and Blood.
    • 8’53 : Jon revient sur le reste des news.
    • 13’42 : Le débat commence.
    • 51’13 : Début des recommandations.

     

    Diffusion : 22 juin 2018

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #26620
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8114

    Podcast avec gros level de mauvaise foi, quand même ^^

    Quelques remarques sur

    Les News

    C’est bien de parler du jeu en cours mais de ce que j’ai écouté, on aurait dit « hey, rejoignez nous !! » (je cite « on a plein de jeux, si vous voulez venir », à 2:50) alors que la diffusion a lieu après le début de la compétition (et je ne crois pas vraiment que ce soit intéressant d’être spectateur de nos résultats…). Et moi aussi, Geoffray, j’ai bien noté Bloodbowl en premier, t’es pas tout seul

    Le débat

    Alors, l’introduction était bien mieux que celle consacrée à Dorne, vous rappelez bien les tenants et les aboutissants. Il a manqué tout de même de rappeler qu’Arya et son garçon boucher se battait avec des épées en bois (parce que ça n’est pas évident et ça change beaucoup la donne quant à la suite des événements).

    Sinon, c’est quand même super ultra outré, je parle de vos positions. Je comprends bien pourquoi mais là, ça devient limite un concours de mauvaise foi hénaurme ^^ (si Ned avait tenu tête à Robert, le Nord aurait été en guerre contre Winterfell. Carrément, quoi^^). Et puis à 2 contre 1, c’est pas du juste. Sur le fond, team Geoffray sur la première moitié, totalement. Parce que c’est bien gentil de rappeler que Sansa a 11 ans et est une pôv petite fille, mais alors personne pour rappeler l’âge d’Arya :p Arya, qui à son âge doit d’abord penser à la place de sa famille (cough). On remarque que Jon (heureusement qu’il y a le topic cinéma un peu et le podcast beaucoup pour l’avoir parmi nous^^) pardonnait beaucoup à Sombre Astre d’avoir tailladé Myrcella mais qu’il trouve des circonstances atténuantes au zèle de Sandor, bravo :p

    Je suis partagé sur la clôture du débat : autant j’aime beaucoup le principe de la récap. Autant la fin à la « mais en fait, c’était un rêve » (parce que chacun jouait un rôle exagéré), je ne sais pas si ça tombe au mieux. La vérité, comme souvent dans le Trône de Fer, c’est que…. c’est compliqué. Arya aurait joué 100 mètres plus loin, ou bien si Joffrey s’était occupé de ses oignons (voire si Ned avait écouté Cat et était resté à Winterfell^^), on n’aurait pas eu tout ça. Mais comme vous le dites, pour ce cas là, les enfants ont des torts, mais les vrais fautifs, ce sont les adultes, et ça c’est assez clair comme situation, je suppose. C’est tellement rare :p

    (sinon je suis sans coeur mais les redshirts ou les animaux à peine vus, perso, même combat, rien à battre^^)

    Reco, rien à signaler

    Bafouilles du podcast, bravo Nymphadora pour Ned qui aurait pu « arrondir les jambes » et pour « on lui (Sansa) a impliqué le fait qu’elle doit faire bonne figure ». (et un peu aussi à Geoff pour les « grosses » guillemets)

    A dans trois mois, keep talking^^

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #26663
    lilou black
    • Frère Juré
    • Posts : 59

    J’ai beaucoup aimé le débat mais effectivement, faire la part des choses est assez difficile. Tout comme vous le concluez, ce sont surtout les adultes qui n’ont pas assuré une cahouette. Le passage qui résume l’attitude de Sansa qui a un rencart avec son fiancé m’a fait beaucoup rire (enfin surtout l’imitation de Nymphadora façon « jeune fille en fleur » XD). Après, c’est bien d’avoir rappelé le côté « élément déclencheur » de l’incident qui est un point de départ important de l’intrigue.

    Moi aussi, je chouine quand des animaux meurent, enfin surtout les chiens et les chats.

    Après, peut-être que je devrais balayer devant ma porte avant de faire ce genre de remarques mais vous dites quand même vachement de gros mots, b*rd*l de m*rde.

    Et puis je jetterai peut-être un coup d’œil au machin coréen sur Netflix, du coup je suis très curieuse et je pense que niveau jeu d’acteurs, après ma période « dramas japonais », je suis peut-être un poil blindée.

    Merci à vous !

    J'ai fixé le ciel étoilé mais hélas le ciel m'a semblé trop haut pour mon rêve (Cantique païen)

    #26700
    Grendel
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1903

    Je n’ai pas tout écouté, encore, et ne suis pas le meilleur public pour le podcast (je crois que je l’avais déjà dit, mais comme vous ne m’écoutez pas…). Toutefois, j’aime beaucoup le concept et il me fallait bien commencer par un compliment avant de dire des choses moins sympas à entendre. Je trouve juste un peu « gênant » à l’oreille les reprises de parole commençant par « ouais »…

    Le reste est top ! 🙂

    Spoiler:
    #26705
    Tizun Thane
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1098

    Et moi aussi, Geoffray, j’ai bien noté Bloodbowl en premier, t’es pas tout seul

    +1. Tu n’es pas seul!

    J’ai écouté le tout avec plaisir, comme en assistant à une conversation entre amis.

    Sur le fond… Geoff’, tu te forçais et ça se sentait. 😉 Relire le chapitre avant pour tous les participants aurait peut-être été un préalable. Ca se sentait que certains n’avaient pas bossé le sujet…#mauvaiselangue

    #26712
    DroZo
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1358

    Team Arya ! 😀 (non pour le coup sérieusement vraiment team Arya).

    Je veux dire… Mettons nous un peu à la place d’Arya quelques instants… Elle se baladait peinard et là y a le prince qui essaie d’éborgner ton copain. Si Arya n’avait pas agit, ou bien elle aurait été objectivement assez lâche (un peu ce qu’est Sansa pour le coup) ou bien particulièrement psychopathe (ce qu’elle n’est pas… encore). ‘fin moi je trouve ça normal de vouloir étendre l’oeil de son copain, je pense que si c’était l’oeil de Jeune Poole qui était en jeu, Sansa se serait démenée.

    Ensuite sur l’éducation de Nyméria… Nyméria attaque quand même (et vraiment pas méchamment d’ailleurs, Brousailles aurait fait pire) parce que Arya est menacée. On ne le saura jamais, mais je pense que si la situation avait été inversée, que c’était Sansa qui était menacée et non Arya, Lady aurait réagi comme Nyméria. Education ou non.

    Quant à la fuite d’Arya qui n’assume pas sa connerie… Bah elle est pas conne la gamine, elle sait que si elle revient ça signifiera la mort de sa louve. C’est pas genre « je me fais gronder et deux jours plus tard on en reparle plus ». Alors que, dans la logique d’Arya, Lady ne courait aucun risque.

    Je rajoute aussi sur la qualification d’égoïste d’Arya et d’altruisme de Sansa… Là encore je suis pas d’accord. Ce que veut Sansa à ce moment c’est devenir reine, et pour cela elle est prête à trahir son père auprès de Cersei plus loin dans les livres, et lors du massacre de sa maisonnée, elle ne s’inquiète du sort d’Arya, sa soeur, qu’une fois qu’elle a fini son entretien avec la reine. Paye ton altruisme envers ta famille.

    Alors certes, sur le plan légal, Arya n’avait pas à s’en prendre à Joffrey. On est d’accord que sur le plan légal elle a tort. Mais sur le plan moral je n’arrive pas à lui en vouloir, de même que je n’arrive pas à en vouloir à Dunk d’avoir porté la main sur Aerion Targaryen. Je trouve ça même très noble de leurs parts.

    Au sujet de la mauvais éducation d’Arya, je nuancerais également. Comparé aux jeunes filles sudières, Arya est en effet super mal élevée. Comparée aux jeunes filles Nordiennes que l’on connait… Lyanna était pas vraiment un modèle d’obéissance, Wylla Manderly engueule littéralement leurs hôtes Frey, les Mormont sont pas vraiment des princesses, et leur petite Lyanna envoie un message à Stannis qui est à la limite de l’insulte… C’est à se demander si Arya n’aurait pas plutôt une éducation typique de petite noble nordienne. Et si on pardonne toute ses hourderiez à Sansa par son éducation, pourquoi de pas faire pareil à Arya ?

    Sinon super podcast, dynamique et très intéressant 😀

    « La drosophile est un petit animal avec un cycle de vie court et de nombreux mutants sont disponibles. Son génome compact a été un des premiers génomes à être séquencé entièrement. »

    I’m a X-Flies 😎

    #27531
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3488

    La vidéo YouTube est en ligne 😉

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #27578
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8114

    Ajouté dans le premier post. 😉

    Au fait, Geoff, vu que je suis là, 50 kg pour Arya ? Euhhhh 😀 Déjà, à son âge, c’est loin d’être la norme. En plus, elle est décrite comme étant fluette. Donc à 9 ans, plutôt la moitié.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #28177
    Ysilla
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1587

    Je viens d’écouter le dernier podcast / débat sur l’opposition Sansa-Arya : je suis tombée de ma chaise !

    Pourtant d’habitude , j’aime bien le Son du Mur ! mais là … je me suis fait du mal : j’ai écouté 3 fois le débat, en faisant des sauts de cabri dans mon séjour…j’ai fini par prendre des notes tellement j’écumais !^^

    Voyons, Nympha, Jon, Werther, mais comment vous y êtes-vous pris pour produire ce débat ? Non, pas un débat mais un  truc qui balance entre le réquisitoire contre Arya et accessoirement Ned et le plaidoyer hagiographique pour  Sansa : le tout parsemé d’approximations et d’assertions parfaitement fausses, quand ce ne sont pas des extrapolations infondées.

    Franchement, au point où vous en êtes, allez vite déposer un dossier de canonisation pour Sainte Sansa-du-fer-à-lisser-et-des-gâteaux-aux-citrons ! Sur un malentendu, ça peut marcher au Vatican !^^

    Les deux sœurs s’opposent physiquement et psychologiquement ; elles s’envient l’une l’autre: Arya jalousant la beauté et la délicatesse de son aînée (voir Arya I), tandis que Sansa lui envie sa proximité avec Ned (voir Sansa I).

    Mais faut-il que les débatteurs pour plaider la cause de Sansa, s’en prennent aussi vivement à Arya et Ned, au prix d’approximations oiseuses…

    Nom de R’hllor ! tout est dans le texte ! On ne peut rien avancer sans s’appuyer très précisément sur le texte

    Nympha commence par contextualiser; fort bien mais déjà ça commence mal : « Arya aurait filé une épée à Mycah  »  tssss tssss

    [Joffrey et Sansa] découvrirent un garçon et une fille jouant aux chevaliers. En guise d’épées, ceux-ci maniaient des bâtons, des manches de balai, selon toute apparence.

    Ces détails auront leur importance par la suite.

    Nympha dans cette présentation et Jon , plus loin dans le podcast ont une manière bien à eux de présenter l’intervention du si chevaleresque Joffrey; ça vaut son pesant de gâteaux aux citrons :

    Selon Nympha, le sang de Joffrey ne ferait qu’un tour et sa réaction normale est de se porter au secours de la sœur de sa belle, en mauvaise posture, face à un agresseur non identifié, avec une épée contre un bâton , mais bon passons …

    Selon Jon « à la base, il part pour la protéger » ! « le duel Arya/ Mycah serait une situation irréelle et contre-nature et il interviendrait parce qu’un combat homme du commun/ noble le scandaliserait. »

    Je rappelle que les deux enfants jouent à se battre avec ….des manches à balai – même pas des épées d’entraînement, encore moins de véritables épées. Un garçon boucher n’enfreint aucune loi en maniant un manche à balai !

    Mais revenons à Joffrey le chevalier. Or quelle est sa réaction ? D’abord, il ne reconnaît pas Arya dans un premier temps et que provoque chez lui le spectacle d’une gamine battue par un gros gaillard ?

    Le prince éclata de rire, et le garçon, surpris, jeta un regard circulaire.

    On repassera pour le prince volant au secours d’une demoiselle en détresse.
    D’ailleurs la réaction d’Arya ne laisse aucun doute ni pour Sansa, ni pour Joffrey sur le fait qu’elle n’est pas du tout en danger. Joffrey, passablement éméché,ce qui explique – mais n’excuse pas – sa surréaction, entre dans une spirale de provocation sadique :

    Et ce garçon boucher veut être chevalier, n’est-ce pas ?
    Il affichait un air goguenard. « Montre-nous donc ton habileté. »
    Fou de peur, Mycah ne broncha pas.
    « Allons, ramasse, ordonna le prince en avançant sur lui. Ou bien ne saurais-tu combattre que des fillettes ?

    À aucun moment, Joffrey ne reproche à un garçon du commun de manier à tort une « épée »; il raille simplement plus faible que lui et veut l’humilier à peu de frais.
    Et rien dans le texte ne nous permet d’affirmer clairement – contrairement à ce que dit Nympha – qu’il s’en serait tenu à une balafre sur la joue de Mycah. Ce qui m’en fait douter, c’est qu’il est sous l’emprise de l’alcool et donc complètement désinhibé.

    Et Nympha reconnaît elle-même qu’elle a présenté les choses de façon un peu biaisée…c’est le moins qu’on puisse dire.^^

    Quel aveu ! parce que du biaisé, on en a en veux-tu en voilà !

    On aurait été le 1er avril, franchement ,j’aurais cru à une blague.

    Après cette curieuse présentation des faits, on aborde la responsabilité des uns et des autres dans l’incident du Trident, avec une déclaration liminaire qui appelle, dirait-on, à la modération :

    Jon et Nympha assurent que dans cette scène tout le monde n’est pas noir, tout le monde n’est pas blanc  mais font remarquer en gros qu’on a une vision négative de Sansa et une vison négative de Joffrey (ben tiens ! )Notre perception de lecteur serait biaisée : on est très fan d’Arya et on ne supporte pas Sansa et on déteste Joffrey.

    Nympha fait remarquer  que c’est le tout premier chapitre pov de Sansa et qu’on aurait beaucoup de chapitres d’Arya qui , je cite nous « aurait bassiné les oreilles » nous disant que « Sansa était une sacrée cruche et la tête farcie de contes et d’amoureux » et Werther renchérit  en assurant « qu’on a une vision négative de Sansa parce qu’on la voit par les yeux de Bran et de Jon ! Et on partirait avec un très mauvais a priori sur Sansa !

    Ben  Nympha et Jon, dites-moi, on relit un peu les premiers chapitres d’AGOT avant l’incident du Trident ?

    Nympha, il y a un seul chapitre d’Arya avant celui de Sansa, un ! Donc, un-un, balle au centre.

    Après j’ai repris les allusions à Sansa dans les chapitres de Jon, de Bran et d’Arya, à la recherche de cette perception si négative de Sansa que le lecteur ne la supportait déjà pas avant l’incident du Trident :

    Allez, on cite le texte , il n’y a que les mots qui comptent (les paroles sont du vent, mais pas les mots écrits)

    On commence par Jon I :

    À ses demi-sœurs étaient échus les princes. À demi perdu sous sa toison platine, le grassouillet Tommen équipait Arya, et Sansa l’héritier du trône. […] Agacé de voir Sansa radieuse en telle compagnie, le bâtard n’apprécia guère non plus la moue d’ennui dédaigneux que le jeune Baratheon promenait sur les aîtres de Winterfell.

    Pas de quoi fouetter un loup géant, Jon mis à l’écart de la fête est irrité par la joie de Sansa au côté du déjà désagréable Joffrey…ça ne disqualifie pas pour autant Sansa aux yeux du lecteur.
    Passons à Bran I et Arya I

    Pour la centième fois, il tenta de lui trouver un nom. Impressionné par la célérité du sien, Robb l’avait appelé Vent Gris. Sansa s’était contenté de Lady. Arya avait déniché dans quelque rengaine cette vieille sorcière de Nymeria, petit Rickon avait choisi Broussaille d’un bêbête pour un loup-garou… ! –, Jon nommé Fantôme de son albinos.

    Alors que la sage Sansa baptisait la sienne Lady. Tellement plus original, songea-t-elle avec une grimace tout en embrassant Nymeria

    Bon, c’est vrai une louve nommée Lady, par une future lady ce n’est pas original, c’est un fait, il existe beaucoup de chiennes Lady dans notre monde à nous,  voilà ;  mais ça ne fait pas de Sansa, une cruche aux yeux du lecteur mais une fille sage, BCBG, dirait-on IRL. Bran est autant critique vis-à-vis de Sansa que de Rickon.
    Que sait-on d’autre par Jon et Arya ? que c’est une rapporteuse (Jon II)

    Mais surtout, surtout, quoi que tu fasses… »
    La suite était connue. Ils la dirent en chœur :
    « Jamais… un seul mot… à Sansa ! »

    Voilà un reproche banal entre frères et soeurs, auquel le lecteur n’est pas obligé d’ajouter foi.
    Enfin , j’en viens au portrait de Sansa tracé par Arya (Arya I): ce n’est pas le portrait d’une cruche mais celui d’une jeune fille belle, gracieuse, aimable qui attire les compliments et que jalouse Arya :

    Les travaux d’aiguille de Sansa étaient incomparables. Ils ralliaient tous les suffrages.

    Ensuite Arya évoque :

    sa voix suave comme un baiser. […]Sansa rougissait joliment. Sansa faisait tout joliment. La joliesse même.[…]Sansa poussa l’aiguille et un joli soupir. […] Sansa, aussi douce qu’intransigeante sur le choix des termes. […]Le tact exquis de Sansa l’empêchait de prendre un air narquois

    Qu’a-t-on là ? l’évocation de qualités, et j’insiste des qualités de Sansa que jalouse Arya autant qu’elles l’agacent.
    Il faut aussi citer la suite :

    Non, ce n’était pas juste. Sansa avait tout. Même deux ans de plus. À croire que ces deux ans lui avaient suffi pour tout prendre et pour qu’elle-même, en naissant, ne trouvât plus rien. D’une telle évidence… ! Sansa savait coudre, chanter, danser. Sansa écrivait des poèmes. Sansa savait s’habiller. Jouer de la harpe et du carillon. Et, pis encore, elle était belle. De Mère, elle tenait les pommettes hautes et racées, l’opulent auburn typiques des Tully. Tandis qu’elle-même venait du côté de Père. Brune et terne, elle avait une figure longue et solennelle que Jeyne, en hennissant, ne manquait jamais de nommer « ganache ». Et, du coup, que l’équitation fut le seul chapitre où elle l’emportât sur sa sœur devenait blessant. Le seul, bon…, avec celui de l’économie domestique. Sansa n’avait guère le sens des comptes. Si le prince Joffrey l’épousait jamais, il aurait tout intérêt à prendre un bon intendant

    Je ne vois pas là de quoi prévenir le lecteur contre Sansa. Le passage en dit long en revanche sur le désarroi d’Arya, cadette au physique ingrat, au caractère impulsif et rebelle, qui doit trouver sa place, éclipsée par la solaire Sansa – sans qu’il faille pour le lecteur en incriminer l’aînée – aucune trace dans le texte.
    Alors d’où vient Sansa la crucruche que le lecteur a déjà dans la tête avant l’incident du Trident? et bien, Jon, Nympha, du Pov de Sansa elle-même! Oui, oui, tout est dans Sansa I
    Retournons au texte :

    Elle n’avait, de la semaine, vécu que dans l’attente du jour glorieux où la reine l’inviterait dans sa voiture, ainsi que dans l’espoir d’y rencontrer le prince Joffrey. Son promis. Quoique leur mariage ne dût intervenir qu’après bien des années, cette seule pensée lui donnait de secrètes et mystérieuses palpitations. Certes, elle ne le connaissait guère encore, mais elle en était déjà éprise. Avec sa haute taille, sa beauté, sa force physique et ses cheveux d’or, il correspondait point par point à l’image du prince idéal qu’elle s’était forgée.

    Sansa reprit avec mélancolie le chemin de l’auberge où septa Mordane devait déjà s’impatienter. Le trottinement paisible de Lady près d’elle contribuait à l’attrister. Elle en aurait pleuré. Son vœu le plus cher était de vivre dans un monde aussi harmonieux et plaisant, voilà tout, que celui des chansons

    Une journée entière avec son prince ! L’idolâtrie lui alanguissait les prunelles. Et il se montrait si galant. Sa façon de la tirer des griffes de ser Ilyn et du Limier, tiens, rappelait presque celle des chansons, ressuscitait presque l’époque où Serwyn au Bouclier-Miroir sauva des géants la princesse Daeryssa, où le prince Aemon Chevalier-Dragon se fit le champion de la reine Naerys odieusement calomniée par ser Morgil…

    Pour conclure momentanément ce commentaire des débuts du Podcast, non, nous n’avons pas une vision négative de Sansa par ce qu’on en sait par Jon, Bran et Arya :
    On sait que c’est une très belle jeune fille parfaitement éduquée et douée de très nombreux talents – sauf le calcul – qu’Arya envie.On note qu’elle n’a pas donné un nom très original à sa louve et qu’elle a une propension à rapporter les bêtises d’Arya. Et c’est tout avant l’accès à ses pensées dans Sansa I.

    J’arrête ici mon pavé… j’en dirai plus sur la suite du podcast dans un autre post.

    J’aime quand même le Son du Mur au fond des bois ! ^^

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #28194
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8114

    Soutien total à Werther, vu qu’il est pris à parti alors qu’il ne dit pas un mot, ce qui est rare 😀 (c’est Geoffray qui parle)
    (sinon, c’est dingue le nombre de personnes qui mettent une espace après une parenthèse ouvrante… non, non, non)

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #28218
    Geoffray
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1760

    Pour conclure momentanément ce commentaire des débuts du Podcast, non, nous n’avons pas une vision négative de Sansa par ce qu’on en sait par Jon, Bran et Arya : On sait que c’est une très belle jeune fille parfaitement éduquée et douée de très nombreux talents – sauf le calcul – qu’Arya envie.On note qu’elle n’a pas donné un nom très original à sa louve et qu’elle a une propension à rapporter les bêtises d’Arya. Et c’est tout avant l’accès à ses pensées dans Sansa I.

    Alors je pense qu’au contraire, c’est l’utilisation des points de vue (et l’ordre dans lesquels Martin les présente aussi) qui influe sur nos perceptions. Exemple:

    Dany est une vilaine qui veut récupérer le trone de son pére fou Vs. Dany est une victime d’un roi qui a usurpé sa plac (bon, plutôt Viserys à la base mais l’idée est là). Je me suis fait cette réflexion en lisant les chapitres dans l’ordre chronologique et non plus « normal ».

    De même pour Sansa, le premier POV auquel nous avons accès de sa part c’est celui de la balade et forcement ça influe sur le lecteur. Qui a déjà une vision « négative » sur elle vue qu’on a eu les chapitres d’Arya et Jon pour nous influencer « subtilement » sur Sansa .

    Team Trop Dark Trop Piou xD

    Stannis: Her own father got this child on her? We are well rid of her, then. I will not suffer such abominations here. This is not King's Landing.

    #28220
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5600

    Nympha commence par contextualiser; fort bien mais déjà ça commence mal : « Arya aurait filé une épée à Mycah  »  tssss tssss

    Alors effectivement j’ai zappé de préciser le « en bois » (fait que rappelle Geoffray heureusement) : dans mon esprit c’était tellement évident qu’on parlait d’épées de bois que je n’ai pas précisé. Mais le manque de précision n’est en aucun cas un point volontaire pour tromper, c’est vraiment une erreur d’inattention.

    Selon Nympha, le sang de Joffrey ne ferait qu’un tour et sa réaction normale est de se porter au secours de la sœur de sa belle, en mauvaise posture, face à un agresseur non identifié, avec une épée contre un bâton

    Si tu as compris ça de mes propos, là aussi, il y a un soucis dans la façon dont je me suis exprimée. Je ne dis pas que Joffrey a une attitude chevaleresque de grand prince, je dis qu’il fait son kéké et prend le prétexte d’un acte chevaleresque.

    La scène commence comme ça, quand ils n’ont pas encore vu qu’il s’agissait d’Arya et Mycah :

    « Someone’s there, » Sansa said anxiously. She found herself thinking of Lady, wishing the direwolf was with her.
    « You’re safe with me. » Joffrey drew his Lion’s Tooth from its sheath. The sound of steel on leather made her tremble. « This way, » he said, riding through a stand of trees.

    Puis plus loin :

    « That was my lady’s sister you were hitting, do you know that? »

    Evidemment qu’il s’attaque à plus faible que lui où il n’y a aucun honneur, mais il le fait avec le prétexte de défendre la sœur de sa fiancée, parce qu’il est en train de faire son kéké devant Sansa…
    Arya, en leur hurlant dessus dés qu’elle les voit n’aide clairement pas les choses (mais qui hurle sur le prince qui débarque sans même qu’il ait ouvert la bouche..?)

    « Arya? » she called out incredulously.
    « Go away, » Arya shouted back at them, angry tears in her eyes. « What are you doing here? Leave us alone. »

    Elle provoque Joffrey, lui parle comme personne ne parle à un prince…

    « He’s my friend, » Arya said sharply. « You leave him alone. »

    Personne ne donne des ordre à un prince. Bah évidement Joffrey étant ce qu’il est, il est asticoté. Il n’y a rien de pire qu’un crétin qu’on provoque… Je maintiens que si Arya avait juste dit « oh salut ça farte bonne journée », Joffrey serait passé à autre chose ^^

    Ben  Nympha et Jon, dites-moi, on relit un peu les premiers chapitres d’AGOT avant l’incident du Trident ?

    Justement, tout ce que tu cites, ça démontre bien à mes yeux que oui, on part avec un a priori négatif sur Sansa. Les enfants Starks sont soudés, et mettent Sansa à part dans leurs réflexions et leurs jeux, on a Jon qui nous explique « ah non elle va cafter on peut pas lui confier nos petits secrets » Arya qui nous explique à quel point elle est belle et douée à uniquement des trucs féminins, et de facto nous apprend qu’elle sait pas faire d’économie domestique, le seul truc qui demande un cerveau dans leurs études : Tu peux dire que ça n’a rien de négatif en soi, mais ce n’est pas anodin du tout, et la construction du texte et l’endroit où GRRM nous emmène n’est pas innocente : tout ce qu’on nous dit de Sansa est quelque chose qui est fortement connoté, dans notre regard de lecteur du 21ème siècle, à des qualité qu’on dévalorise fortement. On trouvera un personnage féminin qui a des côtés « garçon-manqué » badass, on ne pardonnera pas un personnage d’ado girly qui ne présente que des qualités féminines, qu’on associe à de la vacuité. Sansa nous est présentée comme une fillette girly avec qui les héros ne veulent pas jouer parce qu’elle n’aime pas ce qu’ils aiment… c’est déjà la présenter sous un jour négatif. Tous les sous-entedus fait sur Sansa sont là pour qu’on ne l’aime pas.
    Et dans le chapitre de Arya tu n’a pas relevé les piques de Arya envers Sansa, tout le sous-texte sous-entend quand même à quel point Arya, que tout le monde kiffe, a de la rancoeur envers sa soeur méchante avec elle. Par suite, vu que mécaniquement on commence par son point de vue et celui de Jon, on est mécaniquement nous aussi contre Sansa méchante envers Arya.

    It was just like Sansa to go and attract the septa’s attention

    « Elle est tellement pas solidaire cette cafteuse et elle me fout tout le temps dans la panade. »

    Sansa was too well bred to smile at her sister’s disgrace, but Jeyne was smirking on her behalf.

    Sansa est une hypocrite qui rigole quand sa sœur se fait rabrouer. Sympa ouais…

    Donc non je maintiens, on nous a présenté Sansa sous un jour négatif bien avant de la rencontrer. Là dessus on peut « agree to disagree » 😉

    ~~ Always ~~

    #28242
    Thistle
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2536

    Pour le coup complètement d’accord avec la présentation peu flatteuse qui est faite de Sansa au début d’AGOT, telle que Nympha la présente.

    Par le point de vue de ses frères et sœurs, on a typiquement la description de la fille gnan-gnan, (un peu) garce, avec des rêves cucul plein la tête. Mais jolie hein, qui en a bien conscience, qui aime plaire et faire exactement ce qu’on attend d’elle. En gros, c’est la première de la classe bien relou et pimbêche.

    En opposition à la bande rebelle sympathique, oui, je pense que la plupart des gens partent avec un groooos a priori négatif contre Sansa. En tout cas ça a été mon cas et, de ce que j’ai lu sur le forum c’est le cas de pas mal de monde ^^

    Ce qui ne veut pas dire qu’on évolue pas au fil de la (re)lecture.

    Trop Dark. Trop Piou. #teamcorbeauxerrants

    Spoiler for NOARLAAAK !!!

    #28258
    Tizun Thane
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1098

    Ysilla n’a pas tort de faire remarquer que dans le podcast, personne n’a vraiment défendu Arya (Geoff’ se forçait et ça se sentait) et sa vision. Après sur le fond…

    Oui l’auteur nous fait découvrir Sansa par les yeux d’Arya qui surinterprète tout parce qu’elle est jalouse de Sansa, qu’elle n’a jamais tort, et croit être la petite malheureuse de la famille (alors qu’elle est la favorite de son père ). Le chapitre étant bien écrit, peu de gens remarquent les biais du point de vue d’Arya à la première lecture.

    Ce portrait négatif influe le jugement de beaucoup de lecteurs, surtout à la première lecture, d’autant plus que les vertus féminines de Sansa sont aujourd’hui décriées.

    It was just like Sansa to go and attract the septa’s attention « Elle est tellement pas solidaire cette cafteuse et elle me fout tout le temps dans la panade. »

    Alors que c’est Arya qui a crié juste avant, alertant la septa, alors que les autres chuchotaient. En gros, Arya accuse Sansa de sa propre bévue. En plus, si on regarde les paroles de Sansa juste avant, elle essaie d’inclure Arya dans la conversation, et invente un mensonge pour défendre sa soeur. Mais ça évidemment, Arya ne s’attarde pas à le commenter.

    Sansa was too well bred to smile at her sister’s disgrace, but Jeyne was smirking on her behalf. Sansa est une hypocrite qui rigole quand sa sœur se fait rabrouer. Sympa ouais…

    Pire encore, Sansa est tellement hypocrite qu’elle cache son sourire quand sa sœur se fait rabrouer. Quelle sale vipère trop bien éduquée! Ou alors… Arya interprète de traviole et sa soeur ne sourit pas parce qu’elle ne tire aucune joie de voir sa sœur se faire rabrouer.

    Sauf qu’à ce stade du récit, le lecteur n’a que les impressions d’Arya et n’a pas de raison de douter. De plus, il faut un certain temps pour s’adapter à la lecture en point de vue et réaliser qu’il ne s’agit pas d’une narration omnisciente. Les points de vue se trompent, et souvent.

    Tout ça pour dire que l’auteur manipule bel et bien son lecteur pour que lors de l’incident du Trident, ce dernier adopte « naturellement « le point de vue d’Arya sur l’enchaînement.

    Pour ma part, lors d’une relecture à froid, il me paraît évident que Arya a une part lourde de responsabilité dans la mort de Mycah. Si elle n’avait pas joué avec lui, si elle n’avait pas pris sa défense de la pire des manières en jetant de l’huile sur le feu, si elle n’avait pas attaqué le prince. Oui même ça.

    En effet, si on reprend la scène du point de vue de Joffrey (je sais, ça tache), ce dernier voulait effectivement jouer au héros. Il n’a pas compris que les deux jouaient, et encore moins que Arya était l’instigratrice. Il voit donc un gros bourrin taper sur une petite fille.

    Comme il veut « jouer à l’homme », il intervient à sa manière détestable. Il veut faire peur à Mycah,  pas le tuer (Joffrey aime faire souffrir en position de force, mais tuer qq’un à l’épée, ça nécessite une forme de courage qu’il n’a pas, d’où son amour pour les arbalètes d’ailleurs).

    Après ça dégénère au delà de toute mesure (Joffrey+Arya= catastrophe) et Sansa est bien passive dans les évenements. Si elle avait dit quelque mots justes, comme expliquer la situation à son prince par exemple, rien ne serai arrivé. Mais non, Sansa avait trop honte d’expliquer à quel point Arya faisait « n’importe quoi ».

    Mais ce sont des enfants laissés à eux-même. L’absence de supervision parentale est consternante aussi.

    Ce qui m’en fait douter, c’est qu’il est sous l’emprise de l’alcool et donc complètement désinhibé.

    L’emprise de l’alcool… mouais. Pas la première fois que je le lis, mais de mémoire, Sansa et Joffrey ont bu un peu, mais ne sont pas ivres. L’emprise de l’alcool me semble quand même vachement limité.

    #28328
    Emmalaure
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 868

    En opposition à la bande rebelle sympathique, oui, je pense que la plupart des gens partent avec un groooos a priori négatif contre Sansa. En tout cas ça a été mon cas et, de ce que j’ai lu sur le forum c’est le cas de pas mal de monde ^^

    C’était mon cas aussi. D’autant plus amusant que j’ai été une Sansa au même âge (et pas rapporteuse pour deux sous) ^^

    Sinon, je n’ai pas encore eu le temps d’écouter le podcast.

    #28335
    Ysilla
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1587

    tout ce qu’on nous dit de Sansa est quelque chose qui est fortement connoté, dans notre regard de lecteur du 21ème siècle, à des qualité qu’on dévalorise fortement. On trouvera un personnage féminin qui a des côtés « garçon-manqué » badass, on ne pardonnera pas un personnage d’ado girly qui ne présente que des qualités féminines, qu’on associe à de la vacuité.

    Je vois bien qu’on n’est pas du tout d’accord …J’ai bien perçu, au moins pour Arya, qu’elle avait un point de vue négatif sur sa soeur et on peut aussi renvoyer la politesse à Sansa. Mais ce que j’ai saisi, c’est la jalousie mutuelle qu’elles se portent.

    Mais ce que je veux préciser, c’est que comme lectrice, j’essaie de ne pas être dupe de la technique du point de vue. Ce n’est pas parce qu’ Arya est assez ironique dans son portrait de Sansa que je vais, comme lectrice, adhérer à son point de vue. je dirais même que j’ai eu le réflexe contraire : la focalisation interne déclenche automatiquement ma méfiance de lectrice. Mon grand âge ^^ !  – Les frères et sœurs, vous me filez un sacré coup de vieux Je viens d’un autre siècle et peut-être bien d’une autre planète ^^  – fait sans doute que je ne fonctionne pas  avec les catégories fille girly/ fille badass. Entendons-nous, je reconnais ce qu’est une fille girly ou une fille badass, j’en ai même cotoyé de gros contingents  mais  je ne suis pas du tout sensible aux connotations péjoratives/ mélioratives attachées à la girly ou la badass.

    Donc les sous-entendus(d’Arya essentiellement), je les ai imputés à Arya en les prenant avec des pincettes – et ça m’en a appris long sur son caractère à elle –  et ils n’ont pas influencé mon jugement sur Sansa, dans ce chapitre-là. Vues les réactions sur le forum , suis-je donc la seule ? ^^

    Et jusqu’au Trident, Sansa me paraissait plutôt sympathique, oui, oui, oui ! ; bon je ne suis pas fan des fanfreluches, des glousseries autour des broderies ; mais c’est le truc de Sansa, ça lui va bien, dont acte.

    Ce qui me gêne, c’est que beaucoup veulent à toute force que Sansa se traîne une image négative générale y compris chez les lecteurs, au motif qu’Arya, elle, c’est certain, en a une.

    Sansa nous est présentée comme une fillette girly avec qui les héros ne veulent pas jouer parce qu’elle n’aime pas ce qu’ils aiment…

    N’est-ce pas une généralisation bien excessive ? Dans les chapitres 1 à 16, voit-on Bran, Rickon, Robb convier Arya à leurs jeux et en exclure Sansa ? Sur ces 16 chapitres, à moins que je n’aie pas les yeux en face des trous, je n’ai relevé aucune allusion ou plutôt la seule se trouve dans Bran II et elle englobe et Sansa et Arya. Donc, raté pour prouver une exclusion de la seule Sansa. Si je me suis trompée sur ces 16 chapitres, éclairez ma lanterne.

    Bran se retrouva donc seul avec Jon, les filles et Rickon. Mais Rickon n’était qu’un bambin, les filles que des filles, et Jon, tout comme Fantôme, se révéla introuvable.

    Je pense plutôt que les deux soeurs n’ayant rien en commun, ne partagent guère d’activités… communes ; plus précisément, Arya s’échappe peut-être régulièrement des séances de broderie et Sansa n’a aucun goût pour l’équitation et toutes les activités sportives et salissantes chères à Arya.
    Dans la société féodale de Westeros, les garçons nobles ont des activités de garçons nobles, les filles nobles des activités de filles nobles, donc séparation gendrée et sociale, pour parler le langage de notre époque. C’est Arya qui transcende ou transgresse – selon le point de vue – ces catégories, mais exclusion de Sansa de la fratrie, je ne vois pas, entre les chapitres 2 à 16.

    Par le point de vue de ses frères et sœurs, on a typiquement la description de la fille gnan-gnan, (un peu) garce, avec des rêves cucul plein la tête.

    Non, non, non, justement, et je l’ai précisé dans mon long post d’hier – et je parle uniquement des 16 chapitres qui nous mènent au Trident, c’est le chapitre Pov de Sansa qui évoque pour la toute première fois « les rêves cucul de la fille gnangnan » pour reprendre tes mots, Thistle (je ne serais pas aussi sévère). Dans les chapitres de Bran II, Jon II et Arya I, on ne trouve aucune allusion aux rêves bleus de Sansa. Par contre, en  Sansa I, nous sommes dans la tête de Sansa elle-même…et si nous en avons une image négative, c’est du fait de Sansa. Et ce n’est pas une vision biaisée par les frères et sœurs, qu’a le lecteur, c’est une plongée directe dans le cerveau de Sansa. De jeune fille BCBG à la mode de Westeros vue de l’extérieur, on passe, vue de l’intérieur à une future Emma Bovary nordienne, à cette différence près, que Sansa a le lignage et l’éducation pour vivre ses rêves, contrairement à la Sansa ratée du bocage normand ^^ (je caricature un peu)
    Comme lectrice, c’est bien le premier chapitre Pov de Sansa qui a modifié négativement l’opinion que j’ai d’elle dans AGOT. (et je précise bien dans AGOT).

    De même pour Sansa, le premier POV auquel nous avons accès de sa part c’est celui de la balade et forcement ça influe sur le lecteur.

    C’est aussi celui dans lequel elle nous livre le contenu de ses pensées, au bout de 16 chapitres et oui, c’est embêtant mais on ne peut pas faire comme si Sansa n’était pas ce qu’elle est ! Et oui, c’est une fille girly gnangnan et pas une fille girly sagace. Et c’est elle et uniquement elle, qui nous le révèle.

    Dans le cadre d’une étude générale des personnages, il est indispensable de prendre en compte toutes les données disponibles, tous les points de vue sur tel ou tel personnage ainsi que l’évolution dans le temps. Mais , en ce qui concerne l’épisode du Trident, pour analyser les responsabilités et les traits d’Arya et Sansa, on ne peut s’appuyer que sur ce que l’on sait à ce moment-là et précédemment, soit les 16 premiers chapitres d’AGOT, en essayant d’en avoir une lecture première.
    Or il me semble que les re-lectures superposent à la perception qu’on a d’Arya et Sansa dans les premiers chapitres, la perception qu’on en a dans les livres suivants. C’est normal mais si on veut analyser ce qui se passe au Trident, il faut s’en abstraire : J’ai l’impression que dans l’esprit de certains lecteurs, la Sansa, trahie,manipulée, isolée, martyrisée à Port-Réal « déteint » sur la Sansa du début du roman, en la sanctifiant quasiment (je caricature..un peu.^^) ; de la même façon, l’apprentie assassin Arya, dont la santé mentale peut faire peur « déteint » sur l’Arya du Trident, l’enfant de 8 ans (!) dans le jugement de certains lecteurs.

    En effet, si on reprend la scène du point de vue de Joffrey (je sais, ça tache), ce dernier voulait effectivement jouer au héros. Il n’a pas compris que les deux jouaient, et encore moins que Arya était l’instigratrice. Il voit donc un gros bourrin taper sur une petite fille.

    On peut sans doute me faire remarquer que je laisse plus ou moins consciemment l’ironie de d’Arya dans son portrait de Sansa pour n’être sensible qu’ à son désarroi de cadette disgrâcieuse.
    Mais au contraire, ce que je perçois de Joffrey dans l’épisode du Trident, c’est qu’il est de mauvaise foi de bout en bout…s’il n’a peut-être pas compris que les deux duettistes jouaient, en tout cas , ça l’a bien fait rire (le texte le dit), ensuite il a été rapidement détrompé et tout le reste de son attitude relève de la mauvaise foi pure pour parader certes mais aussi pour nuire tout simplement.

    Sansa et Joffrey ont bu un peu, mais ne sont pas ivres.

    Quand j’ai parlé d’éméché, j’ai outré mon propos mais je maintiens que le vin ( Joffrey a seulement 12 ans ) l’a désinhibé ( en gros le sur-moi de Joff le prince s’est fait débordé par le ça : c’est manifeste dans l’agression d’Arya qu’il est sur le point d’étriper)

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #28339
    Jean Neige
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1760

    L’épisode est super, je n’ai rien à redire dessus, et je vous en remercie comme à chaque épisode. Mais bon, je suis globalement un peu déçu du débat parce que (ce n’est qu’une opinion personnelle) je trouve qu’il n’a pas vraiment lieu d’être. C’est assez absurde de parler de responsabilités pour des gosses aussi jeunes. Ou tout du moins, même s’ils en ont, il est évident que le premier problème est la responsabilité parentale (et la décision de Robert). Je trouve absurde qu’on puisse traiter Sansa de « lâche » (mot que j’ai vu passer sur ce topic), qui se voit réellement traiter une gamine de 11 ans de « lâche » ? Bref, même si vous aviez tous des points de vue intéressants je trouve dommage qu’on s’acharne sur Arya ou Sansa (ou même Joffrey qui a beau être un petit con, mais Robert a une grosse responsabilité là-dedans, et Cersei en partie également), on en arrive au stade où on juge des gamins de neuf et dix/onze ans et je trouve ça assez bizarre. O_o

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #28484
    Ysilla
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1587

    Si tu as lu mes tartines précédentes, Jean Neige, tu sais que je suis globalement de ton avis et je pense même que de débat , il n’y a en pas eu puisque une Team Sansa a largement fait le procès d’Arya tout en excusant outrageusement Sansa – même Werther qui jouait le rôle de contradicteur a fini par lâcher le morceau en s’avouant à la fin Team Sansa, ce qui entache les arguments qu’il a pu avancer sur les responsabilités de Sansa et d’Arya.

    J’avais préparé tout un pavé  – oui, encore – pour littéralement « défoncer » l’argumentaire à charge et pas beaucoup à décharge vis  vis d’Arya de nos trois frères et sœur, mais j’y ai renoncé   parce que dans les commentaires, nous ne sommes pas à égalité  avec les auteurs du Son du Mur :

    leur argumentaire est oral et « au fil de l’eau » avec toutes les approximations et les excès des mots lancés qu’on ne peut pas rattraper et qui restent à dispo sur le site aussi longtemps que notre Mur restera debout, tels qu’ils ont été prononcés dans le  feu de l’action.

    De surcroît, ils n’ont pas eu sous la main un véritable contradicteur/trice pour tempérer ou s’opposer  avec force à  certains de leurs propos contestables. Et probablement, ils n’ont pas eu le temps de préparer en amont le plan et les arguments qui sont sortis bruts de décoffrage.

    Commentatrice virulente, évidemment, j’ai beau jeu de peaufiner par écrit mes critiques, parfois assassines, que j’ai eu le temps à l’écran de développer et d’amender, par l’interaction que j’ai eue avec d’autres frères, en citant les paroles de Nympha, Jo, et Werther qu’ils ne peuvent plus corriger, en ayant sous la main le livre, en donnant l’impression de clouer au pilori non seulement les arguments- ça c’est justifié – mais aussi les personnes – j’espère que mes diatribes précédentes n’ont pas laissé cette impression à nos trois frères, si c’est le cas, je le regrette bien même si je reste sur mes positions hein ! ^^

    Et contrairement à leur podcast, mes commentaires comme ceux des autres frères sont voués à être submergés par les posts suivants et leurs maladresses et leurs excès seront noyés dans le flot.

    C’est, je pense , la limite de l’exercice des commentaires sur le podcast.

    Et je voudrais souligner un autre point : si nous nous écharpons ^^ ainsi (voir aussi le sujet sur Sansa) sur des enfants de 12,11 et 8 ans, la responsabilité en revient à GRR Martin qui a prêté des attitudes, des réactions et des raisonnements qui ne correspondant pas à leur âge, que nous oublions souvent si bien qu’on se retrouve à discuter de la responsabilité d’une gosse de 8 ans dans la mort de son camarade de jeux et de son égoïsme ou si une fille de 12 ans a trahi ou non sa famille !

    Il me semble que GRR Martin dans un So spake Martin a reconnu que ses personnages étaient trop jeunes.

    Nympha, Jon, Werther, j’ai fini par vous défendre…alors que je voulais hacher menu menu votre réquisitoire ! ^^ Parce qu’en plus, j’ai toujours écouté avec plaisir le Son du Mur et j’en demande d’autres …plus solides dans le fond et.. la forme !^^

    Et puis à l’occasion d’un sujet sur Sansa et sur Arya , je trouverai bien l’occasion de ferrailler amicalement avec vous !^^

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #28490
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3488

    même Werther qui jouait le rôle de contradicteur

    C’est Geoff, pas Werther :p (Werther a monté le son)

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #28491
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8114

    Je répète (vu que plus haut, ça n’a pas imprimé) que Werther a fait le montage et n’a pas parlé. A la différence de Geoffray 😉

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #28503
    Ysilla
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1587

    Merci Babar d’avoir rectifié !

    « Plus haut »  et « ça », Ça ????????? ,@r-graymarch, se nomme Ysilla (tu imprimeras ? ^^)  Curieux et paradoxal dans un post qui veut rétablir l’identité de l’un attribuée par erreur, de ne pas citer l’identité de l’autre qui a commis l’erreur ! ^^

    Désolée, Werther, de t’avoir prêté un rôle que tu n’as pas… et je rends à Geoffray ce qui appartient à Geoffray : l’avocat du Diable plaidant de temps en temps pour Arya à son corps défendant.

    Frère Graymarch, une paire de lunettes pour toi et un sonotone pour moi font-ils partie du paquetage de base d’un frère de la Garde ? ^^ L’un comme l’autre en avons grandement besoin, me semble-t-il. 😉

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #28513
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8114

    Je ne pensais pas être si subtil quand j’écrivais « ça » (« ça » étant ce message, pas une personne) 😀 ,

    Soutien total à Werther, vu qu’il est pris à parti alors qu’il ne dit pas un mot, ce qui est rare 😀 (c’est Geoffray qui parle)

    Sans compter les posts encore au dessus où personne ne contredit Werther (et pour cause) mais Nymphadora, Jon et Geoffray.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #28734
    Ysilla
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1587

    Ah Graymarch, Freud et King te diront qu’un Ça est toujours redoutable à manier ! 😉

    Demain, je m’équipe d’un sonotone ou je me nettoie les oreilles ! ^^

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #28870
    Werther
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 151

    … Bon allez j’avoue… J’aime Doctor Who et les trucs coréens chelou. Je suis Geoffray. Ça m’a pris des années à enfin me décider à vous l’avouer, mais il fallait que ça sorte.

    PS: je suis d’ailleurs surpris que certains trouvent si évidents que je (Dr Geoffray) ne soutenais pas Arya, parce que mon autre moi (Mr Wether) a monté la discussion pendant des heures et a été surpris à la fin par ma (l’autre moi. Vous suivez ?) révélation (j’étais team Sansa depuis le début).

    #28888
    Lapin rouge
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2845

    Bon, j’ai écouté ce podcast ce week-end, et voici mes réactions à chaud.

    Sur la forme, j’ai trouvé que c’était top. Les participants se renvoient la balle avec vivacité, il n’y a pas de temps morts, de « Euh…. » et de bafouillages, les transitions sont fluides, on entend bien, bref une écoute agréable et sans anicroche. Je ne sais pas s’il faut en féliciter les participants ou le technicien, ou les deux, mais en tout cas bravo.

    Sur le fond, c’est très intéressant, et on ne voit pas l’heure passer. Évidemment, comme à chaque podcast, on peut ne pas partager tout ce qui se dit, et j’ai eu plus d’une fois la furieuse envie de faire irruption dans le débat pour rectifier ce qui me semblait être une exagération, apporter ma propre vision d’un élément ou livrer mon analyse subtile et sagace de tel comportement. C’est la loi du genre, et c’est la marque d’un bon podcast que de susciter de telles réactions. Un podcast qu’on écoute distraitement parce qu’il ressemble à un robinet d’eau tiède ou à une tasse d’infusion verveine-menthe (sans vouloir dénigrer en aucune façon les amateurs de cette boisson apaisante et relaxante), c’est un podcast que je n’écouterai pas les prochaines éditions. Alors que là, ça accroche bien.

    Il est vrai que la forme de la livraison de ce trimestre est peut-être un peu plus sujette à débat. J’avoue qu’en ce qui me concerne, je ne suis ni « team Sansa », ni « team Arya », et que je ne vois pas trop l’intérêt même qu’il y aurait à en être. Que ce soit dans cet épisode de la mort de Lady comme dans d’autres, ces deux personnages agissent en pleine cohérence avec leur personnalité respective, et elles ont toutes les deux de bonnes raisons d’agir comme elles le font. C’est une des qualités de l’écriture de GRRM : tout le monde a de bonnes raisons de faire ce qu’il fait, parfois avec les meilleures intentions au monde, et parfois les enchaînements de ces actions aboutissent à des catastrophes.

    Certes, j’ai moi aussi été atterré par le mensonge par omission de Sansa devant le roi, mais j’ai tellement compatis avec elle et compris pourquoi elle en était arrivé là que je ne peux pas lui en vouloir ni le lui reprocher. Du coup, j’avoue que tout le débat sur le mode « à qui la faute ? » m’a laissé un peu perplexe (tout en m’intéressant). D’autant plus qu’il laisse de côté (m’a-t-il semblé) les principaux responsables, à savoir, dans l’ordre décroissant de responsabilité, Cersei et Robert. Leur responsabilité est tellement évidente et écrasante qu’elle est paradoxalement quasiment passée sous silence, alors que de longues minutes sont consacrées aux agissements de deux pauvres gamines (Sansa a 11 ans, Arya 9) largement dépassées par les évènements.

    Le seul adulte qui en prend pour son grade est ce malheureux Eddard, que nos trois intervenants semblent unanimement considérer comme pas du tout à la hauteur. J’avais déjà défendu Catelyn, très critiquée dans le précédent podcast, et je vais encore une fois plaider la défense d’un autre adulte Stark. Je trouve que Ned n’a pas démérité : il lance ses hommes à la recherche d’Arya, et heureusement c’est Jory qui la retrouve avant les Lannister. Il devait l’amener à Ned, mais la reine a exigé qu’elle soit immédiatement produite devant le roi. Ned s’en sort plutôt bien lors de l’audience, malgré le mensonge de Sansa et la réaction d’Arya. L’exigence de Cersei d’avoir la peau de Lady prend tout le monde par surprise, Ned tente d’en dissuader Robert, il le supplie même, puis l’engueule publiquement, exigeant de lui qu’il tue lui-même la louve. Rien n’y fait et Robert préfère laisser sans réplique cette quasi humiliation publique plutôt que d’aller contre l’exigence de sa femme. Qu’est-ce que Ned aurait dû faire de plus ? Lui envoyer sa démission à la figure ? Se rebeller contre son roi ?

    Bon, je m’emporte à mon tour, et voilà un bon exemple des réactions à l’écoute de ce podcast. Mais gardons à l’esprit qu’il ne s’agit que d’une conversation à bâtons rompus (c’est le cas de le dire) entre gens de bonne compagnie, et pas une « théorie » ni une « analyse ». Donc sachons garder un peu de distance avec les propos qui y sont tenus, sans tomber avec virulence sur leurs auteurs en brandissant tel ou tel passage pour exiger d’eux pénitence et repentance (ding ! « Honte aux pêcheurs ! » dong ! « Honte, Honte aux pêcheurs ! » …) 🙂 .

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #28899
    Geoffray
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1760

    … Bon allez j’avoue… J’aime Doctor Who et les trucs coréens chelou. Je suis Geoffray. Ça m’a pris des années à enfin me décider à vous l’avouer, mais il fallait que ça sorte. PS: je suis d’ailleurs surpris que certains trouvent si évidents que je (Dr Geoffray) ne soutenais pas Arya, parce que mon autre moi (Mr Wether) a monté la discussion pendant des heures et a été surpris à la fin par ma (l’autre moi. Vous suivez ?) révélation (j’étais team Sansa depuis le début).

    Comme l’indique mon autre moi-même ^^, je suis aussi étonné qu’on puisse croire que je me suis forcé à soutenir Arya alors que pas du tout (même si je reconnais que mon ton puisse être parfois à contre-emplois par moment. Après quand on me connait bien, je conçoit qu’on puisse ressentir ça). Pour le coup, je trouve même l’action de Sansa super limite (même si évident, je comprend complètement les agissements d’une gamine de 11 ans à qui on fait porter une responsabilité qu’elle à jamais demandé) même si elle paie cette erreur foutrement chère.

    Lapin à parfaitement résumé la situation aussi :

    Mais gardons à l’esprit qu’il ne s’agit que d’une conversation à bâtons rompus (c’est le cas de le dire) entre gens de bonne compagnie, et pas une « théorie » ni une « analyse ». Donc sachons garder un peu de distance avec les propos qui y sont tenus, sans tomber avec virulence sur leurs auteurs en brandissant tel ou tel passage pour exiger d’eux pénitence et repentance (ding ! « Honte aux pêcheurs ! » dong ! « Honte, Honte aux pêcheurs ! » …) .

    L’esprit du Son du Mur, ça à toujours été des discussions « entre potes » qui connaissent le TdF et qui discute comme s’il était au bar. Dans mon esprit, c’est un peu comme si on prenait un bout « d’IRL » et qu’on l’enregistrait. Evidemment, c’est plus que ça, mais une partie de l’esprit est là :p.

    En ce qui concerne le débat, le fait qu’on ai choisi le « Vs. » c’est qu’on voulait faire en sorte que ce soit plus « vivant » ^^. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ça « marche » vue comment les gens commente :p. Et c’est agréable ;).

    Après, faut pas non plus oublier qu’on enregistre d’un bloc, qu’emporté dans le feu de l’action on peut dire des énormités/approximations, mais qu’on peu pas les rattraper ^^. Ca fait aussi partie du charme de l’émission ;).

    Merci en tout cas pour tout vos retours, ça fait vraiment plaisir ;)!

    Team Trop Dark Trop Piou xD

    Stannis: Her own father got this child on her? We are well rid of her, then. I will not suffer such abominations here. This is not King's Landing.

    #28905
    Ysilla
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1587

    certains trouvent si évidents que je (Dr Geoffray) ne soutenais pas Arya, parce que mon autre moi (Mr Wether)

    J’ai mal au crâne ! 😉 Dire que je suis à l’origine de ce transfert.

    L’exigence de Cersei d’avoir la peau de Lady prend tout le monde par surprise, Ned tente d’en dissuader Robert, il le supplie même, puis l’engueule publiquement, exigeant de lui qu’il tue lui-même la louve. Rien n’y fait et Robert préfère laisser sans réplique cette quasi humiliation publique plutôt que d’aller contre l’exigence de sa femme. Qu’est-ce que Ned aurait dû faire de plus ? Lui envoyer sa démission à la figure ? Se rebeller contre son roi ?

    J’ajouterais que Ned considère les loups pour ce qu’ils sont  de son point de vue : des animaux – certes impressionnants – symboles de sa maison, mais seulement des animaux. Dès lors, je pense qu’il a fait le maximum de ce qu’il pouvait faire pour Lady.

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

27 sujets de 1 à 27 (sur un total de 27)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.