Une première lecture : impressions, remarques, et (beaucoup) d'humour

Forums Le Trône de Fer – la saga littéraire Hors-livres Une première lecture : impressions, remarques, et (beaucoup) d'humour

Ce sujet a 10 réponses, 8 participants et a été mis à jour par  Jaqen, il y a 2 mois.

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #102626

    Ordwyn
    • Frère Juré
    • Posts : 78

    Bonsoir 🙂

    Alors moi vous le savez, (enfin, ceux qui sont sur le slack et le forum ainsi que ceux que je vois en IRL, ce qui représente environ 20 personnes) je suis un enfant du slack. Je vais pas trop sur le forum parce que… j’ai pas grand chose à y dire, je n’ai pas fini de lire les livres et si j’y suis venu grâce à la série, sa fin m’a un peu contrarié. Mais je passe plutôt régulièrement sur le slack, endroit où l’on peut discuter de tout ce qui est discutable, et où l’on m’a forcé, arbalète sur la tempe conseillé avec bienveillance de me mettre à lire ces fameux bouquins, plutôt que de me spoiler en lisant le wiki, en jouant à Crusader Kings 2 : AGOT mod ou en discutant avec des gens tels que vous.

    Le fait est que, sur le canal « Trône de Fer » du slack (je vais pas vous mentir, c’est pas celui que j’utilise le plus) j’ai pris la semi-habitude, quand je finis de lire un chapitre et que je suis inspiré, de poster absolument n’importe quoi du moment que ça fait rire les gens. Les-dits gens ont trouvé dommage que je ne partage pas mes remarques sur le forum, dans la section dédiée.
    Pas de chichis entre nous, je ne vous cache pas que vous m’intimidez vachement sur le forum et j’ai beaucoup hésité avant de faire ce topic.

    (là je suis intimidé)

    Principalement parce que je trouve qu’on a un humour très spécifique sur slack, qui s’est développé au fil du temps et de ce qu’on a partagé, et je suis parfaitement conscient qu’il ne fera pas rire tout le monde. Dans le cas présent, c’est surtout à base d’un langage décalé par rapport au TdF, de mises hors-contexte, de critiques de mauvaise foi, de références à la popculture, etc.

    Bref, vous êtes prévenus, pour ma part il s’agira de « brêves de slack », un peu mises au propre pour le forum, avec certaines inédites. Cependant ce topic est général et s’adresse à tous ceux qui sont en pleine découverte de la saga : c’est quelque chose qui n’arrive qu’une fois, n’hésitez donc pas à partager vos impressions !

    Note : J’utilise les « guillemets » pour mes commentaires, cités du slack. Pour les dialogues c’est -tiret- puis :deux points:.

    ACOK 20, Arya
    « Bon. Je vais faire une liste des débiles aux morts débiles, ça commence très fort avec Lommy Mains-vertes. »

    ACOK 19, Sansa
    – La foule de port-réal : * Meurt de faim, va sonner au donjon rouge *
    – Joffrey : * Tire une salve de flèches, 4 morts *
    – Also Joffrey : BAH ALORS ON A FAIM ? Vous reprendrez bien un peu de flèches ? :trollface: :trollface: :trollface:

    ACOK 34, Catelyn
    « Ptin, même en connaissant la série je m’étais chauffé pour une bataille inédite de ouf entre Stannis et Renly, et au moment où Renly met ses gants il se fait couper en deux par un courant d’air. Bah tu m’étonnes que Loras l’ait mal pris. A sa place j’aurais fait changer l’isolation mais bon massacrer ses gardes c’est bien aussi, z’avaient qu’à fermer les portes, merde. »

    ACOK 32, Catelyn
    – Catelyn : Messieurs je voulais organiser cette renc…
    – Renly : Bah alors on assume pas ses couleurs
    – Stannis : J’AI été choisi par R’Hllor !
    – Renly : C’est sûrement la seule chose qui t’aies choisi, tu as raison d’en profiter :trollface:
    – Catelyn : Calmons-nous, je suis certaine qu’il serait préférable de s’accor…
    – Stannis : Je suis le roi légitime ! On n’a pas à me choisir !
    – Renly : Ok mais t’es roi de personne si les seuls qui veulent de toi c’est un dieu tout claqué et tes amis. Ah mais c’est vrai, tu n’en as pas :trollface:
    – Stannis : AAAAH JVAIS BOIRE TON SANG BRISER TES OS ME CURER LES DENTS AVEC TES TIBIAS LSANG DTES MORTS TU VAS MANGER cependant par égard pour notre chère et douce mère je ferais cela délicatement.
    – Renly : noraj frero
    – Catelyn : … :facepalm:

    ACOK 40, Catelyn
    « Bon Ned ils lui ont mis un pitit ruban fushia sur le crâne avant d’offrir ses os à Catelyn, à sa place j’aurais pas pris ça comme une marque de courtoisie. Même les sœurs du silence, on voit bien qu’elles se retenaient de pouffer derrière leur voile. Et puis ils vont faire quoi avec ça ? Tu crois que dans la crypte la statue aussi aura son petit ruban ? »

    ACOK 42, Tyrion
    « Hahaaaa, le Gros Grand Septon qui faisait son malin là tu t’es fait DRIVE-BY de ton palaquin comme le dernier des malpropres par la foule, j’espère ils vont te faire rôtir pour nourrir tout le quartier »
    « Myrcella qui fait genre elle part en croisière à Dorne mais en fait on a tous compris qu’elle prépare son évasion fiscale en ouvrant des comptes secrets à Braavos, c’est habile je reconnais »

    ACOK 41, Daenerys
    « Bon Qarth j’en peux plus de cette ville de fragiles.
    Quand pour négocier le moindre truc ils se mettent à pleurer au point d’en faire une tradition, déjà ça te donne le niveau de street credibilty des mecs. J’attends de voir comment Pyat et Xaro s’en sortent dans le 93, ou dans un équivalent westerosi genre les Montagnes de la Lune. Pas avec des tours de passe passe à base de « je fais des échelles en feu » ou « je t’offre un buffle noir et un buffle blanc » en tout cas, là bas typiquement pour trouver à manger tu dois mettre des coups de hache rouillée dans des chevaliers ou des nains.
    Qarth c’est un peu la boutique souvenir-arnaque d’Essos, ils sont tous là à vouloir vendre des machins mais quand tu regardes dans l’arrière boutique c’est assez sombre en fait. Y’a que Quaithe et Jorah qui voient l’arnaque, la première parce qu’elle a passé sa vie à arnaquer les touristes, le deuxième parce qu’il a passé sa vie à se faire arnaquer comme un touriste par/pour sa femme. Terrible.
    En attendant le pire c’est que Daenerys compte vraiment sur Qarth pour son armée hein, genre ils vont être là devant Joffrey pour se battre et puis finalement t’en as qui essayeront de lui vendre leurs camelote d’armes en pleurant pour faire monter les prix pendant que les autres seront là à essayer de l’impressionner avec des tours de magie. Même leurs assassins c’est des fragiles, ils disent qu’ils sont navrés en tremblant des genoux quand il s’agit de faire le boulot.
    Définitivement pas des gens fiables, vivement qu’on arrive en Ghis que ça se bourre un peu, on sent que les dothrakis s’ennuient à Qarth. »

    ACOK 43, Davos
    « Donc en gros pour ce chapitre, bataille de fions devant Accalmie. Le challenger Cortnay Penrose prend Stannis et toute sa clique à lui tout seul. »
    – Cortnay : C’qui elle ?..
    – Mélisandre : On m’appelle Mélisandre, Ser. Servante de votre Roi et du Maître de la Lumière.
    – Cortnay : Cool pour toi, mais #NotMyKing #NotMyGod :chut:
    Geoff Alester : OH ! Stannis est le seul roi légitime, et le dieu de la lumière est le seul dieu qui… le seul dieu !
    – Cortnay : Aaaaaah, l’irrésistible lord Alester Florent de Rubriand… Si j’avais su qu’on m’appelait pour un débat théologique, j’aurais amené un Septon. En fait non, je ne serais pas venu parce que j’en ai rien à carrer :trollface:
    « (Cortnay 1, la clique à Stannis 0. Deuxième manche.) »
    – Mélisandre : Puisse le Maitre de la Lumière vous protéger au sein de vos ténèbres, Ser Cortnay :trollface:
    – Cortnay : Puisse les Autres enculer ton Maitre de la Lumière, et lui torcher la raie avec tes guenilles :kaaris: :ledab:
    – Davos (qui, on le sent, ne sait pas trop bien se placer) : OOOAAAAAAH :pogchamp:SAUVA-JRIE
    – Alester : On va se détendre, moi dans la vie j’ai toujours suivi la voie de…
    – Cortnay : La voie des plus gros schlags du pays. Comme tous les autres là derrière, les petits serpents là, je vois que ça change de roi comme je change de chaussettes :pensif:
    – Davos (qui s’est mis à écouter du rap français) : RISKAA, RISKAA, BAM BAM
    « Bon ensuite je vous raconte pas tout mais Cortnay il lâche des énormes punchlines contre la garde arc-en-ciel, il est tellement à fond qu’il provoque Stannis en 1v1 octogone au sommet de la colline et sors des phrases à base de « eeeeh ton épée en feu jvais pisser dessus pour l’éteindre tu vas voir comment ça s’passe avec moi ». »
    *quelques heures plus tard*
    – Cortnay Penrose : *meurt*
    – Loras Tyrell : LES COURANTS D’AIR MERDE ! Bran le Bâtisseur construit des gros murs mais pas foutu d’isoler une baraque -_-

    Je m’arrête là pour ce soir, après ça je suis parti en vacances donc je lisais mon chapitre journalier mais sans faire de « résumé du sale » dessus. J’ai pris des notes, je rédigerais la suite bientôt 🙂

    signature_forum.gouv

    #102671

    O’Cahan
    • Pas Trouillard
    • Posts : 562

    On attend tous la suite avec impatience.

    "For someone who was never meant for this world, I must confess I'm suddenly having a hard time leaving it. Of course, they say every atom in our bodies was once part of a star. Maybe I'm not leaving... maybe I'm going home."

    #102688

    Ezor
    • Pas Trouillard
    • Posts : 702

    Ceci est une réponse pour flatter l’ego d’Ordwyn !
    (Et parce que c’est très drole aussi)

    --Ezor--

    Spoiler:

    #102690

    Thistle
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1986

    Je suis pas tombée dessus sur le slack et ça me fait bien marrer, t’as bien fait ouvrir ton topic 😂
    Keep reading, comme dirait l’autre.

    Trop Dark. Trop Piou. #teamcorbeauxerrants

    Spoiler for NOARLAAAK !!!

    #102944

    Amy Silk
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 291

    Après le gros teasing de ce week-end j’ai enfin lu ça et…. je suis pas du tout déçue ! J’ai bien ri surtout à la partie sur Qarth 😂

    Vivement la suite ça m’a l’air prometteur !

    Can't stay at home, can't stay at school. Old folks say 'You poor little fool'. Down the streets I'm the girl nextdoor. I'm the fox you've been waiting for. Stone age love and strange sounds too. Come on, baby, let me get to you. Bad nights causing teenage blues. Get down ladies, you've got nothin' to lose. - Cherry Bomb - The Runaways

    #103205

    Ordwyn
    • Frère Juré
    • Posts : 78

    Merci beaucoup pour vos encouragements 😉 Comme je le disais (beaucoup) ce week-end et sur le slack, je ne pensais pas que ce topic marcherait, mais l’objectif est atteint 😀

    ACOK, Bran VI, Theon IV, Theon V
    Bon. Tout d’abord, j’aimerais remercier chaleureusement Dagmer Gueule-en-Deux, brave Fer-Né qui a traversé la moitié du Nord pour se faire fumer en une attaque. Un plan audacieux, impulsif, risqué, et complètement con ? C’est l’histoire des Fer-Nés à Winterfell.

    Depuis la rébellion Greyjoy et l’échec de son père à… avoir un plan qui ne finit pas très mal, Theon est surnommé « la victime » par tous les Nordiens, de Motte-la-Forêt à Blancport. Une décennie plus tard, lorsque la guerre vient à nouveau, Theon a l’occasion de retrouver ses îles natales. Il y parvient, non sans s’être comporté comme un odieux connard avec quasiment toutes les personnes qu’il rencontra sur son trajet, et là surprise : chez lui, on ne l’appelle pas « la victime » mais « le traître » ou « la pute d’Eddard Stark » selon les îles, même dans sa propre famille.

    Il prend donc la décision logique de trahir les seules personnes qui avaient à peu près confiance en lui, et de répandre terreur et destruction parmi les trois cabanes de pêcheurs sur la côte ouest du Nord. Mais à force de respirer du sel de mer, on en vient à oublier ses directives (et son cerveau) : Theon décide de prendre Winterfell, avec une petite quarantaine d’homme. Et il y arrive ! Problème : On ne l’aime pas trop. Les gens du château le détestent, ses hommes ne l’apprécient pas, et les Nordiens sont très en colère.
    Et il commence à se rendre compte qu’il a pris le château le plus éloigné des côtes de toute la région, c’est quand même dommage pour un Fer-Né.

    Là-dessus, il se fait avoir par les deux garçons Stark (qui, avec deux loups et un demi-géant, s’enfuient sereinement en passant par la sortie de secours, comme dans un exercice d’évacuation d’incendie de collège). Scène plutôt sympa, où tel Louis de Funès traquant Fantomas, il rassemble les pièces du puzzle de comment ils se sont échappés. Mais comme Louis de Funès dans Fantomas, il est entouré d’imbéciles notoires et ne va pas réussir à les rattraper pour autant.


    Pas facile facile de combattre le crime à Winterfell, quand on est entourés de crétins (et qu’on est soi-même un peu nigaud)

    Sa sœur arrive, l’humilie un peu (voire beaucoup, mais il s’agit là de tradition familiale) et lui propose de partir avec elle. Mais Theon a deux chose dont il ne peut se séparer : sa fierté, et sa couronne, réalisée par lui-même en classe de CE2 pour la fête des pères (et dont Lord Balon n’avait pas eu la patience d’expliquer en quoi c’était super moche, vous vous en doutez). Il reste donc à Winterfell.
    Et désormais, les Nordiens de Motte-la-Forêt à Blancport comme les Fer-Nés le surnomment « la Buse ».

    ACOK 48, Arya IX
    Varshé Hèvre c’est un sacré délire : Le gars mène une bande mercenaire entièrement composée d’artistes de rue, on l’appelle « L’Estropieur » et « La Chèvre » (je me demande si les deux surnoms sont liés, chacun ses passe-temps) mais sa première réplique c’est « FFFFHarrenhal est a fou, meffire »…
    En passant j’ajoute, dans ma liste des débiles aux morts débiles, Amory Lorch. Et à peu près toute la garnison d’Harrenhal, en fait.

    ACOK 64, Daenerys V
    Enfin, après de nombreux chapitre d’attente (non) nous sommes de retour à Qarth. Après un passage et une grosse cuite dans le pire AirBnB d’Essos (à Westeros il y a l’équivalent auberge du Carrefour), Daenerys décide de se rendre à la boutique souvenir, de prendre un selfie avec Jorah et puis hop hop on y va, c’est vrai que ça craint un peu ici.
    Mais c’est sans compter sur Didier.
    Didier, c’est le gars du coin, il a une famille, un commerce à faire tourner, et il a pas l’intention de te laisser partir tant que tu lui aura pas acheté toute la panoplie des souvenirs « 100% authentique », à 100% du prix d’un palais.
    Donc le miroir en cuivre (qui est en fait un gros saladier qu’il a volé trois rues plus loin) il te le vend seulement 30 pièces d’or parce que hé, 100% artisanat Qarthien, mais c’est juste parce que c’est toi. Tu refuses ?
    50 mètres, deux types louches et une tentative d’assassinat plus tard, il est toujours là à te vendre son machin. Alors attention hein, à Qarth on t’assassine à coup de scarabées venimeux oulalah, hé. Ils sont capables de tout.
    Bon, je critique mais néanmoins, très belle initiative de la part de Jorah de se servir du saladier pour taper un mec au pif dans la rue, j’aurais fait pareil mais dans les Montagnes de la Lune ils auraient déjà fabriqué 3 haches avec le machin… C’est ça l’artisanat local, 100% violence.

    ACOK 65, Arya X
    Roose Bolton. Le mec est terrifiant 90% du temps, les 10% restants c’est une grand-mère qui sort pas du lit tant qu’elle a pas son café et sa petite dermato-cure. Il parvient cependant à combiner ces deux faces en président un conseil de guerre à poil, posé dans son plumard avec un petit plaid et 10 grosses sangsues. Je suis trop fan.


    Arya Stark, quittant Harrenhal avec ses kheys

    La bataille de la Néra : grande singerie, petit résumé (ACOK 58-63)
    C’est parti pour la bataille de la Néra. D’un côté l’équipe Baratheon, forte de son récent succès à Accalmie-sans-baston, tentant la manœuvre dite du « plus c’est gros, plus ça passe » sur terre et en mer. De l’autre, l’équipe Lannister (tout le monde a oublié la moitié jaune et noire du blason de Joffrey, soyons honnête), largement en sous-nombre mais jouant à domicile.

    La spécificité de cette rencontre sera que le public, venu en nombre, assistera au match directement depuis l’intérieur du stade, tandis que la bataille se déroulera en dehors. Du moins jusqu’à ce que l’équipe Baratheon ne parvienne à y pénétrer, auquel cas la sécurité des spectateurs s’en trouverai largement compromise (on notera cependant la présence de la citadelle de Maegor, qui fera office de Carré Or pour les supporters Lannister les plus engagés).

    L’initiative est lancée par le Capitaine Davos qui, malgré une première méfiance (« C’est marrant, je viens souvent ici,  pourtant je n’avais jamais remarqué cette énorme chaîne à l’entrée. C’est une soirée VIP ? »), reste enthousiaste. Lassé de transporter des marchandises du style oignons et femmes enceintes, il décide de se reconvertir en Jack Sparrow et commence à aborder les « bateaux » de l’équipe adverse. On remarque sa déception en trouvant face à lui tout un arsenal de cagettes et autres bateaux de pêche, et plus encore en s’apercevant qu’ils sont bourrés de pots contenant tous les fonds de bouteille des bars de la ville.

    Les Lannister, décidément, ne reculent pas devant les pires sacrifices.

    Un gros feu d’artifice (avec grillades et bouillons offerts pour les plus téméraires) plus tard, c’est l’heure de la mi-temps.
    Côté Lannister, on note le remplacement du joueur Clegane, qui après avoir chargé à cheval les bateaux accostés jusqu’à être monté dedans (remarquez le style bourrin et la technicité de l’action, typique du joueur) décide de rebrousser chemin. Parce que, merde, le feu d’artifice c’est le signal que la buvette vient d’ouvrir, hors de question de faire la queue. Il est remplacé par Tyrion, joueur moins imposant sur le terrain s’il en est.

    Malheureusement l’équipe Lannister enchaîne les coups dur : c’est un Carton rouge pour Joffrey, l’arbitre ayant longuement cherché dans son manuel pour en arriver à la conclusion suivante : « Non, catapulter des mecs à poil sur l’équipe ennemie, ce n’est pas autorisé dans les règles ».


    « C’est un oiseau… C’est un avion… Non, c’est un Épois ! »

    La deuxième mi-temps voit notamment Tyrion Lannister gérer magnifiquement son côté du terrain, avant de s’offrir un petit bain de minuit (où il croise notamment Davos, cherchant une de ses phalanges), et de se rendre compte que « Oh, j’ai une flèche dans l’épaule. AAAAAH. »
    D’après son manager, c’est aussi à peu près à ce moment-là qu’un fan lui aurait demandé un autographe, mais la sécurité, alarmée par la présence d’une épée dans les mains de celui-ci (et par l’absence de stylo) le balança à la flotte.

    Finalement, et alors que l’excitation est à son paroxysme dans le Carré Or (Sansa Stark raconte : « je m’en souviendrai toute ma vie, j’ai crue que le vigile allait tous nous tuer ») le match se termine par une victoire de l’équipe Lannister, suite à l’intervention en leur faveur d’un groupe de potes qui passait par là et d’une autre équipe rivale des joueurs Baratheon.
    Côté Lannister, tout le monde est content (sauf Tyrion, à cause de cette histoire d’autographe). Côté Baratheon, ça rigole beaucoup moins, les qualification pour la Five Kings League étant désormais loin d’être assurées…

    J’espère que ça vous aura fait rire, j’ai pris un peu plus de temps pour Théon et la Néra mais j’avais beaucoup de scènes marrantes qui me venaient en lisant ces chapitres 🙂 Je pars deux semaines en vacances, bye !

    signature_forum.gouv

    #103208

    Ezor
    • Pas Trouillard
    • Posts : 702

    Bien

    --Ezor--

    Spoiler:

    #103231

    Buveurdelatreille
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 339

    « il est né Targaryen, et il est persuadé d’être le Dragon incarné, ah, si seulement il était né Fossovoie : il se serait prit pour une pomme et nous aurions été plus tranquille! »

    Spoiler for NOARLAK
    #109315

    Ordwyn
    • Frère Juré
    • Posts : 78

    ASOS 2, Jaime I
    Qui ici peut s’asseoir à la table des grands et dire “moi, je coule des galères à coup de rochers, c’est bien pour me mettre en forme le matin” ? Brienne de Torth et Obelix. Pas grand chose de plus à retenir de ce chapitre, Jaime étant pour son premier PoV en pleine descente suite à une grosse murge et Ser Cleos étant… Un Frey, avec autant de personnalité que random_Frey_n°31.

    ASOS3, Catelyn I
    Edmure nous avait déjà montré à plusieurs reprises son manque d’autorité notoire, mais là ça devient magique :
    – Il vient de remporter une bataille et est presque Lord du Conflans
    – Catelyn, elle, est confinée dans sa chambre, a libéré Jaime et peut à tout moment finir au cachot.
    Mais elle trouve quand même le moyen de l’engueuler et de le renvoyer dans sa chambre, privé de dessert. Fantastique.

    ASOS 7, Sansa I
    Un chapitre que j’attendais depuis longtemps : celui qui introduit Olenna Tyrell. Qui lance les hostilités en… (ah, oui, avant ça Sansa se fait accompagner par Loras, comme les deux sont un peu nigauds c’est très gênant, patati patata) en souillant des cadavres, en l’occurrence celui de Renly.
    – « Le mec, il s’habille bien, il fait des blagues et il se lave plus de trois fois par semaine, du coup IL A CRU c’était lui le roi, comme tous ses bouffons de frangins et d’ancêtres. »
    – « Ouais mais il était quand même cool… Puis papa l’aimait bien, comme Loras… »
    – « Loras fait encore dans ses couches, et est très habile à désarçonner des cavaliers avec son bâton (vrai dialogue du livre) si vous voyez ce que je veux dire. Et puis ton père, j’aurais dû lui mettre plus de tartes si j’avais pu, pour l’éduquer et pour mon plaisir personnel. Maintenant il passe pour un gros faisan dans tout le royaume et nous avec, voilà. »
    Et ça continue comme ça pendant plusieurs pages, Sansa perd 1d8 de santé mentale et a autant d’élocution qu’un enfant de 5 ans, y’a un espèce de… singe qui monte sur la table et se met à gueuler le plus fort possible pendant qu’Olenna distribue des taquets (et que Mace Tyrell prend tout, les absents ont toujours tort).

    ASOS 11, Davos II
    Davos, passé à un rocher salé de la mort, parvient par se faire sauver puis trahir par son pote le gitan des mers (qui n’est jamais loin quand il y a une embrouille, étonnement), tout ça pour finir dans les geôles avec comme compagnon le résultat de plusieurs années de laxisme niveau choix des conseillers de Stannis. Sacrée journée.

    ASOS 16, Jon II
    Non mais c’est n’importe quoi les sauvageons.
    A chaque nouveau chapitre on se retrouve avec des loustics tout droit sortis de l’hôpital psychiatrique. « Clinquefrac », esprit de 8 ans et demi dans un corps de 30, sa passion : se faire une armure de gros vilain pas pratique du tout avec les os de ses ennemis. Une sorte de cousin attardé de Varshé Hèvre.
    Et merde mais… C’est la VF ou c’est qui qui distribue les surnoms chez les sauvageons ?
    « Le Chassieux » (Jean Sola parle-t-il le même français que moi ? Ça veut dire quoi, il a un bon chassis le mec ? Il était garagiste avant ?), « Grigg la Bique », « Alyn Freux-Buteur », « Harma la Truffe » , « Eric qui Pique », « Jean le Méchant », « Orell L’Ami des Animaux Mais Un Peu Rancunier Quand Même »… Et le reste c’est du viking.
    Et Tormund, bon, il en a plein de surnoms, son cas mérite un résumé complet, mais c’est un bon gars (même si visiblement il semble aussi voir encore plus flingué du cerveau que ses semblables).

    ASOS 14, Arya II
    Arya et son crew font la rencontre de la Fraternité Sans Bannières, un gang de bandits chevaliers assoiffés de justice qui se prennent un peu trop au sérieux pour une bande dont les principaux acteurs ont des surnoms tels que : « Barbeverte », « Jack Bonne-Chance », « Lim Limonbure » et « Tom Sept-Cordes » (que personnellement j’appellerai « Barbesale », « Jack Triche-Aux-Dés », « Lim Vêtements-Souillés » et « Tom Sept-Bâtards »). Et c’est reparti pour roadtrip dans la région la plus… Fun… de Westeros.

    ASOS 19, Samwell I
    Je sais pas si on peut dire que les Autres ont de mauvaises intentions. Je veux dire, Ptit Paul s’est un peu jeté son épée (probablement fatigué d’avoir un surnom de merde, et d’être un gros débilos, aussi) et c’est pas parce qu’il sort au ralenti de la forêt, sans rien dire, sur un canasson décapotable qu’il veut pas genre, négocier ou observer. Mais bon, une dague dans le gosier, et ça fond comme un Mr Freeze sur une plage au mois d’août. Un peu fragile au final, peut-être qu’il venait se rendre.

    ASOS 22, Jaime II
    C’est alors que soudain, Oh ! Des brigands ! Encore !
    Ce qui justifie le titre du livre ! À moins que ça ne soit le tome d’avant. Qui s’appelait “Intrigues à Port-Réal”, en fait.
    Wait mais c’est qui qui donne les titres aux bouquins ? Le même qui trouve les surnoms des sauvageons et dans la bande à Béric ?
    Bon, les bandits attaquent. Avec des flèches, malin.
    Jaime et Brienne décide de charger à deux (malin aussi) et s’en sortent étonnement bien.
    Ser Cleos par contre, qu’on appelle à Westeros “l’homme chiant”, “la grosse poucave” ou “Frey n°31” selon les régions, finit comme il se doit sa pathétique apparition dans les livres avec trois flèches dans le bide et la tête façon kebab.
    Jaime, oubliant que bah il sort du coma, tente de faire le mec du quartier et sors une épée, mais malheureusement pour lui les compétences en “largage de rochers sur des bateaux” ont forgé les gros bras de Brienne et lui permettent de prendre l’avantage. Elle finit même par perdre son sang-froid et utilise son autre compétence majeure, le waterboarding, pour calmer Jaime.
    Seulement ils sont interrompus par une autre bande de… clodos qui parcourent le Conflans, encore une, et ceux-ci les ramènent à leur chef…
    Le meilleur.
    Le plus beau.

    Spoiler:
    “RÉZIÇZIDE, Z’ETES MON KAPTIÇÇÇFFF”

    Il m’avait manqué.
    Et puis après, bon, la suite, pas d’bras pas d’chocolat vous connaissez je vous fait pas de dessin.

    ASOS 24, Daenerys II
    Mormont se trouve actuellement quelque part dans un espace entre la friendzone, et heu, la prison. Sinon, on découvre Astapor, cité absolument charmante à visiter, entre son soleil cuisant, ses grandes places vides, ses pyramides moches, sa pierre rouge sang et ses esclaves d’une durée de vie qui oscille entre 6 mois et 20 ans. Mais bon déjà les commerçants du coin sont plus streetcrédibles que n’importe quel Qarthien en toge, classe marchand de tapis spé fragilité.

    ASOS 30, Arya V
    Donc résumé du chapitre : Il pleut des cordes dans cette région de merde, Arya est hébergée dans un endroit chelou et inattendu (ici, un bordel), “flashback rébellion de Robert” (c’est le drinking Game du tdf),  Arya rencontre un personnage malsain. Pif paf pouf, le schéma classique, fin du chapitre.

    ASOS 32, Jaime IV
    À chaque fois que je lis « Jaime » en nom de chapitre j’ai un petit frisson et je me dis « ah, qu’est-ce que ça va être cette fois ? » et je suis jamais déçu.
    Déjà, le chapitre commence que chez les Pitres ça se met des coups de hallebarde dans la nuque pour savoir qui va s’occuper de Brienne en premier. Avec eux on reste toujours sur du très concret, rappelons-le.
    Bon, Jaime fait le foufou et sauve Brienne. Puis ils sont accueillis à Harrenhall par une bande de types un peu plus sérieux (et un peu plus compétents, si je peux me permettre).
    Donc là Jaime ne trouve rien de mieux à faire que de troller, pourquoi pas… Roose ne répond pas. On pourrait croire que son regard est une réponse terrifiante et tout et tout mais pour moi il est juste perdu dans ses pensées, genre « merde, j’ai oublié la liste de courses pour tout à l’heure ».
    Il finit par répondre un « Heu bah heu… Y’a plus de main là non ? S’est passé quoi ? »
    En réponse, Varshé prend la mauvaise initiative d’ouvrir sa bouche, et s’éclate tout seul comme un ptit fou dans son délire : « oueeeee jlui coupe la main puis j’lenvoie à son père et puis après jme tape la fille KARRRÇÇTARK même si ça n’a aucun sens, jsuis un diiiingue”, on sait pas trop à qui il parle mais Roose qui à l’air d’apprécier (ou pas, on sait pas vraiment, il a l’air concentré de celui qui prépare intérieurement sa liste de courses du vendredi).
    – « Heu… Mefffire ? »
    – « Donc pour les pâtes ok… De la sauce… Oui ? »
    – « Fous… Il est bien mon plan ? »
    – « Ouais ouais au top. Vous pensez pouvoir passer au franprix d’ici samedi ? »
    Après ça, Jaime fait la connaissance de Qyburn, mestre aux compétences incertaines (vu que, bon, pour se faire virer de la Citadelle à première vue faut être un sacré glandu
    vu les loustics qu’on croise au conseil du roi, genre Pycelle) ainsi que de l’amputation sans anesthésie, technique au fort débit sonore prouvée. Déjà moi, quand le médecin dit « ça va piquer un petit peu », je douille, mais là Qyburn annonce un « tu vas tellement hurler que les murs vont s’effondrer ». On apprécie.

    ———–

    Merci d’avoir lu ce résumé, j’espère que ça vous a fait rire, blablabla. J’ai du le faire un peu dans la précipitation et je suis pas certain de pouvoir en refaire avant un long moment, car je commence à travailler demain (et l’internat est bien hardcore). À plus !

    signature_forum.gouv

    #109525

    Chat-qui-boite
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 310

    Enfin un peu de relâchement, de n’importe quoi, de saine rigolade, enfin un p’tit minou qui laisse ses traces de papattes sur le texte sacré! Merci Ordwin.

    Mieux vaut être en retard au paradis qu'en avance au cimetière
    Reste assis au bord de la rivière et tu verras passer le corps de ton ennemi

    #109635

    Jaqen
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3147

    🤣🤣🤣🤣🤣 J’ai hâte de lire ce que tu vas écrire sur un homme!

    Avec ta rapidité intellectuelle, ton internat, c’est dans la poche!

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.