Pyk

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Pyk
Informations
V.O. Pyke
Nature île / forteresse
Localisation
Mm pyk.jpg

Blasons
Pyk est le fief de la maison Greyjoy

Pyk désigne à la fois la forteresse de la maison Greyjoy et l'île sur laquelle elle se trouve. Pyk est l'une des sept îles principales de l'archipel des îles de Fer[1].

Le château de Pyk[modifier]

Le château se dresse sur une côte déchiquetée et dépourvue de mouillage, avec laquelle il ne semble faire qu'un. Les pierres le constituant, du même noir que les falaises, ont un aspect luisant en raison des embruns et sont constellées de lichen vert sombre et de fientes d'oiseaux de mer. L'édifice est bâti sur un ancien cap, brisé depuis par les assauts des vagues, dont il ne reste que trois îles et une quinzaine d'îlots rocheux en forme de pique. C'est une forteresse austère, lugubre et extrêmement humide. Les bois en sont moisis et les charnières rouillées. Il est constitué de[1] :

  • une première enceinte, dotée de six tours carrées encadrant la poterne principale, sur l'à pic du cap donnant sur cinquante arpents abritant écuries, chenils, parcs à moutons et pourceaux, et dépendances, et qui protège un grand pont de pierre le reliant à la première et la plus vaste des trois îles ;
  • sur cette première île se dresse le Grand Donjon, relié lui-même aux deux autres îles par des ponts de pierre couverts ;
  • sur une deuxième île, le donjon des Cuisines ;
  • sur une troisième île, le donjon Sanglant aux pièces plus vastes et mieux meublées que les autres tours, et qui doit son nom à une chambre dans laquelle les fils d'un roi du Conflans furent assassinés et mis en pièce avant d'être renvoyés à leur père quelques sept cents ans avant la Conquête ;
  • sur les pics rocheux, des tours servant de dépendance reliées aux autres îles et entres-elles par des ponts de pierre, parfois couverts, ou de corde et de bois se balançant dans le vide au gré du vent ;
  • à l'extrême pointe de l'archipel, juchée sur un piton difforme et distante du Grand Donjon de trois ponts de cordes, la tour de la Mer, ronde et élancée, la plus ancienne de la forteresse. Elle est surmontée de feux de guet qui brûlent la nuit. C'est au sommet de la tour de la Mer que flotte l'étendard de la maison Greyjoy.

L'île[modifier]

Géographie[modifier]

Pyk est plus petite que Grand Wyk et Harloi, mais outre la principale maison Fer-née (les Greyjoy), elle abrite également la plus grande ville de l'archipel, Lordsport (qui n'est qu'une bourgade de moyenne importance à l'échelle des Sept Couronnes). La ville est à moins d'une journée de cheval du château de Pyk. Le reste de l'île est principalement composé de collines rocailleuses[1].

Maisons nobles de l'île[modifier]

Pyk dans la saga[modifier]

Avant AGOT[modifier]

Lors de la répression de la rébellion des Greyjoy, la bataille finale a lieu à Pyk : le roi Robert Baratheon et lord Eddard Stark y débarquent pour abattre la maison Greyjoy. Les engins de siège défoncent les murs de la forteresse et une brèche est ouverte dans le mur sud. Maron Greyjoy, second fils du roi Balon, meurt dans l’effondrement de la tour Sud. Thoros de Myr, prêtre-guerrier, escalade les débris du mur écroulé une épée enflammée à la main[4][5], talonné de près par Jorah Mormont, qui acquiert ce jour-là son titre de chevalerie[6]. Des milliers d’hommes trouvent la mort dans ces combats. Le roi Balon Greyjoy finit par s'avouer vaincu et le roi Robert accepte sa reddition.

Dans ACOK[modifier]

Après la mort du roi Robert Baratheon, alors que la guerre entre Stark et Lannister vient juste de débuter, lord Balon voit là une excellente opportunité de ceindre à nouveau une couronne. Il convoque son ban sur Pyk, et y fait bloquer tous les navires de passage afin de garder ses intentions secrètes le plus longtemps possible[3]. Alors que sa flotte cingle vers le Nord, il se proclame roi des îles de Fer et du Nord[7].

Notes et références[modifier]