Robert Baratheon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Robert Baratheon
Image by Amok©

Identité
V.O. Robert Baratheon
Surnom L'Usurpateur
Apparence
Yeux bleu clair
Cheveux noirs
Taille 6 pieds et demi[N 1]
Statut
Rang roi
Titre roi des Sept Couronnes
Naissance 262
Règne 283 - 298
Décès 298 (Donjon Rouge)
Famille
Père Steffon Baratheon
Mère Cassana Estremont
Épouse Cersei Lannister
Bâtards Mya Stone (280)
Gendry (284)
Edric Storm (287)
Barra (298)
et 12 autres bâtards
Blasons
Robert faisait partie de la maison Baratheon
Roi des Sept Couronnes
Aerys II Joffrey I
Suzerain des terres de l'Orage et sire d'Accalmie
Steffon Baratheon Renly Baratheon

Né en l'an 262, le roi Robert Baratheon (surnommé l'Usurpateur par les fidèles de la dynastie Targaryen) est l'actuel roi des Sept Couronnes et le premier roi de la dynastie Baratheon. Fils aîné de lord Steffon Baratheon et de lady Cassana Estremont, tous deux morts sous ses yeux dans le naufrage de leur navire, La Fière-à-Vent, dans la baie des Naufrageurs[1], il est le frère aîné de lord Stannis Baratheon, sire de Peyredragon, et de lord Renly Baratheon, sire d'Accalmie, qui siègent tous les deux à son Conseil restreint. Il a une puissante carrure et est haut de six pieds et demi[N 1]. Il a les yeux bleu clair, cernés par des œdèmes, et les cheveux noirs. Son rire tonitruant dévoile parfois des dents d'une grande blancheur. Dans sa jeunesse, sa puissante musculature lui permet de manier un lourd marteau de guerre, son arme favorite[N 2][2][3]. Il s'est marié en l'an 284 à Cersei Lannister avec laquelle il a eu trois enfants : Joffrey, Myrcella et Tommen. Il lui est notoirement infidèle et a engendré de nombreux bâtards.

Depuis son jeune âge, Robert fait montre d'une sensualité, d'une vigueur et d'une voracité hors-normes. Porté sur la boisson et la bonne chère, il goûte grandement la chasse et les tournois (où il apprécie la mêlée)[3]. Mais son activité préférée est assurément de guerroyer. Il est d'ailleurs un bon stratège, privilégiant l'action rapide et déterminée pour prendre l'initiative sur ses ennemis[4]. Ombrageux, il tolère difficilement qu'on bafoue son autorité. Il est toutefois capable de pitié et de respect pour les adversaires qu'il a soumis et se montre magnanime à leur égard[5]. Séducteur, il multiplie les conquêtes. Brave, volontaire et charismatique, Robert est un ami loyal. Il est toutefois coléreux, emporté, borné et incapable de se calmer lorsqu'il entre en fureur[6]. Doté d'un sens aigu de la contradiction, il prend quasi systématiquement le contre-pied de ce que l'on prétend lui imposer. Extrêmement dépensier et d'une grande prodigalité, il est peu à même de préserver les finances du royaume[7]. Il possède une voix de stentor qui lui permet d'être entendu au cœur des batailles et des mêlées[8]. Il s'est beaucoup empâté au fil des ans, tant et si bien que son tour de ventre égale maintenant sa taille, et que sa barbe en broussaille (qu'il a laissé pousser depuis quelques années[1]) cache mal son double menton et ses bajoues. Il n'aime guère son épouse, qu'il rudoie à l'occasion et viole lorsqu'il est ivre[9]. Il hésite cependant à la contrarier et cède souvent à ses récriminations acerbes pour avoir la paix. Il éprouve également peu d'affection pour Joffrey, son fils aîné[10]. Il laisse sa Main porter de plus en plus la charge du Royaume, tout en prenant des décisions sans lui demander son avis (surtout lorsqu'il sait que celui-ci sera défavorable). Donal Noye, qui connaît bien les trois frères Baratheon, compare Robert à une arme d'acier, tranchante dans la bataille, mais qui rouille si on la laisse pendue au mur[2].

Avant AGOT

L'enfance

Robert passe sa prime enfance à Accalmie auprès de ses parents et de son jeune frère Stannis. Vers l'âge de cinq ou six ans, il est présenté à la cour du roi Aerys Targaryen par son père, lord Steffon, et y rencontre pour la première fois lord Tywin Lannister, siégeant sur le trône de Fer en qualité de Main du Roi[11]. Il est ensuite envoyé aux Eyrié comme pupille de lord Jon Arryn à une date indéterminée[12] où il est élevé en compagnie du jeune Eddard Stark avec qui il noue une profonde amitié. En l'an 277, il participe au tournoi d'Accalmie, où il est démonté par ser Barristan Selmy de la Garde Royale. Il n'a que quinze ans lorsqu'il assiste à la mort de ses parents en l'an 278 à Accalmie, et c'est son grand-oncle, Harbert, qui assure ensuite la gouvernance d'Accalmie en attendant sa majorité[1]. Vers l'an 279, il engendre une bâtarde qui sera prénommée Mya Stone. Il constitue une dot à cette dernière et va la voir fréquemment, en compagnie d'Eddard, alors même que la mère de l'enfant lui est devenue indifférente. Impétueux et farceur, Robert pousse parfois la patience de son tuteur à bout[8]. Il voue toutefois une grande tendresse à ce dernier qu'il considère comme un second père[13].

En l'an 281, lord Robert assiste avec lord Jon Arryn et Eddard Stark au tournoi d'Harrenhal qui attire de nombreux chevaliers et nobles du royaume[14]. Là, il se distingue notamment lors de la mêlée qu'il remporte peut-être[15].

Accession au trône

Vers l'an 281[N 3], Robert demande puis obtient la main de Lyanna Stark[16]. Lors de l'enlèvement de cette dernière par le prince Rhaegar Targaryen, et après l'exécution de Brandon Stark et de lord Rickard Stark sur ordre du roi Aerys II Targaryen, il mène une rébellion contre la dynastie des Targaryen en l'an 282.

Icone loupe.png Voir article détaillé : rébellion de Robert Baratheon.

C'est tout d'abord lord Jon Arryn qui lève le ban du Val d'Arryn et gagne à leur cause les seigneurs du Val. Robert participe notamment à la prise de Goëville qui est tenue par des loyalistes[17]. Robert rallie ensuite Accalmie pour soulever à sa cause les seigneurs de l'Orage. Toutefois, ces derniers ne le suivent pas immédiatement, et Robert remporte avec audace trois batailles successives à Lestival contre trois de ses bannerets[18][11]. Il confie ensuite son fief à son jeune frère Stannis avant de diriger son ost vers Cendregué où il subit une cuisante défaite face à l'avant garde de l'armée de lord Mace Tyrell qui est conduite par lord Randyll Tarly[19][20]. Blessé, Robert se replie alors sur Pierremoûtier poursuivi par l'armée de lord Jon Connington, nouvelle Main du Roi. Il se cache plusieurs dans la ville, bloquée par Jon Connington, qui fait fouiller chaque maison par ses hommes, à la recherche du rebelle. Mais les habitants de la ville changent Robert de cachette à plusieurs reprises[N 4], et les recherches vaines s'éternisent, jusqu'à l'intervention de lord Jon Arryn, de lord Eddard Stark et de lord Hoster Tully qui prennent à revers les loyalistes. Alors que les cloches des septuaires de la ville sonnent le tocsin, Robert lui-même se jette dans la bataille, tue ser Myles Mouton, ancien écuyer du prince Rhaegar Targaryen et manque d'en faire autant de lord Connington sur le parvis même du vieux septuaire[21][22].

La jonction des forces rebelles dans le Conflans amène les loyalistes à masser une imposante armée à Port-Réal dont le prince Rhaegar prend bientôt la tête. La bataille décisive se déroule sur les berges du Trident où Robert tue le prince Rhaegar en combat singulier. Blessé, il dépêche lord Eddard avec l'avant-garde pour entamer le siège de la capitale. Mais ce dernier arrive juste après l'irruption des forces de lord Tywin Lannister qui vient de mettre la ville à sac[6]. Grâce au meurtre du roi Aerys II Targaryen par ser Jaime Lannister et des enfants du prince Rhaegar, Robert devient roi des Sept Couronnes et prend possession du Trône de Fer. Il a alors une violente dispute avec lord Eddard, qui prône l'envoi de ser Jaime sur le Mur pour le punir de son régicide. Mais Robert préfère suivre les conseils de lord Arryn, et pardonne à ser Jaime[18], ainsi qu'à lord Tywin pour lui avoir présenté les cadavres des enfants de Rhaegar. Lord Eddard quitte alors la capitale pour mener les derniers combats et lever le siège d'Accalmie. Ce n'est qu'après la mort de Lyanna Stark que les deux amis se réconcilient enfin[6].

La guerre a démontré les capacités de chef de guerre de Robert, dont la stratégie est notamment fondée sur des déplacements rapides par marches forcées et chevauchées nocturnes, lui permettant de surprendre ses adversaires et de conquérir facilement des positions avantageuses[23].

Son règne

À son accession au trône en l'an 283, Robert fait de Jon Arryn sa Main, et épouse Cersei Lannister sur les conseils de ce dernier, qui pense ainsi lier plus solidement au trône cette famille puissante, mais à la loyauté incertaine[8]. Il pardonne à tous les dignitaires de l'ancien règne : lord Varys, mestre Pycelle, la Garde Royale (y compris ser Jaime Lannister, pourtant parjure et régicide, le roi Robert lui demandant cependant de ne pas en faire une habitude[24]…), tous sont confirmés dans leurs charges[25].

Son épouse lui donne trois enfants, mais Robert n'assiste à aucun de ses accouchements, préférant rester à la chasse jusqu'à la naissance de l'enfant. Il éprouve d'ailleurs peu d'attirance pour son fils aîné, le prince héritier Joffrey, celui-ci, bébé, étant effrayé et pleurant dans ses bras. Robert préfère les rires de ses nombreux bâtards[26]. Ses rapports avec la reine sont vite exécrables[27] (son beau-frère ser Jaime, en fait d'ailleurs les frais, le roi ne manquant jamais une occasion de le blesser[25]). L'union entre les deux époux, si éloignés dans leurs aspirations et leurs tempéraments, est un échec complet. La reine supportant, au fil du temps, de plus en plus mal les attouchements de son mari et évitant, dans la mesure du possible, de partager sa couche. La haine de Cersei pour Robert est toutefois fort précoce puisqu'elle semble avoir pour origine leur nuit de noces. Durant cette dernière, Robert totalement ivre susurre à la mariée le nom de son ancienne promise, Lyanna, ce que la nouvelle épousée vit comme un insupportable affront[5].

Si les bâtards du roi sont nombreux et connus, il n'en reconnaît qu'un, Edric Storm, conçu pendant la nuit de noces de son frère Stannis et de lady Selyse Florent, dans leur propre lit nuptial à Accalmie, et avec la cousine de la mariée, lady Delena Florent[16]. Il prend la peine d'aller voir le jeune garçon à Accalmie presque chaque année, et lui fait parvenir régulièrement des cadeaux, dont, dernièrement, une réplique réduite de son marteau de guerre[28].

Icone loupe.png Voir article détaillé : bâtards de Robert Baratheon.

Les quinze ans de son règne (avant le début de la saga) sont marqués par une période de paix et d'abondance consécutive à un été long et prospère qui débute en l'an 289. Cette même année se déroule le seul trouble majeur de son règne : la brève tentative de rébellion de lord Balon Greyjoy qui se proclame roi de îles de Fer. Après une attaque surprise contre Port-Lannis par la flotte des Fer-nés, la rébellion est matée rapidement par la destruction de la flotte de Fer par lord Stannis Baratheon puis par l'assaut donné contre Pyk par les forces de Robert et de lord Eddard Stark.

Icone loupe.png Voir article détaillé : rébellion des Greyjoy.

Pendant son règne, Robert a comme écuyer notamment Justin Massey[4]. À une période indéterminée, lord Jon Arryn présente au Conseil restreint les résultats d'une enquête sur les détournements et la corruption de Janos Slynt, le commandant du guet de Port-Réal (qu'il avait fait lui-même nommer à ce poste après la mort de son prédécesseur[29]). Cependant, ces pièces à conviction ne suffisent pas à déclencher une réaction du roi qui préfère passer l'éponge, prétendant que le successeur de Janos pourrait se révéler pire[20]. Monarque passif, Robert n'a que peu d'intérêt pour la gouvernance du royaume et il délègue énormément. Méprisant les activités de gestionnaire et les intrigues de cour, il est très nostalgique de l'époque où il guerroyait[6].

Dans AGOT

A la mort de lord Jon Arryn, le roi Robert se rend à Winterfell avec sa cour pour revoir lord Eddard Stark (ils ne se sont pas revus depuis la rébellion des Greyjoy, huit ans plus tôt). Arrivé à Winterfell, son premier acte est de se rendre dans les cryptes, sur la tombe de Lyanna Stark. Là, il parvient à convaincre Eddard de devenir sa Main afin de redresser le royaume. Ils décident également de marier l'héritier des Sept Couronnes, le prince Joffrey, fils aîné de Robert, à Sansa Stark, fille aînée d'Eddard[3].

Sur la route du retour, Robert reçoit un message de son maître des espions, Varys, l'informant du mariage de Daenerys Targaryen avec un puissant chef Dothrak à Pentos. Sa haine des Targaryen resurgit aussitôt (il accuse alors le prince Rhaegar Targaryen d'avoir violé Lyanna plusieurs fois) et il envisage d'envoyer un assassin pour l'exécuter. Il annonce également à Eddard sa décision de nommer ser Jaime Lannister nouveau gouverneur de l'Est, lord Arryn étant décédé[6].

Quelques jours plus tard, alors que le cortège royal est arrivé au Trident, il doit arbitrer la violente querelle entre Joffrey et la cadette d'Eddard, Arya. Cédant aux pressions de son épouse, il finit par lui concéder l'exécution de Lady, la louve de Sansa, qui n'a pourtant joué aucun rôle dans l'altercation[30][31].

Arrivé enfin à Port-Réal, Robert n'a rien de plus pressé que d'ordonner l'organisation d'un grand tournoi, en l'honneur de sa nouvelle Main. Il est totalement indifférent à l'état déjà déplorable des finances royales, et il ne participe d'ailleurs presque plus aux séances de son Conseil restreint, laissant Eddard le présider à sa place[32].

Lors du tournoi, Robert préside aux joutes du premier jour. Le soir, lors du festin, il s'enivre et proclame à voix haute son intention de combattre le lendemain lors de la mêlée. Cersei tente de s'y opposer, mais Robert la rabroue en vociférant, et la reine se retire sans un mot au Donjon Rouge[33].

Le lendemain matin, Eddard et Barristan Selmy parviennent à le convaincre d'y renoncer, en jouant sur sa fierté : aucun des combattants n'osera l'affronter, et Robert sera vainqueur sans réel péril. Robert et Eddard ont alors une conversation durant laquelle le roi laisse apparaître son peu de goût pour le trône, et le naufrage qu'est son mariage et sa paternité (il confie à Eddard le peu d'estime qu'il a pour son fils Joffrey) ; il fait presque des excuses pour la mort de Lady[8].

Plusieurs jours après, Robert apprend par Varys que Daenerys Targaryen est enceinte. Furieux, il convoque une séance du Conseil restreint, qu'il préside exceptionnellement. Là, il reproche amèrement à sa Main de ne pas avoir accepté l'envoi de tueurs pour liquider les derniers héritiers Targaryens. Tout le Conseil l'approuve, sauf ser Barristan Selmy, et Eddard, lequel s'indigne devant une telle infamie et jette son insigne sur la table. Hors de lui, Robert lui ordonne de quitter Port Réal au plus vite[34].

Mais le lendemain, il doit se rendre avec son épouse au chevet d'Eddard : ce dernier a été agressé par Jaime Lannister dans les rues de Port Réal, après que la nouvelle de la capture de son frère Tyrion par lady Stark soit connue. Les Lannister ont perdu cinq hommes et les Stark trois, et Eddard a la jambe brisée. Pour Robert, cet « incident » est fort désagréable, car il peut l'obliger à devoir prendre partie entre son épouse et son vieil ami, décidément trop rigide pour faire un bon courtisan. Il tente de réconcilier les deux familles, mais Eddard refuse de tirer un trait sur la mort de ses hommes, et Cersei se montre méprisante envers son mari, qui finit par la frapper et la renvoyer dans ses appartements. Resté seul avec Eddard, il lui confie sa lassitude avant de lui rendre son insigne et lui annoncer qu'il part chasser plusieurs jours dans le Bois-du-Roi[27].

Le gibier chassé est d'abord un cerf blanc, animal rarissime et réputé merveilleux[35]. Mais des loups sont les premiers à le dévorer, et la chasse royale doit se rabattre sur un sanglier gigantesque[5]. C'est en le pourchassant que Robert trouve la mort, en apparence lors d’un accident, éventré par la bête. Mais cet accident est organisé en réalité par son épouse Cersei Lannister, qui a ordonné à Lancel Lannister, l'écuyer du roi, de lui verser un vin bien plus fort qu'à l'accoutumée[15][36]. Sur son lit de mort, Robert confie la régence du royaume à Eddard et lui demande d'épargner Daenerys Targaryen ainsi que de prendre soin de ses enfants[37]. Sa mort est l'élément déclencheur de la guerre des Cinq Rois, qui embrase bientôt Westeros.

Dans la série télévisée

Icone serieTV.png Robert Baratheon est interprété par l'acteur Mark Addy dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. 1,0 et 1,1 Soit près de 1 mètre 98.
  2. Forgé par Donal Noye, alors forgeron des Baratheon (cf. A Clash of Kings, Chapitre 07, Jon).
  3. Robert était alors sire d'Accalmie et avait eu une bâtarde, Mya Stone, dans le Val d'Arryn, il est plausible que cet événement soit postérieur au tournoi d'Harrenhal.
  4. Il trouve finalement refuge dans un bordel nommé La Pêche, et sa blessure ne l'empêche pas de largement profiter des services de l'endroit.

Références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 A Clash of Kings, Chapitre 01, Prélude.
  2. 2,0 et 2,1 A Clash of Kings, Chapitre 07, Jon.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 A Game of Thrones, Chapitre 05, Eddard.
  4. 4,0 et 4,1 A Dance with Dragons, Chapitre 18, Jon.
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 A Game of Thrones, Chapitre 46, Eddard.
  6. 6,0, 6,1, 6,2, 6,3 et 6,4 A Game of Thrones, Chapitre 13, Eddard.
  7. A Clash of Kings, Chapitre 18, Tyrion.
  8. 8,0, 8,1, 8,2 et 8,3 A Game of Thrones, Chapitre 31, Eddard.
  9. A Storm of Swords, Chapitre 73, Jaime.
  10. A Clash of Kings, Chapitre 34, Catelyn.
  11. 11,0 et 11,1 A Storm of Swords, Chapitre 55, Davos.
  12. World of Ice and Fire App.
  13. A Game of Thrones, Chapitre 03, Catelyn.
  14. A Storm of Swords, Chapitre 25, Bran.
  15. 15,0 et 15,1 A Game of Thrones, Chapitre 59, Eddard.
  16. 16,0 et 16,1 A Game of Thrones, Chapitre 36, Eddard.
  17. A Feast for Crows, Chapitre 24, Alayne.
  18. 18,0 et 18,1 A Storm of Swords, Chapitre 37, Davos.
  19. A Storm of Swords, Chapitre 20, Tyrion.
  20. 20,0 et 20,1 A Storm of Swords, Chapitre 79, Samwell.
  21. A Storm of Swords, Chapitre 30, Arya.
  22. A Dance with Dragons, Chapitre 62, Le griffon ressuscité.
  23. A Dance with Dragons, Chapitre 36, Jon.
  24. A Storm of Swords, Chapitre 38, Jaime.
  25. 25,0 et 25,1 A Clash of Kings, Chapitre 56, Catelyn.
  26. A Clash of Kings, Chapitre 53, Sansa.
  27. 27,0 et 27,1 A Game of Thrones, Chapitre 40, Eddard.
  28. A Storm of Swords, Chapitre 11, Davos.
  29. A Dance with Dragons, Chapitre 08, Jon.
  30. A Game of Thrones, Chapitre 17, Eddard.
  31. A Game of Thrones, Chapitre 28, Eddard.
  32. A Game of Thrones, Chapitre 21, Eddard.
  33. A Game of Thrones, Chapitre 30, Sansa.
  34. A Game of Thrones, Chapitre 34, Eddard.
  35. A Game of Thrones, Chapitre 45, Sansa.
  36. A Clash of Kings, Chapitre 04, Tyrion.
  37. A Game of Thrones, Chapitre 48, Eddard.