Guerre des Cinq Rois

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : War of the Five Kings

La guerre des Cinq Rois est le nom donné par les mestres de la Citadelle au conflit qui touche le royaume des Sept Couronnes[1] et dans lequel sont plongés la majorité des protagonistes de la saga du Trône de Fer. Ce nom provient des cinq prétendants au titre royal (même si seuls trois d'entre eux visent le trône de Fer)[N 1]. Cette guerre ne comprend ni les opérations militaires menées dans la région du Mur et au-delà (du moins tant qu'elles n'en concernent pas les protagonistes), ni celles conduites par Daenerys Targaryen en Essos, dans la baie des Serfs.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Garde de Nuit.
Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerre de la baie des Serfs.

La guerre des Cinq Rois est donc pour le moment inachevée. Son ampleur est telle qu'elle ne peut être retracée dans un seul article que de manière très synthétique. Des articles spécialisés décrivent plus en détail les principales campagnes, et les batailles importantes font également l'objet d'articles détaillés.

Dans AGOT

Le contexte initial

Icone loupe.png Voir article détaillé : Contexte initial et déclenchement.

En l'an 298, lors de l'ouverture de la saga, la situation du royaume des Sept Couronnes est en apparence calme, mais en réalité des tensions plus ou moins apparentes sont à l'œuvre. Il est encore difficile de faire la part de chaque facteur dans la montée de ces tensions, et du rôle exact qu'ont pu y jouer les principaux protagonistes, certains étant particulièrement retors (notamment lord Tywin Lannister, lord Petyr Baelish et lord Varys). Il semble toutefois que le principal élément de tension réside dans la volonté de la maison Lannister de s'assurer la mainmise sur le Trône de Fer, entrant en conflit avec la nouvelle Main du Roi, lord Eddard Stark, dont la rigueur morale et la fidélité irréfragable à son suzerain et ami, le roi Robert Baratheon, précipitera les hostilités.

Le début de la guerre

Icone loupe.png Voir article détaillé : Le début de la guerre.

La capture de Tyrion Lannister par lady Catelyn Stark et son emprisonnement aux Eyrié constituent sans doute le début « officiel » des hostilités, qui vont se déchaîner après la mort du roi Robert Baratheon et l'emprisonnement de lord Eddard à Port-Réal.

Le ban du Nord au début de la guerre des Cinq Rois

Icone loupe.png Voir article détaillé : La convocation du ban.
Maisons d'origine SoldatInfoBox.png CavalierInfoBox1.png Total
Blason-stark-2014-v01-24px.png Stark 2 500 500 3 000
Blason-karstark-2014-v01-24px.png Karstark 2 000 300 2 300
Blason-manderly-2014-v01-24px.png Manderly 1 250 250 1 500
Blason-bolton-2014-v01-24px.png Bolton 2 500 500 3 000
Blason-omble-2014-v01-24px.png Omble 1 750 250 2 000
Blason-dustin-2014-v01-24px.png Dustin 600 150 750
Blason-corbois-2014-v01-24px.png Corbois 1 250 250 1 500
Blason-cerwyn-2014-v01-24px.png Cerwyn 800 200 1 000
Blason-mormont-2014-v01-24px.png Mormont 800 200 1 000
Blason-locke-2014-v01-24px.png Locke 600 250 850
Blason-flint1-2014-v01-24px.png Flint (La Veuve) 600 250 850
Blason-ryswell-2014-v01-24px.png Ryswell 600 250 850
Blason-glover-2014-v01-24px.png Glover 800 200 1 000
Blason-tallhart-2014-v01-24px.png Tallhart 800 200 1 000
Blason-wull-2014-v01-24px.png Blason-norroit-2014-v01-24px.png Blason-lideuil-2014-v01-24px.png Clans 800 200 1 000
Total 17 650 3 950 21 600

Le ban Stark sera rejoint pendant la première campagne du Conflans par :

Maisons d'origine SoldatInfoBox.png CavalierInfoBox1.png Total
Blason-tully-2014-v01-24px.png Tully
Blason-mallister-2014-v01-24px.png Mallister  ?  ?  ?
Blason-frey-2014-v01-24px.png Frey 3 000 1 000 4 000


Il s'agit de l'effectif des troupes en campagne menées par Robb Stark, n'y figurent donc pas les effectifs laissés en garnison dans les domaines et châteaux.

La première campagne du Conflans

Icone loupe.png Voir article détaillé : La première campagne du Conflans.

Cette campagne oppose les deux armées Lannister, commandées respectivement par lord Tywin et ser Jaime, aux troupes royales envoyées par lord Eddard Stark sous les ordres de lord Béric Dondarrion, et à l'ost Tully, commandé par ser Edmure, bientôt renforcé par le ban du Nord, commandé par Robb Stark. Les opérations se déroulent dans le Conflans.

Les deux armées Lannister remportent d'abord des succès éclatants sur les forces Tully, mal commandées. Rapidement, Vivesaigues, fief des suzerains du Conflans, est assiégée par l'armée de ser Jaime, pendant que son père est en bonne position sur le Trident pour bloquer l'arrivée de l'armée du Nord. Mais le jeune Robb Stark a recours à un stratagème qui lui permet de délivrer Vivesaigues en faisant prisonnier ser Jaime, et en coupant lord Tywin de ses bases de l'Ouest. La nouvelle de l'exécution de son père entraîne la révolte de ses vassaux et de ceux du Conflans, qui le proclament alors roi du Nord.

La première campagne du Conflans se termine nettement à l'avantage de l'alliance des Stark et des Tully : leur forces sont en position centrale et menacent les terres de l'Ouest, alors que lord Tywin, retranché dans Harrenhal, a perdu l'initiative et se retrouve isolé en position périlleuse. Mais le Conflans a durement souffert des opérations militaires.

Le conflit qui n'est pas encore connu sous le nom de « guerre des Cinq Rois » entre alors dans une nouvelle phase : outre le couronnement de Robb Stark, les deux frères du roi défunt, lord Stannis et lord Renly Baratheon, proclament bientôt leurs prétentions au Trône de Fer.

Les autres maisons suzeraines des Sept Couronnes ont rassemblé leurs bans respectifs, mais sans autre initiative dans l'immédiat. Que ce soient les Arryn[2], les Martell[3] ou les Greyjoy[4], elles se gardent pour le moment d'intervenir dans les hostilités.

Les batailles

Dans ACOK

Les cinq rois

  • Stannis Baratheon : étant le frère le plus âgé de Robert, et en l'absence de fils légitime de ce dernier, il en est l'héritier de droit, même si nombreux sont ceux qui l'ignorent, ou préfèrent l'ignorer. Il n'est pas aimé de ses pairs ni du peuple, et l'influence sur lui de Mélisandre et du culte de R'hllor n'arrangent rien. Au début de la guerre, il n'a le soutien que de quelques maisons vassales de Peyredragon[6], mais il dispose d'une flotte puissante.
  • Renly Baratheon : plus jeune que Stannis, il devrait passer après lui dans l'ordre de succession. Mais son charisme lui a permis de convaincre la plupart des maisons des terres de l'Orage, ainsi que les Tyrell et les maisons du Bief[7].
  • Robb Stark : après l'exécution de son père et la généralisation de la guerre à la majorité des Sept Couronnes, les seigneurs du Nord et du Conflans ont proclamé Robb roi du Nord et du Conflans. Ils ne veulent plus combattre pour un roi qui ne représente rien pour eux et dont la légitimité est contestable[8].

Manœuvres diplomatiques

Une trêve informelle d'environ deux mois[10] s'instaure, chacun des protagonistes tentant de renforcer sa position en trouvant de nouveaux alliés, ou en manœuvrant en secret avant de frapper.

Dans le Conflans, ser Edmure Tully renoue avec sa désastreuse tactique de dispersion de ses forces, en obtenant la permission du roi du Nord Robb Stark de laisser ses vassaux rentrer dans leurs fiefs pour les défendre des raids Lannister. Si quelques seigneurs y parviennent (comme lord Karyl Vance et ser Marq Piper) d'autres ne peuvent empêcher la mise à sac et la ruine de leurs terres (lord Tytos Nerbosc), et sont blessés (lord Jonos Bracken), voire tués (ser Lyman Darry).

En effet, lord Tywin Lannister, solidement retranché dans Harrenhal ne cesse de harceler les seigneurs riverains, espérant par ces provocations attirer l'armée adverse dans une bataille frontale. En attendant que la nouvelle armée levée à Castral Roc par son cousin, ser Stafford soit opérationnelle, il envoie Tyrion et ses hommes des clans des montagnes de la Lune à Port-Réal, en espérant qu'il pourra résister aux éventuels assauts des frères de Robert[11]. Pour améliorer ses chances, Tyrion envoie des offres d'alliance au Val d'Arryn et à Dorne[3]. Si lady Lysa Arryn ne réagit pas, les Martell acceptent de recevoir la princesse Myrcella comme pupille et fiancée du jeune prince Trystan. Il est convenu que Dorne enverra des troupes sur les cols des montagnes Rouges, afin d'amener par cette menace certains des seigneurs des Marches alliés à lord Stannis à reconsidérer cette alliance, et de dissuader ce dernier de marcher sur Port-Réal. Mais, sauf agression caractérisée, le prince Doran Martell a clairement exclu toute action offensive de sa part[12].

Le roi Robb Stark, quant à lui, profite de la pause dans les opérations militaires pour tenter également de renforcer sa position diplomatique. Il fait des offres de paix à la reine Cersei, mais il sait qu'elles seront probablement refusées. Il va donc quérir l'alliance de lord Balon Greyjoy, dont la puissante flotte de Fer serait un atout précieux contre les côtes Lannister[11]. Il envoie également sa mère comme ambassadrice auprès du roi Renly Baratheon. En alliant aux Stark et aux Tully les Greyjoy et les seigneurs des terres de l'Orage, il sait que les jours de la puissance Lannister seront comptés. Il sollicite également sa tante, lady Lysa Arryn, mais les quatre corbeaux envoyés aux Eyrié restent sans réponse[13].

Ayant rallié la plupart des seigneurs des terres de l'Orage et du Bief (à l'exception notable de la maison Redwyne, tenue à la neutralité, les deux fils de lord Paxter Redwyne étant otages à Port-Réal), le roi Renly commence à faire mouvement depuis Hautjardin vers Port-Réal par la route de la Rose, avec une puissante force de quatre-vingt mille chevaliers et fantassins, mais aussi avec sa reine[6][13]. Sa progression est lente, rythmée de fêtes et de tournois. Il est possible que cette lenteur soit délibérée, lord Renly préférant attendre que les autres prétendants se soient mutuellement affaiblis avant d'intervenir en force[3].

Quant au roi Stannis, après une tentative infructueuse de rallier à sa cause les seigneurs de l'Orage[14], il décide de refuser toute alliance avec un autre camp. Il proclame l'illégitimité des enfants de Cersei, affirme sa conversion au dieu R'hllor et demande à tous les hommes loyaux des Sept Couronnes de le rallier[6].

Durant toutes ces manœuvres diplomatiques, les seules opérations militaires notables sont la poursuite des raids de pillage et de destruction du Conflans menés par les fourrageurs de lord Tywin (ser Gregor Clegane, ser Amory Lorch et les Braves Compaings de Varshé Hèvre), auxquels répondent les incendies de récolte des seigneurs locaux pratiquant la tactique de la terre brûlée, et les troubles grandissants causés par des bandes d'hommes en rupture de ban errants pour leur propre compte et les meutes de loups[15][16][17][18].

La plupart de ces manœuvres se concluent donc par un échec, et les rapports de force n'en sont pas sensiblement modifiés (le ralliement de Dorne à Port-Réal[19], seul succès notable de la diplomatie, n'a pas de conséquence militaire immédiate). Les opérations militaires ne tardent pas à reprendre. Mais cette fois, elles ne vont pas se limiter au Conflans : d'Accalmie à Winterfell, la guerre embrase les Sept Couronnes.

Du siège d'Accalmie à la bataille de la Néra

Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerre des Cinq Rois : du siège d'Accalmie à la bataille de la Néra.

Les opérations se répartissent alors en trois principaux théâtres d'intervention :

La bataille de la Néra marque donc un tournant décisif dans la guerre des Cinq Rois : alors qu'il était sur le point d'entrer dans Port-Réal, le roi Stannis perd toute chance de pouvoir prétendre au trône de Fer, en tout cas à brève échéance. Seule sa flotte lui permet de rester provisoirement à l'abri de ses adversaires dans l'île de Peyredragon. En revanche, les Lannister et leurs alliés tiennent désormais solidement les terres de la Couronne, les terres de l'Orage (à l'exception d'Accalmie) et le Bief. Le Val d'Arryn reste neutre, et Dorne ne concrétise pas militairement son alliance avec les Lannister (même si une armée dornienne, commandée par lord Anders Ferboys, stationne aux Osseux, et une autre, menée par lord Franklyn Poulet, à la Passe-du-Prince[28][29]). Les terres de l'Ouest sont en partie occupée par le roi Robb Stark, mais ce dernier n'a pris aucune des grandes villes de la province. Il est en outre pris à revers par l'attaque des Fer-nés du roi Balon Greyjoy, et son mariage lui fait perdre l'alliance de la maison Frey. Sa position est donc stratégiquement compromise.

Les batailles

Dans ASOS

Venant d'apprendre la nouvelle de la défaite de lord Stannis à la Néra, lord Roose Bolton donne l'ordre à ser Helman Tallhart, Robett Glover et Harrion Karstark, soit environ un tiers des forces Stark[30], d'opérer une razzia dans la région de Sombreval[31][32]. À Port-Réal, dès qu'il apprend ce mouvement de troupe, lord Tywin Lannister, nouvelle Main du Roi, dépêche lord Randyll Tarly contre les Nordiens, et envoie ser Gregor Clegane les tourner par la route Royale afin de leur couper la retraite[30]. À la bataille de Sombreval, lord Tarly défait les Nordiens et les repousse vers Harrenhal[33].

C'est probablement à cette période que lord Tywin commence à préparer ce qui débouchera sur les Noces Pourpres. Il garde un moment secrète la nouvelle du mariage du roi Robb avec lady Jeyne Ouestrelin[33], car il est vraisemblable qu'il soit déjà en contact avec lady Sibylle Ouestrelin, la mère de l'épousée (d'où sa phrase énigmatique « Les derniers des imbéciles sont souvent plus intelligents que ceux qui se rient d'eux », lorsque Tyrion lui fait remarquer que les Ouestrelin sont des imbéciles s'ils s'imaginent que les Lannister pourrait laisser impunie leur trahison). Il a peut-être également déjà reçu des propositions de lord Roose Bolton, voire même de lord Walder Frey ; il semble y faire allusion lorsqu'il déclare Tyrion : « Il est des batailles qu'on gagne à la pointe des piques et des épées, d'autres à la pointe de la plume et avec des corbeaux »[30]. En effet, lord Walder, ulcéré par le mariage de Robb avec Jeyne Ouestrelin, et probablement encouragé par lord Roose Bolton, prend l'initiative de proposer aux Lannister d'attirer le roi du Nord et son armée dans un piège mortel[34].

Ces préparatifs secrets expliquent l'attentisme de lord Tywin face à la proposition d'alliance qu'a envoyé le roi Balon Greyjoy, qui tient alors une bonne partie du Nord, et en particulier Moat Cailin. Le seigneur de Pyk demande que le Trône de Fer le reconnaisse souverain des îles de Fer et du Nord (soit, en superficie, la moitié des Sept Couronnes) en reconnaissance de ses offensives contre les Stark. Lord Tywin est conscient des risques que la flotte de Fer fait peser sur les côtes des terres de l'Ouest et du Bief, et il n'a garde d'offenser le roi Balon par un refus explicite, mais il ne peut se résoudre à accéder à sa demande. En s'abstenant de répondre, il laisse les Greyjoy continuer à s'en prendre aux Stark, tout en escomptant porter rapidement un coup tel aux Stark et aux Tully que les Fer-nés n'auront d'autre choix que de se soumettre de nouveau à Port-Réal. Il escompte même qu'une invasion de sauvageons vienne encore compliquer la situation au Nord, pour son plus grand bénéfice[33].

Enfin, il reste à lord Tywin le soin de prévenir toute entrée en guerre du Val d'Arryn, dernière des maisons suzeraines à ne pas avoir pris partie dans la guerre. Lady Lysa Arryn n'a en effet pas répondu à l'ordre de venir confirmer sa soumission au roi Joffrey. Lord Petyr Baelish, devenu sire d'Harrenhal[35], propose de se rendre aux Eyrié et d'y épouser lady Arryn (qui a déjà succombé à ses charmes par le passé), afin de garantir sa soumission. En contrepartie, lord Tywin promet de restituer le titre de gouverneur de l'Est à lord Robert Arryn[33].

Lord Stannis, de son côté, reste d'abord terré à Peyredragon[36], d'où lord Tywin espère le débusquer à l'arrivée de la flotte Redwyne[30]. Mais il décide finalement d'opérer un mouvement stratégique inattendu : il fait voile vers le Nord avec mille cinq cent hommes[37], débarque à Fort-Levant, puis tombe sur les arrières de l'armée des sauvageons de Mance Rayder alors qu'il attaque Châteaunoir et les écrase lors de la bataille du Mur[38].

Dans l'ouest, le roi Robb, devant l'échec de son plan pour y attirer lord Tywin, retourne à Vivesaigues. Là, il décide de revenir dans le Nord pour y combattre les Fer-nés, et de regagner coûte que coûte l'alliance avec les Frey[20] en leur proposant une union matrimoniale avec ser Edmure Tully. Pour faire contourner le Neck à ses armées, il envisage de les embarquer à Goëville pour Blancport et prendre ainsi Moat Cailin de flanc, mais lady Lysa Arryn ne répond pas à ses demandes de passage par la Porte Sanglante[39]. En revanche, lord Walder Frey accepte sa proposition, mais exige qu'il vienne en personne s'excuser de son parjure aux Jumeaux. Le roi Robb laisse donc le Conflans sous la garde de ses seigneurs, et Vivesaigues sous celle de ser Brynden Tully, et reprend la route du Nord avec ses trois mille cinq cents cavaliers. Il a ordonné à lord Roose Bolton de quitter Harrenhal et de le retrouver aux Jumeaux (lord Roose laisse la forteresse aux Braves Compaings de Varshé Hèvre)[32]. Après les noces de lord Edmure aux Jumeaux, le roi Robb estime pouvoir ainsi réunir douze mille hommes (en comptant l'apport des Frey). La nouvelle de la mort inattendue du roi Balon Greyjoy constitue une excellente nouvelle : tous les capitaines fer-nés, à commencer par Victarion Greyjoy, vont devoir retourner dans les îles de Fer pour participer à la succession de lord Balon, ce qui ne peut qu'affaiblir la garnison de Moat Cailin. Le Jeune Loup prévoit de scinder son ost en trois. L'avant-garde, menée par le Lard-Jon, devra attaquer furieusement la place au soir du premier jour de la nouvelle année pour en distraire la garnison. Pendant ce temps, le corps principal, sous son commandement direct, et grâce à l'aide des Paludiers, contournera la forteresse par l'ouest en suivant la Fièvre et l'attaquera par le côté. Enfin, les seigneurs restés dans le Nord tomberont sur les arrières des Fer-nés. Pour mettre en œuvre ce plan, le roi envoie lady Maege Mormont et Galbart Glover s'embarquer à Salvemer pour rejoindre le Neck par mer et trouver Howland Reed à Griseaux[40].

À la Dent d'Or, le reste des forces Lannister des terres de l'Ouest se rassemble sous le commandement de ser Daven Lannister et ser Forley Prestre. Leur objectif est d'attendre que les Nordiens aient quitté Vivesaigues pour investir de nouveau la forteresse[33].

Arrivé aux Jumeaux, le roi Robb croit avoir renoué son alliance avec lord Walder Frey, qui autorise le passage de ses hommes sur la rive est de la Verfurque. Lord Roose Bolton est également là, mais il apprend au roi que son arrière-garde a été attaquée par ser Gregor Clegane, alors qu'elle s’apprêtait à traverser le Trident au gué des Rubis, et qu'elle a été détruite. Lord Bolton a dû laisser six cents hommes de plus pour tenir le gué derrière lui, et rejoint le roi avec cinq cents cavaliers et trois mille fantassins, des Bolton pour l'essentiel, avec quelques Karstark[41].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille du gué des Rubis.

Mais tous les espoirs du Nord sont anéantis lors des Noces Pourpres, où la félonie des Frey et des Bolton provoque l'assassinat du roi du Nord et de certains de ses vassaux[42], l'emprisonnement des autres (dont lord Edmure Tully) et la destruction de son armée[43].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Noces Pourpres.

Pour lord Tywin, le Nord ne présente plus guère de danger, lord Bolton devant se charger d'en expulser les Fer-nés. Quant au Conflans, lord Walder Frey va pouvoir assiéger Salvemer, et quelques généreuses propositions devraient inciter lord Jonos Bracken à changer de camp pour relancer la vieille querelle avec la maison Nerbosc. Enfin, lord Tywin ordonne à ser Gregor Clegane de reprendre Harrenhal et de détruire les Braves Compaings, ce qui laissera le champ libre à Littlefinger quand il en aura fini avec lady Lysa Arryn[33].

Les batailles

Dans AFFC

Les batailles

Dans ADWD

Dans le Nord

Sur le Mur, le lord Commandant de la Garde de Nuit Jon Snow tente de maintenir la précaire neutralité de son ordre : il négocie pied à pied avec le roi Stannis Baratheon les conditions de son soutien à ses forces, et informe Port-Réal que ce soutien n'est dû qu'à l'aide apportée contre les sauvageons, et qu'il ne constitue pas une participation aux luttes internes aux Sept Couronnes[44][45].

Trois factions rivales se disputent alors la domination du Nord :

Certaines maisons jouent en réalité un jeu trouble : les Omble (Hother se rend à Fort-Terreur avec la moitié des forces restantes de la maison, et s'y allie aux Karstark et aux Bolton[50], pendant que son frère aîné Mors demeure à Âtre-lès-Confins et consent à reconnaître le roi Stannis comme suzerain légitime s'il accorde son pardon à Hother[51]), les Karstark (lord Arnolf se rend également en secret à Fort-Terreur[50], tout en feignant de rallier le roi Stannis[51]) et les Manderly (lord Wyman s'est apparemment rallié aux Bolton et aux Frey[37], mais compte les trahir à la première occasion[52]).

Ramsay Bolton regroupe donc à Fort-Terreur des troupes Omble, Corbois et Cerwyn, puis marche vers Moat Cailin en y rejoignant les Ryswell et les Dustin, qui ont incendié les snekkars fer-nés[53]. Après avoir repris la place aux Fer-nés[54], il y fait sa jonction avec son père, venu des Jumeaux avec environ deux mille Nordiens rescapés, majoritairement de Fort-Terreur, et comptant fort peu de cavaliers, renforcés par deux mille Frey[55], dont cinq cents cavaliers[54]. Les Bolton parachèvent leur gouvernorat sur le Nord en se faisant prêter allégeance par la majorité des seigneurs locaux à Tertre-bourg[48].

Mais leur position reste fragile, car le ralliement des Nordiens ne s'est fait qu'à contrecœur, grâce à leurs alliés Frey et Lannister, et du fait de la quasi-disparition de la maison Stark. Il leur faut éliminer le roi Stannis, et ils comptent pour cela sur Arnolf Karstark, qui doit conseiller à Stannis d'attaquer Fort-Terreur, où il sera écrasé. Mais, suivant plutôt les conseils de lord Jon Snow, le roi Stannis déjoue involontairement ce piège en obtenant le ralliement des clans des montagnes du Nord (notamment les Flint, les Lideuil, les Norroit et les Wull[56], qui lui apportent environ trois mille hommes[51]) et de la maison Mormont[56], puis en s’emparant de Motte-la-Forêt, où il capture Asha Greyjoy[47][56]. Cette victoire lui permet en outre de rallier de nouvelles forces, et de disposer dorénavant de cinq mille hommes[57] (dont un peu moins de mille cavaliers[58]).

Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille de Motte-la-Forêt.

Informé de cette nouvelle situation, lord Bolton décide alors de quitter Tertre-bourg avec ses alliés nordiens et Frey pour Winterfell, où sera célébré le mariage de son fils avec « Arya Stark ». D'une part, cela donnera encore plus de légitimité à sa revendication sur l'héritage Stark, et surtout, le roi Stannis sera obligé d'y accourir, sous la pression de ses propres alliés des clans, qui ne sauraient laisser sans secours la fille de lord Eddard[48]. Et c'est en effet ce qui se produit, le roi Stannis comptant en outre sur les renforts de Mors Omble et Arnolf Karstark[57][49] (le lord Commandant de la Garde de Nuit, informé de la traîtrise d'Arnolf par la propre nièce de ce dernier, envoie aussitôt un corbeau à Motte-la-Forêt, mais celui-ci y arrive après le départ du roi[59]). Ayant perdu du temps à tergiverser après la prise de Motte-la-Forêt, le roi Stannis, en marche pour Winterfell, voit son armée prise dans une violente tempête de neige. Après trente-trois jours d'une progression de plus en plus lente, où des dizaines d'hommes et de chevaux périssent de froid et de faim, son ost se retranche dans un petit village abandonné, à trois jours de son objectif[56]. Les chutes de neige incessantes empêchent tout mouvement. Pour ne pas mourir de faim, les hommes doivent manger les chevaux, qui ne sont plus qu'une soixantaine (probablement sans compter les poneys nordiens) après dix-neuf jours d'immobilité, et, chaque nuit, plusieurs dizaines d'hommes meurent de froid et de faim. Onze jours après leur arrivée, les troupes du roi Stannis sont rejointes par Arnolf Karstark, accompagné de son fils Arthor, de trois petits-fils, de quatre cents piques, de quarante archers, d'une douzaine de lanciers, d'un mestre et une cage de corbeaux. Le roi lui promet Winterfell après la victoire[58].

Mais la situation de lord Bolton et de ses alliés n'est guère meilleure : enfermés dans Winterfell par la tempête de neige, leurs éclaireurs ne revenant plus les informer, l'attente met leurs nerfs à rude épreuve. Certains souhaitent sortir au-devant de Stannis, mais la plupart préfèrent rester retranchés. Mais la dégradation des conditions de vie (provisions de moins en moins abondantes, effondrement de bâtiments sous le poids de la neige) et une série de morts suspectes exacerbent les tensions entre Frey et Nordiens (surtout lord Wyman Manderly), tensions encore accrues lorsque de mystérieux sons de trompe et de tambour se font entendre depuis le Bois-aux-Loups[60]. C'est Mors Omble, arrivé en secret sous les murs de Winterfell, qui tente ainsi de semer la confusion dans la forteresse (ce qui lui permet de recueillir Theon Greyjoy et « Arya Stark » après leur évasion, et de les envoyer au roi Stannis)[58].

Dans le Sud

Dans le Conflans, après les Noces Pourpres et la reddition de lord Edmure Tully, lord Tytos Nerbosc, dont un des fils a également été tué aux Jumeaux, se replie sur Corneilla, fief de sa maison, qui est alors assiégé par lord Jonos Bracken, récemment rallié au roi Tommen Baratheon. Après six mois de siège, ser Jaime Lannister, arrivé sur place, obtient la reddition de lord Tytos. Le Conflans est désormais entièrement soumis au roi Tommen, même si des hors-la-loi continuent de sévir dans les campagnes[61].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Reddition de Corneilla.

L'arrestation de la reine Margaery par le Grand Moineau provoque la concentration des troupes Tyrell à Port-Réal : lord Randyll Tarly, qui était à Viergétang, y arrive le premier, suivi de lord Mace Tyrell, qui a abandonné le siège d'Accalmie. En revanche, les troupe Lannister, privée de commandement par la disparition de ser Jaime Lannister, restent à Vivesaigues[62], où elles se délitent[63].

C'est alors que lord Jon Connington débarque à la tête de la Compagnie Dorée dans les terres de l'Orage, avec l'intention d'y trouver des alliés pour mettre sur le trône de Fer le prince Aegon Targaryen. Grâce à l'effet de surprise, il peut s'emparer de plusieurs châteaux, avant de s'attaquer à Accalmie[29].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Campagne du prétendu Aegon Targaryen à Westeros.

Les successions ayant lieu durant la guerre

  • À la mort de Renly Baratheon : le matin où ses troupes doivent affronter, et probablement vaincre, celles de son frère Stannis, il est tué dans sa tente par une ombre mystérieuse. Renly n'ayant pas d'héritier, ses troupes sont contraintes de rejoindre un autre prétendant. Une partie se met sous les ordres de Stannis et part avec lui à l'assaut de Port-Réal. La majorité reste cependant en retrait avec les Tyrell, jusqu'à la bataille de la Néra où elle rejoint les forces Lannister.
  • À la mort de Robb Stark : le Jeune Loup est assassiné lors des Noces Pourpres. On ne sait pas encore si son testament désignant son héritier permettra de sacrer un nouveau roi du Nord, mais ses armées sont décimées.
  • À la mort de Joffrey Baratheon : le roi Joffrey trouve la mort lors du banquet de son mariage, empoisonné dans des circonstances troubles. Son frère et héritier Tommen est couronné peu après.

Notes et références

Notes

  1. Archimestre Benedict critique d'ailleurs cette appellation, car, d'après lui, il n'y a jamais eu cinq rois simultanément en présence, Renly Baratheon mourant avant que Balon Greyjoy ne se déclare (cf. A Feast for Crows, Chapitre 01, Prélude).

Références

  1. A Storm of Swords, Chapitre 61, Tyrion.
  2. A Game of Thrones, Chapitre 35, Catelyn.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 A Clash of Kings, Chapitre 18, Tyrion.
  4. A Clash of Kings, Chapitre 12, Theon.
  5. A Game of Thrones, Chapitre 50, Eddard.
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 A Clash of Kings, Chapitre 11, Davos.
  7. A Game of Thrones, Chapitre 70, Tyrion.
  8. A Game of Thrones, Chapitre 72, Catelyn.
  9. A Clash of Kings, Chapitre 25, Theon.
  10. Cf. la chronologie de la saga.
  11. 11,0 et 11,1 A Clash of Kings, Chapitre 08, Catelyn.
  12. A Clash of Kings, Chapitre 42, Tyrion.
  13. 13,0 et 13,1 A Clash of Kings, Chapitre 23, Catelyn.
  14. A Clash of Kings, Chapitre 01, Prélude.
  15. A Clash of Kings, Chapitre 10, Arya.
  16. A Clash of Kings, Chapitre 15, Arya.
  17. A Clash of Kings, Chapitre 20, Arya.
  18. A Clash of Kings, Chapitre 21, Tyrion.
  19. A Clash of Kings, Chapitre 26, Tyrion.
  20. 20,0 et 20,1 A Storm of Swords, Chapitre 15, Catelyn.
  21. A Clash of Kings, Chapitre 46, Catelyn.
  22. A Clash of Kings, Chapitre 70, Bran.
  23. A Clash of Kings, Chapitre 57, Theon.
  24. A Clash of Kings, Chapitre 67, Theon.
  25. A Clash of Kings, Chapitre 32, Catelyn.
  26. A Clash of Kings, Chapitre 37, Tyrion.
  27. A Clash of Kings, Chapitre 63, Sansa.
  28. A Feast for Crows, Chapitre 03, Le Capitaine des Gardes.
  29. 29,0 et 29,1 A Dance with Dragons, Chapitre 62, Le griffon ressuscité.
  30. 30,0, 30,1, 30,2 et 30,3 A Storm of Swords, Chapitre 05, Tyrion.
  31. A Clash of Kings, Chapitre 65, Arya.
  32. 32,0 et 32,1 A Storm of Swords, Chapitre 38, Jaime.
  33. 33,0, 33,1, 33,2, 33,3, 33,4 et 33,5 A Storm of Swords, Chapitre 20, Tyrion.
  34. A Storm of Swords, Chapitre 54, Tyrion.
  35. A Clash of Kings, Chapitre 66, Sansa.
  36. A Storm of Swords, Chapitre 11, Davos.
  37. 37,0 et 37,1 A Dance with Dragons, Chapitre 20, Davos.
  38. A Storm of Swords, Chapitre 74, Jon.
  39. A Storm of Swords, Chapitre 21, Catelyn.
  40. A Storm of Swords, Chapitre 46, Catelyn.
  41. A Storm of Swords, Chapitre 50, Catelyn.
  42. A Storm of Swords, Chapitre 52, Catelyn.
  43. A Storm of Swords, Chapitre 53, Arya.
  44. A Feast for Crows, Chapitre 06, Samwell.
  45. A Dance with Dragons, Chapitre 08, Jon.
  46. A Dance with Dragons, Chapitre 45, Jon.
  47. 47,0 et 47,1 A Dance with Dragons, Chapitre 27, L'épouse rebelle.
  48. 48,0, 48,1 et 48,2 A Dance with Dragons, Chapitre 33, Schlingue.
  49. 49,0 et 49,1 A Dance with Dragons, Chapitre 38, Le prince de Winterfell.
  50. 50,0 et 50,1 A Dance with Dragons, Chapitre 13, Schlingue.
  51. 51,0, 51,1 et 51,2 A Dance with Dragons, Chapitre 18, Jon.
  52. A Dance with Dragons, Chapitre 30, Davos.
  53. A Dance with Dragons, Chapitre 16, Davos.
  54. 54,0 et 54,1 A Dance with Dragons, Chapitre 21, Schlingue.
  55. A Feast for Crows, Chapitre 17, Jaime.
  56. 56,0, 56,1, 56,2 et 56,3 A Dance with Dragons, Chapitre 43, La prise du roi.
  57. 57,0 et 57,1 A Dance with Dragons, Chapitre 36, Jon.
  58. 58,0, 58,1 et 58,2 A Dance with Dragons, Chapitre 63, Le sacrifice.
  59. A Dance with Dragons, Chapitre 50, Jon.
  60. A Dance with Dragons, Chapitre 47, Un fantôme à Winterfell.
  61. A Dance with Dragons, Chapitre 49, Jaime.
  62. A Dance with Dragons, Chapitre 55, Cersei.
  63. A Dance with Dragons, Chapitre 73, Épilogue.
Iconesword.png
Iconesword.png
La guerre des Cinq Rois
Voir l'article principal

Articles généraux

Contexte initial et déclenchement La première campagne du Conflans Du siège d'Accalmie à la bataille de la Néra Campagne du prétendu Aegon Targaryen à Westeros

Dans AGOT Dans ACOK Dans ASOS Dans AFFC Dans ADWD
Bataille de la Dent d'Or Bataille de Croixbœuf Bataille de Sombreval Bataille des îles Bouclier Reddition de Corneilla
Bataille du Gué-Cabot Batailles des gués de la Ruffurque Bataille du gué des Rubis Prise de Peyredragon Bataille de Motte-la-Forêt
Bataille de Vivesaigues Prise d'Harrenhal Les Noces Pourpres Prise de Vivesaigues Prise de la Griffonnière
Bataille de la Verfurque Prise de Winterfell Bataille du Mur
Bataille du Bois-aux-Murmures Bataille de la Néra
Bataille des Camps Bataille de Winterfell
Prise de Falaise