Rébellion des Greyjoy

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

La rébellion des Greyjoy se déroule en l'an 289, six ans après l’accession au Trône de Fer de Robert Baratheon. Le royaume des Sept Couronnes entre alors sereinement dans l’été sans se douter qu’à l’ouest une rébellion de Fer-nés prend forme, menée par leur maison suzeraine, la maison Greyjoy[1]. Lord Balon Greyjoy, lord Ravage de Pyk, s'autoproclame roi du Sel et du Roc, Fils du Vent de Mer, restaurant l'Antique Voie. Tarle Triplenoyé, l'un des prêtres du dieu Noyé les plus influents, dépose sur sa tête la Couronne de Bois Flotté sous les acclamations des seigneurs et capitaines fer-nés[2]. Sous le nom de Balon IX Greyjoy[3], il déclare ainsi la guerre au royaume des Sept Couronnes

Origine[modifier]

Les origines de la rébellion sont multiples et tiennent autant à l'histoire et aux traditions fer-nées qu'à la personnalité de lord Balon Greyjoy. En effet, ce dernier est un homme courageux attaché aux principes de vie des Fer-nés, mais peu doté d'une vision à long terme sur ses actes[4][5].

Une histoire tumultueuse[modifier]

De tout temps, les Fer-nés ont été un peuple combattant et pillard, notamment du fait de la rudesse des conditions de vie dans les îles de Fer et du peu de ressources naturelles qui sont à leur disposition. Marins sans égal, leur royaume d'avant la Conquête comprenait les riches terres du Conflans et de nombreuses îles des côtes occidentales de Westeros. Même après la chute du roi Harren Chenu et la restriction de leurs domaines aux seules îles de Fer sous la suzeraineté de la maison Greyjoy, les Fer-nés ont sporadiquement continué leurs pillages et leurs actes de piraterie. Généralement, ces opérations se sont décalées vers des terres qui n'étaient pas sous le joug du Trône de Fer comme les Degrés de Pierre[5]. Cependant, en l'an 211, lord Dagon Greyjoy avait entrepris des razzias importantes sur les côtes des Terres de l'Ouest et du Bief[6]. Cette rébellion s'inscrit donc dans une longue tradition d'actes de sécession plus ou moins ouverte avec la Couronne.

Retour aux traditions ancestrales[modifier]

Il est probable aussi que l'influence croissante des mœurs venues du continent, telles la présence des mestres dans les familles nobles et l'installation de la religion des Sept dans les îles, aient incité à un retour radical aux modes de vie traditionnels des Fer-nés incarnés par l'Antique Voie du dieu Noyé[7].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Antique Voie.

Faiblesse supposée de la dynastie des Baratheon[modifier]

Outre ses origines historiques et culturelles, la rébellion fut motivée par la croyance que l'assise du pouvoir du roi Robert Baratheon sur ses vassaux était encore très faible. De fait, la rébellion de Robert Baratheon n'avait pris fin que quelques cinq années plus tôt et de nombreux nobles le surnommaient encore « l'Usurpateur ». Pensant que peu de maisons nobles se rallieraient à la cause de la nouvelle Couronne, lord Balon Greyjoy pensait aussi que la supériorité des Fer-nés sur la mer lui permettrait d'écraser Robert lors d'une bataille navale[8][9].

Déroulement[modifier]

Carte des batailles de la rébellion :
* 1a : bataille de Salvemer
* 1b : bataille de Port-Lannis
* 2  : bataille navale de Belle Île
* 3a : bataille de Vieux Wyk
* 3b : batailles de Lordsport et de Pyk

Déclenchement[modifier]

Dès son couronnement, lord Balon Greyjoy déclenche les hostilités, assuré d'avoir l'effet de surprise suite aux cinq années de paix que venaient de connaître les Sept Couronnes. Il décide de frapper en premier les deux menaces les plus pressantes pour ses navires, la forteresse de Salvemer qui protège le Conflans et la flotte des Lannister mouillée à Port-Lannis. Rodrik Greyjoy, le fils aîné de lord Balon, mène l’assaut contre Salvemer, forteresse édifiée dans le but de défendre la côte occidentale du Conflans contre les pillards venus de la mer, Fer-nés en tête. L’énorme cloche de bronze de la tour Retentissante sonne l'alarme alors que les boutres fer-nés apparaissent à l’horizon, rameutant dans le château les gens de la ville et des campagnes environnantes. Lord Jason Mallister, seigneur de Salvemer, tue Rodrik sous les murs du château et rejette les Fer-nés à la mer[10]. Pendant ce temps, les frères de lord Balon, Victarion, lord Capitaine de la flotte de Fer, et Euron le Choucas (qui avait conçu le plan d'attaque), mènent leurs voiles jusqu'à Port-Lannis et y incendient la flotte des Lannister[2][11].

Réaction du Trône de Fer[modifier]

Le roi Robert Baratheon rassemble alors les troupes du royaume pour mater la rébellion et protéger l'intégrité du Trône fraîchement conquis, tandis que lord Eddard Stark convoque le ban du Nord. Tout d'abord lord Stannis Baratheon livre une bataille navale qui voit la flotte de Fer piégée par la flotte royale au large de Belle Île. Une fois le contrôle des mers acquis, les armées débarquent dans les îles de Fer, rasant la bastille des Botley, détruisant les galères dans Lordsport et réduisant la ville en un tas de cendres. Ser Barristan Selmy mène l’assaut contre Vieux Wyk[12], et lord Stannis contre Grand Wyk[13], tandis que le roi Robert et lord Eddard débarquent à Pyk. C'est là qu'a lieu la bataille finale. Des projectiles tirés par les catapultes défoncent les murs de la forteresse des Greyjoy et une brèche est ouverte dans le mur sud. Maron Greyjoy, second fils de lord Balon, meurt dans l’effondrement de la tour Sud. Thoros de Myr, prêtre-guerrier, escalade les débris du mur écroulé une épée enflammée à la main[14][15], talonné de près par Jorah Mormont, qui acquiert ce jour-là son titre de chevalerie[16]. Des milliers d’hommes trouvent la mort dans ces combats. Le roi Balon Greyjoy finit par s'avouer vaincu et le roi Robert accepte sa reddition.

Bilan[modifier]

Les conséquences de la rébellion sont lourdes pour les Fer-nés. Ils comptent de nombreux morts dans leurs rangs et beaucoup de maisons nobles ont à déplorer des pertes importantes (Rodrik et Maron Greyjoy, les deux fils aînés de lord Balon Greyjoy ; les deux fils de lord Rodrik Harloi[5] ; le père de Baelor Noirmarées). Ces morts entraînent, chez une minorité de Fer-nés, une rancœur tenace envers l'orgueil de lord Balon et ses velléités d'indépendance. De nombreux enfants des maisons nobles des îles de Fer sont ensuite retenus en otage dans des maisons du continent. Ainsi, lord Eddard Stark prend, à titre d’otage et de pupille, le dernier fils de lord Balon Greyjoy, Theon, alors âgé de dix ans ; le jeune Baelor Noirmarées est retenu à Villevieille. La religion des Sept disparait quasiment des îles de Fer[10], et un fort désir de vengeance se développe chez une majorité de Fer-nés. Enfin, pour célébrer sa victoire, Robert Baratheon fait donner un tournoi sous les remparts de Port-Lannis. Le roi du Sel et du Roc ne porta, au final, sa couronne que moins d’une année.

Notes et références[modifier]