ADWD 43 – La Prise du Roi

Forums Le Trône de Fer – la saga littéraire Au fil des pages ADWD 43 – La Prise du Roi

  • Ce sujet contient 6 réponses, 4 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par SansaQueenBread, le il y a 5 jours et 11 heures.
7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #202251
    SansaQueenBread
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 212

    ADWD 43 – La Prise du Roi
    Au fil des pages – liste des sujets

    ◄ ADWD 42, Le tourne-casaque
    ADWD 44, Daenerys VII ►

     

    Dans ce chapitre, Asha, mise aux fers, accompagne l’ost de Stannis qui se rend à Winterfell pour affronter les Bolton. Une belle balade en perspective, avec une magnifique bataille qui arrivera bientôt…sauf si l’hiver vient, bien sûr. Ce chapitre fait écho au précédent « Le tourne-casaque », raconté du point de vue de Theon, qui se trouve à Winterfell, dans le camp des Bolton. Bonne lecture !

    Quinze jours de voyage

    L’armée de Stannis quitte le château des Glover à l’aube, en route pour Winterfell. George détaille la composition de son ost, son organisation et sa majesté, et précise le laps de temps nécessaire pour accomplir le voyage. On a même quelques vantardises de la part de lord Fell, qui prétend que Robert aurait fait encore mieux que ça, avant de se faire rabrouer par ser Justin Massey. C’est comme si l’auteur voulait souligner que ça risque de mal se passer pour Stannis et son armée.

    Pour augmenter cette impression, les dissensions entre les différentes composantes de l’armée de Stannis sont mis en évidence, tous comme les difficultés posées par un assaut de Winterfell et la mention d’Arnolf Karstark, qui, nous le savons, est un faux-jeton au service des Bolton.

    Asha, une prisonnière en très mauvaise posture

    Ce chapitre nous confirme la survie d’Asha. La jeune femme est prisonnière, mais elle n’a pas été violée, elle a pu sauver la vie de ses derniers hommes et Morgan Lideuil est même venu s’excuser pour les insultes sexistes qu’il a prononcé à son encontre durant leur combat (parce qu’il faut savoir s’entretuer dans le respect et la bonne humeur, que diable !). Mine de rien, elle a eu de la chance de tomber sur un homme qui la respectait suffisamment pour se contenter de l’assommer, ou elle aurait pu subir des sévices bien plus graves.

    Néanmoins, à part ça, elle est vraiment dans la position la plus vulnérable qu’elle ait jamais occupé depuis le début d’A Song of Ice and Fire. La plupart de ses hommes sont morts et ceux qui ont été épargnés sont restés à Motte-la-Forêt, prisonniers. Elle est entourée d’hommes loyaux à Stannis et de Nordiens, qui ont les Fers-Nés en horreur, et encore plus depuis les exactions de Theon à Winterfell. Elle est enchaînée et surveillée par Alysanne Mormont, qui lui est similaire, tout en étant très différente. Elle est imposante et musculeuse, là où Asha est mince et vive, elle a des enfants alors que la fille de Balon en est encore dépourvue, etc. De plus, comme elle vient d’une île située dans la Baie des Glaces, sa famille a régulièrement subi les invasions des Fer-Nés. Même dans les îles de Fer, elle n’a aucun allié, puisque son mari la déteste, en plus d’être trop fauché pour payer une rançon et Euron la tuera certainement s’il la retrouve sur son chemin. De plus, elle a subi trop de déconvenues pour être encore bien considérée par les siens. Elle en est réduite a devoir supporter la présence de ser Justin Massey, un chevalier sudier qui croit pouvoir obtenir les îles de Fer en la séduisant, un plan qu’elle-même juge parfaitement stupide. Par-dessus le marché, elle connait la situation actuelle de son frère et sait à quelle point il est en danger. Donc, oui, ce n’est pas la joie et ça ne va faire qu’empirer.

    Stannis, l’éternel petit frère

    Ce chapitre montre au lecteur les raisons pour lesquelles Stannis est tellement remonté contre Robert. L’ancien roi des Sept Couronnes était vraiment mal adapté à sa fonction, mais c’était un combattant formidable et un grand conquérant, ce qui est la meilleure preuve de capacité, aux yeux de la société martiale et patriarcale des Sept Couronnes. Stannis est, par lui-même, un excellent commandant, surtout quand on sait qu’il ne possède pas le soutien de cadors comme Ned Stark, Jon Arryn ou Hoster Tully et il est bien plus intelligent et capable que son frère, dans de nombreux domaines. Mais il ne peut échapper à l’ombre de son grand frère, le légendaire Robert Baratheon, dont la silhouette devient toujours plus importante, à mesure que sa mort le rend insurpassable. L’échange entre Stannis et l’un des plus proches chevaliers de sa maisonnée est un excellent résumé de la situation :

    Puis, ser Richard Horpe, le chevalier au visage ravagé et son surcot orné d’un sphinx à tête de mort se tourna vers Stannis pour lui dire : « Votre Grâce, votre frère… »

    Le roi lui coupa la parole. « Nous savons tous ce qu’aurait fait mon frère. Robert aurait galopé seul jusqu’aux portes de Winterfell, les auraient enfoncées avec sa masse de guerre et aurait traversé les décombres pour tuer Roose Bolton de la main gauche et le Bâtard de la droite. »

    Le pire, c’est que cette description semble plus ou moins conforme à ce que les personnages et même les lecteurs attendent de Robert, même si c’est rigoureusement impossible et que Robert, sans la prudence de Ned, aurait sans doute échoué dans sa quête. Mais cela montre à quel point Stannis est coincé dans le rôle du petit frère et qu’il en a conscience. Même Asha commet cette erreur lorsqu’elle lui demande de le libérer et elle se gourmande après sa gaffe, puisqu’elle a elle-même assisté à ce phénomène avec Theon.

    Ce qui est ironique, c’est que les simples soldats ont foi en Stannis, une confiance qui repose sur ses nombreux succès, remportés tout au long de sa carrière. Ils sont donc plus sages que ces nobles soi-disant mieux éduqués.

    La tempête de neige, une malédiction du dieu Rouge ou une simple conséquence de l’automne ?

    Le plus gros problème de Stannis n’est pas l’armée de Roose Bolton, c’est le climat. L’ost de Stannis et au Nord et l’hiver vient. Une tempête d’automne s’abat sur l’ost Baratheon et ralentit leur progression. Le froid fauche hommes et chevaux, en particulier les hommes du sud, qui ne sont pas acclimatés à de telles conditions et qui ne disposent pas du matériel et des animaux appropriés. Georges détaille les difficultés dont souffrent les soldats et le chaos qui s’empare peu a peu de l’ost. La nourriture se fait rare et il devient impossible de trouver du bois sec pour se chauffer, une ironie cruelle alors que l’armée de Stannis se trouve dans le Bois-aux-Loups, la plus grande forêt du continent. Cela dit, cela permet à Asha de retrouver une liberté relative, même si elle est forcée de marcher. Bien entendu, ce sont toujours les plus pauvres. Les fanatiques du dieu rouge commencent à parler de malédiction et de sacrifice, alors que les Nordiens n’y voient qu’une banale intempérie d’automne.

    L’hiver, une menace bien pire qu’une armée

    Lorsque la situation devient trop critique, les désaccords qui s’étaient exprimés à voix basse au sein de l’état-major de Stannis, surtout de la part des lords sudiers qui sont complètement dépassés par les éléments. Certains d’entre eux (ex : lord Cossepois) remettent en cause le bien-fondé de cette exécution. accusent les Nordiens de trahison, ce qui fait rigoler ces derniers, en dépit de leur fureur. Ils sont prêts à se sacrifier pour libérer la personne qu’ils pensent être Arya. Cela illustre non seulement la loyauté indéfectible que ressentent la plupart des Nordiens (sauf les Bolton) envers les Stark de Winterfell, qu’ils perçoivent comme des dirigeants fiables et bénéfiques pour leur pays. Mais le Wull formule également à haute voix l’une des plus grandes croyances et tradition des Nordiens :

    « L’hiver est presque sur nous, petit, et l’hiver c’est la mort. Je préfère que mes hommes périssent en se battant pour la petite du Ned que seuls et affamés dans la neige en pleurant des larmes qui leur gèlent sur les joues. Personne  ne chante ceux qui finissent ainsi. Quand à moi, je suis vieux. Cet hiver sera mon dernier. Pourvu que je me baigne dans le sang des Bolton avant de mourir. Je veux le sentir m’éclabousser la face quand ma hache mordra profondément dans un crâne de Bolton. Je veux le  lécher sur mes lèvres et mourir avec ce goût sur la langue.

    -Oui-da ! gueula Morgan Lideuil. Sang et combat ! »

    L’hiver joue un rôle central dans le Nord. Il est à la fois le meilleur allié et le pire ennemi des Nordiens. Les conditions climatiques auxquelles ils sont habitués signent l’arrêt de mort de toutes les armées sudiennes assez stupides pour s’y confronter. C’est pourquoi je pense que si Sansa et Jon veulent reprendre le Nord aux Bolton, ils devront frapper partout en même temps, pendant une période très courte, afin d’éviter une longue guerre qui épuiserait leurs troupes. Mais l’hiver est aussi synonyme de famine, de froid et d’une longue agonie pour ceux qui n’ont pas les moyens de se nourrir ou de se chauffer. C’est pourquoi, les Nordiens les moins indispensables, comme les anciens (ex : lord Wull) ou les fils puînés (comme Morgan Lideuil) ont coutume de partir « chasser » tous seuls, dans la neige lorsque l’hiver est trop rude. Un sacrifice très noble, mais qui débouche sur une mort atroce et solitaire. C’est aussi pour cette raison que les clans sont partis en guerre. Leur croisade est similaire à celle des Loups de l’hiver et de l’armée assemblée par lord Stark, durant la Danse des Dragons.

    Face à l’hiver et à la lente agonie qu’il promet, une mort rapide, causée par un coup d’épée ou une flèche est-elle si terrifiante ? Surtout lorsque cette mort vous permet de faire une différence et d’avoir la possibilité d’être un jour chanté. Une fin propre et méritoire est assurément plus attractive que le sort causé par la famine et l’hypothermie, aux yeux des Nordiens. Contrairement  aux Sudiers, qui se battent pour vivre et améliorer leur sort, les hommes des clans ont décidé qu’ils étaient déjà morts et qu’il valait mieux partir de la meilleure façon possible, selon les valeurs de leur société. Même Asha est d’accord avec les Nordiens, parce qu’elle comprend la bataille et que celle-ci lui offre un épilogue acceptable, qui lui permet d’éviter un sort qui la terrifie.

    Le village de paysans, tombeau ou instrument essentiel pour la survie et la victoire de Stannis ?

    À la fin du chapitre, l’ost s’arrête pour la nuit dans un village de fortune. Mais le lendemain, la tempête est devenue trop forte et la neige trop épaisse pour que l’ost puisse continuer. On pense alors que l’armée est condamnée. Mais, comme le reste du livre et le début de TWOW le montre, ce village est en réalité le lieu idéal pour combattre les armées de Bolton. Les lacs offrent du poisson, ce qui permet aux soldats de survivre et fournissent le piège idéal pour vaincre les Frey, qui sont aussi peu acclimatés au Nord que les Sudiers de Stannis.

    Car Winterfell, même brisée, est une forteresse trop formidable pour être prise par la force, dans le cadre d’un affrontement classique, avec une armée aussi importante à l’intérieur des murs. Cependant, sur un espace dégagé et avec l’avantage du terrain, les chances de victoire sont bien plus grandes. Or, lord Manderly et ses alliés font tout pour mettre le bazar dans les forces des Bolton et le nombre d’hommes présents dans la forteresse impose aussi de sévères limites à leur stratégie. Le premier qui cligne des yeux a perdu. Or, s’il y a une chose pour laquelle Stannis est connu, c’est sa volonté et son obstination.

    J’espère que vous avez apprécié mon analyse. N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 semaine et 5 jours par SansaQueenBread.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 semaine et 4 jours par R.Graymarch. Raison: George sans "s"
    #202253
    R.Graymarch
    • Barral
    • Posts : 10069

    Tout ce chapitre sera vu par Asha qui offre une autre perspective sur ce qu’il se passe dans le Nord, côté Stannis.

    Les fameuses sentinelles sont là

    grey-green pines and sentinels

    La condition d’Asha ne laisse pas vraiment de doutes, mais d’un autre côté, ça la protège aussi et on le verra, lui donnera des conditions plus favorables (liées à sa classe sociale)

    His Grace King Stannis was taking no chances on his prize escaping captivity. He meant to carry her to Winterfell, to display her there in chains for the lords of the north to see, the kraken’s daughter bound and broken, proof of his power.

    Lord Fell dit du bien de Robert (ça va mal finir)

    “Robert would have done it in ten,” Asha heard Lord Fell boasting. His grandsire had been slain by Robert at Summerhall; somehow this had elevated his slayer to godlike prowess in the grandson’s eyes.

    Justin Massey est plus malin (et a de la suite dans ses idées) : il ne faut pas trop parler de Robert à Stannis

    This king lives in his brother’s shadow, Asha thought.

    Ah, Stannis et ses ombres. De manière intéressante, il est souvent observé fixant les flammes, de manière quasi mutique

    Asha est donc enchaînée, elle a suivi les conseils de son père (je ne pensais pas qu’elle en était là car Balon ne me parait pas être un super exemple de réussite^^)

    “No man has ever died from bending his knee,” her father had once told her. “He who kneels may rise again, blade in hand. He who will not kneel stays dead, stiff legs and all.”

    /

    “I yield, Your Grace. Do as you wish with me. I ask only that you spare my men.” Qarl and Tris and the rest who had survived the wolfswood were all she had to care about. Only nine remained.

    /

    Stannis had given her their lives. Yet she sensed no true mercy in the man. He was determined, beyond a doubt. Nor did he lack for courage. Men said he was just … and if his was a harsh, hard-handed sort of justice, well, life on the Iron Islands had accustomed Asha Greyjoy to that.

    Donc ça a marché, même si Stannis ne plait pas à Asha. Et que Stannis a sans doute une bonne raison de la garder en vie. En tout cas, Stannis n’a pas l’air d’être à l’aise avec les femmes, même en robe

    Leçon d’humilité pour Asha : sa défaite était à peine une bataille

    “The last time we went into battle without Lady Melisandre was the Blackwater, when Lord Renly’s shade came down upon us and drove half our host into the bay.”

    “The last time?” Asha said. “Was this sorceress at Deepwood Motte? I did not see her.”

    Hardly a battle,” Ser Justin said, smiling. “Your ironmen fought bravely, my lady, but we had many times your numbers, and we took you unawares. Winterfell will know that we are coming. And Roose Bolton has as many men as we do.”

    Or more, thought Asha.

    Asha prête l’oreille à tout ce qui se dit. Et on parle de la suite

    “Arnolf Karstark will join his strength to ours, never forget,” said Harwood Fell. “Mors Umber as well. We will have as many northmen as Lord Bolton. And the woods are thick north of the castle. We will raise siege towers, build rams …”

    Et on reparle de Robert (qui serait sans doute mort comme un idiot en menant un assaut frontal)

    The king cut him off. “We all know what my brother would do. Robert would gallop up to the gates of Winterfell alone, break them with his warhammer, and ride through the rubble to slay Roose Bolton with his left hand and the Bastard with his right.” Stannis rose to his feet. “I am not Robert. But we will march, and we will free Winterfell … or die in the attempt.”

    On envisage même des défections chez l’ennemi mais Asha ne compte pas trop dessus.

    Only a fool deserts the winning side.

    Alysane avertit Asha que Justin s’intéresse à elle. Solidarité féminine ? Mouais, moyen quand même. Asha n’est pas vraiment intéressée d’ailleurs car elle a beaucoup à perdre

    Wedding Justin Massey, or any of Stannis Baratheon’s lordlings, would hurt more than it helped. The kraken’s daughter turned out to be just a woman after all, the captains and the kings would say. See how she spreads her legs for this soft green land lord.

    Asha reste réaliste et prend ce qui est positif car en ce moment, c’est rare.

    Still, if Ser Justin wished to court her favor with food and wine and words, Asha was not like to discourage him. He made for better company than the taciturn She-Bear, and she was elsewise alone amongst five thousand foes. Tris Botley, Qarl the Maid, Cromm, Roggon, and the rest of her bloodied band had been left behind at Deepwood Motte, in Galbart Glover’s dungeons.

    Asha tente de se libérer de ses chaînes, mais on la ramène à sa condition de fer-née

    “I am going mad in these chains. I will not attempt escape. You have my word on that.”

    “Would that I could, my lady. You are the king’s captive, not mine own.”

    “Your king will not take a woman’s word.”

    The She-Bear growled. “Why should we trust the word of any ironman after what your brother did at Winterfell?”

    “I am not Theon,” Asha insisted … but the chains remained.

    Asha tente de se rapprocher de la Mormont mais ça pique (au fait, elle n’a pas pris son thé de lune à temps, rappelez vous)

    Alysane stared at Asha for a moment. “I have a son. He’s only two. My daughter’s nine.”

    “You started young.”

    “Too young. But better that than wait too late.”

    A stab at me, Asha thought, but let it be.

    Et là on a toute l’histoire des Mormont qui s’accouplent avec des ours. Et si les femmes Mormont se battent, c’est aussi à cause des fer-nés.

    On revient à sa condition de captive, mais avec des égards

    A captive she might be, but she was still a Greyjoy of Pyke, and it pleased Stannis Baratheon to feed her scraps from his own table, where he supped with his captains and commanders.

    Elle évalue les forces (religieuses) en présence. Hommes du roi qui sont en fait les hommes de la reine… mais Mélisandre est absente. Elle tente à nouveau de se faire enlever ses chaînes (notons l’ambiguité de « iron » pour une fer-née)

    She went to one knee before him. “Sire.” Am I humbled enough for you, Your Grace? Am I beaten, bowed, and broken sufficiently for your liking? “Strike these chains from my wrists, I beg you. Let me ride. I will attempt no escape.”

    Stannis looked at her as he might look at a dog who presumed to hump against his leg. “You earned those irons.”

    Intéressant de voir qu’elle pense à la devise Martell inversée (ou quasi). Cela dit, je ne me souvenais pas qu’elle était aussi peu fière/hautaine. Mais elle est pragmatique cela dit. Ce qui ne l’empêche pas de commettre des faux pas alors qu’elle était prévenue.

    “Strike off these irons and let me help you take it, Sire. Your Grace’s royal brother was renowned for turning fallen foes into friends. Make me your man.”

    “The gods did not make you a man. How can I?” Stannis turned back to the nightfire and whatever he saw dancing there amongst the orange flames.

    Ser Justin Massey grasped Asha by the arm and pulled her inside the royal tent. “That was ill judged, my lady,” he told her. “Never speak to him of Robert.”

    I should have known better.

    Le reste du chapitre sert surtout à montrer l’avancée pénible et les conditions affreuses qui s’installent. Et ce n’est même pas l’hiver. Cela ne surprendra personne, mais les Nordiens sont mieux équipés

    Whilst the southron knights and lordlings struggled, the men of the northern hills fared better.

    Ils ont même des « pattes d’ours »

    Et qui meurt bêtement ? Harbois Fell, celui qui vantait Robert plus tôt.

    When the hidden ice cracked beneath the weight of the wagons, three teamsters and four horses were swallowed up by the freezing water, along with two of the men who tried to rescue them. One was Harwood Fell. His knights pulled him out before he drowned, but not before his lips turned blue and his skin as pale as milk. Nothing they did could seem to warm him afterward. He shivered violently for hours, even when they cut him out of his sodden clothes, wrapped him in warm furs, and sat him by the fire. That same night he slipped into a feverish sleep. He never woke.

    Les esprits de la troupe s’échauffent (^^) et certains veulent un bûcher. Intéressant double-sens sur « storm » (orage mais aussi assaut)

    The second-in-command, the lean tall knight named Richard Horpe, spoke for him. “The storm must break soon,” he declared.

    But the storm only worsened.

    Ils continuent à avancer, comme ils peuvent et c’est vraiment bien écrit : on a froid pour eux. Les conditions deviennent pires

    Every camp saw fewer fires burning, and those that were lit threw off more smoke than heat. Oft as not food was eaten cold, even raw.

    Et le pire c’est que ce n’est pas l’hiver.

    “This is no winter,” declared Big Bucket Wull. “Up in the hills we say that autumn kisses you, but winter fucks you hard. This is only autumn’s kiss.”

    Stannis refuse un bûcher pour ne pas froisser les adeptes d’autres dieux parmi sa troupe. L’armée n’avance quasiment plus

    The march continued, slowing to a stagger, then a crawl. Five miles was a good day. Then three. Then two.

    On commence à compter les morts chez les hommes ou les montures

    The fifteenth day of the march came and went, and they had crossed less than half the distance.

    Après le 20e jour, on enlève enfin ses fers à Asha (qui boite suite à sa blessure de combat)

    L’objectif se rapproche lentement mais à quoi bon ? Pour les Nordiens, c’est sauver « Ned’s girl » de manière inconditionnelle

    “This march was madness. More dying every day, and for what? Some girl?”

    “Ned’s girl,” said Morgan Liddle. He was the second of three sons, so the other wolves called him Middle Liddle, though not often in his hearing. It was Morgan who had almost slain Asha in the fight by Deepwood Motte. He had come to her later, on the march, to beg her pardon … for calling her cunt in his battle lust, not for trying to split her head open with an axe.

    “Ned’s girl,” echoed Big Bucket Wull. “And we should have had her and the castle both if you prancing southron jackanapes didn’t piss your satin breeches at a little snow.”

    Les Nordiens sont déterminés surtout les vieux car ils se considèrent déjà morts

    “Do you want to die, Wull?”

    That seemed to amuse the northman. “I want to live forever in a land where summer lasts a thousand years. I want a castle in the clouds where I can look down over the world. I want to be six-and-twenty again. When I was six-and-twenty I could fight all day and fuck all night. What men want does not matter.

    “Winter is almost upon us, boy. And winter is death. I would sooner my men die fighting for the Ned’s little girl than alone and hungry in the snow, weeping tears that freeze upon their cheeks. No one sings songs of men who die like that. As for me, I am old. This will be my last winter. Let me bathe in Bolton blood before I die. I want to feel it spatter across my face when my axe bites deep into a Bolton skull. I want to lick it off my lips and die with the taste of it on my tongue.”

    Aye!” shouted Morgan Liddle. “Blood and battle!” Then all the hill-men were shouting, banging their cups and drinking horns on the table, filling the king’s tent with the clangor.

    Arrivés près d’un lac, ils pêchent. Et la neige continue de tomber

    Somewhere ahead Roose Bolton awaited them behind the walls of Winterfell, but Stannis Baratheon’s host sat snowbound and unmoving, walled in by ice and snow, starving.

    Chapitre de transition qui ne laisse pas très optimiste sur les chances de Stannis (patientant pour son D-day). Surtout que pour ce qu’on en sait, tout ne va pas si mal à Winterfell. Alors qu’en fait….

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    MJ par intérim de Les Prétendants d'Harrenhal (2024-), rejoignez-nous
    DOH : #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #202255
    SansaQueenBread
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 212

    Asha tente de se rapprocher de la Mormont mais ça pique (au fait, elle n’a pas pris son thé de lune à temps, rappelez vous)

    Oui, c’est vrai. Je me demande si Asha va vraiment devenir mère. Ce serait assez intéressant, comme développement. Une question que je me suis posé également, à plusieurs reprises : si les femmes Mormont ne couchent pas forcément avec leurs maris, pourquoi leurs enfants ne sont-ils pas considérés comme des bâtards ? Est-ce une spécificité culturelle ou le mythe des change-peaux suffit-il comme excuse ?

    #202391
    Yfos
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1866

    Merci d’avoir bravé le froid pour accompagner Asha et l’ost de Stannis.

    George détaille la composition de son ost, son organisation et sa majesté,

    C’est assez étrange. Il y a en effet de la majesté mais ce qui me paraît rassurant, ce sont les éléments qui en ont moins. Les armures brillent mais sont bosselées, montrant que leur propriétaire est expérimenté (le fait qu’il y ait des trous étant quand même moins bien).

    Je me demande comment il peut y avoir encore des « gamins novices partant livrer leur premier combat ». L’armée de Stannis a livré un combat contre les sauvageons et n’a pas été renforcée depuis.

    La jeune femme est prisonnière, mais elle n’a pas été violée, elle a pu sauver la vie de ses derniers hommes

    Concernant le dernier point, j’en ai été étonnée parce qu’il me semblait que Stannis voulait faire tuer tous ceux non susceptibles de rapporter une rançon.

    Néanmoins, à part ça, elle est vraiment dans la position la plus vulnérable qu’elle ait jamais occupé depuis le début d’A Song of Ice and Fire.

    En plus transportée dans un chariot ce qui est insultant dans certaines cultures (n’est-ce pas Viserys ?)

    On a même quelques vantardises de la part de lord Fell, qui prétend que Robert aurait fait encore mieux que ça, avant de se faire rabrouer par ser Justin Massey.

    Comme tu l’écris, ce n’est pas une bonne idée de vanter les prouesses de Robert à proximité de Stannis. Massey a raison de lui conseiller de ne pas trop le répéter.

    Même Asha commet cette erreur lorsqu’elle lui demande de le libérer et elle se gourmande après sa gaffe, puisqu’elle a elle-même assisté à ce phénomène avec Theon.

    Et qu’elle avait pourtant apparemment compris que Stannis avait le même problème.

    Leur croisade est similaire à celle des Loups de l’hiver et de l’armée assemblée par lord Stark, durant la Danse des Dragons.

    Comme cela leur a réussi, que beaucoup d’entre eux ont survécu et se sont installés dans le sud, c’est de bon augure.

    Les nordiens n’ont d’ailleurs qu’un mort pour le moment. Et encore, les Flint l’ont perdu et comme les Lideuil accusent cette famille d’avoir volé la mule disparue, il est peut-être parti avec.

    De plus un certain nombre d’entre eux savent que Bran est vivant, les Lideuil notamment. Ils ne sont donc pas là pour « récupérer » l’héritière du Nord.

    Asha est donc enchaînée, elle a suivi les conseils de son père (je ne pensais pas qu’elle en était là car Balon ne me parait pas être un super exemple de réussite^^)

    Cela dit, je ne me souvenais pas qu’elle était aussi peu fière/hautaine.

    Peut-être une des raisons pour laquelle Stannis ne lui fait pas confiance : il sait que la soumission de Balon Greyjoy n’était pas définitive. Comment se fier à sa fille ?

    Les fanatiques du dieu rouge commencent à parler de malédiction et de sacrifice, alors que les Nordiens n’y voient qu’une banale intempérie d’automne.

    Ils pensent réellement que les nordiens vont se laisser faire? Heureusement que Stannis réfléchit mieux qu’eux.

    Corliss Penny (il est de la famille de Sol et Liard?) commet cependant un blasphème en disant

    « Les dieux du Nord ont déchaîné cette tempête ».

    Il n’est pas loin de reconnaître qu’ils existent et ont du pouvoir. Godry Mort-des-Géants également, un peu plus tard.

    Je pensais qu’ils ne croyaient pas en l’existence des autres dieux (en mode, « quel dieu se laisse pisser dessus par les chiens »).

    À la fin du chapitre, l’ost s’arrête pour la nuit dans un village de fortune. Mais le lendemain, la tempête est devenue trop forte et la neige trop épaisse pour que l’ost puisse continuer. On pense alors que l’armée est condamnée. Mais, comme le reste du livre et le début de TWOW le montre, ce village est en réalité le lieu idéal pour combattre les armées de Bolton.

    Comme tu le notes, ce lieu est idéal. Et quelqu’un l’a sans doute remarqué puisque la halte a eu lieu bien avant la tombée de la nuit. Pour le moment, il n’y a pas eu tant de morts. Le fait que l’armée serait bloquée n’est même pas certain, comme indiqué dans cette analyse.

    si les femmes Mormont ne couchent pas forcément avec leurs maris, pourquoi leurs enfants ne sont-ils pas considérés comme des bâtards ? Est-ce une spécificité culturelle ou le mythe des change-peaux suffit-il comme excuse ?

    Ce n’est peut-être pas vrai et Alysane dit ça pour se moquer de Asha et pour faire vivre le mythe des Mormonts mi-humain mi ours.

    Concernant les Mormont, Alysane indique, à propos de ses soeurs

    « Lyra et Jory sont auprès de not’mère. Dacey a été assassinée »

    Elle a donc visiblement eu des nouvelles de sa mère, Maege, envoyé en mission à Griseaux par Robb . Par conséquent, si Alysane était déjà partie lorsque la lettre de Stannis est arrivée, oui, Lyanna Mormont n’avait pas de sœur aînée auprès d’elle sur l’Île aux ours.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par Yfos. Raison: mise en forme
    #202395
    SansaQueenBread
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 212

    Merci d’avoir bravé le froid pour accompagner Asha et l’ost de Stannis.

    De rien, ça me fait plaisir !

    C’est assez étrange. Il y a en effet de la majesté mais ce qui me paraît rassurant, ce sont les éléments qui en ont moins. Les armures brillent mais sont bosselées, montrant que leur propriétaire est expérimenté (le fait qu’il y ait des trous étant quand même moins bien).

    Je me demande comment il peut y avoir encore des « gamins novices partant livrer leur premier combat ». L’armée de Stannis a livré un combat contre les sauvageons et n’a pas été renforcée depuis.

    Oui, tu as raison. Les bosses d’une armure prouvent son efficacité et la capacité du combattant qui la porte. Quand je parle de majesté, je voulais parler du mouvement de l’ost de Stannis, avec l’éclat des armures, les couleurs des bannières, l’organisation des hommes, l’organisation méthodique, etc. George le décrit comme un fleuve d’acier inéluctable, ce qui contraste singulièrement avec l’avance de plus en plus lente et difficile causée par la tempête de neige.

    Comme cela leur a réussi, que beaucoup d’entre eux ont survécu et se sont installés dans le sud, c’est de bon augure.

    Les nordiens n’ont d’ailleurs qu’un mort pour le moment. Et encore, les Flint l’ont perdu et comme les Lideuil accusent cette famille d’avoir volé la mule disparue, il est peut-être parti avec.

    De plus un certain nombre d’entre eux savent que Bran est vivant, les Lideuil notamment. Ils ne sont donc pas là pour « récupérer » l’héritière du Nord.

    Pour l’ost de Cregan c’est vrai, puisqu’ils n’ont pas eu à se battre. Mais les Loups de l’Hiver sont tous morts, jusqu’au dernier. La plupart d’entre eux sont tombés lors de la Curée des Poissons, en chargeant contre les piques des Lannister. Ceux qui restaient ont succombés lors de la première bataille de Chutebourg. Ils se sont sacrifiés pour enrayer l’avancée de l’armée d’Aegon. Ils se sont ouverts un chemin à travers les soldats sudiers jusqu’à lord Hightower et son frère, pour les tuer et renverser leurs bannières (bravo !). Sans les 2 traîtres, les hommes de Rhaenyra l’auraient sans doute emporté, grâce à leur mort.

    L’homme des clans disparu est peut-être un messager, en effet. Pour ce qui est d’Arya, tu as raison, mais le fait que la plus jeune des filles Stark (ou celle qui se fait passer pour elle) ne soit pas l’héritière légitime ne rend pas son statut moins important, je pense. C’est « la fille du Ned » et ils veulent la secourir.

    Ils pensent réellement que les nordiens vont se laisser faire? Heureusement que Stannis réfléchit mieux qu’eux.

    Les fanatiques ont parfois du mal avec le bon sens, effectivement.

    Corliss Penny (il est de la famille de Sol et Liard?)

    Un penny n’a pas une grande valeur, il me semble. Je pense que George utilise ce nom pour nous faire savoir que ce gars-là ne vaut pas grand-chose.

    Je pensais qu’ils ne croyaient pas en l’existence des autres dieux (en mode, « quel dieu se laisse pisser dessus par les chiens »).

    Je pense qu’ils voient les anciens dieux comme des démons ou comme des avatars de « l’Autre ».

    Comme tu le notes, ce lieu est idéal. Et quelqu’un l’a sans doute remarqué puisque la halte a eu lieu bien avant la tombée de la nuit. Pour le moment, il n’y a pas eu tant de morts. Le fait que l’armée serait bloquée n’est même pas certain, comme indiqué dans cette analyse.

    Très juste et merci pour cette bonne lecture !

    Ce n’est peut-être pas vrai et Alysane dit ça pour se moquer de Asha et pour faire vivre le mythe des Mormonts mi-humain mi ours.

    Oui, tu as raison. Mais j’aimerais bien qu’on ai le fin mot de l’histoire sur ce truc, un jour.

    Elle a donc visiblement eu des nouvelles de sa mère, Maege, envoyé en mission à Griseaux par Robb . Par conséquent, si Alysane était déjà partie lorsque la lettre de Stannis est arrivée, oui, Lyanna Mormont n’avait pas de sœur aînée auprès d’elle sur l’Île aux ours.

    Oui, c’est très juste. Mais la question c’est : comment en a-t-elle reçu ? Griseaux n’a pas de corbeaux et il faut faire une sacrée trotte pour remonter en bateau jusqu’à l’Ile-au-Ours, en partant du Neck. Les nouvelles sont-elles parties de Salvemer ? Je ne sais pas, mais ce détail-là est probablement important.

     

    #202602
    DJC
    • Pas Trouillard
    • Posts : 525

    Merci pour vos analyses et commentaires ! Super intéressant 🙂

    La progression des troupes me rappelle celle de l’armee Napoleonnienne en campagne de Russie

    Le froid me rappelle celui enduré dans le prologue du tout premier tome (outch.. la « progression »..)

    #202622
    SansaQueenBread
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 212

    Pas faux. Sauf que Stannis va sans doute gagner. Cette bataille, en tout cas.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.