AGOT 36 – Eddard IX

Ce sujet a 20 réponses, 11 participants et a été mis à jour par  Mélusine, il y a 1 semaine.

21 sujets de 1 à 21 (sur un total de 21)
  • Auteur
    Messages
  • #138032

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3542

    AGOT 36 – Eddard IX
    Au fil des pages – liste des sujets

    AGOT 35, Catelyn VI AGOT 37, Daenerys IV

    Ouverture technique de la conversation.

    #138035

    darkdoudou
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 301

    C’est un chapitre pendant lequel l’intrigue fait un pas de plus vers la guerre à venir, avec aussi beaucoup de révélations sur le passé. Eddard Stark a l’impression d’agir et d’avancer, alors qu’il n’est qu’une marionnette agitée par Littlefinger. Il se pose beaucoup de questions intérieurement sur Robert, sur le passé, et sur un présent alternatif, mais tout ça ne l’aide pas à comprendre mieux le présent et à anticiper les prochains coups, alors que Littlefinger a plusieurs coups d’avance.

    Je suis maintenant convaincu que Littlefinger est la personne qui a prévenu Jaime Lannister : il a un mobile, empêcher Eddard Stark de partir à Winterfell ; il a l’opportunité car il s’est donné le temps entre sa visite du matin à la Main et la promenade du soir ; ensuite c’est tout à fait sa manière de venir faire des suggestions à quelqu’un facile à manipuler.
    C’est pour moi la seule explication réaliste au fait que Jaime Lannister se trouve avec une trentaine d’hommes en armes sur le chemin d’Eddard Stark, à la nuit tombée et alors qu’il pleut des cordes.

    Je fais l’hypothèse que Jaime a reçu, probablement par son père, les nouvelles de l’arrestation de Tyrion, il a commencé à fulminer avec « sa violence, son esprit buté », et Littlefinger a surgi comme par enchantement chez lui, l’a informé qu’il irait au bordel le soir avec Eddard Stark, et lui a suggéré de bien s’entourer car la Main ne se promène pas seul dans les rues (cf l’expédition chez Thobo Mott). Sans l’intervention de Littlefinger Jaime ne pouvait pas trouver Eddard Stark, et allait seul à la Tour de la Main dès qu’il avait les nouvelles de l’arrestation de Tyrion.

    Je suis assez choqué d’ailleurs, par l’attitude d’un chevalier de la Garde Royale qui prend une telle initiative, et qui est à peu près sûr de s’en sortir sans dommages. La suite va nous montrer que Jaime connait mieux le Roi Robert « maintenant » que son meilleur ami du passé : encore le problème entre le passé et le présent pour Ned.

    La mort de Jory Cassel, même si c’est seulement un personnage secondaire, nous montre une deuxième fois après Lady que les « héros » et les « gentils » n’ont pas d’impunité dans l’univers du trône de fer. Cette mort est parfaitement inutile, sauf briser le coeur d’Eddard (et du relecteur)

    #138038

    Yfos
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 186

    Je suis maintenant convaincu que Littlefinger est la personne qui a prévenu Jaime Lannister

    Je suis d’accord. Jaime n’était pas là par hasard. Varys a sans doute été au courant rapidement mais il n’avait aucun intérêt à prévenir Jaime puisqu’il voulait au contraire retarder le déclenchement des hostilités. Littlefinger est le seul à avoir pu donner l’information aussi rapidement.

    En relisant, je ne comprends pas comment Eddard a pu encore écouter Littlefinger après ça. Celui-ci se moque de lui, l’insulte ouvertement dans ses convictions, notamment à cette occasion:

    « Votre besogne ou celle de Robert? Si le dicton …. implique-t-il aussi qu’elle foute avec sa … »

    Je suppose que Littlefinger n’est jamais parvenu à acheter le bordel de Chataya. Il n’y a aucun indice en ce sens mais, s’il y a quand même réussi, ça lui a donné des informations intéressantes, notamment sur les relations de Tyrion et Shae.

    Amusante la coïncidence: Catelyn croise Mya Stone et Eddard pense à elle dans le chapitre suivant, une jeune fille brune, comme ce bébé, comme Gendry.

    Étonnante et à double sens, la pensée de Ned à propos de Jon Snow

    « Pourquoi faut-il que les dieux nous saturent de concupiscence s’ils réprouvent si fort les bâtards »

    Il pense à Jon à propos de la réprobation des bâtards mais cela nous induit en erreur, nous confirmant dans l’idée que Jon est son fils.

    La mort de Jory Cassel, même si c’est seulement un personnage secondaire, nous montre une deuxième fois après Lady que les « héros » et les « gentils » n’ont pas d’impunité dans l’univers du trône de fer. Cette mort est parfaitement inutile, sauf briser le coeur d’Eddard (et du relecteur)

    La blessure de Ned aussi. Ainsi que le fait qu’il reconnaisse souffrir un cauchemar d’agonie et s’évanouisse. Les héros ne s’en sortent pas indemnes et ne supportent pas stoïquement la douleur.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par  Yfos.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par  R.Graymarch.
    #138041

    Ysilla
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1451

    Ce chapitre marque bien le commencement de la fin pour les Stark : il est situé au milieu de l’œuvre ; c’est le point de bascule de l’intrigue et la suite est une longue dégringolade parfaitement annoncée par Littlefinger dans le chapitre précédent d’Eddard.

    Vous gouvernez à la manière d’un homme qui danserait sur la glace pourrie. Vous allez faire un noble plouf, si vous m’en croyez. Il me semble avoir perçu ce matin le premier craquement. AGOT  34, Eddard VIII

    Je partage votre avis à savoir que la présence de Jaime et des gens Lannister, à cet endroit et à cette heure de la nuit s’explique par une intervention de Petyr Baelish ; cependant dans les PoV de Jaime, nous n’avons aucune allusion à cette possible collusion entre les deux hommes. Le doute subsiste.

    Une question que je me pose : la fracture de la jambe d’Eddard Stark est une divine opportunité pour Littlefinger car elle cloue littéralement Ned sur place et sert merveilleusement le dessein de Baelish : Ned ne peut pas quitter Port-Réal.

    Le cheval choit-il accidentellement et Ned-la-déveine est coincé sous sa monture avec les suites physiques qu’on connaît ou bien faut-il y voir une manigance supplémentaire de Baelish qui aurait soudoyé un garde Lannister pour provoquer l’accident – avec ou sans l’assentiment de Jaime ? Ou bien un aléa, fort mal « tombé »😉 pour l’ex-ex-Main de Robert ?

    Quelques lignes avant la chute de Ned et son cheval, Jaime ne réclame « que » le massacre des gardes Stark, il ne semble pas vouloir s’en prendre physiquement à Ned.

    Toutefois…, comme nous ne saurions lui concéder ici d’impunité totale, hé bien… […], tuez-lui ses hommes.

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par  Ysilla.

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #138043

    darkdoudou
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 301

    Littlefinger est le seul à avoir pu donner l’information aussi rapidement.

    Juste pour préciser, quand je dis que je suis convaincu que Littlefinger a informé Jaime, je parle uniquement de l’itinéraire de Ned Stark. Concernant l’information de l’arrestation, Jaime laisse entendre qu’elle est arrivée par l’intermédiaire de Tywin :

     Il semblerait qu’on lui ait cherché noise, sur la route. Mon père en est extrêmement fâché.

    Il pense à Jon à propos de la réprobation des bâtards mais cela nous induit en erreur, nous confirmant dans l’idée que Jon est son fils.

    Oui d’accord avec toi, et la phrase que tu soulèves va aussi dans le sens que Ned pourrait être « le » Stark qu’évoque Barristan, celui qui a été saturé de concupiscence en même temps qu’Ashara.

    If I had unhorsed Rhaegar and crowned Ashara queen of love and beauty, might she have looked to me instead of Stark? ADWD

    #138047

    Aurore
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1891

    Je doute que l’influence de Littlefinger soit précise au point de pouvoir provoquer une chute avec fracture. Que LF ait donné comme consigne « débrouillez-vous pour que la Main ne puisse pas quitter Port-Réal mais sans la tuer », soit. Mais sûrement pas au point de préconiser une chute de cheval qui aurait pu donner des résultats bien différents : Ned aurait pu s’en tirer indemne, ou au contraire il aurait pu se briser la nuque en tombant. La (mal)chance, ça arrive aussi, même si la plupart des joueurs du Jeu des trônes savent la provoquer et tirer parti d’un maximum de situations.

    #138048

    Yfos
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 186

    Juste pour préciser, quand je dis que je suis convaincu que Littlefinger a informé Jaime, je parle uniquement de l’itinéraire de Ned Stark. Concernant l’information de l’arrestation, Jaime laisse entendre qu’elle est arrivée par l’intermédiaire de Tywin :

    Je pensais la même chose. Mais Littlefinger savait que Jaime savait.

    Je doute que l’influence de Littlefinger soit précise au point de pouvoir provoquer une chute avec fracture. Que LF ait donné comme consigne « débrouillez-vous pour que la Main ne puisse pas quitter Port-Réal mais sans la tuer », soit.

    Il a pu aussi tout simplement laisser faire. Ned mort, c’était la guerre, pas la même car Robert aurait pu survivre, mais la guerre. Indemne, il aurait pu décider de rester pour exiger un procès. Et, même si il partait quand même, les relations entre Stark et Lannister étaient encore plus détériorées.

    Le résultat a été le meilleur possible pour Littlefinger mais, quel qu’il soit, il y gagnait, vu qu’il cherche le chaos.

    #138049

    Emmalaure
    • Pas Trouillard
    • Posts : 732

    Je partage votre avis à savoir que la présence de Jaime et des gens Lannister, à cet endroit et à cette heure de la nuit s’explique par une intervention de Petyr Baelish ; cependant dans les PoV de Jaime, nous n’avons aucune allusion à cette possible collusion entre les deux hommes. Le doute subsiste.

    Le plus probable pourrait être que LF s’est servi d’un intermédiaire comme il l’a fait pour suggérer à Joffrey d’exécuter Eddard via Janos Slynt. Ou a fait avertir Cersei qui a envoyé Jaime.

    Quelques lignes avant la chute de Ned et son cheval, Jaime ne réclame « que » le massacre des gardes Stark, il ne semble pas vouloir s’en prendre physiquement à Ned.

    Oui, Jaime n’en veut pas personnellement à Eddard et pour le coup, il sait que les Lannister ont beaucoup plus à perdre à tuer directement Eddard. D’ailleurs, après ce coup de main, Jaime va vite se mettre au vert pour être sûr de ne pas de faire exécuter sans sommation par un Robert en colère qu’on lui tue son meilleur ami : en effet, pendant quelques jours, l’état de santé d’Eddard est incertain et ce n’était sans doute pas le but visé par Jaime ni les Lannister en général.

    Je reviens sur la pluie battante : elle était déjà là lors du chapitre de Catelyn enlevant Tyrion, une pluie aveuglante qui ne permettait pas de voir la route. Et dans le chapitre précédent d’Eddard, elle menaçait, mais Eddard l’attendait avec un certain soulagement pour « laver » et rafraîchir une ville surchauffée et pleine de crasse, à l’image de la cour aux humeurs en surchauffe et prête à toutes les crasses possibles. Finalement, cette pluie qui tombe accompagne un acte de vengeance Lannister (ou le paiement d’une dette Stark !) et se révèle sanglante : elle est tout le contraire de la pluie bienfaisante attendue par Eddard et fait monter encore davantage la tension entre les deux familles, en engageant les membres qui n’y étaient pas mêlés, en particulier les enfants Stark (on le verra en fait dans le prochain PoV de Bran).
    Je me suis demandée ici si l’usage de la pluie battante (voire tempétueuse) était uniquement une métaphore des recouvrements de dettes Lannister, ou si ce n’était pas plus généralement une métaphore pour les vengeances qui ne font qu’engendrer à leur tour des réponses violentes et toujours plus aveugles, dans un cycle ininterrompu. Dans ce dernier cadre, les Lannister ne seraient qu’un élément d’un thème littéraire plus vaste qu’eux.

    #138050

    Liloo75
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 871

    Je n’ai pas grand chose à rajouter à ce qui vient d’être dit.

    J’ai relevé les plaisanteries de mauvais goût de Littlefinger :

    – En sortant du bordel, il demande à Ned s’il compte remplacer le Roi Robert dans toutes ses postures…

    – Qu’il compte acquérir la maison de plaisir de Chataya. C’est un « commerce » toujours rentable,

    – Qu’il ne sait pas combien de bâtards a le Roi, mais probablement plus que Ned (d’une finesse!)

    Ainsi que sa fausse contrariété lorsque Ned Stark est pris à partie par les hommes de Jaime Lannister :

    – « Que signifie? Cet homme est la Main du Roi ! »

    – « C’est de la folie, Lannister, (…) Laissez-nous passer. »

    On n’y croit pas une seule seconde. Tout cela sent le piège. Littlefinger semble s’attarder au bordel. Sans doute pour laisser le temps aux Lannister d’arriver.

    J’ai relevé également que la petite bâtarde de Robert lui ressemble beaucoup. Elle a ses cheveux noirs. Noirs, pas roux comme ceux de la mère.

    Comme @yfos, j’ai trouvé étrange que Ned pense à Jon Snow comme une version de lui-même plus jeune. Tout cela pour nous garder dans l’illusion que Jon est le fils de Ned. Issu d’une relation passagère (lorsqu’il parle des dieux et de la « concupiscence »).

    Cette pensée vient néanmoins juste après avoir évoqué Lyanna et les promesses faites par Ned. Je n’en dis pas plus pour le moment, je compte bien vous en reparler en détail le 16 juillet 😊

    A l’arrivée du cavalier menaçant et de ses hommes, son identité ne nous est pas immédiatement révélée. Pourtant nous pouvons le deviner à son cheval, un étalon bai rouge. Le même que celui de Tyrion Lannister, offert par son frère…

    Encore une chose. Je ne crois pas que Jaime Lannister soit venu sur les ordres de son père. Même s’il prétend que Tywin est fâché de l’enlèvement de Tyrion. Jaime est venu de son propre chef, pour défendre son petit frère, enlevé par Catelyn, ce petit frère pour qui il a de l’affection, même s’il n’a pas su toujours le lui montrer par le passé.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par  Liloo75.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par  Liloo75.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par  Liloo75.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #138056

    darkdoudou
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 301

    Merci Emmalaure de parler de la pluie! Grâce à ce que tu en avais dit dans le chapitre de Catelyn AGOT 29, moi aussi pendant ma relecture j’ai pu faire le lien entre la pluie et les Lannister et j’ai remarqué avec surprise la pluie forte à laquelle je n’avais pas prêté attention jusqu’à présent.

    J’ai aussi relevé la belle phrase sur la pluie qui amène du sang sur les murs du Donjon Rose:

    The rain had darkened the pale pink stone of the massive walls to the color of blood. / La pluie avait assombri le rose pâle des murs massifs, la pierre avait la couleur du sang

    Concernant les consignes données par Littlefinger, je n’y crois pas une seconde : ce n’est pas sa manière de procéder. Ensuite, le fait que Jaime ne cherche pas à se rappeler l’intervention de Littlefinger n’est pas étonnant, car le mépris qu’affiche Jaime envers lui n’est pas une comédie.

    J’imagine un dialogue de ce genre (en simplifié et un poil exagéré):

    – où est Stark? Il s’est enfui de Port-Réal, pour sûr
    – mais non, j’ai rendez-vous avec lui ce soir au bordel
    – je vais le tuer!
    – ce n’est pas prudent ! vous n’oserez pas attaquer l’ami du Roi Robert
    – je vais le tuer!
    – d’ailleurs il se déplace toujours avec une forte escorte et tout seul vous n’aurez aucune chance, c’est vous qui allez être tué (ricanements)
    – !!!!…. (s’en va)

    Jaime Lannister ne montre aucune surprise d’avoir intercepté Ned Stark + Petyr Baelish, et il se montre déçu quand il voit seulement trois hommes côté Stark

    — Les loups hurlent… » dit le chef des autres. Ned voyait la pluie lui ruisseler sur la figure. « Si maigre bande, pourtant ! »

    Jaime est venu en découdre et cherche à provoquer Eddard Stark, mais comme son adversaire n’oppose aucune résistance, il donne des ordres et préfère s’en aller : c’est la bagarre qui l’intéresse, pas le massacre indigne d’un chevalier.

    Ned mort, c’était la guerre, pas la même car Robert aurait pu survivre, mais la guerre. Indemne, il aurait pu décider de rester pour exiger un procès. Et, même si il partait quand même, les relations entre Stark et Lannister étaient encore plus détériorées. Le résultat a été le meilleur possible pour Littlefinger mais, quel qu’il soit, il y gagnait, vu qu’il cherche le chaos.

    D’accord avec ça, quel que soit le résultat de l’altercation prévisible (ils vont pas se faire la bise) ça arrange Littlefinger, et à la première lecture il n’y est pour rien, ni dans les yeux de Jaime qui est encore sous le coup de la colère, ni dans ceux de Ned qui a d’autres soucis en tête (ni dans les yeux du naïf de l’été que j’étais)

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par  darkdoudou. Raison: mise en forme, au revoir les puces
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par  R.Graymarch.
    #138059

    Liloo75
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 871

    Merci Emmalaure de parler de la pluie! Grâce à ce que tu en avais dit dans le chapitre de Catelyn AGOT 29, moi aussi pendant ma relecture j’ai pu faire le lien entre la pluie et les Lannister et j’ai remarqué avec surprise la pluie forte à laquelle je n’avais pas prêté attention jusqu’à présent. J’ai aussi relevé la belle phrase sur la pluie qui amène du sang sur les murs du Donjon Rose:

    The rain had darkened the pale pink stone of the massive walls to the color of blood. / La pluie avait assombri le rose pâle des murs massifs, la pierre avait la couleur du sang

    Eddard n’est pas le premier Stark à percevoir du sang sur les murs du Donjon rouge. Arya aussi (AGOT 33) :

    A certains endroits, la pierre rougeâtre des murs semblait dégoutter de sang.

    Lorsqu’elle s’égare dans les catacombes.

    Le Donjon rouge ne semble pas être un lieu propice aux Stark…

     

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #138061

    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 6715

    Comme je l’indiquais tardivement ailleurs, c’est vrai qu’entre Catelyn et Eddard, la pluie revient souvent

    En préparant mes devoirs pour la fin de la semaine, je note qu’Eddard parle de pluie et ça me rappelle que dans ce chapitre aussi on en cause.

    The day felt heavy and oppressive as he crossed the bailey back to the Tower of the Hand. He could feel the threat of rain in the air. Ned would have welcomed it. It might have made him feel a trifle less unclean.

    On (Emmalaure ?) en a déjà un peu parlé quand Catelyn arrive à l’auberge du Carrefour… Persistante, cette pluie

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #138062

    Samyriana
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 321

    Ainsi que sa fausse contrariété lorsque Ned Stark est pris à partie par les hommes de Jaime Lannister : – « Que signifie? Cet homme est la Main du Roi ! » – « C’est de la folie, Lannister, (…) Laissez-nous passer. » On n’y croit pas une seule seconde. Tout cela sent le piège. Littlefinger semble s’attarder au bordel. Sans doute pour laisser le temps aux Lannister d’arriver.

    Encore une chose. Je ne crois pas que Jaime Lannister soit venu sur les ordres de son père. Même s’il prétend que Tywin est fâché de l’enlèvement de Tyrion. Jaime est venu de son propre chef, pour défendre son petit frère, enlevé par Catelyn, ce petit frère pour qui il a de l’affection, même s’il n’a pas su toujours le lui montrer par le passé.

    Je suis tout à fait d’accord avec toi Liloo, la réaction de Littlefinger ne semble pas naturelle. Il pourrait donner des arguments pertinents et mordants pour dissuader Jaime d’attaquer, mais il fait des protestations de pure forme. L’idée qu’il ait pu glisser des informations à Jaime pour pousser celui-ci à attaquer Eddard me semble très plausible.

    Pour les motifs de Jaime, outre le fait qu’il a de l’affection pour Tyrion, le simple fait que les Stark soient responsables de l’enlèvement d’un membre de sa famille suffit. Il aurait probablement réagi ainsi quel que soit le membre. Il est décrit à de nombreuses reprises comme buté, orgueilleux, agissant plus vite qu’il ne réfléchit… et il n’aime pas les Stark. Pour moi, c’est surtout son impulsivité et son orgueil qui parlent.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par  R.Graymarch.

    "Des chefs de guerre, y en a de toutes sortes. Mais une fois de temps en temps, il en sort un, exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, y en a presque jamais. Et tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles."

    #138103

    Emmalaure
    • Pas Trouillard
    • Posts : 732

    A l’arrivée du cavalier menaçant et de ses hommes, son identité ne nous est pas immédiatement révélée. Pourtant nous pouvons le deviner à son cheval, un étalon bai rouge. Le même que celui de Tyrion Lannister, offert par son frère…

    Je n’ai pas retrouvé pour la couleur du cheval de Tyrion, qui est une jument et pas un étalon. En revanche, en vo, la couleur de celui de Jaime est « blood bay ». L’association avec le sang va tout à fait dans la tonalité du chapitre.
    D’ailleurs, j’ai un peu honte, je n’avais pas encore relu le chapitre en intervenant, mais en le faisant hier soir, je me suis rendu compte que cette pluie était encore plus lourde, funeste et insistante que dans mon souvenir. Outre l’image finale que Darkdoudou à rappelée, sur les pierres roses du Donjon rouge qui prennent la couleur du sang comme elles sont trempées de pluie, dès que Ned sort du bordel, c’est pour sentir sur sa tête une pluie « chaude comme le sang et obsédante comme d’anciennes fautes » :

    It beat down on Ned’s head, warm as blood and relentless as old guilts.

    Non seulement cette pluie fait la transition avec le sentiment de culpabilité qu’Eddard se traîne depuis quinze ans (Lyanna, Jon, les promesses faites – on apprend au passage qu’il a bien tenu sa promesse à Lyanna), mais elle prépare aussi l’agression dont les Stark vont être victimes l’instant d’après.

    Enfin, le chapitre se clôt sur Ned buvant le lait de pavot offert par Pycelle et sur les murmures de celui-ci : à ma première lecture, je me souviens que j’avais clairement cru à un empoisonnement de la part du grand mestre (au début d’AGOT, on apprend que Jon Arryn a été soudain malade et que Pycelle lui a donné le « milk of the poppy » avant qu’il ne meure) : je m’étais dit « c’est bon, il est cuit ». C’était un peu trop tôt, mais même à la relecture, l’impression de malaise persiste chez moi, tellement l’art de la suggestion est efficace chez GRRM !
    J’avais aussi haï Jaime, qui vient faire la leçon à Eddard sur son petit frère capturé, alors que lui ne s’est pas gêné ni embarrassé de remords pour avoir balancé un enfant par une fenêtre (coucou Bran) et être partie en chasse d’une autre avec l’intention de la tuer ou la mutiler (coucou Arya).

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par  Emmalaure.
    #138114

    Mélusine
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 499

    Il est décrit à de nombreuses reprises comme buté, orgueilleux, agissant plus vite qu’il ne réfléchit… et il n’aime pas les Stark. Pour moi, c’est surtout son impulsivité et son orgueil qui parlent.

    Si Littlefinger a prévenu Jaime, peut être avait -il espoir que Jaime tue Eddard. Jaime étant connu pour être impulsif, voir sa réaction avec Bran.

    Seulement là, il a eu le temps de se poser quelques heures. Jaime ne pose pas les questions comme n’importe quel personnage, on le sait quand on relit le passage dans la tour de Winterfell où il demande à sa sœur si elle a trempé dans le meutre de Jon Arryn. Le lecteur pense qu’il demande à Cersei s’il y a des preuves du meutre alors qui lui demande confirmation qu’elle n’a pas trempé dans le meurtre.

    « Laisse-la s’enhardir tant qu’elle voudra. Quoi qu’elle sache, quoi qu’elle se figure savoir, elle n’a pas de preuve. » Il reprit au bout d’un moment: « elle n’en a pas, n’est-ce pas? »

    Jaime est venu pour vérifier ce qui a été rapporté à son père, il veut être sûr que Tyrion a été arrêté par Catelyn et pour quel motif. Comme Eddard lui affirme qu’il a donné l’ordre il est obligé d’agir, tout en gardant sain et sauf Eddard pour que la vie de Tyrion ne soit pas mise en danger. Jaime est venu pour sauver Tyrion pas pour l’honneur. Pour quelqu’un d’impulsif, buté, borné, lorsqu’il a le temps de réfléchir, il sait se raisonner.

    J’ai toujours pas compris comment le cheval d’Eddard tombe.

    A un moment on se dit qu’Eddard a la solution de l’énigme « c’est fou, ce qu’elle lui ressemble, n’est-ce pas, monseigneur? Son nez, ses cheveux… », et il percute pas, pourtant il a vu Gendry il se souvient de Mya, ce n’est pas un fin détective.

    Dans ce chapitre Eddard laisse enfin de côté ses illusions concernant Robert, il a compris que le Robert d’autrefois n’est plus.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par  R.Graymarch.
    #138138

    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 6715

    On t’avait dit, Ned, que c’était une bonne idée de partir illico et surtout de ne pas suivre Littlefinger !! Et pourtant, je pense qu’à la première lecture, je me disais à la fin de ce chapitre « ah ! Le héros est en mauvaise posture, c’est pour qu’il s’en sorte et que ce soit encore plus fort ! Comme d’habitude » (Bravo, vous avez gagné un point « Sweet summer child », un de plus)

    Forcément on se concentre sur l’action et on oublie un peu le reste. Et pourtant, l’auteur nous parle à nouveau sans la nommer de Mya Stone qu’on vient de quitter. La prostituée-maman-au-grand-coeur, comme un cliché, mais surtout Barra, qui a les cheveux de son père… comme Mya (hint, hint). Et là, Ned se rend compte que son vieux copain est quand même un beau salaud notamment quand Littlefinger raconte les exploits extra-conjugaux de Robert (pendant le mariage de Stannis, ou à Castral Roc, où on apprend que Cersei les a fait tuer). On ne peut pas vraiment avoir confiance dans les détails donnés par Littlefinger mais ce serait dur d’imaginer qu’il a complètement tort. Au passage, confirmation que sur ce point, Rhaegar était probablement mieux. Ned n’en veut vraiment pas au « meurtrier de sa soeur »

    For the first time in years, he found himself remembering Rhaegar Targaryen. He wondered if Rhaegar had frequented brothels; somehow he thought not.

    Ensuite place à l’action. Le papillon de l’auberge du carrefour déclenche une tempête à Port-Réal. Le grand méchant est là, Jaime Lannister lui même ! Cela dit, faut être un peu indulgent si on pense que Ned est un parangon de vertu car il ment sciemment en disant que c’est un ordre venant de lui

    “Your brother has been taken at my command, to answer for his crimes,”

    Tss, tss, Ned. Cela dit, Ned ne peut pas calmer Jaime, c’est la bataille, Jory meurt (ouin) et Ned est blessé. J’avoue ne m’être jamais posé la question sur « comment ça se fait que Jaime est là, avec plein d’hommes en arme »… et puis Littlefinger est sympa, il quitte les lieux et revient avec les manteaux d’or, non ? Je reprends un point « Sweet summer child » ?

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #138179

    Ysilla
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1451

    J’ai toujours pas compris comment le cheval d’Eddard tombe.

    La pluie -qui tombe 😉- sert de toile de fond au chapitre et comme l’a fait justement remarquer Emmalaure, on peut l’associer à la vengeance Lannister (comment ne pas songer aux célèbres Pluies de Castamere). Sans la remarque d’Emmalaure, je passais complètement à côté.

    Pour revenir à la chute du cheval de Ned, qui tombe à pic pour Littlfinger, Martin nous en donne la clé :

    Ned’s horse slipped under him and came crashing down in the mud. / au même instant, son cheval bronchait sous lui et s’abattait pesamment dans la boue. 

    Ned est au galop, à la rescousse de ses hommes et le cheval glisse dans la boue. C’est vraiment un manque de chance de se blesser gravement à la suite de cette glissade.  Je m’étais demandé si cette chute était accidentelle mais rien dans le texte ne suggère qu’elle ne l’est pas, même si la syntaxe de la phrase ne permet pas d’affirmer explicitement que le faux-pas de sa monture est bien dû à la boue. Le cheval de Ned se relève, ce qui n’est pas le cas de celui de Jory:

    He saw them cut the legs from Jory’s mount  / Il les vit cependant trancher les jarrets de la monture de Jory.

    Et je n’en reviens toujours pas que Littlefinger possède à ce point ce brio qui lui fait mettre à profit la moindre circonstance pour justement faire « tomber » Ned. La visite au bordel est à double détente : mettre sous le nez d’Eddard les indices de l’inceste royal et retarder puis empêcher son départ de Port-Réal.

    L’idée de la chute a déjà été associée à Ned, lorsque Baelish l’entraîne dans une descente périlleuse le long d’un rempart du Donjon Rouge pour le mener au bordel (décidément !😅) où il a caché Catelyn et, comme je l’ai déjà précisé, dans le chapitre précédent de Ned :

    You rule like a man dancing on rotten ice. I daresay you will make a noble splash. I believe I heard the first crack this morning. / Vous gouvernez à la manière d’un homme qui danserait sur la glace pourrie. Vous allez faire un noble plouf, si vous m’en croyez. Il me semble avoir perçu ce matin le premier craquement. AGOT  34, Eddard VIII

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 2 jours par  Ysilla.

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #138192

    Mélusine
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 499

    Ned est au galop, à la rescousse de ses hommes et le cheval glisse dans la boue.

    J’étais pas bien sure que c’était ce qui s’était passé, car lorsqu’on lit le passage en français on a pas cette impression de glisse, « son cheval bronchait », broncher/râler, mais pas de glisse en vu.

    La visite au bordel est à double détente : mettre sous le nez d’Eddard les indices de l’inceste royal et retarder puis empêcher son départ de Port-Réal.

    Connaissant l’impulsivité de Jaime, comment Littlefinger pouvait croire qu’Eddard s’en sortirait sauf. Jaime arrive avec 30 hommes car il pensait qu’Eddard serait plus accompagné, il n’est donc pas bien informé de la garde rapprochée d’Eddard . C’était miser gros sur ce coup!

    #138288

    Obsidienne
    • Pas Trouillard
    • Posts : 635

    Ned dit  » Il (Jaime) sait ce qu’il fait .  »
    Il a bien de la chance Ned (ou alors, il pense à une chose que je n’imagine pas…)
    Car, enfin, qu’il soit ou non manipulé par X ou Y, que veut Jaime ?

    Il explique son action par la capture de Tyrion et se vante d’avoir fait peur à Ned . Bien qu’impulsif et irréfléchi, Jaime espère-t-il vraiment que son action aboutisse à la libération de son p’tit frère ????
    Si le but de Petyr (via Jaime) était d’empêcher le départ de Ned , celui-ci ne serait-il pas parti s’il n’avait pas été gravement blessé ?
    Pourquoi cette attaque à l’extérieur puisque Jaime sait que Robert, fort courroucé,  ne protège plus Ned ?

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine par  R.Graymarch.

    "Vé ! " (Frédéric Mistral, 1830-1914)
    " Ouinshinshoin, ouinshinshishoin " ( Donald Duck, 1934)

    #138297

    Aurore
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1891

    Ned dit » Il (Jaime) sait ce qu’il fait . » Il a bien de la chance Ned (ou alors, il pense à une chose que je n’imagine pas…) Car, enfin, qu’il soit ou non manipulé par X ou Y, que veut Jaime ? Il explique son action par la capture de Tyrion et se vante d’avoir fait peur à Ned . Bien qu’impulsif et irréfléchi, Jaime espère-t-il vraiment que son action aboutisse à la libération de son p’tit frère ???? Si le but de Petyr (via Jaime) était d’empêcher le départ de Ned , celui-ci ne serait-il pas parti s’il n’avait pas été gravement blessé ? Pourquoi cette attaque à l’extérieur puisque Jaime sait que Robert, fort courroucé, ne protège plus Ned ?

    Je ne suis pas sûre que le Jaime des débuts de la saga réfléchisse à ce point (il mûrira un peu par la suite). On lui a attaqué son petit frère, il réagit sur le coup. Peut-être veut-il faire peur aux Stark de façon générale en espérant que Catelyn, l’apprenant, relâche Tyrion ? Et c’est seulement après qu’il se rend compte qu’il a fait une gaffe.

    Je ne crois pas qu’il compte sur le soutien de Robert, car il est très bien placé pour savoir à quel point le roi est versatile tant que ce ne sont pas les Targaryen qui sont en jeu. Certes, le roi et sa Main sont en froid à ce moment-là, mais ça ne range pas Robert parmi les soutiens des Lannister pour autant, la froideur des relations entre Cersei et Robert y étant pour beaucoup (Jaime l’a reproché à Cersei, si je me souviens bien).

    #138298

    Mélusine
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 499

    J’ai compris l’action de Jaime comme une mise en garde. Si vous toucher à mon petit frère je saurais vous trouver, la preuve.

21 sujets de 1 à 21 (sur un total de 21)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.