[AGOT – ACOK] Les prisonniers de la bataille de la Verfurque

Forums Le Trône de Fer – la saga littéraire La Saga : Ouvrages parus en français (tomes 1 à 15) / (intégrales 1 à 5) [AGOT – ACOK] Les prisonniers de la bataille de la Verfurque

  • Ce sujet contient 4 réponses, 4 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Eridan, le il y a 2 mois.
5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #144857
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3947

    J’ouvre ce sujet pour évoquer ces personnages, fait prisonniers lors de la bataille de la Verfurque, que la relecture a fait émerger :

    Nous avons fait prisonniers un certain nombre de leurs chefs, messire. Lord Cerwyn, ser Wylis Manderly, Harrion Karstark, quatre des Frey. Lord Corbois est mort.

    A Game of Thrones, Chapitre 63, Tyrion.

    Une belle brochette de Nordiens importants. Le commandant de l’armée Stark, Roose Bolton, aurait-il fait exprès de placer ses voisins et ses rivaux à des positions où ils vont forcément être tués ou capturés ? (On en parlait dans la relecture). La mort d’Halis Corbois n’est pas grave sur le coup, mais la mort de son héritier peu après entraînera le conflit de succession autour de Corbois dans ACOK (et après).

    Pour les prisonniers, lord Medger Cerwyn meurt de sa blessure pendant ACOK, donc il se passe peu de choses le concernant. En revanche, le traitement des autres prisonniers par les différentes factions est intéressant :

    Dans ACOK, Robb fait une offre de paix qu’il sait inacceptable, où il exige entre autre chose la libération de tous les prisonniers, promettant de libérer lui-même tous les siens (sauf Jaime). Les Lannister n’acceptent pas, évidemment, préférant négocier les libérations au cas par cas. Et chacun aborde la question différemment. Tyrion propose des échanges juteux :

    Pour ce qui est de mes cousins, poursuivit-il, nous offrons Harrion Karstark et ser Wylis Manderly contre Willem Lannister, lord Cerwyn et ser Donnel Locke contre votre frère, Tion. […] Tant qu’il ne libérera pas sain et sauf mon frère Jaime, [les sœurs Stark] demeureront nos otages ici.

    A Clash of Kings, Chapitre 26, Tyrion.

    Tywin a une approche plus pragmatique encore, comme nous l’apprend Wyman Manderly :

    « Lord Tywin Lannister m’a écrit pour me proposer de me le rendre sans rançon, sous réserve que je retire mes troupes à Sa Majesté et jure de ne plus prendre part aux combats. »

    A Clash of Kings, Chapitre 17, Bran.

    Et puis … il y a le cas des Frey, qui seront les seuls à être libérés, comme nous le raconte Arya :

    Armés de lattes et de boucliers de bois, quatre frères s’entraînaient chaque jour ensemble dans la cour aux Laves. C’étaient des Frey du Pont, trois légitimes et un bâtard. Mais leur séjour fut assez bref ; deux autres frères se présentèrent un matin sous bannière blanche, avec une cassette d’or pour payer la rançon des captifs aux chevaliers qui les avaient pris. Et les six Frey s’en furent de conserve…

    A Clash of Kings, Chapitre 31, Arya.

    (Cette libération a lieu bien avant que les Frey ne soient insultés par le mariage de Robb Stark, bien avant qu’une trahison ou que les Noces Pourpres ne soient envisagées a priori)

    On sait que Walder protège tous les membres de sa famille, même les plus éloignés. Il arrive avec de l’or (c’est normal) mais n’y a-t-il pas eu également dès cet instant des tractations diplomatiques entre Frey et Lannister, comme il y en a eu entre Wyman et Tywin ? Comment les Frey ont-ils négocié et qu’est-ce que Walder a bien pu consentir pour qu’on libère ainsi sa progéniture ? Peut-être pas grand chose, en vrai … Mais je me demande si une fois de plus, on n’a pas une démonstration de ce que les Tully reproche aux Frey : ils sont en trop proches et en trop bons termes avec les Lannister.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 2 mois par R.Graymarch.
    #144871
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2047

    Visiblement, les prisonniers sont des chevaliers qui auxquels ils s’étaient rendus, c’est à eux qu’on paie la rançon. Ils sont sans doute considérés comme trop mineurs pour qu’on les utilise politiquement, contrairement aux héritiers de maisons du Nord. Walder  Frey est aussi sans doute le seul qui peut réunir rapidement une telle somme et la convoyer à Harrenhal, pour les Nordiens c’est plus loin et plus compliqué.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par R.Graymarch.
    #144955
    Ser Aemon Belaerys
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 783

    J’avais absolument pas fait attention à la répartition tactique des forces du Nord par Roose Bolton dans cette bataille mais quand on connait la stratégie que Roose Bolton prendra dans la suite, il avait a minima envie de faire prendre les plus gros risques à ses voisins, et de ne pas faire subir à Tywin une défaite humiliante.

    Le cas d’Harrion Karstrak est pertinent aussi. Lorsque Bolton reprend Harrenhal, cela permet de libérer Harion…. qu’il envoie en direction de Sombreval… où se trouve Randyll Tarly qui va le cueillir assez facilement. En tout cas moi j’ai interprété cette partie comme quoi Roose avait averti Randyll.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par R.Graymarch.

    -"Comment veux-tu mourir, Tyrion, fils de Tywin ?"
    - "Dans mon lit, à l’âge de 80 ans, le ventre plein de vin et ma queue dans la bouche d’une pute. "

    #144958
    Yfos
    • Pas Trouillard
    • Posts : 588

    Le cas d’Harrion Karstrak est pertinent aussi. Lorsque Bolton reprend Harrenhal, cela permet de libérer Harion…. qu’il envoie en direction de Sombreval… où se trouve Randyll Tarly qui va le cueillir assez facilement. En tout cas moi j’ai interprété cette partie comme quoi Roose avait averti Randyll.

    Vu que Roose Bolton prétend que c’est Robb qui a donné l’ordre et que dans un chapitre Catelyn on apprend que celui-ci est furieux de cette initiative, il n’y a guère de doutes sur la question.

    Il a visiblement décidé de trahir dès la perte de Winterfell. Il le dira plus ou moins à Theon lorsqu’il lui expliquera qu’il lui doit beaucoup car c’est lorsque ce dernier a pris le château que Robb a perdu la guerre.

    #144967
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3947

    + 1 avec Yfos ^^

    Dès ACOK, la trahison de Roose est consommée avec la bataille de Sombreval, qui est organisée de bout en bout par lui. Est-ce que c’est juste la chute de Winterfell qui le décide, comme il le dit à Theon ? Ou est-ce qu’il prend sa décision à cause de la nouvelle récente de la défaite de Stannis à la Néra et l’alliance Tyrell-Lannister ? (Et dans quelle mesure cette trahison est concertée ou imbriquée avec celle de Ramsay dans le Nord ? C’est un autre problème, insoluble pour le moment.)

    Quoi qu’il en soit, les Noces Pourpres ne sont que la suite logique pour lui. On en a un autre exemple, avec la libération de Jaime et encore la bataille du gué des Rubis, où à nouveau, les Lannister tombent pile au bon moment, comme par hasard, sur les Nordiens. Roose se débarrasse coup sur coup de Wylis Manderly, de Ronnel Stout, de Kyle Cardon, et de toute une partie de son armée qui pourrait mettre en péril le projet des Noces Pourpres. Quand il se présente aux Jumeaux, ce qui reste de son armée est constitué essentiellement de Bolton et de quelques Karstark (sans oublier les Frey, qu’il n’a pas oublié de préserver). Et Robb, qui ne peut se douter de rien, arrive encore à le féliciter. ^^

    Bref, on s’éloigne du sujet, mais tout ça pour dire que dès le départ Roose est un joueur assez malin.

    Visiblement, les prisonniers sont des chevaliers qui auxquels ils s’étaient rendus, c’est à eux qu’on paie la rançon. Ils sont sans doute considérés comme trop mineurs pour qu’on les utilise politiquement, contrairement aux héritiers de maisons du Nord. Walder Frey est aussi sans doute le seul qui peut réunir rapidement une telle somme et la convoyer à Harrenhal, pour les Nordiens c’est plus loin et plus compliqué.

    Je suis d’accord avec toutes tes remarques, et aussi pour dire que c’est sans doute assez anodin dans le fond. N’empêche, même avec des fils cadets ou des neveux, il y a toujours moyen de négocier (Tywin finit par accepter le troc Robbett Glover contre Martyn Lannister par égard pour Kevan, alors que ça ne vaut clairement pas, par exemple). Dans le cas présent, le troc se fait entre les épées liges de Tywin et Walder Frey, et selon Merett, Walder s’est fait un dogme de la protection des siens, même les éloignés, les décevants, les déplaisants, les oubliés … Et ces quatre captifs ne sont pas des rebus (edit : Le wiki fournit la liste des Frey concernés : ser Jared Frey, ser Hosteen Frey, ser Danwell Frey et Ronel Rivers ; tous fils de Walder). Du coup, je ne peux m’empêcher d’avoir un petit soupçon … mais c’est sans doute excessif.

    A tout le moins, ça prouve les propos de Merett (Walder est bien capable de casquer pour quatre personnes de son sang) et Tywin n’a pas cherché à empêcher ou retarder la transaction, en incitant ses hommes à conserver les otages.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par Eridan.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par Eridan.
5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.