Celle qui devint le soleil (Shelley Parker-Chan)

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #172351
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 7795

    J’ouvre ce sujet pour discuter de Celle qui devint le soleil (She who became the sun), de Shelley Parker-Chan. De la fantasy historique qui prend ses sources dans la Chine médiévale. Au programme : guerres et trahisons, personnages gris, et questionnements autour de l’identité et du genre.

    On en a discuté avec @jon et @yodabor dans notre format façon « club de lecture mensuel » :

    Et vous alors, vous l’avez lu ? Vous êtes d’accord avec nos avis ?

    ~~ Always ~~

    #172416
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 444

    Je n’ai pas lu le livre alors je vais être bref parce que c’est peut-être un peu hors-sujet mais je voulais juste dire que j’ai regardé le replay aujourd’hui et c’était vraiment top.

    J’étais, au départ, plutôt intrigué par ce livre, le voyant revenir assez souvent, je m’imaginais plein de choses avec le titre et la couverture et finalement je ne suis pas vraiment emballé. Et vos avis plutôt … mitigés (pardon Jon) m’ont convaincu que je pouvais passer mon tour. Du coup pas de scrupule à regarder le replay en entier, avec les spoilers, et c’était quand même super intéressant. J’ai beaucoup apprécié vos réflexions sur le destin, l’identité et la masculinité.

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #172421
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 7795

    Merci pour ton message Je suis contente que le format ne soit pas trop barbant !

    ~~ Always ~~

    #196706
    Fitz
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 338

    J’ai lu Celui qui Noya Le Monde (He Who Drowned the World) .

    Suite de Celle qui devint le Soleil, mon livre préféré que j’aie lu en 2022, Celui qui noya le monde continue (et termine) cette réécriture très romancée de la fin de la dynastie mongole Yuan en Chine.

    On y suit toujours l’ascension au pouvoir de Zhu Chongba, le roman prenant le postulat qu’elle était en réalité une femme déguisée en homme. Alors que le premier tome était avait pour POV principal Zhu Chongba et le général eunuque Ouyang et comme POV secondaire Ma Xiuying et Wang Baoxiang, ce second tome voit Wang Baoxiang s’ajouter aux POV principaux ainsi que l’ajout de Madame Zhang en POV secondaire (je crois qu’elle n’avait pas de POV dans le tome 1.

    Déchirant et gratifiant à la fois, ce second tome pose des questionnements intéressants, notamment sur l’identité, les normes imposées par la société ou encore le coûts que peut avoir un trop grand désir sur soi et son entourage. Les personnages (surtout Zhu et Wang Baoxiang) sont tellement complexes et intéressants à suivre dans leurs conflits internes et externes , qu’on oublie souvent leur absence ou souvent leurs restes de moralité.

    En résumé, lisez ce livre (mais d’abord le précédent hein !)

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.