[Feu et Sang] Cassandra Baratheon

Forums Le Trône de Fer – la saga littéraire Personnages [Feu et Sang] Cassandra Baratheon

  • Ce sujet contient 11 réponses, 7 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Tizun Thane, le il y a 1 année et 5 mois.
12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Auteur
    Messages
  • #100558
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4834

    C’est un personnage auquel je n’avais pas vraiment fait attention à l’origine … Et en fait, je viens de me rendre compte qu’elle est reliée à tout un tas « d’événements » étranges et de personnes douteuses, et j’en viens à me demander si elle n’a pas eu un rôle dans les intrigues de la régence plus important que ce que Fire and Blood nous laisse entrevoir.

    Pour l’assassinat de Jaehaera Targaryen :

    D’autres attribuaient le blâme à une des compagnes de la petite reine, lady Cassandra Baratheon. Aînée des « Quatre Orages », lady Cassandra avait été brièvement promise au roi Aegon II durant la dernière année de sa vie (et peutêtre à son frère Aemond Un-OEil auparavant). La déception l’avait aigrie, disaient ses détracteurs ; naguère héritière de son père à Accalmie, elle s’était retrouvée quantité négligeable à Port-Réal, et détestait amèrement devoir s’occuper de l’enfant-reine pleurnicharde et lente d’esprit qu’elle blâmait de tous ses malheurs.

    La rumeur persiste et réapparaît notamment lors du bal du Jour de la Jouvencelle :

    On entendit de nouveau suggérer que Cassandra Baratheon avait poussé la petite reine à la mort

    Seulement, on l’oublie vite, parce qu’Unwin Peake, par sa position et ses agissements, paraît tellement plus coupable … D’autant que si on en croit Gyldayn, qui retranscrit Champignon, les deux hommes impliqué dans l’assassinat sont Mervyn Flowers de la Garde Royale, frère bâtard de lord Unwin, et Tessario le Tigre, chef des mercenaires à la solde d’Unwin. Donc, Unwin paraît être clairement responsable, car il semble être le seul à pouvoir exercer une telle influence sur les deux hommes … sauf que :

    Cassandra Baratheon confessa qu’elle avait souvent partagé son lit avec ser Mervyn Flowers et parfois, sur la demande de ser Mervyn, avec Tessario le Tigre, « mais uniquement quand il me le demandait ». Lorsque William Gerblance suggéra qu’elle faisait peut-être partie de la récompense promise au Volantain, lady Cassandra éclata en sanglots.

    Au moment du procès des responsables pour le siège secret, on découvre que Cassandra a entretenu des liens privilégiés Mervyn et Tessario. Est-ce qu’elle n’aurait pas pu exercer une influence plus grande que ce qu’on croit sur eux ? Champignon, qui nous parle de « l’homme de l’ombre » , élude très vite la question de la responsabilité des femmes dans son Témoignage : « Les femmes étaient des femmes » (Sympa pour un mec qui était plutôt favorable à Rhaenyra et qui raconte tellement d’horreurs commises par des femmes).

    Cette confession larmoyante ( « Oui, j’ai bel et bien couché avec deux hommes … précisément les deux qui sont morts et qui ne peuvent plus me contredire, et aucun autre. » ) m’évoque un peu la confession de Cersei Lannister devant le Grand Moineau, où elle admet certaines choses pour en dissimuler d’autres, tout en pleurant sur commande.

    Bon, j’ai déjà eu l’occasion de parler de mes soupçons concernant l’homme de l’ombre et sans désigner personne, je reste convaincu que quelqu’un qui aurait pu être mis en cause pour le rôle qu’il a joué a échappé aux mailles du filet …

    N’empêche que dans le cas de Cassandra Baratheon, je m’interroge. Les trois femmes mises en cause au moment du procès n’ont pas eu un rôle actif lors du siège secret (en tout cas, rien qui soit relevé par Champignon) et Cassandra est tout de même une de celle qui s’en sort le mieux. Alors que les deux autres sont obligée de servir dans les ordres, Cassandra est juste mariée à un pauvre et vieux chevalier fieffé inoffensif (c’est pas cool, mais comparé aux autres …) :

    La haute naissance de Cassandra Baratheon la préserva de la même punition ; elle était, après tout, l’aînée des enfants du défunt lord Borros et soeur de l’actuel sire d’Accalmie, et avait naguère été promise au roi Aegon II. Bien que sa mère, lady Elenda, ne soit pas en assez bonne santé pour assister aux procès, elle avait envoyé trois des bannerets de son fils afin de s’exprimer au nom d’Accalmie. Par leur entremise (et celle de lord Grandison, dont les terres et le donjon se situaient aussi dans les terres de l’Orage), il fut arrangé que lady Cassandra épouserait un petit chevalier nommé ser Walter Montbrun, qui régnait sur quelques arpents de terre au cap de l’Ire, depuis un château souvent décrit comme étant fait de « boue et de racines d’arbres ». Trois fois veuf, ser Walter avait fait à ses épouses précédentes seize enfants, dont treize vivaient encore. Lady Elenda avait songé que s’occuper de ces enfants et de tout fils ou fille supplémentaire qu’elle pourrait elle-même donner à ser Walter empêcherait lady Cassandra de manigancer de nouvelles trahisons. (Ce fut en effet le cas.)

    C’est sûr que vu comment elle a été reléguée à un rang subalterne, elle ne risque plus de représenter une menace pour qui que ce soit.

    Mais en fait, si on prend le temps d’y réfléchir, il y a peut-être un autre événement auquel Cassandra est reliée : l’empoisonnement de Daenaera et Gaemon. On a tendance à penser que l’empoisonnement de l’an 135 visait Aegon, mais au final, les seuls à être empoisonné sont Gaemon et Daenaera. Et si la petite reine était la véritable cible de l’empoisonnement ?

    Par la suite, le Grand Mestre donna les restes du dîner à une cage de rats et établit que le poison avait été intégré à la croûte des tourtes aux pommes. Par bonheur, le roi n’avait jamais été particulièrement friand de sucreries (ni d’aucun autre plat, à vrai dire).

    L’empoisonneur originel ne cherchait peut-être pas à se débarrasser d’Aegon III, peut-être juste de Daenaera. Dans ce cas, les dames de compagnie de Daenaera, qui connaissent ses goûts, sont toute indiquée pour être les empoisonneurs (poison = arme de femme, toussa !) et Cassandra pas moins que tout autre.

    Je ne prétends pas émettre une théorie sur ce personnage, j’attire juste votre attention sur lui, lorsque vous relirez le bouquin … Elle est peut-être plus importante qu’il n’y paraît.

    #100586
    lilou black
    • Frère Juré
    • Posts : 59

    J’avoue m’être posé le même genre de questions… et d’ailleurs, il y a un autre argument qui pourrait justifier un rôle de Cassandra à un de ces meurtres ou aux deux (personnellement, je m’étais arrêtée à celui de Jaehaera mais ce que tu dis sur l’événement de l’empoisonnement est très juste). Même s’il n’est indiqué nulle part qui, d’elle ou de ses sœurs (Maris exceptée), Aemond Targaryen a choisi comme fiancée, s’il avait choisi Cassandra, elle aurait intégré la famille royale… peut-être n’a-t-elle pas renoncé à cette perspective et donc fait disparaître les reines… mais comme beaucoup d’éléments sont passés sous silence, cette théorie ne vaut peut-être pas grand-chose.

    J'ai fixé le ciel étoilé mais hélas le ciel m'a semblé trop haut pour mon rêve (Cantique païen)

    #101857
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2386

    A me replonger dans le printemps Lysien et la Danse des Dragons, la plupart des soupcons d’Eridan concernant Cassandra Baratheon m’ont l’air plus que crédibles.

    Et je vais même en rajouter une couche.

    Version courte:
    Cassandra Baratheon voulait à tout prix devenir reine (confirmé par le texte). Elle a failli devenir reine d’Aegon II, mais celui-ci est mort.
    Son nouvel objectif: devenir reine d’Aegon III. (confirmé par le texte)
    Pour cela, elle couche avec plusieurs hommes (au moins Mervyn Flowers et Tessario le Tigre, confirmé par le texte) qui sont tombés amoureux d’elle / à qui ensuite elle peut demander des services / qu’elle peut ainsi manipuler.
    Grâce à cela, elle peut:

    • faire jeter la première reine d’Aegon III (Jaehaera Targayen) par une fenêtre. Le résultat est celui voulu, mais l’objectif final n’est pas atteint: certes, la reine est morte, mais Aegon III choisit une autre reine lors de la Foire au Bétail.
    • tenter de faire empoisonner la seconde reine d’Aegon III (Daenaera Velaryon). Empoisonnement raté, elle survit.
    • Vient ensuite le complot anti-lysien et le siège secret du Donjon Rouge. Elle en est partie prenante.

      A t-elle mis en place tout le complot? (peu probable). L’a t-elle encouragé? S’est-elle greffé au complot avec les hommes qu’elle a sous sa coupe? Difficile à dire.

      Le complot avait apparemment pour objectif de démettre Aegon III (considéré comme un roi fantoche) pour mettre sur le Trône un Viserys débarrassé de sa femme lysienne, donc libre de se remarier. D’où l’intérêt de Cassandra dans l’affaire: elle se voyait une fois de plus reine, mais cette fois-ci mariée à Viserys.

    La version longue prend en compte aussi Thaddeus Rowan, les Quatre Orages et leur père Borros (mais va me falloir trier un peu tout ça).

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #101866
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4834

    Pour cela, elle couche avec plusieurs hommes (au moins Mervyn Flowers et Tessario le Tigre, confirmé par le texte) qui sont tombés amoureux d’elle / à qui ensuite elle peut demander des services / qu’elle peut ainsi manipuler

    Pas sûr qu’il y ait besoin de sentiments entre eux, autre que du désir charnel, pour justifier qu’ils se mouillent avec elles (surtout si leurs points de vue sur les Lysiens et leurs intérêts concordent, ce qui semble être le cas). On voit bien avec Cersei que juste coucher avec un frère Potaunoir lui permet de lui faire faire des trucs bien crades … Et on voit aussi dans ce même cas de figure que leur « relation » ne résiste pas à la torture. Vu comment Tessario est travaillé au corps (euphémisme), il aurait fini par la balancer beaucoup plus vite que ça … C’est d’ailleurs une des choses qui ne plaident pas en la faveur de la responsabilité de Cassandra ou de Tessario dans la mort de Jaehaera : vu la situation dans laquelle il est, Tessario ferait n’importe quoi pour que la torture s’arrête … Il balancerait un peu n’importe qui, donnerait n’importe quelle information. C’est d’ailleurs plus ou moins ce qu’il fait, en donnant une liste de noms hasardeuses pour désigner un hypothétique « chef du complot » :

    Le plus franc des conspirateurs fut Tessario le Pouce. Il avait agi pour l’or, des filles* et la vengeance. Roggerio Rogare l’avait banni de la Sirène pour avoir frappé une de ses putains, aussi avait-il exigé comme prix le bordel et la virilité de Roggerio, et on les lui avait promis. Mais quand ses inquisiteurs demandèrent qui avait fait cette promesse, Tessario n’eut d’autre réponse qu’un sourire… ** un sourire qui se changea en grimace, puis en hurlement, quand on lui reposa la question sous la torture. Le premier nom qu’il donna fut celui de Marston Waters, mais après plus ample interrogation, il nomma George Graceford et plus tard encore Mervyn Flowers. Champignon nous dit que le Tigre se préparait à donner un quatrième nom, peut-être le véritable, lorsqu’il expira.

    * identifiée comme Cassandra, entre autre.
    ** Cassandra aurait-elle pu faire cette promesse ? A chacun de s’imaginer sa propre réponse. 😉

    Est-ce que Tessario cherchait vraiment à protéger quelqu’un ? Ou est-ce qu’il a dit la vérité dès le départ (Marston lui a bien promis des filles, de l’or et sa vengeance), mais que l’acharnement de ses tortionnaires l’a poussé à inventer des réponses ? Il tape sur trois noms tout de même assez évident : Marston est effectivement la figure de proue du siège secret, celui qui est le plus évident à mettre en cause ; Graceford a été le premier accusé, il est donc évident lui-aussi à mettre en cause ; Mervyn Flowers est celui qui, en collaboration avec Tessario, a rendu possible l’arrestation de Rowan, il est donc lui-aussi évident à accuser … Qui aurait été le prochain ? Peut-on vraiment faire confiance à ces déclarations, ou faut-il y voir l’expression d’un homme qui souffre, et qui tente par tous les moyens de faire cesser la souffrance, en révélant ce qu’il croit qu’on attend de lui, avec le peu d’informations dont il dispose ?

    Un autre point qui me fait douter que Tessario et Mervyn pourraient être « amoureux » de Cassandra, c’est leur attitude au moment de leur interpellation. C’est une attitude instinctive et compréhensible, mais qui du coup dénote d’un manque de courage … et d’amour pour Cassandra. 😉 Lorsqu’ils comprennent ce qui va leur tomber sur le coin du nez, ils ne cherchent pas à récupérer Cassandra : ils ne cherchent qu’à s’enfuir, apparemment seuls.

    Tessario le Tigre choisit aussi la fuite, mais il fut capturé dans une taverne des quais près de la porte de la Rivière alors qu’il marchandait avec le capitaine d’un baleinier ibbénien un passage jusqu’à Port-Ibben.
    […] Flowers n’alla pas plus loin que l’écurie, où un homme d’armes ivre et deux jeunes palefreniers le trouvèrent en train de seller son destrier. Il les tua tous, mais le bruit en fit accourir d’autres et le chevalier bâtard fut finalement dépassé par le nombre et battu à mort, toujours revêtu du manteau blanc comme le lait qu’il avait déshonoré.

    Bon, on ne peut pas être complètement sûr qu’ils ne seraient pas allé la chercher non-plus … mais rien dans le texte ne démontre qu’ils ont particulièrement cherché à la protéger ou à l’avertir ou à s’enfuir avec elle : le bateau coule, les rats quittent le navire. 😉 Et c’est chacun pour soit (on en a d’autres, qui parviennent à glisser à travers les mailles du filets).

    Je suis peut-être trop romantiques (ou ces deux perso ne le sont pas assez ^^), mais d’après moi, s’ils étaient amoureux de Cassandra, ils ne l’auraient pas abandonné à Port-Réal en pleine crise. 😉

    Le complot avait apparemment pour objectif de démettre Aegon III (considéré comme un roi fantoche) pour mettre sur le Trône un Viserys débarrassé de sa femme lysienne, donc libre de se remarier.

    Alors ça, c’est juste une possibilité, une explication, une théorie autour des événements du siège secret. Et bien qu’elle soit cohérente, c’est la théorie la plus « complotiste » de toutes celles qu’on peut avancer et pas forcément la plus crédible à mon sens. (Après, nous sommes dans un roman. On s’arrange avec la crédibilité 😉 ).
    On peut avoir une lecture de l’événement beaucoup moins conspirationniste : un groupe de personnes détestant les Lysiens (qui gagnent pourtant en pouvoir et en influence), se défiant de la Main du Roi Thaddeus Rowan, craignant pour leur roi Aegon III et pour l’avenir des Sept Couronnes, qui s’entretiennent entre eux dans leurs soupçons et qui sont liés par leur histoire (les personnes nommées par Unwin Peake … mais pas que). Arrive plusieurs événements rapprochés qui débouchent sur une situation de crise : empoisonnement d’Aegon III (qui désigne les Lysiens comme coupable), mort progressive des autres régents (Manfryd Mouton et Corwyn Corbray, qui ne laissent plus que Munkun, un mestre, face à Thaddeus Rowan, un lord, qui est en plus Main du Roi … l’organisation de la hiérarchie sociale de Westeros fait que Munkun n’est pas en mesure, seul, d’être un contrepouvoir efficace contre Rowan), succession compliquée de Jeyne Arryn (très mal gérée par Rowan), faillite de la banque Rogare qui entraîne la faillite des nobles et des marchands ouestriens.
    Dès lors, ce groupe de gens, voulant protéger le roi et le royaume contre un supposé complot lysien, vont se servir de leurs propres amitiés et de leur propre réseau (Tessario agit moins par conviction que par appât du gain) pour faire contre-pouvoir : ils arrêtent les Lysiens, arrêtent la Main du Roi, tentent d’arrêter Larra … Mais échouent et se retrouvent finalement accusés de crimes (complot, trahison, empoisonnement de Gaemon) qu’ils n’ont jamais vraiment commis, à cause des paroles isolées et malheureuses de certains conjurés, probablement obtenue sous la torture, qui laisse échapper leur ressentiment contre le roi (Gareth Long), la reine (Lucinda Penrose), ou qui s’étaient montés la tête quand à l’objectif final que leur action pourrait avoir (faire épouser une ouestrienne à Viserys, comme l’espèrent Priscella Verraz et septon Bernard).

    La seule « preuve » qu’on puisse avancer pour imaginer que le complot visait réellement à mettre Viserys sur le trône avec une épouse ouestrienne, c’est la confession de septon Bernard (traité de « pious fool » par Champignon, pour te faire plaisir, dndm, ce qui a sauté à la traduction, pour devenir un « pieux imbécile ». ^^)
    « L’intention avait toujours été que lady Larra meure avec ses frères, dit-il, de façon que Viserys soit libre de prendre une reine ouestrienne convenable.. »

    Egaré par sa bigoterie et sa bêtise naturelle, septon Bernard aurait-il pu mal comprendre, ou surinterprété l’objectif que se donnait les conjurés ? Utilise-t-il une formule malheureuse ? Ou nous révèle-t-il le véritable but de la conspiration ? A chacun de se faire son avis. 😉

    Pour moi, la réponse est assez claire : le siège secret (et les événements qui le précède ou l’entoure) est le fait d’un ensemble de personnes, d’une foultitude d’acteurs différents (qui sont tout à la fois « pièces » et « joueurs » dans cette histoire ^^), chacun défendant ses objectifs personnels. Bien qu’ils collaborent les uns avec les autres, chacun le fait pour ses propres raisons : il n’y a pas un seul plan unique, visant à un objectif bien défini qui fait consensus. Il y a une masse d’intérêts particuliers qui se conjuguent autour d’un événement fédérateur, mais sur lequel chacun transpose ses rêves et ses espoirs (et dans le lot, certains espèrent effectivement un changement de roi, car le roi ne fait jamais l’unanimité ^^).

    (Pour ceux qui ne sauraient pas, ou qui découvriraient ces messages tardivement, je remets le lien vers la discussion concernant l’homme de l’ombre qui aurait rendu le siège secret possible. 😉 )

    J’en profite pour mettre ici une réflexion, publiée sur l’autre fil, et qui vient étayer l’idée que Cassandra pourrait être liée à la tentative d’empoisonnement qui a vu périr Gaemon, puisque ça a plus sa place ici ^^

    D’ailleurs, d’un point de vue purement littéraire (je ne prétends donc pas qu’il s’agisse d’un indice probant 😉 ) … On remarquera qu’au cours du procès des trois dames, il y en a une qui est littérairement (donc indirectement) reliée aux larmes de Lys :

    When Willam Stackspear suggested that perhaps she was part of the reward the Volantene had been promised, Lady Cassandra burst into tears.

    C’est sans doute anodin, bien sûr … Mais perso, ça me rappelle un peu la confession larmoyante de Lysa Arryn :

    « There’s no cause for all these tears. »
    « Tears, tears, tears, » she sobbed hysterically. « No need fort tears . . . but that’s not what you said in King’s Landing. You told me to put the tears in Jon’s wine, and I did.

    #101965
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2386

    Allez, version longue.

    Je mets ça ici, mais ça pourrait tout aussi bien aller dans le topic “Le printemps Lysien – Un homme dans l’ombre”. Sauf que justement, le but ici est de voir si notre homme dans l’ombre ne serait pas une femme. ^^

    Version longue en fait sans Borros (qui fera l’objet d’un autre fil), mais avec tout un casting de personnages.

    Casting que l’on va séparer en trois: le réseau Unwin Peake, l’entourage de Cassandra Baratheon, et ceux qui ne sont apparemment pas vraiment affiliés aux réseaux ci-dessus.

    Non affiliés:

    • Grand Mestre Mukun
    • Ser Marston Waters, Lord Commandant de la Garde Royale (et brièvement Main du Roi durant cette période)
    • Thaddeus Rowan, régent puis Main du Roi, accusé de trahison, blanchi plus tard. Beau-frère de Cassandra Baratheon.

    Réseau Unwin Peake:

    • Ser Mervyn Flowers de la Garde Royale, demi-frère d’Unwin Peake, amant de Cassandra Baratheon
    • Tessario le Tigre, Chef des gardes de la Main Thaddeus Rowan, mais homme d’Unwin Peake à la base, amant de Cassandra Baratheon
    • Septon Bernard, conseiller spirituel de la cour, cousin d’Unwin Peake, et on le verra, peut-être amant de Cassandra Baratheon
    • Lord George Graceford, sire de Sacrelieu, Lord Confesseur… Et allez, pouquoi pas, amant de Cassadra Baratheon?
    • Lady Clarice Osgris, tante veuve de lord Unwin Peake, superviseuse des dames de parage de la reine
    • Ser Amaury Peake de la Garde Royale, neveu d’Unwin Peake
    • Ser Gareth Long, ex- maître d’armes à Stellepique, maître d’armes du Donjon Rouge
    • Ser Lucas Bonleu, commandant du Guet de Port-Réal ;
    • Ser Victor Risley, Justice du Roi, ancien Chausse-trappe ;

    Entourage de Cassandra Baratheon:

    • Ser Mervyn Flowers de la Garde Royale, demi-frère d’Unwin Peake, amant de Cassandra Baratheon
    • Tessario le Tigre, Chef des gardes de la Main Thaddeus Rowan, mais homme d’Unwin Peake à la base, amant de Cassandra Baratheon
    • Septon Bernard, conseiller spirituel de la cour, cousin d’Unwin Peake, et on le verra, peut-être amant de Cassandra Baratheon
    • Lord George Graceford, sire de Sacrelieu, Lord Confesseur… Et allez, pouquoi pas, amant de Cassadra Baratheon?
    • Lady Clarice Osgris, tante veuve de lord Unwin Peake, superviseuse des dames de parage de la reine
    • Lady Lucinda Penrose, dame de parage de la reine
    • Lady Priscella Hogg, dame de parage de la reine
    • Ellyn Baratheon, soeur de Cassandra, dame de parage de la reine
    • Floris Baratheon, soeur de Cassandra, dame de parage de la reine puis femme de Thaddeus Rowan.
      Thaddeus Rowan, régent puis Main du Roi, son beau-frère.

    Remarquez que le réseau Uwin Peake et l’entourage de Cassadra Baratheon ont très directement cinq noms en communs (les cinq premières lignes), dont deux hommes que Cassandra désigne comme ses amants (Mervyn Flowers et Tessario le Tigre), et deux autres que j’ajoute parce qu’avec un peu de fanfics, comme on le verra, ils l’étaient peut-être. Et que j’ai mis Thaddeus Rowan à la fois en “non-affilié” et en “entourage de Cassandra Baratheon”.

    Et notons également que Unwin Peake et Cassandra Baratheon ont de facto le même objectif: se marier / marier leur fille au roi.

    La blague est là: dans cette histoire, on a deux personnes qui concourent pour le même lot, ont le même objectif…. Mais ont aussi les mêmes hommes de main!

    Et si l’histoire retient Unwin Peake comme probable coupable, personne ne se souvient de Cassadra. Mais que donne l’histoire du point de vue de Cassandra, et quand on met ensemble la petite et la grande histoire, façon Stéphane Bern?

    Début 131

    Aegon II est assassinée (probablement par Larys Fort et Corlys Velaryon), tout un tas de types qui en savent un peu trop meurent en même temps – mais ce n’est pas ce qui nous intéresse ici.
    Ce qui nous intéresse, c’est la fiancée d’Aegon II: Cassandra Baratheon.
    Lorsqu’elle apprend qu’elle ne sera pas reine, Cassandra Baratheon se met à pleurer.

    Fin de la Danse des Dragons. Aegon III est le nouveau roi. 131, mois 7 jour 7, Aegon III va épouser la princesse Jaehaera Targaryen (fille d’Aegon II), solution politique qui réconcilie les deux camps et arrange tout le monde.
    Tout le monde sauf Cassandra Baratheon, qui voulait être reine.

    Cassandra et ses soeurs Floris et Ellyn Baratheon sont envoyées à Port-Réal pour servir d’otages et de dames de compagnie de la nouvelle reine des Sept Couronnes, Jaehaera Targaryen. Elles voyagent en fait ensemble: Jaehaera Targaryen, pendant la Danse des Dragons, avait été cachée à Accalmie.

    De quoi crever de jalousie. Cassandra est une femme faite, une ambitieuse, une décidée, alors que la reine est une fillette brisée par les événements traumatiques qu’elle a vécus.

    Selon Munkun,

    “La fillette mouille son lit la nuit et verse des pleurs inconsolables quand on lui adresse des remontrances. Ses propres dames [donc les soeurs Baratheons, entre autres] disent qu’elle a huit ans, mais paraît plus près de quatre. Si, pour le mariage, je n’avais pas additionné son lait de bonsomme, je suis convaincu que l’enfant se serait effondrée au cours de la cérémonie”

    Vient l’heure du Loup. Cregan Stark en en rogne, des têtes tombent. Larys Fort est exécuté. Larys Fort était fiancé a Floris Baratheon, soeur de Cassandra. Floris ne sera pas dame d’Harrenhal. L’histoire ne dit pas comment elle vit cela.

    132, Unwin Peake devient régent
    132, les régents veulent marier Baela Targaryen à Thaddeus Rowan, mais celle-ci refuse, s’enfuit, se marie avec Alyn Velaryon. Pour ne pas vexer Thaddeus, on lui propose un lot de consolation: Florys Baratheon. La petite soeur de Cassandra. Pourquoi marier la petite soeur avant l’ainé? Bonne question.
    Pour Florys Baratheon, ce n’est pas forcement un mariage de rêve: Thaddeus est gentil, mais vieux, moche, deux fois veuf…
    133, Aegon III veut faire de Thaddeus Rowan sa Main, mais Unwin Peake s’impose comme Main. Thaddeus Rowan, abonné des lots de consolation, devient Régent.

    133, la reine Jaehaera meurt dans des circonstances mystérieuses (chute du haut de sa fenêtre).

    Parions ici que c’est en fait Cassandra Baratheon qui a convaincu Mervyn Flowers (censé protéger la reine à ce moment) et Tessario le Tigre (qui la balance par la fenêtre) de faire le coup. Aigrie d’avoir perdu son opportunité de devenir reine à la mort d’Aegon II, devenue simple dame de compagnie d’une reine qu’elle juge gamine, ridicule, elle a reporté son amertume sur Jaehaera… et en la faisant tuer, espérait devenir la nouvelle reine.

    Peu après le décès de la petite reine, les nobles proposent les filles de leur maison comme nouvelles épouses potentielles pour le jeune roi Aegon III Targaryen. Florys, la plus jolie des filles Baratheon, est déjà mariée, mais Lady Elenda Baratheon propose ses filles Cassandra et Ellyn, arguant que “Cassandra a déjà été promise à Aegon II et qu’elle est disposée à servir comme reine”.

    Pendant ce temps, Tessario le Tigre oblige le Fou champignon à répandre des rumeurs désobligeantes contre les différentes prétendantes. Différentes prétendantes à qui il arrive différentes bricoles.

    Tout cela est connu ; ce qui va suivre à présent n’est que rumeurs. Car on a dit qu’alors même qu’il attendait l’arrivée de sa fille, Unwin Peake se mit également en devoir de saper, calomnier, dévoyer et souiller les damoiselles qu’il voyait comme les plus probables rivales de sa fille. On entendit de nouveau suggérer que Cassandra Baratheon avait poussé la petite reine à la mort, et les méfaits de certaines autres jouvencelles, réels ou imaginaires, devinrent un sujet courant de ragots à la cour. L’attrait d’Ysabel Staunton pour le vin fut ébruité, le récit de la défloraison d’Elinor Massey fut conté et re-conté, on assura que Rosamund Darry dissimulait sous son corsage six tétons (soi-disant parce que sa mère aurait couché avec un chien), Lyra Fengué fut accusée d’avoir étouffé un de ses frères au berceau dans une crise de jalousie, et on assura que les « trois Jeyne » (Jeyne Petibois, Jeyne
    Mouton et Jeyne Merryweather) aimaient à revêtir des atours d’écuyer pour rendre visite aux maisons de passe bordant la rue de la Soie, afin d’y embrasser et d’y caresser les femmes comme si elles étaient toutes trois des garçons. Toutes ces calomnies vinrent aux oreilles du roi, certaines des propres lèvres de Champignon, car le fou reconnaît avoir été payé « une coquette somme » pour empoisonner l’esprit d’Aegon III contre ces jouvencelles et d’autres encore. Le nain partageait souvent la compagnie de Sa Grâce à la suite du décès de la reine Jaehaera. Bien que ses facéties ne puissent dissiper la morosité du souverain, elles enchantaient Gaemon Cheveux-Pâles, aussi Aegon le faisait-il souvent venir pour le plaisir du garçonnet. Dans son Témoignage, Champignon explique que Tessario le Pouce lui laissa le
    choix entre « l’argent ou l’acier » et « à ma grande honte, je le priai de ranger sa dague au fourreau et m’emparai de cette jolie bourse dodue ».

    Tessario nous est alors présenté comme l’homme d’Unwin Peake. Mais martelons-le: il est aussi l’amant de Cassandra Baratheon.
    Quand aux mésaventures des prétendantes… Entre Unwin Peake, Cassandra Baratheon, les milliers d’autres prétendantes et les dangers des voyages, va savoir qui est responsable de quoi, vu que là toutes les jouvencelles des Sept Couronnes et leurs pères ont le même objectif: mettre le grappin sur le Roi. Et s’il faut pour cela dézinguer la concurrence…

    Ni Cassandra ni Ellyn Baratheon ne sont finalement choisies par Aegon III: c’est Daenera Velaryon, une gamine de six ans, qui remporte le gros lot. Choix proclamé avec enthousiame par Gaemon Cheveux-pâles.

    le roi Aegon fit venir son jeune échanson, Gaemon Cheveux-Pâles. C’est à lui que revint l’honneur d’effectuer la proclamation. « Sa Grâce épousera lady Daenaera de la maison Velaryon!» clama avec enthousiasme Gaemon.

    Encore raté, se dit Cassandra. Encore rageant.

    Peu de temps après, Alyn Velaryon revient de son grand voyage, avec une grosse surprise: le prince Vyseris, bien vivant, sa femme Larra Rogare de Lys, et tous les Rogare en bonus.

    Unwin Peake, Main du Roi, en a marre:

    Pour lord Unwin Peake, cela sembla une nouvelle rebuffade humiliante. Survenant si vite après la foire au bétail du Jour de la Jouvencelle et le rejet de sa fille Myrielle par le roi en faveur de la petite Daenaera, c’était plus que son orgueil n’en pouvait souffrir. Peut-être sa seigneurie crut-elle pouvoir
    ployer ses collègues régents à sa volonté en menaçant de démissionner comme Main du Roi ? En fait, le conseil accepta sa démission avec empressement et nomma à sa place lord Thaddeus Rowan, solide, honnête et bien considéré.

    Unwin Peake se retire dans ses terres, mais laisse son réseau en place. Thaddeus Rowan, régent et mari de Florys Baratheon, le remplace.

    135, Florys, femme de Thaddeus Rowan, meurt en couches. Cassandra Baratheon perd une soeur (et possiblement une amie et très proche confidente, voir quelqu’un qui aurait pu influencer la Main en lui suggérant de marier Aegon III à sa soeur Cassandra?).

    135, très peu de temps après, empoisonnement de la tourte aux pommes qui est sur la table royale. “Par bonheur, le roi n’avait jamais été particulièrement friand de sucreries”: Aegon III n’en mange pas. Gaemon Cheveux-pâles meurt (ça, c’était pour avoir proclamé reine une gamine de six ans et pas moi”, peut se dire Cassandra). Daenaera Velaryon est à deux doigts de mourir, mais est sauvée par Munkun. Encore raté! Dommage, Cassandra…

    Différents suspects sont torturés, aucune confession n’est utilisable, ce qui met en rogne Thaddeus Rowan. Qui est le Lord Confesseur qui n’arrive pas à avoir de confession utilisable? George Graceford. S’il couchait avec Cassandra Baratheon, il a pu en fait savoir la vérité, mais la cacher…

    135 toujours, pas longtemps après: le siège secret du Donjon Rouge.

    Profitant de la chute de la maison Rogare, ça complote au Donjon Rouge.
    Mais qui complote exactement?
    La banqueroute de la Banque Rogare a des répercussions de Lys à Westeros, mais c’est un fait économique, pas un complot.
    Que les deux Rogare présents à Port-Réal soient mis aux arrêts dans des conditions confortables, en fait, c’est relativement normal:

    Au Donjon Rouge, le tenancier de bordel et le banquier furent tous deux emprisonnés dans la tour de la Main ; leur parenté avec l’épouse du prince Viserys leur épargnait pour l’heure l’horreur des cellules noires. Initialement, tout le monde supposa que c’était la Main qui avait ordonné leur arrestation.

    Et nous pouvons penser que pour le coup, “tout le monde” avait raison: ces deux arrestations ont bien été ordonnées par la Main, Thaddeus Rowan.

    Et elles sont exécutées par Lucas Bonleu (Manteaux d’or) et Marston Waters et deux autres gardes royaux. Qui, donc, suivent les ordres de Thaddeus Rowan jusque là.

    C’est “quelques heures plus tard / le soir même” que ça se gâte: Thaddeus Rowan est lui-même arrêté. Par qui?

    Cette erreur ne persista que quelques heures, car ce même soir lord Rowan en personne alla rejoindre les Rogare en captivité. Les Doigts, censés être les protecteurs de la Main, ne firent rien pour le défendre. Quand ser Mervyn Flowers pénétra dans la salle du conseil pour conduire sa seigneurie en prison, Tessario le Tigre ordonna à ses hommes de laisser faire.

    Les deux amants de Cassandra Baratheon.
    Les deux même qui sont suspectés d’avoir tué la reine Jaehaera Targaryen.
    Et on a là le même ballet, mais avec les rôles inversés.
    Mervyn Flowers, garde royal, devait protéger la famille royale: il s’écarte pour laisser Tessario le tigre tuer la reine.
    Tessario le Tigre, garde de la Main, doit protéger Thaddeus Rowan: il s’écarte pour laisser Mervyn Flowers arrêter Thaddeus Rowan.
    En fait, ces deux événements ne peuvent se produire ainsi que si ce sont ces deux personnes-là qui, à ces moments-là, sont en postes. Mettez un garde loyal à la place de Mervyn Flowers, et la reine ne meurt pas. Mettez un garde loyal à la place de Tessario, et Thaddeus n’est pas arrêté (ou pas si facilement, en tout cas).

    Tous ceux qui sont arrêtés ensuite sont des proches de Thaddeus Rowan: cousins, maisonnée, chevaliers de.

    Marston Waters est nommé nouvelle main du Roi. Par qui? Eridan l’a pointé: Munkun, vu que c’est le dernier régent.
    Pourquoi Munkun fait-il ça? Contraint et forcé? Pourquoi Marston Waters? Pour justement éviter de nommer Amaury Peake ou Mervyn Flowers? Parce que c’est logique, vu qu’il est Lord Commandant? Difficile à dire.

    Dans tous les cas, cette option avancée plus tard dans Feu & Sang me parait juste:

    À ce jour, certains affirment que ser Marston n’était qu’un instrument, un simple et honnête chevalier utilisé et abusé par des hommes plus subtils que lui.

    Et quand plus tard plusieurs comploteurs accuseront Marston Waters d’avoir été avec eux depuis le début, ça ressemble plus à des déclarations de types qui cherchent à salir la réputation de celui qui a tut fait foirer, ou à se dédouaner sur un mort, qu’à des accusations crédibles.

    Revenons à notre timeline. La nuit va / vient de tomber. Marston Waters vient d’être nommé main du Roi, et Ser Amaury Peake de la Garde Blanche tente d’arrêter Larra Rogare avec d’autres gardes.

    Viserys les mets en garde que cela ne se fera pas, puis laisse le pont-levis à Sandoq L’Ombre, gigantesque garde du corps de Larra de Lys, qui fait un carnage. On voit à l’utilité d’un garde du corps fidèle. En fait, Jaheaera Targaryen ou Thaddeus Rowan auraient eu un Sandoq L’Ombre sous la main, Cassandra n’aurait pas du tout eu les coudées aussi franches.

    Ceci dit, Gyldayn, s’appuyant sur Chanpignon, nous raconte un Sandoq l’Ombre invincible qui dégomme tous ses adversaires seul sur le Pont-Levis. Il semble bien que la bataille ait en fait impliqué les six autres lysiens présents dans le donjon rouge, et fait un prisonnier, un chevalier de la Garde Royale:

    “Ser Raynard Ruskyn était prisonnier, ayant été submergé sous le nombre et blessé par les Lysiens au tout début du défi du roi.”

    Ce même Raynard Ruskyn n’apparait ensuite que deux fois:
    Quand Marston Waters se retourne contre les comploteurs:

    Ser Marston choisit d’affronter personnellement Mervyn Flowers. « Nous sommes tous deux des bâtards, et des frères jurés, de plus », l’entendit-on confier à ser Raynard Ruskyn.

    Puis quand les nouveaux conseillers du Roi font de lui le nouveau commandant de la Garde Royale.

    Revenons sur le Pont-Levis. Ser Amaury Peake meurt là, avec d’autres gardes.
    Le Roi, sa reine, son frère Viserys, sa femme Larra se retranchent dans le Donjon Rouge.
    La nuit passe.

    Jour 1 du siège secret, qui en durera 18 jours.

    Marston Waters, Lord Commandant des Manteaux blancs et toute nouvelle Main du Roi, ne comprend rien à ce qui se passe. On lui a dit qu’il y avait une conspiration contre le petit Roi menée par Thaddeus Rowan: du coup, il fait ce qu’il faut pour protéger Aegon III. Mais Aegon III a peur de lui et est retranché dans le Donjon Rouge. Marston Waters parlemente, se met même à genoux, mais rien n’y fait, le roi ne sort pas.

    Le reste du Donjon Rouge se trouvait entre les mains de ser Marston Waters et de sa Garde Royale, tandis que, hors les murs, ser Lucas Bonleu et ses Manteaux d’Or gardaient une emprise solide sur Port-Réal. Tous deux se présentèrent le lendemain matin devant la Citadelle, pour prier le roi de quitter son sanctuaire. « Votre Grâce nous fait grand tort de penser que nous lui voulons du mal, déclara ser Marston tandis qu’on remontait de la douve les cadavres des hommes qu’avait occis Sandoq. Nous avons seulement agi pour protéger Votre Grâce des faux amis et des traîtres. Ser Amaury avait juré de vous protéger, de donner sa vie pour la vôtre au besoin. Il était votre homme léal, ainsi que je le suis. Il ne méritait pas un pareil trépas, aux mains d’un pareil animal. »
    Le roi Aegon resta impavide. « Sandoq n’est pas un animal, répondit-il du haut des remparts. Il ne peut pas parler, mais il entend, et il obéit. J’ai ordonné à ser Amaury de s’en aller, et il a refusé. Mon frère l’a averti de ce qui se passerait s’il avançait au-delà de la hache. Les voeux de la Garde Royale comprennent l’obéissance, me semblait-il.
    — Nous avons juré d’obéir au roi, sire, en vérité, répondit ser Marston, et quand vous serez un homme fait, mes frères et moi nous jetterons volontiers sur nos épées si vous nous en donnez l’ordre. Tant que vous restez un enfant, toutefois, nous sommes tenus par notre serment d’obéir à la Main du Roi, car la Main parle avec la voix du roi.
    — Ma Main est lord Thaddeus, insista Aegon.
    — Lord Thaddeus a vendu votre royaume à Lys et devra en répondre. Je vous servirai comme Main jusqu’au moment où sa culpabilité ou son innocence seront prouvées. » Ser Marston tira son épée du fourreau, mit un genou en terre et ajouta : « Je jure sur mon épée à la vue des dieux et des hommes que nul ne vous portera atteinte tant que je serai à vos côtés. »

    Rien n’y fait, le roi reste enfermé.
    Marston Waters pourrait lancer un assaut pour reprendre le Donjon Rouge. Il ne le fait pas, ce qui a posteriori étonne certains commentateurs et historiens. Pourquoi? Parce que ce serait mettre en danger le Roi, et qu’il croit sincèrement protéger le Roi.

    Grand Mestre Munkun tente de venir convaincre le Roi, Septon Bernard aussi, rien n’y fait. Et puis:

    Au matin du douzième jour du siège secret, Thaddeus Rowan fut amené, enchaîné, pour confesser ses offenses.

    Devant lui, Septon Berard l’accuse de mille choses, qu’il confirme. Puis Viserys et Aegon III du haut des remparts lui posent des questions toujours plus risibles, et il confirme toujours, parce qu’il a été bisé par la torture, et qu’il est prêt à tout confirmer, y compris la chute de Valyria.

    Je vous avais dit qu’on reparlerait de Thaddeus Rowan. Pourquoi Graceford l’a torturé ainsi? Pour obtenir de faux aveux, certes.
    Mais sa belle-soeur Cassandra Baratheon n’a-t-elle pas oeuvré d’une façon ou d’une autre contre lui, parce qu’elle lui en voulait, quelque part, de la mort de sa soeur, qui a eu lieu très peu de temps avant? Ou parce que son enquête sur l’empoisonnement de la tourte aux pommes avait abouti (et qu’il l’avait couverte parce qu’elle était la soeur de sa défunte femme), ou risquait d’aboutir (et donc qu’il était dangereux)?
    On ne sait pas quelles étaient les relations entre Cassandra et sa soeur Florys, et c’est bien dommage, mais il y a sûrement là quelques pièces du puzzle.
    On ne sait pas non plus quelles étaient les relations entre Graceford et Cassandra. Mais on sait que Cassandra a couché avec deux des principaux comploteurs. Et côté Graceford,

    “Champignon raconte que George Graceford et elle [Clarice Osgris] étaient amants, et suggère que la torture émoustillait tellement sa seigneurie qu’elle allait parfois rejoindre le lord Confesseur dans les cachots pour l’assister dans son ouvrage”.

    Clarice Osgris, superviseuse des dames d’atour de la reine. Que les enquêteurs, ensuite, aimeraient beaucoup impliquer, mais que aucundes accusés necite jamais, y compris Graceford. Et si Champignon avait la bonne rumeur, mais la mauvaise femme? Ou si Graceford couchait avec les deux?

    Revenons à Thaddeus Rowan et à ses aveux ridicules face au Donjon Rouge.
    Le vent tourne.
    En fait, ces aveux sont tellement risibles que Marston Waters se sent obligé de changer de camp, et arrête pas mal de comploteurs.

    En commençant par Graceford, qui balance tout le monde:

    Il ne se révéla pas nécessaire de soumettre le lord Confesseur à la torture ; la seule vision des instruments suffit à lui faire avouer les noms des autres conspirateurs. Parmi ceux qu’il dénonça figuraient les défunts ser Amaury Peake et ser Mervyn Flowers de la Garde Royale, Tessario le Tigre, septon Bernard, ser Gareth Long, ser Victor Risley, ser Lucas Bonleu des manteaux d’or, avec six des sept capitaines des portes de la ville, et même trois des dames de la reine.

    Lucas Bonleu et certains Manteaux d’Or meurent quand on tente de les arrêter. Trois capitaines réussissent à s’enfuir.

    Une courte et sauvage bataille se livra à la porte des Dieux quand on vint chercher Lucas Bonleu, laissant neuf morts, parmi lesquels Bonleu lui-même. Trois des capitaines accusés s’enfuirent avant qu’on puisse les arrêter, avec une douzaine de leurs hommes.

    Mervyn Flowers blesse Marston Waters, tente de s’enfuir, meurt battu à mort en tenant de prendre un cheval. La blessure de Marston Waters est déclarée mortelle par le Grand Mestre Munkun, et Marston meurt.

    ser Marston Waters, ne lui survécut pas longtemps. On le retrouva dans la Tour de la Blanche Épée, dans une flaque de son sang et on le transporta devant le Grand Mestre Munkun qui l’examina et déclara la blessure fatale. Bien que Munkun l’ait soigné de son mieux et lui ait donné du lait de pavot, Waters expira cette même nuit.

    Et là on apprend que:

    Lord Graceford avait également cité ser Marston parmi les conspirateurs, soutenant que « ce foutu tourne-casaque » était avec eux depuis le début, une accusation que Waters n’était plus là pour démentir.

    Le timing des noms balancés et des aveux est probablement important: Graceford, apparemment, balance tout le monde sans même qu’il n’y ait besoin de le torturer, donc cela ne prend pas beaucoup de temps. Suite à ces aveux Marston Waters discute avec Raynard Ruskyn:

    Ser Marston choisit d’affronter personnellement Mervyn Flowers. « Nous sommes tous deux des bâtards, et des frères jurés, de plus », l’entendit-on confier à ser Raynard Ruskyn.

    Puis il va tenter de l’arrêter, est blessé, agonise, et meurt dans la nuit. [test: Si tu n’es pas Eridan et que tu as lu jusque là, fais coucou. Sinon, Coucou Eridan!]

    Mais Graceford ne cite Marston Waters qu’une fois celui-ci mort. Donc après cette nuit. Plusieurs heures après sa première série d’accusations.

    Après, la première phrase d’accusation dit aussi:

    Parmi ceux qu’il dénonça figuraient les défunts ser Amaury Peake et ser Mervyn Flowers de la Garde Royale,

    Donc si on part du principe que tout est juste et exacte là-dedans (risqué, pour un document historique de ce type, je sais) Mervyn Flowers était aussi déjà mort, ce qui placerait ces aveux après le combat Flowers-Waters.

    Bref. On peut discuter. Je choisis de penser que Graceford n’a impliqué Marston Waters que dans un second temps, par vengeance, et que celui-ci était innocent.

    Revenons à notre liste d’accusés, et voyons quelles étaient leurs motivations, leur probable culpabilité, et ce qui leur arrivera.

    • Marston Waters, décédé sur la table d’opération de Grand Mestre Munkun [innocent, je dis ]
    • Ser Amaury Peake, décédé sur le pont-levis face à Sandoq l’Ombre [ptête coupable, ptête innocent, les deux versions marchent]
    • Ser Mervyn Flowers de la Garde Royale, décédé en s’enfuyant [coupable. Motivation: amant de Casandra Baratheon]
    • Ser Lucas Bonleu des manteaux d’or (mort en tentant de s’enfuir), avec six des sept capitaines des portes de la ville (trois capitaines réussissent à s’enfuir, donc trois sont morts ou capturés) [coupable, mais pourquoi? Argent?]
    • Tessario le Tigre, arrêté, torturé [coupable. Amant de Cassadra Baratheon, et en plus un mélange de vengeance et d’intérêt]

    Le plus franc des conspirateurs fut Tessario le Pouce. Il avait agi pour l’or, des filles et la vengeance. Roggerio Rogare l’avait banni de la Sirène pour avoir frappé une de ses putains, aussi avait-il exigé comme prix le bordel et la virilité de Roggerio, et on les lui avait promis.

    • Ser Gareth Long [Coupable ; lui et Aegon III se détestent, Ser Gareth Long étant un maitre d’Armes méga bourrin qui faisait fouetter Gaemon pour punir Aegon III d’être si nul épée à la main]

    Ser Gareth Long fut le plus disert, clamant qu’Aegon III était une chiffe molle incapable de tenir une épée, et moins encore de siéger sur le trône de fer.

    • Septon Bernard [Coupable. Mais sa motivation était-elle seulement la foi?]

    Septon Bernard , l’un des comploteurs, “plaida du point de vue de sa Foi : les Lysiens et leurs excentriques dieux étrangers n’avaient pas leur place dans les Sept Couronnes. L’intention avait toujours été que lady Larra meure avec ses frères, dit-il, de façon que Viserys soit libre de prendre une reine ouestrienne convenable.”

    L’argument de la foi, ok. Mais je ne comprends pas le châtiment : “Bernard fut castré et condamné à se rendre pieds nus de Port-Réal à Villevieille, sa virilité suspendue à son cou.”
    Pourquoi castrer un septon, qui a fait voeu de chasteté? Pourquoi lui suspendre le service trois-pièces sous le nez pendant une marche expiatoire? Quelle logique à cette peine, pour un complot? N’avait-il vraiment agi que pour des raisons le liant à sa Foi? Ou a-t-il, lui aussi, couché avec Cassandra Baratheon?

    • Ser Victor Risley, Justice du Roi [Jure son innocence]

    Il demande un duel judiciaire contre son principal accusateur, Ser Gareth Long, maître d’arme du Roi, donc l’une des meilleures lames du royaume. Évidemment, il meurt. Vu ce qui est raconté, il semble qu’il y avait bisbille entre les deux:

    Ser Gareth Long, premier et principal de ceux qui avaient cité Risley comme partie prenante du complot, fut donc ramené à la cour pour l’affronter. «Tu as toujours été un sombre imbécile, Victor », commenta ser Gareth, quand on plaça sa flamberge entre ses mains. L’ancien maître d’armes expédia prestement l’ancien bourreau.

    • Trois des dames de la reine (Cassandra Baratheon, Lucinda Penrose, Priscella Hogg).

    Les cas les plus troublants furent ceux de ces trois femmes qui étaient accusées, toutes dames de haute naissance et au service de la reine. Lucinda Penrose (celle qu’on avait agressée alors qu’elle chassait au faucon, avant le bal du Jour de la Jouvencelle) reconnut avoir souhaité la mort de Daenaera, disant : « Si mon nez n’avait pas été fendu, c’est elle qui aurait été à mon service, et non moi au sien. Aucun homme ne voudra plus de moi, désormais, à cause d’elle. » Cassandra Baratheon confessa qu’elle avait souvent partagé son lit avec ser Mervyn Flowers et parfois, sur la demande de ser Mervyn, avec Tessario le Tigre, « mais uniquement quand il me le demandait ». Lorsque William Gerblance suggéra qu’elle faisait peut-être partie de la récompense promise au Volantain, lady Cassandra éclata en sanglots. Cependant, même sa confession pâlit auprès de celle de lady Priscella Verraz, une fille de quatorze ans, triste et quelque peu simple d’esprit, trapue et courtaude, au visage quelconque, qui, on ne savait comment, avait conçu l’idée que le prince Viserys l’épouserait, pourvu seulement que Larra de Lys meure. « Il sourit chaque fois qu’il me voit, exposat‑elle à la cour, et une fois, en me croisant dans l’escalier, son épaule a frôlé ma poitrine. »

    Ce qui est intéressant, c’est l’ambiance générale que l’on perçoit chez les suivantes de la Reine: du ressenti, de l’envie, de la jalousie ressassée. Toutes se voient reine, se veulent reine, s’estiment meilleure reine potentielle que la reine en place. Et dans le microscosme des antichambres de la reine, elles se montent probablement la tête les unes les autres.

    Mais si Lucinda Penrose dit “qu’aucun homme ne voudra jamais d’elle”, si Priscella Hogg est une simplette rêveuse, Cassandra Baratheon, elle, est une femme faite, séduisante, pas encore mariée (alors que sa soeur l’a été deux ans plus, tôtn, est tombée enceinte, et vient de mourir, événements qui rappelle que, hé, la vie est courte, faut en profiter), et elle a une vie sexuelle active (elle avoue avoir couché Mervyn Flowers et Tessario le Tigre).

    Les femmes sont ensuite condamnées à des peines de femmes (entrée dans les ordres, mariage forcé).

    Mais en fait je ne comprends pas ce qu’on leur reproche concrètement, à part de l’envie. Elles voulaient la place de la reine, ok. Mais qu’on t-elles fait concrètement? Je ne vois pas trop. Même Cassandra Baratheon. Elle a couché avec deux traîtres, ok. Mais en quoi ça l’implique dans le complot, concrètement? A-t-on arrêté toutes les prostituées avec qui Tessario a couché dans sa vie?

    Alors que si on part du principe que Cassandra voulait une fois de plus devenir reine… En dégageant Aegon III, sa femme , et Lady Larra Rogare du tableau, Cassandra pouvait ce coup-ci espérer se marier à Viserys et devenir reine… On peut la mettre plus ou moins à l’origine du complot.

    Quel rôle joue-t-elle dans toute cette histoire menant au siège secret? Difficile à dire. J’aurai bien envie de la caster en mastermind, finalement. Profitant de la chute de la maison Rogare, voyant que les deux frères Rogare sont arrêtés, elle convainct Mervyn Flowers et Tessario le Tigre d’arrêter Thaddeus Rowan (qu’elle déteste parce qu’à cause de lui sa soeur vient de mourrir) et Larra Rogare. On peut se dire qu’elle n’est somme toute qu’une jeune femme frustrée un brin manipulatrice, et qui n’a pas de quoi convaincre autant de monde (ni pouvoir, ni honneur à promettre, ni argent, ni réseau de longue date…). De ce qu’on peut avancer, grosso modo, s’il elle veut obtenir un service d’un homme, elle couche avec. Mais elle peut aussi faire des promesses du type “Quand je serai reine, je te ferai nommer Main du Roi / Lord Commandant de la Garde Royal / tu seras riche…”.

    Mais ça ne m’étonnerait pas qu’elle ait été là, pour ce dernier événement, encore un pare-feu, une marionnette, celle qui a fait semblant d’être à la tête du complot alors que d’autres (Munkun?) tiraient les fils dans l’ombre.

    Rappelons que Munkun participe aux interrogatoires et à l’enquête:

    Lord Manderly, le Grand Mestre Munkun et les régents soumirent les trois femmes à un interrogatoire serré

    Mais je ne vois pas d’intérêt direct de Munkun dans tout ça, alors que Cassandra a tout! Mobile, opportunités, moyens…

    Et comme le disait Niels dans l’autre fil, avec un brin de romantisme, ça explique pourquoi Tessario ne la balance pas: pour l’argent, il balancerait n’importe qui, y compris Unwin Peake. Mais elle n’est pas n’importe qui, il est quand même un brin amoureux, il garde le secret même sous la torture.

    Tessario est un mercenaire sans scrupule, il bosse pour celui qui paie le mieux, pas le genre a subir la torture pour couvrir un patron avec lequel il n’a aucun lien autre que financier, mais en revanche, une femme pour qui il éprouve des sentiments, là c’est une autre histoire…

    Ensuite, exit du perso de Cassandra: mariage forcée avec un nobody lointain, pour éviter qu’elle ne fomente de nouvelles trahisons (au pluriel).

    Il fut arrangé que lady Cassandra épouserait un petit chevalier nommé ser Walter Montbrun, qui régnait sur quelques arpents de terre au cap de l’Ire, depuis un château souvent décrit comme étant fait de « boue et de racines d’arbres ». Trois fois veuf, ser Walter avait fait à ses épouses précédentes seize enfants, dont treize vivaient encore. Lady Elenda avait songé que s’occuper de ces enfants et de tout fils ou fille supplémentaire qu’elle pourrait elle-même donner à ser Walter empêcherait lady Cassandra de manigancer de nouvelles trahisons. (Ce fut en effet le cas.)

    En fait, elle s’en sort plutôt bien, mais de justesse…

    Je n’ai pas parlé ici de Maris Baratheon, la seconde soeur de Cassandra, qui fera l’objet d’un autre fil avec son père. Et il y a aussi le quatrième orage: Ellyn Baratheon. On n’entend parler qu’à un moment: lors de la foire aux bestiaux, quand elle demande à un Aegon III indifférent s’il aime sa robe (selon la version polie) ou ses seins (selon sa soeur Cassandra). Ensuite, on n’en entend plus parler. Mais je me demande si on ne va pas avoir des surprises avec elles à l’avenir, elle est encore très jeune, non mariée, et il reste tout le futur tome 2 pour dans quelques années.

    Autres options pour avoir des infos supplémentaires: les confessions de Bernard, envoyés à Villevieille faire le scribe silencieux.

    Et autre mystère; que s’est-il passé juste après avec Thaddeus Rowan?

    Rowan prit la route pour son siège de Boisdoré, promettant de revenir à Port-Réal quand il aurait recouvré la santé, mais il mourut en chemin en compagnie de deux de ses fils.

    Là encore, on peut se demander ce qu’il savait, comment ces trois-là sont morts…

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #103510
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4834

    Il était temps que je réponde à ce sujet. J’ai essayé de raccourcir ma réponse … « essayé », je dis bien.

    Bon, je l’ai déjà plus ou moins dit, mais je ne suis pas convaincu. Il y a beaucoup d’éléments intéressants et je pense qu’on peut effectivement pencher pour une Cassandra qui intrigue, qui manigance … (Et qui tue Jaehaera ? qui empoisonne le gâteau ? Pourquoi pas !) Par contre, de là à l’imaginer comme cerveau d’un vaste réseau et maîtresse intrigante de tous les événements de 133 à 135 … C’est aller un peu loin. ^^

    Pour remettre une petite couche de contexte (tu en cites déjà énormément, mais ce point-là a sauté dans ton compte rendu initial) : Cassandra n’éprouve pas de ressentiment uniquement parce qu’elle n’est pas reine… Elle éprouve aussi du ressentiment parce qu’elle n’est pas dame d’Accalmie : durant toute sa vie, elle a été l’héritière présomptive de son père. Bon, certes, son statut a toujours été précaire (comme le rappelle son papounet pendant son entretien avec Aemond) : qu’il naisse un fils aux Baratheon et Cassandra perd son héritage. Mais jusque là, ne sont nées que des sœurs … Ouf ! Là-dessus, arrive la guerre : Papa fait un détour par les montagnes de Dorne avant de rejoindre Port-Réal (chemin le plus court pour éviter les dragons de Rhaenyra) alors que maman reste à la maison, enceinte. Le statut de Cassandra se retrouve menacé pour la quatrième fois … On sait jamais, avec un peu de chance, ce sera une fille … Et puis, bonne nouvelle ! Papa a fiancé Cassandra au roi Aegon II : elle va devenir reine des Sept Couronnes et si tout se passe bien, elle sera aussi dame d’Accalmie ! Cette double perspective doit la réjouir pendant quelques lunes … seulement, Papa meurt lors de la bataille de la route Royale et sept jours plus tard, Maman met au monde un garçon … Échec critique et déception : Cassandra n’hérite pas de Papa, et dans la foulée, elle apprend qu’on lui a assassiné son roi, et qu’elle ira à Port-Réal non pas comme future-reine et dame d’Accalmie, mais comme tu l’as dit, en tant que dame de compagnie de compagnie et otage (Payes ton changement de statut brutal).

    Point intéressant à relever : la famille Baratheon n’envoie pas un ou deux otages … mais bien trois : Cassandra, Ellyn et Floris. Des cinq enfants Baratheon, seul le petit lord Olyver reste à Accalmie, alors que Maris est devenue sœur du Silence. Pourquoi fournir toutes ses filles à la Couronne ? C’est rare qu’on demande autant d’otages (et les Lannister qui sont dans une situation familiale comparable n’envoient que deux filles). L’explication la plus plausible à mon sens est qu’Elenda Baratheon connaît le tempérament de ses filles (on ne les surnomme pas les Quatre Orages sans raison, assurément), et qu’elle veut les éloigner de son fils : à Accalmie, Cassandra aurait peut-être comploté contre son frère, plutôt que contre la reine des Sept Couronnes. En l’envoyant à Port-Réal, Elenda protège son fils et se protège elle-même des manigances de ses filles.

    D’ailleurs, pour approfondir un peu la question des relations entre les Quatre Orages et leur mentalité … Tu évoquais les possibles liens de connivence entre Cassandra et ses sœurs, mais je pense qu’on n’est pas dans le cas classique d’une famille qui s’entend bien et qui avance et intrigue ensemble, pour promouvoir leurs intérêts collectifs. On est plus dans une forme de rivalités, de concurrences internes au sein de la famille, où tout le monde se tire un peu dans les pattes (comme ça peut exister par ailleurs, cf. Tyrion et Cersei). Du coup, j’ai un peu de mal avec la partie Floris-Cassandra :

    En 135, Florys, femme de Thaddeus Rowan, meurt en couches. Cassandra Baratheon perd une soeur (et possiblement une amie et très proche confidente, voir quelqu’un qui aurait pu influencer la Main en lui suggérant de marier Aegon III à sa soeur Cassandra?).

    Au contraire, j’ai le sentiment que tout, dans l’attitude des Quatre Orages, nous pousserait plutôt à les voir comme des concurrentes les unes des autres, plutôt que comme des alliées.

    La manière dont Borros Baratheon parle d’elle :

    ses filles se chamaillaient parfois, comme toutes les filles, mais il veillait toujours à ce qu’elles se réconcilient ensuite…

    La manière dont il les met en concurrence pour se marier avec Aemond :

    Nous n’avons aucune archive qui indique pour quelle fille le prince Aemond se décida finalement (bien que Champignon nous dise qu’il embrassa les quatre, pour « goûter au nectar de leurs lèvres »), sinon que ce ne fut pas Maris.

    Aemond n’a bien sûr fait que les embrasser … Tu penses … C’est bien son genre !

    Ajoute à ça la manière dont Maris se venge de n’avoir pas été choisie par Aemond (très classe) :

    Et les choses auraient pu en rester là, sans Maris. Deuxième fille de lord Borros, moins séduisante que ses soeurs, elle était furieuse contre Aemond qui les avait préférées à elle. « Était-ce un de vos yeux qu’il vous a ôté, ou l’une de vos couilles ? demanda Maris au prince d’une voix douce comme le miel. Je me félicite tellement que vous ayez choisi ma soeur. Je tiens à avoir un époux doté de toutes ses parties. »

    Ou encore, la remarque désobligeante de Cassandra à l’égard d’Ellyn lors du bal royal (Maris est sœur du silence, Floris est mariée à Rowan, ne reste au bal que Cassandra) :

    Ellyn Baratheon demanda à Sa Grâce s’il aimait la robe qu’elle portait (sa soeur prétendit par la suite que la question avait été : « Aimez-vous mes seins ? », mais il n’y a aucune vérité en cela).

    Pour moi, on appelle les filles de lord Borros les Quatre Orages, parce que leurs relations étaient sûrement assez tempétueuses et leur rivalité exacerbée. (Bon, ce n’est que mon interprétation. 😉 )

    Bref, arrêtons de tergiverser. J’en (re)viens au sujet : ^^

    Mon problème avec cette proposition, c’est qu’elle laisse des zones d’ombres et soulève des questions sans réponses (alors que l’explication que j’avançais plus haut a le mérite de laisser assez peu de questions en suspend, je trouve). On veut absolument voir un complot avec une tête pensante, qui poursuit un véritable objectif … Dans ce but, on va chercher toutes les raisons qui pourraient justifier une succession d’événements, qui seraient dès lors tous le fait de la volonté de la tête pensante, au lieu d’admettre les responsabilités diverses et variées des différents acteurs.

    Dans ta démonstration, tu es obligé de faire coucher Cassandra Baratheon avec George Graceford pour justifier les tortures qu’il a infligées à Rowan … Seulement, ça ne va pas. Cassandra Baratheon fait partie des personnes que Graceford dénonce (il met en cause trois dames de compagnie de la reine, et on les retrouve toutes trois au procès). Seulement, si Cassandra a donné l’ordre de torturer Rowan, ou l’a suggéré, ou a donné des directives à Graceford pour que Rowan ne parle pas, il faut supposer que Graceford connaît des choses sur Cassandra qui peuvent l’impliquer, qu’il peut la faire tomber comme tête pensante du complot … Or ce n’est pas ce qu’il fait. Elle n’est accusée que d’avoir joué un rôle mineur. Si Graceford en savait autant sur Cassandra, pourquoi ne l’a-t-il pas impliqué d’avantage ? Potaunoir et Lancel Lannister n’hésitent pas à mouiller Cersei en dénonçant tout ce qu’ils savent sur elle et alors même qu’ils ont été amoureux / ont couché avec elle. Pourquoi Graceford retiendrait ce genre d’informations capitales pour lui ?
    Cette question vaut d’ailleurs pour tous les autres personnages. A partir du moment où on suppose qu’il y a vraiment eu des coucheries avec les uns et les autres … et qu’on sait que ces gens ont été torturés (et donc, qu’on a pu leur faire dire tout et n’importe quoi), comment se fait-il que plus d’informations compromettantes sur Cassandra ne soient pas remontées ? La tendance générale lorsqu’on est torturé est de « révéler » énormément de choses (et souvent, des choses fausses). Comment se fait-il qu’au terme des interrogatoires, les chefs d’inculpation contre Cassandra soient toujours mineurs ? Comment se fait-il qu’autant d’hommes aient supporté la torture sans la mettre davantage en cause ? Comment se fait-il qu’une crapule comme Tessario, qui a dû se voir mourir à petit feu, n’ait pas lâché l’affaire plus tôt ? (Le seul autre cas similaire qu’on est étant Cersei et Potaunoir, j’ai du mal à imaginer Tessario).

    D’ailleurs, si Rowan lui même est au courant de la responsabilité de Cassandra dans la mort de Jaehaera … pourquoi ne le révèle-t-il à aucun moment ? Pourquoi ne finit-il pas par la mettre en cause, alors qu’elle est par ailleurs accusée d’avoir participé à un complot contre le roi ? Par amour pour Floris, morte en début d’année ?

    Plus largement, si on imagine une Cassandra qui est au centre du complot, il y a quand même un gros souci d’allégeance. Comment fait-elle pour tenir tout ce petit monde sous sa coupe ? Que Munkun ne soit pas mis en cause, c’est normal : les personnes qui savaient le rôle qu’il a joué sont probablement toutes mortes : il a fait disparaître ses traces … Par contre, dans la version que tu as proposée, tu donnes le sentiment que beaucoup de gens sont au courant du rôle de Cassandra, mais que personne ne la dénonce. C’est un vrai paradoxe.

    (Je ne rentre pas dans ma propre théorie crackpot qui est que Cassandra n’a pas vraiment couché avec Tessario ^^)

    Pourquoi marier la petite soeur avant l’ainé? Bonne question.

    Beaucoup de choses peuvent l’expliquer. Ce n’est pas si rare. Je ne développe pas d’avantage ici. 😉

    Mais en fait je ne comprends pas ce qu’on leur reproche concrètement, à part de l’envie. Elles voulaient la place de la reine, ok. Mais qu’on t-elles fait concrètement? Je ne vois pas trop. Même Cassandra Baratheon. Elle a couché avec deux traîtres, ok. Mais en quoi ça l’implique dans le complot, concrètement? A-t-on arrêté toutes les prostituées avec qui Tessario a couché dans sa vie?

    On est bien d’accord. Dans cette affaire, on accuse facilement (et on punit encore plus rapidement) des gens … sans avoir toujours d’éléments concrets à leur reprocher. C’est le système judiciaire des Sept Couronnes. A côté des dames de compagnie, on a les six capitaines des manteaux d’or, qui sont mis en cause, juste parce qu’ils copinaient avec Lucas Bonleu : Adrian Thorne a la chance de ne pas être accusé, sans doute juste parce qu’il n’était pas particulièrement pote avec Bonleu … Mais qu’ont fait ces hommes concrètement, à part tenir leur poste pendant les événements du siège secret et être dénoncé par d’autres ? On sait pas et on saura pas. GRRM dépeint un univers médiéval où les règles modernes qui assurent l’équité de la justice ne sont pas respectées. (cf. Tyrion aux Eyrié ^^).

    Pour les dames de compagnie, c’est un peu la même chose : on se demande ce qu’elles ont bien pu faire concrètement. Cassandra peut avoir assassiner Jaehaera … mais les deux autres ? Tu l’as rappelé, elles paraissent bien inoffensives et bien anodines par rapport aux autres « comploteurs » … On en revient à ma propre explication, qui est que les dénonciations calomnieuses sont allées bon train, et que certaines personnes se sont retrouvées mouillées pour des crimes qu’elles n’ont pas réellement commis. Mais ces personnes se trouvaient trop proches des autres comploteurs ou des soupçons « suffisants » pesaient contre elles (il en faut peu : un mot de travers, une pensée mal placée, un aveu maladroit peuvent se transformer en preuve irréfragable dans cet univers … On en revient encore aux procès de Tyrion ^^).

    En dégageant Aegon III, sa femme , et Lady Larra Rogare du tableau, Cassandra pouvait ce coup-ci espérer se marier à Viserys et devenir reine… On peut la mettre plus ou moins à l’origine du complot.

    Mouais … Si on suit cette idée, elle vient quand même de dépenser des moyens colossaux d’influence politique et d’astuce, de se compromettre avec la moitié de la cour, de risquer sa position et sa tête … juste pour pouvoir libérer l’héritier du Trône, même pas le roi, de ses engagements matrimoniaux … Avec absolument aucune certitude sur le futur, car même si elle avait éliminé Rowan et les Rogare facilement, il aurait encore fallu épouser Viserys, liquider Aegon III et Daenaera … et tout ça, sans se faire prendre ou éveiller les soupçons.

    Ca me paraît difficile à envisager.

    Et il y a aussi le quatrième orage: Ellyn Baratheon. On n’entend parler qu’à un moment: lors de la foire aux bestiaux, quand elle demande à un Aegon III indifférent s’il aime sa robe (selon la version polie) ou ses seins (selon sa soeur Cassandra). Ensuite, on n’en entend plus parler. Mais je me demande si on ne va pas avoir des surprises avec elles à l’avenir, elle est encore très jeune, non mariée, et il reste tout le futur tome 2 pour dans quelques années.

    Très clairement ! C’est aussi un personnage que j’attends et que j’aimerais voir développé ^^ C’est impressionnant de se dire que les trois autres ont été développés … et qu’elle est la seule à ne faire l’objet d’aucune sous-intrigue. Je crains qu’elle ne soit rien de plus qu’un personnage tertiaire, servant uniquement à donner du relief à Cassandra (comme les sœurs Fort 😛 ). Mais si elle est développée par la suite (ce que GRRM fait assez souvent), j’attends vraiment de voir comment elle va s’illustrer … Peut-être en faisant le seul mariage heureux et utile des Quatre Orages ?

    #103512
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2386

    Tu as dû le remarquer, mon avis évolue un peu selon les jours, les relectures et les nouveaux éléments trouvés, sur cette histoire. 😉

    Mais la dernière version en date me plaît bien (jusqu’à ce que l’on trouve d’autres éléments).

    On a à la fois un vrai mobile (Cassandra veut devenir reine), des indices scénaristiques (Cassandra qui avoue coucher avec Mervyn Flowers et Tessario le Tigre, Mervyn Flowers qui se vantait de coucher avec des femmes nobles quand il avait bu, Mervyn qui ne protège pas la reine et laisse Tessario la tuer, Tessario qui ne protège pas la Main et laisse Mervyn l’arrêter…), et des indices littéraires (« The suggestion that Cassandra Baratheon had pushed the little queen to her death was heard again », éventuellement le « Lady Cassandra burst into tears« ). Et Cassandra a aussi un lien avec Thaddeus Rowan, via Floris (mais à chacun de se faire sa fanfiction à ce sujet).

    Et cette version est je pense assez proche de ce que tu dis. Si on ne prend que le Siège Secret et que je complète un peu (en gras) :

    Et pour les détails, à mon avis ça donne quelque chose comme ça:
    1/ midi, arrivée de la nouvelle de la chute de la Banque Rogare à Port-Réal. Thaddeus Rowan, main du Roi, ordonne l’emprisonnement préventif des frères Rogare
    2/ après-midi, ça chuchote dans les couloirs. Pourquoi les frères et pas la soeur, Lady Larra Rogare? « parce que c’est la belle-soeur du roi, et qu’on arrête pas la belle-soeur du Roi sur des suppositions », répond Thaddeus Rowan. Le camp anti-Rogare, c’est-à-dire tous eux qui n’aiment pas les Rogare (Septon Bernard…) parfois pour des raisons très diverses, continue de chuchoter, de plus en plus en fort. Ceux qui n’aiment pas Aegon III (Gareth Long qui juge que c’est une chiffe molle, Lucas Bonleu qui est le fils d’un chausse-trape, donc d’un vert, mort à Chutebourg, les capitaines des Manteaux d’Or qui sont aussi d’anciens verts nommés par Unwin Peake) chuchotent également, parce que toute occasion de dire du mal d’Aegon III est bonne à prendre. Et celles qui aimeraient être reine à la place de la reine, ou à défaut femme du frère du Roi (Cassandra Baratheon, Lucinda Penrose, Priscella Hogg), chuchotent également.

    3/ Cassandra Baratheon convainct Mervyn Flowers qu’il faut arrêter Larra de Lys, espérant récupérer Viserys Targaryen (que tout le monde voit à long terme comme le Roi) comme mari. Et donc que pour arrêter Larra de Lys, il faut arrêter Thaddeus Rowan, que de toute façon elle n’aime pas (sa soeur Florys vient de mourir en couche à cause de lui). Un peu de cajolerie, un peu de promesses, un peu de menaces (le gars a déjà trahi son serment et laissé tuer une reine à cause d’elle).
    4/ Mervyn s’exécute. Il convainct Marston Waters que si Thaddeus Rowan ne veut pas arrêter Larra de Lys, c’est parce qu’il est complice des Rogare. Ou il le met devant le fait accompli: « J’ai arrêté la Main, c’est forcément un traître ». Que doit faire le Lord Commandant de la Garde Banche quand la Main est possiblement un traître?, se demande Marston, perdu, qui ne sait plus à qui se fier si ce n’est à lui-même.
    5/ On en arrive au rôle de Munkun, flou. Il nomme Marston Main du Roi. Ça peut être parce qu’il le juge facilement manipulable et qu’il considère qu’il fait un excellent paravent (si c’est un méchant comploteur). Ça peut être Marston qui dit « OK pour arrêter Rowan, mais dans ce cas là c’est moi qui devient temporairement Main du Roi (parce que je ne sais plus à qui me fier à part à moi-même!) »

    5bis/ Mervyn Flowers va pour arrêter Lady Larra Rogare. Tout est censé se passer tranquillement, facilement. Mais Viserys résiste, et avec lui Aegon III.

    6/ Siège du Donjon Rouge, situation tordue née d’un peu de manipulation de Cassandra à la base, mais qui une fois lancée fait effet boule de neige.

    7/A chaque jour qui passe, la situation s’emballe et fait que plus personne ne peut revenir en arrière. Des réunions informelles de « chuchoteurs et chuchoteuses » ont lieu pour savoir comment faire sortir Aegon III de son repaire, des gens émettent des idées en croyant bien faire, en croyant réellement que Rowan et les Rogare ont comploté contre le Roi et que celui-ci est en danger… Mais ce faisant, se retrouvent complices malgré eux, ce qui fait qu’ensuite ils seront accusés. Cassandra Baratheon, Mervyn Flowers et Tessario le Tigre sont conscients que ce sont eux qui ont lancé ce bordel, en arrêtant Rowan. Graceford et Septon Bernard et Grand Mestre Munkun, je ne sais pas trop. Les autres, je pense sont innocents, croient bien faire, croient que de toutes façon le roi est un imbécile… 

    Si j’ai envie d’impliquer Septon Bernard comme complice conscient et probablement amant de Cassandra, c’est parce que 1/ il dit clairement que le but était de mettre Viserys sur le Trône, et avec une reine Ouestrienne, donc communauté d’objectifs avec Cassandra, et 2/sa peine est celle d’un violeur, ou d’un délinquant sexuel.

    Si j’ai envie d’impliquer Graceford comme complice conscient et probablement amant de Cassandra, c’est parce que 1/si il couchait avec la responsable des dames de parage de la reine, pourquoi pas avec une des dames en question aussi 2/ cela permettrait d’expliquer pourquoi les aveux obtenus lors de l’affaire de l’empoisonnement de la tourte sont inexploitables: on peut imaginer que quelqu’un a dit la vérité à Graceford sous la torture (« c’est Cassandra qui m’a payé pour empoisonner la tarte »), mais que celui-ci, ensuite, tait cette vérité pour protéger Cassandra.

    Et si on ajoute un brin d’amour, voir d’amour-propre et de misogynie, dans le lot, on a aussi l’explication de pourquoi les comploteurs ne balancent pas Cassandra ensuite, ou de pourquoi quand ils le font, ils ne sont pas crus. Tessario ne le fait pas par amour (allez, un brin de romantisme, que diable! Le type est un mercenaire, pourquoi protégerait-il Unwin Peake?). Graceford et Bernard le font peut-être, mais personne ne croit qu’une femme (« Les femmes étaient des femmes », sous entendues « de simples femmes ») peut être à l’origine de ce bordel. Et Graceford n’est pas torturé, un simple regard aux instruments de torture et il avoue tout (et probablement plus que tout). De plus, Cassandra n’est pas une Cersei (puissante, riche, femme faite…), aux yeux des enquêteurs c’est juste une gamine sans réel pouvoir: même si Graceford l’accuse d’avoir été le mastermind de tout cela, qui le croira?

    Au final, dans la version la plus économe, on n’a que Mervyn Flowers et Tessario le Tigre qui sont au courant que c’est Cassandra qui a lancé cette machine, et qui ont réellement quelque chose à se reprocher. La version que j’ai envie de monter implique aussi Graceford et Septon Bernard. Mais c’est tout. Tous les autres sont des « Marston Waters », des braves types qui croient bien faire mais qui a posteriori se rendent compte qu’ils ont fait une bêtise et tentent de fuir parce qu’ils savent que personne ne comprendra leurs explications, ou des gens voyant leur intérêt dans la chute d’Aegon III ou de Larra de Lys, ou des gens accusés ensuite simplement parce que leur accusateur ne les aime pas pour X raison.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #104395
    ser Schlingue
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 176

    Test : j’ai tout lu et je ne suis pas Eridan 😉

    #105658
    Tizun Thane
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1142

    Coucou. Moi aussi, j’ai tout lu. La thèse minimaliste d’Eridan me paraît la plus vraisemblable sur l’implication de Cassandra. J’ai l’impression qu’on assiste à une convergence de comploteurs dont chacun a de bonnes raisons de rejoindre la conspiration.

    Que le mastermind soit Cassandra expliquerait toutefois pourquoi ni le nom de lord Peake, ni celui de sa tante Osgris ne soient jamais mentionnés. Ils n’y étaient vraiment pour rien. Mes observations dans le désordre:

    Pourquoi marier la petite soeur avant l’ainé? Bonne question.

    Peut-être que Cassandra avait déjà une réputation salie, si elle couchait à droite et gauche.

    L’argument de la foi, ok. Mais je ne comprends pas le châtiment : “Bernard fut castré et condamné à se rendre pieds nus de Port-Réal à Villevieille, sa virilité suspendue à son cou.”

    C’est effectivement étrange. Souvent, on est puni par là où on a péché. Ce qui indiquerait qu’il a rompu ses voeux de chasteté (mais qu’on ne veut pas la consigner par égard pour la Foi). De là à en voir un amant de Cassandra, pourquoi pas.

    Sinon, sur Raynard Ruskyn, il était le Garde Royal attaché à la protection du roi lors du coup d’état. Il est arrêté (par les gardes lysiens probablement) très vite quand les choses tournent mal (ou peut-être même juste avant).

    #105887
    Lady
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 142

    J’ai tout lu aussi et ma foi c’est fort intéressant.

    Tessario ne le fait pas par amour (allez, un brin de romantisme, que diable! Le type est un mercenaire, pourquoi protégerait-il Unwin Peake?).

    Moi aussi j’ai envie de croire que Tessario était un peu amoureux de Cassandra. Elle avoue qu’elle couchait avec Tessario mais seulement lorsque Mervyn Flowers le lui demandait ce qui rejoint l’aveu de Tessario lorsque celui-ci affirme qu’il a agit pour l’argent, les filles et la vengeance. On peut alors penser qu’il a obtenu les faveurs de Cassandra à chaque fois qu’on a eu besoin de lui (le meurtre de Jaehaera et peut être le poison dans la tarte).

    Cassandra peut aussi chercher à minimiser son implication et en accusant Mervyn de l’avoir forcée à coucher avec Tessario et comme Mervyn est mort, il ne peut plus se défendre.

    #145862
    lenin1
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 40

    Coucou j’ai tout lu aussi (bon avec un an de retard) et je vois les évènements d’un autre œil.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 6 mois par R.Graymarch.
    #146858
    Tizun Thane
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1142

    Cette confession larmoyante ( « Oui, j’ai bel et bien couché avec deux hommes … précisément les deux qui sont morts et qui ne peuvent plus me contredire, et aucun autre. » ) m’évoque un peu la confession de Cersei Lannister devant le Grand Moineau, où elle admet certaines choses pour en dissimuler d’autres, tout en pleurant sur commande.

    A la relecture récente de Feu & Sang, j’ai eu les mêmes soupçons que toi. L’auteur écarte toujours Cassandra de la liste des suspects par misogynie essentiellement, alors qu’elle est orgueilleuse, dévorée par l’ambition, et que les morts suspects lui profitent. Elle est louche!

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.