[Iain M. Banks] Cycle de la Culture

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  DNDM, il y a 1 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #96997

    DNDM
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1254

    L’auteur: Iain Banks pour ses livres généralistes, Iain M. Banks pour ses livres de SF. Né en 1954, décédé en 2013.  Une trentaine d’oeuvres en tout.

    Le cycle de La Culture: une dizaine de tomes de SF qui racontent des aventures indépendantes, mais toutes situées dans un univers où La Culture, méga civilisation interplanétaire d’humains, d’aliens, de drones et d’Intelligences Artificielles Supérieures, se retrouve confronté à diverses problématiques (civilisations voisines plus ou moins belligérantes, ou volonté de faire un poil d’ingérence chez les voisins moins puissants et moins développés « pour le plus grand bien »). C’est du Space Opera à échelle galactique, avec énormément d’imagination. A lire dans n’importe quel ordre, de ce que j’en ai vu.

    Les livres lus:

    Consider Phlebas (Une forme de Guerre, en français), est le tome 1 pas vraiment tome 1 car écrit avant mais publié seulement après les autres, quand les autres ont eu du succès. C’est un lourd pavé boursouflé, plein de persos et de décors hauts en couleur, mais auquel on n’accroche jamais vraiment, et c’est fort dommage. Perso, je pense qu’on peut s’en passer. Le pitch: un agent d’une des rares civilisation extraterrestre (les Iridans) suffisamment puissante pour réellement donner du fil à retordre à La Culture est chargé de retrouver et capturer une Intelligence Artificielle de La Culture d’un genre nouveau, qui s’est échoué sur une planète Interdite des Morts, une genre de musée planétaire gardé par une entité tierce surpuissante qui fige les planètes dont les civilisations se sont autodétruites. Ça donne envie, mais dans les faits, le perso va faire mille détours sans réel intérêt avant d’arriver à destination, et on baille souvent au fil des 500 pages.

    L’épilogue en forme de rapport historique sur la guerre Iridans – Culture (3 pages) est en fait le meilleur moment: un bref rapport historique sec comme Fire & Blood, avec une conclusion qui remet en perspective l’ampleur du monde de Iain M. Banks:

    Spoiler:

    (Ma traduction)

    Statistiques

    Durée de la guerre : 48 ans, 1 mois. Pertes total: 851 milliards de personnes. Vaisseaux: 91 215 660. Orbitals: 14 334. Planètes et lunes majeures: 53. Anneaux: 1. Sphères: 3. Etoiles: 6.

    Perspectives historiques

    Une courte guerre de peu d’ampleur qui n’a concerné que 0.02% du volume de la Galaxie et 0.01% de la populaion interstellaire.

    The Player of Games (L’homme des jeux). Tome 2, si on suit l’ordre de publication, mais je l’ai dit, lisez dans n’importe quel ordre (donc commencez par celui-là). Très bon. Beaucoup plus court, ou de ressenti beaucoup plus court (300 pages), on y suit un homme fan de jeux de sociétés, qui se retrouve envoyé pour déstabiliser un empire galactique vaguement ennemi dont toute l’organisation sociale repose sur un jeu de société ultra complexe. Très sympa, et pour une fois Iain M. Banks reste concentré sur une seule idée à la fois.

    Résultat de recherche d'images pour "use of weapons"

    Use of weapons (L’usage des armes). Là encore, l’ordre de publication dit que c’est le 3e roman de La Culture, la réalité est que c’est un roman écrit bien avant par un jeune Iain M . Banks ambitieux mais brouillon, et retravaillé pour l’alléger et le rendre publiable bien après, quand Banks a commencé à avoir du succès. Résultat: un bouquin encore trop long (j’ose pas imaginer ce que ça donnait avant) et dans lequel il aime parfois beaucoup se regarder écrire, mais qui a de vrais atouts.

    On peut le trouver bien écrit, poétique, et le twist final surprend a de quoi briser les âmes les plus endurcies.

    On peut le trouver trop long, trop brouillon, et avec un twist final qui choque mais qui n’est pas assez détaillé, et qui ne tient que parce que livre est un poil mensonger, ou elliptique.

    Perso j’ai aimé la fin. Mais il m’a fallu quatre mois pour lire ce livre, en alternant avec d’autres lectures.

    Le pitch: on suit un soldat et stratège militaire de génie connu sous le nom de Cheradenine Zakalwe, né hors de la Culture mais embauché par celle-ci pour faire de l’ingérence dans les conflits de basse intensité technologique (genre, niveau technologique proche de notre seconde guerre mondiale, on va dire) qui éclatent ici ou là, en faisant du conseil stratégique et militaire pour tel ou tel camps, dans l’idée que sur le long terme, ce qu’il fait amènera la civilisation de la planète sur de bons rails. Le perso est torturé par son passé, et on découvre peu à peu pourquoi.

    C’est un livre épuisant: on alterne des chapitres « maintenant », avec la mission en cours du héros, et des chapitres « avant », qui racontent ses missions précédentes, ses tentatives de se mettre au vert loin de tout et surtout de ses souvenirs, puis son enfance, et enfin les moments qui mènent au twist final. Résultat: au début, chaque chapitre donne l’impression de commencer un nouveau bouquin, avec de nouveaux personnages, dans de nouveaux décors et une nouvelle temporalité. au bout d’un moment, on retrouve de plus en plus d’éléments familiers donc ça passe mieux, mais au début, c’est complexe. Ajoutez à cela la prose de l’auteur pas toujours simple d’accès et le fait que j’ai lu ce livre en anglais, et dans une période assez chargée mentalement… Bref, un livre qui n’est pas à ouvrir pour se vider la tête, quoi.

    Au final: arrivé à 3 livres de La Culture lus, je ne sais toujours pas si j’aime Iain Banks ou pas. J’aime son background, la civilisation qu’il a créée. Je le trouve un peu inutilement complexe et bavard, trop prompt à faire mille détours, pas assez concentré. Mais j’aime bien quand même. J’ai The State of the art, le tome 4, qui est en fait un recueil de nouvelles, sur mon étagère, du coup je lirai au moins encore celui-là. Les autres, à voir. Des conseils?

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois par  R.Graymarch.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.