Inspirations et parallèles historiques du Trône de Fer

Forums Le Trône de Fer – la saga littéraire Hors-livres Inspirations et parallèles historiques du Trône de Fer

  • Ce sujet contient 89 réponses, 31 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par no_one, le il y a 7 mois.
30 sujets de 61 à 90 (sur un total de 90)
  • Auteur
    Messages
  • #80127
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8105

    Après le déminage « mais oui on peut parler sérieusement histoire en partant d’œuvres de fiction » (^^), j’ai beaucoup aimé le rappel de la partie « histoire » des études de GRRM (et oui, La Forteresse est pas mal comme oeuvre de jeunesse). Ensuite, ça enchaîne sur les influences d’auteurs majeurs.

    La suite, à mon avis, est sans doute difficilement compréhensible pour quelqu’un qui ne connait pas du tout la saga/série et qui serait perdu en entendant « Dothrakis, Braavos, etc » sans savoir ce que c’est. En revanche, côté histoire de notre monde, c’est assez accessible (je suppose que c’est plus familier). Même si ça fait un peu catalogue. Au moins, c’est très complet.

    Bien aussi d’avoir rappelé les différences livres et saga, et que le site se base d’abord sur la saga. 😉

     

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #80130
    Emmalaure
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 868

    J’ai pu écouter tranquillement ce soir et j’ai bien aimé aussi le côté catalogue de référence qui permet aussi d’ouvrir un très grand nombre de questions sur GRRM et son oeuvre. En fait, ce type est un ogre qui a une faculté de digestion assez ahurissante.

    #80332
    Yunyuns
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1635

    C’était très sympa à écouter, vraiment très fluide, avec des moments même trop rapides, vous avez enchaîné les sujets et il faut parfois s’accrocher pour suivre.

    Pour le côté « catalogue » comme disent les amis ci-dessus, j’ai trouvé un peu dommage qu’on n’ait pas d’objectif en ligne de mire, mais c’est peut-être parce que j’avais du mal à suivre le rythme que j’ai ressenti cela.

    En tout cas un podcast très agréable, et avec deux interlocuteurs très à l’aise ce qui est un gros plus (par rapport aux inepties totales qu’on entends/vois en ce moment par toutes les personnes qui ne maîtrisent rien de la saga/série mais veulent donner leur avis).

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #84638
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3454

    Merci beaucoup pour les retours ! 🙂 je suis contente que ça vous ai plu, difficile d’évaluer sa propre prestation.
    Oui le côté catalogue est présent, on a essayé de dynamiser le tout en partant d’un angle géographique.

    Par ailleurs, petite collaboration fort sympathique sur twitter entre le site Actuel Moyen Âge (tenu par Florian Besson entre autres) et nous, sur la légitimité dans le trône de fer 🙂

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #89685
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3454

    Bon et bien du coup, dernier article en date :

    La Compagnie Dorée et ses parallèles historiques : de Carthage aux condottières

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #89741
    Bane
    • Pas Trouillard
    • Posts : 547

    Petit retour sur une référence aux noces pourpres que Martin ignore je pense(je suis tombé dessus par hasard):

    En 1811, Méhémet-Ali alors roi d’Egypte, invite les chefs Mamelouks à un diner dans sa citadelle du Caire. Durant le  repas ceux-ci sont emprisonnés ou assassinés, ce qui permet à Méhémet Ali d’avoir tout le pouvoir en Egypte.

    "Je suis celui qui restaurera la gloire et la puissance des Sith.
    On m'appelle Bane"- La Règle des Deux

    #96724
    HanTyumi
    • Éplucheur de Patates
    • Posts : 5

    Le personnage de Renly m’a toujours fait penser à notre Henri III : coquet, intelligent, sachant se faire aimer de ses amis, et détester de ses ennemis… d’autant que son interprète dans la série a une certaine ressemblance avec le roi de France. J’image que Renly aurait régné un peu à la façon d’Henri III s’il avait vaincu Stannis. Henri III me paraît tirer un peu également du côté de Littlefinger, et il aurait fait un excellent personnage dans cette saga ^^

    #105245
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5564

    George R. R. Martin à Londres : retour de patrouille

    Lors de l’événement londonien, GRRM est revenu sur sa conception de l’histoire et sur certaines de ses inspirations (et au passage il a brisé le cœur de @babardesbois en expliquant à plusieurs reprises à quel point l’histoire académique est barbante )

    ~~ Always ~~

    #105246
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3454

    et au passage il a brisé le cœur de @babardesbois en expliquant à plusieurs reprises à quel point l’histoire académique est barbante


    M’en fou, il a lu Suétone. Voila !

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #133325
    Odeon
    • Pas Trouillard
    • Posts : 623

    Nous nous sommes beaucoup concentrés sur l’histoire occidentale au point d’en oublier l’Asie et d’étudier les parallélismes avec un des personnages historiques ayant le plus impacté l’histoire mondiale : j’ai nommé Temudjin plus connu sous le nom de Genghis Khan. Et chose au premier abord curieuse c’est surtout Daenerys qui est liée de ce personnage.

    Les parallélisme entre Mongols et Dothrakis ne sont un mystère pour personne, vie nomade dans les steppes, nombreuses tribus en guerre constante, lien aux chevaux etc. Un point a retenu mon attention lorsque Temudjin naît en 1162 les Mongols n’ont eux aussi toujours pas adopté de système d’écriture.
    Temudjin est le fils du chef Yésugaï qui gouverne la tribu des Borjigunes (à vos souhaits), promis à un bel avenir en tant que successeur de son père le destin va en décider autrement puisqu’en 1175 Yésugaï est empoisonné lors d’un festin donné par la tribu des Tatars. Ces derniers n’avait contrairement à ce que pensaient Yésugaï nullement oublié que plusieurs années auparavant il leur avait infligé une cuisante défaite. Ne jamais accepter le cadeau d’un ennemi défait, une leçon que Daenerys aurait dû retenir en présence de Mirri Maz Duur. Trois jours plus tard Yésugaï meurt. Targutaï s’empare du pouvoir en excluant de la succession la veuve de Yésugaï et ses enfants, jugés trop jeunes. Toute la famille de Temudjin est abandonnée par la tribu, tout au plus leur laisse-t-on quelques chevaux, une vache et un chariot. Le parallélisme avec la mort de Drogo où Pono et Jhaqo se proclament Khal avant de partir laissant Daenerys seule et misérable est encore une fois évident.

    A la suite de cette trahison Temudjin va vivre plusieurs années d’indigence. Sans rentrer dans les détails il parvient à l’aide d’alliances et grâce à ses compétences de fin politicien et de grand guerrier à rallier à lui de nombreuses tribus. Parmi ses nouveaux alliés quatre entreront plus particulièrement dans l’Histoire : Qubilai, Djelmé, Djebé la Flèche et Subötai. A l’origine de basse condition, ils deviendront les meilleurs généraux de Temudjin (qui a toujours plus valorisé le mérite et le courage plutôt que le sang) connus sous le nom des quatre chiens férocesJe pense qu’on peut affirmer sans grand risque que ces quatre individus ont inspiré à Martin la tradition des sang-coureurs.

    En 1189 Temudjin est élu par une assemblé « Khan » des mongoles, terme signifiant peu ou prou « celui qui commande » et qui a évidement donné dans l’univers du TdF le mot « Khal ». Ce titre le rétablit dans ses droits et lui permet de reprendre la tribu de son père. En 1200 il tient sa vengeance en battant puis exécutant celui qui 25 ans plus tôt l’avait écarté du pouvoir : Targutaï. Je serais Jhaqo je compterais mes abattis.

    Après de nombreuses batailles, Temudjin parvient à rallier la majorité des tribus des steppes. En 1206 une assemblée le désigne comme « Genghis Khan » c’est à dire « souverain universel ». Ce dernier se donne alors une mission : rassembler sous sa bannière l’ensemble des peuples nomades et convertir les sédentaires à ce mode de vie. Cet idéal qui n’est pas sans rappeler le mépris des Dothrakis pour les peuples sédentaires sera néanmoins peu à peu abandonné à mesure que Gengis Khan constatera les avantages de ce mode de vie (notamment en prélèvement d’impôts …). Les Mongols partent donc à l’assaut du monde, mais ça, c’est une autre histoire.

    A sa mort en 1227, on estime que Genghis Khan laisse derrière lui 40 millions de cadavres, pourtant il a toujours consacré la liberté religieuse, favorisé les compétences par rapport à la naissance et était capable de pardonner aussi bien les chefs que de ne pas reporter leurs fautes sur leurs soldats. Mais sa méconnaissance du monde sédentaire le poussa à une politique de terreur : destruction des terres cultivées, pillage, déportation. Politique qui, heureusement, s’infléchit durant les dernières années de son règne. Espérons que Daenerys malgré tous ses beaux idéaux  ne suivra pas un chemin aussi sombre …

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 5 mois par R.Graymarch.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort et au long des ères étranges peut mourir même la Mort .

    #133336
    John Lon Bickel
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 220

    Bien vu, merci ! C’est comme pour le coupable du polar, une fois qu’on sait les voir les parallèles crèvent les yeux. Dans le rôle du méchant Yésugaï, il y a aussi Robert, peut-être même plus vu que Dany ne rumine pas trop la perte du khalasar comparée à celle du royaume de son père.

    À sa mort en 1227, on estime que Genghis Khan laisse derrière lui 40 millions de cadavres, pourtant il a toujours consacré la liberté religieuse, favorisé les compétences par rapport à la naissance et était capable de pardonner aussi bien les chefs que de ne pas reporter leurs fautes sur leurs soldats. Mais sa méconnaissance du monde sédentaire le poussa à une politique de terreur : destruction des terres cultivées, pillage, déportation. Politique qui, heureusement, s’infléchit durant les dernières années de son règne. Espérons que Daenerys malgré tous ses beaux idéaux ne suivra pas un chemin aussi sombre…

    Hum, la différence pour le coup est que Temudjin était un Mongol, élevé dans un mode de vie nomade qu’il a imposé à une partie du monde qui lui était inconnu. Daenerys est très cosmopolite : ouestrienne par le sang et l’histoire familiale, elle a été élevée dans les cités libres et a bien adopté la culture dothrakie. Elle parle ouestrien, dothraki, haut valyrien et sans doute deux ou trois des dialectes de cités libres qui en dérivent. Elle a l’excuse de l’inexpérience, pas celle de l’ignorance.

    Pour le coup, sa croisade anti-esclavage ne tiendrait pas plutôt des guerres révolutionnaires de Napoléon ? L’empereur comme la khaleesi ont le même talent miraculeux pour se faire des partisans, la même propension à faire de la diplomatie à base d’ultimatums.

    Tiens, je percute : Qubilaï, le même nom que le petit-fils de Gengis ? C’est un prénom mongol courant ? Ce serait quand même une belle marque de gratitude, j’imagine la fierté de Murat, Davout ou Berthier si Napoléon avait nommé ses enfants du nom de ses généraux. Enfin, s’il en avait eu un peu plus, cela va sans dire…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 5 mois par Eridan. Raison: westeroshi -> ouestrienne
    #133359
    Odeon
    • Pas Trouillard
    • Posts : 623

    Mon dernier paragraphe n’est pas pour relever un parallélisme car je pense qu’il n’existerai que dans la tête du lecteur. Juste une réflexion qui a germé dans mon esprit pendant que j’écrivais ce texte. 😉

    N'est pas mort ce qui à jamais dort et au long des ères étranges peut mourir même la Mort .

    #133362
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3454

    Mais sa méconnaissance du monde sédentaire le poussa à une politique de terreur : destruction des terres cultivées, pillage, déportation

    Attention aux idées reçues, véhiculées par des récits extérieurs au monde mongol depuis le Moyen Âge ^^
    Si la terreur a en effet été utilisée par les Mongols comme arme stratégique pour pousser les villes à se rendre et les peuples à se soumettre, et si le pillage était une pratique courante, il ne faut pas résumer la politique de Genghis Khan à cela. C’est au contraire lui qui met en place les bases de l’Empire mongol, qui est ce qu’on appelle un « Empire cinétique » (mouvant, itinérant, pour faire simple), avec une administration, une capitale (deux choses qui se développent surtout avec son fils Ogodeï), et qui avait une très forte capacité intégratrice des populations soumises. Les Mongols ont aussi mis en place ce qu’on appelle la pax mongolica qui a grandement favorisé le commerce (et la diffusion de la peste aussi, hem).
    En l’occurrence, sur cet élément précis GRRM pousse pour ses Dothrakis le cliché – ou plutôt la vision – qu’on a des Mongols.

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #133365
    Emmalaure
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 868

    En l’occurrence, sur cet élément précis GRRM pousse pour ses Dothrakis le cliché – ou plutôt la vision – qu’on a des Mongols.

    Comme avec ses Ghiscaris, qui ont plus à voir avec les caricatures de Perses issus de comics (les 300 !) qu’avec du réalisme historique. Mais bon, il est très loin d’être le seul à pratiquer cela, et il ne se revendique pas historien… heureusement ^^

    #133410
    Odeon
    • Pas Trouillard
    • Posts : 623

    Après de nombreuses batailles, Temudjin parvient à rallier la majorité des tribus des steppes. En 1206 une assemblée le désigne comme « Genghis Khan » c’est à dire « souverain universel ». Ce dernier se donne alors une mission : rassembler sous sa bannière l’ensemble des peuples nomades et convertir les sédentaires à ce mode de vie.

    Après vérification cet élément a bien été repris dans l’univers du Tdf.

    Khal Mengo took these gifts gladly…then took the conquered lands as well, burning fields and farms and towns to return the grasslands to their wild state (for the Dothraki consider the earth to be their mother and think it sinful to cut her flesh with plows and spades and axes). »

    TWOIAF – Beyond the Free Cities : The Grasslands

    N'est pas mort ce qui à jamais dort et au long des ères étranges peut mourir même la Mort .

    #135932
    BriceLaMalice
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 47

    Bonjour,

    Je n’ai pas trouvé de topic sur ce « sujet » si je peux l’appeler ainsi, mais j’ai pu le rater. Si c’est le cas, désolé pour l’erreur. Je me hasarde à le créer dans ce sous-forum.
    Cette démarche a simplement pour but de vous demander votre avis sur une comparaison que je trouve plausible, mais qui n’a pas d’intérêt particulier dans l’oeuvre, en toute franchise.
    Quand j’ai découvert la cité de Qarth au cours du périple de Daenerys dans ACOK, j’ai fait un parallèle hasardeux avec un élément symbolique du film Alexandre (2004) d’Oliver Stone. Cette vision liée s’est trouvée chez moi un peu plus confirmée par le choix de représentation fait par la série, à titre de précision. Pour en revenir aux livres, l’arrivée de Daenerys devant les portes massives de Qarth, au pied du Désert Rouge, protégée par de puissants murs impénétrables, m’a évoqué, paradoxalement, l’entrée triomphante de l’Empereur Alexandre le Grand à Babylone, une fois Darius enfui et les Perses défaits dans le désert, qui défile avec toute son armée sur la grand-voie de la cité, et dont les énormes portes révèlent une vision de magnificence, de majesté et de vastitude incomparable au dedans.
    Pensez-vous que Qarth pourrait être un reflet de Babylone dans l’imaginaire de Martin?
    Merci d’avance pour vos avis.

    #135935
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8105

    Je me suis permis de fusionner avec un sujet existant

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #135936
    BriceLaMalice
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 47

    C’est bien ce que je pensais, j’ai pas vu le sujet traitant des inspirations de GRRM puisque j’ai fait une recherche sur Qarth.
    Et bien du coup, j’ai ma réponse. Tu as bien fait de le fusionner R.Graymarch, mon topic n’a plus aucune utilité.

    #135940
    no_one
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1694

    On en avait parlé sur le Slack, je suis surpris de ne pas le trouver évoqué ici mais pour moi Qarth – entre sa position géographique, commerciale, son histoire et ses murailles – évoque celles de Constantinople.

    "It's both possible, and even necessary, to simultaneously enjoy media while also being critical of its more problematic or pernicious aspects."
    "Damsel in Distress: Part 1", Tropes vs. Women in Video Games, Anita Sarkeesian

    #135948
    BriceLaMalice
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 47

    Cela se pourrait, je n’y avais pas pensé. C’est l’immensité et l’ancienneté de Qarth qui m’ont suggéré Babylone avec ses trois mille ans d’histoire, décrite comme la plus belle cité du monde par les historiens antiques, comme par les dirigeants de Qarth (certes, ils ne sont pas une source objective).
    Le parallèle avec Constantinople dont la position géographique est stratégique en tant que carrefour commercial entre deux axes d’échanges continentaux se tient aussi dans le cas de Qarth qui a le même rôle entre l’est et l’ouest. C’est l’environnement désertique autour de Babylone et Qarth, florissantes malgré cela, qui les a rapprochés dans mon esprit.
    Enfin, j’ai conscience que ça n’a pas vraiment d’importance, mais je voulais avoir des avis sur la question, avant de découvrir ce topic.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 4 mois par BriceLaMalice.
    #135951
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3454

    Qarth (des livres) est très probablement un mélange de plusieurs cités antiques « orientales », dont Babylone et Constantinople effectivement (mais pas que). Et je pense que du coup, ses murailles puisent leur inspiration dans ces deux cités (les grandes murailles de Babylone qui ont failli faire partie des Sept Merveilles du Monde ; et en effet la triple enceinte à Constantinople construite par Théodose II).
    Dans la série, les murailles de Qarth n’ont rien à voir avec celles des livres, mais la porte ressemble en effet beaucoup dans sa forme à la porte d’Ishtar de Babylone (c’est celle qu’on retrouve dans le film Alexandre de 2004 je crois).
    (je suis un peu triste que le livre avec DNDM ait pris à ce point du retard ^^’, on y aborde par mal la question des inspirations orientales et antiques et leur emploi dans les livres)

    Quant à l’entrée d’Alexandre à Babylone, j’avoue ne pas me souvenir du passage du film , mais j’ai celle là en tête L’Entrée d’Alexandre le Grand dans Babylone, de Le Brun (totalement fantasmée hein ^^, et participant surtout à glorifier l’image de Louis XIV). Ceci dit, j’aurais plutôt tendance à rapprocher l’entrée de Daenerys à Qarth à celle de l’entrée de Jésus à Jérusalem. On quitte les inspirations historiques mais le parallèle est intéressant je trouve : une Daenerys, annoncée par des grands gongs et des cornes, qui entre dans la cité où des enfants viennent répandre des fleurs sous les pas de son cheval (l’entrée fait d’ailleurs l’ouverture du chapitre en question, et on connait l’importance des débuts de chapitre dans ce roman), qui renvoie à cette image là (voir aussi l’Evangile de Jean ou de Matthieu). Daenerys reprend d’autres éléments symboliques christiques, mais ça mériterait un sujet à par entière.

    Dernier petit point pour en revenir à l’histoire :

    l’Empereur Alexandre le Grand à Babylone

    Il était roi, pas empereur ^^

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #142609
    Obsidienne
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 797

    Ne suivant pas assidument ce sujet, je ne suis peut-être pas la seule à avoir trouvé ce qui suit…
    Au cours de recherches perso. sur les runes, j’ai trouvé cet article sur   » La pierre de Rök « . Le texte en runes qu’elle porte parle de :

      « De la mémoire du Grand Hiver

    La crise survenue au VIème siècle a selon toute vraisemblance été causée par une série d’éruptions volcaniques qui influèrent sur le climat de manière dramatique avec des températures moyennes plus basses et plusieurs années sans été. …   »
    D’un « ….Grand Hiver censé durer trois ans et annonciateur des Ragnarök, la fin du monde dans les croyances de l’Âge Viking. [Lire à ce sujet sur Idavoll: Le fimbulvetr, le long et rude hiver de la mythologie nordique, n’est pas une affabulation] « 

    Egalement du « … conflit entre la lumière et les ténèbres, la chaleur et le froid, la vie et la mort ». 

     « Avant que la pierre runique de Rök ne soit érigée, un certain nombre d’événements se sont produits qui ont dû sembler extrêmement inquiétants: une puissante tempête solaire a embrasé le ciel de spectaculaires teintes rouges, les récoltes ont souffert d’un été extrêmement froid, et plus tard une éclipse solaire s’est produite juste après le lever du soleil. Un seul de ces événements aurait suffi à faire craindre un autre ‘Fimbulvetr’. »
    Lien vers ma source http://idavoll.e-monsite.com/blog/archeologie/suede-la-pierre-de-rok-erigee-a-l-age-viking-par-crainte-d-une-catastrophe-climatique.html

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année par Obsidienne.

    "Vé ! " (Frédéric Mistral, 1830-1914)
    " Ouinshinshoin, ouinshinshishoin " ( Donald Duck, 1934)

    #147285
    John Lon Bickel
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 220

    Tiens, je ne sais pas que quelqu’un a déjà vu cette probable inspiration de GRRM pour l’histoire de Tysha. Cela provient de sources pamphlétaires (qu’on peut donc espérer fictives) datant d’Henri III de Valois, le prédécesseur de notre Henri IV. Le roi aurait passé la nuit avec une courtisane, celle-ci se serait amusée à clamer à la cour qu’elle avait couché avec un dieu. Pas mal de monde ayant saisi l’allusion et trouvé que c’était une flatterie un peu grossière, elle a précisé qu’ils ne sont pas très capables mais qu’à douze cents écus d’or, elle n’allait pas se plaindre.

    Toujours d’après les pamphlets, Henri III s’en offusqua et dans les jours suivants, il la fit violer par une douzaine de gardes suisses qui lui laissèrent cinq sols chacun. Et il railla que « Cette fois, elle pouvait se vanter d’avoir été bien foutue et mal payée… »

    #152726
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8105

    Je viens d’apprendre qu’à Venise, on organisait des batailles où le but était de rester sur le pont (Ponte dei Pugni) après avoir éliminé ses adversaires. Ca m’a fait penser aux jeux des Frey. Mayhaps 😉

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #152728
    no_one
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1694

    Haha ! Moi aussi j’y ai pensé en voyant la vidéo de « C’est une autre histoire ». 😀

    "It's both possible, and even necessary, to simultaneously enjoy media while also being critical of its more problematic or pernicious aspects."
    "Damsel in Distress: Part 1", Tropes vs. Women in Video Games, Anita Sarkeesian

    #152761
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4456

    Je viens d’apprendre qu’à Venise, on organisait des batailles où le but était de rester sur le pont (Ponte dei Pugni) après avoir éliminé ses adversaires. Ca m’a fait penser aux jeux des Frey. Mayhaps 😉

    Dans l’iconographie, le jeu du pont des Frey me fait penser à un dérivé des scènes cultes de Robin des Bois contre Petit Jean.

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/76/Robin_Hood_and_Little_John%2C_by_Louis_Rhead_1912.pnghttps://c8.alamy.com/compfr/krcxya/robin-hood-and-little-john-profitez-d-une-simulation-de-lutte-sur-un-petit-pont-sur-une-riviere-date-vers-1930-krcxya.jpg

    #152763
    Lapin rouge
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2835

    Je viens d’apprendre qu’à Venise, on organisait des batailles où le but était de rester sur le pont (Ponte dei Pugni) après avoir éliminé ses adversaires. Ca m’a fait penser aux jeux des Frey. Mayhaps 😉

    Je connais bien ce pont, j’avais mon logement pas loin lors d’un de mes séjours vénitiens. Il mène à un bar où on sert de délicieux tramezzini. Et je crois que le rio passe devant le dernier chantier naval de gondoles dans la vieille ville, avec un très bon glacier en face. Et juste après, on arrive sur les zattere, où on peut prendre un verre au soleil en regardant San Giorgio et la Giudecca…

    Snif ! Quand pourra-t-on y retourner ?

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #152769
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2296

    River Crossing ou Cross the river sont des jeux d’enfants, ou de grands enfants, très connus en éducation physique, scouts, team building et même jeux à boire. Lord of the Crossing vient sans doute de là, le concept étant plus ou moins le même, traverser un « pont » en s’entraidant ou se défiant.  La plupart des jeux du TdF ressemblent aux notres, monsters and maidens a tout du jeu du chat. Sauf que GrrM y ajoute un peu de son « vice », le monstre attrape la pucelle. Ou le mayhaps.

    Venise était très sympa, peu de touristes, aucune attente même au Rialto par exemple. Faut juste bien viser pour caser ses vacances entre les mesures gouvernementales.

    #152770
    Aurore
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2039

    Le « mayhaps », les conditions pour que l’énoncé soit valide ou non, c’est notre « Jacques a dit », qui doit bien avoir un équivalent anglais ou américain , non ?

    #152771
    no_one
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1694

    Indeed: https://en.m.wikipedia.org/wiki/Simon_Says

    "It's both possible, and even necessary, to simultaneously enjoy media while also being critical of its more problematic or pernicious aspects."
    "Damsel in Distress: Part 1", Tropes vs. Women in Video Games, Anita Sarkeesian

30 sujets de 61 à 90 (sur un total de 90)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.