Le Sorceleur de Sapkowski

  • Ce sujet contient 30 réponses, 14 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Aerolys, le il y a 1 semaine et 3 jours.
30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 31)
  • Auteur
    Messages
  • #46355
    Valentin
    • Frère Juré
    • Posts : 67

    A l’instar des mondes de JK Rowling, de Robin Hobb et de tant d’autres auteurs, celui de Sapkowski mérite bien son sujet ! Et le voici.

    J’ai dévoré l’ensemble des livres sur Geralt de Riv, exception faite pour la Saison des Orages que je dois terminer.

     

    Partageons nos connaissances et notre passion sur cet univers littéraire qui m’a littéralement absorbé, tellement qu’il dépeint l’Humain et ses desseins. (Notre Martin international sait aussi bien le faire !)

    Je reste persuadé, de mon côté, que l’on peut s’attendre à un nouveau texte sur le Sorceleur pour les prochaines années.

    #46363
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2585

    Comme je l’ai dit sur le topic dédié à la (future) série télévisée, je n’ai lu que les deux premiers tomes de la série de livres. J’ai adoré les nouvelles (surtout celles du premier tome).

    Je pense que c’est le côté « contes revisités » qui m’a beacoup plu.

    J’ai beaucoup de mal à me souvenir des noms des personnages et des villes/lieux donc, mon avis en est affecté. >.<

    Les nouvelles du tome 2 m’ont marqué par leur côté plus sombre/triste (je pense notamment au sort de la grand-mère de Ciri, la fin de la nouvelle avec la sirène (pauvre Jaskier…), la rencontre entre Geralt et sa « sauveuse » (j’évite de spoiler et j’essaye d’être vague, ce qui ne me réussit pas trop).

    Les nouvelles sont d’excellentes factures et mon envie de lire la saga est grande. Je pense que je lirais la saga assez rapidement.

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #46365
    Valentin
    • Frère Juré
    • Posts : 67

    J’ai adoré les nouvelles, mention à celle qui relate l’histoire de « Petit-Œil » ; pauvre Jaskier, comme tu dis. :p

    Tu devrais, sans aucun doute, dévorer la saga. Les longueurs sont rares, même s’il m’est avis que Le Baptême du Feu est le plus mauvais des cinq. Je les ai mangés en moins d’un mois !

     

    #46378
    Ezor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 958

    J’ai beaucoup de mal à me souvenir des noms des personnages et des villes/lieux donc, mon avis en est affecté. >.<

    Se souvenir du nom complet de l’auteur est déjà un petit défi pour moi 🙂

    J’ai vraiment adoré cet univers. D’abord avec le 3e jeu (oui, j’ai commencé par la fin…) que j’ai trouvé au dessus d’à peu près tout ce que j’avais fait avant (mais je suis pas du tout un gros joueur, donc avis à prendre avec des pincettes, et puis ce n’est pas le sujet). Après ça, j’ai lu les 7 livres (2 de nouvelles dont parle Aerolys, puis les 5 de la saga elle même, qui précèdent l’histoire des 3 jeux, pour ceux qu’ils veulent savoir). Les personnages sont bien écrits et présentent tous une facette intéressante. L’ambiance est assez noire mais pas déprimante non plus. C’est assez difficile de mettre des mots dessus finalement. La magie et les monstres sont présent, mais pas omniprésent (d’ailleurs les contrats de Geralt sont assez rares en dehors des nouvelles).

     

    Point sur la traduction : Geral de Riv, Ablette et Sorceleur… Je crois que je préfère encore lire les livres en polonais !

    --Ezor--

    Spoiler:

    #56473
    Amy Silk
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 325

    A tout ceux qui ont lu la saga : ça fait un petit moment que je voulais m’y mettre, surtout parce que j’en avais marre de lire ASOIAF en boucle en me disant : « aller le temps que je les relise TWOW sera sorti ! ». En plus mon ex avait acheté le jeu vidéo et je trouvais l’ambiance cool. Mais j’ai cru comprendre que l’ordre de lecture était pas très clair, donc j’ai besoin de vos lumières.

    J’ai trouvé un ordre ici sur Sens Critique et ici sur un wiki dédié et je voulais avoir votre avis, de ce que j’ai compris c’est l’ordre chronologique de la saga (sauf pour le dernier) mais pas de la publication :

    1 – Le Dernier Vœu ;

    2- L’Épée de la Providence ;

    3- Le Sang des Elfes ;

    4- Le temps du mépris ;

    5- Le Baptême du Feu ;

    6- La Tour de l’Hirondelle ;

    7- La Dame du Lac ;

    8- La Saison des Orages, qui, bien que ça se passe en même temps que Le Dernier Vœu, il soit conseillé de le lire en dernier.

    Dites moi ce que vous en pensez, merci d’avance !

    Can't stay at home, can't stay at school. Old folks say 'You poor little fool'. Down the streets I'm the girl nextdoor. I'm the fox you've been waiting for. Stone age love and strange sounds too. Come on, baby, let me get to you. Bad nights causing teenage blues. Get down ladies, you've got nothin' to lose. - Cherry Bomb - The Runaways

    #56492
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2585

    1 – Le Dernier Vœu ; 2- L’Épée de la Providence ; 3- Le Sang des Elfes ; 4- Le temps du mépris ; 5- Le Baptême du Feu ; 6- La Tour de l’Hirondelle ; 7- La Dame du Lac ; 8- La Saison des Orages

    C’est bien cet ordre là. Les deux premiers sont des recueils de nouvelles mais je sais pas si tu peux comprendre la saga (du 5 au 7) sans les avoir lu.

    Mais je laisse @valentin t’éclairer (après tout, c’est LE spécialiste).

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #56501
    Valentin
    • Frère Juré
    • Posts : 67

    Coucou.

    Je mets le message que j’ai posté sur le Slack en prévision d’un post plus détaillé.

    #57065
    Chat-qui-boite
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 380

    J’ai lu les recueils de nouvelles que j’ai trouvé dans ma bibliothèque….au rayon jeunesse. J’ai trouvé un imaginaire cohérent mais vite lassant: Le héros se coltine régulièrement les monstres du coin où il arrive, c’est son boulot, ça n’a pas l’air de le réjouir et j’ai vite oublié le détail de ses aventures

    Mieux vaut être en retard au paradis qu'en avance au cimetière
    Reste assis au bord de la rivière et tu verras passer le corps de ton ennemi

    #91883
    Tristesire
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 295

    Juste pour info, il y a le jdr qui sort…

    On ne touche pas aux lapins !

    #120951
    DroZo
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1284

    En prévision de la future adaptation télé Netflix, j’ai lu les 4 premiers tomes (sur 7 + 1) du Sourceleur.

     

    Tome 1 : Le Dernier Voeu

    Le premier tome est un fix-up novel composé de 7 nouvelles, et nous introduisant au monde du Sorceleur. Les nouvelles en elles-mêmes sont sympa, même si rarement marquantes. On est dans un univers Dark Fantasy assez classique mélangeant des éléments de Fantasy traditionnelle à un monde qui se veut plus réaliste, plus rugueux. Si l’ambiance est sympa, les histoires racontées restent classiques et dans l’ensemble peu surprenantes.

    Ce que je reproche le plus à ce bouquin c’est la redondance de ces nouvelles, de leurs décors, de leurs personnages ou même de leurs thématiques : sur 7 nouvelles, 4 prennent place dans des bourgs assez interchangeables, 4 racontent un contrat que Geralt de Riv doit remplir, 3 montrent un jeu de séduction entre Geralt et un personnage féminin badass… Et au final beaucoup de personnages secondaires sont interchangeables. Il faut attendre la deuxième moitié du livre pour enfin découvrir des environnements différents, pour rencontrer des personnages récurrents, bref, pour s’ouvrir au monde.

    Ça reste bien hein. Si les nouvelles ne sont pas exceptionnelles, elles restent bonnes. Le mélange entre humour, action et noirceur est bien géré, et si les lieux sont souvent interchangeables, leur aspect polonais médiévale est assez bien rendu et dénote de ce qu’on peut lire dans beaucoup d’oeuvres de Fantasy.

    Bref, ce livre est un moment bien agréable, mais terni par un manque de diversité, surtout en première partie.

     

    Tome 2 : L’Epée de Providence

    Second tome de nouvelles. Cette fois-ci on en a 6, et elles sont excellentes. Déjà parce que l’auteur diversifie ses situations et ses décors. On a des récits qui se passent dans des plaines, d’autres sur des littorals, d’autres dans des forêts elfiques, ou encore dans des grosses capitales. Bref, l’auteur nous fait voyager à droite et à gauche, et ses univers sont très plaisants. De plus on varie aussi les registres. On a un récit d’aventure à base de traque de dragons, des récits humoristiques, des récits mélancoliques, des récits plus mystiques, des récits tragiques…

    Niveau personnages aussi on a un bond qualitatif. On a trois personnages récurrents qui vont cheminer apparaître auprès de Geralt, et ils sont tous intéressants et très attachant. Bref, on rajoute de la continuité entre les nouvelles et ça c’est bien. Les personnages secondaires présents le temps d’un seul récit ne sont pas en reste. Ils sont nombreux, variés, colorés… Des dryades de Brokilone aux différents participants de la chasse au dragon, en passant par l’amie de Jaskier ou le Hobbit de Novigrad, ils sont tous excellents et bien écris. Et le héros [. /] Geralt de Riv n’est pas en reste. Le Dernier Voeux ne le développait pas tant que ça au final, puisque dans la majorité des récits il était en mission. On voyait surtout un professionnel faire son travail. Ici, on développe plus sa personnalité en dehors de son travail. C’est simple, dans tout le livre il n’y a que deux nouvelles où il doit remplir un contrat, et dans chacune de ces nouvelles ce contrat n’est même pas le cœur du récit. On développe plus l’homme qu’est Géralt, sa relation aux autres, sa personnalité… Et le personnage n’en est que plus attachant.

    Des histoires plus originales, des personnages plus nombreux et plus variés, des registres et des décors diversifiés, ce second volet de la Saga du Sorceleur est un très bon fix-up novel.

     

    Tome 3 : Le Sang des Elfes

    Ce troisième volet des aventures de Geralt de Riv est le premier à être un roman, faisant suite aux événements relatés dans le recueil de nouvelles précédent. Le livre est composé de 7 chapitres et raconte la formation de la jeune Ciri, alors que des tensions éclatent un peu partout dans les Royaumes du Nord, et que l’on craint une nouvelle guerre.

    Si l’histoire est sympathique à lire, le roman laisse la sensation d’être bizarrement équilibré. Sur ces 7 chapitres, on va enchaîner des chapitres montrant le quotidien de la formation de Ciri, un peu dans un style proche de l’Assassin Royal de Robin Hobbs par exemple. On va avoir des sortes de nouvelles déguisés comme dans les premiers volets de la Saga du Sorceleur. Ou encore des chapitres politiques un peu isolés qui posent les enjeux de la suite de la saga.

    Le problème c’est qu’à aucun moment ces différents arcs narratifs ne se mélangent bien. J’ai souvent eu l’impression de sauter d’un livre à l’autre sans prévenir, tant le tonalité, le rythme ou les ambiances n’ont rien à voir les unes avec les autres. Et le final du livre est finalement assez lambda, comme si on avait coupé le récit un peu n’importe quel moment sans se soucier de créer une cohérence interne à ce tome.

    En fait, je n’ai pas eu l’impression de lire un roman avec un début un milieu et une fin. J’ai eu l’impression qu’on avait juste pris les 7 premiers chapitres d’un roman et qu’on les avait publié ici parce que c’est tout ce qu’on avait à l’époque à disposition. Ca fait bizarre niveau construction quoi.

    Ces problèmes de structures mis à part, on a une histoire (ou un début d’histoire) sympathique. Les personnages principaux sont attachants, l’univers est sympathique… Mais encore une fois ce n’est que le début, il faut voir ce que ça donnera par la suite.

     

    Tome 4 : Le Temps du Mépris

    On reprend donc l’intrigue exactement là où on l’avait laissé. Il n’y aurait pas eu de césures entre les tomes 3 et 4 on ne l’aurait pas remarquée. J’aurais moins de choses à dire sur ce volume. Les intrigues politiques, l’action et les histoires personnelles de nos héros se mêlent de façon plus harmonieuse que dans Le Sang des Elfes, et on a même le droit à un joli climax… Au milieu du livre.

    Oui je reprochais au tome 3 son découpage, et bien typiquement si les cinq premiers chapitres du Temps du Mépris s’étaient retrouvés à la fin du tome 3 on aurait eu un bon roman avec un milieu un début et une fin. Le chapitre 5 de ce tome 4 fait en effet un très bon épilogue de roman. Et les chapitres 6 et 7, qui clôturent le bouquin, semblent un peu à part, comme le départ d’un nouveau livre… Non décidément ce découpage est une catastrophe. Ca passe si on lit les romans d’affilés, mais sinon…

    Problème de découpage mis à part, on reste sur une histoire de Fantasy sympathique. C’est dommage que ce ne soit pas vraiment innovant, que les (grosses) ficelles scénaristiques soient assez classiques dans le genre. Typiquement je passe un bon moment avec la Saga du Sorceleur, mais ce ne sera pas une oeuvre qui me marquera je pense, dont l’histoire me restera.

     

     

    J’ai pu donné l’impression d’être assez sévère dans mes critiques, sans doute trop. Car, je le répète, je passe un bon moment devant la Saga du Sorceleur. Ça se lit bien, les personnages sont bien écrits et attachants, et le cadre polonais de l’intrigue est pas si habituel que ça (ou pas si souvent que ça aussi bien rendu ailleurs). Et si l’histoire est assez classique, elle se laisse lire sans déplaisir. C’est juste que ce n’est pas un chef-d’oeuvre, ni une oeuvre spécialement marquante. C’est un cycle classique qui ne réinvente pas le genre et qui est ma fois bien sympathique.

    « La drosophile est un petit animal avec un cycle de vie court et de nombreux mutants sont disponibles. Son génome compact a été un des premiers génomes à être séquencé entièrement. »

    I’m a X-Flies 😎

    #120952
    euzkadi de dorne
    • Pas Trouillard
    • Posts : 525

    Je vous conseille la chaîne Youtube de Cianurr qui est superbe pour l’univers du Witcher:

    https://www.youtube.com/channel/UCIofS8mD9G1NuTRVUf4Iz5w

    #120953
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2585

    Je suis en train de lire de lire le tome 7 (enfin, j’ai interrompu ma lecture car ma situation m’empêchait d’avancer efficacement dans le roman (ce n’est pas dû à la qualité de l’intrigue; je me serais interrompu quelque soit le livre que je lisais)) et, je voulais attendre de le terminer avant de faire une critique générale de l’oeuvre (hors La saison des orages). Pour le deux premiers tomes, même si le deuxième nous offre des paysages plus variés et des histoires plus intéressantes (et qui prépare le terrain pour les romans), j’ai trouvé le premier tome bon (voire très bon). Ce que tu dis DroZo est juste mais, l’aspect redondant du premier recueil ne m’a pas dérangé. Après,  ce que je vis et/ou comment je me sens lors d’une lecture a une influence sur mon appréciation de l’oeuvre que je lis. Ainsi, je peux adorer une oeuvre moyenne si je suis dans une période où je me sens bien ou qui m’a marqué (genre un voyage). Lors de la lecture du premier recueil, j’étais dans une période où je me sentais très bien (malgré le fait que je travaillais en usine en faisant les 3/8 et que j’étais donc crevé par la cadence, les horaires et la route). Ma bonne appréciation de ce tome est sans doute liée au fait que j’ai un très bon souvenir de cette période. Après, c’est peut-être aussi une question de sensibilité.

    Tome 3 : Le Sang des Elfes Ce troisième volet des aventures de Geralt de Riv est le premier à être un roman, faisant suite aux événements relatés dans le recueil de nouvelles précédent. Le livre est composé de 7 chapitres et raconte la formation de la jeune Ciri, alors que des tensions éclatent un peu partout dans les Royaumes du Nord, et que l’on craint une nouvelle guerre. Si l’histoire est sympathique à lire, le roman laisse la sensation d’être bizarrement équilibré. Sur ces 7 chapitres, on va enchaîner des chapitres montrant le quotidien de la formation de Ciri, un peu dans un style proche de l’Assassin Royal de Robin Hobbs par exemple. On va avoir des sortes de nouvelles déguisés comme dans les premiers volets de la Saga du Sorceleur. Ou encore des chapitres politiques un peu isolés qui posent les enjeux de la suite de la saga. Le problème c’est qu’à aucun moment ces différents arcs narratifs ne se mélangent bien. J’ai souvent eu l’impression de sauter d’un livre à l’autre sans prévenir, tant le tonalité, le rythme ou les ambiances n’ont rien à voir les unes avec les autres. Et le final du livre est finalement assez lambda, comme si on avait coupé le récit un peu n’importe quel moment sans se soucier de créer une cohérence interne à ce tome. En fait, je n’ai pas eu l’impression de lire un roman avec un début un milieu et une fin. J’ai eu l’impression qu’on avait juste pris les 7 premiers chapitres d’un roman et qu’on les avait publié ici parce que c’est tout ce qu’on avait à l’époque à disposition. Ca fait bizarre niveau construction quoi. Ces problèmes de structures mis à part, on a une histoire (ou un début d’histoire) sympathique. Les personnages principaux sont attachants, l’univers est sympathique… Mais encore une fois ce n’est que le début, il faut voir ce que ça donnera par la suite.   Tome 4 : Le Temps du Mépris On reprend donc l’intrigue exactement là où on l’avait laissé. Il n’y aurait pas eu de césures entre les tomes 3 et 4 on ne l’aurait pas remarquée. J’aurais moins de choses à dire sur ce volume. Les intrigues politiques, l’action et les histoires personnelles de nos héros se mêlent de façon plus harmonieuse que dans Le Sang des Elfes, et on a même le droit à un joli climax… Au milieu du livre. Oui je reprochais au tome 3 son découpage, et bien typiquement si les cinq premiers chapitres du Temps du Mépris s’étaient retrouvés à la fin du tome 3 on aurait eu un bon roman avec un milieu un début et une fin. Le chapitre 5 de ce tome 4 fait en effet un très bon épilogue de roman. Et les chapitres 6 et 7, qui clôturent le bouquin, semblent un peu à part, comme le départ d’un nouveau livre… Non décidément ce découpage est une catastrophe. Ca passe si on lit les romans d’affilés, mais sinon… Problème de découpage mis à part, on reste sur une histoire de Fantasy sympathique. C’est dommage que ce ne soit pas vraiment innovant, que les (grosses) ficelles scénaristiques soient assez classiques dans le genre. Typiquement je passe un bon moment avec la Saga du Sorceleur, mais ce ne sera pas une oeuvre qui me marquera je pense, dont l’histoire me restera.

    Je fais parti de ceux qui ont enchaîné les livres 3, 4, 5 et 6. De ce fait, je n’ai pas eu de frustration concernant le découpage (mais, avec le recul, c’est effectivement un soucis (ceci dit, c’est moins le cas , j’ai l’impression, avec le tome 7 (et peut-être les tomes 5 et 6 mais, je ne me souviens plus de leur conclusion et de leur commencement). N’étant que ma seconde oeuvre de fantasy, je ne peux pas lui reprocher son côté « classique ».

    Je compléterais une fois le tome 7 fini mais, _Le Sorceleur_ (que ce soit les nouvelles ou les romans) est une saga qui m’a marqué. J’adore ces personnages (Régis, Jaskier, Ciri, Cahir et Geralt), l’univers et la relation entre certains personnage (même si j’avoue que j’ai un peu de mal avec la relation Geralt et Yennefer (même si je les aime bien en tant que personnage). Mais, j’admets que le contexte dans lequel je les ai lu et ma connaissance réduite de la fantasy ont participé à mon appréciation de l’oeuvre. Une personnage habituée du genre peut avoir pas mal de chose à redire. ^^

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #124946
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5183

    J’ai lu le premier tome « Le dernier vœu » après avoir visionné la série… Et à vrai dire, je ne suis pas plus emballée par le bouquin que par la série, mais pas moins divertie non plus. Comme la série qui en est adaptée, j’ai donc trouvé ça divertissant sans plus : sympatoche, pas désagréable mais pas un monument.

    J’ai apprécié le côté « revisite de contes populaires » qui est assez fun, mais je rejoins DroZo sur le côté oubliable et interchangeable des nouvelles. Le tout manque d’une identité marquée, d’un petit quelque chose en plus. Mais ça se lit bien, c’est divertissant. Du coup je pense que je lirai la suite à l’occasion. Mais on n’est clairement pas sur un bouquin qui me fait me dire « Ouah j’ai entre les mains la perle de la fantasy à côté de laquelle j’étais passée ».

    ~~ Always ~~

    #124948
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2116

    La popularité de l’œuvre vient essentiellement de son adaptation vidéoludique, le troisième opus aura marqué la première décennie du XXIème siècle (qu’on aime ou pas). Je dois avouer que j’ai lu toute la saga mais que je me rappelle finalement peu de choses sauf m’être diverti, et que je ne l’ai jamais relue, contrairement à d’autres.

    #125024
    Ennoia Ballade
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 14

    Les deux premiers bouquins sont particuliers, vu que ce sont des nouvelles écrites à plusieurs années d’intervalle. La suite est clairement mieux, grâce à sa trame plus réfléchie et construite, et aux thèmes abordés avec plus de maturité. Voire aussi les dernières nouvelles du tome 2. Mais c’est vrai que l’auteur a un ton assez particulier, très cynique par moments , qui peut franchement rebuter. Et y’a des longueurs dans le récit, qui font parfois décrocher.

    #130475
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2585

    J’ai terminé le dernier tome il y a une semaine. Et il est excellent ! Il conclu bien le cycle (avec une fin à la « Noces Pourpres »). Je vous encourage donc à lire les sept tomes que contient la série. ^^

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #130485
    Tristesire
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 295

    J’attaque le quatrième tome, Le temps du mépris.

    Je trouve toujours ça aussi excellent !

    On ne touche pas aux lapins !

    #130493
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2585

    J’attaque le quatrième tome, Le temps du mépris. Je trouve toujours ça aussi excellent !

    J’aime beaucoup ces deux tomes (je ne pense pas qu’ils soient meilleurs que les autres mais, j’en garde un bon souvenir).

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #130499
    Tristesire
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 295

    Nous sommes en train de faire une campagne jdr Warhammer…

    Je trouve que nous sommes  tout à fait dans le ton !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année par Tristesire.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année par Tristesire.

    On ne touche pas aux lapins !

    #132623
    Tristesire
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 295

    Saga terminée  (merci le confinement…)…

    Je ne veux pas trop spoiler… J’ai vraiment adoré. Le style, l’intrigue, les personnages, une vraie fin…

    Un must read pour moi !

    On ne touche pas aux lapins !

    #141310
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2033

    Audiolu les 2 premiers livres (les recueils de nouvelles). Ca m’a pris genre six mois, vu que c’étaient mes premiers audiolivres, que je n’audiolis quasiment que quand je suis seul en voiture, que ça arrive déjà pas souvent, et qu’en plus avec le confinement bah clairement ça arrivait encore moins souvent. ^^

    Bref. Lecture très fractionnée, ce qui fait que je n’aurais pas forcément le même retour avec une lecture papier traditionnelle. Des bonnes idées, même si les trois-quart du temps j’écoutais ça d’une oreille très distraite. Je tenterai la suite en lecture tradi, je pense.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #141313
    Tizun Thane
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1050

    J’ai adoré les nouvelles (surtout celles du premier tome). Je pense que c’est le côté « contes revisités » qui m’a beacoup plu.

    +1. Lu le premier tome durant l’été et j’ai eu le même ressenti. Certaines nouvelles, comme celle où on croise Hérisson, m’ont paru être d’une maestria remarquable tant dans l’idée que dans l’exécution.

    Très content de cette découverte (je n’ai pas vu la série), et je me laisserai peut-être tenter par la suite.

    J’émettrai juste un petit bémol. La vulgarité de certains passages et un certain sexisme du monde m’a fait tiquer. C’est un peu étrange, parce que dans le TdF, ça ne m’avait jamais dérangé, mais là, j’ai eu du mal à distinguer ce qui relevait des personnages croisés, souvent détestables (c’est un monde poisseux), et ce qui relevait de l’auteur.

    #141338
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2585

    +1. Lu le premier tome durant l’été et j’ai eu le même ressenti. Certaines nouvelles, comme celle où on croise Hérisson, m’ont paru être d’une maestria remarquable tant dans l’idée que dans l’exécution.

    J’ai beaucoup aimé cette nouvelle aussi.

    D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé le côté fix-up (le terme est sans doute mal choisi) du premier tome où un chapitre de quelques pages sert à conclure et à introduire la nouvelle suivante.

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #141347
    no_one
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1600

    D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé le côté fix-up (le terme est sans doute mal choisi) du premier tome où un chapitre de quelques pages sert à conclure et à introduire la nouvelle suivante.

    Non non, on parle bien de roman fix-up en anglais (ou patchwork story), en l’occurrence avec un récit-cadre comme Les Mille et Une Nuits. 🙂

    "It's both possible, and even necessary, to simultaneously enjoy media while also being critical of its more problematic or pernicious aspects."
    "Damsel in Distress: Part 1", Tropes vs. Women in Video Games, Anita Sarkeesian

    #141348
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2585

    D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé le côté fix-up (le terme est sans doute mal choisi) du premier tome où un chapitre de quelques pages sert à conclure et à introduire la nouvelle suivante.

    Non non, on parle bien de roman fix-up en anglais (ou patchwork story), en l’occurrence avec un récit-cadre comme Les Mille et Une Nuits. 🙂

    Merci no_one. 😉

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #148315
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5183

    Je viens de terminer le second tome de nouvelles, L’Epée de Providence. Comme avec le premier tome, mon avis se résumerait en deux mots : divertissant mais assez oubliable. Certaines nouvelles sont sympatoches, et dans l’ensemble, elles ont un peu plus de corps que celles du premier volume, on sent une plus grande cohérence entre les histoires, et le tout est nettement moins interchangeable. Et les clins d’œil aux contes traditionnels sont toujours réjouissants (avec une mention spéciale à la petite sirène^^). Mais dans l’ensemble, les nouvelles tournent un peu trop autour de l’amourette de Geralt et Yennefer à mon goût : j’ai rien contre des relations amoureuses bien construites, mais ici le personnage de Yen manque cruellement de substance (l’enchanteresse froide et si sexy, qui en fait baver notre brave héros… j’espère qu’elle est mieux développée dans les tomes suivants parce que franchement là à part cocher des cases dans le bingo des tropes sexistes…). Bref, une lecture distrayante, mais je ne suis toujours pas conquise. Mais je poursuivrai avec le prochain tome, ce qui est quand même déjà pas si mal ^^

    ~~ Always ~~

    #148319
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2585

    Et les clins d’œil aux contes traditionnels sont toujours réjouissants (avec une mention spéciale à la petite sirène^^).

    J’ai adoré la nouvelle sur la petite sirène (et notamment la fin).

    Mais dans l’ensemble, les nouvelles tournent un peu trop autour de l’amourette de Geralt et Yennefer à mon goût : j’ai rien contre des relations amoureuses bien construites, mais ici le personnage de Yen manque cruellement de substance (l’enchanteresse froide et si sexy, qui en fait baver notre brave héros… j’espère qu’elle est mieux développée dans les tomes suivants parce que franchement là à part cocher des cases dans le bingo des tropes sexistes…)

    C’est un des gros points noirs de la saga selon moi. J’ai l’impression de voir deux ados qui n’arrivent pas à savoir où ils en sont dans leur relation.

    Mais je poursuivrai avec le prochain tome, ce qui est quand même déjà pas si mal ^^

    Je n’ai pas trop de doute là-dessus (j’ai adoré mais ayant lu peu de fantasy, je n’ai pas encore tous les clichés/tropes récurrents en fantasy donc, ça a beaucoup joué dans mon avis).

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #148320
    Ezor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 958

    Les deux premiers recueils de nouvelles ne m’ont pas laissé non plus un souvenir impérissable, à part effectivement la reprise des contes traditionnels.
    Les 5 autres tomes qui forment eux une vraie histoire cohérente sont bien bien plus intéressants. Les personnages féminins (Yen un peu, mais surtout Ciri) y sont bien plus développés. Keep reading :p.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par R.Graymarch.

    --Ezor--

    Spoiler:

    #149400
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5183

    Les 5 autres tomes qui forment eux une vraie histoire cohérente sont bien bien plus intéressants. Les personnages féminins (Yen un peu, mais surtout Ciri) y sont bien plus développés. Keep reading :p.

    Du coup, enchaînement avec le troisième tome, et le premier vrai « roman » de la saga. Je l’ai lu d’une traite avec plaisir, ce qui est toujours bon signe ^^ L’intrigue se met en place et ça se lit tout seul. Mais, comme @drozo le soulignait plus haut, le rythme est assez étonnant : on n’est pas sur une intrigue vraiment linéaire, on a des arcs narratifs qu’on sent reliés, mais qui ne se mélangent pas vraiment, un peu comme si l’auteur n’avait pas encore totalement décidé du format entre nouvelles et roman. Du coup, le rythme m’a un peu perturbée. Ceci dit, dans l’ensemble j’accroche bien à l’univers et à l’intrigue, on sent qu’il y a encore de quoi développer et avancer (et Ciri est effectivement assez cool^^). Yennefer, par contre, je suis toujours un peu dubitative, heureusement qu’on la voit prendre un peu d’ampleur en étant seule avec Ciri loin de Gégé, mais bon, elle reste quand même toujours très cliché, la magicienne froide et intraitable au bon fond… M’enfin ce n’est rien à côté de Triss Merigold, la magicienne qui se pâme pour Gégé… L’auteur a vraiment un soucis avec ses magiciennes qui servent avant tout de faire-valoir à Gérald, mais manquent cruellement de nuances. Mais bon… to be continued, j’attaquerai la suite bientôt je pense ^^

    ~~ Always ~~

    #152538
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5183

    Tome 4, Le temps du mépris
    Après trois tomes plutôt introductifs, ça y est, il se passe des trucs avec plus de conséquences ! Heureusement, je n’ai pas attendu trop longtemps après le tome 3 pour lire ce livre, car, comme le soulignait Drozo, le découpage de l’intrigue est vraiment bizarre, et on nous plonge direct dans le bain des intrigues politiques commencées dans le tome précédent, sans rappel, pour un point d’orgue en milieu de tome, et après… une nouvelle histoire, qui ne se finit pas et que j’imagine se continuer linéairement dans le prochain tome. Il en resort un drôle de rythme dans ce livre, mais ça se lit néanmoins tout seul.
    J’ai cependant toujours autant de mal avec les magiciennes qui ont autant de profondeur que des portes-fenêtres : hiii un homme se balade dans notre assemblée, mettons nos boobs en avant et regardons Yen de travers façon collège… (à la question « comment ça se fait que vos personnages féminins soient si complexes ? » Martin répondait « You know I’ve always considered women to be people. »… Pas totalement sûre que Sapkowski ait reçu le mémo…). La relation Geralt-Yen est toujours aussi artificielle et sans intérêt également. Et si je trouvais Ciri mieux esquissée, ce tome m’a laissée dubitative sur certains points dans lesquels je ne la reconnaissais pas (et point d’agacement majeur en spoiler :

    Spoiler:
    c’est sans compter qu’il a fallu que l’auteur lui fasse subir un viol, ce bon vieux passage obligé de l’héroïne de fantasy dont je me passerais bien…

    M’enfin bref, ça se lit bien, c’est efficace. Clairement pas la saga fantasy du siècle ceci dit…

    ~~ Always ~~

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 31)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.