Mollander

  • Ce sujet contient 9 réponses, 4 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Eridan, le il y a 1 mois.
10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #151964
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4093

    Il me semblait qu’on avait un sujet sur Mollander, l’un des novices de la Citadelle compagnon de Pat et Alleras, mais en fait non. Les seuls évocations qu’on a de lui sur le forum sont sur le fil de Mandon Moore, où dndm développe sa théorie sur la paternité du frère-juré.

    Perso, le truc qui me fait tiquer à propos de son perso, c’est le surnom dont l’affuble Léo la Flemme. Hopfrog, traduit par « Grenouillard » en français. Martin avait déjà utilisé ce terme pour désigner un jeu qu’apprécie Robert Arryn, traduit en « saute-grenouille » . Bon, spontanément, je me dis que c’est juste un surnom pas sympa, dû au fait que Mollander a un pied bot, qui lui donne une démarche chaloupée et sautillante … Mais comme toujours, je me demande s’il n’y a pas plus derrière. En délaissant un peu l’hypothèse « Mollander Moore » , je me demande s’il ne pourrait pas s’agir d’un « Mollander Marsh » ou d’un « Mollander Vyprin » (Les Marsh ont pour blason des grenouilles, les Vyprin ont un crapaud). Mais l’une des familles étant nordienne et l’autre riveraine, je ne vois pas bien pourquoi le père-chevalier de Mollander serait mort sur la Néra …

    Finalement, en m’intéressant au terme Hopfrog, je pense que ça vient d’une nouvelle d’Edgar Allan Poe : Hop-Frog. Le résumé de wikipedia permet un parallèle intéressant avec Mollander. Si Hop-Frog est un nain-bouffon auprès d’un roi anonyme et pas Mollander, tous les deux sont boiteux, et présentés comme ayant des bras massifs, tous les deux ont une démarche sautillante due à leur handicap, tous les deux ont un rapport complexe à l’alcool, tous les deux ont été arrachés à leur foyer. Le parallèle me semble consommé. ^^

    Au cours de son histoire, Hop-Frog va parvenir à se venger du roi et des sept conseillers qui se sont moqués de lui et qui ont blessé son amie : en les amenant à se déguiser en orang-outangs au cours d’un bal masqué, il parvient à les attacher les uns aux autres et met ensuite le feu à leur costume pour les faire bruler. Je ne sais pas si Mollander prévoit de faire la même chose aux assassins de son père-chevalier ou s’il tentera de se venger contre ceux qui maltraiteront peut-être une de ses amies (Alleras/Sarella), mais le fait qu’il tienne des propos favorables à Daenerys et ses dragons fait un beau lien thématique avec le feu … ^^ Ou alors, Martin nous prépare un nouveau sursaut de réalisme avec ce personnage, qui aimerait se venger comme le Hop-Frog de Poe, va mettre au point une vengeance complexe, mais qui n’aboutira pas ? (Ou alors, il ne prévoit rien : le perso et son background sont juste là pour être cool et nous faire gamberger dans le vide ! ^^)

    En passant, la nouvelle semble renvoyer à un événement historique, le Bal des ardents/Bal des sauvages, au cours duquel des proches de Charles VI sont morts brulés vifs, ce qui a précipité un peu plus le roi vers la folie.

    #151966
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2115

    Intéressant, merci. Je me permets de suggérer un « roi lion » paresseux, mesquin et misogyne qui est déjà dans l’entourage de Mollander: Leo la Flemme.

    Donc sans aller jusqu’à intégrer ce personnage de 5ème zone dans une intrigue plus complexe ni en rejouant totalement la nouvelle de Poe (dont Martin a semble-t-il surtout gardé le personnage et pas le reste), on pourrait déjà voir un crapaud héros et un lion zéro à Villevieille.

    #151968
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2031

    Ha le Bal des Ardents, on en parlait rapidement dans une pré-version des Mystères du Trône de Fer tome 2, mais finalement le passage a sauté. L’idée était de faire un parallèle entre la mort d’Aelora Targaryen suite à un bal masqué et le Bal des Ardents (et la mort de son frère jumeau plus tôt par sa faute), mais bon, c’était trop léger, on a viré ça.

    Après, zéro doute sur le fait que George R.R. Martin connaisse cet épisode historique, qui est extrêmement connu et qui est en plein dans ses inspirations principales (Guerre de Cent Ans / Charles le fol).

    Concernant Poe et sa nouvelle Hop-frog, fort possible qu’il connaisse aussi, à la fois parce que c’est une histoire connue d’Edgar Allan Poe, mais aussi parce que c’est une histoire sur les bouffons, sujet sur lequel il s’est extrêmement renseigné.

    Après, est-ce qu’il va nous faire pour autant un remake de la nouvelle de Poe… Avec un seul chapitre dans lequel le personnage apparait, c’est un peu léger pour faire des plans sur la comète. Ceci dit, pour le plaisir du crackpot, on peut imaginer qu’il tente en effet de se venger. Ce qui voudrait dire tenter de tuer Tyrion et Podrick, si un jour ceux-ci revendiquent la mort de Mollander. Il y aurait alors un jeu supplémentaires avec les bouffons (Hopfrog de Poe, Mollander le Hopfrog, Tyrion qui est souvent renvoyé à une identité de bouffon par divers chemins…).

    Ou alors Mollander s’attaquera à Pycelle (ha non, il est déjà mort) et à ses potes moutons gris (pourquoi pas lors d’un bal étudiant), si ma théorie « Mandon Moore est un outil de Pycelle et des moutons gris » se révèle juste. Ce qui pour le coup serait dans la continuité de ce que j’ai développé jusqu’à maintenant avec l’idée que la « bande à Marwyn » de la fin d’AFFC est opposée aux moutons gris. 😉

    Je reposte ici ce qui est dans le topic Mandon Moore, pour éviter de fractionner les conversations:

    Pour revenir à Mandon Moore, je m’autocite avec petit extrait de Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent :(la théorie était déjà sur l’ancien forum):

    Mollander, l’indice « caché sous un caillou »

    Que savons-nous de Mollander ?
    « Traînassant son pied bot, Mollander aventura un sautillement suivi d’une brusque pirouette et balança la pomme d’un revers de main dans les brumes qui s’appesantissaient sur les flots de l’Hydromel. N’eût été son infirmité, il aurait été chevalier, à l’instar de son père. La vigueur de ses bras massifs et la puissance de sa carrure le lui auraient amplement permis.
    […]
    “Villevieille n’est pas le monde”, déclara Mollander d’une voix beaucoup trop forte. Il était fils de chevalier et aussi rond qu’il était possible de l’être. Depuis que lui était parvenue la nouvelle du décès de son père sur la Néra, il s’était mis à se soûler presque tous les soirs.
    […]
    (Mollander) manifestait moins de goût pour la lecture que pour la boisson. »

    Mollander est donc le fils d’un chevalier mort lors de la bataille de la Néra. Il n’a pas l’air d’être un très bon étudiant, et ce même avant la mort de son père. On peut donc se demander comment et pourquoi il est arrivé à la Citadelle.
    Revoyons la bataille de la Néra. Combien de chevaliers sont morts lors de cette bataille ? Des tas. Combien dont on connaît les noms ? Seulement dix, selon les recensements faits par les fans sur les wikis.
    Mollander a probablement a minima seize ans, vu qu’il a le physique d’un homme fait. Plusieurs des chevaliers connus morts à la bataille de la Néra semblent trop jeunes pour avoir un enfant de l’âge de Mollander. La plupart d’entre eux sont en fait les chevaliers qui avaient parié qu’ils réussiraient à séduire Brienne de Torth, donc probablement des jeunes hommes non
    mariés, dans la vingtaine. Cela les élimine d’office. Le candidat le plus probable, alors ?
    Mandon Moore, le chevalier de la Blanche Garde qui a tenté d’assassiner Tyrion pour des raisons que nous ignorons toujours. Et qui est mort lors de la bataille, tué par Podrick Payne (mais tout le monde ignore ce détail).
    Mollander, étudiant à la Citadelle, fils de ser Mandon Moore ? Mollander Moore, ça sonne bien, il faut le
    dire, et ça serait cohérent avec la façon dont George R.R. Martin nomme ses personnages, en utilisant souvent des allitérations mnémotechnique. Mais si un chevalier de la Blanche Garde, qui est censé avoir fait vœu de chasteté, avait un fils, ça se saurait, me direz-vous ?
    Et qui serait la femme de Mandon Moore et mère de Mollander ? Bonnes questions.
    C’est Varys, maître des chuchoteurs, qui nous apporte les réponses, encore une fois grâce à un jeu de mots.
    Voici ce qu’il répond à Tyrion, lorsque celui-ci cherche des informations à propos de Mandon Moore :

    You might find some kin if you turned over enough stones back in the Vale.
    « Vous parviendriez bien à lui dénicher quelques parents si vous retourniez suffisamment de cailloux dans le Val. »

    Stone veut dire « pierre », ou « caillou », mais c’est aussi le nom par lequel on désigne les bâtards dans le Val
    d’Arryn (Mya Stone, Alayne Stone, Samwell Stone…). Varys indique donc ici de façon détournée que Mandon
    avait un fils ou une fille bâtarde. Un enfant probablement engendré dans le Val avant son entrée dans la Garde Royale, et qui serait donc au moins adolescent aujourd’hui. Ou un enfant engendré alors qu’il venait tout juste d’être nommé à la Garde Royale, et dont l’existence même montrerait qu’il a rompu ses vœux.

    Et tout cela expliquerait beaucoup de choses.
    On peut imaginer que Mandon Moore aimait réellement son fils bâtard (surtout qu’après avoir prononcé les vœux
    de la Garde Royale, il renonce de facto à avoir un enfant légitime un jour). Mais problème, Mollander est boiteux,
    une carrière de chevalier est donc impossible pour lui.

    Qu’en faire, alors ? Une carrière de mestre est envisageable, et permettrait à l’enfant de vivre une vie confortable dans un château… Second problème : l’enfant, sans être idiot, n’a pas un appétit énorme pour les études. Avec un peu de piston du Grand Mestre Pycelle, tout est possible. Mais tout à un prix, et une fois l’enfant à la Citadelle, il est à la fois sous la protection et sous la menace des moutons gris. Peut-être même que son existence, de façon générale, est problématique, s’il a été conçu après que Mandon a prononcé ses vœux. Mandon Moore, pour le bonheur de son fils, devient donc la marionnette et l’espion de Pycelle (avoir le garde du corps du roi comme espion, c’est quand même une bonne source).
    Et rappelons qu’au moment de la bataille de la Néra, Pycelle a toutes les raisons de vouloir Tyrion mort : celui-ci a débarqué dans sa chambre avec deux barbares armés, l’a trouvé au lit avec une femme, était à deux doigts de le tuer, et l’a fait démettre de ses fonctions de Grand Mestre.

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par R.Graymarch. Raison: avérer juste -> révéler juste

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #151971
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4093

    Intéressant, merci. Je me permets de suggérer un « roi lion » paresseux, mesquin et misogyne qui est déjà dans l’entourage de Mollander: Leo la Flemme.

    Amusant que tu évoques Léo, je ne pensais pas spécialement à lui … Or justement, dans le dernier chapitre d’AFFC, on a Léo Tyrell qui attend devant la porte d’archimage Marwyn en regardant une bougie (comme s’il voulait lire l’avenir dans le feu) et l’échange avec Alleras est assez piquant :

    At the top of the steps, a pale blond youth about Sam’s age sat outside a door of oak and iron, staring intently into a candle flame with his right eye. His left was hidden beneath a fall of ash blond hair. « What are you looking for? » Alleras asked him. « Your destiny? Your death? »

    En haut des marches, un pâle jouvenceau blond à peu près de l’âge de Sam était assis devant une porte de chêne et de fer et fixait intensément de son oeil droit la flamme d’une chandelle. Son oeil gauche était enfoui sous une cascade de cheveux blond cendré. « Que cherches-tu ? lui demanda Alleras. Ta destinée ? Ta mort ? »

    foreshadowing ?

    Ha le Bal des Ardents, on en parlait rapidement dans une pré-version des Mystères du Trône de Fer tome 2, mais finalement le passage a sauté. L’idée était de faire un parallèle entre la mort d’Aelora Targaryen suite à un bal masqué et le Bal des Ardents (et la mort de son frère jumeau plus tôt par sa faute), mais bon, c’était trop léger, on a viré ça.

    Effectivement, sans les détails de l’incident, le lien est mince … Mais ça fait peut-être partie des choses que GRRM souhaitait développer par la suite ? A moins qu’il réserve le Bal des ardents pour un autre événement encore à venir ? Après les Noces Pourpres inspirés du Black Dinner, un bal des ardents avec Euron, Stannis, Catelyn ou Cersei comme maître de cérémonie serait tout de même un sacré événement.

    #151982
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2031

    Effectivement, sans les détails de l’incident, le lien est mince … Mais ça fait peut-être partie des choses que GRRM souhaitait développer par la suite ? A moins qu’il réserve le Bal des ardents pour un autre événement encore à venir ?

    Oui, c’est plus ou moins ce que j’avais en tête. J’ai réveillé le topic du Rat, du Verrat et du Faucon, du coup, pour que celui-ci ne parte pas en hors-sujet.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #151986
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2115

    Les circonvolutions qui devraient amener Mollander fils de Moore à se venger de Tyrion et Pod dans un épisode rappelant le bal des Ardents… Faut y aller quand même.

    L’intention de GrrM est peut externe à la nouvelle. Un hommage à Poe par exemple, Martin en a fait d’autres. Et ça s’arrête là.  Ou encore, il ne serait pas improbable qu’un Mollander bourré finisse mort dans le caniveau. Ou GrrM s’intéresse au fait que Poe a écrit la nouvelle suite à une dispute entre pairs écrivain.e.s. et que ce sera Mollander et la team geek de Marwyn contre les étudiants modèles et Leo Tyrell le beau gosse. GrrM a peut-être des trucs à régler sur le monde estudiantin. Il s’est bien amusé à ça avec le foot américain, les Giants, etc.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par R.Graymarch.
    #151988
    Lapin rouge
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2681

    et que ce sera Mollander et la team geek de Marwyn contre les étudiants modèles et Leo Tyrell le beau gosse.

    Pour le peu qu’on en sait, Leo Tyrell semble plutôt chercher à entrer dans l’entourage de Marwyn, pour lequel il a l’air d’éprouver une certaine admiration.

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #151992
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4093

    Pour le peu qu’on en sait, Leo Tyrell semble plutôt chercher à entrer dans l’entourage de Marwyn, pour lequel il a l’air d’éprouver une certaine admiration.

    Et à l’inverse, le groupe de Mollander semble plutôt appelé à rentrer dans le camp des moutons gris avec le temps, surtout Armen l’Acolyte (et peut-être Roone, qui est jeune et influençable).

    Après, les relations entre les personnages de Villevieille nous sont encore très mal connues, et ont apparemment déjà beaucoup évolué entre le début et la fin d’AFFC, avec Pat-Jaqen et Allerasarella devenus entre temps des « disciples » de Marwyn. Le groupe qu’on a découvert dans le Prologue s’est peut-être déjà séparé. Perso, ils me font l’effet de ces groupes de copains qui se constituent quand on entre à l’université, qui se retrouvent autour de la boisson durant les moments de détente … mais qui se perdent rapidement de vu, parce qu’ils ne partagent pas le même vécu, les mêmes aspirations, les mêmes idées, voire les mêmes réussites.

    #152014
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2115

    Alors je pense pas du tout que Mollander va cramer un Leo déguisé. C’est juste que tous les deux ont des caractéristiques propres à des personnages que GrrM aime bien mutiler ou voir avoir un quart d’heure de gloire, ce qui est aussi une forme de revanche. Leo a tout d’un mix Jaime-Loras. De son aspect beau gosse Tyrell-Lannister à son caractère ultra antipathique, il a tout du personnage que Martin aime faire morfler. De l’autre côté, Mollander a la chevalerie contrariée par son infirmité et sa naissance. De même que d’autres dans l’entourage de Marwyn. Alleras a par exemple aussi de quoi briller et de quoi enfoncer Leo, qui en plus de sa méchanceté est xénophobe-raciste envers Dorne et les Estiviens. Il y a aussi beaucoup d’animaux dans le lot, ce qui donne un côté « fable » et il ne serait pas anormal de voir le crapaud, le sphinx ou le goret s’en sortir mieux que le lion.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par R.Graymarch.
    #152305
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4093

    Ah ! Petit détail qui à mon avis confirme au moins que Martin fait bien une référence consciente à Hop-Frog avec son personnage de Mollander : il y a une recrue de la GdN appelée Hop-Robin … et comme de juste, il a un pied-bot. (Bon, par contre, Martin semble bien déterminé à ne rien faire de ce perso-là, vu comme son existence est citée de manière anecdotique. )

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.