Neil Gaiman

Ce sujet a 13 réponses, 9 participants et a été mis à jour par  DroZo, il y a 6 jours et 14 heures.

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Auteur
    Messages
  • #109425

    lenin1
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 21

    S’il y a bien un auteur que j’ai découvert cette année -avec 4 livres lus  cette année pour l’instant et 3 autres en attente- c’est ce cher Neil Gaiman.

    Pour qui le découvre voici sa biographie wiki  :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Neil_Gaiman

    Voici la liste des livres que j’ai lus ;

    Américan gods : Premier roman lu de Gaiman et je dois dire que j’ai adoré ce roman. il a quelques points négatifs mais bon j’y reviendrai plus tard. Bref on suit l’histoire de Shadow Moon un ex détenu, tout juste veuf, qui part en Road Trip à travers les Etat-Unis avec son nouvel employeur, le mystérieux Mr Wednesday tout ça sur fond de guerre entre ancien  et nouveau Dieux…  Si on veut rentrer dans l’univers de Gaiman je pense cette oeuvre est une bonne entrée en matière. L’idée que les Anciens Dieux (ou même autres créatures mythologiques) aient pu suivre tout au long des siècles et des vagues migratoires est une idées vraiment pertinente. Car oui l’Amérique c’est avant tout -n’en déplaise à certains-  plusieurs cultures diverses réunies. L’idées des nouveaux Dieux aussi est très bonne idée. Concernant les personnages, ces derniers sont tous attachants -Rien que le duo Shadow/Mr Wednesday est juste génial. Les deux seuls points un peu dérangeant sont : 1) Une intrigue secondaire au milieu du Roman assez dispensable -Elle sert à une chose mais je la pense dispensable. Car elle coupe le rythme de l’intrigue principale.  2) Un final assez disons expédié qui aurait pus être plus développé.  (J’ai lu le livre avant de voir la série -que je recommande c’est vraiment génial)

    La mythologie Vikings : J’avoue j’ai été déçu par celui là … Ici on se retrouve dans un recueil de vulgarisation des contes de la mythologie Viking . On commence avec la création du monde pour finir avec Ragnarök et on enchaîne conte sur conte sans réel vrai lien (enfin si Ragnarök mais bon).  Je m’attendais à autre chose. Je sais pas quoi dire de plus sur celui-ci.

    De bons présages  (Co-écrit avec Terry Pratchett) : Dans ce roman on suit deux vieux ami,un ange -Aziraphale – et un démon  -Crowley – qui essaient tout deux de retrouver l’antéchrist pour empêcher l’Apocalypse. Ce roman est vraiment génial. J’ai aimé ce roman même si des fois on s’y perd un peu dans les intrigues de tous les personnages. C’est un peu dommage car on ne se focalise pas assez sur les deux principaux protagonistes. A part ça le reste est bon. L’humour entre parodie et absurde est juste génial. Plusieurs fois le roman m’a fait sourire par son humour absurde. (J’ai quand même regretté d’avoir lu le livre après avoir regardé la mini série -qui est géniale)

    Stardust : On suit ici l’histoire de Tristan Thorn , un jeune villageois, qui pour séduire sa belle doit retrouver une étoile filante qui s’est écrasée qui le fera visiter . Ce roman est assez sympa, mais il est un peu court et c’est un peu dommage car beaucoup de choses auraient pu être exploitées mais bon comme c’est un hommage au conte je pense que c’est exprès.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 semaine et 5 jours par  R.Graymarch. Raison: Mise en section livre
    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 semaine et 5 jours par  Tomcat. Raison: ortho
    #109491

    Papadoc
    • Pas Trouillard
    • Posts : 659

    Bon, si on me lance sur Gaiman, je vais devoir essayer de faire court, parce que j’ai tellement de choses à dire!

    Je suis un grand fan, bien plus que pour Martin.

    Parce que :

    • SANDMAN. Si vous ne connaissez pas, allez voir. Le seul comic book a avoir gagné le prix World Fantasy. Comme l’écrit Peter Straub dans la préface de Vies brèves, le 7e tome : « Si ceci n’en est pas, rien n’est littérature ». Plus qu’un must, une référence incontournable.
    • Good Omens (De bons présages), comme dit plus haut et l’alchimie avec Pratchett qui marche du tonnerre. Je n’ai pas encore vu la série, j’espère qu’elle est à la hauteur du  bouquin.
    • J’ai un faible pour Anansi Boys mais c’est peut-être personnel. On retrouve le même amour pour les mythologies exotiques qui a conduit Gaiman dans Sandman, American Gods, les nouvelles qui en dérivent, et la mythologie Viking. Mais dans un ton plus léger / moins cru.
    • Pour la jeunesse, mais tout à fait appréciable par les adultes, Alice revisitée dans Coraline, et Mowgli dans The Graveyard Book (l’Etrange Vie de Nobody Owens). Côté viking, Odd et les géants de glace est une autre belle appropriation des dieux nordiques.
    • Plus (trop?) court, mais pour moi le plus terrifiant parce que le plus intimiste (avec sa BD Mr Punch) : l’Océan au bout du chemin.
    • Côté faerie, outre les épisodes de Sandman concernés, Stardust comme dit plus haut (idem film pas vu qui paraît-il a ses mérites…et ses défauts), Neverwhere et la BD The Books of Magic. Ou son travail avec Charles Vess dans Instructions ou Blueberry Girl.
    • On pourra également apprécier Les Mystères du meurtre, les recueils de nouvelles, les autres BD jeunesse avec Dave Mc Kean (dont Des loups dans les murs, de circonstance pour DOH7). Noter que Par bonheur le lait a été illustré en VF par Boulet, et de façon assez efficace…mais j’arrête là, j’essaie de faire court.

    "C'est d'une simplicité absurde, comme la plupart des énigmes quand on en voit la réponse."

    #109531

    DNDM
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1391

    Perso, j’ai l’impression que moi et Gaiman, c’est un rendez-vous manqué. J’aime beaucoup l’auteur, mais je n’accroche pas à ses écrits, sans comprendre pourquoi.

    J’ai lu (y’a longtemps) De bons Présages, because Pratchett. Souvenirs flous, je crois que j’avais aimé.

    J’ai tenté (plus récemment, genre dans les 4 ou 5 dernières années) American Gods et Sandman, sans fini ni l’un ni l’autre. Peut-être pas le bon moment.

    A retenter un jour.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #109533

    Lestival
    • Pas Trouillard
    • Posts : 536

    La multiplication des illustrateurs de Sandman fait que tu peux bien ou mal tomber. J’ai un souvenir d’une histoire faite à base de collages qu’on ne devait probablement bien comprendre que sous LSD et en tenant le livre à l’envers.

    J’avais découvert Gaiman avec Neverwhere. J’avais bien aimé.

    Et pour ceux qui aime Douglas Adams et H2G2, Gaiman a écrit Pas de panique une biographie de Douglas Adams et plein d’anecdotes autour du Guide galactique et ses différents déclinaisons.

    Donnel Blanchardon [DBL] dans le jeu Chanson d'Encre et de Sang.
    Chaton officiel du temple des Grâces dans DOH 6
    Fier membre de NOARLAK

    Spoiler:

    #109539

    DireWolf
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 126

    Perso, j’ai l’impression que moi et Gaiman, c’est un rendez-vous manqué. J’aime beaucoup l’auteur, mais je n’accroche pas à ses écrits, sans comprendre pourquoi.

    Moi c’est pareil que DNDM…

    J’ai lu Américain Gods, Anansi Boys, et je crois un troisième dont le titre m’échappe, et à chaque fois, malgré de bonnes idées, je suis au regret de ne pas arriver à accrocher… :/

    Garde de nuit since 2005

    #109547

    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 5074

    Je suis en train de péniblement finir De bons présages qui me rappelle pourquoi j’ai du mal avec ce que j’ai lu de Pratchett (ici avec Gaiman). Je pense que les auteurs sont des gens passionnants et lettrés, le principe de l’histoire proposée est plaisant mais à lire c’est bordélique. Décousu, ça part dans tous les sens, y a rien qui ne me donne envie de continuer à lire, c’est trop fragmenté. Reste des notes de pages, ou autres incises, qui sont hilarantes (toute cassette qui reste 2 semaines dans une voiture devient un best-of de Queen par exemple). Mais ces petites gemmes (excellentes, donc) valent-elles qu’on lise le reste pour le découvrir ? De mon expérience, non. Ca me désole mais je n’y arrive pas.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #109550

    Papadoc
    • Pas Trouillard
    • Posts : 659

    Moi c’est justement ce côté fragmenté, récit-puzzle à reconstituer, non-dits mais pas trop épais qui excite mon imagination et me plaît. Ca et l’ambiance de féérie (il faut que je me mette à Ludd-in-the-mists pour voir si j’accroche).

    Gray, DNDM, Direwolf, vous auriez des titres du genre sur lesquels vous auriez plus accroché?

    "C'est d'une simplicité absurde, comme la plupart des énigmes quand on en voit la réponse."

    #109560

    DNDM
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1391

    Bah comme ça c’est un peu vague. ^^

    Perso contrairement à Gray je suis un gros fan de Pratchett. Mais il a aussi ses défauts. Parfois il sacrifie l’histoire à la parodie, et quand tu ne connais pas l’oeuvre parodiée, bah tu passes à côté de la blague. Et si la première lecture est hilarante, si on tente une relecture ou une bing-lecture, ont voit souvent les coutures et les ficelles.

    Mais je suis pas sûr que c’est ce que tu as en tête, du coup?

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #109642

    Obsidienne
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 418

    Bah comme ça c’est un peu vague. ^^ Perso contrairement à Gray je suis un gros fan de Pratchett. Mais il a aussi ses défauts. Parfois il sacrifie l’histoire à la parodie, et quand tu ne connais pas l’oeuvre parodiée, bah tu passes à côté de la blague. Et si la première lecture est hilarante, si on tente une relecture ou une bing-lecture, ont voit souvent les coutures et les ficelles. Mais je suis pas sûr que c’est ce que tu as en tête, du coup?

    Pareil pour Pratchett ! J’aime…à petite dose car j’ai souvent l’impression qu’il « s’écoute faire des blagues »…

    Pour Gaiman, je n’ai lu que « De Bons Présages » dont je garde un bon souvenir : peut-être plus structuré qu’un Pratchett…

    Sur ce bon souvenir, j’ai lu « American Gods »…Je pense avoir un bonne culture de base en matière de mythologie…il m’en aurait fallu une excellente pour suivre correctement le propos (où lire avec internet à portée…)

    "Vé ! " (Frédéric Mistral, 1830-1914)
    " Ouinshinshoin, ouinshinshishoin " ( Donald Duck, 1934)

    #109654

    Papadoc
    • Pas Trouillard
    • Posts : 659

    DNDM : c’était plutôt pour savoir si c’était l’angle d’approche de Gaiman (féérie / mythologie retravaillée ) plutôt que son style avec lequel tu n’accrochais pas.

    Pratchett un peu (mais surtout l’humour chez lui, et plus la fantasy que la féérie à mon sens), mais plus Crowley avec son Parlement des fées, ou de ce que j’ai compris (car pas encore lu) Mirrlees avec Ludd partent plus dans ce côté « insaisissable » de la féérie qui alimente le mystère mais peut être aussi frustrant.

    "C'est d'une simplicité absurde, comme la plupart des énigmes quand on en voit la réponse."

    #109675

    DNDM
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1391

    DNDM : c’était plutôt pour savoir si c’était l’angle d’approche de Gaiman (féérie / mythologie retravaillée ) plutôt que son style avec lequel tu n’accrochais pas.

    Hum… Je n’ai que peu de souvenirs du Sandman (et j’étais peut-être tombé sur un mauvais). Grosso modo si je me souviens bien c’était entre autre le graphisme « comics à l’américaine » qui me semblait illisible.

    American Gods, j’ai du en lire un bon tiers avant d’arrêter, et j’avais l’impression que ça ne démarrait pas. La aussi le côté « américain » jouait peut-être aussi dans mon impossibilité de rentrer dans l’histoire, mais pas pour les mêmes raisons: j’ai remarqué que j’accroche souvent très peu à tout ce qui va être « USA contemporains décrits en long en large et en travers ». C’est l’une des principales raisons qui fait que j’ai aussi beaucoup de mal avec les livres de Stephen King, le décorum américain année 80 – contemporain me laisse souvent totalement de marbre (avec des exceptions: Supernatural, les ambiances Urban Fantasy…), et souvent dans ses livres c’est une grosse part du worldbuilding et de l’ambiance, à grand renfort de marques et de figures imposées. Enfin, c’est un livre que j’ai tenté de lire en anglais. Et j’ai l’impression que ma compréhension de l’anglais est parfois assez sélective: autant je n’ai aucun problème avec certains auteurs (George RR Martin en tête), autant d’autres me fatiguent très vite (P.K Dick, par exemple), et du coup c’est peut-être le style de Gaiman dans lequel je n’entre pas.

    Bref. Faudrait que je retente avec un Gaiman qui ne soit pas du fantastique – contemporain se passant aux USA, et que je le lise en français, je pense.

    Mais pour les conseils lectures, à la réflexion, j’ai envie de t’orienter vers le Réalisme Magique. Comme toutes les catégories et étiquettes, celle-ci est fluctuante, et selon les listes, Gaiman y côtoie Gabriel García Márquez, Kafka, Carlos Ruiz Zafron, Haruki Murakami, Toni Morrison, Milan Kundera, Borges, Mikhaïl Boulgakov ou Salman Rushdie.

    Le réalisme magique, c’est la littérature blanche des gens qui n’assument pas de lire de l’imaginaire, quoi.

    Allez, j’ouvre une discussion sur le sujet, tiens.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #109684

    Pandémie
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1287

    J’aime bien Gailman mais c’est épuisant à lire. J’ai souvent l’impression que sa pensée va plus vite que sa plume, il faut combler les vides, suivre son cheminement de pensée. Moi au contraire, j’aime les univers US – 80’s, une époque aussi glauque que flashy et qui correspond bien à ses histoires de crépuscules divins.

    #109692

    Papadoc
    • Pas Trouillard
    • Posts : 659

    A DNDM : dans ce cas-là, si tu préfères l’ambiance anglaise, je te conseille Neverwhere (un Napoléon de Notting Hill surchauffé au fantastique) pour le côté London ou Stardust pour le côté campagne anglaise (puis envoi en féérie et là cela part en vrille).

    Et si l’étiquette « littérature jeunesse » ne te rebute pas, Coraline et the Graveyard Book sont de vrais plaisirs de lecture.

    Je me penche sur le réalisme magique. En effet, cela a l’air d’une appellation pour complexés de la littérature dite « de genre » (pour reprendre un débat sur le cinéma).

    "C'est d'une simplicité absurde, comme la plupart des énigmes quand on en voit la réponse."

    #110128

    DroZo
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 971

    J’avais beaucoup aimé De Bons Présages, son livre avec Pratchett. On a l’humour de Pratchett dilué avec un style plus… je sais pas… gothique ? Enfin le mélange fonctionne au poil, et c’est les arcs narratifs qui sonnent les plus « Pratchett » (dont l’arc des Eux) qui sont les plus faibles.

    Après ça j’avais testé, il y a longtemps, Neverwhere. Et… Et j’ai pas accroché. Le concept est qu’il existe sous Londres un monde féérique où les différents lieux magiques sont en fait des jeux de mots avec des noms de stations de métro. Si l’idée est « pourquoi pas », dans les faits quand on est un lecteur français n’ayant absolument aucune connaissances des stations de métro londonniennes (ce qui était mon cas) on perd absolument toutes les références, et donc l’intérêt du livre. Parce qu’à côté de ça l’histoire est bateau au possible : un humain lambda se retrouve traqué par des tueurs fées (ou Gobelins, ou je sais plus quelle créature de conte) et doit, à l’aide d’alliés inattendus, les fuir dans le monde magique sous Londres. Je n’ai las réussis à dépasser les deux tiers du livre, le monde et l’histoire ne me parlant pas.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 jours et 14 heures par  DroZo.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 jours et 14 heures par  Tomcat.

    « La drosophile est un petit animal avec un cycle de vie court et de nombreux mutants sont disponibles. Son génome compact a été un des premiers génomes à être séquencé entièrement. »

    I’m a X-Flies 😎

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.