Petyr "Littlefinger" Baelish

Forums Le Trône de Fer – la saga littéraire Personnages Petyr "Littlefinger" Baelish

  • Ce sujet contient 73 réponses, 27 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par RichardIII, le il y a 1 mois et 1 semaine.
14 sujets de 61 à 74 (sur un total de 74)
  • Auteur
    Messages
  • #134973
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4029

    En utilisant cette règle pour cacher Sansa, ne s’est-il pas posé de questions au sujet de son demi-frère ?

    Catelyn a entendu quelques rumeurs qui ont couru à Winterfell pendant un temps sur la mère de Jon (supposément Ashara Dayne), mais Eddard les a rapidement fait taire. Du reste, seul Eddard sait et on se rend compte que beaucoup d’autres versions courent : Ashara est une version souvent évoquée, mais Robert croit qu’il s’agirait d’une certaine Wylla (nourrice de Jon et Ned Dayne). Dans les Trois Sœurs, on pense que la mère était la « fille d’un pêcheur » qui a aidé Eddard à traverser la Morsure et à rentrer dans le Nord pour convoquer son ban au tout début de la rébellion contre Aerys II. Personne ne sait vraiment, personne n’est allé vérifier apparemment. 😉 (Les Reed et les Dayne sont probablement au courant/ont éventuellement assez d’infos fiables sous le main pour tirer certaines conclusions … Mais sorti d’eux, personne d’autre ne doit avoir l’info.)

    #134978
    Aurore
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2005

    Si Baelish s’est intéressé à la mère de Jon, en supposant même qu’il ait eu vent des 3 versions possibles (ce qui n’est déjà pas gagné), aucune d’entre elles n’est susceptible de lui faire gagner quelque chose : les versions Wylla et fille du pêcheur signifient que la mère de Jon est issue du commun, la version Ashara est inexploitable car les Dayne n’en veulent pas à Ned et l’amour hors mariage n’est pas un péché pour les Dorniens. Impossible également de jouer là dessus vis-à-vis de Catelyn qui connait l’existence de Jon.

    #134979
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2094

    Je pense surtout que Petyr ne pensait pas une seule seconde le naïf et honnête Eddard capable d’un coup pareil et il entre tardivement dans le jeu des trônes, Rhaegar et Lyanna c’est déjà l’Histoire.

    #135219
    Ser Aemon Belaerys
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 811

    C’est plutôt bien vu je ne m’étais pas posé la question sous cet angle.

    Ca confirme en tout cas pourquoi personne ne veut trop enquêter sur Jon Snow, quand un homme a un batard, ça parait pas anormal donc on s’en préoccupe pas

    -"Comment veux-tu mourir, Tyrion, fils de Tywin ?"
    - "Dans mon lit, à l’âge de 80 ans, le ventre plein de vin et ma queue dans la bouche d’une pute. "

    #136048
    Excingomar
    • Éplucheur de Patates
    • Posts : 8

    D’après moi, la motivation principale des actions de Littlefinger est l’amour qu’il porta à Catelyn – et qu’il transfère sur Sansa – et son humiliation par Brandon. L’ambition seule n’explique pas les risques qu’il prend. Je relis sagement et pour l’instant je ne vois rien qui contrarie cette hypothèse.

    Il y a sûrement de ça dans ses motivations. Après, il y a aussi une question de personnalité : être un « romantique déçu » n’explique pas tout, sinon, nous serions tous des Littlefinger. 😉 Il faut aussi de l’audace, du culot, de l’intelligence, peu de scrupules …

    Je suis bien d’accord et au passage il me semble que GRRM nous donne en filigrane dès les deux premières évocations de Littlefinger les clefs de lecture du personnage :

    Ser Rodrik’s fingers fumbled once again for nonexistent whiskers. « Littlefinger sits on the small council now. »
    – AGOT, Catelyn IV
    Cette dernière phrase est une question implicite pour le lecteur.  Si on regarde la première évocation du personnage, qui est faite par Jaime à Cersei lorsque Bran les surprend avant sa chute :
    « The king might as easily have named one of his brothers, or even Littlefinger, gods help us. Give me honorable enemies rather than ambitious ones, and I’ll sleep more easily by night. »
    – AGOT, Bran II
    On peut rapidement en conclure que LF a nourri un ressentiment qui a dû salement évoluer pendant des années. Ajoutons à cela qu’il inquiète un type comme Jaime Lannister, sur lequel on ne connait pas encore grand chose, si ce n’est qu’il est un régicide, un (wannabe) infanticide, et qu’il vit une relation incestueuse avec sa soeur jumelle.

    notamment la conclusion à laquelle j’adhère complètement sauf les deux derniers mots.

    Ca tombe bien que tu l’évoques (la citation en question « son excès de confiance ne va-t-il pas le conduire à un pari qu’il va perdre ? Sans doute … ») Je le pensais à l’époque, c’est encore plus vrai maintenant. ^^ Après, il ne va peut-être pas « perdre un pari » mais je pense quand même qu’il ira trop loin et que sa confiance en lui va l’aveugler, jusqu’à l’emmener dans une situation où, se croyant toujours le maître du jeu, il va être confronté à un retournement de situation complet qui va l’emporter. (un peu ce qui arrive à Larys Fort dans F&B, à mon avis.)

    N’aurait-il d’ailleurs pas déjà commis cette erreur qui va provoquer sa chute ? Plusieurs choses me font dire ça, mais cela nécessiterait une analyse détaillée. Voici tout de même quelques idées en vrac :

    • La chute de Lysa a dû l’envoyer s’écraser au niveau des portes de la Lune. Or, juste avant Lysa, qu’est-ce qui est tombé ? Une chaussure de Sansa. Sansa revivant le conte de Cendrillon mais où la chaussure devient l’instrument de la chute plutôt que celui du triomphe, pour moi c’est du GRRM tout craché.
    • Nestor Royce tient les portes de la Lune, un type qui a courtisé Lysa pendant des mois après avoir régenté le Val pendant des années, pour pouvoir en reprendre les rênes.  Il ne doit pas être bien content que Littlefinger prenne sa place. Et il a peut-être retrouvé le corps de Lysa, et une troisième chaussure.
    • Myranda Royce fait l’ascension jusqu’aux Eyriés pour apprendre à connaître Alayne, et cette dernière s’embourbe plusieurs fois. Le moment le plus évident c’est lorsque Myranda lui parle d’un nouveau Grand Septon et d’un batard Stark nommé Lord Commandant. Sansa répond du tac-au-tac « Jon Snow ? ».
    • GRRM a tout fait pour faire croire au lecteur que Lord Yohn Royce était l’ennemi le plus dangereux pour Littlefinger et pour faire passer Nestor Royce pour un type un peu benêt.

    Bon c’est en pagaille mais je suis persuadé que Littlefinger est dans une bien plus mauvaise passe que ce qui ne peut sembler. Et ce, sans qu’il s’en rende compte car s’il bien prévenu Sansa de se méfier de Myranda, lui-même semble sous-estimer fortement Nestor Royce.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 mois et 1 semaine par Excingomar.
    #136061
    John Lon Bickel
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 216

    Or, juste avant Lysa, qu’est-ce qui est tombé ? Une chaussure de Sansa. Sansa revivant le conte de Cendrillon mais où la chaussure devient l’instrument de la chute plutôt que celui du triomphe, pour moi c’est du GRRM tout craché.

    C’est une idée énorme et j’ai franchement envie de ne PAS y croire. Parce que dans ton scénario, Nestor Royce a absolument besoin de faire condamner Sansa pour atteindre Littlefinger. L’indice sur la scène de crime est à elle, c’est elle se cache sous une fausse identité, c’est elle la parente de la défunte, c’est elle que Port-Réal décrit comme meurtrière. Accessoirement (vu que la vérité est superflue dans les procès locaux), c’est aussi elle le mobile du meurtre de Lysa. Sans compter que si Baelish sent le coup venir, il est tout à fait capable de « découvrir » son identité et de l’envoyer à la mort comme bouc émissaire. Elle a passé deux tomes avec un Joffrey dingue passant son temps à lui parler de bourreaux et de têtes coupées, fichez-lui un peu la paix à la jeune Stark !

    #149365
    Accalmie
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 179

    Je suis surpris du manque d’implication de Littlefinger pour le Conflans. Pourquoi est-ce qu’il nomme pas un surintendant?

    #149373
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4029

    Je suis surpris du manque d’implication de Littlefinger pour le Conflans. Pourquoi est-ce qu’il nomme pas un surintendant?

    Ca n’est pas complètement déconnant non-plus : l’emprise de Baelish sur le Conflans est, au mieux, inexistante pour le moment. Il a reçu des titres « suzerain du Conflans » et « Sire d’Harrenhal » qui lui ont été donné par Joffrey alors que chacun les savait creux (sur le moment) : il ne les a jamais vraiment exercé et n’a aucune légitimité dessus. Pour les Riverains, il n’est rien qu’un parvenu (et un coquin, pour ceux qui connaitraient l’histoire de ses coucheries d’ado avec Lysa). Et c’est une créature des Lannister, ce qui n’arrange rien … Pas franchement le CV idéal pour se faire accepter et faire accepter sa gouvernance, d’autant qu’aucun seigneur n’a jamais prêté de serment solennel envers Petyr (à la limite, envers Joffrey ou Tommen après la chute de Robb …) D’ailleurs, c’est à peine si les mecs sont au courant ou ont conscience de son existence :  Jaime doit même rappeler à son oncle Emmon Frey qu’obtenir Vivesaigues ne lui vaut pas le titre de suzerain du Conflans.

    Petyr doit déjà assurer sa mainmise sur le Val d’Arryn (qui est fragile également) avant de prétendre à faire de ses titres creux plus que des titres creux. Ajoute à ça que les Riverains et le Conflans ont été particulièrement éprouvés pas la guerre (donc ce n’est pas forcément une zone très intéressante pour le moment) et que ce sont des seigneurs notoirement divisés et querelleurs, sur lesquels il est difficile d’avoir de l’emprise, même quand on est « légitime » … Perso, je ne suis pas surpris que Littlefinger ne s’investisse pas plus que ça : c’est beaucoup plus intéressant de prospérer dans le Val d’Arryn, qui a encore toute sa puissance militaire disponible.

    Ceci étant dit, ça ne signifie pas que Baelish ait complètement oublié le Conflans ou le néglige, c’est juste qu’il n’en parle pas à Alayne. Et n’empêche, il se passe quand même des choses qui peuvent être de son fait : Bonnifer Hastif a pris possession d’Harrenhal … Et Jaime (comme le lecteur) ignore encore précisément qui l’a envoyé dans ce guêpier. ^^Baelish est peut-être à l’origine de cette nomination.

    #149411
    RichardIII
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 336

    De toute façon c’est pas comme s’il pouvait faire grand-chose là-bas…

    Récolter des revenus? Son fief a été l’un des plus touchés par les ravages dans le Conflans, les brigands sont partout et son château est plus une ruine qu’autre chose.

    Se rallier ses vassaux? Entre les irréductibles des Stark, les Frey et ceux qui sont tout simplement épuisés par la guerre il n’y a pas grand-chose de ralliable.

    Je pense qu’au final la frousse est essentiellement ce qui retiens Littlefinger d’y aller ou même d’intervenir. Dans tout AFFC, le Conflans reste une zone de guerre et Baelish n’est pas un martial. A mon avis il attend lentement que tout le mauvais sang se vide et que la région soit au minimum pacifiée pour venir acheter ses vassaux avec de la nourriture et un peu d’or.

    Faire des manoeuvres à Harrenhal serait intéressant mais comme le dit Eridan rien ne prouve qu’il n’est pas déjà en train de les faire. Pour ma part je vois mal ce que Baelish gagnerait à envahir le Nord, il se tournera tôt ou tard sur le Conflans avec le Val avant de se tourner vers Port-Réal, tout du moins si ses ennemis lui en laisse le temps. et mettre un type qui a clairement pas assez d’hommes pour sa mission en fait partie.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par R.Graymarch.
    #149752
    RichardIII
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 336

    D’ailleurs j’avais une question sur un des choix les plus étranges de Littlefinger. A votre avis pourquoi dans AGOT pousse t-il Cersei à donner Harrenhal à Janos Slynt plutôt qu’à lui-même?

    Il aurait pu carrément le demander en échange de son soutien contre Stark mais ne le fait pas. D’ailleurs le seul atout qu’il semble retirer de sa trahison est sa mainmise de la personne de Jeyne Poole qu’il redonne à Tywin dans ASOS. De plus Slynt est un de ses alliés les plus forts, il doit logiquement chercher à le conserver et ne s’attendait pas à ce que Tyrion le vire d’un coup. Du coup je vois mal les raisons de son geste, il aurait pu obtenir Harrenhal, faire avaler la pilule du mariage à Lysa dès la fin d’AGOT et s’enfuir avant l’arrivée de Tyrion et tous les dangers présents à Port-Réal dans ACOK.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par R.Graymarch.
    #149756
    Samyriana
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 416

    D’ailleurs j’avais une question sur un des choix les plus étranges de Littlefinger. A votre avis pourquoi dans AGOT pousse t-il Cersei à donner Harrenhal à Janos Slynt plutôt qu’à lui-même? Il aurait pu carrément le demander en échange de son soutien contre Stark mais ne le fait pas.

    Pour moi il est complètement inenvisageable qu’il puisse demander Harrenhal pour lui-même à ce stade. Toute sa manière de jouer au jeu des trônes est de ne pas avoir l’air trop ambitieux. Il est certes au conseil restreint, mais ça n’en reste pas moins pour les Lannister un rejeton d’une famille déclassée, qui possède un petit bout de terre dans un endroit perdu du Val. Il n’a pas à monnayer son soutien contre Stark: d’un point de vue Lannister il fait juste la chose normale à faire: dénoncer un traître. Littlefinger n’a ni richesses en propre ni armée à proposer aux Lannister. Je pense qu’on lui aurait rit au nez si il avait demandé Harrenhal dans AGOT.

    Plus tard, la situation est différente: la guerre se poursuit, il faut avoir le Val, et il a rendu de nombreux services. Autres circonstances, autres négociations.

    "Des chefs de guerre, y en a de toutes sortes. Mais une fois de temps en temps, il en sort un, exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, y en a presque jamais. Et tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles."

    #149760
    RichardIII
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 336

    Alors autant je comprends l’idée de cacher ses ambitions mais il fait bien plus que ça: il suggère de donner Harrenhal à Slynt, un homme avec quatre descendants. Ce qui fait que le château aurait bien pu ne plus être disponible au moment fatidique dans ASOS, si Tyrion n’avait pas été nommé Main et n’avait pas décidé de reprendre le château. Du coup il aurait juste pu se taire et éviter qu’Harrenhal soit donné à un autre prématurément. D’ailleurs il ne cache pas tant que ça son ambition dans AGOT: il demande la main de Sansa, l’un des plus beaux partis des Septs Couronnes…

    De plus même si il vient d’une famille déclassée, ça reste une famille noble, tandis que Janos est fils de boucher. La suggestion de donner Harrenhal à lui-même aurait même été plus efficace de ce point de vue là. Quant à l’idée qu’il ait fait la chose « normale » à faire j’en suis moyennement convaincu vu que déjà cela s’applique également à Slynt et qu’ensuite c’est Cersei qui donne cette seigneurie et Cersei sait que sa position est au fond loin d’être légitime et qu’elle n’aurait pu gagner sans Baelish.

    #149762
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4029

    Je pense que Baelish n’avait pas encore prévu l’ensemble de ce qui allait devenir son plan dans AGOT : à l’origine, Baelish n’a pas spécialement prévu d’épouser Lysa et de régner sur le Val. C’est une de ses options (sans doute sa favorite) pour continuer à s’élever socialement, mais cet objectif peut aussi bien passer par le Val avec Lysa que par le Nord avec Sansa. S’il peut trouver mieux (plus jeune, plus belle … moins folle) que Lysa, il n’hésitera pas à saisir l’opportunité.

    Marié à Sansa, il aurait été en bonne position pour récupérer Winterfell au nom de Tommen, quoi qu’on en dise, les fils Stark étant des vassaux trop peu sûrs, désormais. Même s’ils avaient été réintégrés dans la paix du roi, Littlefinger aurait simplement intrigué pour se débarrasser d’eux, tout simplement. Et il aurait abreuvé Lysa de promesses et de mensonges, comme depuis le début : « les Lannister m’ont forcé à épouser ta nièce, ils ont dit que personne d’autre ne ferait l’affaire ; je ne voulais pas ; tu sais, il n’y a que toi que j’aime ; je suis obligé, voyons, ce sont mes devoirs de mari ( ) Tu sais, je finirais par me débarrasser d’elle comme tu nous as débarrassé de Jon » ou va encore savoir quoi d’autre … Lysa est tellement transie qu’elle n’aurait pas eu d’autres choix que de le croire. Et même sans ça, qu’aurait-elle pu faire contre ce mariage ?

    edit : Concernant Harrenhal d’ailleurs, Baelish n’a à l’origine aucune velléité affichée dessus. Ce n’est qu’à partir d’ACOK et du moment où Tyrion suggère qu’il pourrait faire de lui le lord d’Harrenhal (donc après avoir exclu Janos) que Baelish commence à envisager la forteresse pour lui.

    #149767
    RichardIII
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 336

    Effectivement Eridan je pense que tu t’approches de la vérité. Il est possible que Baelish n’ait pas désiré immédiatement Harrenhal, que la loyauté de Slynt ait été jugée suffisamment chancelante pour l’assurer avec une seigneurie. Après s’il a pensé à la seigneurie pour Slynt, il a logiquement dû y penser également pour lui, avant Tyrion. L’histoire de malédiction l’a peut-être aussi refroidi.

    Maintenant que j’y pense dans le chapitre de Sansa AGOT où elle écrit des lettres à sa parentèle, Baelish fait la remarque que pour lui le vrai danger vient des Tully et non des fils de Stark, ce qui indique une certaine mésestimation d’eux. C’est peut-être une domination du Nord que Baelish voulait (et veut encore) pour des raisons personnelles et politiques.

    Sur Lysa je veux bien le croire, après tout ces manipulations d’elle sont en général efficaces.

    Pour Slynt avec Harrenhal j’ai quand même l’impression qu’au final GRRM l’a surtout fait pour déclencher la thématique d’Harrenhal la forteresse maudite.

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par R.Graymarch.
14 sujets de 61 à 74 (sur un total de 74)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.