Prix Hugo – Marathon Lecture des romans et nouvelles

Forums Une escapade à la Môle – discussions diverses Le carrefour des autres mondes Autres œuvres littéraires Prix Hugo – Marathon Lecture des romans et nouvelles

Ce sujet a 51 réponses, 15 participants et a été mis à jour par  Ysilla, il y a 2 mois et 3 semaines.

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 52)
  • Auteur
    Messages
  • #40148

    DNDM
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1146

    J’ai envie de lire tous les livres et nouvelles ayant eu un Prix Hugo. Ou au moins les meilleurs.

    Qui a envie de le faire avec moi?

    L’idée avec ce sujet: lire ces livres et nouvelles, dans n’importe quel ordre et à n’importe quel rythme, et en parler pour éventuellement aider les autres à orienter leurs lectures.

    Si vous avez déjà lu certaines des œuvres (c’est plus que probablement le cas), vous pouvez déjà en faire un petit laïus pour dire lesquelles sont géniales, lesquelles n’ont finalement aucun intérêt, lesquelles ont mal vieillies… si le cœur vous en dit.

    Si vous avez envie de prêter ou donner vos livres, les IRL pourront éventuellement en être l’occasion. Si vous savez où trouver telle ou telle nouvelle quasi introuvable, idem.

    Ça vous tente?

    Rappel: le Prix Hugo (Hugo Award) est un prix américain, considéré comme l’une des récompenses les plus prestigieuses pour la science-fiction et la fantasy.

    Liste des prix Hugo et retro-Hugo:

    Spoiler:

    1939

    Roman : L’Épée dans la pierre (The Sword in the Stone) par T. H. White
    Roman court : La Bête d’un autre monde (Who Goes There?) par John W. Campbell (sous le nom de Don A. Stuart)
    Nouvelle longue : Rule 18 par Clifford D. Simak
    Nouvelle courte : Comment nous sommes allés sur Mars (How We Went to Mars) par Arthur C. Clarke

    1941

    Roman : À la poursuite des Slans (Slan) par A. E. van Vogt
    Roman court : Si ça arrivait (If This Goes On…) par Robert A. Heinlein
    Nouvelle longue : Les routes doivent rouler (The Roads Must Roll) par Robert A. Heinlein
    Nouvelle courte : Robbie (Robbie) par Isaac Asimov

    1943

    Roman : L’Enfant de la science (Beyond This Horizon) par Robert A. Heinlein (sous le nom de Anson McDonald)
    Roman court : Waldo par Robert A. Heinlein (sous le nom d’Anson MacDonald)
    Nouvelle longue : Les Encyclopédistes (Foundation) par Isaac Asimov
    Nouvelle courte : Le Twonky (The Twonky) par Catherine Lucille Moore et Henry Kuttner

    1946

    Roman : Le Mulet (The Mule) par Isaac Asimov
    Roman court : La Ferme des animaux (Animal Farm) par George Orwell
    Nouvelle longue : Premier Contact (First Contact) par Murray Leinster
    Nouvelle courte : Le Septième Sens (Uncommon Sense) par Hal Clement

    Années 1950
    1951

    Roman : Pommiers dans le ciel (Farmer in the Sky) par Robert A. Heinlein
    Roman court : L’Homme qui vendit la Lune (The Man Who Sold the Moon) par Robert A. Heinlein
    Nouvelle longue : La Petite Sacoche noire (The Little Black Bag) par Cyril M. Kornbluth
    Nouvelle courte : Pour servir l’homme (To Serve Man) par Damon Knight

    1953

    Roman : L’Homme démoli (The Demolished Man) par Alfred Bester

    1954

    Roman : Fahrenheit 451 (Fahrenheit 451) par Ray Bradbury
    Roman court : Un cas de conscience (A Case of Conscience) par James Blish
    Nouvelle longue : La Terre est une idée (Earthman, Come Home) par James Blish
    Nouvelle courte : Les Neuf Milliards de noms de Dieu (The Nine Billion Names of God) par Arthur C. Clarke

    1955

    Roman : They’d Rather Be Right par Mark Clifton et Frank Riley
    Nouvelle longue : L’Intrus (The Darfsteller) par Walter M. Miller
    Nouvelle courte : Allamagoosa par Eric Frank Russell

    1956

    Roman : Double Étoile (Double star) par Robert A. Heinlein
    Nouvelle longue : Les Meilleurs Amis de l’homme (Exploration Team) par Murray Leinster
    Nouvelle courte : L’Étoile (The Star) par Arthur C. Clarke

    1958

    Roman ou nouvelle longue : La Guerre des modifications (The Big Time) par Fritz Leiber
    Nouvelle courte : Et si les huîtres… (Or All the Seas with Oysters) par Avram Davidson

    1959

    Roman : Un cas de conscience (A Case of conscience) par James Blish
    Nouvelle longue : La Grande Cour de devant (The Big Front Yard) par Clifford D. Simak
    Nouvelle courte : Le Train pour l’Enfer (That Hell-Bound Train) par Robert Bloch

    1960

    Roman : Étoiles, garde-à-vous ! (Starship Troopers) par Robert A. Heinlein
    Nouvelle : Des fleurs pour Algernon (Flowers for Algernon) par Daniel Keyes

    1961

    Roman : Un cantique pour Leibowitz (A Canticle for Leibowitz) par Walter M. Miller, Jr
    Nouvelle : Long cours (The Longest Voyage) par Poul Anderson

    1962

    Roman : En terre étrangère (Stranger in a Strange Land) par Robert A. Heinlein
    Nouvelle : Le Monde vert (Hothouse) par Brian Aldiss

    1963

    Roman : Le Maître du Haut Château (The Man in the High Castle) par Philip K. Dick
    Nouvelle : Les Maîtres des dragons (The Dragon Masters) par Jack Vance

    1964

    Roman : Au carrefour des étoiles (Way Station) par Clifford D. Simak
    Nouvelle : Pas de trêve avec les rois ! (No Truce with Kings) par Poul Anderson

    1965

    Roman : Le Vagabond (The Wanderer) par Fritz Leiber
    Nouvelle courte : Pour quelle guerre (Soldier, Ask Not) par Gordon R. Dickson

    1966

    Roman : Dune (Dune) par Frank Herbert et Toi l’immortel (…And Call Me Conrad) par Roger Zelazny (ex æquo)
    Nouvelle : « Repens-toi, Arlequin » dit Monsieur Tic-Tac (« Repent, Harlequin! » Said the Ticktockman) par Harlan Ellison

    1967

    Roman : Révolte sur la Lune (The Moon Is a Harsh Mistress) par Robert A. Heinlein
    Nouvelle longue : Le Dernier Château (The Last Castle) par Jack Vance
    Nouvelle courte : L’Étoile invisible (Neutron Star) par Larry Niven

    1968

    Roman : Seigneur de lumière (Lord of Light) par Roger Zelazny
    Roman court : La Quête du Weyr (Weyr Search) par Anne McCaffrey et Le Cavalier du fiel ou le grand gavage (Riders of the Purple Wage) par Philip José Farmer (ex æquo)
    Nouvelle longue : En poussant les osselets (Gonna Roll the Bones) par Fritz Leiber
    Nouvelle courte : Je n’ai pas de bouche et il faut que je crie (I Have No Mouth, and I Must Scream) par Harlan Ellison

    1969

    Roman : Tous à Zanzibar (Stand on Zanzibar) par John Brunner
    Roman court : Les Ailes de la nuit (Nightwings) par Robert Silverberg
    Nouvelle longue : Le Partage de la chair (The Sharing of Flesh) par Poul Anderson
    Nouvelle courte : La Bête qui criait amour au cœur du monde (The Beast That Shouted Love at the Heart of the World) par Harlan Ellison

    1970

    Roman : La Main gauche de la nuit (The Left Hand of Darkness) par Ursula K. Le Guin
    Roman court : Le Navire des ombres (Ship of Shadows) par Fritz Leiber
    Nouvelle courte : Le Temps considéré comme une hélice de pierres semi-précieuses (en) (Time Considered as a Helix of Semi-Precious Stones) par Samuel R. Delany

    1971

    Roman : L’Anneau-Monde (Ringworld) par Larry Niven
    Roman court : Mauvaise rencontre à Lankhmar (Ill Met in Lankhmar) par Fritz Leiber
    Nouvelle courte : Sculpture lente (Slow Sculpture) par Theodore Sturgeon

    1972

    Roman : Le Monde du fleuve (To Your Scattered Bodies Go) par Philip José Farmer
    Roman court : La Reine de l’air et des ténèbres (The Queen of Air and Darkness) par Poul Anderson
    Nouvelle courte : Lune inconstante (Inconstant Moon) par Larry Niven

    1973

    Roman : Les Dieux eux-mêmes (The Gods Themselves) par Isaac Asimov
    Roman court : Le nom du monde est forêt (The Word for World is Forest) par Ursula K. Le Guin
    Nouvelle longue : Le Chant du barde (Goat Song) par Poul Anderson
    Nouvelle courte : La Mère d’Eurema (Eurema’s Dam) par R. A. Lafferty et La Réunion (The Meeting) par Frederik Pohl et Cyril M. Kornbluth (ex æquo)

    1974

    Roman : Rendez-vous avec Rama (Rendezvous with Rama) par Arthur C. Clarke
    Roman court : Une fille branchée (The Girl Who Was Plugged In) par James Tiptree, Jr
    Nouvelle longue : L’Oiseau de mort (The Deathbird) par Harlan Ellison
    Nouvelle courte : Ceux qui partent d’Omelas (The Ones Who Walk Away from Omelas) par Ursula K. Le Guin

    1975

    Roman : Les Dépossédés (The Dispossessed) par Ursula K. Le Guin
    Roman court : Chanson pour Lya (A Song for Lya) par George R. R. Martin
    Nouvelle longue : À la dérive au large des ilôts de Langerhans Lat. 38°54′ N, Long. 77°00’13 » W  (Adrift Just Off the Islets of Langerhans: Latitude 38° 54′ N, Longitude 77° 00′ 13″ W) par Harlan Ellison
    Nouvelle courte : Rencontre avec un trou noir (The Hole Man) par Larry Niven

    1976

    Roman : La Guerre éternelle (The Forever War) par Joe Haldeman
    Roman court : Le Retour du bourreau (Home Is the Hangman) par Roger Zelazny
    Nouvelle longue : The Borderland of Sol par Larry Niven
    Nouvelle courte : Dernier zeppelin pour cet univers (Catch That Zeppelin!) par Fritz Leiber

    1977

    Roman : Hier, les oiseaux (Where Late the Sweet Birds Sang) par Kate Wilhelm
    Roman court : By Any Other Name par Spider Robinson et Houston, Houston, me recevez-vous ? (Houston, Houston, Do You Read?) par James Tiptree, Jr (ex æquo)
    Nouvelle longue : L’Homme bicentenaire (The Bicentennial Man) par Isaac Asimov
    Nouvelle courte : Tricentenaire (Tricentennial) par Joe Haldeman

    1978

    Roman : La Grande Porte (Gateway) par Frederik Pohl
    Roman court : La Danse des étoiles (Stardance) par Spider Robinson et Jeanne Robinson

    Nouvelle longue : Les Yeux d’ambre (Eyes of Amber) par Joan D. Vinge
    Nouvelle courte : Jeffty, cinq ans (Jeffty Is Five) par Harlan Ellison

    1979

    Roman : Le Serpent du rêve (Dreamsnake) par Vonda McIntyre
    Roman court : Les Yeux de la nuit  (The Persistence of Vision) par John Varley
    Nouvelle longue : Hunter’s Moon par Poul Anderson
    Nouvelle courte : Cassandre (Cassandra) par C. J. Cherryh

    1980

    Roman : Les Fontaines du paradis (The Fountains of Paradise) par Arthur C. Clarke
    Roman court : Enemy Mine par Barry B. Longyear
    Nouvelle longue : Les Rois des sables (Sandkings) par George R. R. Martin
    Nouvelle courte : Par la croix et le dragon (The Way of Cross and Dragon) par George R. R. Martin

    1981

    Roman : La Reine des neiges (The Snow Queen) par Joan D. Vinge
    Roman court : Lost Dorsai par Gordon R. Dickson
    Nouvelle longue : La Résistance (The Cloak and the Staff) par Gordon R. Dickson
    Nouvelle courte : La Grotte du cerf qui danse (Grotto of the Dancing Deer) par Clifford D. Simak

    1982

    Roman : Forteresse des étoiles (Downbelow Station) par C. J. Cherryh
    Roman court : Le Jeu de Saturne (The Saturn Game) par Poul Anderson
    Nouvelle longue : Les Licornes sont contagieuses (Unicorn Variation) par Roger Zelazny
    Nouvelle courte : Passe le temps (The Pusher) par John Varley

    1983

    Roman : Fondation foudroyée (Foundation’s Edge) par Isaac Asimov
    Roman court : Âmes (Souls) par Joanna Russ
    Nouvelle longue : Les Veilleurs du feu (Fire Watch) par Connie Willis
    Nouvelle courte : Les éléphants sont mélancoliques (Melancholy Elephants) par Spider Robinson

    1984

    Roman : Marée stellaire (Startide Rising) par David Brin
    Roman court : Cascade Point par Timothy Zahn
    Nouvelle longue : La Musique du sang (Blood Music) par Greg Bear
    Nouvelle courte : Speech Sounds par Octavia E. Butler

    1985

    Roman : Neuromancien (Neuromancer) par William Gibson
    Roman court : Frappez : Entrée ■ (PRESS ENTER ■) par John Varley
    Nouvelle longue : Bloodchild par Octavia E. Butler
    Nouvelle courte : Les Sphères de cristal (The Crystal Spheres) par David Brin

    1986

    Roman : La Stratégie Ender (Ender’s game) par Orson Scott Card
    Roman court : Vingt-quatre vues du Mont Fuji, par Hokusai (24 Views of Mt. Fuji, by Hokusai) par Roger Zelazny
    Nouvelle longue : Le Paladin de l’heure perdue (Paladin of the Lost Hour) par Harlan Ellison
    Nouvelle courte : Un hiver pour Fermi (Fermi and Frost) par Frederik Pohl

    1987

    Roman : La Voix des morts (Speaker for the Dead) par Orson Scott Card
    Roman court : Gilgamesh in the Outback par Robert Silverberg
    Nouvelle longue : Permafrost (Permafrost) par Roger Zelazny
    Nouvelle courte : Tangentes (Tangents) par Greg Bear

    1988

    Roman : Élévation (The Uplift War) par David Brin
    Roman court : Œil pour œil (Eye for Eye) par Orson Scott Card
    Nouvelle longue : Petites bufflesses, voulez-vous sortir ce soir ? (Buffalo Gals, Won’t You Come Out Tonight) par Ursula K. Le Guin
    Nouvelle courte : Mes nuits chez Harry (Why I Left Harry’s All-Night Hamburgers) par Lawrence Watt-Evans

    1989

    Roman : Cyteen (Cyteen) par C. J. Cherryh
    Roman court : Le Dernier des Winnebago (The Last of the Winnebagos) par Connie Willis
    Nouvelle longue : Le Chat de Schrödinger (Schrödinger’s Kitten) par George Alec Effinger
    Nouvelle courte : Kirinyaga par Mike Resnick

    1990

    Roman : Hypérion (Hyperion) par Dan Simmons
    Roman court : Les Montagnes du deuil (The Mountains of Mourning) par Lois McMaster Bujold
    Nouvelle longue : Entre un soldat, puis un autre (Enter a Soldier. Later: Enter Another) par Robert Silverberg
    Nouvelle courte : Nibards (Boobs) par Suzy McKee Charnas

    1991

    Roman : Miles Vorkosigan (The Vor Game) par Lois McMaster Bujold
    Roman court : Le Vieil Homme et son double (The Hemingway Hoax) par Joe Haldeman
    Nouvelle longue : La Manamouki (The Manamouki) par Mike Resnick
    Nouvelle courte : Les Ours découvrent le feu (Bears Discover Fire) par Terry Bisson

    1992

    Roman : Barrayar (Barrayar) par Lois McMaster Bujold
    Roman court : L’une rêve et l’autre pas (Beggars in Spain) par Nancy Kress
    Nouvelle longue : Un sujet en or (Gold) par Isaac Asimov
    Nouvelle courte : Marche au soleil (A Walk in the Sun) par Geoffrey Landis

    1993

    Roman : Un feu sur l’abîme (A Fire Upon the Deep) par Vernor Vinge et Le Grand Livre (The Doomsday Book) par Connie Willis (ex æquo)
    Roman court : Bernacle Bill le spatial (Barnacle Bill the Spacer) par Lucius Shepard
    Nouvelle longue : La Révolution des casse-noisettes (The Nutcracker Coup) par Janet Kagan
    Nouvelle courte : Même Sa Majesté (Even the Queen) par Connie Willis

    1994

    Roman : Mars la verte (Green Mars) par Kim Stanley Robinson
    Roman court : Down in the Bottomlands par Harry Turtledove
    Nouvelle longue : Georgia on My Mind (Georgia on My Mind) par Charles Sheffield
    Nouvelle courte : Morts sur le Nil (Death on the Nile) par Connie Willis

    1995

    Roman : La Danse du miroir (Mirror Dance) par Lois McMaster Bujold
    Roman court : Sept vues de la gorge d’Olduvaï (Seven Views of Olduvai Gorge) par Mike Resnick
    Nouvelle longue : L’Enfant de Mars  (The Martian Child) par David Gerrold
    Nouvelle courte : Pas si aveugle (None So Blind) par Joe Haldeman

    1996

    Roman : L’Âge de diamant (The Diamond Age) par Neal Stephenson
    Roman court : La Mort du capitaine Futur (The Death of Captain Future) par Allen Steele
    Nouvelle longue : À l’image des dinosaures (Think Like a Dinosaur) par James Patrick Kelly
    Nouvelle courte : The Lincoln Train par Maureen F. McHugh

    1997

    Roman : Mars la bleue (Blue Mars) par Kim Stanley Robinson
    Roman court : Blood of The Dragon, dans A Game of Thrones par George R. R. Martin
    Nouvelle longue : Le Réparateur de bicyclettes  (Bicycle Repairman) par Bruce Sterling
    Nouvelle courte : The Soul Selects Her Own Society par Connie Willis

    1998

    Roman : La Paix éternelle (Forever Peace) par Joe Haldeman
    Roman court : Where Angels Fear to Tread par Allen Steele
    Nouvelle longue : We Will Drink A Fish Together par Bill Johnson

    Nouvelle courte : Les Quarante-trois Dynasties d’Antarès

    1999

    Roman : Sans parler du chien (To Say Nothing of the Dog) par Connie Willis
    Roman court : Océanique (Oceanic) par Greg Egan
    Nouvelle longue : Taklimakan (Taklamakan) par Bruce Sterling
    Nouvelle courte : Le Pouls brutal de la machine (The Very Pulse of the Machine) par Michael Swanwick

    2000

    Roman : Au tréfonds du ciel (A Deepness in the Sky) par Vernor Vinge
    Roman court : Les Vents de Marble Arch (The Winds of Marble Arch) par Connie Willis
    Nouvelle longue : 1016 to 1 par James Patrick Kelly
    Nouvelle courte : Scherzo avec tyranosaure (Scherzo with Tyrannosaur) par Michael Swanwick

    2001

    Roman : Harry Potter et la Coupe de feu (Harry Potter and the Goblet of Fire) par J. K. Rowling
    Roman court : The Ultimate Earth par Jack Williamson
    Nouvelle longue : Millennium Babies par Kristine Kathryn Rusch
    Nouvelle courte : Obscurités multiples (Different Kinds of Darkness) par David Langford

    2002

    Roman : American Gods (American Gods) par Neil Gaiman
    Roman court : Fast Times at Fairmont High par Vernor Vinge
    Nouvelle longue : L’Enfer, quand Dieu n’est pas présent (Hell Is the Absence of God) par Ted Chiang
    Nouvelle courte : Tout sauf un chien (The Dog Said Bow-Wow) par Michael Swanwick

    2003

    Roman : Hominids par Robert J. Sawyer
    Roman court : Coraline (Coraline) par Neil Gaiman
    Nouvelle longue : Vie lente (Slow Life) par Michael Swanwick
    Nouvelle courte : Falling Onto Mars par Geoffrey Landis

    2004

    Roman : Paladin des âmes (Paladin of Souls) par Lois McMaster Bujold
    Roman court : Cookie Monster (Cookie Monster) par Vernor Vinge
    Nouvelle longue : Les Légions du temps (Legions in Time) par Michael Swanwick
    Nouvelle courte : Une étude en vert  (A Study in Emerald) par Neil Gaiman

    2005

    Roman : Jonathan Strange et Mr Norrell (Jonathan Strange & Mr Norrell) par Susanna Clarke
    Roman court : La Jungle de béton (The Concrete Jungle) par Charles Stross
    Nouvelle longue : Le Sac à main féerique (The Faery Handbag) par Kelly Link
    Nouvelle courte : Voyages avec mes chats (Travels with My Cats) par Mike Resnick

    2006

    Roman : Spin (Spin) par Robert Charles Wilson
    Roman court : Infiltration (Inside Job) par Connie Willis
    Nouvelle longue : Two Hearts par Peter S. Beagle
    Nouvelle courte : Tk’tk’tk par David D. Levine

    2007

    Roman : Rainbows End (Rainbows End) par Vernor Vinge
    Roman court : A Billion Eves par Robert Reed
    Nouvelle longue : L’Épouse du djinn (The Djinn’s Wife) par Ian McDonald
    Nouvelle courte : Impossible Dreams par Tim Pratt

    2008

    Roman : Le Club des policiers yiddish (The Yiddish Policemen’s Union) par Michael Chabon
    Roman court : Tous assis par terre (All Seated on the Ground) par Connie Willis
    Nouvelle longue : Le Marchand et la Porte de l’alchimiste (The Merchant and the Alchemist’s Gate) par Ted Chiang
    Nouvelle courte : Ligne de marée (Tideline) par Elizabeth Bear

    2009

    Roman : L’Étrange Vie de Nobody Owens (The Graveyard Book) par Neil Gaiman
    Roman court : Le Nexus du docteur Erdmann (The Erdmann Nexus) par Nancy Kress
    Nouvelle longue : L’Éclosion des Shoggoths (Shoggoths in Bloom) par Elizabeth Bear
    Nouvelle courte : Exhalaison (Exhalation) par Ted Chiang

    2010

    Roman : La Fille automate (The Windup Girl) par Paolo Bacigalupi et The City and the City par China Miéville (ex æquo)
    Roman court : Palimpseste (Palimpsest) par Charles Stross
    Nouvelle longue : L’Île (The Island) par Peter Watts
    Nouvelle courte : Lunes de gel (Bridesicle) par Will McIntosh

    2011

    Roman : Black-out / All Clear (Blackout/All Clear) par Connie Willis
    Roman court : The Lifecycle of Software Objects par Ted Chiang
    Nouvelle longue : The Emperor of Mars par Allen Steele
    Nouvelle courte : For Want of a Nail par Mary Robinette Kowal

    2012

    Roman : Morwenna (Among Others) par Jo Walton
    Roman court : Un pont sur la brume (The Man Who Bridged the Mist) par Kij Johnson
    Nouvelle longue : Six Months, Three Days par Charlie Jane Anders
    Nouvelle courte : La Ménagerie de papier (The Paper Menagerie) par Ken Liu

    2013

    Roman : Redshirts – Au mépris du danger (Redshirts) par John Scalzi
    Roman court : L’Âme de l’empereur (The Emperor’s Soul) par Brandon Sanderson
    Nouvelle longue : The Girl-Thing Who Went Out for Sushi par Pat Cadigan
    Nouvelle courte : Mono no Aware (Mono no Aware) par Ken Liu

    2014

    Roman : La Justice de l’ancillaire (Ancillary Justice) par Ann Leckie
    Roman court : Equoid par Charles Stross
    Nouvelle longue : The Lady Astronaut of Mars par Mary Robinette Kowal
    Nouvelle courte : The Water That Falls on You from Nowhere par John Chu

    2015

    Roman : Le Problème à trois corps (The Three-Body Problem) par Liu Cixin
    Roman court : prix non décerné
    Nouvelle longue : The Day The World Turned Upside Down par Thomas Olde Heuvelt
    Nouvelle courte : prix non décerné

    2016

    Roman : La Cinquième Saison (The Fifth Season) par N. K. Jemisin
    Roman court : Binti par Nnedi Okorafor
    Nouvelle longue : Pékin origami (Folding Beijing) par Hao Jingfang
    Nouvelle courte : Cat Pictures Please par Naomi Kritzer

    2017
    Roman : La Porte de cristal (The Obelisk Gate) par N. K. Jemisin
    Roman court : Every Heart a Doorway par Seanan McGuire
    Nouvelle longue : The Tomato Thief par Ursula Vernon

    Nouvelle courte : Seasons of Glass and Iron par Amal El-Mohtar

    2018

    Roman : Les Cieux pétrifiés (The Stone Sky) par N. K. Jemisin
    Roman court : All Systems Red par Martha Wells
    Nouvelle longue : The Secret Life of Bots par Suzanne Palmer
    Nouvelle courte : Welcome to your Authentic Indian Experience™ par Rebecca Roanhorse

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #40149

    Aerolys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1271

    J’ai lu :

    • La Ferme des animaux, de George Orwell ;
    • Fahrenheit 451, de Ray Bradbury ;
    • Par la croix et le dragon ainsi que Les Rois des sables, de George R.R. Martin.

    Je pourrais parler des deux premiers. Je laisse Les Rois des sables à @de-mil. 😉

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #40160

    O’Cahan
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 479

    J’ai pour ainsi dire rien lu de la liste à part les classiques : La Ferme des animaux (bien mais ne vaut pas 1984), Farenheit 451 (j’en ai gardé un très bon souvenir, à relire), Harry Potter et la Coupe de feu (ce n’est pas mon préféré de la saga, mais il reste très bon!), L’Étrange Vie de Nobody Owens (lecture du collège que je crois avoir apprécié mais souvenir très vague, à relire).

    J’ai vraiment trop de bouquins à lire cette année pour lire autant de choses, mais je vais me fixer pour en lire au moins 10 de la liste.

    1. Dune de Frank Herbert
    2. Les dépossédés d’Ursula K Leguin
    3. La main gauche de la nuit, ibid
    4. Perdido Street Station de China Melville
    5. La Stratégie Ender (T1) d’Orson Scott Card
    6. Chanson pour Lya de George R. R. Martin
    7. Les Rois des sables, ibid
    8. Par la croix et le dragon, ibid
    9. Le Maître du Haut Château de Philip K Dick
    10. Neuromancien, William Gibson
    11. bonus relecture: Farenheit 451 & Nobody Owens

    "For someone who was never meant for this world, I must confess I'm suddenly having a hard time leaving it. Of course, they say every atom in our bodies was once part of a star. Maybe I'm not leaving... maybe I'm going home."

    #40163

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4242

    Eh ben bon courage aux courageux (^^)

    Il y a quelques Asimov dans la liste et j’ai dans ma bibliothèque 4 tomes (dont 1 racheté car la personne ne me l’avait pas rendu malgré des références subtiles de ma part) chez Omnibus. Deux tomes sur « Les Robots » et deux sur « Fondation » reprenant l’histoire de la « Terre » dans l’ordre chronologique des événements (et non pas de parution). Par exemple « Prélude à Fondation » se passe avant « Fondation » même si ça a été écrit bien après. Si je vous dis ça c’est aussi car dans le tome 1 ce qui est appelé « Nous les robots » est en fait la collection de plein de nouvelles d’Asimov (dont Robbie, L’homme bicentenaire etc etc), cela dit on trouve aussi Les Cavernes d’acier dans ce tome (chacun fait 1000 pages) qui est un must dans le genre.

    A part ça, j’ai lu le van Vogt mentionné (À la poursuite des Slans) mais ne m’en souviens plus bien (à part un « pas mal »). Et je reste un peu loin de Etoiles, garde à vous (et pareil en film^^). Hyperion dans le genre est aussi un must mais la suite est complètement imbitable pour moi. Comme Dune ?? Non, non, bien pire 😀

    J’ai lu un peu Ender et ses 3 suites. Un pote m’avait prévenu que c’était fortement teinté d’idéologie mormone et ça m’a pas mal refroidi à la lecture (« j’ai mal, c’est bon » c’est un peu dérangeant, surtout pour un enfant). Les trois tomes suivants (dont La voix des morts citée dans la liste) m’ont paru beaucoup plus convaincant et n’ont rien à voir comme thème avec La stratégie Ender.

    Voilà en gros mon feeling sur les « pas hyper connus » (Fahrenheit 451, Harry Potter et cie, je pense que vous maîtrisez). Marrant qu’il y ait pas une fondation du genre qu’est Snowcrash (Samouraï virtuel) dans la liste

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #40166

    Le Lapin
    • Frère Juré
    • Posts : 99

    Et c’est là que je vois que la SF, en particulier, je suis à la ramasse dès qu’on dépasse les années 70…
    Bon, outre les classiques sur la liste, je dirais..;

    Asimov : les différents ouvrages présentés sont très bien, chacun dans leurs genres.

    À la poursuite des Slans (Slan) par A. E. van Vogt – De bons souvenirs, mais je ne l’ai pas relus depuis un moment. Un ami l’ayant relu récemment trouve que ça a moyennement bien vieillis, et comme on a des goûts assez proches… Mais j’avais bien aimé à l’époque.

    Pour servir l’homme (To Serve Man) par Damon Knight – A lire, c’est franchement sympa.

    Des fleurs pour Algernon (Flowers for Algernon) par Daniel Keyes – J’ai aussi tendance à préférer la nouvelle au roman. Le format plus compact donne plus d’impact au récit. (Affreusement triste, ce récit, d’ailleurs.)

    Le Maître du Haut Château (The Man in the High Castle) par Philip K. Dick – Ca à beau être K.dick, je n’accroche décidément pas. Je trouve l’auteur meilleurs dans le format nouvelles,d e toute façon. (pourtant, l’idée est top.)

    La Quête du Weyr (Weyr Search) par Anne McCaffrey- Mouais… Quand t’as pas lu un minimum d’ouvrages sur Pern, c’est pas forcément très attrayant.

    Les Ailes de la nuit (Nightwings) par Robert Silverberg – De bons souvenirs de celui-ci, mais pas relu depuis une bonne dizaine d’années.

    Ursula K. Le Guin (en général) – … Mouaiiiiis…. Y’a des idées, mais… Y’a des idées. On va s’arrêter là.

    Rendez-vous avec Rama (Rendezvous with Rama) par Arthur C. Clarke – Très bien pour celui qui aime jeter un oeil et faire les rapprochement et hypothèses de lui-même. Étrange et oniriques, avec beaucoup de questions sans réponses – logique au vu du contexte. A lire, selon moi. (Les suivants… pas forcément.)

    #40173

    Wraith
    • Frère Juré
    • Posts : 63

    Merci pour cette liste, je sais pas si je vais participer tout de suite mais je piocherai forcément dedans…

    Dans toute cette liste, j’ai lu des classiques en effet, Dune, Hypérion, très bon, jetez-vous là-dedans si vous aimez les intrigues galactiques et des univers gros et assez crédibles. Pour Dune vous pouvez lire toute la saga, pour Hypérion je pense qu’Hypérion et la Chute d’Hypérion suffisent, le reste c’est chiant (mais c’est dur de s’arrêter quand on lit la fin de la Chute), sauf si vous aimez les personnages principaux stupides (mais sans Egg pour faire des blagues).

    Tout ce qu’a écrit GRRM dans la liste est à lire absolument, bien sûr. Mais il faut lire tout ce qu’a écrit GRRM de toute façon (si).

    Neuromancien c’est très bon mais caveat : c’est aussi super dur à lire, Gibson est volontairement évasif et il faut souvent déduire ce qu’il se passe sans avoir de certitude réelle. Du coup je déconseille la VO sauf si vous avez un vraiment très bon niveau de lecture en anglais. Mais putain quel visionnaire et quelle écriture.

    J’ai lu la Stratégie Ender (une fois il y a une dizaine d’années, une autre fois récemment) et la Voix des morts (mais j’ai pas eu le courage de finir) et je n’aime pas du tout. Peu ou pas d’intrigue (twist final du tome 1 vu à 10000 km à la 1ère lecture), des personnages téléphonés (Ender je pense que je le déteste encore plus que Fitz). Et à la relecture, c’est carrément le sous-texte qui m’a mis mal à l’aise (je ne partage pas du tout le point de vue de l’auteur à propos de différents concepts philosophiques comme l’identité humaine, par exemple, dans le tome 2 c’est encore plus criant). Je suis surpris que ça paraisse dans le palmarès.

    Comme le signale mon confrère Le Lapin ci-dessus, le Maître du Haut-Château n’est assurément pas le meilleur roman de P. K. Dick. Le concept est excellent mais ça pêche dans l’exécution, alors qu’il a sorti d’excellents romans comme Le Dieu venu du Centaure, Substance Mort, les Clans de la lune alphane, Radio Libre Albémuth, Coulez mes larmes dit le policier, et un sacré paquet de nouvelles plus intéressantes. Dick est largement meilleur pour décrire la désorientation de son personnage principal que pour faire une bonne dystopie, de mon point de vue.

    J’oubliais : Fahrenheit 451 est bon mais il a pris un petit coup de vieux, surtout que ça a été assez rabâché comme concept. Mais ça reste un des piliers de la SF et du traitement de l’information donc vous perdrez pas votre temps en le lisant.

    Asimov, j’ai lu pas mal de Fondation (me suis arrêté à Terre et Fondation je crois), et c’est vraiment génial jusqu’à Seconde Fondation. Après un peu moins bien mais si vous êtes ultra-fans de ce qu’il y a avant ça le fera peut-être pour vous.

    Et Étoiles, gardes à vous de Heinlein (adapté à l’écran par Verhoeven sous le titre Starship Troopers)… On peut dire que les additions de Verhoeven ont été salutaires au film. Dans le bouquin, t’as vraiment l’impression que c’est Heinlein qui s’imagine soldat du futur ultra-bourrin qui dégomme tout. Il paraît qu’il a écrit ce tome car il était dégoûté de s’être fait éjecter de l’armée pour raisons de santé. Ouais, OK. Eh bien je me suis bien ennuyé en lisant ce roman, si vous aimez les films Rambo, Chuck Norris et autres Steven Seagal ça devrait vous plaire, autrement je pense que vous pouvez passer votre chemin.

    Bref, le palmarès Hugo ne me semble pas exempt de tout reproche, c’est gentil de débroussailler ^^

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 mois et 2 semaines par  Wraith.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 mois et 2 semaines par  Wraith.
    #40181

    Freuxpensant
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 279

    Je suis étonné de trouver Liu Cixin (« Le problème à trois corps »). Bien que l’ayant lu, ainsi que « La forêt sombre » (le troisième et dernier tome n’étant pas encore traduit), j’ignorais que le Hugo était ouvert aux auteurs non anglophones… Les deux premiers m’ont laissé une bonne impression, reste à savoir ce que donnera le dernier.

    J’aime beaucoup Dan Simmons. Il est, parait-il, spécialisé dans l’horreur mais je ne connais que ses œuvres SF/anticipation:  « Hypérion » et « Endymion » (en effet Gray, ce dernier n’est pas d’un abord facile), j’ai adoré le diptyque « Ilium » et « Olympos » pour son mariage heureux entre anticipation et récit homérique et je rajouterais le sombre « Flashback » et sa fin alternative qui fait froid dans le dos.

    Pour en revenir aux « Hugo », j’ai, après coup, un regard mitigé sur la production d’Isaac Asimov. Ses premiers écrits, tant sur son cycle « Fondation » que sur celui des « Robots »(qui finiront par fusionner) ne manquent pas d’intérêt. Les ayant tous dévoré il y a… bien longtemps, force est de reconnaitre que son inspiration s’étouffe avec le temps alors que le nombre de pages de ses romans s’étoffe de façon exponentielle. La faute au système consistant à rétribuer un écrivain au nombre de signes ? (Balzac, où es-tu ?).

    Le « Dune » de Frank Herbert me semble être un incontournable et le reste de la saga vaut le coup de s’y plonger. A noter que je n’ai jamais rien lu d’autre de cet auteur (par peur de le faire tomber de son piédestal ?). Probablement un tort. Toujours est-il qu’il faudrait clairement que je relise ce monument de la SF car, avec ma grille de lecture actuelle, je risque fort de le vénérer comme un Livre Saint. 🙂

    « Le Monde du fleuve » par Philip José Farmer me laisse un peu la même impression que celle induite par la production littéraire d’Asimov. Cela commence en fanfare avec un thème ambitieux et des romans format court pour ensuite se diluer sur les trois derniers pavés qui auraient mérité d’être concentrés en un seul. 🙁 Ce n’est clairement pas le genre de reproche que je ferais à GRRM. 😉

    Parmi les œuvres isolées (ne faisant pas partie de cycles et autres sagas), je citerais « American Gods » de Neil Gayman qui m’a fait bonne impression malgré son atmosphère sombre (peut-être la raison pour laquelle je rechigne à voir son adaptation télévisuelle).

    Le court roman de Daniel Keyes « Des fleurs pour Algernon » m’avait ému jusqu’aux larmes. Je crois qu’il a fait l’objet, lui aussi, d’une adaptation sur grand écran, comme nombre de Hugo…

    Autrement, la liste fournie par DNDM m’a fait remarquer que j’ai abordé certains auteurs classiques tels que Philip K. Dick, Jack Vance, Clifford D. Simak, Arthur C. Clarke,… sans lire leurs œuvres primées. J’ai du pain sur la planche…

    "Qui, du ver qui ronge ou du fruit qui pourrit est le plus dangereux ?"
    "Celui qui a faim ne se soucie guère du fruit, du ver et de leur digestion..."
    Fol de Dol (Serge Letendre)
    "Les corbeaux aiment à voir couler le sang à la curée d'un cerf" (contrepet gratiné)

    #40202

    DNDM
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1146

    Content de voir autant d’enthousiasme ici!

    Et merci à tous ceux qui donnent des conseils et orientations. Comme je le soupçonnais, vu les commentaires, certains prix Hugo sont remis à une œuvre, mais récompensent probablement plus un auteur de façon générale. Et certains livres ne sont pas à prendre en solo, mais dans le cadre de série (personne ne va aller lire Harry Potter et la Coupe de Feu sans avoir lu les autres avant, mais avec certaines séries plus anciennes et moins connues, on peut facilement se tromper).

    Je ferai une version de la liste « augmentée » avec les commentaires des uns et des autres, et éventuellement des liens vers les textes que l’on peut trouver en libre de droits, s’il y en a.

    D’ailleurs, déjà: les 7 pages de Pour servir l’homme (To Serve Man) par Damon Knight sont là. L’histoire et la chute sont relativement connues, c’est le To serve Man qui a été adapté à la télé dans The Twilight Zone et qui est référencé à un moment dans Buffy Contre les Vampires (très rapidement, juste une phrase, mais qui balance la chute).

    Sinon mes commentaires et recommandations:

    • Des fleurs pour Algernon est excellent et très émouvant.
    • Les Dépossédés est un très très bon Ursula K. Le Guin, avec une tentative de définir une société communiste libertaire, et une véritable écriture qui en découle.
    • Enemy Mine (Enemy) par Barry B. Longyear est un court roman sympa. Pitch: Bataille spatiale, un pilote humain et son ennemi alien s’écrasent sur une planète déserte et hostile, et vont être obligés de se rapprocher pour survivre.
    • La Ferme des animaux, Fahrenheit 451, c’est des classiques à lire.
    • J’ai lu des Asimov mais j’étais si jeune que je ne me souviens plus du tout lesquels.
    • Dune m’avait pas mal marqué jeune, pas sûr que ce serait toujours le cas aujourd’hui.
    • Rainbows End, par Vernor Vinge, c’est sympatoche aussi, pour qui aime les possibilités offertes par la réalité augmentée. Pas mal de références à d’autres auteurs dedans (genre Terry Pratchett).
    • American Gods par Neil Gaiman, pas réussi à le finir, mais apparemment c’est moi qui ai un problème avec les œuvres de Gaiman (c’était déjà pareil pour Sandman). C’est con parce qu’en plus j’aime beaucoup l’auteur, comme personne.
    • J’ai pas accroché à Un pont sur la brume (The Man Who Bridged the Mist) par Kij Johnson. En gros, c’est plus ou moins le thème de Au matin tombe la brume, de GrrMartin, en moins bien exploité. Lu dans la collection Une Heure-Lumière du Belial. Pour info, vous pouvez aussi trouver Vingt-quatre vues du Mont Fuji, par Hokusai, de Roger Zelazny (Hugo 1986 du Roman Court), et Cookie Monster de Vernor Vinge (Hugo 2007 du Roman court). Ainsi que deux Ken Liu qui n’ont pas eu de Hugo mais qui sont sûrement très bien.
    • Pas vraiment accroché non plus à Pékin origami (Folding Beijing) par Hao Jingfang, lu dans l’anthologie des Utopiales 2017 (ed. ActuSF).

    Et je suis actuellement sur Black-out / All Clear par Connie Willis, prix Hugo du Roman en 2011. Deux gros pavés de 800 pages qui racontent les aventures d’historiens de 2060 qui vont étudier le Blitz (les bombardements de Londres pendant la seconde guerre mondiale), de ce que j’en comprends pour l’instant. Au bout de 150 pages, je dirais « Je me demande si ça va pas me paraître longuet, mais pour l’instant j’accroche bien. »

    Trouvés hier chez un bouquiniste, et donc dans ma pile à lire:

    • Roman 1964 : Au carrefour des étoiles (Way Station) par Clifford D. Simak
    • Roman 1993 : Un feu sur l’abîme (A Fire Upon the Deep) par Vernor Vinge

    Et dans ceux que je lirai tôt ou tard:

    • La Main gauche de la nuit (The Left Hand of Darkness) et Le nom du monde est forêt (The Word for World is Forest) par Ursula K. Le Guin
    • Le Cycle Fondation, d’Isaac Asimov
    • Le Maître du Haut Château (The Man in the High Castle) par Philip K. Dick
    • Quelques chose de Robert A. Heinlein (un conseil? À part le Etoiles, Garde-à-vous! / Starship Troopers, qui est ambigu?)
    • Les Clifford D. Simak
    • Du Jack Vance
    • Le Monde du fleuve (To Your Scattered Bodies Go) par Philip José Farmer
    • La Stratégie Ender (Ender’s game) par Orson Scott Card
    • Vingt-quatre vues du Mont Fuji, par Hokusai (24 Views of Mt. Fuji, by Hokusai) par Roger Zelazny
    • Redshirts – Au mépris du danger (Redshirts) par John Scalzi
    • Hypérion (Hyperion) par Dan Simmons
    • Du Ted Chiang (conseil?)
    • Du Ken Liu (conseil?)
    • La Fille automate (The Windup Girl) par Paolo Bacigalupi
    • Du Brandon Sanderson
    • La Justice de l’ancillaire (Ancillary Justice) par Ann Leckie
    • Du N. K. Jemisin
    • Du Nnedi Okorafor

    Mais je pense aussi me laisser tenter par pas mal de nouvelles courtes, dans un premier temps…

    Ma liste perso que je mettrais à jour au fil du temps:

    Spoiler:

    Barrés : lus     Gras: ceux que j’ai vraiment envie de lire

    1939

    Roman : L’Épée dans la pierre (The Sword in the Stone) par T. H. White
    Roman court : La Bête d’un autre monde (Who Goes There?) par John W. Campbell (sous le nom de Don A. Stuart)
    Nouvelle longue : Rule 18 par Clifford D. Simak
    Nouvelle courte : Comment nous sommes allés sur Mars (How We Went to Mars) par Arthur C. Clarke

    1941

    Roman : À la poursuite des Slans (Slan) par A. E. van Vogt
    Roman court : Si ça arrivait (If This Goes On…) par Robert A. Heinlein
    Nouvelle longue : Les routes doivent rouler (The Roads Must Roll) par Robert A. Heinlein
    Nouvelle courte : Robbie (Robbie) par Isaac Asimov

    1943

    Roman : L’Enfant de la science (Beyond This Horizon) par Robert A. Heinlein (sous le nom de Anson McDonald)
    Roman court : Waldo par Robert A. Heinlein (sous le nom d’Anson MacDonald)
    Nouvelle longue : Les Encyclopédistes (Foundation) par Isaac Asimov
    Nouvelle courte : Le Twonky (The Twonky) par Catherine Lucille Moore et Henry Kuttner

    1946

    Roman : Le Mulet (The Mule) par Isaac Asimov
    Roman court : La Ferme des animaux (Animal Farm) par George Orwell
    Nouvelle longue : Premier Contact (First Contact) par Murray Leinster
    Nouvelle courte : Le Septième Sens (Uncommon Sense) par Hal Clement

    1951

    Roman : Pommiers dans le ciel (Farmer in the Sky) par Robert A. Heinlein
    Roman court : L’Homme qui vendit la Lune (The Man Who Sold the Moon) par Robert A. Heinlein
    Nouvelle longue : La Petite Sacoche noire (The Little Black Bag) par Cyril M. Kornbluth
    Nouvelle courte : Pour servir l’homme (To Serve Man) par Damon Knight

    1953

    Roman : L’Homme démoli (The Demolished Man) par Alfred Bester

    1954

    Roman : Fahrenheit 451 (Fahrenheit 451) par Ray Bradbury
    Roman court : Un cas de conscience (A Case of Conscience) par James Blish
    Nouvelle longue : La Terre est une idée (Earthman, Come Home) par James Blish
    Nouvelle courte : Les Neuf Milliards de noms de Dieu (The Nine Billion Names of God) par Arthur C. Clarke

    1955

    Roman : They’d Rather Be Right par Mark Clifton et Frank Riley
    Nouvelle longue : L’Intrus (The Darfsteller) par Walter M. Miller
    Nouvelle courte : Allamagoosa par Eric Frank Russell

    1956

    Roman : Double Étoile (Double star) par Robert A. Heinlein
    Nouvelle longue : Les Meilleurs Amis de l’homme (Exploration Team) par Murray Leinster
    Nouvelle courte : L’Étoile (The Star) par Arthur C. Clarke

    1958

    Roman ou nouvelle longue : La Guerre des modifications (The Big Time) par Fritz Leiber
    Nouvelle courte : Et si les huîtres… (Or All the Seas with Oysters) par Avram Davidson

    1959

    Roman : Un cas de conscience (A Case of conscience) par James Blish
    Nouvelle longue : La Grande Cour de devant (The Big Front Yard) par Clifford D. Simak
    Nouvelle courte : Le Train pour l’Enfer (That Hell-Bound Train) par Robert Bloch

    1960

    Roman : Étoiles, garde-à-vous ! (Starship Troopers) par Robert A. Heinlein (J’ai vu Starship Troopers, plutôt aimé, on va rester sur ça)
    Nouvelle : Des fleurs pour Algernon (Flowers for Algernon) par Daniel Keyes

    1961

    Roman : Un cantique pour Leibowitz (A Canticle for Leibowitz) par Walter M. Miller, Jr
    Nouvelle : Long cours (The Longest Voyage) par Poul Anderson

    1962

    Roman : En terre étrangère (Stranger in a Strange Land) par Robert A. Heinlein
    Nouvelle : Le Monde vert (Hothouse) par Brian Aldiss

    1963

    Roman : Le Maître du Haut Château (The Man in the High Castle) par Philip K. Dick
    Nouvelle : Les Maîtres des dragons (The Dragon Masters) par Jack Vance

    1964

    Roman : Au carrefour des étoiles (Way Station) par Clifford D. Simak
    Nouvelle : Pas de trêve avec les rois ! (No Truce with Kings) par Poul Anderson

    1965

    Roman : Le Vagabond (The Wanderer) par Fritz Leiber
    Nouvelle courte : Pour quelle guerre (Soldier, Ask Not) par Gordon R. Dickson

    1966

    Roman : Dune (Dune) par Frank Herbert et Toi l’immortel (…And Call Me Conrad) par Roger Zelazny (ex æquo)
    Nouvelle : « Repens-toi, Arlequin » dit Monsieur Tic-Tac (« Repent, Harlequin! » Said the Ticktockman) par Harlan Ellison

    1967

    Roman : Révolte sur la Lune (The Moon Is a Harsh Mistress) par Robert A. Heinlein
    Nouvelle longue : Le Dernier Château (The Last Castle) par Jack Vance
    Nouvelle courte : L’Étoile invisible (Neutron Star) par Larry Niven

    1968

    Roman : Seigneur de lumière (Lord of Light) par Roger Zelazny
    Roman court : La Quête du Weyr (Weyr Search) par Anne McCaffrey et Le Cavalier du fiel ou le grand gavage (Riders of the Purple Wage) par Philip José Farmer (ex æquo)
    Nouvelle longue : En poussant les osselets (Gonna Roll the Bones) par Fritz Leiber
    Nouvelle courte : Je n’ai pas de bouche et il faut que je crie (I Have No Mouth, and I Must Scream) par Harlan Ellison

    1969

    Roman : Tous à Zanzibar (Stand on Zanzibar) par John Brunner
    Roman court : Les Ailes de la nuit (Nightwings) par Robert Silverberg
    Nouvelle longue : Le Partage de la chair (The Sharing of Flesh) par Poul Anderson
    Nouvelle courte : La Bête qui criait amour au cœur du monde (The Beast That Shouted Love at the Heart of the World) par Harlan Ellison

    1970

    Roman : La Main gauche de la nuit (The Left Hand of Darkness) par Ursula K. Le Guin
    Roman court : Le Navire des ombres (Ship of Shadows) par Fritz Leiber
    Nouvelle courte : Le Temps considéré comme une hélice de pierres semi-précieuses (en) (Time Considered as a Helix of Semi-Precious Stones) par Samuel R. Delany

    1971

    Roman : L’Anneau-Monde (Ringworld) par Larry Niven
    Roman court : Mauvaise rencontre à Lankhmar (Ill Met in Lankhmar) par Fritz Leiber
    Nouvelle courte : Sculpture lente (Slow Sculpture) par Theodore Sturgeon

    1972

    Roman : Le Monde du fleuve (To Your Scattered Bodies Go) par Philip José Farmer
    Roman court : La Reine de l’air et des ténèbres (The Queen of Air and Darkness) par Poul Anderson
    Nouvelle courte : Lune inconstante (Inconstant Moon) par Larry Niven

    1973

    Roman : Les Dieux eux-mêmes (The Gods Themselves) par Isaac Asimov
    Roman court : Le nom du monde est forêt (The Word for World is Forest) par Ursula K. Le Guin
    Nouvelle longue : Le Chant du barde (Goat Song) par Poul Anderson
    Nouvelle courte : La Mère d’Eurema (Eurema’s Dam) par R. A. Lafferty et La Réunion (The Meeting) par Frederik Pohl et Cyril M. Kornbluth (ex æquo)

    1974

    Roman : Rendez-vous avec Rama (Rendezvous with Rama) par Arthur C. Clarke
    Roman court : Une fille branchée (The Girl Who Was Plugged In) par James Tiptree, Jr
    Nouvelle longue : L’Oiseau de mort (The Deathbird) par Harlan Ellison
    Nouvelle courte : Ceux qui partent d’Omelas (The Ones Who Walk Away from Omelas) par Ursula K. Le Guin

    1975

    Roman : Les Dépossédés (The Dispossessed) par Ursula K. Le Guin
    Roman court : Chanson pour Lya (A Song for Lya) par George R. R. Martin
    Nouvelle longue : À la dérive au large des ilôts de Langerhans Lat. 38°54′ N, Long. 77°00’13 » W  (Adrift Just Off the Islets of Langerhans: Latitude 38° 54′ N, Longitude 77° 00′ 13″ W) par Harlan Ellison
    Nouvelle courte : Rencontre avec un trou noir (The Hole Man) par Larry Niven

    1976

    Roman : La Guerre éternelle (The Forever War) par Joe Haldeman
    Roman court : Le Retour du bourreau (Home Is the Hangman) par Roger Zelazny
    Nouvelle longue : The Borderland of Sol par Larry Niven
    Nouvelle courte : Dernier zeppelin pour cet univers (Catch That Zeppelin!) par Fritz Leiber

    1977

    Roman : Hier, les oiseaux (Where Late the Sweet Birds Sang) par Kate Wilhelm
    Roman court : By Any Other Name par Spider Robinson et Houston, Houston, me recevez-vous ? (Houston, Houston, Do You Read?) par James Tiptree, Jr (ex æquo)
    Nouvelle longue : L’Homme bicentenaire (The Bicentennial Man) par Isaac Asimov
    Nouvelle courte : Tricentenaire (Tricentennial) par Joe Haldeman

    1978

    Roman : La Grande Porte (Gateway) par Frederik Pohl
    Roman court : La Danse des étoiles (Stardance) par Spider Robinson et Jeanne Robinson

    Nouvelle longue : Les Yeux d’ambre (Eyes of Amber) par Joan D. Vinge
    Nouvelle courte : Jeffty, cinq ans (Jeffty Is Five) par Harlan Ellison

    1979

    Roman : Le Serpent du rêve (Dreamsnake) par Vonda McIntyre
    Roman court : Les Yeux de la nuit  (The Persistence of Vision) par John Varley
    Nouvelle longue : Hunter’s Moon par Poul Anderson
    Nouvelle courte : Cassandre (Cassandra) par C. J. Cherryh

    1980

    Roman : Les Fontaines du paradis (The Fountains of Paradise) par Arthur C. Clarke
    Roman court : Enemy Mine par Barry B. Longyear
    Nouvelle longue : Les Rois des sables (Sandkings) par George R. R. Martin
    Nouvelle courte : Par la croix et le dragon (The Way of Cross and Dragon) par George R. R. Martin

    1981

    Roman : La Reine des neiges (The Snow Queen) par Joan D. Vinge
    Roman court : Lost Dorsai par Gordon R. Dickson
    Nouvelle longue : La Résistance (The Cloak and the Staff) par Gordon R. Dickson
    Nouvelle courte : La Grotte du cerf qui danse (Grotto of the Dancing Deer) par Clifford D. Simak

    1982

    Roman : Forteresse des étoiles (Downbelow Station) par C. J. Cherryh
    Roman court : Le Jeu de Saturne (The Saturn Game) par Poul Anderson
    Nouvelle longue : Les Licornes sont contagieuses (Unicorn Variation) par Roger Zelazny
    Nouvelle courte : Passe le temps (The Pusher) par John Varley

    1983

    Roman : Fondation foudroyée (Foundation’s Edge) par Isaac Asimov
    Roman court : Âmes (Souls) par Joanna Russ
    Nouvelle longue : Les Veilleurs du feu (Fire Watch) par Connie Willis
    Nouvelle courte : Les éléphants sont mélancoliques (Melancholy Elephants) par Spider Robinson

    1984

    Roman : Marée stellaire (Startide Rising) par David Brin
    Roman court : Cascade Point par Timothy Zahn
    Nouvelle longue : La Musique du sang (Blood Music) par Greg Bear
    Nouvelle courte : Speech Sounds par Octavia E. Butler

    1985

    Roman : Neuromancien (Neuromancer) par William Gibson
    Roman court : Frappez : Entrée ■ (PRESS ENTER ■) par John Varley
    Nouvelle longue : Bloodchild par Octavia E. Butler
    Nouvelle courte : Les Sphères de cristal (The Crystal Spheres) par David Brin

    1986

    Roman : La Stratégie Ender (Ender’s game) par Orson Scott Card
    Roman court : Vingt-quatre vues du Mont Fuji, par Hokusai (24 Views of Mt. Fuji, by Hokusai) par Roger Zelazny
    Nouvelle longue : Le Paladin de l’heure perdue (Paladin of the Lost Hour) par Harlan Ellison
    Nouvelle courte : Un hiver pour Fermi (Fermi and Frost) par Frederik Pohl

    1987

    Roman : La Voix des morts (Speaker for the Dead) par Orson Scott Card
    Roman court : Gilgamesh in the Outback par Robert Silverberg
    Nouvelle longue : Permafrost (Permafrost) par Roger Zelazny
    Nouvelle courte : Tangentes (Tangents) par Greg Bear

    1988

    Roman : Élévation (The Uplift War) par David Brin
    Roman court : Œil pour œil (Eye for Eye) par Orson Scott Card
    Nouvelle longue : Petites bufflesses, voulez-vous sortir ce soir ? (Buffalo Gals, Won’t You Come Out Tonight) par Ursula K. Le Guin
    Nouvelle courte : Mes nuits chez Harry (Why I Left Harry’s All-Night Hamburgers) par Lawrence Watt-Evans

    1989

    Roman : Cyteen (Cyteen) par C. J. Cherryh
    Roman court : Le Dernier des Winnebago (The Last of the Winnebagos) par Connie Willis
    Nouvelle longue : Le Chat de Schrödinger (Schrödinger’s Kitten) par George Alec Effinger
    Nouvelle courte : Kirinyaga par Mike Resnick

    1990

    Roman : Hypérion (Hyperion) par Dan Simmons
    Roman court : Les Montagnes du deuil (The Mountains of Mourning) par Lois McMaster Bujold
    Nouvelle longue : Entre un soldat, puis un autre (Enter a Soldier. Later: Enter Another) par Robert Silverberg
    Nouvelle courte : Nibards (Boobs) par Suzy McKee Charnas

    1991

    Roman : Miles Vorkosigan (The Vor Game) par Lois McMaster Bujold
    Roman court : Le Vieil Homme et son double (The Hemingway Hoax) par Joe Haldeman
    Nouvelle longue : La Manamouki (The Manamouki) par Mike Resnick
    Nouvelle courte : Les Ours découvrent le feu (Bears Discover Fire) par Terry Bisson

    1992

    Roman : Barrayar (Barrayar) par Lois McMaster Bujold
    Roman court : L’une rêve et l’autre pas (Beggars in Spain) par Nancy Kress
    Nouvelle longue : Un sujet en or (Gold) par Isaac Asimov
    Nouvelle courte : Marche au soleil (A Walk in the Sun) par Geoffrey Landis

    1993

    Roman : Un feu sur l’abîme (A Fire Upon the Deep) par Vernor Vinge et Le Grand Livre (The Doomsday Book) par Connie Willis (ex æquo)
    Roman court : Bernacle Bill le spatial (Barnacle Bill the Spacer) par Lucius Shepard
    Nouvelle longue : La Révolution des casse-noisettes (The Nutcracker Coup) par Janet Kagan
    Nouvelle courte : Même Sa Majesté (Even the Queen) par Connie Willis

    1994

    Roman : Mars la verte (Green Mars) par Kim Stanley Robinson
    Roman court : Down in the Bottomlands par Harry Turtledove
    Nouvelle longue : Georgia on My Mind (Georgia on My Mind) par Charles Sheffield
    Nouvelle courte : Morts sur le Nil (Death on the Nile) par Connie Willis

    1995

    Roman : La Danse du miroir (Mirror Dance) par Lois McMaster Bujold
    Roman court : Sept vues de la gorge d’Olduvaï (Seven Views of Olduvai Gorge) par Mike Resnick
    Nouvelle longue : L’Enfant de Mars  (The Martian Child) par David Gerrold
    Nouvelle courte : Pas si aveugle (None So Blind) par Joe Haldeman

    1996

    Roman : L’Âge de diamant (The Diamond Age) par Neal Stephenson
    Roman court : La Mort du capitaine Futur (The Death of Captain Future) par Allen Steele
    Nouvelle longue : À l’image des dinosaures (Think Like a Dinosaur) par James Patrick Kelly
    Nouvelle courte : The Lincoln Train par Maureen F. McHugh

    1997

    Roman : Mars la bleue (Blue Mars) par Kim Stanley Robinson
    Roman court : Blood of The Dragon, dans A Game of Thrones par George R. R. Martin
    Nouvelle longue : Le Réparateur de bicyclettes  (Bicycle Repairman) par Bruce Sterling
    Nouvelle courte : The Soul Selects Her Own Society par Connie Willis

    1998

    Roman : La Paix éternelle (Forever Peace) par Joe Haldeman
    Roman court : Where Angels Fear to Tread par Allen Steele
    Nouvelle longue : We Will Drink A Fish Together par Bill Johnson

    Nouvelle courte : Les Quarante-trois Dynasties d’Antarès

    1999

    Roman : Sans parler du chien (To Say Nothing of the Dog) par Connie Willis
    Roman court : Océanique (Oceanic) par Greg Egan
    Nouvelle longue : Taklimakan (Taklamakan) par Bruce Sterling
    Nouvelle courte : Le Pouls brutal de la machine (The Very Pulse of the Machine) par Michael Swanwick

    2000

    Roman : Au tréfonds du ciel (A Deepness in the Sky) par Vernor Vinge
    Roman court : Les Vents de Marble Arch (The Winds of Marble Arch) par Connie Willis
    Nouvelle longue : 1016 to 1 par James Patrick Kelly
    Nouvelle courte : Scherzo avec tyranosaure (Scherzo with Tyrannosaur) par Michael Swanwick

    2001

    Roman : Harry Potter et la Coupe de feu (Harry Potter and the Goblet of Fire) par J. K. Rowling
    Roman court : The Ultimate Earth par Jack Williamson
    Nouvelle longue : Millennium Babies par Kristine Kathryn Rusch
    Nouvelle courte : Obscurités multiples (Different Kinds of Darkness) par David Langford

    2002

    Roman : American Gods (American Gods) par Neil Gaiman
    Roman court : Fast Times at Fairmont High par Vernor Vinge
    Nouvelle longue : L’Enfer, quand Dieu n’est pas présent (Hell Is the Absence of God) par Ted Chiang
    Nouvelle courte : Tout sauf un chien (The Dog Said Bow-Wow) par Michael Swanwick

    2003

    Roman : Hominids par Robert J. Sawyer
    Roman court : Coraline (Coraline) par Neil Gaiman
    Nouvelle longue : Vie lente (Slow Life) par Michael Swanwick
    Nouvelle courte : Falling Onto Mars par Geoffrey Landis

    2004

    Roman : Paladin des âmes (Paladin of Souls) par Lois McMaster Bujold
    Roman court : Cookie Monster (Cookie Monster) par Vernor Vinge
    Nouvelle longue : Les Légions du temps (Legions in Time) par Michael Swanwick
    Nouvelle courte : Une étude en vert  (A Study in Emerald) par Neil Gaiman

    2005

    Roman : Jonathan Strange et Mr Norrell (Jonathan Strange & Mr Norrell) par Susanna Clarke
    Roman court : La Jungle de béton (The Concrete Jungle) par Charles Stross
    Nouvelle longue : Le Sac à main féerique (The Faery Handbag) par Kelly Link
    Nouvelle courte : Voyages avec mes chats (Travels with My Cats) par Mike Resnick

    2006

    Roman : Spin (Spin) par Robert Charles Wilson
    Roman court : Infiltration (Inside Job) par Connie Willis
    Nouvelle longue : Two Hearts par Peter S. Beagle
    Nouvelle courte : Tk’tk’tk par David D. Levine

    2007

    Roman : Rainbows End (Rainbows End) par Vernor Vinge
    Roman court : A Billion Eves par Robert Reed
    Nouvelle longue : L’Épouse du djinn (The Djinn’s Wife) par Ian McDonald
    Nouvelle courte : Impossible Dreams par Tim Pratt

    2008

    Roman : Le Club des policiers yiddish (The Yiddish Policemen’s Union) par Michael Chabon
    Roman court : Tous assis par terre (All Seated on the Ground) par Connie Willis
    Nouvelle longue : Le Marchand et la Porte de l’alchimiste (The Merchant and the Alchemist’s Gate) par Ted Chiang
    Nouvelle courte : Ligne de marée (Tideline) par Elizabeth Bear

    2009

    Roman : L’Étrange Vie de Nobody Owens (The Graveyard Book) par Neil Gaiman
    Roman court : Le Nexus du docteur Erdmann (The Erdmann Nexus) par Nancy Kress
    Nouvelle longue : L’Éclosion des Shoggoths (Shoggoths in Bloom) par Elizabeth Bear
    Nouvelle courte : Exhalaison (Exhalation) par Ted Chiang

    2010

    Roman : La Fille automate (The Windup Girl) par Paolo Bacigalupi et The City and the City par China Miéville (ex æquo)
    Roman court : Palimpseste (Palimpsest) par Charles Stross
    Nouvelle longue : L’Île (The Island) par Peter Watts
    Nouvelle courte : Lunes de gel (Bridesicle) par Will McIntosh

    2011

    Roman : Black-out / All Clear (Blackout/All Clear) par Connie Willis
    Roman court : The Lifecycle of Software Objects par Ted Chiang
    Nouvelle longue : The Emperor of Mars par Allen Steele
    Nouvelle courte : For Want of a Nail par Mary Robinette Kowal

    2012

    Roman : Morwenna (Among Others) par Jo Walton
    Roman court : Un pont sur la brume (The Man Who Bridged the Mist) par Kij Johnson
    Nouvelle longue : Six Months, Three Days par Charlie Jane Anders
    Nouvelle courte : La Ménagerie de papier (The Paper Menagerie) par Ken Liu

    2013

    Roman : Redshirts – Au mépris du danger (Redshirts) par John Scalzi
    Roman court : L’Âme de l’empereur (The Emperor’s Soul) par Brandon Sanderson
    Nouvelle longue : The Girl-Thing Who Went Out for Sushi par Pat Cadigan
    Nouvelle courte : Mono no Aware (Mono no Aware) par Ken Liu

    2014

    Roman : La Justice de l’ancillaire (Ancillary Justice) par Ann Leckie
    Roman court : Equoid par Charles Stross
    Nouvelle longue : The Lady Astronaut of Mars par Mary Robinette Kowal
    Nouvelle courte : The Water That Falls on You from Nowhere par John Chu

    2015

    Roman : Le Problème à trois corps (The Three-Body Problem) par Liu Cixin (2/3)
    Nouvelle longue : The Day The World Turned Upside Down par Thomas Olde Heuvelt

    2016

    Roman : La Cinquième Saison (The Fifth Season) par N. K. Jemisin
    Roman court : Binti par Nnedi Okorafor
    Nouvelle longue : Pékin origami (Folding Beijing) par Hao Jingfang
    Nouvelle courte : Cat Pictures Please par Naomi Kritzer

    2017
    Roman : La Porte de cristal (The Obelisk Gate) par N. K. Jemisin
    Roman court : Every Heart a Doorway par Seanan McGuire
    Nouvelle longue : The Tomato Thief par Ursula Vernon

    Nouvelle courte : Seasons of Glass and Iron par Amal El-Mohtar

    2018

    Roman : Les Cieux pétrifiés (The Stone Sky) par N. K. Jemisin
    Roman court : All Systems Red par Martha Wells
    Nouvelle longue : The Secret Life of Bots par Suzanne Palmer
    Nouvelle courte : Welcome to your Authentic Indian Experience™ par Rebecca Roanhorse

    je vais me fixer pour en lire au moins 10 de la liste.

    1. Dune de Frank Herbert
    2. Les dépossédés d’Ursula K Leguin
    3. La main gauche de la nuit, ibid
    4. Perdido Street Station de China Melville
    5. La Stratégie Ender (T1) d’Orson Scott Card
    6. Chanson pour Lya de George R. R. Martin
    7. Les Rois des sables, ibid
    8. Par la croix et le dragon, ibid
    9. Le Maître du Haut Château de Philip K Dick
    10. Neuromancien, William Gibson
    11. bonus relecture: Farenheit 451 & Nobody Owens

    Alors pour info:

    Dune est relativement épais, surtout si tu pars sur la trilogie complète / Arc des Atréïdes (Dune – Le messie de Dune – Les enfants de Dune). J’ai assez peu de souvenirs des suites (L’Empereur-Dieu de Dune, Les Hérétiques de Dune, La Maison des Mères), sur la fin il me semble que je m’y perdais pas mal. Les six tomes cités précédemment ont été écrits par Frank Herbert. J’ai pas tenté les suites et préquelles, par son fils.

    Les Dépossédés est relativement court et très bien.

    Les trois GrrM sont relativement courts (novellas) et rapides à lire.

    Je suis étonné de trouver Liu Cixin (« Le problème à trois corps »). Bien que l’ayant lu, ainsi que «La forêt sombre» (le troisième et dernier tome n’étant pas encore traduit), j’ignorais que le Hugo était ouvert aux auteurs non anglophones… Les deux premiers m’ont laissé une bonne impression, reste à savoir ce que donnera le dernier.

    Si, c’est ouvert à tous les auteurs, mais dans les faits c’est quasi uniquement des américains qui gagnent. Lu aussi, avis plus mitigé que toi:

    Le problème à Trois Corps et La Forêt Noire, de Liu Cixin, tome 1 et 2 de la trilogie Le Problème à Trois Corps. De la hard-SF chinoise bourrée de défauts, mais dont les postulats de bases sont néanmoins suffisamment radicaux pour marquer le lecteur. Pour être clair, les persos sont transparents, y a plein de passages inutiles ou inutilement longs, et si vous lisez la 4e de Couv ou regardez un résumé sur internet vous serez totalement spoilé sur quasi tout le mystère. Mais si vous aimez la hard-science matinée d’ambiance chinoises gratuite, ça peut vous intéresser. Le Tome 2 est plus intéressant que le 1.

    Pour info, le tome 3 est censé sortir en octobre.

     

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #40213

    no_one
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 989

    Lus

    Spoiler:
    • Nouvelle longue : Les Encyclopédistes (Foundation) par Isaac Asimov [dans Fondation (Foundation)]
    • Roman : Le Mulet (The Mule) par Isaac Asimov [dans Fondation et Empire (Foundation and Empire)]
    • Roman : Fondation foudroyée (Foundation’s Edge) par Isaac Asimov
    • Nouvelle courte : Pour servir l’homme (To Serve Man) par Damon Knight [dans Histoires d’envahisseurs]
    • Nouvelle : Des fleurs pour Algernon (Flowers for Algernon) par Daniel Keyes [dans Des fleurs pour Algernon Édition augmentée]
    • Roman court : Blood of The Dragon, dans A Game of Thrones par George R. R. Martin
    • Roman : Harry Potter et la Coupe de feu (Harry Potter and the Goblet of Fire) par J. K. Rowling
    • Roman : La Justice de l’ancillaire (Ancillary Justice) par Ann Leckie

    Le Cycle de Fondation est un classique, inutile de le recommander. Je préviendrais simplement que la qualité me semble baisser avec le temps (Trilogie > Suites > Préquelles), et qu’on m’a fortement déconseillé les diverses explorations de la Fondation par d’autres auteurs.

    Pour servir l’homme est une sympathique nouvelle… mais pas forcément celle qui m’aura le plus marqué dans Histoires d’envahisseurs (je pense notamment à La Guerre des Mondes, texte de l’émission radio d’Orson Welles, adaptée du roman de H. G. Wells, ou encore La Sentinelle d’Arthur C. Clarke qui inspira 2001, l’Odyssée de l’espace). D’ailleurs, si vous voulez explorer la S-F du XXe siècle, La Grande Anthologie de la science-fiction est certainement la collection qu’il vous faut. Encore faut-il en trouver les tomes de nos jours, bien sûr…

    On a déjà évoqué Des fleurs pour Algernon (le roman) ici ; et  La Justice de l’ancillaire – dont les deux suites furent nominées lors des années suivantes dans la catégorie « Meilleur Roman », sans l’emporter cette fois ; il faut dire qu’elles innovent bien moins que le premier tome, qui marqua pour son ambition stylistique, conceptuelle. Cela vaut le coup d’œil. (Et je ne vous présente pas Martin et Rowling. 😉 )

    Acquis – à lire

    Spoiler:
    • Nouvelle courte : Robbie (Robbie) par Isaac Asimov [dans Le Grand Livre des robots, Tome 1 : Prélude à Trantor]
    • Nouvelle longue : L’Homme bicentenaire (The Bicentennial Man) par Isaac Asimov [Ibid.]

    Il y a quelques Asimov dans la liste et j’ai dans ma bibliothèque 4 tomes (dont 1 racheté car la personne ne me l’avait pas rendu malgré des références subtiles de ma part) chez Omnibus. Deux tomes sur « Les Robots » et deux sur « Fondation » reprenant l’histoire de la « Terre » dans l’ordre chronologique des événements (et non pas de parution). Par exemple « Prélude à Fondation » se passe avant « Fondation » même si ça a été écrit bien après. Si je vous dis ça c’est aussi car dans le tome 1 ce qui est appelé « Nous les robots » est en fait la collection de plein de nouvelles d’Asimov (dont Robbie, L’homme bicentenaire etc etc), cela dit on trouve aussi Les Cavernes d’acier dans ce tome (chacun fait 1000 pages) qui est un must dans le genre.

    On a la même édition. 😀 Enfin, pour « Les Robots ». Pour « Fondation », c’était le coffret Folio SF (Trilogie + Suites), puis des tomes épars. J’ai donc lu dans l’ordre de parution, ce qui me paraît préférable vu que les romans ultérieurs retcon le Cycle dans l’univers des Robots – non sans créer quelques franches bizarreries ici et là, notamment vis-à-vis de la nouvelle fondatrice (pun intended). Mais à vous de voir.

    Priorité acquisition – lecture (Top 10)

    Spoiler:
    • Roman : L’Épée dans la pierre (The Sword in the Stone) par T. H. White
    • Roman court : La Ferme des animaux (Animal Farm) par George Orwell
    • Roman : Fahrenheit 451 (Fahrenheit 451) par Ray Bradbury
    • Roman court : Chanson pour Lya (A Song for Lya) par George R. R. Martin
    • Nouvelle longue : Les Rois des sables (Sandkings) par George R. R. Martin
    • Nouvelle courte : Par la croix et le dragon (The Way of Cross and Dragon) par George R. R. Martin
    • Roman : Le Problème à trois corps (The Three-Body Problem) par Liu Cixin
    • Roman : La Cinquième Saison (The Fifth Season) par N. K. Jemisin
    • Roman : La Porte de cristal (The Obelisk Gate) par N. K. Jemisin
    • Roman : Les Cieux pétrifiés (The Stone Sky) par N. K. Jemisin

    White, Orwell, Bradbury, parce que je veux les lire depuis longtemps – et qu’il n’est pas impossible qu’ils soient déjà dans la bibliothèque familiale en fait ; les trois Martin pour des raisons évidentes ; et les quatre derniers lauréats parce qu’ils ont donc battu Ancillary Sword et Ancillary Mercy respectivement pour les deux premiers, et qu’avec trois Hugo de suite avec les deux derniers, ça ne doit pas être trop mauvais, Jemisin. (Encore que vu comment DNDM nous vend Liu Cixin, je me reporterai peut-être sur Redshirts, qui a l’air bien drôle.)

    We look at our race, this parade of men and women, and the unbelievable harm and cruelty they do. And we sigh, and we say, “Perhaps our time is past, let the sharks or the cockroaches take over.” And then, without knowing why, without even thinking of it, the worst among us does the great thing, the noble deed, that spark of impossible human godliness. And we say, “Perhaps the human race is entitled to a little more sufferance. Let them keep trying to reach the dream.”

    #40226

    DNDM
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1146

    Encore que vu comment DNDM nous vend Liu Cixin

    Avis alternatifs sur Le Problème à Trois Corps / Liu Cixin, vu que je suis souvent un peu dur. J’ai mis de légers spoilers, vu qu’il est quasi impossible de parler de ce bouquin sans spoiler sa fin (ce qui, pour moi, montre aussi que ce bouquin à un problème de construction, quand même ^^ ). Mais bon, comme vous allez le voir les deux lecteurs lambdas sont assez d’accord avec moi: ces livres ont des qualités (imagination, utilisation des sciences, échelle gigantesque des questions posées), mais aussi des défauts (persos plats, manque de rythme).

    • George RR Martin (avec déjà un peu de spoil, version non censurée sur son Notablog):

    This is a very unusual book, a unique blend of scientific and philosophical speculation, politics and history, conspiracy theory and cosmology, where kings and emperors from both western and Chinese history mingle in a dreamlike game world, while cops and physicists deal with global conspiracies, murders, and

    Spoiler:

    alien invasions in the real world.

    It’s a worthy nominee.

    If you like lots of science in your SF, this is a book for you, especially if you love theoretical physics, astrophysics, and mathemathics. The Chinese background is fascinating, especially the look at the Cultural Revolution and its aftereffects. And the prose is very clean and tight, which is not always the case with translations, which sometimes come across as a bit clunky. Ken Liu did a fine job, in that respect; the writing flows.

    The central character at the heart of the novel is a fascinating and complex creation, but she is not the protagonist for most of the book, and the character who does fill that role comes across as very flat, more a viewpoint than a person. One of the secondary players, an abrasive cop, is much more successful; he’s a bit of an asshole, but the story really comes to life whenever he’s on stage.

    All in all, I liked THREE-BODY PROBLEM, but I can’t say I loved it. I thought the book started off very strong, but sagged in the middle before picking up speed again toward the end. And the ultimate ending was unsatisfying… mainly because, as I now see, this is just the first of three. I DO want to know what happens next, though. So I will be reading the next.

    Now that THE THREE-BODY PROBLEM is on the ballot, I’d say that it is the likely favorite to win (and I am pretty sure it is about to pick up the Nebula as well).

    Je paraphrase pour ceux qui  ne parlent pas anglais: un livre très inhabituel, un mélange unique de spéculations philosophiques et scientifiques, de politique et d’histoire, de cosmologie et de théories de la conspiration  /Si vous aimez la SF avec de gros morceux de scienes, ce livre est pour vous / perso principal plat, mais persos secondaires font vivre la nouvelle / Roman que j’ai aimé, mais que je n’ai pas adoré / je lirai la suite parce que je veux savoir ce qui se passe après.

     

    And then there’s been the occasion where I just want to get out of my own head. [Laughter] Sometimes you read fiction just because you want to be someplace else.

    What are some of those books?

    It’s interesting, the stuff I read just to escape ends up being a mix of things — some science fiction. For a while, there was a three-volume science-fiction novel, the “Three-Body Problem” series —

    Oh, Liu Cixin, who won the Hugo Award.

    — which was just wildly imaginative, really interesting. It wasn’t so much sort of character studies as it was just this sweeping —

    It’s really about the fate of the universe.

    Exactly. The scope of it was immense. So that was fun to read, partly because my day-to-day problems with Congress seem fairly petty — not something to worry about.

    Spoiler:
    Aliens are about to invade. [Laughter]

    Paraphrase: « plein d’imagination, vraiment intéressant. Pas vraiment pour les personnages, mais plus pour l’échelle des problèmes posés. C’était drôle à lire pour moi, notamment parce qu’à côté des problèmes de ce livre, mes propres problèmes de tous les jours avec le Congrès me semblaient relativement mineurs. »

     

    Au passage, l’année 2015 avait été à part, pour les Hugo: c’est l’année où les trolls d’extrême-droite baptisés « Rabbid Puppies » ont fait une campagne en ligne pour essayer de faire gagner des romans « droitiers ». Ils soutenaient notamment, Lines of Departure, de Marko Kloos, (apparemment un genre de « Etoiles, garde-à-vous! », quoi). Ça n’a pas plus à l’auteur d’être soutenu par ces gens là, il a fait retirer son livre de la liste des nominés, et du coup, Le problème à Trois Corps a été sélectionné au dernier moment, en remplacement. C’est aussi à cause de cette affaire qu’aucun prix n’a été remis dans les catégories Roman Court et Nouvelle Courte cette année là.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 mois et 2 semaines par  DNDM.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #40232

    May451
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 41

    J’ai du lire 30-40 livres dans la liste du coup ca risque de prendre du temps de faire un post retraçant tous mes avis ^^

    Dès que j’ai du courage je m’y lance 😀

    Premier edit, ce que j’ai lu

    • La ferme des animaux
    • Fahrenheit 451
    • Starship Troopers
    • Des fleurs pour Algernon
    • Un cantique pour Leibowitz
    • The Man in the High Castle
    • Dune
    • Le Monde du fleuve
    • The Gods Themselves
    • L’Homme bicentenaire
    • Fondation foudroyée
    • La Stratégie Ender
    • La Voix des morts
    • Hypérion
    • Un sujet en or
    • Un feu sur l’abîme
    • Mars la verte  et Mars la Bleue
    • L’Âge de diamant
    • Au tréfonds du ciel
    • Harry Potter et la Coupe de feu
    • American Gods
    • Jonathan Strange et Mr Norrell
    • Spin
    • Redshirts – Au mépris du danger
    • L’Âme de l’empereur
    • La Justice de l’ancillaire
    • Le Problème à trois corps
    • La Cinquième Saison  et la Porte de Cristal

    30 pile en fait 😀

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 mois et 2 semaines par  May451.
    #40252

    Le Lapin
    • Frère Juré
    • Posts : 99

    D’ailleurs, si vous voulez explorer la S-F du XXe siècle, La Grande Anthologie de la science-fiction est certainement la collection qu’il vous faut. Encore faut-il en trouver les tomes de nos jours, bien sûr…

    Je confirme ces deux points. Ca fait d’ailleurs bien quinze ans que je rassemble les différents volumes de cette anthologie à coup de trouvaille dans les vide-greniers et librairies d’occasion…

    Et ça commence à devenir vraiment TRES compliqué de rassembler les chainons manquants. 🙁

    #40380

    Jean Neige
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1179

    The Once and Future King acheté, ça fait une éternité que je voulais le lire. J’essaierais de laisser un petit avis ici vu qu’il fait partie de la liste.

    « There was a woman, first time I'd found someone who was truly alive. At least, that's what I thought. She was... the part of me I'd lost somewhere along the way, the part that was missing, that I'd been longing for. » – Spike Spiegel, Cowboy Bebop

    #40387

    DNDM
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1146

    J’ai lu plusieurs des nouvelles courtes qui ont eu un prix Hugo. Du coup je commence une liste de critiques.

    • 1951/2001 (Retro Hugo), Damon Knight, « To Serve Man »

    Les aliens ont débarqués. Ils ont soigné les maladies, arrêtés les guerres, et prévoient même de rendre les hommes plus grands et plus forts. Un seul homme, traducteur, se demande s’ils sont si gentils qu’ils en ont l’air. Il met la main sur un livre alien et commence à le traduire…

    Excellente histoire, très drôle. L’histoire et la chute sont relativement connues, c’est le To serve Man qui a été adapté à la télé dans The Twilight Zone et qui est référencé à un moment dans Buffy Contre les Vampires (très rapidement, juste une phrase, mais qui balance la chute) .

    • 1955, Eric Frank Russell, « Allamagoosa »

    Inspection d’un vaisseau spatial militaire prévue dans trois jours. En faisant l’inventaire, l’équipage se rend compte qu’il leur manque leur offog. Problème: personne à bord ne sait ce qu’est un offog.

    Une nouvelle marrante, avec une bande de bras cassés qui cherchent à planquer leurs erreurs.

    • 1956, Arthur C. Clarke, « The Star »

    Un vaisseau explorateur a été pour la première fois jusqu’à la nébuleuse du Phoenix. L’astrophysicien du bord, également jésuite, est en déprime totale. Pourquoi ? À cause de ce qu’ils ont découvert là-bas.

    Une belle, cruelle et triste nouvelle sur le thème « La Science Vs La Foi ». Courte et efficace, aussi. Ma préférée pour l’instant, avec des Fleurs pour Algernon.

    • 1958, Avram Davidson, « Or All the Seas with Oysters »

    Pourquoi est-ce qu’on ne trouve jamais d’épingle à nourrices quand on en a besoin ? Et pourquoi y a t-il toujours des cintres en trop dans nos placards ? Une nouvelle qui joue avec l’étrange et le fantastique très light. Plus ou moins consciemment référencée par Terry Pratchett dans Le Faucheur, avec les boules à neige et les caddies de supermarché.

    • 1960, Daniel Keyes, « Flowers for Algernon »

    Une homme au QI bien plus bas que la moyenne se voit proposer un traitement qui lui permet de devenir bien plus intelligent que la moyenne. Une poignante nouvelle qui n’a pas pris une ride. J’ai lu la version longue.

    • 1968, Harlan Ellison, « I Have No Mouth, and I Must Scream »

    Terminator rencontre Lovecraft. Folie, horreur totale et souffrance inimaginables. Bons cauchemars à vous après l’avoir lue.

    • 1978, Harlan Ellison, « Jeffty Is Five »

    Une nouvelle déprimante sur le temps qui passe, ou ne passe pas. Plein de prix, même élue en 1999 meilleure histoire courte de tous les temps par un sondage en ligne des lecteurs du Prix Locus. Pas ma préférée, perso.

    • 1980, George R. R. Martin, « The Way of Cross and Dragon »

    Un prêtre-inquisiteur du futur, qui ne sait plus trop s’il a encore la foi, est envoyé sur une planète enquêter sur la version new look de l’évangile qui s’est répandue localement, dans laquelle Judas est le héros. Une belle nouvelle sur la foi, la science et la communication. C’est du GrrMartin, donc fin douce-amère (plus amère que douce).

    • 1981, Clifford D. Simak, « The Grotto of the Dancing Deer »

    « Sense of wonder » et fantastique. Gentillet, mais pas la plus marquante.

    Nouvelles courtes, progression lecture: 09/61

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #40410

    Lapin rouge
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1600

    The Once and Future King acheté, ça fait une éternité que je voulais le lire. J’essaierais de laisser un petit avis ici vu qu’il fait partie de la liste.

    J’ai prévu d’en parler dans les recos de septembre. Faut absolument que je boucle avant le 13 septembre. Si tu as le temps de le lire avant l’échéance de la reco, on peut la co-signer.

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #40411

    Jean Neige
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1179

    J’ai prévu d’en parler dans les recos de septembre. Faut absolument que je boucle avant le 13 septembre. Si tu as le temps de le lire avant l’échéance de la reco, on peut la co-signer.

    Pas garanti que je le finisse d’ici là, mais si jamais, je te tiens au courant au plus vite! 🙂

    « There was a woman, first time I'd found someone who was truly alive. At least, that's what I thought. She was... the part of me I'd lost somewhere along the way, the part that was missing, that I'd been longing for. » – Spike Spiegel, Cowboy Bebop

    #40440

    May451
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 41

    Mes avis sur les livres que j’ai lu

    • La ferme des animaux -> chef d’œuvre/classique
    • Fahrenheit 451 -> chef d’œuvre/classique
    • Starship Troopers -> sympathique mais pas inoubliable, le visionnage du film suffit
    • Des fleurs pour Algernon -> le travail d’écriture est vraiment fabuleux et le livre mérite d’être lu rien que pour cela. J’ai par contre moins accroché à l’histoire
    • Un cantique pour Leibowitz -> un bon roman dans un futur post-apocalyptique où la science a du se réfugier sous les habits de la religion pour pouvoir perdurer
    • The Man in the High Castle -> Chef d’œuvre / Classique même si la fin peut en laisser plus d’un perplexe
    • Dune -> Chef d’œuvre/ Classique par contre les suites baissent vite en qualité
    • Le Monde du fleuve -> Concept très intéressant où les morts reviennent à la vie dans une immense plaine traversée au milieu par un fleuve : que font-ils là ? Qui les a ramenés ? Le livre manque par contre un peu de rythme
    • The Gods Themselves => Isaac Asimov => c’est très bien
    • L’Homme bicentenaire => Isaac Asimov => c’est très bien
    • Fondation foudroyée => Isaac Asimov => c’est très bien et je trouve que le cycle de Fondation est vraiment sa meilleure oeuvre
    • La Stratégie Ender => chef d’œuvre / classique
    • La Voix des morts => la suite qui m’avait totalement bluffé en se démarquant très nettement de la stratégie Ender où l’histoire se concentre sur les relations entre humains et différents peuples extra-terrestres
    • Hypérion => chef d’œuvre / Classique
    • Un sujet en or => Isaac Asimov => c’est très bien
    • Un feu sur l’abîme => bon livre de SF
    • Mars la verte et Mars la Bleue => avec mars la rouge, on a la trilogie de mars qui est une œuvre titanesque relatant la terraformation de Mars. L’auteur cherche à être le plus près possible de la réalité technologique possible et décrit en détail/longueur toutes les étapes nécessaires
    • L’Âge de diamant => roman prenant et foutraque dans le style habituel de l’auteur. On se laisse facilement prendre par l’histoire où l’on suit différents protagonistes. Fin un peu baclée à mon sens
    • Au tréfonds du ciel=> très bon roman. L’intrigue est un peu compliquée à expliquer mais je garde un très bon souvenir de ce livre, bien meilleur qu’un feu sur l’abime
    • Harry Potter et la Coupe de feu => assez surpris de voir un HP dans les prix hugo ^^
    • American Gods => très bonne nouvelle où l’auteur arrive à retranscrire une très bonne ambiance de surnaturel et de mélancolie
    • Jonathan Strange et Mr Norrell => l’œuvre est très bien écrite, les tournures de phrase sont très réussies. Par contre, un léger manque de rythme et d’enjeu
    • Spin => J’ai été totalement bluffé par cette œuvre que je recommande absolument. Bon style, concept novateur, fin ouverte, tous les bons ingrédients => seul bémol, la suite de spin est beaucoup moins bien
    • Redshirts – Au mépris du danger => petite nouvelle humoristique qui se laisse lire agréablement
    • L’Âme de l’empereur => c’est du très bon sanderson, à lire et ensuite aller voir le sujet qui lui est dédié ^^
    • La Justice de l’ancillaire => ok sans plus
    • Le Problème à trois corps => j’ai beaucoup aimé, surtout pour l’aspect description de l’univers et les problématiques associées. Il est vrai que les personnages manquent un peu de relief
    • La Cinquième Saison et la Porte de Cristal => J’avais bien aimé le premier livre surtout grace à son découpage habile où l’on alterne entre trois narrateurs différents. Par contre, sa suite (porte de cristal) perd cet aspect et devient un roman vraiment banal, je suis surpris qu’il ait eu un prix

    Hop et voilà

    #40443

    DNDM
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1146

    Merci !

    Le Monde du fleuve -> Concept très intéressant où les morts reviennent à la vie dans une immense plaine traversée au milieu par un fleuve : que font-ils là ? Qui les a ramenés ? Le livre manque par contre un peu de rythme

    Du coup y’a une vraie « fin », satisfaisante? Faut lire les 5 du cycle ou juste le premier? Cette histoire m’intrigue depuis que j’ai vu le pilote de la série télé avortée, y’a longtemps. C’était pas très bon pour de la série télé, mais le concept m’avait marqué.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #40449

    Pandémie
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1140

    Quelqu’un a lu N. K. Jemisin? Trois victoires de suite 2016-17-18, ok, ça calme, c’est le livre du siècle, que dire, le livre des Hugo. Ou il y a anguille sous roche. Une jeune femme afro-américaine qui raconte une histoire écolo de bouleversement climatique alors que les prix et récompenses aux USA sont actuellement totalement politisés… Enfin, c’est sûrement un bon livre pour être nominé, mais à ce point…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 mois et 2 semaines par  Pandémie.
    #40459

    DNDM
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1146

    Rappelons quel est le système de désignation des Hugo: ce n’est pas un petit jury de spécialistes, mais environ 5000 fans qui votent, et qui votent, dès le début, pour qui ils veulent.

    D’où les affaires Sad Puppies et Rabbid Puppies (2015+), tentatives d’influencer les résultats des votes en faisant en sorte de coordonner une partie des votants pour mettre en avant certains titres précis, plutôt conservateurs. Et si les Sad Puppies / Rabbid Puppies ont mit cela en place, c’était bien parce que dans leur tête, les Hugo étaient des « prix de gauchos » (progressistes, antiracistes, LGBT, écolo…).

    Le revers de ce système, c’est qu’à mon avis, ça ne favorise pas trop les découvertes de nouveaux auteurs (sauf peut-être pour les nouvelles publiées dans des magazines): les nominés et le vainqueur ont toutes les chances d’êtres des auteurs déjà connus, car logiquement, auteur déjà connu = auteur lu = des lecteurs lambdas qui votent pour. Les Hugo ont leurs chouchous, quoi.

    Et du coup, sur les trois dernières années, possible que Jemisin se soit mécaniquement fait une bonne fanbase parmi les votants (ceux qui ne la connaissait pas lors du Hugo 2016 l’ont lu ensuite, ont aimé, ont logiquement lu la suite, ont aimé, ont logiquement voté pour en 2017).

    Possible aussi qu’elle bénéfice d’un effet « anti-sad puppies ».

    Possible aussi qu’il n’y avait pas non plus une concurrence énorme (pas lu grand chose dans les autres, à part Libration, que j’aime beaucoup mais qui a des défauts).

    Possible qu’il faille bien une première fois à tout, aussi. Là c’est la première fois qu’une autrice à le prix du Roman trois fois d’affilé, ça claque. Mais de ce que je vois, Heinlein a eu 11 Hugo différents (dont les Retro Hugo des années 41 et 43 pour Roman ET Roman Court, et Roman court ET Nouvelle en 1941), Asimov a eu 10 Hugo différents, Le Guin 8 (dont 4 entre 70 et 75). On retrouve souvent les mêmes noms dans les Hugo.

    Possible aussi, tout simplement, que ce soit juste de super bons romans (je dirais ce que j’en pense quand je les aurais lus). ^^

     

     

    Hugo Award FAQ

    The Voting System

    Submissions

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #40470

    Aerolys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1271

    Fahrenheit 451 -> chef d’œuvre/classique

    Je plussoie totalement !

    Du coup, petits avis rapides :

    La Ferme des animaux : c’est une chouette fable et qui se lit facilement. J’évite de trop en dire ( la peur du spoil. –‘)

    Fahrenheit 451 : j’ai adoré et c’est le roman qui m’a donné envie de m’intéresser aux autres œuvres de Ray Bradbury (dont j’arrête jamais de parler). J’aurais aimé parlé des personnages de Clarisse, Faber et le supérieur de Montag pour détailler mon avis mais, je risque de trop en dévoiler.

    Je parlerais peut-être plus tard de Sandkings. ^^

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #40471

    May451
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 41

    Merci !

    Le Monde du fleuve -> Concept très intéressant où les morts reviennent à la vie dans une immense plaine traversée au milieu par un fleuve : que font-ils là ? Qui les a ramenés ? Le livre manque par contre un peu de rythme

    Du coup y’a une vraie « fin », satisfaisante? Faut lire les 5 du cycle ou juste le premier? Cette histoire m’intrigue depuis que j’ai vu le pilote de la série télé avortée, y’a longtemps. C’était pas très bon pour de la série télé, mais le concept m’avait marqué.

    Faut lire les 5 et je m’étais arrêté à la fin du 4…

    #40472

    May451
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 41

    Quelqu’un a lu N. K. Jemisin? Trois victoires de suite 2016-17-18, ok, ça calme, c’est le livre du siècle, que dire, le livre des Hugo. Ou il y a anguille sous roche. Une jeune femme afro-américaine qui raconte une histoire écolo de bouleversement climatique alors que les prix et récompenses aux USA sont actuellement totalement politisés… Enfin, c’est sûrement un bon livre pour être nominé, mais à ce point…

    Comme j’ai écris, le premier est vraiment bien mais j’ai trouvé le deuxième nul ce qui fait que je n’ai pas lu le 3ème

    #40790

    DNDM
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1146

    Lu Black Out, le premier tome du dyptique Black Out / All Clear, de Connie Willis.

    Prix Hugo 2011, et également Prix Nebula 2010 & Prix Locus 2011.

    Résultat de recherche d'images pour "black out all clear"
    Version courte spoiler-free:

    Pitch. En 2060, le voyage dans le temps a été inventé, mais apparemment ça ne sert pas à grand-chose vu que la structure du temps est rigide : on ne peut pas arriver sur un « point de divergence », un endroit ou un moment où un voyageur temporel risquerait d’influencer l’Histoire. Du coup, les seuls voyageurs temporels sont les historiens. ^^

    Le livre se lit bien, est assez marrant. Et il se tient (jusqu’à la fin de ce tome 1, en tout cas) dans une zone instable entre roman historique, roman de voyage temporel et roman d’uchronie, qui fait son charme.

    Avec plus de détails et petits spoilers:

    Spoiler:

    Trois des historiens bossent sur l’Angleterre pendant la Seconde Guerre mondiale : une sur les enfants réfugiés dans les campagnes, une sur les bombardements de Londres, un sur l’évacuation de l’armée anglaise de Dunkerque, mais depuis Douvres, parce que Dunkerque est un point de divergence.

    Sauf que quelque chose foire, leurs fenêtres de retour ne s’ouvrent plus, et ils n’arrivent plus à partir.

    Ça ressemble au pitch, mais en fait, j’ai déjà résumé une bonne partie de l’intrigue de ce tome 1. Au bout de 800 pages (poche) de lecture plutôt agréable de Black-Out, on se rend compte qu’il ne s’est pas passé des masses des choses, qu’on ne sait toujours pas ce qui arrive à nos héros, mais c’est pas trop grave, parce qu’on s’amuse pas mal à les regarder accumuler les raisonnements foireux.

    En gros, j’ai parfois l’impression de lire quelque chose qui se rapproche plus de Ken Follet (pour le côté roman historique) avec un côté humoristique dédramatisant, qu’un livre de Science-Fiction. On observe beaucoup la vie quotidienne en Angleterre à cette époque, et dans un premier temps, les persos, qui savent où chaque bombe doit tomber et tout ce qui va se passer, sont relativement détachés de tout. Puis ils se rendent compte qu’il y a un problème, et ils passent plein plein plein de temps à se dire « Y’a un problème avec la machine temporelle / Mais ils vont venir me chercher / Ha mais s’ils viennent pas c’est qu’ils arrivent pas à me trouver / Faut que je bouge pour aller chercher une autre voyageur temporel / Mais si je bouge les secours ne me trouveront pas / Ho mon dieu que dois-je faire ? / Faut que je… / ha mais si je fais ça … / Ha mais alors je… »

    Si on se penche sur le concept de base (des historiens lâchés dans la nature du temps un peu n’importe comment), on peut tiquer sur plein de trucs. Mais si on décide de laisser de côté les grosses aberrations, on continue de lire sans déplaisir. Ils sont marrants ces historiens, en fait. Je sais pas trop comment expliquer pourquoi ça marche. Peut-être justement parce que le livre se tient (jusqu’à la fin de ce tome 1, en tout cas) dans une zone instable entre roman historique, roman de voyage temporel et roman d’uchronie.

    Quand je lis un bon roman historique sur la Seconde Guerre mondiale, je frissonne pour les héros ou leurs amis, je me demande si machine et truc vont coucher ensemble, mais je sais que les Alliés gagnent à la fin.

    Quand je lis un roman de voyage temporel / uchronie, je sais que l’histoire va diverger à un moment de ce que je connais.

    Là, je suis depuis des centaines de pages des persos qui en fait, me ressemblent beaucoup en tant que le lecteur : ils se demandent s’ils ont fait diverger quelque chose, ils se demandent s’ils sont dans un roman historique ou dans une uchronie. Mais ils savent pas. Et c’est assez marrant.

    Je viens juste de le découvrir, mais Black Out / All Clear est en fait un épisode d’une série d’aventures à propos des historiens – Voyageurs dans le temps de l’Université d’Oxford.

    Pour les lire dans l’ordre, ça donne ça:

    • « Fire Watch » (1982)
    • Doomsday Book (1992)
    • To Say Nothing of the Dog (1997)
    • Blackout/All Clear (2010)

    Les quatre histoires ont eu un Hugo. Fire Watch, la première (Novellette, donc Nouvelle longue), est lisible gratuitement sur le site de cet éditeur. Pas encore lu, mais apparemment on y suit déjà un historien pendant le Blitz londonien (donc même période que dans Black Out).

     

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #40805

    Lapin rouge
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1600

    Fire Watch, la première (Novellette, donc Nouvelle longue), est lisible gratuitement sur le site de cet éditeur.

    Je l’avais lu il y a fort longtemps dans un des volumes de la grande anthologie de la SF. J’en ai gardé un excellent souvenir : un récit plein d’humanité.

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #40819

    Aerolys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1271

    une zone instable entre roman historique, roman de voyage temporel et roman d’uchronie, qui fait son charme.

    Vendu ! Les voyages dans le temps y sont pour beaucoup.

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #41088

    Yoda Bor
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 164

    J’en ai lu quelques uns de la liste :

    Black-out / All Clear de Connie Willis dont j’entendais le plus grand bien. Je l’ai trouvé trèèèèèèèèèès long.
    Le postulat de base est pourtant super intéressant avec ces historiens qui voyagent dans le temps pour mieux le découvrir mais tous les personnages sont insupportables et ça tourne en rond pendant de longues pages sans beaucoup d’intérêt.
    En revanche, c’est très bien documenté pour tout ce qui est de la vie londonienne sous le Blitz, mais bon, j’attendais pas vraiment de lire un roman historique.
    Colin est adorable, c’est à peu près la seule chose que je sauve, du coup je ne suis pas super motivée pour lire les autres titres de cette auteure.

    Jonathan Strange & Mr Norrell de Susanna Clarke. Pas lu (il semblerait que ce soit assez ardu à aborder, avec énormément de digressions historiques), en revanche j’ai vu la mini série.
    Gros coup de cœur, acteurs géniaux, mise en scène remarquable, je la recommande à fond.

    American Gods de Neil Gaiman est très chouette. Je manquais peut être un peu de références en mythologie égyptienne pour faire le lien entre certains personnages et leurs représentations animales mais c’est facile à lire, avec un twist sympathique.

    The City and the City de China Miéville. J’ai lu le livre et vu la mini série quasiment en parallèle (très mauvaise idée) ce qui fait que j’ai un avis assez brouillé sur ma lecture.
    Le concept est génial, l’enquête policière bien moins mais pour l’atmosphère et tout simplement l’idée, ça vaut largement le détour.
    Pour le coup ça m’a donné vraiment envie de découvrir le reste de ce qu’il a écrit.

     

    J’ai aussi lu le premier tome de Dune, Fahrenheit 451 et Harry Potter mais là je pense que y a pas besoin de revenir dessus.

    #41100

    DNDM
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1146

    – Black-out / All Clear de Connie Willis dont j’entendais le plus grand bien. Je l’ai trouvé trèèèèèèèèèès long. Le postulat de base est pourtant super intéressant avec ces historiens qui voyagent dans le temps pour mieux le découvrir mais tous les personnages sont insupportables et ça tourne en rond pendant de longues pages sans beaucoup d’intérêt. En revanche, c’est très bien documenté pour tout ce qui est de la vie londonienne sous le Blitz, mais bon, j’attendais pas vraiment de lire un roman historique. Colin est adorable, c’est à peu près la seule chose que je sauve, du coup je ne suis pas super motivée pour lire les autres titres de cette auteure.

    Alors je suis assez d’accord, ça tourne totalement en rond, c’est très long, mais en même temps j’aime bien quand même. Le côté historique / documentaire sauve le truc, pour moi. Clairement, c’est plus un roman historique ou un roman de « touristes qui se baladent dans l’histoire » qu’un roman de SF ou de voyage dans le temps, quoi. Un genre de Ken Follet, mais avec la question « est-ce qu’il changent des trucs dans la timeline, ou pas, alors? », en permanence.

    Me spoilez pas, j’ai pas fini. ^^

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #41169

    no_one
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 989

    Profité du week-end pour lire Robbie et L’Homme bicentenaire (The Bicentennial Man) d’Isaac Asimov, respectivement la première et la meilleure (selon l’auteur lui-même, mais pour peu que j’en ai lu j’en arrive au même constat) des nouvelles sur les Robots du bonhomme.

    Récompensée d’un rétro-Hugo en 2016, Robbie est donc l’œuvre fondatrice de l’univers des Robots, établissant ce qui fera la spécificité de ceux-ci chez Asimov : le « Robot-émouvant », fonctionnel, non pas prompt à la rébellion contre l’humanité mais à l’interroger sur sa nature, tout en restant à son service, dans le cadre de sa programmation (les ingénieurs en robotique sont compétents chez Asimov) ; ce par opposition aux récits traditionnels de robots jusque-là : ceux du « Robot-menaçant », incarnation des dangers de la science lorsqu’elle marche sur les plates-bandes du Créateur en créant la vie, de manière artificielle, dans la droite lignée du Frankenstein de Mary Shelley.

    Ladite nouvelle est donc gentiment émouvante, mais vaut davantage pour son importance historique que pour ses qualités intrinsèques, d’autant que sa dépiction d’une famille traditionnelle, empreinte des valeurs de son époque, est franchement datée, et que formellement c’est tout à fait lisible, sans être aucunement exaltant. Je ne la recommande donc qu’aux amateurs du genre ou de l’auteur intéressés par son rôle-pivot dans la dépiction des robots dans la science-fiction et bien sûr dans l’œuvre d’Asimov. Ses geeks apprécieront le caméo de Susan Calvin qui renforce explicitement le lien de l’œuvre avec la continuité de la série des robots, ajout ultérieur si j’en crois Wikipedia.

    L’homme bicentenaire est une nouvelle autrement plus conséquente, et, ai-je trouvé, autrement plus aboutie, sur la quête d’humanité d’Andrew, un robot doué de créativité. On suit son parcours sur deux siècles (évidemment…), l’évolution de sa psyché et de sa lutte, qui n’est pas sans rappeler, naturellement, d’autres luttes pour la reconnaissance de droits humains à des minorités, tout en posant un regard sur le temps qui passe, et la tragédie de la mortalité, jusqu’à une conclusion qui est un exemple-phare du concept de « Robot-émouvant ». Structurellement, on est également sur quelque chose de plus intéressant, avec un récit type « How We Got Here » . Recommandée à tous.

    Pour la suite, je devrais mettre la main sur Orwell / Bradbury sous peu mais vais plutôt continuer à explorer les Robots dans l’intervalle.

    We look at our race, this parade of men and women, and the unbelievable harm and cruelty they do. And we sigh, and we say, “Perhaps our time is past, let the sharks or the cockroaches take over.” And then, without knowing why, without even thinking of it, the worst among us does the great thing, the noble deed, that spark of impossible human godliness. And we say, “Perhaps the human race is entitled to a little more sufferance. Let them keep trying to reach the dream.”

    #41175

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4242

    Ladite nouvelle est donc gentiment émouvante, mais vaut davantage pour son importance historique que pour ses qualités intrinsèques

    Lue y a assez longtemps mais ça correspond à mes souvenirs. C’est « gentillet » mais sans doute historiquement important car cela marque la fondation (^^) d’un genre et d’un auteur majeur de la SF.

    Digression asimovienne. Parmi les histoires de robots d’Asimov, les déboires de Powell et Donovan avec les robots me semblent bien plus plaisantes (même si personne n’est dupe, c’est juste une manière pour Asimov de jouer avec les trois lois de la robotique). Et j’ai aussi un souvenir mitigé du personnage de Susan Calvin (née en 1982, hey, t’es où ?^^) car certes c’est un personnage majeur de la SF et pour une fois un personnage féminin (scientifique et experte en son domaine). Mais alors comme caractère froid, cassant, asexué, on fait difficilement pire…

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 52)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.