[Saison 1] Episode 1

Alors cet épisode 1 ?

You must be logged in to participate.
  • Grandiose, dantesque, incroyable, épique, il n'y a pas assez de superlatifs !
  • Aaaah c'est sympa quand même ! J'espère que ça va continuer comme ça !
  • Mif mouf... on verra la suite...
  • J'hésite entre pleurer ou m'arracher les yeux devant un tel ratage.
  • Des dragoooooooons <3
  • Ce sujet contient 107 réponses, 55 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Dohaeris07, le il y a 2 mois et 1 semaine.
30 sujets de 31 à 60 (sur un total de 108)
  • Auteur
    Messages
  • #176310
    Aurore
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2217

    Un petit détail qui me chicote. La princesse et le Serpent de mer ont beaucoup de tresses. Dans Got, je croyais que les tresses étaient reliées aux victoires. C’est peut-être une tradition que Daenerys a pris de son mari le grand Khal? Je croyais pourtant que c’était la longueur des cheveux. Comme ce sont deux séries bien différentes, les codes peuvent aussi l’être! J’ai vraiment hâte à la suite!

    C’est effectivement une tradition chez les Dothraks : on ajoute une clochette à ses cheveux pour une victoire, on les coupe pour une défaite. Daenerys a repris l’usage pour s’imposer auprès de ses quelques dothrakis. En revanche, ce n’était pas dans la série GoT et il n’y a aucune raison sérieuse pour qu’on voie des Dothrakis dans HotD.

    #176311
    Quintus Cularo
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 181

    Je ne vais pas être très original, mais ce premier épisode est une franche réussite.

    Déjà oui, le casting l’emporte. J’avais curieusement des inquiétudes sur Matt Smith (à cause de sa performance inégale dans The Crown je pense). Homme de peu de foi que j’étais. Mais le reste n’est pas en reste et comme tout le monde je salue le résultat pour Viserys, même si personne n’a à rougir pour l’instant. Petit tour de force aussi d’introduire les personnages d’une façon qui me semble très claire pour un néophyte. Certes certains personnages manquent peut-être un peu de contexte, notamment Corlys que je trouve très en retrait pour l’instant.

    La narration me rassure un peu. D’après les bandes-annonces je craignais des sauts temporels un peu brusque mais il n’en est rien. A ce titre je pardonne l’introduction en voix off, même si bien entendu j’aurais voulu que la scène à Harrenhal dure plus longtemps.

    Le panneau de texte qui suit en revanche, s’il a l’utilité de situer l’histoire au spectateur peu attentif, appuie un peu trop l’aspect fan-service (comme évidemment l’histoire de la fameuse prophétie, hors de propos et sans intérêt). A ce sujet j’aimerai aussi parler de la musique. Autant je n’ai rien contre la reprise de certains thèmes de la série d’origine, autant j’espère vraiment que Ramin Djawadi va nous proposer de nouvelles compositions.

    Concernant la violence du tournoi la justification historique ne tient pas à mon avis. Oui les tournois était violents (j’ai pensé à Henri II tout du long en voyant l’ouverture du casque de Daemon), mais là on assiste purement et simplement à des combats à mort. Il est évident que cette scène sert de parallèle avec la césarienne d’Aemma, mais je trouve la violence exagérée. Il aurait été peut-être même plus pertinent d’opposer la violence de divertissement et « sécurisé » du tournoi avec la violence réelle, mais cachée, de l’accouchement. Je note aussi la présence d’un Bolton (et je crois d’un Stark) au tournoi, ce qui est curieux.

    Pour le sexe en revanche je suis plus circonspect. Ok pour montrer la relation Daemon/Mysaria la scène à le mérite de raconter quelque chose. La scène du « prince d’un jour » m’a plus agacé en ce qu’on pouvait tourner ça de manière plus … « pudique » disons, sans en perdre le sens.

    Alors c’est amusant parce que de mon coté c’est l’inverse. Pour moi celle qui accompagne l’histoire de « l’héritier d’un jour » se justifie par l’aspect soirée orgiaque où l’alcool coule à flot et où l’ambiance peut facilement justifier des paroles malheureuses, autant la précédente me semble surtout servir à (mal) introduire le personnage de Mysaria. Et pour le coup celle-ci aurait mérité une scène plus introductive (et potentiellement plus habillée).

    Bref dans l’ensemble je reste très convaincu. Le fan service peut n’être là que pour rassurer les spectateurs de la série d’origine, la musique peut suivre une logique similaire, et les scènes de violence et de sexes gratuites ne peuvent être qu’un mauvais réflexe amené à s’estomper. Mais la tendance inverse est également à craindre. Qu’HBO ait tout donné dans le premier épisode et que la suite se dégonfle comme un soufflé. L’avenir pour le dira mais de mon coté j’estime que si cette qualité est maintenu jusqu’au bout, House of the Dragon peut détrône Game of Thrones.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort, mais en d'étranges ères peut mourir même la mort.

    #176312
    Samyriana
    • Pas Trouillard
    • Posts : 596

    Sans avoir lu les messages précédents, mon avis sur l’épisode : j’ai vraiment adoré ! Le fait de se centrer sur Port-Réal permet de très bien contextualiser l’intrigue. Le Grand Conseil de 101 a été simplifié, puisqu’il me semble que de mémoire c’est Laenor Velaryon et non Rhaenys qui est proposé pour succéder à Jaehaerys. Les costumes et décors sont grandioses et l’identité visuelle de la série respecte la saga de GOT tout en introduisant de subtiles différences.

    Viserys est peut-être un peu trop propre sur lui par rapport au livre, et je l’ai vraiment vraiment vraiment haï pendant la scène de l’accouchement (sa décision n’est pas dans le livre il me semble, ça donne de l’épaisseur au personnage et à son obsession de l’héritier). Daemon a été extrêmement bien casté, tout comme Rhaenyra.

    Bref, hâte de voir la suite !

    "Des chefs de guerre, y en a de toutes sortes. Mais une fois de temps en temps, il en sort un, exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, y en a presque jamais. Et tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles."

    #176313
    Aurore
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2217

    Viserys est peut-être un peu trop propre sur lui par rapport au livre, et je l’ai vraiment vraiment vraiment haï pendant la scène de l’accouchement (sa décision n’est pas dans le livre il me semble, ça donne de l’épaisseur au personnage et à son obsession de l’héritier).

    En fait, les sources écrites disent qu’Aemma est morte en couches, sans préciser comment au juste. La césarienne a certainement été reprise de l’histoire d’Alyssa Velaryon, mère de Jaehaerys, qui a subi elle aussi une césarienne pour la naissance de sa fille Jocelyne (la mère de Rhaenys, si vous avez un trou de mémoire) et en est morte.

    La différence est que dans les livres, Alyssa Velaryon avait consenti à la césarienne, alors que dans la série, Aemma dit clairement non. Alors certes, on peut toujours affirmer « la mère était perdue quoi qu’il arrive, alors autant essayer d’en sauver au moins un » (Aemma était-elle vraiment condamnée ? Ou les mestres sont-ils de connivence avec les Hightower pour libérer la place de la reine ? #jevoisdescomplotspartoutàWesteros). Et on a bien l’illustration que le lit des couches est le champ de bataille des femmes. Mais avec un passif pareil, il y a de quoi renforcer la conviction de Rhaenyra de devenir une combattante plutôt que de se limiter à faire des enfants. Je me demande si les circonstances de cette mort auront un impact sur la personnalité de Rhaenyra.

    #176315
    Samyriana
    • Pas Trouillard
    • Posts : 596

    Samyriana wrote: Viserys est peut-être un peu trop propre sur lui par rapport au livre, et je l’ai vraiment vraiment vraiment haï pendant la scène de l’accouchement (sa décision n’est pas dans le livre il me semble, ça donne de l’épaisseur au personnage et à son obsession de l’héritier). En fait, les sources écrites disent qu’Aemma est morte en couches, sans préciser comment au juste. La césarienne a certainement été reprise de l’histoire d’Alyssa Velaryon, mère de Jaehaerys, qui a subi elle aussi une césarienne pour la naissance de sa fille Jocelyne (la mère de Rhaenys, si vous avez un trou de mémoire) et en est morte. La différence est que dans les livres, Alyssa Velaryon avait consenti à la césarienne, alors que dans la série, Aemma dit clairement non. Alors certes, on peut toujours affirmer « la mère était perdue quoi qu’il arrive, alors autant essayer d’en sauver au moins un » (Aemma était-elle vraiment condamnée ? Ou les mestres sont-ils de connivence avec les Hightower pour libérer la place de la reine ? #jevoisdescomplotspartoutàWesteros). Et on a bien l’illustration que le lit des couches est le champ de bataille des femmes. Mais avec un passif pareil, il y a de quoi renforcer la conviction de Rhaenyra de devenir une combattante plutôt que de se limiter à faire des enfants. Je me demande si les circonstances de cette mort auront un impact sur la personnalité de Rhaenyra.

    J’ai eu le sentiment dans l’épisode qu’Aemma n’était pas condamnée, le mestre disant « il faut sauver l’un ou l’autre où les deux vont mourir ». Le fait de ne pas lui dire ce qui va lui arriver, la violence de la césarienne… j’ai vu se passage en me bouchant les oreilles et les larmes aux yeux. Viserys prend la décision de la trancher en deux alors qu’elle hurle « pitié », j’avoue que ça ne me le rend pas sympathique !

    En effet, c’est certainement une reprise de l’histoire d’Alyssa, et si Aemma avait consenti, la portée de la scène aurait été bien différente…

    À présent que j’ai lu tous les commentaires, j’ajoute que je suis d’accord avec plusieurs personnes sur l’esthétique de la scène où les manteaux d’or châtient les criminels, je l’ai trouvée plutôt inégélante.

    "Des chefs de guerre, y en a de toutes sortes. Mais une fois de temps en temps, il en sort un, exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, y en a presque jamais. Et tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles."

    #176316
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2615

    Prof d’histoire, mais pas médiéviste… Concernant la violence dans les mêlées et joutes, historiquement, c’était une chose avérée. Loin du fantasme de combats à morts des gladiateurs des arènes.. mais une violence intrinsèque à un sport extrême, des armes lourdes, et des esprits excités par la foule, leur virilité et leur jeunesse. C’est ce que suggère Rhaenys d’ailleurs en étant affligé des sangs exagérés et du sire qui perd la vie dans un combat. Cependant même si j’ai pas du tout creusé la question sur le taux de blessures graves et mortelles de ces évènements historiques, ils étaient incontestablement brutaux et lourds de conséquences. […] Mais ici on est dans un univers fictif. L’histoire n’est pas la notre mais celle de la féodalité Westrienne. Et de mémoire, GRR décrit des mêlées (plutôt que des joutes) aux conséquences meurtrières à cette époque (et comme après). […]

    Alors, oui, mais non.  Les tournois sont intrinsèquement violents, courir sus à l’autre sur un cheval lancé au galop, ça fait rarement du bien à l’organisme, tomber d’un cheval ou se prendre un morceau de bois dans l’oeil jusqu’au cerveau, ça fait mal, même si on s’appelle Henri et qu’on a réussi sa vie. Mais bastons non dénuées de règles, il s’agit plutôt d’accidents.  Et même pour les chevaliers de moindre rang, il s’agissait surtout de se montrer valeureux ou de gagner la monture ou l’armure de son adversaire. Ce qui est moins rémunérateur quand on meurt, même si ça arrive. George RR Martin en est parfaitement conscient, quand Gregor Clegane tue « par accident » Hugh du Val, ça passe, quand il s’en prend à Loras et son cheval, il est hors-jeu. Pareil au tournoi de Cendregué, Dunk est là pour gagner sa croûte, et lord Cendregué n’hésite pas à disqualifier le prince Aerion Targaryen pour avoir visé le cheval au mépris de toutes les règles. Même le jugement des Sept qui s’ensuit comprend assez peu de pertes humaines au final, 3 morts sur 14, dont une involontaire et une de quelqu’un déjà blessé et pas en état de vraiment combattre. Le tournoi de l’épisode va donc effectivement beaucoup trop loin en ce qui concerne les combattants à terre achevés à coup de hache ou de masse dans la tronche, ou quand Daemon vise les jambes du cheval.

    La remarque de Rhaneys vient un peu ajouter une touche éthique et morale sur cette violence gratuite, mais la fascination d’Hollywood pour le sang est davantage à l’œuvre que le réalisme historique ou le réalisme martinien, pour moi la réalisation aurait pu s’arrêter aux gars qui crachent le sang après s’être étalés au sol ou à celui qui se fait violemment casser la jambe.

    Autre scène de boucherie, l’exercice de la justice exercé par le Guet, avec sa charrette de démembrement. C’est clairement exagéré, mais il y a une certaine mise en place me fait davantage passer l’horreur explicite du truc. Le speech de Daemon et la réaction de gardes est largement inspirée des discours d’avant-match en sport ou de speech de gradés à l’armée, le cri de guerre reprenant quelque peu le « ha-hou » des Marines et la sortie de la caserne celle de l’entrée dans un stade (je vois bien le superbowl avec des GO! GOLD CLOAKS! GO!). Rhaenys et le Conseil restreint tempèrent cette violence en la mettant sur le compte de gamins immatures aux couilles trop pleines ou d’un déséquilibré comme Daemon avant de vite repartir s’intéresser aux paillettes de la dynastie star, oubliant les gueux. C’est assez intéressant, cela montre la place totalement ambiguë d’Hollywood face à la violence et à sa mise en scène dans une Amérique touchée régulièrement par des actes violents, les pleurant avant de passer au suivant.

    Par contre, le message sur la masculinité toxique que veut faire passer l’épisode, je crois que c’est difficile de le rater. Les hommes sont des éternels gamins misogynes violents, les femmes sages ou les jeunes filles mûres… J’ai trouvé assez normal que la partie sur le conseil de 101 n’entre pas trop dans les détails et se limite à cela pour la compréhension des enjeux, je pense par contre pas nécessaire de nous le rappeler toutes les 5 minutes. Daemon, le fort en gueule viril au combat qui bande mou et peine à jouir, Viserys qui décide seul la mort de sa femme (sans déconner, elle est consciente, elle aurait choisit de tuer le bébé et de crever avec?) et après va noyer son chagrin dans sa chambre en jouant avec sa maquette comme un gamin, Otto qui envoie sa fille dans les appartements du roi ( c’est déjà glauque)  ET en plus lui demande de mettre la robe de sa mère récemment décédée (totalement creepy…), Rhaenys qui parle des jeunes aux couilles pleines mais une mise en scène qui nous montre surtout Daemon, Borros et Cole (40, 50 et 30 balais les acteurs, pas vraiment des jeunots) et Cole le BG qui vient dragouiller la princesse sortant de l’adolescence, beurk. La série a au moins le mérite de le faire sans nous l’expliquer verbalement mais par ces scènes au message à interpréter, pas subtilement mais pas frontalement quand même. Un bon point pour l’effort. Et si c’est pour donner le ton dans le premier épisode, passe encore. Mais si c’est ainsi pour toute la saison… On verra comment c’est exploité, cela peu avoir du sens pour l’évolution des personnages. Mais les mâles blancs cisgenre de plus de 30 ans n’ont pas non plus causé l’extinction des dinosaures, même ceux de fiction crachant du feu.

    Mais sinon, il y a du bon. Le casting est incroyable, même chez les jeunes. Déjà il y a en a moins que dans GoT, mais leur niveau est supérieur et moins caricatural que Kitty Emilia et cie, autant Rhaenyra qu’Alicent s’en sortent très bien. Viserys a juste ce qu’il faut de sensiblerie, Otto est un intriguant entre le bon sens et la ruse, sans les remarques lourdes et appuyées de Littlefinger et Varys. Rhaenys et Aemma Arryn ou Corlys Velaryon passent très bien, Matt Smith fait un bon Daemon Targaryen. En action, les perruques sont plus crédibles que sur les photos.  J’ai trouvé qu’ils avaient même mis de la personnalité dans les dragons, en plus de looks plus distincts. Syrax qui hésite à suivre les consignes pour entre dans Fossedragon ou quand il s’agit de descendre mettre le feu au bûcher funéraire. Bonne idée en ce qui me concerne.

    Chapeau aussi à la manière dont tout ce petit monde est mis en place. J’ai regardé cet épisode avec des gens qui ne connaissent pas les livres, ils ont capté qui était qui facilement. A part quelque seconds couteaux ou lords vite entraperçus. Et cela tout en camouflant hyper bien quels seront les futurs antagonismes. Difficile de croire qu’Alicent et Rhaenyra vont se haïr  ou que Daemon sera le féroce partisan de sa nièce et pas pour lui-même… De beaux retournements de situation en perspective. C’est franchement bien fait, pour dire que tout tourne autour de la même famille.

    Le show fait également de l’excellent travail sur les décors et les costumes. C’est un peu mesquin de comparer les deux vu leurs situations respectives différentes et en terme de budgets et en terme de variétés de lieux, mais ce Donjon rouge et ce Port-Réal enterrent celui de Got. C’est bien plus vivant et coloré, on a une vraie impression de cour royale. Malheureusement, aucune place ou presque pour le petit peuple, j’espère que la série saura aussi mettre des passages dans la cité ou à la campagne comme dans GoT. Mais cet épisode était déjà bien fourni.

    Personnellement, j’ai pris la vision d’Aegon  en lien avec le texte entre la scène du Grand conseil de 101 et le début qui insiste sur les 100 je sais plus combien d’années avant Daenaerys Targaryen comme une tentative de réhabiliter le personnage après sa descente aux enfers en saison 8 pour en faire la véritable sauveuse de Westeros. Aux oubliettes Jon-Aegon, Bran, Arya, Tyrion ou sa folie destructrice, c’est 172 ans avant Dany, l’héroïne. Dans le ton de l’épisode, quoi.

    Sinon, je n’ai pas très bien compris pourquoi ils s’étaient fatigués avec ces oeufs à la coque-jetons de présence au Conseil restreint à chaque fois que quelqu’un est présent. C’st pas l’Assemblée nationale non plus, on voit qui est là, la table tient dans un salon pour un repas de fête… Pas compris. Ca sera peut-être exploité plus tard, genre pour des votes. Bizarre.

    #176319
    Odeon
    • Pas Trouillard
    • Posts : 692

    J’ai eu le sentiment dans l’épisode qu’Aemma n’était pas condamnée, le mestre disant « il faut sauver l’un ou l’autre où les deux vont mourir ». Le fait de ne pas lui dire ce qui va lui arriver, la violence de la césarienne… j’ai vu se passage en me bouchant les oreilles et les larmes aux yeux. Viserys prend la décision de la trancher en deux alors qu’elle hurle « pitié », j’avoue que ça ne me le rend pas sympathique !

    J’ai vérifié mais non, le mestre dit bien que le roi a le choix entre tenter de sauver l’enfant (mais tuer cruellement Aemma) ou les perdre tous les deux. Je trouve que c’est d’ailleurs une bonne idée d’avoir changé du dilemme un peu cliché du « il faut choisir entre la mère et l’enfant ».

    Un point que je n’avais pas immédiatement remarqué et qui est intéressant : on ne voit pas Daemon prononcer le toast à Baelon on a seulement les paroles rapportées.
    C’est intéressant car ce faisant ils ont transformé cette réplique en un de ces fameux moments de Feu et Sang où le lecteur est invité à reconstruire lui même les faits. Daemon a t-il dit cette phrase de son air goguenard ou avec recueillement ? Bon dans les faits je pense que la série va plutôt dans le sens d’un Daemon bien plus sensible qu’on ne veut le croire. Contrairement à ce que clame Viserys il réconforte Rhaenyra et sa fête de célébration semble plus un moyen de noyer une certaine peine qu’un glorieux triomphe quand bien même il se prend trop au jeu de l’image du « Prince vaurien » qu’il se donne/qu’on lui renvoie.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par R.Graymarch.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort et au long des ères étranges peut mourir même la Mort .

    #176323
    Sandrenal
    • Pas Trouillard
    • Posts : 615

    Par contre, le message sur la masculinité toxique que veut faire passer l’épisode, je crois que c’est difficile de le rater. […] Et si c’est pour donner le ton dans le premier épisode, passe encore. Mais si c’est ainsi pour toute la saison…

    C’est un point qui m’a marqué aussi (et énervé). Le Grand Conseil bâclé on le sentait venir, Rhaenys qui ne va servir à peu près qu’à ça dans la saison 1 c’est à peu près sûr. Mais la scène de l’accouchement qui fait passer Viserys pour une ordure alors qu’il est censé être sympathique, je ne l’avais pas vue venir du tout. Et toutes les promesses que nous montre ce premier épisode ne suffiront pas à me maintenir dans la série si elle continue dans cette direction.

    Bon dans les faits je pense que la série va plutôt dans le sens d’un Daemon bien plus sensible qu’on ne veut le croire.

    Si ils ne vont pas trop loin dans ce sens ça peut se défendre. Feu et Sang est une chronique historique, écrite par des mestres qui ne s’aventurent pas à chercher ce qu’il y a dans la tête des personnages. Mais qu’il y ait eu une affection réelle entre Daemon et Viserys dans le livre me semble assez clair.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par Sandrenal.
    #176327
    Samyriana
    • Pas Trouillard
    • Posts : 596

    J’ai vérifié mais non, le mestre dit bien que le roi a le choix entre tenter de sauver l’enfant (mais tuer cruellement Aemma) ou les perdre tous les deux. Je trouve que c’est d’ailleurs une bonne idée d’avoir changé du dilemme un peu cliché du « il faut choisir entre la mère et l’enfant ».

    Le mestre dit:  « To sacrifice one or to lose them both. There is a chance that we can save the child » et ensuite il enchaîne sur la méthode de la césarienne en précisant que ça va tuer la mère. Mais il ne dit pas vraiment qu’Aemma est sûre de mourir si l’enfant est sacrifié à sa place… Pour moi Viserys fait clairement le choix de tuer Aemma pour sauver son héritier, d’autant qu’il est persuadé que c’est un fils.

    "Des chefs de guerre, y en a de toutes sortes. Mais une fois de temps en temps, il en sort un, exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, y en a presque jamais. Et tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles."

    #176330
    RobertDArtois
    • Éplucheur de Patates
    • Posts : 2

    Un point que je n’avais pas immédiatement remarqué et qui est intéressant : on ne voit pas Daemon prononcer le toast à Baelon on a seulement les paroles rapportées. C’est intéressant car ce faisant ils ont transformé cette réplique en un de ces fameux moments de Feu et Sang où le lecteur est invité à reconstruire lui même les faits. Daemon a t-il dit cette phrase de son air goguenard ou avec recueillement ? Bon dans les faits je pense que la série va plutôt dans le sens d’un Daemon bien plus sensible qu’on ne veut le croire. Contrairement à ce que clame Viserys il réconforte Rhaenyra et sa fête de célébration semble plus un moyen de noyer une certaine peine qu’un glorieux triomphe quand bien même il se prend trop au jeu de l’image du « Prince vaurien » qu’il se donne/qu’on lui renvoie.

     

    Effectivement ce point là est très intéressant à souligner. Car dans un sens on attend de la série des réponses à des interrogations qui sont laissées dans le livre, où les versions divergent souvent, mais dans un autre si la série fait parfois le choix de ne pas y répondre comme ici, ça peut-être tout aussi intéressant. Même si dans les faits, je pense que la série devra trancher, on saura ce qui s’est passé entre Cole et Rhaenyra par exemple.

    Sinon très satisfait de ce premier épisode, tout a déjà été dit sur le jeu des acteurs. La série prend beaucoup plus son temps que je ne l’aurai pensé et commence très tôt, quand on a les livres en tête ça fait très introduction voire filler. Une chronologie largement modifiée sur cet épisode, mais ce n’est pas gênant, c’est même plutôt pertinent de la simplifier (pour ceux qui l’ont plus en tête, dans le livre Aemna meurt en 105 après deux ans de règne, et Rhaenyra n’a que huit ans). Idem pour la généalogie, ils ont présenté Aemna comme une Targaryen qui vient de nulle part, et en réalité pas besoin de plus.

    Assez gêné par la révélation du rêve d’Aegon, si ça n’apparaît jamais dans le livre c’est que la série fait un peu de fan service inutile, et si ça apparaît un jour assez déçu de pas l’apprendre au fil d’une lecture.

    #176331
    Hizieł
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 150

    J’ai finalement vu l’épisode. Beaucoup de choses ont déjà été dites que je partage pas mal : pour moi c’est un bon début de série, mais plusieurs éléments m’ont chiffonné (que vous avez pour la plupart déjà souligné) :

    • l’absence de générique : je ne sais pas si c’était déjà annoncé qu’il n’y en aurait pas mais moi je l’attendais avec impatience et ma déception était donc assez grande voir qu’il était uniquement constitué d’une seule image. Bien sûr, c’était difficile de faire mieux (ou au moins aussi bien) que celui de GoT qui avait aussi participé à la hype au tout début de la série et peut-être que les génériques longs ne sont plus à la mode, mais là ça manquait vraiment je trouve.
    • Dans la même veine, vous l’avez dit mais l’absence de thème musical vraiment différent de GoT était décevant : encore dans l’intro j’ai bien aimé les petites variations par rapport au thème bien connu (même si c’était pas énorme), mais le fait que la musique du générique de fin soit la même exactement que ce qu’on a eu dans GoT me dérange vraiment.
    • Pour terminer sur le troisième élément trop G(r)oTesque à mon goût : l’accent (démesuré) mis sur le lien avec Daenerys en intro et la prophétie à la fin qui paraît totalement hors de propos.

    Avec ça on a l’impression que les équipes d’HBO n’ont aucune confiance dans leur série et se sentent obligés de rappeler que c’est lié à GoT (comme si avec tout le marketing quelqu’un pouvait en douter). Pourtant je ne fais pas partie des plus critiques sur la fin de GoT mais je trouve juste dommage de si peu différencier cette nouvelle série de l’originale. J’espère juste que ce ne sera que le cas au tout début pour rassurer les éventuels inquiets. Je ne m’étendrai pas dessus mais je trouve également que la série a repris la mauvais goût des scènes de sexe « inutiles » de la série aînée à ses débuts.

    Enfin, deux derniers points négatifs à mon sens (les derniers promis : pourtant j’ai plutôt bien apprécié l’épisode je vous jure !) : comme certains d’entre vous je n’ai pas trouvé hyper réaliste le déferlement de violence lors du tournoi (en comparaison l’incident de la Montagne au tournoi de la Main de GoT était une broutille) et sur les décors, j’ai eu beaucoup de mal à m’y faire dans les plans aériens du début à Port-Réal, je trouvais qu’avec tous les CGI tout faisait très toc et j’ai eu assez peur pour la suite. Finalement dans le reste de l’épisode ça allait mais de fait j’espère que ces plans-là ne seront pas trop fréquents (ou alors de meilleure qualité – et pourtant d’habitude je ne suis pas trop sensible à ces choses-là).

     

    Sur les points positifs maintenant que j’ai l’impression d’avoir descendu la moitié de l’épisode : bien sûr en premier lieu les personnages : Otto, Corlys et Rhaenys que je m’attendais à apprécier, mais j’ai été surpris par plusieurs personnages qui ne me convainquaient pas  forcément beaucoup dans la promo notamment Rhaenyra jeune ou Daemon (bien que j’aime bien Matt Smith dans Doctor Who ou The Crown) et/ou dans les livres : notamment Alicent jeune (j’aime beaucoup le focus qui est fait sur son anxiété maladive) et bien sûr Viserys. Originellement un Noir convaincu à la lecture, je sens que je vais être plus partagé devant la série !

    Les personnages ont pour la plupart une très bonne caractérisation et plusieurs couches, ce qui est bien appréciable, et ser Criston Cole m’exaspère autant qu’à la lecture donc c’est définitivement une très bonne adaptation de son personnage (et je sens qu’avec cette petite phrase je vais me faire pas mal d’ennemi(e)s …)

    Et bien sûr la qualité visuelle, l’ambiance de la série et la qualité globale des plans et des dialogues font que je suis convaincu que cette série me plaira malgré les réserves que j’ai eu dans ce premier épisode !

    #176333
    Biatchdeluxe
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 400

    Je pense que vous avez tous assez bien résumé.

    J’aime beaucoup les personnages, la représentation de Fossedragon etc..
    Après ce que j’ai trouvé en « trop » ou inutile :

    La scène de la césarienne.
    Les seigneurs/fils de seigneurs qui s’entretuent lors du tournoi, il n’y a aucune logique.
    Le passage ou Viserys explique à sa fille pourquoi les Targ doivent être sur le thrône pour vaincre le roi de la nuit (avec en plus le zoom sur la dague mdr), c’est GRRM qui a expliqué ça aux showrunners ?

     

    Enfin bref, pour moi, ça reste une belle réussite, je pense juste que les points négatifs cités au-dessus sont juste là pour se remettre dans le bain et faire plaisir aux fans de GOT.

     

     

    Noir ou rouge, un dragon reste un dragon.

    #176344
    Elros Tar-Minyatur
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 106

    Bon ben globalement d’accord avec ce qui a été dit. C’est un bon épisode, casting, costumes, décors, … tout ça c’est nickel. Mais vraiment, j’ai eu du mal avec le tournoi. Un tournoi, ce n’est pas un combat à mort !

    Concernant la mort de la reine Aemma, je ne sais pas si le choix de la série d’en faire la décision du roi soit très pertinent (surtout que dans la genre choix traumatique, un autre devrait venir, mais pas sûr que ça soit en saison 1). Mais par contre, on a beau considéré que c’est un meurtre etc, il faut pas se leurrer, dans une culture comme celle de Westeros, où la lignée a bien plus de valeur que l’individu, ce choix de Vyseris est tout à fait logique et ne demanderait pas de grosse réflexion. On peut en penser ce qu’on veut (et le déplorer), mais c’est tout à fait logique.

    Le petit fan service pour Dany, j’espère juste que ça va pas trop se répéter, même s’il me font un peu peur avec cette prophétie sortie de nulle part.

    #176350
    Crys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1485

    Quelques remarques en vrac mais tout ou presque a déjà été dit sur les qualites visuelles et les interprétations. De ces dernières je retiens que Matt Smith transforme l’essai, Pasidine rejoint mon club de loosers que j’adore, et Milly Acock, vraiment très bien en Rhaenyra.
    Sur la césarienne/le tournoi, c’était beurk et too much mais bon, si toute la série a cette violence là, j’y vois un parti pris assez propre a Sapochnik qui avait une approche assez « esthétisante » de la violence (et ça va pour moi avec le côté frontal dont parlait Pandémie). Et je trouve qu’avoir un réalisateur dans les showrunner amène une vivacité de mise en scène qui faisait souvent défaut a la série-mère. Outre le montage parallèle sur plusieurs séquences (peut être trop ?), j’étais content de voir autre chose que des champs/contrechamp pour animer les dialogues sans pour autant oublier les acteurs.
    Sur le plan scénario autant j’ai trouvé paresseux et pas bien utile le prologue (pour moi c’est un aveu d’échec de devoir mettre ça en place pour être sûr que les spectateurs comprennent plutot que de le faire à travers ta narration principale), mais j’étais super content que la Triarchie soit abordée dèsla deuxieme scène !
    Pour le raccord « chanson de glace et de feu », plus ça va, plus j’aime l’idée. Elle donne pas mal de profondeur et un coté un peu shakespearien au règne Targaryen qui vit avec une épée sinon de Damoclès, au moins de Cassandre (et ça justifie le « pourquoi ils ont attendubsi longtemps avant de bouger de leur caillou »). Cette intrigue avait été complètement laissée de côté par la série-mère donc qu’ils aient été le chercher pour le mettre là, c’est plutôt du bon boulot d’adaptation de la part des scénaristes je trouve. Et ça amène aussi un mysticisme et un ésotérisme (avec toutes ces bougies !) qu’on avait pas dans GOT et ça fait souffler un vent de nouveauté sur l’ensemble. Rhaenyra en sortira plus nuancée aussi j’imagine et ca ramène quelque chose d’humain a ces consanguins peroxydés.
    Bref, plus j’y repense, plus je suis satisfait de cet épisode qui sans me prendre aux tripes, m’a bien enthousiasmé.

    Maintenant un mot sur l’absence de générique. De ce que j’ai entendu dans les couloirs de France Inter, les journalistes ont reçu tous les épisodes avec le médaillon mais c’est une solution de secours, il devrait être de retour en épisode 2. Apparemment il était « spoilant » par rapport a l’épisode 1. Je pense plutot que cette version de l’épisode est devenue la définitive par défaut et qu’il n’était pas prêt (le choix un peu random de la musique du générique de fin qui sort de GOT irait dans ce sens aussi). Une autre option est que la dernière musique entendue dans l’épisode avant le générique de fin soit le futur thème de la série et qu’ils aient eu envie qu’on le découvre dans la scène plutôt que le générique. Mais tout ça est bien sûr très spéculatif !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par Crys.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par Crys.
    #176354
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6980

    Pour les curieux : on a repris les bonnes habitudes des dernières saisons, avec des reviews d’épisodes chaque semaine sur le blog. Voici donc l’article de Drozo :

    House of the Dragon 1×01 : Les héritiers du dragon

    Et rendez-vous également sur twitch demain soir (mercredi) à 20h pour débrieffer tous ensemble !

    ~~ Always ~~

    #176355
    Ezor
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1229

    Du même avis général que tout le monde. J’avais peur que ça soit raté, mais l’impression à froid est super positive. Attendons quand même la suite, on sait jamais. Je vais éviter les redites, donc s’il je ne devait retenir qu’une chose, c’est le casting qui est au top !

    Mon avis sur les sujets plus clivants :

    • la violence du tournois : oui c’est pas crédible dans notre monde, mais là c’est Westeros, et Westeros du Ier siècle AC. Donc exit la comparaison avec le tournois dans GoT. En deux siècles, les traditions peuvent changer. Finalement, si les règles sont celles ci, pourquoi pas. Les contre-exemples que citent @pandemie sont tout à fait pertinent, mais les livres ne sont pas la série (et vice et versa). Tant que ça reste cohérent d’un tournois à l’autre – si jamais on en voit un autre – alors ok. J’ajoueterais que Daemon qui vise les jambes du cheval permet un peu de montrer que son frère le protège envers et contre tout, même quand il se comporte comme un ****.
    • La césarienne : Très (trop) violent. Ce qui m’embête le plus, c’est le manque d’avertissement pour le public, il y en a que ça pourrait bloquer pour voir la suite, voir choquer profondément selon le vécu des uns et des autres. Mais sinon… bah ouai le roi semble (sincèrement) aimer sa femme, mais il préfère encore plus avoir un héritier mâle. Qu’il ne lui demande même pas sont avis c’est pas bien, mais pas étonnant non plus. Au moins on voit quel genre de personnage il est (peut être différent des livres, mais ça osef).
    • Les scènes de sexpositions : too much, comme toujours avec HBO.
    • La dénonciation du patriarcat : je pense qu’à moins de mettre un panneau lumineux clignotant c’était difficile de faire plus. Tout à fait sur la même ligne que Pandé sur le coup. Dans le fond oui, maintenant j’espère qu’il y aura d’autres sujets traités dans la série pour éviter les lourdeurs.
    • La prophétie : Je vois ni l’intérêt pour cette série (faire le lien avec GoT ne compte pas), ni où ça va aller. Mais inventer un arc de toute pièce alors que pour une fois GRRM a tout écrit… j’epsère qu’ils savent ce qu’ils font. Cependant, j’aime bien l’idée de justifier la Conquête (Aegon s’est pas juste réveillé un matin avec l’envie de tout cramer) et aussi que les rêves prophétiques sont peut être parfois bidons (les Marcheurs Blancs finissent par crever sans Targ au pouvoir). Si c’est vraiment bien foutu, peut être même que ça apportera un peu de nouveauté bienvenue dans une histoire dont on connait déjà la fin avec F&B. Je ne demande qu’à avoir une bonne surprise.

     

    8/10 ? 9/10 ? J’hésite, mais en tout cas, entrée en matière très réussie.

    EDIT : suite au message de Crys, pour le générique, la prod a semble t il justifé ce chiox, volontaire donc, pour tout de suite mettre le spectateur dans le bain… on y croit ? on y croit pas ?

    --Ezor--

    Spoiler:

    #176373
    niels
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 254

    Ma hype est satisfaite, ça annonce du bon et me rend assez confiant pour la suite.

    Jusque là, les choix d’adaptations, qui étaient sans doute ma plus grande crainte, me paraissent pour la plupart très logiques et pertinents. J’étais très dubitatif à l’idée de donner le même âge à Alicent et Rhaenyra, mais ça va clairement donner une plus value tragique au conflit plutôt bienvenue là où dans les livres les deux camps se détestent et puis c’est marre, l’alchimie entre les deux actrices fonctionne bien. C’est aussi assez astucieux narrativement dans la mesure où cela permet de donner une figure de proue claire au camp des verts avec Alicent (rôle partagé entre elle, Otto et Aegon II dans les bouquins là où Rhaenyra joue toute seule ce rôle), sans pour autant simplifier l’intrigue.

    Personnellement j’ai beaucoup aimé la scène de l’accouchement, épouvantable et déchirante, on ne sait trop si on veut compatir avec Viserys ou lui en vouloir, ou les deux. Je trouve l’idée vraiment bonne, le sentiment de culpabilité de Viserys, la rancune de sa fille, tout ça débouchant logiquement sur lui la choisissant pour héritière mais ajoutant une couche de complexité sur leur relation… non vraiment je trouve ça très bien vu.

    Je suis surpris de voir que Corlys Velaryon ne fait pas tâche dans le décor du tout, j’étais très sceptique je n’aime pas quand les auteurs rompent la cohérence visuelle d’une œuvre, alors oui son style tranche, mais pas assez pour que ça fasse incohérent, en fait c’est même une idée astucieuse pour permettre au spectateurs de facilement différencié les deux branches valyriennes… tout en gardant un trait physique commun pour les rattacher, franchement c’est bien vu.

    Pour l’instant, le jeu de Rhaenyra n’a pas encore eu l’occasion de totalement s’exprimer, pour le moment rien à redire (ce qui est déjà mieux que pour Kit Harrington) mais j’attends de voir ce que l’actrice vaut vraiment, vu toutes les relations intéressantes qu’on lui donne ça ne saurait tarder. Alicent elle de son côté m’a pleinement convaincu, j’ai très hâte de voir ce qu’ils vont faire du personnage.

    Après, on a le baguage assez malheureux de GoT qui vient se rajouter avec les scènes de sexpositions, ou la violence gratuite sans que ce ne soit bien pertinent (était ce vraiment nécessaire que la caméra se tourne vers les bourses du type émasculé, franchement ?), bon, ça fait partie du jeu je suppose, comme pour GoT ça diminuera sans doute au fil des épisodes/saisons. Pareil effectivement pour le tournoi où c’est plus gênant, ça casse l’immersion de se retrouver au milieu d’un combat de gladiateur alors que c’est pas censé être l’idée, surtout que ça contredit même le commentaire de Rhaenys en mode « chevalier de l’été », et de surcroit, ça rompt la continuité avec Game of Thrones où l’on avait assisté à des tournois nettement moins barbares (que ce soit celui de la saison 1 ou le duel Brienne/Loras). Quand la Montagne essaie de tuer Loras après avoir été désarçonné ça fait scandale, mais visiblement la même chose se passe ici et pas de problème tout va bien. Cela étant dit, la série réussit déjà très bien à mettre de la tension, j’ai eu franchement peur pour le fils Hightower dont je ne connais pourtant même pas le visage (je n’ai d’ailleurs aucun souvenir de lui dans les livres pour être franc) grâce à l’habile jeu de regard entre Daemon et Otto/Alicent (foutre sa lance dans les pattes du cheval d’ailleurs, c’est pas totalement interdit normalement ?)

    Puisqu’on parle de Daemon… c’est clairement ma plus grosse réserve, il a un côté très (trop) Ramsay Bolton, pour dire j’avais même l’impression qu’il cherchait à imiter le jeu d’Iwan Rheon (oui il faut dire le timbre de voix très similaire n’aide pas beaucoup). J’attendais un côté plus noble dégénéré (à la Oberyn en plus extrême) que bâtard dégénéré. Cela étant dit il réussit à faire passer de l’émotion quand il faut (mais Ramsey réussissait aussi).

    D’ailleurs j’ai l’impression que la série essaie de répliquer quelques personnages de la série original, Harrold Ouestrelin dans son style me fait énormément penser à Davos, dans le genre voix de la raison loyal à l’extrême, calme, posé, sérieux mais pince sans rire.

    Pour finir, je suis circonspect sur la prophétie. Bon déjà les marcheurs blancs ayant sérieusement fait plouf dans GoT, j’aimerai tant qu’à faire qu’on les oublie autant que possible plutôt que de leur donner de l’importance même dans les spin off. Deuxièmement au premier abord je vois pas ce que ça vient foutre là… mais ça pourrait être intéressant vis à vis du personnage de Rhaenyria, qui se sentirait investie d’une mission, dont l’évolution serait peut être de l’oublier pour son ambition ou un truc du genre. Mais bon c’est casse gueule, parce que ça, on l’a déjà eu avec Daenerys, à quoi bon faire une redite de la chose…

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par niels.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par niels.
    #176405
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4474

    Ca fait plaisir de retrouver tous les avis et les échanges (vraiment riches) qu’on a ici ^^
    J’ai lu les avis un peu en diagonale pour le moment, j’aurais plus de temps ce soir, et de donner mon avis et mes impressions.

    Mais juste pour rebondir sur le point « historique » et « violence » que posait Esclarmonde : la violence dans la série pendant le tournoi/la joute équestre (les deux sont mélangés dans l’épisode d’ailleurs, historiquement ce sont deux choses différentes) est même plus qu’exagérée, elle est à la limite du contre-sens historique. Je rejoins totalement Pandémie dans sa très bonne réponse sur le sujet (Quintus en parle aussi).
    Le joutes sont des sports de combat. Clairement violentes selon nos critères contemporains, mais elles n’ont jamais eu pour objectif des morts (et n’ont jamais été des lieux de massacre non plus). Les chevaliers sont au contraire bien protégés dans leurs armures, et doivent montrer leur habileté à la monte et à la lance. Ce sont souvent des nobles qui participent aux joutes, des héritiers de grandes maisons, ce serait un non-sens de les envoyer dans un évènement où ils risquent beaucoup leur vie. Il y a eu des accidents, des blessures graves et parfois des morts : le fameux Henri II. Mais justement, ce sont des accidents, et ils sont peu courants. Au passage, Martin dans ses livres accentue le côté « accident de joute » dans la saga principale et dans Dunk et l’Œuf ; il s’éloigne de son matériau historique pour construire des enjeux narratifs autour (la mort de Hugh du Val, tous les accidents qui estropient les gens dans ses autres tournois).
    Je rajouterai aussi que les joutes et les tournois sont des évènements très encadrés par des lois et des règles – à partir du XIIIe siècle par exemple, la royauté en France cherche clairement à les limiter, à les encadrer, notamment parce qu’ils peuvent causer des troubles à l’ordre public (c’est ce qu’explique ce très bon article sur le sujet). De manière générale, et contrairement à l’idée reçue, le Moyen Âge est une période où la violence est très encadrée par les pouvoirs publics ou ecclésiastiques (genre la descente de Daemon qui libère sa meute, là non plus c’est pas histo, et assez gratuit à mes yeux).
    La scène dans l’épisode, c’est sur ce plan « historique » du grand n’importe quoi xD Et allons y gaiement qu’on défonce un chevalier à coup de bouclier, qu’on transgresse les règles (pourtant présentes dans les livres et dans la série comme le rappelle Pandémie), c’est un peu la fête du slip. C’est clairement volontaire et pensé pour faire le parallèle avec la violence de l’accouchement (enfin la césarienne non consentie) d’Aemma, pour créer de la tension et ça fait tirer à Rhaenys des pics qui m’ont bien plu. Mais vraiment, à aucun moment ça n’a une quelconque « réalité historique », ne pensez pas cela ^^

    D’ailleurs pour poursuivre sur ce point, j’ai trouvé que la scène allait quand même beaucoup taper dans l’imaginaire romanisant : des gradins en demi-cercle qui rappellent les amphithéâtres romains, le filtre sépia qu’on associe souvent au côté antique, le côté « du pain et des jeux » et surtout son imaginaire : des combats de gladiateurs meurtriers et ultra-violents, une foule extatique devant le spectacle sanguinolent qu’elle observe avec joie et frisson – dans les deux cas, on est là aussi très loin de ce que c’était à l’époque romaine, mais c’est un imaginaire qu’on va retrouver dans pas mal de péplum sur l’Empire romain (une scénette dans I, Claudius par exemple – grande inspi de Martin comme chacun sait – évoque un combat de gladiateur plein de morts et de violence), qui est associé à sa « décadence ». Dans une série qui nous parle d’une apparence d' »Âge d’Or des Targaryen » qui va plonger dans une violence et une guerre qui va presque détruire la dynastie et ravager le royaume, c’est pas si étonnant de les voir puiser dans cet imaginaire là précisément.

    Bon, il faut bien commencer à poser des questions : je n’ai pas  compris à quoi servent les boules qui sont placées devant chaque membre du conseil restreint quand le conseil commence. Est-ce que ce sont des boules qui permettent un vote quelconque ?

    Alors écoute, on avait évoqué la possibilité de boules de votes pendant un des twitchs. On en a désormais officiellement l’explication, c’est un moyen de montrer que le Conseil Restreint s’ouvre ou se ferme officiellement – et de sanctionner officiellement la présence de chacun des membres. ça peut se rapprocher d’une pratique historique, celle des méreaux : Actuel Moyen Âge en parle ici (un très bon fil au demeurant, je conseille la lecture du fil dans son entièreté).
    C’est vrai que sur un conseil aussi restreint, ça a un intérêt limité pour le moment. Mais je les soupçonne de mettre ça en place pour préparer les futures tensions au sein du Conseil, et notamment le refus de Lyman des Essaims de participer à une prise de décision au moment du premier Conseil Vert (peut-être qu’il lui feront enlever la boule pour signifier son désaccord ou un truc du genre)

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #176406
    Lapin rouge
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3527

    A mon tour d’y aller sur mon explication de vote (à savoir mif mouf), sans m’étendre plus que nécessaire vu tout ce qui a été déjà écrit.

    Ce que je n’ai pas aimé :

    • les scènes de bordel dispensables ;
    • les scènes de violence (tournoi, répression des Manteaux d’or) dispensables ;
    • la lourdeur du message féministe ;
    • la musique, qui ne m’a laissé quasiment aucun souvenir.

    Ce que j’ai aimé :

    • l’interprétation : pour le moment, aucune fausse note ; Paddy Considine est particulièrement bon ;
    • les costumes et les décors ;
    • la relation Viserys – Daemon.

    Les trucs qui me laissent interrogatifs :

    • les galets colorés que chaque membre du conseil restreint dépose sur la table devant sa place lorsqu’il arrive ;
    • les échanges en haut valyrien entre Daemon et Rhaenyra : ça fait un peu « langage secret des Targaryen » ;

    Concernant la prophétie de l’invasion des Marcheurs blancs, et comme l’explique DroZo dans son commentaire de l’épisode, c’est assez raccord avec ce qu’on sait déjà de la prophétie du Prince qui Fut Promis dans les livres, et j’ai lu il y a peu que GRRM aurait mentionné qu’en effet, Aegon le Conquérant s’était lancé dans son entreprise parce qu’il aurait eu la révélation de la nécessité d’unir les Sept Couronnes face au péril des Autres ; mais impossible de remettre la main sur la source de cette info. Ceci dit, cela n’empêche pas de critiquer la manière dont elle est amenée dans HotD.

    En conclusion, je suis resté sur une première impression assez mitigée. Malgré les éléments favorables, qui ne sont pas anecdotiques, je suis resté sur ma faim. C’est peut-être simplement dû au matériel de base, les livres de GRRM : là où ASOIAF est une saga dense, psychologiquement complexe, avec une multiplicité d’intrigues entrelacées, F&B est un bouquin sympa, fourmillant de détails pittoresques, mais finalement assez unidimensionnel, et sans réel propos d’ensemble. HotD en serait donc l’adaptation fidèle : une intrigue politico-familiale bien ficelée, des personnages hauts en couleur, mais peut-être une œuvre qui aura du mal à aller au-delà du pur divertissement.
    A voir si les prochains épisodes confirment ou infirment (en bien ou en mal).

    [Edit : cross-post avec Babar.]

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par Lapin rouge.
    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #176408
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 287

    t j’ai lu il y a peu que GRRM aurait mentionné qu’en effet, Aegon le Conquérant s’était lancé dans son entreprise parce qu’il aurait eu la révélation de la nécessité d’unir les Sept Couronnes face au péril des Autres ; mais impossible de remettre la main sur la source de cette info. Ceci dit, cela n’empêche pas de critiquer la manière dont elle est amenée dans HotD.

    J’ai retrouvé ceci qui en parle https://www.vanityfair.com/hollywood/2022/08/house-of-the-dragon-george-r-r-martin

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #176409
    DiscoReunion
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 11

    J’ai globalement bien aimé ce premier épisode. Ils ont fait du bon travail pour poser les enjeux de la succession et présenter les personnages principaux en restant compréhensible pour les spectateurs qui n’auraient pas lu le livre.

    Mes impressions en vrac :

    Je trouve quand même que ce pilote enchaîne trop de scènes purement « scénaristiques », on cherche à faire avancer l’histoire, mais on n’a pas vraiment de scènes de vie, d’interactions entre les personnages pour développer leurs psychologies ou leurs histoires personnelles, mais ça viendra surement après.

    J’espère que Rhaenys aura un rôle dans la série à la hauteur de son personnage dans le livre, c’est mon préféré et pour l’instant je la trouve trop en retrait.

    J’espère également qu’on verra des décors plus variés, des extérieurs et qu’on ne restera pas à port réal tout le temps.

    Par contre mentionner la dague de GoT… Je ne sais pas si c’est du fan service, un moyen de justifier la fin très critiquable des marcheurs blancs (en mode, on avait tout prévu depuis le début) ou si ça va être un élément important de la série (je n’espère pas) mais c’était pas terrible.

    Concernant la césarienne, je ne suis pas contre l’idée de faire prendre la décision de la mort d’Aemma à Viserys, mais je n’ai pas du tout aimé son exécution. C’était trop long et j’ai vraiment eu l’impression que c’était juste pour du « shock value ». Honnêtement je n’ai pas apprécié les choix de mise en scène, on aurait pu se contenter du plan où le mestre tient le bébé dans les bras à côté du corps mort d’Aemma, ça aurait très bien marché comme ça.

    Et l’introduction du personnage de Mysaria… Le plan était beaucoup trop long, ça ne servait à rien.

    Pour terminer, contrairement la plupart des avis, pour l’instant je ne suis pas fan de Daemon. Je n’apprécie pas spécialement le personnage dans le livre, mais à l’écran dans ce premier épisode, je trouve qu’il manque quelque chose au personnage, de la carrure, ou un truc en plus, je ne sais pas… Pour l’instant le personnage ne me vend pas du rêve en tant qu’antagoniste du roi en tout cas (je sais, je ne vais pas me faire des amis en disant ça moi :p).

    #176410
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4474

    Concernant la prophétie de l’invasion des Marcheurs blancs, et comme l’explique DroZo dans son commentaire de l’épisode, c’est assez raccord avec ce qu’on sait déjà de la prophétie du Prince qui Fut Promis dans les livres, et j’ai lu il y a peu que GRRM aurait mentionné qu’en effet, Aegon le Conquérant s’était lancé dans son entreprise parce qu’il aurait eu la révélation de la nécessité d’unir les Sept Couronnes face au péril des Autres ; mais impossible de remettre la main sur la source de cette info. Ceci dit, cela n’empêche pas de critiquer la manière dont elle est amenée dans HotD.

    En plus du lien mis par Schrö-dinger, Martin avait évoqué, dans des termes vagues, un rêve d’Aegon au moment de la promo de Feu et Sang, en 2018 (c’est à partir de 2 mn 30)

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #176416
    Krill
    • Frère Juré
    • Posts : 65

    les échanges en haut valyrien entre Daemon et Rhaenyra : ça fait un peu « langage secret des Targaryen » ;

     

    J’ai plutôt aimé ça, pour ma part. De ce que j’en comprends, cela souligne (certes à grand renfort de stabilo fluo) la relation privilégiée entre Daemon et Rhaenyra. Mais surtout, cela pose les deux personnages comme de vrais « dragons » tels qu’on se figure les Targaryen mythologiques, dragonniers, et parlant leur langue entre eux comme ils le font avec leurs montures. D’ailleurs, Daemon et Rhaenyra sont les seuls dragonniers montrés en action pour l’heure. C’est un peu une façon pour la princesse de se montrer « au niveau » de l’oncle, qui pourtant s’amuse lui même à mettre la barre dans la zone grise de ce qui est permis.

     

    Concernant les boules de pierre, rien à dire pour l’heure. Mais j’ai noté qu’on voyait dans quelques plans promos un équivalent pour les chevaliers de la Blanche Epée, ou des figurines de leurs (anciennes) maisons sont posées sur un plateau dans le même esprit. Peut être que le Conseil restreint était jaloux, à défaut d’avoir la super maquette de Viserys ou les jolis pitous de la garde royale et voulaient eux aussi leur jeu de plateau.

    #176427
    JN
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1872

    J’ai quand même été bien enthousiasmé par l’épisode, revoir cet univers dans un format télévisuel qui ne soit pas fini au schnaps, c’était agréable. Je dois dire que je n’ai pas lu Feu et Sang, donc je ne vais juger l’épisode qu’en tant que tel (même si je peux me douter de quels éléments viennent de la série plutôt que du livre).

    Globalement, en termes visuels et esthétiques j’aime beaucoup. Décors et costumes sont somptueux. Je suis indulgent sur les dragons qui font un peu bizarre sur un ou deux plans, mais vu le nombre qu’ils doivent animer durant la saison il va falloir s’y faire à ce que ça ne soit pas tout le temps dingue. Ce serait avoir des attentes irréalistes, sinon.

    La violence du montage alterné m’a bien gêné aussi (la césarienne surtout on va pas se mentir, le tournoi ça va), je comprends que de toutes les scènes graphiques ce ne soit pas le choix le plus absurde mais je doute que ça aie été nécessaire de mettre mal à l’aise à ce point. J’ai détourné les yeux à titre personnel, pourtant ayant vu pires effluves de sang dans d’autres séries. Mais là le ton était trop sérieux pour que ça ne me dérange pas.

    Je n’ai pas trouvé le message féministe lourd du tout contrairement à beaucoup. C’est à croire que sa seule presence suffit à le considérer comme « lourd ». Il n’était jamais grossier et s’emboîtait toujours bien avec le contexte. De toutes façon je ne sais pas à quoi d’autre vous pouviez vous attendre. L’adaptation d’une telle histoire de nos jours ça aurait forcément été taclé sous cet angle là. Et il m’est avis que Martin serait la dernière personne à s’en déplaire. Ses histoires ont toujours servi à transmettre des réflexions sur des problématiques modernes. ASOIAF n’a jamais réellement été une véritable simulation d’histoire médiévale à mon humble avis. Mais c’est un autre debat.

    La scène de fin peut faire craindre une tentative un peu grossière de lier les deux séries — à titre personnel je ne trouve pas l’idée mauvaise, tant qu’ils gardent cet aspect mystique et ne commencent pas à foreshadower GoT de façon trop précise pour que ce soit naturel. Le gros plan sur la dague faisait plus ridicule que la scène elle-même en vérité — qui était plutôt réussie, et la musique bien sympathique. Pas grandiose mais agréable tout de même.

    L’épisode me semble une réussite, je suis relativement optimiste même si sur mes gardes naturellement.

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #176433
    Wedge3340
    • Frère Juré
    • Posts : 88

    Concernant la violence du tournoi la justification historique ne tient pas à mon avis. Oui les tournois était violents (j’ai pensé à Henri II tout du long en voyant l’ouverture du casque de Daemon), mais là on assiste purement et simplement à des combats à mort. Il est évident que cette scène sert de parallèle avec la césarienne d’Aemma, mais je trouve la violence exagérée. Il aurait été peut-être même plus pertinent d’opposer la violence de divertissement et « sécurisé » du tournoi avec la violence réelle, mais cachée, de l’accouchement. Je note aussi la présence d’un Bolton (et je crois d’un Stark) au tournoi, ce qui est curieux.

     

    Mon explication « historique » visait surtout à remettre dans le contexte ce sport violent. Mais le show n’est pas un cours d’histoire. C’est une fiction. La violence extrême de la joute, au delà du parallèle avec le meurtre en césarienne, se justifie par GRR. Il parle de mêlée meurtrière. Il y a des morts dans les mêlées de Westeros. je considère que HBO, un peu par pragmatisme, beaucoup par démagogie, a mélangé joute et mêlée! Et je rappelle que dans la joute y a des lords mais beaucoup de roture ou de basse noblesse. Le show ne montre aucun grand seigneur ou héritier mis à mort! Pas choqué! Choqué et triste de la césarienne, la scène la plus gore et triste de toute l’histoire d’HBO à Westeros !

    #176435
    kendalch
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 239

    Un grand plaisir pour moi d’être revenue à Westeros. D’autant plus que je suis rentrée beaucoup plus facilement dans l’ambiance. Dans GoT, la lecture des livres m’avait assez rapidement génée par rapport à la série car GRR détaille énormément chaque scène et il m’a été (de plus en plus) difficile d’accepter les écarts entre livres et série. Fire and blood étant un livre « d’histoire », relatant les événements de façon purement formel, il me semble plus facile d’entrer dans l’univers de la série et c’est un réel plaisir de voir les personnages s’animer de cette façons.

    Concernant la fin de l’épisode et la prophétie, j’ai cru lire quelque part (sur internet) que c’était une demande de GRR lui-même ?

    J’ai retrouvé l’article. C’est ce que dit Ryan Condal. Il dit que lors d’une conversation avec GRR, celui-ci leur aurait dit qu’Aegon était un « réveur » ,(qu’il faisait des rêves prophétiques). Par contre, j’ai du mal à comprendre dans l’article où commence ce que GRR leur a strictement dit et jusqu’à où va l’extrapolation de Condal concernant les marcheurs blancs…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par R.Graymarch. Raison: fusion de messages
    #176439
    Krill
    • Frère Juré
    • Posts : 65

    Par contre, j’ai du mal à comprendre dans l’article où commence ce que GRR leur a strictement dit et jusqu’à où va l’extrapolation de Condal concernant les marcheurs blancs…

    Après, comme lu par ailleurs sur Westeros.org, en étendant le débat concernant les 3 versions subjectives de l’histoire dans Feu & Sang vs la monohistoire « objective » de HotD, c’est le canon de l’univers série qui contient officiellement cette prophétie fil rouge. Quoiqu’on puisse certifier d’éventuelles extrapolations ou validations, tant qu’elle n’est pas tout aussi officiellement apparue dans les livres, nous n’aurons pas de réponses concernant ce canon là. (donc tout loisir pour théoriser !)

    #176451
    Lapin rouge
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3527

    t j’ai lu il y a peu que GRRM aurait mentionné qu’en effet, Aegon le Conquérant s’était lancé dans son entreprise parce qu’il aurait eu la révélation de la nécessité d’unir les Sept Couronnes face au péril des Autres ; mais impossible de remettre la main sur la source de cette info. Ceci dit, cela n’empêche pas de critiquer la manière dont elle est amenée dans HotD.

    J’ai retrouvé ceci qui en parle https://www.vanityfair.com/hollywood/2022/08/house-of-the-dragon-george-r-r-martin

    Merci ! Voici l’extrait pertinent :

    The show’s primary characters are the fifth king of Westeros, Viserys I (Paddy Considine), and his daughter, Princess Rhaenyra Targaryen (Milly Alcock), who would inherit the throne without question if only she were a man. Something passes between them that is stirring discussion. Can you explain?

    Condal: I think the Game of Thrones nerds were very interested and intrigued and compelled by the secret that Viserys tells Rhaenyra, connecting Aegon [the first king of the family and the original Westeros conqueror] with the prophecies that we know about the Long Night and the Others [a.k.a. the White Walkers] and the Night King coming out of the North—and how maybe the Targaryen dynasty was aware of it long before we think they were.

    These are prophecies that ultimately played out as the climax of the original series. This show suggests that not only are they known by the Targaryens 200 years before, but they’ve been known for about a century.

    Condal: I think they were very intrigued by that. A lot of them said I committed A Song of Ice and Fire heresy, but I did tell them: “That came from George.” I reassured everybody.

    What is the significance of these prophecies, George? Unless I’ve missed it, is this something you wrote in one of the books, or is that an invention of the show?

    Martin: It’s mentioned here and there—in connection with Prince Rhaegar, for example [the brother of Daenerys, played on Game of Thrones by Wilf Scolding]. I mean, it’s such a sprawling thing now. In the Dunk and Egg stories [about a future king, “Egg,” a.k.a. Aegon V], there’s one of Egg’s brothers who has these prophetic dreams, which of course he can’t handle. He had become a drunkard because they freaked him out. If you go all the way back to Daenys the Dreamer, why did she leave? She saw the Doom of Valyria coming. All of this is part of it, but I’m still two books away from the ending, so I haven’t fully explained it all yet.

    [Note: The Doom of Valyria was an Atlantis-like cataclysm that demolished the old world roughly a century before Aegon I, the first king of Westeros. Martin has previously noted that “the Targaryens were the only nobles with dragons who escaped the destruction of Valyria.” Having advance notice of history is one of the keys to their power.]

    Is one of the implications of this series that the Targaryens might’ve been better prepared for the doomsday prophecy if not for this Dance of Dragons civil war that decimated their family and stripped them of these powerful beasts?

    Martin: I don’t want to give too much away, because some of this is going to be in the later books, but this is 200 years before the events of Game of Thrones. There was no sell-by date on that prophecy. That’s the issue. The Targaryens that know about it are all thinking, Okay, this is going to happen in my lifetime, I have to be prepared! Or, It’s going to happen in my son’s lifetime. Nobody said it’s going to happen 200 years from now. If the Dance of the Dragons had not happened, what would’ve happened to the next generation? What would’ve happened in the generation after that? Yeah, there’s a lot to be unwound there.

    Ma traduction :

    Les personnages principaux de la série sont le cinquième roi de Westeros, Viserys Ier (Paddy Considine), et sa fille, la princesse Rhaenyra Targaryen (Milly Alcock), qui hériterait sans conteste du trône si seulement elle était un homme. Quelque chose passe entre eux qui suscite la discussion. Pouvez-vous l’expliquer ?

    Condal : Je pense que les nerds de Game of Thrones ont été très intéressés et intrigués par le secret que Viserys révèle à Rhaenyra, reliant Aegon [le premier roi de la famille et le premier conquérant de Westeros] aux prophéties que nous connaissons sur la Longue Nuit et les Autres [alias les marcheurs blancs] et le Roi de la Nuit venant du Nord – et comment peut-être la dynastie Targaryen était au courant bien avant que nous ne le pensions.

    Ce sont des prophéties qui se sont finalement révélées comme le point culminant de la série originelle. Cette série suggère que non seulement les Targaryen les connaissaient 200 ans auparavant, mais qu’ils les connaissaient alors déjà depuis environ un siècle.

    Condal : Je pense qu’ils étaient très intrigués par ça. Beaucoup d’entre eux ont dit que j’avais commis une hérésie par rapport à A Song of Ice and Fire, mais je leur ai dit : « Ça vient de George. » J’ai rassuré tout le monde.

    Quelle est la signification de ces prophéties, George ? À moins que je ne l’aie raté, est-ce quelque chose que vous avez écrit dans l’un des livres, ou est-ce une invention de la série ?

    Martin : C’est mentionné ici et là, en rapport avec le prince Rhaegar, par exemple [le frère de Daenerys, joué dans Game of Thrones par Wilf Scolding]. Je veux dire, c’est une chose tellement tentaculaire maintenant. Dans les histoires de Dunk et l’Oeuf [qui traitent d’un futur roi, « l’Oeuf », alias Aegon V], l’un des frères de l’Oeuf fait des rêves prophétiques, qu’il ne peut évidemment pas gérer. Il est devenu un ivrogne parce que ses rêves le faisaient flipper. Si l’on remonte jusqu’à Daenys la rêveuse, pourquoi est-elle partie [de Valyria] ? Elle a vu le Fléau de Valyria arriver. Tout cela fait partie de l’histoire, mais je suis encore à deux livres de la fin, donc je n’ai pas encore tout expliqué.

    [Note : Le Fléau de Valyria fut un cataclysme semblable à l’Atlantide qui a détruit l’ancien monde environ un siècle avant Aegon Ier, le premier roi de Westeros. Martin a déjà noté que « les Targaryen étaient les seuls nobles dotés de dragons à avoir échappé à la destruction de Valyria ». Le fait de connaître l’histoire à l’avance est l’une des clés de leur pouvoir].

    L’une des implications de cette série est que les Targaryen auraient pu être mieux préparés à la prophétie de l’apocalypse s’il n’y avait pas eu cette guerre civile de la Danse des Dragons, qui a décimé leur famille et les a dépouillés de ces puissantes bêtes ?

    Martin : Je ne veux pas trop en dire, parce que certains éléments seront abordés dans les prochains livres, mais cela se passe 200 ans avant les événements de Game of Thrones. Il n’y avait pas de date limite pour cette prophétie. C’est là le problème. Les Targaryen qui sont au courant se disent tous : « OK, ça va arriver de mon vivant, je dois me préparer ! » Ou « Ca va se passer du vivant de mon fils ». Personne n’a dit que ça allait arriver dans 200 ans. Si la Danse des Dragons n’avait pas eu lieu, que serait-il arrivé à la génération suivante ? Que serait-il arrivé à la génération d’après ? Oui, il y a beaucoup de choses à dénouer là.

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #176468
    Hizieł
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 150
    La violence extrême de la joute, au delà du parallèle avec le meurtre en césarienne, se justifie par GRR. Il parle de mêlée meurtrière. Il y a des morts dans les mêlées de Westeros. je considère que HBO, un peu par pragmatisme, beaucoup par démagogie, a mélangé joute et mêlée! Et je rappelle que dans la joute y a des lords mais beaucoup de roture ou de basse noblesse. Le show ne montre aucun grand seigneur ou héritier mis à mort!
    Pour avoir regardé plusieurs fois un certain fragment de la scène de combat (n’arrivant justement pas à comprendre qui étaient les belligérants) il me semble que contrairement à ce que tu dis, le dernier qui se fait défoncer la tête à coup de masse à pointes semble avoir un blason Stark sur son armure ventrale (elle-même grise).
    Après je ne me suis pas éternisé donc j’ai peut-être mal vu haha
    #176474
    Céleste
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 447

    J’ai globalement bien aimé cet épisode d’autant plus qu’ils ont dû vraiment inventer les dialogues et des scènes de vie, j’ai trouvé que c’était très chouette. La relation entre Alicent et Rhaenyra, c’était choupi. On ressent bien l’Alicent courtisane, mine de rien elle se met en avant ^^

    La « justice » des manteaux d’or c’était pas fou, j’ai trouvé ça bâclé. La violence en général, je comprends qu’on puisse tiquer, moi-même j’ai été mal à l’aise, mais pas plus qu’en lisant le bouquin, ça annonce pas mal le ton de cette période.

    J’ai trouvé Rhaenys superbement incarnée. J’ai bien aimé Viserys et sa relation avec Daemon, il y a du quiproquo dans l’air. Je bloque pas mal sur la relation entre Viserys et Rhaenyra, je la voyais vraiment comme une enfant capricieuse et gâtée par son père, je trouve qu’on n’est pas du tout la dedans, Viserys veut un garçon pour héritier, puis son frère, et enfin le choix de Rhaenyra s’impose. En lisant le bouquin, j’avais l’impression que c’était plus « ça sera ma fille chérie et puis c’est tout, dealez avec ».

    Comme la chronologie a changé, il y a d’autres choses qui changent j’imagine pour que ça reste cohérent.

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

30 sujets de 31 à 60 (sur un total de 108)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.