[Saison 1] Episode 6

Alors, cet épisode?

You must be logged in to participate.
  • Les bons personnages et les bonnes intrigues vieillissent comme le bon vin. C'est encore mieux qu'avant.
  • C'est toujours aussi bien mais il faut laisser du temps au temps pour faire encore quelques progrès.
  • De temps en temps, ça pêche un peu, mais c'est pas mal.
  • J'ai encore perdu mon temps avec truc, rendez-le moi.
  • Au temps pour moi, je pensais que c'était un épisode de l'Amour est dans le pré.
  • Ce sujet contient 92 réponses, 45 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par DNDM, le il y a 1 mois et 3 semaines.
30 sujets de 31 à 60 (sur un total de 93)
  • Auteur
    Messages
  • #179903
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2614

    Voilà le saut dans le temps, exercice casse-gueule par excellence. La série s’en tire plutôt très bien, grâce encore une fois à un excellent casting. Le remplacement passe comme une lettre à la poste, seule Cole n’a pas vieilli (une chtite barbe?, coupe différente?), rien de grave. Au contraire, que de bonnes actrices et bons acteurs à première vue.

    On comprend bien l’inversion du rapport de forces au sein de la cour. Alicent a pris le contrôle de son mari et d’une partie du conseil, ainsi que de Cole. Je pense que c’est ainsi que la série veut expliquer son maintien: il a le soutien de la reine. C’est plutôt cohérent, bien que expédié, malheureusement son acte était d’une telle violence extrême que ça tient assez peu la route. Peu logique que Rhaenyra et Laenor lui laisse l’entraînement de leurs enfants et l’éviction de Harwyn Fort pour deux trois claques fait bizarre en comparaison.

    En parlant de Rhaenyra et Laenor, le spectateur moderne, dont moi, a beaucoup d’affection pour ce couple qui essaie de vivre sa vie. Cependant, cette liberté est contradictoire avec leurs responsabilités royales. Triste pour eux, mais ils l’auront cherché a force, on ne peut pas avoir le trône sans vouloir en payer le prix. Le souci pour moi, c’est que c’est beaucoup trop gros. Laenor est trop ouvertement gay et l’adultère crève les yeux. Les enfants n’ont rien ni de Rhaenyra ni de Laenor. Ce n’était pas nécessaire d’aller aussi loin, les dénégations des uns et des autres perdent tout crédibilité, on est loin de la blondeur des petits Baratheon-Lannister, on dirait des enfants adoptés à 8km. Mais bon, ca passe parce que c’est bien encadré par les jeux de pouvoir autour de ce Viserys vieillissant mais faut pas s’étonner que tout le monde lâche les Noirs.

    Daemon qui se range, ça fait un peu bizarre, le saut dans le temps est radical, je l’aurais davantage vu encore plus frustré et violent que résigné. Mais pourquoi pas. Un tueur peut massacrer ses victimes et  se soucier de ses proches, même les soxiopathes. Le souci, c’est plutôt au niveau de Laena, elle est tellement vite expédiée au profit de scènes spectaculaires avec Vaghar que perso, pas eu le temps de m’attacher ou m’attrister de sa mort chelou, même si l’actrice crève l’écran.

    Point Mysaria, faudra lancer une alerte enlèvement là…

    Gros bémol depuis début sur Larys Fort, il a vraiment un rôle de méchant de pacotille. Je le comparais à Blofeld, c’est bien trop gentil. Sérieux, le coup de l’emblème des conspirateurs, ça fait cheap… En plus, il avoue le crime juste après. Pseudo Littlefinger de GoT balançant des évidences a tour de bras (clin d’œil « wink », tu as compris spectateur « wink wink » je suis fourbe « wink wink wink »), je le trouve raté de bout en bout.

    #179939
    Akn
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 27

    Perso j’ai adoré.

    Alors oui, beaucoup d’ellipse, les choses évoluent vite mais 28 ans en une saison, ils étaient obligé de faire des choix. Je trouve qu’en général, ça passe très bien. Je pense surtout que c’est compréhensible pour le non lecteur.

    Ce qui me fait assez rire, c’est que certains pro noirs des livres étaient interrogatif sur le début de la série (plutôt pro Alicent / pro vert), et sur cet épisode, l’inverse, les pro vert estiment que la série est pro noir. Je pense que la série va faire en sorte (essayer en tout cas) qu’il n’y ait pas un camp plus gentil qu’un autre. Chaque camps aura ces moments où on aura envie de les détester (il y a de quoi d’ailleurs).

    L’évolution de Alicent ne m’a pas choqué. 10 ans ont passé. Selon elle, Rhaenyra ne mérite pas d’être Reine (coucou les 3 enfants illégitime), elle a peur pour ses enfants (merci papa, coucou cersei). Et du coup elle prépare un peu le terrain avec Criston. D’ailleurs je pense qu’elle le sauve lors de l’épisode précédent surtout pour s’en servir pour prendre le pouvoir 😉 . Le pouvoir parlons en, elle l’a déja un petit peu. Viserys étant trop faible pour résister aux puissances des femmes ahah :).

    L’évolution de Daemon m’a un peu plus gêné. En fait ce qui me gêne le plus, c’est plutôt le début de l’épisode 5 qui a cassé un peu la personnalité ambigu qu’il avait sur les 4 premiers épisodes et qu’il retrouve sur celui-ci.  J’ai trouvé la scène sur la mort de Laena très jolie. C’est juste dommage aussi qu’on ait pas le temps de s’attacher un peu plus à elle (mais on en revient sur les choix de la série lié aux 28 ans d’histoires que la première saison est censé nous donné).

    L’évolution de Rhaenyra est plutôt appréciable également. la scène d’ouverture sur son accouchement (on se rappelle évidemment des de sa peur d’être mère). On ressent également clairement la peur sur les rumeurs d’infidélité qui prennent de plus en plus d’ampleur. Le fait de vouloir faire épouser son héritier à Helaena n’a rien de gentille envers Alicent. C’est juste une stratégie pour apaiser les relations entre elle, mais surtout, s’assurer de ne pas être contester lors de la mort de Viserys et le fait de devenir Reine.

    Vhagar magnifique. on ressent la grandeur 😀

    Beaucoup ont été déçu par le conspirateur Larys Fort… Bah j’ai apprécié… Alors oui, l’épisode précédent nous le montrer plutôt copain avec son frère mais ça dure une minute. On ne sait vraiment rien de sa personnalité. Et non il ne veut pas d’Harrenhal, il dit clairement qu’il espère que Alicent ne l’oubliera pas (quand Aegon sera roi). Ambitieux le bonhomme. J’ai aimé le discours à la fin (désolé j’aimais bien les première saison de Littlefinger dans GOT – je ne vais pas me faire d’amis ahah).

    Bref j’ai apprécié l’épisode. Avec peut-être 10 15 min de plus pour que certains scène soient moins rapide, ça aurait été parfait. (mais déjà 1h5).

    #179943
    Alain Robbés-Pierret
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 32

    J’ai beaucoup apprécié cet épisode et surtout le saut temporel.

    Une certaine audace, au risque de frustrer les spectateurs, mais qui demande de redoubler d’attention pour comprendre l’évolution quitte à s’imaginer des événements, des évolutions etc. Un bel appel à l’imaginaire qu’on voit assez peu dans les séries. Et qui me rappelle, encore, The Crown, qui n’hésite pas à changer d’actrice d’une saison à l’autre bien que quelques mois séparent les deux saisons. Là, on a quand même un vrai saut de dix ans.

    Ceci dit, ce n’était pas tellement élégant d’en profiter pour éluder le crime de Criston Cole. Surtout que l’éviction de Fort à son encontre, aurait pu être l’occasion d’une évocation ? Un deux poids deux mesures à noter ? Dommage. Pas de quoi ébranler la maison mais quand même.

    Sinon l’épisode était très très dense, peut-être un peu trop, et certains événements très beau en soi, comme le suicide de Leana sont un peu trop compressé. Dommage car la scène aurait mérité un peu plus de temps… c’est déjà très beau en soi mais l’émotion passe vite alors que le potentiel est là.

    Pourtant l’émotion est là, et j’ai bien apprécié que la relation Rhaenerya/Harwin soit laissé hors champ, beaucoup de choses se jouent dans la scène d’adieu sans presque un dialogue entre eux. Il part vite mais pour le coup c’est assez déchirant pour lui et pour nous (enfin pour moi).

    Tout le développement avec Alicent, Rhaenerya et Viserys, bon j’apprécie toujours autant. C’est assez déchirant là aussi, ça tient parfois à rien mais ça a l’air d’être quand même capital pour les personnages, c’est rageant mais c’est le jeu des passions humaines et de ce qui va en découler…

    J’aime beaucoup la dynamique Laenor Rhaenerya, et la proposition de cette dernière à Laenor, de venir avec son amant à Peyredragon est très touchante.

    Point Larys Fort : attention à l’imitation un peu trop posée de Littlefinger.

    Ce montage sur sa voix off, c’est grossier. Le petit pins de l’agence du méchant, c’est grossier aussi. On arrête tout de suite s’il vous plaît. Après, j’apprécie ce que vous en déduisiez plus haut, sur un rôle d’anéantisseur de Targaryen mais pour le moment, bon.

    Sinon un bel hommage d’Aegon à Roman Roy de la série Succession en tout cas. Un crossover de prévu ?

    #179945
    petitegriffe
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 18

    Descendances et désillusions

    Gros saut dans le temps qui ne se passe pas trop mal, dès les premières minutes le transfert est immédiat sur les nouvelles actrices qui sont très bien choisies.

    On peut quand même regretter cette importante ellipse, vu la richesse de l’épisode, beaucoup de relations auraient mérité d’être approfondies et amenées sur 1 ou 2 épisodes supplémentaires. En fait, c’était l’épisode parfait pour ouvrir la saison 2.

    Nous avons la nouvelle marmaille royale qui se chamaille. Rhaenyra n’a malheureusement pas color blond de l’oréal pour faire passer discrètement ses enfants pour de vrais Targaryen. Elle aussi le déni elle pratique. Cocotte tu nous fais des batards à la chaine, ne t’étonne pas que le soupçon se propage.

    Et la rumeur bruisse, ils ne ressemblent pas à leur père hein, plutôt Harwin hein, en se poussant du coude à la machine à café avec Criston que le ressentiment rend bien venimeux y compris en s’en prenant aux enfants. 10 ans après ne pas digérer que son crush lui a fait à l’envers, faut faire une thérapie mon gars. Il trouve une oreille bien complaisante auprès de la reine qui envoie des flèches empoisonnées par paquet de douze, et ils peuvent cancaner à qui mieux mieux dans les couloirs, alors que le roi refuse catégoriquement d’entendre cette infamie. Pour le déni, il est champion lui aussi.

    Du coup, « Laenor chéri va faire les valises, on se casse à Dragonstone, non seulement cette pouffiasse n’a pas donné suite à mon offre de paix et de mariage, mais en plus, elle répand son fiel, je ne peux plus me la voir celle-là ». Décision pas très compréhensible, quand on les voit mener le conseil, et savoir qu’elle laisse la place libre à sa rivale.

    Daemon coule une vie (trop) tranquille avec la belle Laena. Quel caractère. Nous la perdons malheureusement trop tôt, alors là je rage de ce saut dans le temps, j’aurais aimé plus de temps avec elle, tant le personnage, en si peu de scènes, est attachant. Daemon ne la mérite pas.

    La plus « belle mort » je trouve de tout GOT ou HOTD jusqu’à maintenant. Implorant son dragon Vhagar de mettre fin à sa vie dans un dernier dracarys.

    Larys, quelle abominable petite ordure, qu’il est délicieux d’être ignoble. Pas de demi-mesure, et un pacte signé par un acte abominable. Il est quand même bien tôt pour choisir son camp, et assujettir la reine pour en tirer profit, ne signifie pas qu’il en sera de même pour le fils, s’il joue déjà la carte des verts. Surtout que la scène du repas laisse penser qu’il fait ça par morale, pour laver le déshonneur de son frère et la faiblesse de son père.

    Plaisir de voir le dragonpit en fonction, avec les cellules des dragons, le dressage de ceux-ci. On sent le danger qui peut régner dans ce lieu, même quand on est supposé être un chevaucheur-né de dragon. Quel est donc ce dragon qui veut faire d’Aemond une saucisse grillée ?

    Plaisir de voir enfin Vhagar, on sent bien le poids des ans sur le dragon et sa lourde puissance face à l’agilité de Caraxès. On attende que ferme un œil s’en occupe (d’ailleurs elle est voyante la soeurette).

     

    #179950
    JN
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1871

    Je suis partagé! Je trouve qu’il y a à la fois du très bon, et pourtant certaines directions narratives me laissent assez sceptique.

    De façon générale, le time-skip me semble réussi. On comprend aisément comment la situation a évolué en dix ans. Rhaenyra et Laenor, Viserys et sa main, ou encore comment l’amertume de Alicent et Criston a eu le temps de se métamorphoser en haine avec laquelle on a globalement du mal à adhérer (ou en tout cas à titre personnel, là où j’avais de la sympathie pour eux avant, je n’en ai plus trop). J’ai trouvé cette évolution bien gérée, comment un sentiment négatif, s’envenimant pendant dix ans, devient une obsession malsaine. A ce titre, le comportement d’Alicent ne me paraît pas comme un revirement bizarre mais au contraire une évolution tragique. J’aime toujours Rhaenyra qui même si elle m’était sympathique lors de sa période ado reloue m’est désormais encore plus sympathique, à essayer de survivre à la Cour sans pour autant se plier à tout ce qu’on lui demande (la preuve avec, et bien, l’existence de ses gosses). Laenor est un peu plus caricatural qu’avant mais j’apprécie quand même le personnage et le nouvel acteur (et j’espère que son nouveau mec ne sera pas un énième redshirt même si j’ai peur que ce soit le cas).

    Ah oui, globalement tout les nouveaux acteurs sont excellents je trouve. C’était la dernière de mes inquiétudes mais les voir enfin dans la série a fini de me le confirmer. Content d’avoir une rep nb avec Emma d’Arcy <3 C'est agréable et ça fait se sentir moins seul.es.

    Mes seuls griefs (enfin, presque) avec l'épisode sont vis à vis d'un rythme un peu trop rapide et d'un sentiment d'avoir deux épisodes en un, ce qui, je le conçois, découle du fait qu'ils ont peu de temps pour nous raconter beaucoup de choses, mais un épisode en plus aurait vraiment changé la donne.

    Je vais beaucoup rebondir sur l'avis de DroZo car il a déjà évoqué certains points qui me gênent également:

    [quote quote=179831]Daemon : le personnage m’a l’air sympathique, et j’ai bien aimé le parallèle entre la mort de Laena et celle de la reine Aemma. Mais justement, ce parallèle rend le personnage trop sympathique au vu du chien fou qu’il était avant le saut dans le temps. Pour moi, la scène qui fait tâche dans cette évolution c’est le meurtre de Rhea Royce dans l’épisode 5, qui nous présentait Daemon comme un véritable psychopathe. Autant avant ce meurtre on pouvait considérer que les actions de Daemon étaient dû à la maladresse, à un besoin d’affection et de reconnaissance qui font de lui un personnage trouble et ambigüe. Autant avec le meurtre de Rhea il devient vraiment un psychopathe… Et dans cet épisode 6, dix ans plus tard, il n’est plus un psychopathe. C’est un homme qui tient à sa famille, un mari aimant même si toujours amoureux de sa nièce (hmm) avec des failles humaines… Mais pas un psychopathe qui a tué sa première femme sans raisons. Et dans ce cas, pourquoi nous avoir mis ce meurtre ?[/quote]

    Globalement d'accord. Cela fait un peu bizarre. Bon, je n'irai pas jusqu'à dire que Daemon est aimant (il n'est pas très empathique vis à vis de ses filles à la fin, les laissant toutes seules après la mort de leur mère...) mais j'ai du mal à ressentir beaucoup d'empathie pour lui. Je ne sais pas si c'est voulu ou non? Après tout c'est plutôt pour Laena et ses filles qu'on est désolés. Mais du coup, ça m'amène à mon second point sur cet arc là...

    ...Laena meurt trop vite. Dans tout les sens du terme, d'ailleurs: déjà, la scène en elle-même me semble coupée trop tôt, elle brûle pendant 5 secondes, Daemon la voit, bim coupe sur Harwin qui part. Non! Il faut laisser respirer la scène, c'est un moment dramatique. Alors oui on a pas envie de voir quelqu'un qui brûle pendant 30 secondes non plus mais je ne parle pas de nous montrer ça dans le détail, peut-être s'attarder plus longtemps sur Daemon, ou un plan d'ensemble sur le feu. C'était trop rapide.

    Ensuite, sur un plan plus global: on manque de contexte et caractérisation sur Laena. D'où Vhagar a débarqué de nulle part, par exemple. Mais surtout, nous laisser plus de temps pour nous attacher à Laena. J'étais triste quand elle est morte, mais également triste parce que je l'ai trouvée sous développée. Elle méritait un peu mieux. Cela aurait rendu la scène d'autant plus dramatique.

    Un autre qui souffre de ce manque de temps, c'est Harwin. Alors, contrairement à certains je ne pense pas qu'on aie besoin de plus pour nous introduire la relation entre lui et Rhaenyra. Cet aspect là ne me gêne pas. Mais il méritait plus de temps à l'écran. Là encore, qu'on s'attache un peu plus. Et là encore, la scène de mort expédiée. Moins grave que Laena (pour le coup voir Harwin agoniser pendant mille ans ce ne serait pas non plus essentiel à voir), mais la coupe arrive trop tôt.

    En autres défauts, non liés au rythme, je passerai sur la scène dans la chambre d'Aegon qui est... dérangeante au possible. Je lis çà et là que c'est fidèle à son caractère mais ça m'a paru quand même peu subtil. Je vais pas commenter sur le physique des gosses qui est beaucoup moqué çà et là, je trouve qu'on s'en fout un peu pour être honnête.

    Et enfin... Larys. Je ne suis pas convaincu. Les expressions à la Norman Bates, je n'ai pas trouvé ça crédible une seconde. Quand à tout son délire de Littlefinger du pauvre avec des monologues en voix-off sur montage alterné dramatique, ça m'a rappelé les pires heures de GoT (ce n'était pas mauvais ici mais... m'a semblé inutile en termes d'effet de narration).

    [quote quote=179831]Larys Fort, parlons-en. On est d’accord que le mec vient juste de buter son frère et son père sans sourciller ? Il est quoi le prochain Ramsay ? Je sais pas pour le moment je n’adhère pas à ce psychopathe. Je me doute de ses motivations (buter les dragons, team momuton gris… Peut-être même le justifiera-t-on a postériori parce que sa nourrice ALys Rivers a vu dans ses flammes la destruction de Port-Réal par Daenerys, parce qu’après tout tout est de la faute de Daenerys)… Mais même avec ça, qu’il sacrifie son frère, avec qui il avait l’air de bien s’entendre, et son père sans montrer la moindre émotion ne me plait pas trop.[/quote]
    Bien d'accord. Je m'attendais à un véritable intriguant mais l'aspect cruel, à la limite du psychopathe, me semble jurer avec le ton de la série jusqu'ici. On revient un peu trop sur des rivages propres à GoT.

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #179952
    Alain Robbés-Pierret
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 32

    Et enfin… Larys. Je ne suis pas convaincu. Les expressions à la Norman Bates, je n’ai pas trouvé ça crédible une seconde. Quand à tout son délire de Littlefinger du pauvre avec des monologues en voix-off sur montage alterné dramatique, ça m’a rappelé les pires heures de GoT (ce n’était pas mauvais ici mais… m’a semblé inutile en termes d’effet de narration).

    Perso, je vais l’appeler Littleflingué jusqu’à ce qu’ils l’améliorent.

    D’ailleurs le Inside parle de lui en « villain »…

    En plus, le coup de la langue coupée, mouais, ça me paraît bien bancal comme sécurité. Tout ça pour leur filer un petit badge du gang des méchants.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par Alain Robbés-Pierret.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par Alain Robbés-Pierret.
    #179956
    JN
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1871

    Perso, je vais l’appeler Littleflingué jusqu’à ce qu’ils l’améliorent.

    D’ailleurs le Inside parle de lui en « villain »…

    J’ai ri. Merci pour ce surnom fantastique.

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #179959
    Werther
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 264

    Sinon, Daeron est vraiment viré de l’histoire ? Pourquoi se débarrasser du seul prince vert vraiment attachant ?

    #179964
    Odeon
    • Pas Trouillard
    • Posts : 690

    Perso, je vais l’appeler Littleflingué jusqu’à ce qu’ils l’améliorent.

    C’est digne de « Winnie l’Eurson » je valide.

    A la réflexion je me dis qu’il eut été plus intelligent de faire de l’incendie d’Harrenhall un accident dont Larrys ce serait attribué l’origine auprès de la reine. Cela aurait montré un personnage n’accordant que peu de crédit à l’honneur (il est près à passer pour un parricide si cela le met dans les petits papiers de la reine) tout en évitant l’écueil du personnage qui tue père et mère (frère en l’occurrence) parce que « les attaches familiales ça sert à rien (je suis trop dark bwahahahah) ».

    Quitte à faire de la révélation de son innocence dans la mort de sa famille un twist. Révélant que selon l’adage de Varys « de petits hommes peuvent projeter de grandes hombres ».

    J’en profite pour ajouter que Daemon est vraiment le personnage le plus desservie par l’ellipse de 10 ans. Dans l’épisode précédent il tue sa femme pour se libérer parce qu’il est toujours obsédé par sa nièce, et là on découvre que depuis il s’est rangé et que finalement Laena lui convenait aussi (bon on sent qu’il file pas le parfait amour mais comparé à son attitude des 5 premiers épisodes il y a un gouffre).
    Et qu’en est il de son impuissance ? Oui je préfèrerais ne même pas avoir à aborder le sujet mais la série l’a introduis elle dois donc le traiter jusqu’au bout !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par Odeon.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort et au long des ères étranges peut mourir même la Mort .

    #179972
    DJC
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 275

    Ah oui, globalement tout les nouveaux acteurs sont excellents je trouve. C’était la dernière de mes inquiétudes mais les voir enfin dans la série a fini de me le confirmer. Content d’avoir une rep nb avec Emma d’Arcy <3 C’est agréable et ça fait se sentir moins seul.es.

    Yes !!

    Perso sinon j’ai bien aimé globalement cet épisode, même s’il y’a les n’imp déjà évoqués (Larys Fort tue sa famille pour Alicent, le role (et l’age!) de Cole, le anti green/pro black..). Et j’ai bien aimé les disputes des enfants, petit rappel des scènes des petits Stark/Lannister à Winterfell 🙂 Ah et on voit des dragons aussi huhu

    #179975
    niels
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 254

    Aïe, tout allait bien pour l’instant et là, la série trébuche sur cet épisode pour moi. Il faut dire que cette ellipse de 10 ans était sans doute le passage le plus potentiellement casse-gueule… et ouais, ils se sont un peu cassés la gueule dessus.

    Je trouve pas la passation à un nouveau casting adulte bien réalisé, alors les nouveaux acteurs sont très biens, mention spéciale à Rhaenyra dont l’actrice a su s’imposer en un épisode… mais je ne reconnais pas les physiques de leur incarnations jeunes, que ce soit Rhaenyra ou Laenor, Alicent ça passe mais je me dis pas non plus « ah ouais c’est l’évidence même », et la série n’essaie pas de nous les montrer dans un premier temps avec des tenues ou coiffures de leur incarnations jeunes, ce qui aurait tout de même nettement facilité cette transition.

    Mais outre leur physique, c’est surtout leur personnalité que je reconnais pas. Alors Rhaenyra ça va, l’épisode précédent l’avait laissé sur une volonté manifeste d’assumer ses responsabilités et elle n’est plus une petite fille, ça marche de la retrouver en héritière assagie (en plus d’avoir son énergie pas mal pompé par 3 enfants naturellement), je dirais tout de même que sa relation avec Harwin aurait méritée un petit flirte, une petite oeillade au moins avant l’ellipse… non mais parce qu’en tant que lecteur forcément on voyait des signes de leur futur relation mais objectivement y’avait vraiment aucune signe.
    Pour tout les autres la rupture me parait bien trop brutale.

    Alors autant qu’Alicent déteste Rhaenyra, et même ses enfants, soit, c’est la continuité logique du développement laissé en suspens, autant le personnage était tout de même montrée comme prévenante, attentionnée et cordiale (même si c’était beaucoup par façade certes), là c’est devenu la mégère de la cour, même avec ses enfants « non Aegon ! Maltraite ton petit frère tant que tu veux quand vous êtes seuls, je m’en balek, mais pas avec les Forts ! ». Je veux bien que son arrivée en robe verte signait le « finit la reine bonne poire compréhensive », mais c’était surtout à l’attention de Rhaenyra. Sa gentillesse n’était pas seulement son trait le plus sympathique, c’était aussi sa meilleure arme dans cette cour qui lui permettait d’avoir l’oreille du roi… maintenant qu’elle ne l’a plus, bah le personnage a un peu tout perdu, à tout les niveaux.

    Criston pareil, le gars est tombé sacrément bas entre temps. Bon déjà comme attendu strictement aucune conséquences pour la mort de Joffrey ou explication du récit pour le justifier, et le type se permet en plus de brutaliser l’aîné de la princesse héritière mais tout va toujours très bien, même pas une petite scène avec le commandant de la garde pour mettre les choses à plat ou une intervention de la reine pour montrer qu’il ne doit sa position qu’à son copinage avec la reine.. Mais bref la rupture est brutale, on est passé du type honorable et torturé à l’incel de base, je ne trouve pas ce développement spécialement intéressant, et ça manque cruellement de transition.

    Ce qui du coup, bah casse un peu tout le bon travail effectué pour rendre les verts nuancés. Les personnages nuancés fonctionnent à la sympathie, pas à la pitié. Pour être franc je m’en fous un peu de découvrir qu’une ordure a été un type bien il y a longtemps et que tel événement l’a fait basculer, ce qui m’intéresse c’est de voir que ladite ordure est beaucoup plus ambivalente qu’il n’y paraît et conserve des côtés positifs. Nous avons maintenant à l’image des livres un clan vert extrêmement peu sympathique… et autant je veux bien qu’on se retrouve dans cette position vers la fin de la série où la guerre aura achevée d’anéantir le peu de bien qui demeurait dans ces êtres, autant là c’est beaucoup trop tôt.

    Daemon lui c’est l’inverse, on nous montre dans l’épisode précédent un type plus que jamais bouffi d’ambition et prêt à tout pour l’assouvir, un Daemon qui s’est tout sauf calmer quoi et est plus déterminé que jamais, puis pif pouf, on le retrouve en papa gâteau qui veut raccrocher son ambition pour vivre à la cool… non ? Enfin, quel est l’intérêt d’accentuer son côté déterminé et impitoyable à l’épisode précédent si c’est pour le voir faire l’exacte inverse dans l’épisode suivant ? Après une ellipse les personnages devraient être retrouvés sur le même sentier où on les a laissés, pas sur un autre chemin qui va dans direction opposée. Techniquement je suis content d’avoir un Daemon humain enfin, mais bah ça marche pas avec son développement de l’épisode 5.

    Et je ne reconnais pas Laenor non plus, on quitte un jeune homme réservé et peu sûr de lui, et qui a vécu une tragédie qui ne devrait sûrement pas le pousser à gagner en assurance, et on retrouve un type exubérant et encore moins discret qu’il ne l’était déjà.
    Mais abstraction faite de la transition, l’épisode souffre d’un gros problème de rythme. Beaucoup de chose vont trop vite, 10 secondes sur Loynel et Harwin qui arrivent à Harrenhal, 20 secondes sur l’incendie (où il n’est pas du tout clair que Loyenel y passe aussi, encore moins qu’il était aussi une cible) et hop, emballé c’est pesé, adieu, pareil pour Laena, un plan de deux secondes sur ses filles et Daemon dévasté et whop,suivant.
    Enfin bon c’est pas mauvais, y’avait clairement des très bonnes scènes, surtout prises individuellement, mais c’était un épisode à ne pas rater et, ouais, il me paraît assez préjudiciable à la série dans son ensemble.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par niels.
    #179976
    Leipzig
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 23

    Enfin, quel est l’intérêt d’accentuer son côté déterminé et impitoyable à l’épisode précédent si c’est pour le voir faire l’exacte inverse dans l’épisode suivant ?

    Moi je l’ai trouvé pareil à lui-même, fantasque et ne sachant pas quoi faire de sa vie. Je l’ai jamais trouvé déterminé dans la série mais inconséquent et rapidement veule. Oui il tue sa femme l’épisode d’avant mais ça fait pas partie d’un réel plan sur le long terme.

    J’ai adoré l’épisode je trouve qu’ils sont très fort pour introduire des personnages vivants en quelques gestes et dialogues. Les acteurs sont excellents, c’est rare qu’on trouve aussi vite sa marque dans un show.

    Comme beaucoup j’ai cependant trouvé que tout était un peu trop rapide. J’ai aimé l’idée autour de Larys et AlicENT, un espèce de pacte faustien entre la reine et le Diable serviteur mais à mon sens mal fait. Sans doute car on a pas d’explication de ses motivations, même de manière subtile. Et les broches qu’il colle à ses serviteurs c’est complètement stupide pour des mecs qui doivent passer incognito.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par Leipzig.
    #179979
    Elros Tar-Minyatur
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 106

    Daemon lui c’est l’inverse, on nous montre dans l’épisode précédent un type plus que jamais bouffi d’ambition et prêt à tout pour l’assouvir, un Daemon qui s’est tout sauf calmer quoi et est plus déterminé que jamais, puis pif pouf, on le retrouve en papa gâteau qui veut raccrocher son ambition pour vivre à la cool… non ? Enfin, quel est l’intérêt d’accentuer son côté déterminé et impitoyable à l’épisode précédent si c’est pour le voir faire l’exacte inverse dans l’épisode suivant ? Après une ellipse les personnages devraient être retrouvés sur le même sentier où on les a laissés, pas sur un autre chemin qui va dans direction opposée. Techniquement je suis content d’avoir un Daemon humain enfin, mais bah ça marche pas avec son développement de l’épisode 5.

    C’est vrai que ce Daemon tombe un peu à plat. D’ailleurs, je ne comprends pas du tout l’intérêt de nous avoir présenté les Royce dans l’épisode précédent, de voir Daemon prétendre à l’héritage de con épouse … Les showrunners n’en ont rien fait, à ce compte là, il n’y avait absolument pas besoin de faire plus que mentionner Rhea : Daemon bloqué car déjà marié, Daemon libre à sa mort, pif paf pouf, 2 répliques et ça suffit.

    #179980
    JN
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1871

    Mais abstraction faite de la transition, l’épisode souffre d’un gros problème de rythme. Beaucoup de chose vont trop vite, 10 secondes sur Loynel et Harwin qui arrivent à Harrenhal, 20 secondes sur l’incendie (où il n’est pas du tout clair que Loyenel y passe aussi, encore moins qu’il était aussi une cible) et hop, emballé c’est pesé, adieu, pareil pour Laena, un plan de deux secondes sur ses filles et Daemon dévasté et whop,suivant.

    Content de ne pas être le seul à avoir eu ce sentiment. Certaines coupes arrivent bien trop tôt.

    J’ajouterai une coupe qui est assez bizarre: le passage de la course de dragons Daemon/Laena au dîner. Regardez à nouveau et vous verrez que la transition est soudaine et peu naturelle (même au niveau de la musique).

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #179987
    Ser Kabellrics Le brun
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 103

    Bonjour à tous

    Pour moi c’était l’épisode le plus risqué, à cause du saut temporel, qui est au final assez bien géré.

    J’ai beaucoup aimé Laena, qui m’a bien plus marqué que dans les livres. Les petites modifications apportés sont bienvenues. Mais au final, mon problème est que j’ai l’impression qu’il manque un épisode ou il y avait plein de choses à mettre :

    • Mariage Daemon/Laena
    • L’héritage Royce/ Daemon
    • La justification des actes de Criston Cole
    • Comment le couple Rhaenyra-Harwin démarre
    • La manière dont Laena dompte Vhagar, tu ne peux pas annoncer dans l’épisode 2 que personne ne sait ou est Vhagar, et le faire apparaitre comme par magie après l’ellipse, en disant juste que Laena l’a eu à 15 ans

    Sinon comme d’habitude, les décors, les costumes sont superbes, toutes les petites touches pour faire vivre l’univers sans avoir une multitude de lieu ( coucou lord Caswell).

    Mais pour moi depuis le début, la vrai plus value par rapport à la série originelle, c’est le casting.

    PS: Petite question est ce que l’on aurait une partie 2 de l’analyse du générique vu que la lignée s’est bien agrandie à présent.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par Ser Kabellrics Le brun.
    #179989
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6937

    J’ai apprécié cet épisode, mais (comme beaucoup j’ai l’impression), je trouve que le rythme effréné est un peu dommageable, et que ça manque d’un épisode supplémentaire pour se poser un peu.

    Le soucis, à mon sens, de cette course effrénée, c’est qu’on se prive de contexte émotionnel qui aurait été bienvenu, en ôtant du coup beaucoup de la substance dramatique. On a du contexte, oui, mais on doit l’intellectualiser, le digérer, et on fait son propre fil. Ca a du bon : on laisse les clefs au spectateur pour interpréter beaucoup de choses. Mais ça a ses limites : la violence des réactions des personnages nous est étrangère d’un point de vue émotionnel, et on est systématiquement en recul, spectateur analyste peu impliqué émotionnellement dans ces dramas de peroxydés.

    Prenons la mort d’Harwin par exemple. C’est 10 ans de la vie de Rhaenyra, une relation douce et aimante a priori, et on l’aura vu 4 scènes… Alors oui, il est choupi sur les 4 scènes (et un peu neuneu de s’opposer frontalement à la provoc de Criston, l’ego au masculin – à visualiser sur la pub et musique de Gillette – mais passons xD). Mais la réaction de Rhaenyra à sa mort n’aura qu’assez peu de résonnance en nous. On le connait à peine ce type, il avait l’air sympa, mais on n’est pas touchés plus que ça par sa mort, on l’a vu un demi-épisode. Le deuil de Rhaenyra nous parlera d’un point de vue intellectuel (ah bah oui elle vient de perdre ses enfants) mais on aura gommé de l’évènement sa charge émotionnelle pour le spectateur, qui nous permet de vraiment rentrer en empathie avec l’histoire (et on ne parlera pas de Laena, mais niveau puissance dramatique, c’est encore pire je crois).

    Je trouve ça assez dommage, car le format audiovisuel permet un attachement aux personnages, une puissance émotionnelle différente par rapport au support livre. Ce choix de rythme gâche un peu la puissance dramatique qu’on pouvait attendre du récit.

    Heureusement, les acteurs sont excellents (ce qui fait qu’on arrive à retrouver en partie cette charge émotionnelle par notre empathie avec leur jeu). Les nuances qu’ils réussissent à apporter par leur jeu, c’est assez magique. Une masterclass. Olivia Cooke et Emma D’Arcy s’en tirent notamment avec les honneurs, pour un exercice ultra casse gueule : le saut dans le temps en reprenant le rôle de quelqu’un d’autre.

    Sinon, un peu dans le désordre :

    • Alicent : j’ai aimé ce jeu de miroir avec Otto. La douce Alicent est définitivement morte, et à sa place, on retrouve des accents de son oppresseur qui oppresse Viserys et Aegon. J’aime cet aveuglement : « je me place comme la grande Morale » mais en fait, mon chevalier blanc est un boucher sans honneur (la scène de l’entraînement des petits princes est un petit bijou d’ironie pour Criston qui brandit son honneur en étendard mais n’a rien d’honorable, il a juste de l’égo mal placé xD), je condamne mes gosses en refusant la conciliation (en allant au conflit, sous prétexte que Rhaenyra va les prendre pour cible, plutôt qu’en en faisant des soutiens indispensables à son règne et sa légitimité, par les mariages et la politique, elle crée d’elle-même la guerre), je suis d’une mauvaise foi sans nom dans les disputes de gosses, je manipule un vieillard en mauvaise santé… Voir la paille dans l’œil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien, tout ça tout ça xD Elle est devenue son père, le calcul en moins.
      Je vous avoue que je préfère toujours « ma » version d’Alicent, que je pensais plus maligne et calculatrice à la lecture de Feu et Sang, mais cette femme amère, jalouse, qui se drape dans des principes qu’elle ne réalise même pas fouler au pied, ça a un côté très Shakespearien qui me va (Même si je maintiens qu’il a manqué une scène dans l’épisode précédent pour renforcer la puissance de sa « rébellion » et la bascule.)
    • Rhaenyra : Girl je te kiffe, j’adore votre petite famille avec Laenor et vos arrangements… Mais t’es vraiment pas maligne non plus ^^ A un moment, il faut réaliser quand même que s’ouvrir non stop aux commérages, c’est pas malin malin…
    • Daemon et Laena : là, clairement on a souffert du saut de 10 ans. La mort de Laena tombe un peu comme un cheveu sur la soupe sans aucun impact émotionnel, alors que pourtant c’est tellement atroce sniffou.
    • Larys : je réserve mon jugement sur LittlefingerLarys, parce que là, je vois pas trop où ils veulent aller…

    Sinon, point « Mais ça va être qui contre qui dans la Danse des Dragons ? » chez mon mari : il a définitivement rangé Daemon du côté de Rhaenyra, et pense que Alicent et Rhaenyra seront les deux protagonistes, mais il a un soucis niveau compte de dragons. Il y en a 1 chez Alicent (celui d’Aegon) et 7 chez Rhaenyra (Syrax, Caraxes, celui de Laenor, les 2 des gosses de Rhaenyra, celui de Rhaenys, celui de la fille de Daemon). L’équilibre n’a aucun sens, le camp d’Alicent va se faire poutrer. Donc sa théorie du moment : Laenor va mourir comme un con, Rhaenys et Baela vont etre vener et aller dans le camp de Alicent pour se venger. J’adore xD

    ~~ Always ~~

    #180002
    Hugo Frey
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 35

    Je souscris à ce qui a été dit, l’épisode est bon mais le rythme est très rapide. Ce n’était pas évident d’intégrer autant de nouveaux personnages et de nouveaux acteurs. Les morts de Laena et Harwin ont eu assez peu d’impact chez moi malgré avoir accroché aux personnages et notamment Harwin. Comme certains l’ont dit, un épisode supplémentaire aurait permis de mieux dramatiser ces personnages. Les morts des 2 Fort sont précipités et manque de subtilité concernant le rôle de Larys. Après la tension est forte tout l’épisode. Vaghar fait vraiment vieux, c’est top. Je plains le pauvre Viserys qui ne veut rien savoir et veut vivre ce qui lui reste à vivre en paix. Il a vraiment une famille/entourage de cinglés !

    #180010
    Tizun Thane
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1211

    Déjà, mes excuses. Vous aviez tous raison, la façon dont ils ont géré les conséquences du meurtre de Joffrey par Criston Cole, était incroyable de maestria. C’était le poignard! Bon sang, mais c’est bien sûr! ^^

    Ah bah non, il y avait rien, et j’en reviens à ma critique de l’épisode précédent.

    Ironie à part, j’ai beaucoup aimé cet épisode. le saut temporel a été bien géré, et j’ai trouvé tous les acteurs justes. (Comme quoi Georges, un saut temporel, c’est pas si compliqué hein?).

    D’ailleurs, cet épisode m’a semblé être le 2e pilote de la série, plus réussi que le premier. Les choses avancent vite. Je n’ai pas cherché à comparer avec le livre, et c’est peut être pour ça que j’ai aimé.

    Ma seule critique est peut-être que cela va limite trop vite. Les morts de l’épisode auraient dû avoir plus d’impact, mais en fait non, parce qu’on a pas le temps.

    Un autre truc qui m’a dérangé, c’est le renvoi de Harwin Fort. En soi, c’était logique, mais c’était la première fois qu’une explosion de colère était punie dans la série, ce qui créerait un hiatus avec la violence impunie vu jusqu’ici (pas vrai Criston?).

    Je me dis que la série aurait dû commencer directement après le saut temporel, quitte à étirer sur 2 épisodes son pilote en rappelant plus les bases.

    Enfin, même si la polémique est un peu passée, les Velaryon noirs me semble une bonne idée, pour les identifier du premier coup d’oeil, et ne pas perdre de temps sur ces histoires de bâtardise. Pas fidèle au livre j’en conviens, mais un choix visuel qui se justifie au vu du nombre de Valyriens à l’écran.

    #180017
    Ardro
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 20

    J’ai pour ma par trouvé l’épisode très bon.

    Le bond temporel était plutôt risqué, mais je le trouve bien maitrisé. Au vu des différentes options que le scénaristes avaient : démarrer la série au point où on en est aujourd’hui, raconter toute l’ellipse avec des mini bons de 1, 2 ou 3 ans entre les épisodes comme pour la première moitié de la série, ou faire l’ellipse entre deux saisons, je trouve qu’ils ont choisi la bonne solution. Surtout si comme je le pense ils veulent terminer la saison 1 sur la mort de Viserys, ou peu après, ça permet de bien comprendre les personnage, leur psychologie, ce qui les animes, et comment ils vont en arriver là.

    L’épisode ne met pas forcément les verts à l’honneur. En même temps depuis la scène du cerfs blanc je suis parti du principe que la série prenait le parti des noirs, tout en s’efforçant de nous rendre empathique envers Alicent et Cole, et de répartir équitablement les points jusque là.

    Bon l’empathie s’effrite un peu, mais grâce aux épisodes précédents la série sort Alicent du rôle de la « méchante belle mère », c’est une femme qui, si elle n’avait rien demandé à personne au départ, a passé les 10 dernières années de sa vie dans l’aigreur, l’angoisse et la paranoïa. Cole lui, bon bah voila, je vais pas m’étaler sur son cas par charité.

    J’ai trouvé plutôt réussi la relation avec Harwin Fort. En quelques scènes on comprend l’attachement qui le lie à la princesse et à ses enfants, la bonne entente avec Laenor.

    J’ai moins accroché sur le couple Laena – Daemon. Il manque des éléments pour comprendre où en sont leur relation, leurs objectifs respectifs. De même je pense qu’il manque une scène au moment de la fausse couche / suicide  de Laena. Verbaliser le refus de Daemon d’ouvrir le ventre de sa femme, montrer la détresse de Laena, pour moi sa s’enchaine un peutrop rapidement.

    J’ai par contre beaucoup aimé la scène de danse voltige entre Vagar et Caraxès. C’est un bon forshadowing, et c’est le seul vrai moment de l’épisode où je ressent de l’affection et du partage entre Daemon et Laena. Plus qu’à la mort de cette dernière où Daemon, si il semble peiné, semble l’être tout autant que moi lorsque je renverse de la bière sur mon jean préféré.

    #180019
    Quintus Cularo
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 180

    Pour le coup le défaut majeur des défauts que je trouve à cet épisode ne viennent pas tant de l’épisode en lui-même mais du saut temporaire. Certains personnages semblent avoir connu des évolutions qu’on ne peut qu’imaginer (Alicent, Daemon…) tandis que d’autres semblent n’avoir rien vécu en dix ans et être au lendemain de l’épisode précédent (Criston notamment). Cela rends également beaucoup trop rapides ou désincarnées. Cela, beaucoup l’ont déjà signalés, concerne beaucoup Laena. Au final le personnage aura été intéressant et attachant mais a traversé la série en coup de vent (le coté une apparition = une actrice n’a certes pas aidé). A son sujet sa mort est certes très belle mais la mise en scène fonctionne mal. Comment une femme en plein accouchement qui se passe mal parvient à échapper aux médecin et à distancer son mari ?

    Sur le changement d’acteur globalement ça marche bien. Le seul avec lequel j’ai du mal c’est Laenor. Je ne sais pas à quoi c’est dut mais pour le coup je n’arrive pas à visualiser qu’il s’agit bien du même personnage. En revanche le changement fait étrange sur le rapport avec les autres personnages, par exemple Alicent à l’air plus âgée que Criston Cole maintenant, c’est perturbant.

    Bon il y a aussi du bon, voir du très bon. Déjà l’introduction des enfants fonctionne bien. Le traitement d’Aegon est réussi, et mention spéciale pour avoir réussi à me faire ressentir de l’empathie pour Aemond (en sachant ce qu’il va devenir). D’ailleurs le « Il faudra qu’il ferme un œil » est plutôt plaisant. Apparemment ils cherchent à la présenter comme une voyante, ce qui peut être intéressant comme traitement, une sorte de Cassandre Targaryen.

    Bon sinon je fais mon deuil de la team Lyonnel Fort. La mort est un peu rapide et mal exécutée mais à titre personnel je ne suis pas dérangé par la culpabilité de Larys. Déjà dans les livres il état mon suspect numéro 1, mais je trouve que cela fonctionne pour le présenter comme absolument sans scrupules. Le seul point c’est que j’aurai aimé plus de scènes le faisant interagir avec le reste de sa famille. Là il semblait semblait s’entendre avec son père et n’a je crois pas échangé une phrase avec son père. Toutefois concernant Larys j’apprécie le personnage. Même son jeu un peu outrancier fonctionne en tant qu’agent « de l’ombre ». D’ailleurs son rapport avec Alicent est intéressant et la fin « si tu me dénonce je dis que c’est toi qui m’en a donné l’ordre » montre l’aspect redoutable et retord du personnage. J’espère juste qu’il se montrera plus subtile lors de ses interactions « publiques ». Et bien entendu j’attends qu’on en sache plus sur ses motivations. Concernant le badge de « méchant » c’est certes un too much mais ça fonctionne pour l’iconiser en tant que menace, c’est juste un peu dommage qu’il aborde la même abeille sur sa canne.

    Enfin sans vouloir relancer le débat sur la violence j’ai un petit problème. Qu’il n’y ai aucune conséquence au geste de Criston Cole dans l’épisode précédent c’est une chose mais apparemment mettre quelques pains sans conséquence à quelqu’un qui vous accuse de trahison vaut d’être chassé du guet. Donc c’est visiblement plus grave que de tuer un invité à un mariage royal.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort, mais en d'étranges ères peut mourir même la mort.

    #180021
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2808

    J’ai beaucoup aimé l’épisode 6 (plus que le précédent !).

    Le saut temporel ne m’a pas gênée. Je crois que le jeu des acteurs y est pour beaucoup, Emma d’Arcy en tête. Je l’ai trouvée formidable. Nous retrouvons Rhaenyra 10 ans après, elle est devenue mère et paraît avoir mûri sur le plan politique. Lorsqu’elle assiste au conseil restreint, ses remarques sont pertinentes, au sujet des Degrés de Pierres notamment. Et en même temps, on sent qu’elle est restée rebelle et entêtée, notamment dans le scène où elle s’obstine à mener l’enfant elle-même à la reine, alors qu’elle vient juste d’accoucher.

    Alicent a beaucoup évolué. Elle est devenue une femme ambitieuse, intrigante et même aigrie. Est-ce la vie auprès de Viserys, un homme malade et déclinant qui l’incite à agir ainsi ? Le souvenir des paroles de son père au sujet de la menace que Rhaenyra fera peser sur ses enfants ? L’influence nauséabonde de Larys Fort ? Ou bien sa jalousie vis à vis de Rhaenyra qui s’est exacerbée au fil du temps ? Un peu de tout cela sans doute.

    J’ai bien aimé les Forts (Lyonel et Harwin, pas ce crapaud de Larys )

    Lyonel est une Main du roi intègre et soucieux des intérêts du royaume. Ce qui est assez rare pour être souligné. Harwin nous apparaît très proche de ses enfants biologiques. A la naissance de Joffrey, il demande à le prendre dans ses bras, et le regarde avec amour. Cela m’a fait penser à Jaime Lannister que Cersei n’a jamais laissé approcher de ses enfants, de peur que leur bâtardise apparaisse aux yeux de tous.

    Rhaenyra ne paraît pas se préoccuper du qu’en dira-t-on. Jusqu’à ce que la rumeur enfle et devienne un problème…

    J’ai eu de la peine lors de l’incendie d’Harrenhal. Je venais de m’attacher à deux personnages, et les voilà qu’ils disparaissent.

    Au sujet de Daemon, je ne sais pas trop quoi penser de son évolution. Il s’est rangé ?

    Son épouse est consciente qu’il ne l’aime pas comme il le devrait. Mais elle s’en accommode. La pauvre Laena, elle non plus n’aura pas eu beaucoup de temps à l’écran. Sa mort était effroyable. Jusqu’au bout j’ai cru que sa dragonne allait refuser de la tuer.

    Ha, j’allais oublier Aegon, le fils d’Alicent. Qu’est-ce qu’il est tête à claque. Il aurait besoin d’un oncle qui vienne lui apprendre les bonnes manières. Elle n’a pas de frère Alicent 😉 ?

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par Liloo75.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #180024
    Crys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1485

    J’ai vu cet épisode aussi (quelle surprise !) et j’aime toujours autant, voire un peu plus. J’ai beau avoir lu le bouquin et relire pas mal le wiki depuis le début de la diffusion (gros cœur avec les doigts à tous les contributeurs et leur boulot superbe !), la série arrive toujours à me surprendre et je crois que rien que pour ça, je porte un toast aux scénaristes et showrunners.
    Je suis assez d’accord sur le côté casse-gueule du trou de 10 ans où il s’en sortent avec brio. Sur la scène d’ouverture, j’ai l’impression qu’ils ont tenté de faire un plan séquence depuis le visage de Rhaenyra jusqu’à son arrivée dans les appartements mais qu’ils n’ont pas réussi. C’est dommage, mais ça passe quand même. Dans l’ensemble l’idée de faire des parallèles et de construire cet épisode en écho de l’épisode 1 autour des enfants et des naissances est une bonne idée. Et ça permet de caractériser les personnages. C’est peut-être la limite de l’exercice, cependant. On est encore dans de la caractérisation (et on demande aux spectateurs de boucher les trous pour faire « une évolution »), même pour ceux qu’on suit depuis longtemps, plus que dans du développement, donc j’espère que les ellipses qui vont se réduire vont permettre de passer de l’un à l’autre.
    Ah j’ai trouvé la musique cool, avec de l’émotion, notamment autour de l’arc de Laena, donc j’étais plutôt content. C’est arrivé très vite dans les événements mais comme le reste. Le personnage est là un épisode et demi et imprime bien sa marque, donc vraiment c’est bien foutu. Concernant son frangin, entre la dégaine et la coupe de cheveux j’ai trouvé ça très 2022, mais bon pas vraiment gênant.
    Ah et entre temps j’ai vu Domina donc je m’attends à ce que Qarl/Laenor ce soit un truc de type Marcellus/son serviteur (avec Alicent/Laenor dans le rôle de Livia et ses comparses). De manière générale, plus ça va, plus j’ai l’impression que les showrunners se sont inspiré de la série de Sky pour faire leur taff sur la famille Targaryen (sans compter qu’on va retrouver le jeune Gaïus dans le rôle d’Aegon bientôt). Ah tiens puisqu’on en parle, je suis le seul à trouver que le jeune Ty Tennant (Aegon ici) a la diction et la tronche de son père (David Tennant) genre puissance 1000 ? XD
    Bref, c’était mes réflexions sur l’épisode et j’ai hâte de voir la suite 🙂

    #180040
    Ralek
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 47

    C’était bon, mais ça allait trop vite!! Pas le temps d’apprecier. Donc on est en 120… J’ai l’impression que le Viserys est sur le point de mourir, et dire qu’il va encore vivre presque 10 ans comme ça (ou pire). Bravo à l’équipe costume et maquillage en tout cas!
    Je ne m’attendais pas à voir dès cet épisode la mort de Laena et des Fort..
    D’ailleurs, moi qui pensais (théorie personnelle) que c’était soit Daemon soit Corlys qui étaient derrière cet accident.
    Perso, le Larys il me fait surtout penser à Langue de serpent, le conseiller de Théoden dans SDA.
    Tout ce qui sort de sa bouche sent le venin à des kilomètres.

    #180042
    Yoda Bor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 931

    Ah tiens puisqu’on en parle, je suis le seul à trouver que le jeune Ty Tennant (Aegon ici) a la diction et la tronche de son père (David Tennant) genre puissance 1000 ? XD

    C’est amusant parce que je me suis fait la même réflexion mais il s’agit de son père adoptif en fait (instant potins).

    Arys du Rouvre 💜

    #180052
    DiscoReunion
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 11

    De mon côté j’ai été plutôt déçue, franchement tout va trop vite, on n’a pas le temps de s’attacher aux nouveaux personnages et la mort de Laena et Harwin a été expédiée en 30 secondes, ils méritaient mieux. On nous prive du développement des relations entre les personnages, il y avait moyen de voir à l’écran de chouettes storylines mais tout a été expédié en 1 seul épisode.

    La scène des dragons avec Daemon et Laena était un peu cringe, il y a que moi qui trouve que c’est pas très bien fait ?

    Bref, je trouve que c’est une régression par rapport aux épisodes 3, 4, 5, j’espère que c’était l’effet « deuxième pilote » de la saison et que la suite de la série ne rushera pas tous les évènements importants et tous les enjeux autour des relations entre les personnages.

    #180077
    Lau
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 15

    Bonjour à tous Pour moi c’était l’épisode le plus risqué, à cause du saut temporel, qui est au final assez bien géré. J’ai beaucoup aimé Laena, qui m’a bien plus marqué que dans les livres. Les petites modifications apportés sont bienvenues. Mais au final, mon problème est que j’ai l’impression qu’il manque un épisode ou il y avait plein de choses à mettre :

    • Mariage Daemon/Laena
    • L’héritage Royce/ Daemon
    • La justification des actes de Criston Cole
    • Comment le couple Rhaenyra-Harwin démarre
    • La manière dont Laena dompte Vhagar, tu ne peux pas annoncer dans l’épisode 2 que personne ne sait ou est Vhagar, et le faire apparaitre comme par magie après l’ellipse, en disant juste que Laena l’a eu à 15 ans

    C’est tout à fait ça, il manque un épisode intermédiaire pour disons clôturer la partie « jeunesse » (qui est tout de même la base de l’histoire et l’origine du conflit) et faire le lien vers cet épisode-ci. (même un court de 40 minutes, il y en a eu pour GOT).

    Car oui ce saut de 10 ans n’est pas vraiment un problème pour nous puisque nous savons ce qui c’est passé pdt ce temps, nous pouvons juste être frustrés de ne pas l’avoir vu en images mais ça ne gène pas notre compréhension (sauf l’affaire Cole bien sûr) mais quand on regarde un peu les commentaires des non-lecteurs sur les réseaux on voit qdmm souvent « help je suis largué »

    Ils parlent tout de même de 3 ou 4 saisons minimum, un petit épisode de plus n’aurait pas changé grand-chose et aurait été nécessaire pour développer les persos, s’y attacher, comprendre leur revirement, résoudre les incohérences… et éviter que certains spectateurs décrochent complètement.

    Tout autre chose, c’est vrai que c’est rigolo de voir que les clans pro-verts /pro-noirs se forment déjà et argumentent sur le forum, preuve que malgré ses petits défauts la série est bien foutue

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par Lau.
    #180085
    Odeon
    • Pas Trouillard
    • Posts : 690

    Hm si au début je n’étais pas convaincue par l’idée qu’il manquait un épisode (le personnage d’Harwin Ford étant très bien introduit en moins de 5 minutes) j’avoue qu’il y avait manière à faire un épisode « 5,5 » (je fais des guillemets avec les doigts).

    Les scènes qu’ils auraient pue intégrer :

    – Le procès de Criston Cole
    – Le refroidissement des relations Laenor/Rhaenyra pour introduire le fait qu’il n’essayeront même pas d’avoir des enfants ensemble
    -Le début de l’idylle Rhaenyra/Harwin
    -Une présentation correcte de Larrys Strong
    -Une bonne introduction de Vaghar
    -Le domptage de Vaghar par Laena
    -Les raisons de Daemon le poussant à épouser Laena et à quitter Westeros

    En changeant un peu les 5 premiers épisodes il y avait moyen d’y caser une ou plusieurs de ces scènes mais pour le coup ce 11ème épisode aurait offert une bonne respiration à la série.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort et au long des ères étranges peut mourir même la Mort .

    #180111
    Sandrenal
    • Pas Trouillard
    • Posts : 613

    – Le procès de Criston Cole

    Un procès pour quoi ? On est Westeros sous le règne de Viserys, c’est-à-dire chez les sauvages. On peut tricher en joutes, se massacrer gratuitement en tournois, assassiner un invité et frapper le futur roi consort sans l’ombre d’une répercussion négative. Le coup de sang est valorisé chez les sauvages. Harwin saura s’en souvenir d’ailleurs…

    Comme prévu les actions de Criston Cole dans le dernier épisode n’ont eu aucune conséquence (celles de cet épisode non plus d’ailleurs, les conséquences c’est à la carte), après tout le spectateur a tellement de nouvelles têtes à assimiler, tellement de nouvelles informations, tellement de choses à voir qu’il ne s’occupera de toute façon pas de choses aussi triviales voyons…

    En dehors de ça c’était comme d’habitude, il y a du bon, gâché par du n’importe quoi. A Port-Réal, Alicent est passée de la femme sympathique, courtoise et aimable à la mégère de service. Je n’ai toujours pas compris pourquoi elle en veut à Rhaenyra à ce point-là d’ailleurs. C’était le risque de présenter Alicent jeune de cette façon et de la faire passer de sympa à harpie en 30 secondes dans l’épisode 5. Je me demande bien pourquoi Viserys prend la peine de lui demander son avis sur la proposition de Rhaenyra par ailleurs. On nous rappelle à longueur d’épisode qu’on est dans un univers honteusement patriarcal et pourtant Viserys abandonne la possibilité de prévenir une guerre de succession certaine… parce que sa femme lui dit non.

    De l’autre côté du Détriot, Daemon (qui n’a pas pris une ride) et Laena font joujou avec leurs armes de destruction massive connues sous le terme technique de dragon. J’ai bien aimé le dilemme qui leur est proposé et le fait que Daemon hésite.

    Pour moi, la scène qui fait tâche dans cette évolution c’est le meurtre de Rhea Royce dans l’épisode 5, qui nous présentait Daemon comme un véritable psychopathe.

    Une fois qu’on évacue cette scène absurde en se convaincant qu’elle n’a jamais existé, l’arc de Pentos passe beaucoup mieux. J’aimerais juste que les scénaristes nous justifient le choix de Daemon de revenir à Westeros dans l’épisode suivant (ce qui serait le minimum) mais j’ai comme un doute. La mort de Laena par contre c’est du grand n’importe quoi, entre la paresse scénaristique qui consiste à donner à Daemon le même choix qu’à Viserys et le fait que Laena, au milieu d’un accouchement difficile échappe à la demi-douzaine de personnes qui l’entoure, parvienne à s’évader du château pour aller se suicider et emmener avec elle son enfant à naître.

    Venons en aux Fort et à l’incendie d’Harrenhal, ce passage marquant de The Rogue Prince. Harwin nous est ma foi je pense à tous fort sympathique, il a de plus été introduit de manière subtile dans les premiers épisodes (c’est suffisamment rare pour être souligné). Quel dommage que la subtilité ne continue pas. Vu ce qui nous est montré, je ne vois même pas comment il est possible d’avoir l’ombre d’un doute sur la paternité des enfants de Rhaenyra tellement les ficelles sont énormes. Lyonel est sans doute le Fort le mieux écrit. Peu flamboyant, prudent mais habile (éloigner Harwin de la cour est en effet la meilleure solution, d’autant qu’il le met en charge d’Harrenhal donc ça ne passe même pas pour une sanction). 2 personnages intéressants qui nous quittent trop tôt. L’incendie d’Harrenhal est évacué en 20 secondes, c’est bien dommage pour un évènement de cette importance (un peu moins d’effets spéciaux sur les dragons et il y avait moyen de faire quelque chose de très bien). Larys Fort est le comploteur le évident du monde depuis le Littlefinger des dernières saisons. Pourquoi montrer sa petite descente aux donjons ? Pourquoi lui faire admettre son crime à Alicent ? Quelques suggestions bien placées dans son discours et Alicent qui se décompose en comprenant et l’affaire était dans le sac.

    2 points positifs qui ont pesé lourd dans mon appréciation de l’épisode en moyen. L’incendie d’Harrenhal n’a pas été mis sur le dos de Daemon, c’est une agréable surprise. Et surtout voir Alicent du haut de sa montagne de vertu, de supériorité morale et d’auto-satisfaction, être obligée de se justifier faiblement à coups de « je n’ai pas voulu ça » était extrêmement appréciable. Le moyen n’était peut-être pas voulu mais le résultat certainement. Je conviens cependant qu’il est vrai qu’avoir les mains sales est un sentiment déplaisant lorsqu’on passe sa vie drapé dans la moraline.

    Un peu le problème de cet épisode (sinon très bien, j’ai vraiment aimé): les Verts paraissent être de vrais psycho (Alicent refuse le compromis, Larys tue sa famille, Cole s’en prend à des gamins, Aegon est un branleur…), tandis que les Noirs sont représentés de manière extrêmement positifs

    Sur cet épisode ce n’est pas faux (même si Aemond et Cassandre échappent à la tendance) mais soyez sans inquiétude amis verts, Daemon sera de retour la semaine prochaine à Westeros, prêt à massacrer tous ceux qui se mettent dans son chemin (ou qui ne s’y mettent pas, peu importe). Otto sera de retour aussi et fera briller ses amis verts par comparaison.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par Sandrenal.
    #180118
    Céleste
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 444

    J’ai beaucoup aimé cet épisode, je trouve globalement qu’ils construisent bien leurs épisodes.

    – Rhaenyra : L’actrice est juste parfaite, j’étais sceptique en voyant les visuels, mais maintenant que je la vois jouer, je me dis qu’elle est géniale et j’adore sa voix. J’ai été très touchée par Laenor et Harwyn. J’ai eu les larmes aux yeux quand Harwyn manifeste son souhait de tenir son enfant dans ses bras. Il y a beaucoup de pudeur et de retenue entre Rhaenyra et Harwyn durant l’épisode, ainsi qu’entre Harwyn et ses enfants c’était très triste.

    – Fossedragon : Je pense que c’est mon passage préféré, voir cet ancien art du dressage des dragons incarné par ces dresseurs qui parlent le valyrien, j’adore. Je les imagine comme étrangers à Westeros forcément et les gardiens d’un art mystérieux qui est voué à disparaitre.

    – Laenor : Je suis très étonnée qu’ils aient fait le choix de maintenir Laenor à la cour de Port-Réal. Je suis déçue qu’on ne le voit pas affecté par la mort de Joffrey, ou alors ça va peut-être venir. Dans le livre, je m’imaginais qu’il avait été son unique amour et très affecté par sa mort, mais je ne sais pas à quel point c’est dans le livre ou simplement mon interprétation.

    – Alicent : Le changement est tellement brutal qu’elle est presque une caricature je trouve. Elle a un côté ridicule et méchant qui m’a fait rire plusieurs fois. Une phrase parmi tant d’autres :

    « C’est un miracle que leurs œufs aient éclos. »

    Paye ta jalousie :D. Oui Aemond n’a pas de dragon. Et Rhaena non plus d’ailleurs.

    « Je veux croire que l’honneur et la décence finiront par triompher. Nous devons respecter ces valeurs et nous entraider. »

    La scène d’après c’est Aegon qui se fait plaisir, au son des cloches du septuaire, en haut de sa tour en surplombant Port-réal.

    – Larys : pour moi c’est ok. Ce que je vois du personnage, c’est quelqu’un qui manœuvrait déjà contre son père et son frère en se faisant une place auprès d’Alicent. Certainement une variante du schéma des deux frères, l’un préféré par le père. Et l’autre qui compense son handicap physique par son gros intellect. Une variante d’un Tyrion. On peut trouver ça too much, mais j’ai beaucoup aimé qu’il fasse d’Alicent sa complice forcée. Ça m’a donné l’impression qu’il avait envisagé cela depuis longtemps, mais que l’occasion de se lier à la reine par ce crime était une opportunité qu’il devait saisir. Je me suis sentie mal pour Alicent, parce qu’après ça c’est difficile de se mettre des limites, elle a été souillée malgré elle.

    – Laena et Daemon, le palais de Pentos, la bibliothèque, la terasse, c’était chouette. L’actrice est très belle et joue très bien. Mais je n’adhère pas à sa mort, j’ai l’impression que c’est « forcé » pour faire à la fois un écho à la mort d’Aemma et à la fois un motif pour celle de Rhaenyra. D’ailleurs ça enchaine sur Rhaenyra avec son bébé. En plus, nous, on comble les trous mais le spectateur lambda il comprend quoi de leur vie en Essos ? Cela dit, ça sera surement évoqué au prochain épisode et j’ai trouvé ça cool que Laena et Daemon vivent la vie fantasmée par Criston Cole ^^

     

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

    #180156
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5389

    Perso, je donnerai l’essentiel de mon avis ce soir sur twitch. ^^ Je ne compte pas doublonner ici, sauf peut-être si un point me paraît essentiel. Par contre, pour répondre à certains d’entre vous :

    Du coups je me demandais si la magie, le surnaturel, le Dieu Rouge etc font parties de l’histoire ? Sous entendu, aurons-nous le plaisir de voir des œufs éclorent dans d’étranges circonstances ainsi que des personnes dotées de pouvoirs étranges ?

    En résumé : non, très peu. Les dragons sont les principales sources de magie que nous verrons et je doute qu’on aille beaucoup plus loin … Il y a un passage, où un dragonnier « pourrait » potentiellement rencontrer les hommes verts dans l’Île-aux-Faces, sur l’Œildieu à côté d’Harrenhal … J’attends beaucoup ce moment, mais globalement, ça devrait être à peu près tout. Pas de prêtre rouge à l’horizon ! ^^

    Globalement, j’apprécie toujours autant les efforts de la série pour inclure du merveilleux, de la magie et des présages dans la série (le cerf blanc ép3 ou les prédictions crépusculaire d’Helaena … bon, toujours pas la dague et la prophétie d’Aegon, par contre ! ^^), alors que c’est tiré d’un livre qui a normalement un pdv hyper historico-réaliste (mestrise oblige ! ^^)

    Ah et apparemment la série a choisi de faire l’impasse sur Daeron Targaryen. Compréhensible au vue de son rôle plutôt effacé mais dommage en ce qu’il était le vert le plus sympathique.

    Daeron = les Tully de GoT. Tant qu’on n’en a pas vraiment besoin, on ne les introduits pas. Comme ça, on peut les introduire (ou pas) quand on l’estime nécessaire.

    Ils avaient fait l’inverse avec les filles d’Oberyn, en nous en teasant 8 dans la saison 4 … Pour qu’on se retrouve avec seulement 3 en saison 5 … Encore une raison d’être déçu par Dorne ! ^^

    comment vous allez la ramener avec un leader aussi nul les Verts, hein ? :p

    Tu confonds leader et homme de paille ^^ Et je rappelle que 96% des Ouestriens (à une vache près) qui prennent part à la Danse n’ont jamais vu ni Rhaenyra, ni Aegon de leur vie !

    D’ailleurs, il a la rancune tenace envers son ex, le Criston ( @Eridan : j’espère que ça lui vaudra quelques points au racluromètre).

    Il sera jugé en toute équité et impartialité, cet espèce de gros $#@%£*µ !

    D’ailleurs, le pote Larys devrait nous faire une remontada d’enfer dans ce classement… et Daemon perdre quelques points parce qu’il n’a pas envisagé de découper Laena, LUI !

    Larys n’apparaîtra pas dans le racluromètre principal, cette saison : il n’était pas sur les affiches promotionnelles 😉

    D’ailleurs comment fait-il pour libérer des prisonniers comme ça sans que personne ne se doute de quelque chose, il n’a aucun pouvoir à la cour si je ne me trompe pas (si ce n’est être le fils de la main). Je ne suis pas sûr qu’Arya ou Sansa puisse aller dans les cachots pour libérer des prisonniers.

    Le fait qu’elles soient des filles mineures alors qu’il est un homme majeur y est sûrement pour quelque chose. ^^

    La série n’a pas pris le temps de montrer la position officielle de Larys. Il passe juste pour le cadet de la Main et le mouchard (sûrement officieux) de la reine. Du coup, je comprends bien ta réaction. Dans les livres, il a une position officielle à la cour qui lui permet ce genre de chose : en temps que « confesseur du roi » (tortionnaire), il a la main sur une partie du système carcéral du Donjon Rouge. Il doit être en mesure d’aller et venir dans les geôles et de libérer qui bon lui semble pour une séance particulière de torture. Qu’ensuite, il prétende que les gars sont morts pour justifier qu’ils ne retournent pas dans les geôles paraît parfaitement possible. (D’autant que si on se fie à ce qui se passe dans la saga principale, les gardes des geôles sont généralement pas les officiers les plus scrupuleux de la Couronne. ^^)

    et encore, après l’incendie, ça ne donne pas très envie de diriger des ruines

    Harrenhal est une ruine, beaucoup trop vaste pour être entièrement réparé ou occuper depuis que la Terreur Noire est passé dessus. 😉

    Perso, je vais l’appeler Littleflingué jusqu’à ce qu’ils l’améliorent.

    […]

    En plus, le coup de la langue coupée, mouais, ça me paraît bien bancal comme sécurité. Tout ça pour leur filer un petit badge du gang des méchants.

    Merci pour ce magnifique jeu de mot. Et + 1 pour le « masterplan »

    Il dure, le Viserys, il se fossilise, mais techniquement c’est un peu comme s’il était déjà mort vu que c’est Alicent qui répond, qui ferme les séances et qui donne les ordres. Du coup, il est tellement mal soigné que j’en viens à me reposer une question qui était restée dans un coin de ma tête lors de l’épisode 1 : un complot des mestres ? Ils sont formés à Villevieille, les liens avec les Hightower sont quand même probables et l’ordre est peut-être de le faire durer le plus longtemps possible mais pas trop pour qu’on puisse le diriger jusqu’à ce que Aegon soit en âge de diriger (en âge seulement, parce que côté mentalité, c’est pas ça).

    La théorie « complot des mestres » est très populaire chez nous, parce que brillamment théorisée et défendue par dndm pendant des années … Mais je ne suis pas sûr qu’Outre-Atlantique, elle ait fait de telles émules. Les mestres sont juste des gens, parfois compétents, parfois moins ; parfois intrigants, parfois moins. Mellos s’est foiré pendant cinq épisodes, obligeant à raboter le Viserys tant et plus … Le nouveau Grand Mestre Orwyle a l’air d’avoir « légèrement » retardé le processus, mais je ne doute pas que rapidement (dès l’épisode suivant, et surtout dans celui d’après), on voit un Viserys en bout de course, flanchant de plus en plus.

    De la même manière, Larys qui voudrait l’extinction des dragons, je n’y crois pas un seul instant. Son objectif me paraît beaucoup plus personnel et simple, mais j’en reparlerai dans le twitch ! ^^

30 sujets de 31 à 60 (sur un total de 93)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.