[Séries préquelles] Rumeurs et bruits de couloir

Forums Game of Thrones – la série télévisée Préquel(s) [Séries préquelles] Rumeurs et bruits de couloir

  • Ce sujet contient 70 réponses, 25 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Nefer, le il y a 1 semaine et 5 jours.
11 sujets de 61 à 71 (sur un total de 71)
  • Auteur
    Messages
  • #139481
    Aemond Un Oeil
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 39

    Je vois que ça parle pas mal de Bloodmoon. J’ai aussi lu plusieurs articles mentionnant des bruits de couloirs comme quoi le pilote était raciste envers les acteurs noirs. Je vous avoue que ça m’étonne grandement et ça me surprend d’entendre de telles choses. Idem concernant la showrunneuse, je suis surpris de voir que plusieurs remettent en question son implication quand on voit que Martin était très enthousiaste à l’idée de voir ce projet ce concrétiser. Il me semble qu’il avait visité le tournage et plateau et qu’il avait beaucoup apprécié ce qu’il avait vu.

    Je pense sincèrement qu’ils ont abandonné Bloodmoon pour plusieurs raisons :

    • GRRM n’a pas autant détaillé la période de l’Âge des Héros que celle des rois Targaryens
    • les spectateurs ont, en très grande majorité, préféré les saisons 1 à 4 de GOT plus proches des livres aux saisons 5 à 8 qui s’en éloignaient
    • s’appuyer sur Fire and Blood est plus sécurisant pour HBO sachant qu’ils ont une « bible » et des écrits bien fournis, des dialogues, descriptions…
    • l’histoire des marcheurs blancs n’a pas convaincu dans GOT et ils devaient sans doute penser que le public ne suivrait pas en sachant la finalité de l’histoire (c’est un peu le syndrome Star Wars 1-2-3 en somme à la différence que l’épisode 6 de SW n’a pas causé de tollé contrairement à la dernière saison de GOT)

    House of the Dragon (si cela adapte bien la Danse des Dragons) proposerait alors une histoire bien fournie et offrant du spectacle digne des 4 premières saisons de GoT. En tout cas j’ai bien hâte de voir tout ça se concrétiser et pas mécontent de voir Bloodmoon abandonné si tout ce que vous dites est plus ou moins vrai. Un Stark marié à un Castral… quelle idée saugrenue :-/

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines par Aemond Un Oeil.

    « J'ai perdu un œil mais j'ai gagné un dragon ! »

    Anciennement théoricien, désormais mestre à mes heures perdues.

    #139484
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 6835

    GRR Martin est toujours ultra enthousiaste (et je peux tout à fait concevoir que son enthousiasme est sincère, pas juste de la com’ à la sauce US où tout est amazing et great)

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #139574
    Yunyuns
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1499

    Il n’y a aucun doute que House of the Dragon sera un pur GOT2.0.

    Comme le dit Eridan, HBO veut juste remettre les même ingrédients dans le magimix et espérer que le plat qui en sorte soit aussi bon que l’original. Attendez-vous à voir du copier-coller et du fanservice à outrance.

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #139579
    Nymphadora
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4624

    Je pense que personne ne nie que ça sera la même formule que GOT… Mais après tout où est le soucis ? Que les producteurs choisissent la facilité… bah oui, et alors ? C’est pas hyper glorieux, mais on parle d’une industrie commerciale, un projet qui va demander beaucoup d’investissement, faire vivre beaucoup de monde, et il est un peu logique que la facilité rentre en ligne de compte. Et il se trouve que GOT, ce n’est pas que ses dernières saisons catastrophiques. Refaire un GOT 2.0 si c’est pour refaire un GOT saison 1 2.0 après tout pourquoi pas ? Je vous accorde que les valises de fan service de la dernière saison n’encouragent pas à l’optimisme, mais on peut vaguement espérer que la bronca face à la dernière saison encouragera les showrunners à revoir leur copie pour tendre vers la saison 1 et pas la saison 8.

    ~~ Always ~~

    #139581
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3575

    Question d’approche et de personnalité, tout simplement 😉 Certains parviennent à rester confiants et optimistes, à être rassurés par des indices et des signes encourageants ; d’autres virent au pessimisme et rabaissent leurs attentes au niveau des dernières saisons pour ne pas courir le risque d’être déçus … encore.

    #139584
    Tizun Thane
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 832

    Wait and see. J’espère sincèrement que les nouveaux showrunners sauront discerner les forces et les faiblesses de GoT, sans singer quelque chose qui a tourné au naufrage industriel.

    #139586
    DroZo
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1159

    (Note : j’avais l’intention de publier ce pavé plus tard, et à un autre endroit du forum, mais vu qu’on en parle justement ici en ce moment autant ne pas attendre pour le publier)

    Je ne suis plus totalement sûr que House of the Dragon sera la même formule que Game of Thrones, ou un Game of Thrones 2.0. Ou même un choix safe de la part des commerciaux qui voulaient se faire un projet sécurisant pour le spectateur.

    Je partageais moi-même ces craintes il y a pas si longtemps. Et puis ces derniers jours j’ai relu les chapitres de la Danse dans Fire and Blood. Et après réflexion, j’ai totalement changé d’avis. Le projet House of the Dragon, malgré des ressemblances apparentes, a pour moi d’énormes différences avec ASOIAF. Des différences telles qu’essayer d’en faire un Game of Thrones 2.0 serait une très grosse erreur, la preuve que les showrunners n’auraient pas compris l’intérêt et le sens de cette nouvelle œuvre qu’ils adaptent.

    Je vais donc expliquer 5 différences de fond qui, pour moi, font que House of the Dragon devrait être très différent de Game of Thrones, et pourquoi on peut espérer que ce ne soit pas une bête copie du travail de Weiss et Benioff

    Différence n°1 : le registre

    GoT a pour personnages principaux les Stark. Et les Stark ce sont des gentils. Ils sont honorables, droits, attachants, et si il leur arrive parfois d’effectuer des actions moralement répréhensibles, c’est toujours justifié dans la série pour que ça reste des actions de gentils. OK Robb amène la guerre avec lui, mais c’est pas lui qui a attaqué le premier, et il le fait pour sauver son père et ses sœurs. OK Arya tue plein de types, mais ces types sont des méchants pédophiles, et puis cette cruauté lui est indispensable pour survivre…

    Mais si on compare ces personnages avec ceux de la Danse… Il y a bien quelques personnages plus moraux que d’autres dans l’histoire de la Danse des Dragons, mais pour la très grande majorité des cas nos héros sont ici des bad guys, ou au moins des gens à la moralité plus que douteuse. Et ce quelque soir leur camp : les Verts ont Aemond le Parricide, Aegon II l’usurpateur, Criston Cole le Faiseur-de-Connards, Alicent Hightower la femme jalouse voleuse de trône… et les Noirs ont Daemon le Prince Vaurien, Rhaenyra la reine ambitieuse qui devient folle, Mysaria l’espionne qui veut offrir Haelena en pâture à un bordel, Ulf le Blanc et Hugh Marteau qui sont des Gregor Clegane en puissance mais avec l’arme atomique entre les mains… Le camp de Rhaenyra a beau être plus appréciable parce qu’il est féministe, et que plusieurs persos secondaires sont attachants (Addam de Carène, Corlys Velaryon, Champignon, Ortie, les enfants…) ça n’en reste pas moins un camp de bad guys.

    Et rien que ça, ça change beaucoup de choses. Les histoires avec des héros moraux sont plus proches des codes habituels de la fantasy. Remplacez-les par des personnages amoraux et troubles, et on dévie vers les codes des films de mafia : l’objectif n’est plus de s’identifier aux personnages principaux pour les rendre attachants, l’objectif est de les rendre charismatiques et fascinants.

    Différence n°2 : Les thématiques et la tonalité du récit

    GoT a deux thématiques principales. La première est celle d’une génération d’enfants et de jeunes adultes qui doivent grandir et trouver leur place dans un monde rude, cruel, hostile et qui ne leur fera pas de cadeaux. Dans sa lettre aux éditeurs de 1993, GRRM décrivait son roman comme une œuvre générationnelle, et je trouve le therme approprié.

    La seconde thématique importante de GoT est la valse des personnes au pouvoir, où les personnages ne cessent de s’élever pour mieux chuter, avant d’être remplacés par un autre qui s’élèvera et chutera à son tour et ainsi de suite. Robert Baratheon s’élève puis chute, remplacé par Tyrion qui s’élève à son tour pour mieux retomber suite à la Bataille de la Néra puis au meurtre de Joffrey. Il est remplacé par Tywin Lannister qui s’élève jusqu’à être tué par Tyrion. Cersei lui succède, avant de se prendre les pieds dans ses propres intrigues et de se retrouver elle aussi mise de côté par les Tyrell et le Grand Moineau, et ainsi de suite… Cette succession donne un aspect très cyclique. C’est la fameuse roue de Daenerys qui tourne, et dont elle fait elle aussi partie. Dans la Danse des Drgons, on a aussi l’ascension et la chute de personnages de pouvoir, mais vu qu’on ne traite pas la chute du gouvernement suivant, on a moins cette notion de roue.

    En fait la thématique principale de la Danse des Dragons est très différente. La Danse des Dragons parle de comment les ambitions égoïstes de chacun mènent à une destruction quasi-totale, d’une ampleur telle que tout le monde en ressort dévasté. La thématique est déjà présente dans GoT, mais à un niveau bien moindre. Ici on voit les deux camps subir des pertes aussi colossales que douloureuses, et ce jusqu’à ce que la quasi-totalité des survivants finissent dans le meilleur des cas dépressifs, mais le plus souvent fous. L’histoire est aussi bien plus violente que celle de GoT. Si GoT est riche en sacs, pillages et massacres, elle est très loin de taper aussi fort que la Danse des Dragons, avec la destruction méthodique du Conflans par Aemond, le sac de Lamarck, les émeutes de Port-Réal et surtout la traumatisante destruction de Chutebourg. Non sérieusement Chutebourg pourrait bien faire oublier la destruction de Port-Réal par Daenerys dans la saison 8…

    Là encore, cette différence de fond offre une conséquence importante sur le ton du récit. Il y avait beaucoup d’espoir dans GoT. L’espoir que Daenerys puisse créer un monde meilleur, que reconquérir Winterfell permettrait aux Stark de rentrer chez eux et mettraient ainsi fin à leur calvaire, l’espoir qu’on puisse pousser des ennemis millénaires, comme la Garde de Nuit et les Sauvageons, à faire l’amour et pas la guerre… Et c’est cet espoir-là qui sauvera le monde.

    Il n’y a pas d’espoirs dans la Danse des Dragons. Juste une assurance que l’horreur ne s’arrêtera pas avant que tout le monde ne soit mort. La Danse des Dragons a un ton beaucoup plus noir, sombre et désespéré que GoT.

    Différence n°3 : les factions et le fanservice

    Cette différence est moins importante que les autres, mais je souhaite quand même la relever. Je lis beaucoup qu’HBO aurait soit-disant choisi de porter House of the Dragon à l’écran plutôt que Bloodmoon parce qu’il se déroule dans un cadre plus familier. Mais en est-on sûr ? Au final, de ce que l’on sait sur Bloodmoon, on aurait eu énormément d’éléments connus. Les Stark auraient été de nouveau mis à l’honneur, de même que les Lannister/Castral. On aurait peut-être même eu une rivalité entre Lann le Futé et Brandon le Bâtisseur qui sait… Et bien sûr, on aurait retrouvé nos « amis » les Marcheurs Blancs, de nouveau comme antagonistes principaux. Ah, et des mariages qui pourraient mal se passer aussi. Niveau spectateurs qui doivent se retrouver en terrain connus, je trouve que cette série se pose là.

    La Danse des Dragons, de son côté, a beaucoup moins de fanservice qu’on ne le pense. Les factions principales ne sont plus les Stark, les Lannister, les Baratheon ou les Tyrell. Ceux-ci sont relayés en second plan, voire n’apparaissent tout simplement pas concernant les Tyrell. Les principales factions sont les Targaryen, dans une forme très différente de leur rôles dans GoT, et puis les maisons Velaryon et Hightower, absentes de la première série. Et dans les factions secondaires, on a aussi l’apparition de la maison Fort, du Royaume des Trois Sœurs… Et concernant les lieux, si on retrouve des lieux connus, comme Port-Réal, Peyredragon, Villevielle ou Harrenhal, ils sont contrebalancés par de nouvelles villes importantes, comme Chutebourg, Lamarck, Accalmie, Repos-de-Freux ou Viergétang.

    Bien sûr qu’il y aura des éléments connus dans House of the Dragon. Mais au final, je ne suis pas totalement convaincu duquel des deux projets aurait le plus dépaysé le spectateur…

    Différence n°4 : Guerre et paix

    Une différence importante qui a plus tendance à me faire peur cette fois. Je lis beaucoup « oui, on va nous refaire une guerre civile de succession comme dans GoT ». Si la crainte est justifiée, elle est cependant à nuancer. Game of Thrones ne nous parle pas que d’une guerre de succession. La Guerre des Cinq Rois concerne surtout les saisons 2 et 3. Les saisons 5 et 6 nous montrent plus la guerre pour le Nord, et les 7 et 8 une troisième guerre, celle de Daenerys. Et entretemps nous avons des périodes de paix. Les Lannister et le Sud d’une manière générale sont en paix lors des saisons 4, 5 et 6, et cela offre des dynamiques différentes.

    Au final GoT nous raconte plein d’histoires différentes, s’étalant aussi bien en Westeros qu’en Essos, ce qui permet de varier énormément de registres et se se renouveler constamment.

    La Danse des Dragons, c’est une guerre. Une guerre longue, dense et avec énormément de rebondissements et de changements de situation, mais une seule guerre. Beaucoup d’événements importants ont lieu au cours de batailles dantesques ou de duels de dragons spectaculaires. C’est une histoire beaucoup plus portée sur l’action que sa grande sœur, qui elle a plus de cordes à son arc pour faire avancer l’intrigue. Les rebondissements de GoT sont en effets de natures plus riches : procès, batailles, mariages, assassinats, enlèvements…

    Bref, ma crainte ici est que la succession de batailles meurtrières et dévastatrices, avec des morts de personnages principaux, de dragons et des destructions de villes, finisse par lasser au bout de plusieurs saisons…

    Différence n°5 : Martin, Condal et Sapochnik vs Weiss et Benioff

    C’est pour moi peut-être la différence qui comptera le plus au final : les auteurs et créateurs du show. Je ne connais pas Ryan J. Condal. Je sais juste que c’est GRRM lui-même qui est venu le chercher. Il a une filmographie qui a pas l’air terrible, mais franchement à Hollywood ça veut pas dire grand chose. T’es un scénariste pas très connu, on te dit « tu fais un nanar de série B avec des singes géants », tu fais un nanar de série B avec des singes géants. Et puis bon, si le scénariste de X-Men Origins Wolverine a réussi à nous pondre 4 saisons de GoT correctes en suivant les livres, ma foi, autant laisser sa chance à Condal, surtout que Martin semble être assez présent pour l’aiguiller (il est quand même crédité comme co-créateur du show). En fait je suis assez neutre sur ce choix. Le choix que je trouve le plus intéressant (et qui, à mon avis, va le plus diviser), c’est celui de Miguel Sapochnik.

    Et je n’imagine pas du tout Sapochnik faire du Weiss et Beniof, faire du Game of Thrones. Ce que l’on sait grâce à des interviews, c’est que Sapochnik était régulièrement en conflit avec ces derniers, et que la cohabitation ne se passait pas très bien. Sapochnik est un réalisateur ambitieux, adepte du show don’t tell, et qui aime se servir de sa mise en scène pour dire des choses. Et, à l’en croire, bien des fois il a été contraint d’abandonner ses ambitions parce que Weiss et Benioff voulaient quelque chose de plus fonctionnel, de plus neutre. Alors bon ils semblent lui avoir donné plus de champ libre en saisons 6 et 8, mais à l’en croire les conflits persistaient, surtout lors de la bataille de Winterfell où il voulait tout tuer.

    On se souvient de Sapochnik pour ses scènes de batailles, mais en saison 6, même dans ses scènes calmes ou de dialogues la caméra disait quelque chose. On se souvient tous de Davos face aux restes du bûcher de Shôren ou encore la scène de Light of the Seven. Et à ces moments là il était bridé.

    Pour moi, la mise en scène sera une des différences les plus marquantes entre House of the Dragon et Game of Thrones. J’irais même plus loin : je pense qu’un réalisateur ambitieux et comme Sapochnik sera également capable de demander des choix osés et inattendus dans des domaines où il n’avait pas la main dans GoT : la photographie, les décors et la direction artistique en général.

    Je ne crois pas que House of the Dragon sera un Game of Thrones 2.0 niveau réal.

    Et cela a des avantages mais aussi des risques. J’ai l’impression que su Sapochnik doit choisir entre la cohérence de son récit ou des images fortes avec un gros symbolisme, il choisira le symbolisme.

    Bref.

    Le projet House of the Dragon a tout selon moi pour ne pas être un Game of Thrones 2.0. Que ce soit au niveau personnages, intrigues, tonalités, thématiques, registres, équipes créatives etc, pour moi tout pousse vers quelque chose de très différent et beaucoup plus risqué qu’il en a l’air au premier abord.

    Cependant, que les scénaristes aient de quoi faire quelque chose de très différent avec leur nouveau matériau ne veut pas dire qu’ils le feront. S’ils ont envie de reprendre le style de Weiss et Benioff, ce serait pour moi une gigantesque erreur, parce que tout ce qu’ils arriveraient à faire c’est une mauvaise copie. Et j’espère franchement que Condal et Sapochnik l’ont compris.

    Mais comme vous le savez, je suis un indécrottable optimiste qui croit en l’intelligence des gens (et qui se trompe très souvent ^^ R.I.P. P’tit-Jon Omble qui avait un plan avec Rickon).

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 5 jours par DroZo.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 5 jours par DroZo.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 5 jours par FeyGirl.

    « La drosophile est un petit animal avec un cycle de vie court et de nombreux mutants sont disponibles. Son génome compact a été un des premiers génomes à être séquencé entièrement. »

    I’m a X-Flies 😎

    #139589
    Yunyuns
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1499

    Je crois que je suis encore bien trop traumatisé du traitement qui a été réservé au « sequel » de Star Wars pour m’attendre à quelque chose de bien pour GOT.

    Mais si ça se révèle bon tant mieux, ça me fera une bonne surprise.

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #139591
    Aurore
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1908

    Le côté fan-service est un des aspects qui m’inquiètent le plus pour ce prequel à venir. Si D&D ne sont pas aux commandes, alleluia, mais rien ne nous dit que HBO n’aura pas des exigences plus ou moins ouvertement formulées, de façon à attirer le chaland (notamment celui qui ne maîtrise pas l’univers de la Danse des Dragons en détail) selon les grosses ficelles qui ont pu marquer les esprits lors de la diffusion de GoT :

    • des dragons ; bon, pour la Danse, c’est logique de voir nos bébêtes chéries. Encore faut-il en faire bon usage et ne pas en blinder un ou deux (Caraxes et Vhagar, au hasard…) d’une armure en scénarium aux dépends de tous les autres qui seraient éliminés  en un carreau comme un Rhaegal de série ou carrément absents. J’ai peur que par enjeu financier on élimine beaucoup de dragons du scénario pour n’en conserver que quelques-uns symboliques.
    • de la violence, des tripes, du sang (et du fromage). La violence a sa place dans la Danse, mais j’espère qu’elle ne se placera pas là aux dépends des intrigues politiques. Le petit Jaehaerys est censé être égorgé, pas découpé en petits cubes.
    • du sexe. Le gros écueil. Entre Daemon l’essayeur des vierges et des bordels, Aegon II le voyeur, Rhaenyra et ses amants, Laenor et ses amants aussi, Champignon et sa virilité prétendue hors-normes, et j’en passe, le risque est que ces aspects soient développés ad nauseam sans utilité intrinsèque au scénario (genre Bronn à Dorne).

    J’ai beau essayer de me rassurer en me disant que HBO pourra tenir compte des critiques qui ont été faites sur l’évolution de GoT et éviter ainsi que House of Dragons ne tombe dans les mêmes travers, je suis sceptique. Toutes les critiques qui ont été faites n’ont pas empêché le naufrage de la saison 8. Donc je croise les doigts et je me prépare au pire, comme ça au mieux j’aurai une bonne surprise.

    #139598
    euzkadi de dorne
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 452

    Et ne pas oublier une diversité raciale élargie vu le contexte politique actuel aux EU.

    #139603
    Nefer
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 27

    Personnellement j’espère vraiment qu’ils attendront la saison 2 pour montrer la Danse des Dragons… avec une saison 1 plus concentrée sur des intrigues politiques et des coups-bas du côté de Port-Réal. Le problème de la Danse, c’est que ça part très vite dans les scènes d’action phénoménales, et plein de personnages importants meurent très vite. Or, pour une série TV, c’est assez mauvais en fait. Il faut faire monter la tension, et donner le temps aux spectateurs d’apprendre à connaître les personnages, de s’attacher à eux pour qu’ils soient tristes de les perdre, pour qu’ils les voient évoluer. Commencer la série à la mort de Jaehaerys Ier et terminer la saison 1 sur la mort de Viserys permettrait d’accomplir tout ça. Il y aura tout de même de l’action si les scénaristes sont suffisamment intelligents pour exploiter à fond ce que G.R.R. Martin leur a donné. S’ils veulent de la guerre, ils peuvent parler de la campagne menée dans les Degrés de Pierre par Daemon. S’ils veulent des morts choquantes, il y a déjà.

    Sur un plan plus général, il faut rappeler que la série s’appelle « House of the Dragon », pas « Dance of the dragons ». Rien n’empêche la série d’exploiter à fond les périodes avant la guerre, mais aussi après. Il y a beaucoup de choses intéressantes à filmer sur la régence d’Aegon III en l’occurrence. On peut aussi imaginer des flash-backs au règne de Jaehaerys Ier pour une approche thématique en contraste : la politique raisonnable d’un ancêtre mise en parallèle avec l’incompétence et l’égoïsme des protagonistes au présent. Par ailleurs tout « Feu & Sang » est traversé en filigrane par le rôle trouble qu’ont pu jouer les Mestres dans l’extinction progressive des dragons et la réécriture de l’Histoire officielle… Beaucoup de choses à développer de ce côté-là aussi.

    La bonne nouvelle c’est que l’auteur d’origine a déjà pas mal développé tout ça : si les scénaristes veulent planifier un nombre de saisons bien définies, ils le peuvent. S’ils veulent déterminer quelle sera la fin dès le départ, ils le peuvent. Potentiellement ça peut donner un récit beaucoup plus maîtrisé et resserré, avec un vrai propos politique. Du moins s’il y a une vraie volonté derrière.

11 sujets de 61 à 71 (sur un total de 71)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.