[Feu et Sang] Un traître au conseil vert ?

  • Ce sujet contient 4 réponses, 3 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Pandémie, le il y a 6 jours et 13 heures.
5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #174336
    Sandrenal
    • Pas Trouillard
    • Posts : 583

    Qui est le traître au Conseil Vert ?

    En relisant la partie consacrée à la Danse des Dragons de Feu et Sang récemment, j’ai remarqué plusieurs allusions à un infiltré Noir au conseil Vert. Je ne crois pas qu’il y ait un sujet déjà consacré.

    La première mention intervient après la mort de Lucerys.

    Unbeknownst to King Aegon, the Hand, or the Queen Dowager, he had allies at court as well, even on the green council…

    L’affirmation est lancée au passage et « l’allié » de Daemon au conseil vert ne semble avoir joué aucun rôle dans la mort de Jaehaerys. La deuxième allusion vient lorsqu’Aemond et Ser Criston Cole marchent sur Harrenhal.

    Daemon Targaryen was too old and seasoned a battler to sit idly by and let himself be penned up inside walls, even walls as massive as Harrenhal’s. The prince still had friends in King’s Landing, and word of his nephew’s plans had reached him even before Aemond had set out. When told that Aemond and Ser Criston Cole had left King’s Landing, it is said Prince Daemon laughed and said, “Past time,” for he had long anticipated this moment.

    Les amis à Port-Réal auxquels il est fait mention ne peuvent pas être les manteaux d’or qui ne peuvent pas avoir une connaissance aussi approfondie des plans d’Aemond. Si la nouvelle a atteint Daemon avant même qu’Aemond ait commencé à marcher, c’est que sa source est au conseil. Par ailleurs, Daemon semble connaître l’itinéraire de l’armée de Criston Cole.

    Il me semblait qu’il y avait au moins une autre allusion mais je n’arrive pas à la retrouver. Les 2 passages indiquent bien que l’allié des Noirs au conseil Vert est un allié de Daemon, pas forcément de Rhaenyra.

    Examinons les suspects :

    Gathering in the queen’s chambers as the body of her lord husband grew cold above were Queen Alicent herself; her father, Ser Otto Hightower, Hand of the King; Ser Criston Cole, Lord Commander of the Kingsguard; Grand Maester Orwyle; Lord Lyman Beesbury, master of coin, a man of eighty; Ser Tyland Lannister, master of ships, brother to the Lord of Casterly Rock; Larys Strong, called Larys Clubfoot, Lord of Harrenhal, master of whisperers; and Lord Jasper Wylde, called Ironrod, master of laws. Grand Maester Munken dubs this gathering “the green council” in his True Telling.

    Les Hightower sont hors de cause, Ser Criston Cole aussi. Lyman des Essaims (Beesbury) est tué par les Verts pour avoir plaidé la cause de Rhaenyra. Plusieurs membres du conseil Vert sont innocentés par le traitement qui leur est réservé lorsque les Noirs prennent Port-Réal : Tyland Lannister cache le trésor et est horriblement torturé, Jasper Wylde est exécuté.

    Ce qui ne laisse qu’Orwyle et Larys Strong comme suspects. Orwyle sort relativement indemne de la prise de pouvoir des Noirs. Il est arrêté par les manteaux d’or mais on n’en entend plus parler jusqu’à sa libération après que Rhaenyra ait abandonné Port-Réal. Il confesse avoir aidé Larys Fort à avoir empoisonné Aegon II. Sa carrière après la Danse confirme qu’il n’est pas étranger à l’intrigue : condamné à mort par Cregan Stark, il choisit de prendre le noir, parvient à s’échapper sur le trajet, est retrouvé travaillant dans un bordel de la capitale, et échappe à la décapitation jusqu’à la prise de pouvoir d’Unwin Peake. D’Orwyle avant la Danse, on sait juste qu’il était à peu près neutre et que son élection a été un compromis entre le candidat de Rhaenyra et celui des Hightower.

    Il reste le personnage le plus suspect parce que suspect par nature : Larys Fort le boiteux. Le sujet sur ce personnage est déjà assez développé donc je ne vais pas revenir sur son pedigree. J’insiste simplement sur 2 éléments. L’incendie d’Harrenhal dont il est le principal suspect profite également à Daemon puisqu’il élimine Harwin Fort, l’amant de Rhaenyra. Les motivations de Larys demeurent un mystère, pour l’instant, la meilleure explication à son comportement est qu’il joue au jeu des trônes pour le plaisir du jeu. Il joue d’ailleurs sur tous les tableaux à la fin de la Danse (il sauve Aegon II puis l’assassine par exemple), pourquoi n’aurait-il pas déjà joué sur les 2 tableaux au début de la Danse en restant en contact avec Daemon ?

    Pour conclure, il semble n’y avoir que 2 candidats plausibles : Larys Fort et Orwyle. Je trouve la solution Larys Fort plus crédible mais pourquoi pas Orwyle. J’avais pensé mettre l’excellente coordination des forces noires lors de la prise de Port-Réal sur le dos de cet allié de Daemon au conseil mais ni Larys ni Orwyle n’ont intérêt à ce que les Noirs prennent la ville et la coordination des Noirs peut s’expliquer autrement (Daemon doit avoir des moyens de contacter ses séides sans passer par un canal traditionnel, l’épisode de Sang et Fromage le prouve).

    #174344
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5031

    J’avoue que cette mention m’a frappé aussi à la relecture … On peut effectivement chercher une explication tortueuse, pour faire coller les membres principaux et « historiques » du conseil vert. N’empêche, Orwyle est bien aux côtés des Verts officiellement, il n’a pas de raison d’apprécier ou de connaître particulièrement Daemon (il est devenu Grand Mestre deux ans avant la Danse) ; il faut reconnaître que son sort est plus enviable que celui des autres conseillers … Mais est-ce une preuve de collusion ? Gerardys est Grand Mestre pendant le règne de Rhaenyra, et Orwyle n’a pas été pardonné, il reste aux cachots.
    Quant à Larys Fort, c’est pire … Qu’il soit retors, c’est assuré, mais il me semble jouer trop franchement le jeu des Verts (jusqu’à la bataille de la route Royale, en tout cas) pour envisager qu’il puisse à ce moment jouer aussi le jeu des Noirs … Et là encore, son attitude durant la chute de la cité indique bien de quel côté il était : s’il était vraiment du côté de Rhaenyra, il lui aurait laissé Aegon, Jaehaera et Maelor. Pire, ses intrigues pendant le règne de Rhaenyra … et pour le coup, il n’a pas attendu que Daemon l’abandonne pour la plomber. Il n’est pas précisé qu’il soit particulièrement ami avec Daemon (même s’il existe un soupçon le concernant émis par le prince Aemond, mais qui colle très mal avec tout ce qu’on sait par ailleurs de ses agissements). Après, j’admets que s’il y en a un qui pouvait avoir l’idée de garder des contacts dans les deux camps pour jouer sur les deux tableaux, c’est lui.

    L’explication la plus simple me paraît la meilleure. La personne la plus proche du conseil vert, celle qui a le plus de chance d’avoir accès aux informations sensibles et de les passer à Daemon, ça reste pour moi Luthor Largent, commandant des manteaux d’or. Ça reste assez raccord avec la première citation à mon sens (en vf et étendue) :

    N’oublions pas qu’en sa jeunesse, Daemon Targaryen avait été le « Prince de la Ville », un visage et un rire familiers à chaque tire-laine, putain et joueur de Culpucier. Le prince avait gardé des amis dans les bas quartiers de Port-Réal, et des partisans parmi les manteaux d’or. À l’insu du roi Aegon, de la Main ou de la reine douairière, il avait également des alliés à la cour, même au conseil vert…

    Feu et Sang, La Mort des Dragons – Fils pour fils.

    Ca l’est encore plus avec la seconde :

    Le prince comptait encore des amis à Port-Réal et la rumeur des plans de son neveu lui parvint avant même qu’Aemond ait pris la route. Quand on l’avertit qu’Aemond et ser Criston Cole avaient quitté Port- Réal, on raconte que le prince Daemon partit d’un grand rire et dit : « Ce n’est pas trop tôt », car il attendait ce moment depuis longtemps.

    Feu et Sang, La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d’or.

    Un mouvement de troupes à Port-Réal, c’est trop important pour passer inaperçu … surtout pour le gars qui est chargé de la surveillance des portes et des murs. 4 000 hommes, il faut le temps de les rassembler et de les organiser. (Par exemple, Rhaegar met un certain temps à rassembler son armée pour marcher sus aux rebelles.) Par ailleurs, Aemond est particulièrement fier et bruyant sur ses intentions. Et les hommes parlent … Pour moi, l’information a dû être ébruitée assez vite, même sans qu’il y ait besoin d’une fuite particulière au niveau du conseil vert.

    C’est surtout particulièrement raccord avec le rôle que jouent les manteaux d’or lors de la chute de la cité.

    Quand Orwyle se hâta de regagner ses appartements, toutefois, il trouva quatre manteaux d’or qui l’attendaient. Un homme étouffa ses cris tandis que les autres le frappaient et l’entravaient. Un sac passé sur sa tête, le Grand Mestre fut escorté en bas, dans les cellules noires.
    Les coursiers de la reine Alicent ne dépassèrent pas les portes, où d’autres manteaux d’or les conduisirent en détention. À l’insu de Sa Grâce, les sept capitaines commandant les portes, choisis pour leur loyauté envers le roi Aegon, avaient été emprisonnés ou assassinés à l’instant où Caraxès apparaissait dans le ciel au-dessus du Donjon Rouge… car les simples soldats du Guet restaient attachés à Daemon Targaryen, le Prince de la Ville qui les avait naguère commandés.
    Le frère de la reine Alicent, Ser Gwayne Hightower, lieutenant des manteaux d’or, se précipita vers les écuries, avec l’intention de lancer l’alerte ; on se saisit de lui, on le désarma et on le traîna devant son commandant, Luthor Largent. Quand Hightower le traita de tourne-casaque, ser Luthor s’esclaffa. « C’est Daemon qui nous a donné ces manteaux, dit-il, et ils restent en or, quel que soit le côté dont on les porte. » Puis il planta son épée dans le ventre de ser Gwayne et ordonna qu’on ouvre les portes de la ville à la marée des hommes qui débarquaient des navires du Serpent de Mer.

    Feu et Sang, La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d’or.

    Et d’autant plus raccord avec la récompense qu’il reçoit … en comparaison avec le sort des deux autres personnages soupçonnés ici :

    Ser Luthor Largent, commandant des manteaux d’or, fut anobli. […] Orwyle fut jeté au cachot et Sa Grâce écrivit à la Citadelle pour informer les mestres que son « léal serviteur » Gerardys était désormais « le seul véritable Grand Mestre ». […] On offrit d’énormes récompenses pour toute information menant à la capture de « l’usurpateur se faisant appeler Aegon II », sa fille Jaehaera, son fils Maelor, des « chevaliers félons » Willis Fell et Rickard Thorne et Larys Fort le Pied-Bot.

    Feu et Sang, La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.

    Je reconnais qu’officiellement, Luthor ne fait pas partie du conseil vert. N’empêche, c’est pour moi la personne la plus proche du pouvoir qui peut être identifiée comme le traitre, et c’est raccord avec l’ensemble des événements. C’est surtout le seul Vert qu’on connait à être passé Noir après la prise de la ville.

    Bon, après, on peut imaginer encore d’autres choses : un serviteur / échanson présent durant les séances du conseil vert, ou les fameux « rats dans les murs » … Septon Eustace, après réception de nombreuses confessions ? ^^
    Je reconnais volontiers que c’est beaucoup plus romantique d’imaginer un des membres du conseil restreint d’Aegon le trahissant au profit de Daemon … Mais ça ne me paraît pas franchement possible, vu le reste des événements.

    edit : Ah si, quand même ! Autre possibilité : Daemon possédait bien des amitiés avec un ou des membres du conseil vert … avant la mort de Jaehaerys. Mais cet assassinat aurait pu lui faire perdre des soutiens, car particulièrement cruel. (Et ce ne serait donc pas le(s) même(s) qui aurai(en)t par la suite ébruité le plan d’Aemond.)

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par Eridan.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 2 jours par R.Graymarch.
    #174467
    Sandrenal
    • Pas Trouillard
    • Posts : 583

    N’empêche, Orwyle est bien aux côtés des Verts officiellement

    Quant à Larys Fort, c’est pire … Qu’il soit retors, c’est assuré, mais il me semble jouer trop franchement le jeu des Verts (jusqu’à la bataille de la route Royale, en tous cas) pour envisager qu’il puisse à ce moment jouer aussi le jeu des Noirs …

    Je ne pense pas qu’Orwyle ou Larys aient été des Noirs infiltrés au conseil Vert, ou même des sympathisants des Noirs, seulement qu’un des deux ait eu l’idée de se ménager des sympathies dans l’autre camp au cas où.

    L’explication des manteaux d’or et de Luthor Largent est tout à fait possible aussi. C’est celle que j’avais retenu lors de mes premières lectures. C’est la formulation des 2 citations que j’ai reprises qui m’a fait douter. Sur la première, il est dit que Daemon a gardé des amis dans les bas-fonds et chez les manteaux d’or. Puis il est ajouté qu’il a des alliés à la cour, y compris dans le conseil. Le texte semble donc désigner les manteaux d’or et un membre du conseil.

    La deuxième est plus ambigüe mais ce qui me fait pencher vers l’implication d’un membre du conseil c’est que Daemon soit au courant des plans d’Aemond avant même qu’il ne se mette en marche. Ça me paraît un peu rapide pour que Luthor Largent ait eu le temps de recouper ses informations. D’autant plus que les Verts se méfient des manteaux d’or (pas assez).

    #174516
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5031

    Je ne pense pas qu’Orwyle ou Larys aient été des Noirs infiltrés au conseil Vert, ou même des sympathisants des Noirs, seulement qu’un des deux ait eu l’idée de se ménager des sympathies dans l’autre camp au cas où.

    Peut-être qu’avant l’assassinat de Jaehaerys, c’était le cas et que ça s’est arrêté ensuite (mais dès lors, Tyland et Jasper redeviennent suspects, eux-aussi) … De toute façon, qui que ce soit, ça n’a pas franchement fonctionné en définitive.

    Comme Gyldayn évoque un traitre au conseil vert et n’en reparle pas par la suite pour éclaircir davantage, ça m’amène à penser que nous devons nous fonder sur les seuls événements relatés pour tirer une conclusion. (Peut-être que lui même n’en sait pas plus que ça et qu’il est dans l’exagération !? ^^)  Aucun conseiller vert n’est défendu par Daemon ou pardonné par Rhaenyra par la suite. On pourra toujours dire qu’Orwyle s’en tire presque bien par rapport aux autres, mais même ainsi, ce serait mal récompensé quelqu’un qui a fourni de l’aide, alors que Luthor Largent se fait anoblir.

    La deuxième est plus ambigüe mais ce qui me fait pencher vers l’implication d’un membre du conseil c’est que Daemon soit au courant des plans d’Aemond avant même qu’il ne se mette en marche. Ça me paraît un peu rapide pour que Luthor Largent ait eu le temps de recouper ses informations. D’autant plus que les Verts se méfient des manteaux d’or (pas assez).

    Rien ne dit que c’est Luthor qui a recoupé les informations directement pour amener la conclusion à Daemon 😉 Il s’est peut-être contenté d’informer Daemon avec ce qu’il savait, pendant que ses autres amis (des tavernes et des bordels) lui faisaient également des rapports. Mysaria, également, a pu entendre des choses, « les rats dans les murs » aussi. Le plan d’Aemond est plus ambitieux que la précédente campagne menée par Criston Cole dans les terres de la Couronne et donc à mon sens plus facilement ébruitable. Il vise à prendre Harrenhal avec une double armée : la sienne et celle des Lannister, qui doit aussi être informée (et plus l’info circule, plus elle fuite ^^). On a d’autres exemples dans Feu et Sang de plans de guerre déjà connus avant le départ des armées ; ça semble se produire surtout quand le chef de guerre est inexpérimenté et orgueilleux, qu’il veut s’obtenir une victoire éclaire et prestigieuse. Aemond est particulièrement orgueilleux dans son genre : il veut une victoire militaire éclatante contre Rhaenyra et considère Daemon comme la principale menace. Rien qu’avec ces informations là, et pour peu qu’Aemond ait informé Luthor, même de peu de choses (ne serait-ce que la porte par laquelle son armée sort est déjà un indice important de sa destination …), il y a moyen de comprendre ce qu’il veut faire, je pense 😉

    #174885
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2520

    Le truc, c’est que s’il n’y a pas de traitre au sein du conseil alors la rumeur aurait été la même pour créer des dissensions là où il n’y a pas lieu d’en avoir. Donc plutôt que ce que disent les gens, que voit-on:

    La prise de la capitale était sans doute un coup prévu à l’avance. L’arrivée de la flotte Velaryon et d’une armée ne s’improvise avec Daemon qui débarque à Peyreragon en clamant « Hé, j’ai une idée, c’est l’occasion où jamais » et la sortie de la ville est hautement prévisible. En effet, la situation stratégique rappelle un peu celle de la saga (il y a d’ailleurs beaucoup de points communs avec la Guerre des Cinq rois), avec des armées fondant sur la capitale pour la prendre ou la défendre, et le boxon dans le Conflans avec comme point central Harrenhal. Il était prévisible que la capitale devrait renforcer les Lannister ou les Hightower, et plus logique que l’attention se porte sur le Conflans. En effet, c’est très proche, et Daemon est entrain d’y masser des soutiens et peut encore en attendre des alliés du Nord et du Val d’Arryn. Avec la flotte qui peut bloquer l’estuaire de la Néra, les Hightower même soutenus auraient été bien en peine de traverser pour renforcer la ville. Sans compter les aspects psychologiques et affectifs entre les protagonistes, c’est hautement prévisible pour quiconque ayant deus sous de notion militaire et ce sont d’ailleurs les options étudiées par les Verts.

    Ensuite, comme on pouvait s’attendre à ce mouvement stratégique qui a mon sens aurait dû intervenir déjà bien plus tôt (« past time » comme qui dirait), il suffit de quelques indices. Comme dit Eridan, le choix de la porte et de la route pour le départ, mais aussi de petits détails logistiques triviaux que les têtes couronnées négligent mais que les hommes de terrains savent observer: type et quantité de ravitaillement, engagement de charretiers habitués à telle ou telle route, rumeurs au sein des troupes et de la ville, car il y a toujours quelqu’un qui parle et Aemond met une demi-lune à bouger (Encore une fois, une armée, ça ne séquipe et ne sort pas du néant)… Daemon et ses amis parmi le Guet voir l’administration et le peuple (façon Littlefinger un peu non?) sont susceptibles de faire attention à cela et cela leur suffit largement pour y voir le signal attendu.

    Perso, comme on ne trouve pas de candidat crédible, c’est probablement qu’il n’y en avait pas.  Mais cette idée arrange tout le monde. C’est plus confortable pour les Noirs de faire croire qu’ils ont des agents doubles plutôt que de dévoiler leurs trucs et astuces, et c’est plus confortable pour les Verts de faire croire qu’ils ont perdu par trahison plutôt que par incompétence.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.