A Clash of Kings, Chapitre 01, Prélude

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

Cet article concerne le premier chapitre du deuxième livre, A Clash of Kings et dont le personnage Point de Vue est mestre Cressen.

Chapitres et pagination

Chapitres

  • Ce chapitre est le seul consacré à mestre Cressen dans le deuxième livre.
  • Ce chapitre est le seul consacré à mestre Cressen sur l'ensemble de la saga.

Pagination

  • Miniusa.png Aux éditions Bantam (hardcover)[N 1] : p. 1 à 21
  • Miniusa.png Aux éditions Bantam (trade paperback) : p.
  • Miniusa.png Aux éditions Bantam (mass market paperback)[N 2] : p. 1 à 29
  • Miniuk.png Aux éditions Voyager (hardcover) : p.
  • Miniuk.png Aux éditions Voyager (paperback) : p. 1 à 21
  • Minifrance.png Aux éditions Pygmalion (intégrale) : p. à 44
  • Minifrance.png Aux éditions J'ai Lu (intégrale)[N 3] : p. 37 à 44
  • Minifrance.png Aux éditions Pygmalion (grand format)[N 4] : Tome 3, La bataille des rois, p. 9 à 34
  • Minifrance.png Aux éditions J'ai Lu (poche)[N 5] : Tome 3, La bataille des rois, p. 9 à 42

Résumé

À Peyredragon, mestre Cressen contemple dans le ciel la comète rouge. Il reçoit la visite de lady Shôren, fille du roi Stannis Baratheon, accompagnée du fou Bariol, et venue admirer le corbeau blanc arrivé de la Citadelle pour annoncer la fin de l’été. L'assistant de mestre Cressen, mestre Pylos, lui annonce le retour auprès du roi de ser Davos Mervault, porteur de nouvelles des terres de l'Orage. Mestre Cressen se rend à sa rencontre, pour apprendre que les vassaux des Baratheon ne se rangent pas aux côtés de Peyredragon dans la guerre pour le trône. Cressen essaie alors de convaincre le roi Stannis de conclure une alliance avec n’importe quel autre camp qui lutterait contre les Lannister (Renly, les Stark, ou les Arryn), mais lady Selyse, son épouse, sous l'influence de Mélisandre d'Asshaï, prêtresse rouge du Maître de la Lumière, le pousse à refuser tout compromis, en lui conseillant plutôt de s'en remettre à la puissance du dieu R'hllor pour supprimer son cadet rebelle. Lorsque Stannis se range à ce dernier avis, le vieux mestre, horrifié par le meurtre fratricide, décide d’éliminer la prêtresse. Lors du repas suivant, il tente de l’empoisonner au péril de sa vie en partageant avec elle un verre de poison. Le vieux mestre succombe à la boisson, mais la sorcière y résiste miraculeusement. Son dieu est le maître des flammes, et le feu purifie.

Notes et références

  1. Pagination de la première édition Bantam hardcover de février 1999.
  2. Pagination de la réédition de août 2005. La première édition Bantam massmarket est de septembre 2000.
  3. Pagination de la première édition J'ai Lu Intégrale de décembre 2009.
  4. Pagination de l'édition Pygmalion grand format de février 2000.
  5. Pagination de la réédition J'ai Lu poche de septembre 2009. Les éditions précédentes semblent identiques, la première étant de décembre 2001.
Icone book.png Chapitres liés
-
AGOT Prélude
d'ACOK
Arya I

-