Banque Rogare

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : the Rogare Bank

la banque Rogare était une banque de Lys, appartenant à la puissante famille Rogare[1]. Sa banqueroute au cours de la régence d'Aegon III Targaryen provoqua la ruine de la famille Rogare, ainsi que celle de nombreux Lysiens et quelques Ouestriens. Elle précipita également une série d'événements qui aboutirent au siège secret du Donjon Rouge[2].

Histoire[modifier]

D'après les chroniques, les Rogare pratiquaient des activités bancaires et commerciales avant même le Fléau de Valyria.

En l'an 133, la banque Rogare est une puissante institution lysienne. Son rayonnement s'accroit grâce aux intrigues de Lysandro Rogare : en échange de la restitution du prince Viserys Targaryen à son frère, le roi Aegon III Targaryen, Lysandro impose entre autres conditions que les fonds de la couronne en dépôt à la Banque de Fer de Braavos soient confiés à la banque Rogare[1].

En l'an 134, Lotho Rogare, un des fils de Lysandro, installe une filiale de la banque familiale à Port-Réal, au sommet de la colline de Visenya. Des rumeurs se mettent rapidement à courir sur son compte, affirmant qu'il se sert de l'or de la banque pour soudoyer des hommes et s'acheter des amitiés[2].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Printemps lysien.

La banque Rogare est partie prenante de la période de prospérité que connaît Port-Réal au début de l'an 135. Elle rémunère les sommes déposées chez elle par de riches intérêts, ce qui incite nombre de seigneurs ou de marchands à lui confier leur fortune[2]. La banque Rogare devient pendant un temps plus importante et puissante que la Banque de Fer elle-même[3]. Toutefois, au cours de l'année, Lysandro Rogare meurt dans des circonstances étranges, et ses enfants, tant légitimes que bâtards, reçoivent des parts de la banque Rogare, dont la gestion échoit à l'aîné, Lysaro.

Afin de financer ses ambitions, Lysaro détourne l'or de la banque familiale, espérant provoquer une guerre qui lui apportera une fortune suffisante pour rembourser la banque et le rendre riche. Son projet échoue car des rumeurs se répandent bientôt, affirmant que la banque Rogare est insolvable[N 1]. Les Lysiens s'affolent : magistrats et princes marchands réclament le remboursement de sommes déposées dans la banque. Rapidement, celle-ci ne peut plus rembourser toutes les sommes dues à ses déposants. Les magistrats de Lys la saisissent pour découvrir ses coffres vides et Lysaro enfui.

De nombreux Lysiens se retrouvent ruinés, de même que les Ouestriens qui avaient confié leur fortune à sa filiale de Port-Réal. Ser Lucas Bonleu des manteaux d'or fait arrêter Lotho Rogare et saisir le reste de l'or de la banque, sa correspondance et ses registres. Son emprisonnement sera l'un des éléments déclencheur du siège secret du Donjon Rouge. La chute de la banque Rogare signe également la ruine de la famille Rogare.

Par la suite, à Westeros, la Main du Roi Torrhen Manderly accorde une exonération d'impôts à tous ceux qui peuvent prouver qu'ils ont subis des pertes liées à la banqueroute de la banque Rogare[2].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. La légende attribue l'origine de cette rumeur à des hommes de la Banque de Fer de Braavos, principale rivale de la banque Rogare (cf. Feu et Sang : Le Printemps lysien et la fin de la Régence).

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Feu et Sang : Sous les régents – Le voyage d'Alyn Poingdechêne.
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Feu et Sang : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.
  3. Les origines de la saga, Aegon III.