Femme-sel

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Femmes-sel)
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : salt wife

Dans la culture fer-née, une femme-sel est le nom donné par les Fer-nés aux femmes capturées lors des pillages et qui leur sert d'épouse secondaire, par opposition à l'épouse légitime originaire des îles de Fer, la femme-roc[1]. Elles sont généralement choisies en fonction de leur beauté ou de leur force. Si un Fer-né ne peut avoir qu'une femme-roc, il peut en revanche avoir autant de femmes-sel qu'il le souhaite. Avoir un grand nombre de femmes-sel est perçu comme un signe de prestige, dénotant le pouvoir, le prestige et la virilité de l'époux. Ces femmes ne sont ni des concubines, ni des prostituées : le mariagede sel ou mariage-sel qui consacre l'union du Fer-né avec une femme-sel est reconnu dans les îles de Fer. Si la cérémonie est moins solennelle qu'avec une femme-roc, elle est tout de même pratiquée par un prêtre du dieu Noyé. Les enfants-sel issus de ces unions portent le nom de leur père et peuvent prétendre à son héritage, en l'absence d'enfant-roc[2]. Une veuve-sel ne peut toutefois pas espérer jouer un rôle politique dans la société fer-née, comme celui de régente[3]

Icone loupe.png Voir article détaillé : Antique Voie.

Histoire[modifier]

Les prêtres du dieu Noyé et les défenseurs de l'Antique Voie racontent des histoires de temps où les Fer-nés étaient riches et fiers et où chaque rameur possédait douze femmes-sel[4]. Au cours des siècles, certains rois des îles de Fer ont lutté contre cette pratique ou l'ont favorisée, en fonction de leurs croyances : Harmund III Chenu, disciple de la Foi des Sept et non du dieu Noyé, interdit de prendre des femmes-sel et déclare que les enfants-sel sont des bâtards, sans droit à l'héritage de leur père. Ses décrets sont annulés par son successeur, Hagon Chenu, et la pratique perdure[5].

Après la Conquête d'Aegon Ier Targaryen et le rattachement des îles de Fer aux Sept Couronnes, le rapt de femmes a été interdit par le nouveau roi sur demande de sa sœur épouse, Rhaenys Targaryen, d'après les rumeurs. Il est aussi interdit aux pillards de s'attaquer aux Sept Couronnes[2]. Toutefois, le mariage-sel n'a pas été lui-même rendu illégal, ce qui a permis à la pratique de perdurer. Lord Dalton Greyjoy a ainsi eu pas moins de vingt-deux épouses-sel et a offert une fille de lord Farman à son frère, Veron Greyjoy[4]. Au cours du règne d'Aerys II Targaryen, lord Quellon Greyjoy taxe lourdement le mariage-sel[N 1], toutefois, son fils Balon supprime ces taxes[6].

A l'époque de la saga, le mariage-sel est une pratique en déclin[2], mais des hommes comme Balon Greyjoy[7], Victarion Greyjoy[8] ou Adrack Humble ont eu des femmes-sel[9].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Sans doute dans le but d'en éradiquer la pratique, lord Quellon Greyjoy n'étant pas lui-même un adepte de l'Antique Voie (cf. ).

Références[modifier]