Otho Bracken

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Otho Bracken
Identité
V.O. Otho Bracken
the Brute of Bracken
Surnom la Brute de Bracken
Statut
Rang chevalier
Famille
Père lord Bracken ?
Blasons
Otho faisait partie de la maison Bracken

Otho Bracken était un chevalier de la maison Bracken au début du troisième siècle après la Conquête. Jouteur réputé aussi fort que cruel, il fut surnommé la Brute de Bracken après avoir tué lord Quentyn Nerbosc lors du tournoi de Port-Réal en l'an 205[1].

Dans Le Chevalier Errant[modifier]

Ser Otho assiste au tournoi de Cendregué en l'an 209. Il s'entraîne à la quintaine avec lord Parsifal Caron.

Lors du jugement des Sept qui suit le tournoi, le chevalier errant, ser Duncan le Grand demande à ser Otho d'être son champion, arguant que sa cause est juste. La Brute de Backen refuse, mais c'est l'un des rares à daigner lui répondre[1].

Dans L'Épée Lige[modifier]

Ser Otho est pressenti pour prendre la tête de la maison Bracken, lord Bracken étant mourant et l'aîné de ses fils étant mort pendant le Fléau de Printemps. Cette éventuelle succession provoque la colère des Nerbosc et des échauffourées éclatent entre les deux maisons, sans que leur suzerain ne puisse réagir, le seigneur de la maison Tully n'ayant alors que huit ans[2].

Dans L'Œuf de Dragon[modifier]

Du fait de la proximité des terres des Bracken avec Murs-Blancs, ser Otho Bracken était attendu pour participer au tournoi de Murs-Blancs, qui célèbre le mariage de lord Ambrose Beurpuits, mais la Brute de Bracken n'a pas jugé opportun de faire le déplacement, pour une joute si peu glorifiante.

Les conspirateurs de la deuxième rébellion Feunoyr compte sur le ralliement des Bracken, qui ne peuvent espérer l'aide ou le soutien du trône de Fer tant que lors Brynden Rivers, un bâtard apparenté aux Nerbosc, est la Main du Roi[3].

Notes et références[modifier]