Champion

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : champion

Le titre de champion est utilisé dans les Sept Couronnes pour désigner soit le vainqueur d'un tournoi[1], soit un guerrier qui est prêt à défendre les droits ou la réputation d'une autre personne[2].

Les champions de tournois[modifier]

Remporter un tournoi permet d'acquérir gloire et honneur, mais aussi une récompense, qui peut parfois atteindre d'importantes sommes[1]. En plus de la récompense pécuniaire, le champion s'attire honneurs et prestige, qui peuvent lui permettre de prétendre à un mariage[3] ou à une récompense plus symbolique, comme devenir chevalier ou entrer dans une fraternité de chevaliers réputée. Il n'est pas rare que l'organisateur offre au vainqueur d'exaucer son souhait, si celui-ci est en son pouvoir[4].

Prévoir l'identité du champion d'un tournoi fait l'objet d'âpres discussions[5][6] et de coûteux paris[7].

Certains célèbres champions de tournois sont célébrés plusieurs siècle après leur mort, comme lord Leo Tyrell[8].

Les champions défenseurs[modifier]

Un champion est nommé pour défendre la réputation[2], l'innocence ou la cause d'une personnalité lors d'un duel judiciaire[9]. Les chevaliers de la Garde Royale sont présentés comme les champions du roi des Sept Couronnes[10]. Il semble que les seigneurs et les dames puissent nommer un chevalier ou une épée lige de leur maison comme leur champion officiel.

Dans les îles de Fer, les prétendants au titre de roi du Sel et du Roc se faisaient traditionnellement accompagner par trois champions lorsqu'ils annonçaient leur revendication lors des états généraux de la royauté. Cette pratique permettait de donner un aperçu des forces en présence, certains n'étant accompagnés que de membres de leur famille, alors que d'autres s'entourent de guerriers réputés ou de seigneurs[11].

Dans les légendes orientales[12], un héros, appelé Azor Ahai, fut le champion de la lumière à une époque où les ténèbres menaçaient de recouvrir le monde[13].

Histoire[modifier]

Avant la Conquête[modifier]

Au cours de la guerre entre le roi de l'Orage Arlan III Durrandon et le roi des Rivières et des Collines Humfrey Ier Teague, ce dernier a pour champion ser Damon Teague, son propre frère[14].

Au cours de l'intégration pacifique des Andals dans le Bief, le chevalier andal Alester Tyrell devient le champion et le bouclier lige du roi du Bief Gwayne V Jardinier[15].

Avant la Conquête, Orys Baratheon est le champion de lord Aegon Targaryen de Peyredragon[16].

Après la Conquête[modifier]

Pendant la première guerre Dornienne, lord Toland envoie son fou, accoutré comme son champion, pour défier le roi des Sept Couronnes Aegon le Conquérant. Le duel lui permet de faire diversion et de lui permettre de s'enfuir, tout en ridiculisant Aegon[17]. Quelques années plus tard, les chevaliers de la Garde Royale deviennent les champions du roi des Sept Couronnes[17][10].

En l'an 42, un jugement des Sept oppose les sept champions du prétendant Maegor Ier Targaryen à sept Fils du Guerrier, champions de la Foi des Sept[18].

Lors de l'avènement de Jaehaerys Ier, le jeune chevalier Gyles Morrigen est désigné comme champion du roi lors du duel judiciaire contre ser Harrold Longegarde, frère juré vieillissant de la Garde Royale de Maegor Ier. Ayant occis facilement son adversaire, ser Gyles est le premier chevalier à rejoindre la Garde Royale de Jaehaerys, dont il devient le lord Commandant et le bouclier lige[19].

Au cours du règne du roi Viserys Ier, plusieurs chevaliers servent de champions à la princesse héritière Rhaenyra Targaryen : ser Criston Cole de la Garde Royale, puis ser Harwin Fort et enfin, ser Arryk Cargyll de la Garde Royale[20].

Aemon Chevalier-Dragon de la Garde Royale sert de champion à sa sœur, la reine Naerys Targaryen[2], pour la défendre des accusations d'adultère proférée par ser Morgil Piquemèche[21]. Depuis cette époque, l'honneur des rois et des reines a traditionnellement été défendu par les frères jurés de la Garde Royale[22].

Au cour du jugement des Sept de Cendregué, les sept champions de ser Duncan le Grand affrontent les sept champions de l'accusation, mené par les princes Aerion et Daeron Targaryen[23].

Les champions dans la saga[modifier]

Avant AGOT[modifier]

Ser Arthur Dayne, l'Épée du Matin de la Garde Royale, est le champion du tournoi de Port-Lannis[24].

Ser Barristan Selmy de la Garde Royale est le champion du tournoi d'Accalmie[25].

Au cours du tournoi d'Harrenhal de l'an 281, cinq champions ont juré de défendre la couronne de la reine d'amour et de beauté, la fille de lord Walter Whent, organisateur du tournoi : ses quatre frères et son oncle[26], ser Oswell Whent de la Garde Royale[27]. Les quatre fils de lord Whent sont défaits dès le premier jour et les champions se succèdent[26]. Le prince héritier Rhaegar Targaryen remporte finalement la dernière joute contre ser Barristan Selmy de la Garde Royale. En tant que champion du tournoi, il peut choisir une nouvelle reine d'amour et de beauté. Au lieu de désigner son épouse comme le voudrait la coutume, il remet la couronne à Lyanna Stark[28].

Lorsque Rhaegar Targaryen enlève Lyanna Stark et que Brandon Stark est arrêté sur ordre d'Aerys II Targaryen, lord Rickard Stark se rend à Port-Réal pour demander un duel judiciaire. Le roi fait mine d'accepter, mais le jour venu, il prétend que le feu est le champion de la maison Targaryen et fait brûler vif lord Stark[29].

Lord Jorah Mormont remporte le tournoi à Port-Lannis en l'an 289, ce qui lui permet de conquérir le cœur et la main de lady Lynce Hightower[3].

Dans AGOT[modifier]

Quarante mille dragons d'or sont promis au champion du tournoi de la Main de Port-Réal[1]. Sandor Clegane en devient le champion grâce à l'abandon de ser Loras Tyrell[6].

Aux Eyrié, Tyrion Lannister demande un duel judiciaire pour déterminer s'il est coupable du meurtre de lord Jon Arryn. De nombreux chevaliers réclament l'honneur de servir de champion à la cause de sa veuve : un Lynderly, lord Éon Veneur, ser Albar Royce, ser Lyn Corbray et une douzaine d'autres. Le choix de lady Lysa se porte sur ser Vardis Egen, capitaine de la garnison des Eyrié, alors que celui-ci ne s'était pas proposé spontanément. Lorsque Tyrion demande à son tour un champion, lady Lysa refuse de faire appeler son frère, ser Jaime Lannister. C'est finalement le reître Bronn qui assure sa défense[9] et triomphe de son adversaire, ce qui innocente Tyrion[30].

Dans ACOK[modifier]

Lady Brienne de Torth remporte le petit tournoi organisé par le roi Renly Baratheon à Pont-l'Amer. Il la récompense en l'intégrant officiellement à sa Garde Arc-en-Ciel[4].

Ser Cortnay Penrose propose au roi Stannis un duel judiciaire entre leurs champions pour régler le siège d'Accalmie, mais celui-ci refuse[31].

Dans ASOS[modifier]

D'après Mélisandre d'Asshaï, Stannis Baratheon est le champion du dieu R'hllor[32][33].

La reine Daenerys Targaryen désigne Belwas le Fort comme champion, pour affronter en combat singulier le champion de Meereen, Oznak zo Pahl[34].

Tyrion Lannister réclame un duel judiciaire pour déterminer s'il est coupable du meurtre de son neveu : ser Gregor Clegane sert de champion à l'accusation et le prince Oberyn Martell défend la cause de Tyrion[N 1][35][36].

Ser Denys Mallister prétend avoir été champion à vingt-deux ans, mais on ignore quel tournoi il a remporté[37].

Dans AFFC[modifier]

Lors des états généraux de la royauté fer-nés, plusieurs candidats se présentent, avec leurs champions :

Ser Brynden Tully refuse un duel judiciaire entre son champion et celui des Lannister pour mettre fin au siège de Vivesaigues[39].

Dans ADWD[modifier]

Dans le procès engagé contre elle par la Foi, la reine des Sept Couronnes Cersei Lannister choisit de se faire représenter par un champion de la Garde Royale[40]. Qyburn lui présente ser Robert Fort, récemment intégré à la Garde par le régent Kevan Lannister[41].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Même s'il croit Tyrion innocent, le prince Oberyn Martell ne devient pas son champion pour défendre une cause juste, mais parce qu'il voit dans ce duel une occasion de connaître la vérité sur le meurtre de sa sœur et de le venger (cf. A Storm of Swords, Chapitre 67, Tyrion).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 A Game of Thrones, Chapitre 21, Eddard.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 A Game of Thrones, Chapitre 16, Sansa.
  3. 3,0 et 3,1 A Clash of Kings, Chapitre 13, Daenerys.
  4. 4,0 et 4,1 A Clash of Kings, Chapitre 23, Catelyn.
  5. A Game of Thrones, Chapitre 26, Eddard.
  6. 6,0 et 6,1 A Game of Thrones, Chapitre 31, Eddard.
  7. A Game of Thrones, Chapitre 29, Catelyn.
  8. Les origines de la saga, La maison Tyrell.
  9. 9,0 et 9,1 A Game of Thrones, Chapitre 39, Tyrion.
  10. 10,0 et 10,1 Les origines de la saga, Aegon I.
  11. 11,0 et 11,1 A Feast for Crows, Chapitre 20, Le Noyé.
  12. Les origines de la saga, La Longue Nuit.
  13. A Clash of Kings, Chapitre 11, Davos.
  14. Les origines de la saga, Le Conflans.
  15. Les origines de la saga, Les Andals dans le Bief.
  16. Les origines de la saga, La Conquête.
  17. 17,0 et 17,1 Fire and Blood : Le règne du Dragon. Les guerres du roi Aegon Ier.
  18. The Sons of the Dragon.
  19. Fire and Blood : Du prince au roi. L'ascension de Jaehaerys Ier.
  20. Le Prince vaurien.
  21. Les origines de la saga, Aegon IV.
  22. A Feast for Crows, Chapitre 44, Cersei.
  23. Le Chevalier Errant.
  24. Les origines de la saga, Aerys II.
  25. A Storm of Swords, Chapitre 43, Daenerys.
  26. 26,0 et 26,1 A Storm of Swords, Chapitre 25, Bran.
  27. A Dance with Dragons, Chapitre 68, Le briseur de roi.
  28. A Game of Thrones, Chapitre 59, Eddard.
  29. A Clash of Kings, Chapitre 56, Catelyn.
  30. A Game of Thrones, Chapitre 41, Catelyn.
  31. A Clash of Kings, Chapitre 43, Davos.
  32. A Storm of Swords, Chapitre 37, Davos.
  33. A Dance with Dragons, Chapitre 11, Jon.
  34. A Storm of Swords, Chapitre 58, Daenerys.
  35. A Storm of Swords, Chapitre 67, Tyrion.
  36. A Storm of Swords, Chapitre 71, Tyrion.
  37. A Storm of Swords, Chapitre 79, Samwell.
  38. Appendices AFFC.
  39. A Feast for Crows, Chapitre 39, Jaime.
  40. A Dance with Dragons, Chapitre 55, Cersei.
  41. A Dance with Dragons, Chapitre 66, Cersei.