ACOK 02 – Arya I

  • Ce sujet contient 33 réponses, 17 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Obsidienne, le il y a 6 mois et 2 semaines.
4 sujets de 31 à 34 (sur un total de 34)
  • Auteur
    Messages
  • #155822
    Samyriana
    • Pas Trouillard
    • Posts : 511

    Mais je ne nie absolument pas tout ce que vous avez souligné ! Simplement, si son comportement s’explique, il n’en est pas plus normal.

    Je rejoins les avis développés plus haut, Arya est traumatisée et franchement, si quelqu’un condamnait mon père à mort sous mes yeux après avoir mené mon ami à la mort en mentant (Mycah), je pense que je serai prompte à souhaiter sa mort intérieurement…

    "Des chefs de guerre, y en a de toutes sortes. Mais une fois de temps en temps, il en sort un, exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, y en a presque jamais. Et tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles."

    #155842
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2340

    Mais heureusement, tu as des filtres qui t’empêche de passer à l’acte ou de décharger ta frustration sur un tiers. Alors certes la violence est plus présente et les filtres plus poreux dans le monde de Westeros, mais elle est tout de même soumise à certains impératifs. Vouloir se venger de Joffrey par exemple est assez normal, mais que cette vengeance soit exercée par une enfant ou jeune fille voire dans une moindre mesure par une femme, ne les serait pas du tout.

    De plus, il faut rappeler que, contrairement à ce qui a été dit, la première victime d’Arya, le palefrenier, ne menaçait ni sa vie ni son intégrité physique (le pire qu’il lui fasse est de la saisir par le bras). Ce n’est absolument pas de la légitime défense que de le tuer. C’est un pauvre gars un peu rustre qui trouve une petite fugueuse, et qui espérait au passage gagner une récompense valant sans doute plusieurs années de son misérable salaire. Si vous trouviez une petite fille que toute la ville recherche et qu’elle vous demandait de lui prêter votre scooter, vous feriez sans doute pareil. Elle n’était d’ailleurs pas directement menacée par la prise de contrôle du palais, puisque son destin aurait été de servir d’otage de marque.  Elle était en état de panique « hysterical » et regrette son geste en son for intérieur. Elle regrette aussi plus tard que sa formation de Danseuse d’eau ne l’a pas vraiment préparée à la violence. Au contraire, ce que Jon ou Ned prenaient sûrement pour un jeu de gamine lui a fait croire qu’elle avait compris ce que signifiait de se battre. Et elle tue un innocent dans un état de panique. Tout bientôt, elle fera tuer Chiswick et Weese, deux salauds mais qui n’allaient pas la tuer non plus, pour satisfaire sa frustration. Elle même regrettera d’y avoir succombé plutôt que de demander la mort de Tywin.

    Bref, on peut très facilement trouver des explications à cet exercice de la violence. On peut toujours, de la bagarre de la cour de récré à une tuerie de masse. Il n’en reste pas moins qu’Arya en fait un usage qui n’est pas dans la norme, même dans la norme de Westeros. Heureusement pour l’humanité, parce que si pour chaque mort injuste, on éliminait une liste de cibles, on aurait mathématiquement disparu depuis longtemps.

    Dans ce chapitre, Tourte prend beaucoup plus cher qu’il ne le mériterait et il ne faut pas sous-estimer la capacité des enfants à distinguer la vraie menace des fanfaronnades. Yoren vient d’ailleurs rappeler que l’exercice de la violence « légitime » dépend d’un certain cadre (même si ce n’est pas la meilleure méthode éducative).

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois et 2 semaines par R.Graymarch.
    #155878
    Yfos
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 983

    De plus, il faut rappeler que, contrairement à ce qui a été dit, la première victime d’Arya, le palefrenier, ne menaçait ni sa vie ni son intégrité physique (le pire qu’il lui fasse est de la saisir par le bras). Ce n’est absolument pas de la légitime défense que de le tuer. C’est un pauvre gars un peu rustre qui trouve une petite fugueuse, et qui espérait au passage gagner une récompense valant sans doute plusieurs années de son misérable salaire. Si vous trouviez une petite fille que toute la ville recherche et qu’elle vous demandait de lui prêter votre scooter, vous feriez sans doute pareil.

    Arya n’est pas vraiment une fugueuse. Elle fuit ceux qui viennent de massacrer toute les siens. En l’attrapant par le bras, le palefrenier ne veut pas la ramener à une famille inquiète mais la livrer aux responsable de ce massacre. Certes il ne méritait pas la mort mais Arya était quand même en état de légitime défense: elle n’avait aucune idée du sort qui l’attendait si elle était livrée aux ennemis de sa famille. Une seule certitude: il ne serait pas agréable.

    Elle n’était d’ailleurs pas directement menacée par la prise de contrôle du palais, puisque son destin aurait été de servir d’otage de marque.

    Vu comme Joffrey traite Sansa, difficile de savoir ce qu’elle aurait subi. C’est Tyrion, il me semble, qui se dit dans un chapitre que c’est une bonne chose pour Arya qu’elle ait pu fuir, vu que le nouveau roi ne la porte pas dans son coeur.

    Quant à Weese, il ne méritait pas ça mais ce n’était pas non plus uniquement de la frustration de la part d’Arya, vu la violence dont il fait preuve à son égard: il la frappe très régulièrement.

    #155884
    Obsidienne
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 800

    J’ajouterai aux mobiles profonds d’Arya, l’amour/identification à son père : Ned rendait la justice et exécutait …

    "Vé ! " (Frédéric Mistral, 1830-1914)
    " Ouinshinshoin, ouinshinshishoin " ( Donald Duck, 1934)

4 sujets de 31 à 34 (sur un total de 34)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.