Bran – La tour foudroyée de Winterfell

  • Ce sujet contient 15 réponses, 7 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Ser Pierre, le il y a 1 année et 6 mois.
16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #166547
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5870

    Après mon petit post sur la tour de la Main, je me suis dit que j’allais vous faire un sujet sur une tour moins connue des francophones, totalement invisibilisée par la traduction, qui lui donne une demi-douzaine de noms différents … Mais à la relecture, elle m’apparaît comme très importante, porteuse de symbolique et de sens, dans l’histoire d’ASOIAF : la tour foudroyée de Winterfell. (wiki)

    Déjà, rapidement, l’historique de la tour est intrigant :

    Son repaire favori était la tour [tour foudroyée]. Jadis tour de guet et la plus haute du château, la foudre l’avait incendiée voilà des éternités, cent ans au moins avant la naissance de Père. Effondrée d’un tiers sur elle-même, elle n’avait pas été reconstruite. De temps à autre, Père lâchait dans les salles basses encombrées de pierres, de gravats, de poutres vermoulues et carbonisées des meutes de ratiers qui, chaque fois, faisaient un fameux carnage, mais personne, hormis Bran et les corneilles, ne s’aventurait plus sur le moignon déchiqueté.

    His favorite haunt was the broken tower. Once it had been a watchtower, the tallest in Winterfell. A long time ago, a hundred years before even his father had been born, a lightning strike had set it afire. The top third of the structure had collapsed inward, and the tower had never been rebuilt. Sometimes his father sent ratters into the base of the tower, to clean out the nests they always found among the jumble of fallen stones and charred and rotten beams. But no one ever got up to the jagged top of the structure now except for Bran and the crows.

    AGOT, Bran II.

    Martin nous réserve sûrement des surprises concernant la foudre et l’effondrement de la tour … Si un jour il publie The She-Wolves of Winterfell, je me demande si on n’aura pas des choses intéressantes à relever. ^^ Pas besoin d’attendre jusque là, toutefois, pour se rendre compte que dès AGOT, la tour joue un rôle crucial : c’est au sommet de cette tour que Bran veut grimper dans son deuxième chapitre, pour nourrir les corneilles … et c’est à cette occasion qu’il va connaître sa chute.

    Lassé à la fin de lancer des bâtons, la tentation le prit d’un brin d’escalade. Les événements l’avaient empêché depuis des semaines de grimper à la tour en ruine [tour foudroyée], et l’idée que l’occasion s’en présentait peut-être pour la dernière fois acheva de l’y résoudre.

    Finally he got tired of the stick game and decided to go climbing. He hadn’t been up to the broken tower for weeks with everything that had happened, and this might be his last chance.

    AGOT, Bran II.

    Or, en vo, la tour porte un nom fort de sens : Broken Tower (littéralement, la « Tour Brisée » ) … Ca renvoie à bien des choses : à l’issue de son escalade, Bran the Boy deviendra Bran the Broken ( « Bran le Brisé » ). Je ne peux pas m’empêcher également d’y voir un lien avec the Breaking ( « la Cassure » ), un événement légendaire lié aux enfants de la forêt, et il y a bien d’autres indices dans ce chapitre qui relie la tour foudroyée aux enfants de la forêts et à Freuxsanglant : au sommet de la tour, nichent des corneilles, qui raffolent de grain (corn en vo) … Exactement le même aliment que ce que la corneille à trois yeux réclame à Bran dans son rêve comateux de son troisième chapitre, ou que ce que le corbeau de Mormont réclame en permanence.

    Au sommet de la tour en ruine [tour foudroyée] où nul autre ne montait que lui nichaient des corneilles. Parfois, il bourrait ses poches de blé à leur intention, et elle picoraient dans sa main.
    There were crows’ nests atop the broken tower, where no one ever went but him, and sometimes he filled his pockets with corn before he climbed up there and the crows ate it right out of his hand.

    AGOT, Bran II.

    Que l’idée d’escalader la tour vienne à Bran alors qu’il est dans le bois sacré de Winterfell me paraît également être une sacrée coïncidence. Les corneilles accompagnent Bran pendant tout le chapitre, tournoyant autour de la tour en attente de grain … Mais il est assez évident que leur présence traduit autre chose : elles sont là en observation, Freuxsanglant affirmant lui-même à Bran qu’il le regardait au moment de sa chute … J’y reviendrai une prochaine fois.

    Le lien de la tour avec Freuxsanglant et ses plans, sa symbolique comme marqueur des étapes de vie des personnages, vont s’approfondir dans les romans suivants.

    Dans ACOK, Bran retrouve la tour foudroyée quatre ou cinq fois dans son dernier chapitre (ACOK, Bran VII). Il est d’abord précisé qu’alors que la plupart des structures semblent avoir souffert de l’incendie, ce n’est pas le cas de la tour foudroyée, qui en a réchappé aussi miraculeusement que le bois sacré :

    En arrière, toutefois, se dressait toujours la tour mutilée [tour foudroyée], telle exactement que par le passé.

    Yet behind, the broken tower still stood, no more burned than before.

    ACOK, Bran VII.

    Quelques instants après, c’est de la tour qu’émergent les deux loups garous des Stark (vous savez, les créatures que Freuxsanglant et les anciens dieux leur ont « peut-être » envoyé …)

    Au pied de la tour démantelée [tour foudroyée] surgirent deux minces silhouettes sombres qui se glissaient prudemment parmi les décombres. « Broussaille ! » s’écria joyeusement Rickon, et le loup noir ne fit qu’un bond vers lui.

    Two lean dark shapes emerged from behind the broken tower, padding slowly through the rubble. Rickon gave a happy shout of « Shaggy! » and the black direwolf came bounding toward him.

    ACOK, Bran VII.

    La troisième occurrence nous apprend que les corneilles de la tour se disputent les cadavres avec les corbeaux de mestre Luwin. La quatrième nous dit que « La dernière image qu’emporta Bran de leur départ [à Rickon, Osha et Broussaille] fut la disparition de la queue du loup derrière la tour foudroyée. »

    Il y a un autre passage dans ACOK, où Martin s’amuse particulièrement :

    Derrière lui se dressait, déchiquetée comme une couronne par l’incendie de ses étages supérieurs, la tour foudroyée jadis. La course du soleil en déplaçait incessamment l’ombre et l’allongeait peu à peu, tel un bras noir brandi vers Theon Greyjoy. Si bien que celui-ci, lorsque le soleil frôla le sommet du rempart, se retrouva pris dans son poing.

    Behind him the broken tower stood, its summit as jagged as a crown where fire had collapsed the upper stories long ago. As the sun moved, the shadow of the tower moved as well, gradually lengthening, a black arm reaching out for Theon Greyjoy. By the time the sun touched the wall, he was in its grasp.

    ACOK, Theon VI.

    Que la Tour Brisée (Broken Tower) devienne ici un bras (arm) m’amuse beaucoup, sachant que la Cassure (Breaking) a servi à rompre le Bras de Dorne (Arm of Dorne), à cause de la magie des enfants de la forêt. Si on décide de le traiter comme une coïncidence, il reste intéressant de voir que c’est précisément l’ombre (shadow) de cette tour qui devient un bras menaçant Theon Greyjoy … Celui qui a trahi les Stark, celui qui a « tué » Bran, celui qui est un intrus à Winterfell … celui qui connaîtra bientôt le chatiment pour ses crimes.

    ASOS et AFFC délaissent Winterfell, mais dans ADWD, Theon y retourne … et on retrouve notre tour. Une fois de plus le destin des personnages s’y joue : c’est là qu’Abel le Barde et ses lavandières (Mance Rayder et ses piqueuses) mettent au point leur plan pour sauver « Arya Stark » … Theon a envie de leur dire ce qu’il sait, mais il finit par y renoncer …

    Jeyne, son nom est Jeyne, et elle n’a pas des yeux de la bonne couleur. […] La plaisanterie se joue à tes dépens, Abel, aux tiens et à ceux de tes putains assassines. Vous allez crever pour une fille qui n’est pas la bonne.
    Il était passé à un cheveu de leur avouer la vérité, lorsque Aveline l’avait livré à Abel dans les ruines de la tour Brûlée, mais au tout dernier instant il avait tenu sa langue.

    Jeyne, her name is Jeyne, and her eyes are the wrong color. […] The jape is on you, Abel, you and your murdering whores. You’ll die for the wrong girl.
    He had come this close to telling them the truth when Rowan had delivered him to Abel in the ruins of the Burned Tower, but at the last instant he had held his tongue.

    ADWD, Theon.

     

    Bon, je vous rassure … Je ne vous ferai pas un sujet par tour ! ^^ Mais je trouvais que Martin construisait des trucs intéressants autour de cette tour foudroyée. Et j’ai bien envie d’élargir et de proposer une hypothèse en l’air : je ne peux m’empêcher de penser à la vision de Daenerys, comme souvent.

    From a smoking tower, a great stone beast took wing, breathing shadow fire…

    D’une tour fumante s’envola un colossal monstre de pierre qui exhalait des flammes d’ombre…

    ACOK, Daenerys IV.

    L’autre nom de la Broken Tower, c’est Burned Tower (Tour Brulée) … Ca se pose là, en terme de tour fumante …
    Et l’envol n’est pas seulement une thématique propre à Euron Greyjoy, mais aussi à Bran.

    #166556
    Worgen Stone
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1413

    Bon, je vous rassure … Je ne vous ferai pas un sujet par tour !

    Ah bon ? Et pourquoi, s’il te plaît ?

    Ce sujet – autant que le précédent – m’a semble très intéressant, et je note au passage que nous avons dans l’Encyclopédie une catégorie qui serait utilement enrichie de ces édifices abattus.

    #166558
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5870

    Ah bon ? Et pourquoi, s’il te plaît ?

    Parce que je n’ai pas le temps, principalement. ^^ Contribuer au wiki prend déjà pas mal de mon temps ; rassembler et organiser les idées pour en faire un sujet de forum est encore plus long. En plus de ça, je ne lance un sujet que si je constate qu’il y a bien quelque chose de vaguement intéressant à en dire … la tour des Enfants de Moat Cailin est intéressante, car liée à la Cassure et à une possible apparition-intervention des anciens dieux / de Freuxsanglant, la tour de la Main est liée au rapport de Cersei au patriarcat … Mais il y a tout un tas d’autres tours ou édifices sur lesquels je n’ai rien à dire, même après avoir fait leur page wiki … Ca ne veut pas dire qu’il n’y a rien, juste que je n’ai pas trouvé. 😉 A la limite, j’aurais des anecdotes sur la tour de la Blanche Épée ou le Premier Donjon, mais cette fois, il s’agit d’éléments déjà explicités dans le texte et présents sur les pages du wiki. Pas vraiment de quoi lancer une réflexion ou une discussion, à mon sens … Après, si d’autres veulent lancer des sujets sur les tours, les bâtiments, les châteaux, ne vous privez pas. J’ai pas l’exclusivité ! ^^ Perso, j’ai déjà trouvé mon prochain sujet … assez proche de cette tour foudroyée, d’ailleurs.

    Ce sujet – autant que le précédent – m’a semble très intéressant, et je note au passage que nous avons dans l’Encyclopédie une catégorie qui serait utilement enrichie de ces édifices abattus.

    Merci pour ton retour. 😉 Ça fait plaisir de voir qu’il reste des gens pour trouver de l’intérêt dans ce genre de détails. ^^

    #166578
    Worgen Stone
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1413

    Ah bon ? Et pourquoi, s’il te plaît ?

    Je plaisantais.  Cela me semblait tellement évident que je n’ai même pas mis de smiley, veuille accepter mes excuses.
    Tu ne sembles pas trop m’en vouloir puisque tu m’offres en retour une pléthore de liens vers des sujets que je m’en vais découvrir de ce doigt (sur la souris).

    #166582
    Céleste
    • Pas Trouillard
    • Posts : 654

    Bon, je vous rassure … Je ne vous ferai pas un sujet par tour ! ^^ Mais je trouvais que Martin construisait des trucs intéressants autour de cette tour foudroyée. Et j’ai bien envie d’élargir et de proposer une hypothèse en l’air : je ne peux m’empêcher de penser à la vision de Daenerys, comme souvent. From a smoking tower, a great stone beast took wing, breathing shadow fire… D’une tour fumante s’envola un colossal monstre de pierre qui exhalait des flammes d’ombre… ACOK, Daenerys IV. L’autre nom de la Broken Tower, c’est Burned Tower (Tour Brulée) … Ca se pose là, en terme de tour fumante … Et l’envol n’est pas seulement une thématique propre à Euron Greyjoy, mais aussi à Bran.

    Si ça peut permettre d’éclaircir la vision des Nonmourants, moi je dis pourquoi pas 😀 Je ne serais pas contre une petite relance d’échange à ce sujet d’ailleurs pour avancer dans la réflexion ^^

    J’aime bien la façon dont tu exposes le fait que la Tour serait une métaphore pour Bran. Toutefois, le plus important dans cette vision c’est qu’il y a un mensonge : Stannis porte bien une épée rouge mais il n’est pas Azor Ahai, fAegon porte bien des bannières targaryens mais il n’est pas un targaryen. Il nous faut donc quelque chose du style : Un monstre de pierre qui exhalait des flammes d’ombres s’envole d’une tour fumante mais… Et c’est là où ça coince, que représente cette vision que veut-elle dire qui serait un mensonge dans le cas de Bran ?

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

    #166586
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2799

    En fait, on peut imaginer que Bran est un monstre pétrifié qui prend son envol, puisqu’il est un vervoyant paralysé. Il est figuré par un loup ailé tenu par des chaines de pierre dans un rêve de Jojen I dreamed of a winged wolf bound to earth with grey stone chains. Les flammes et les ombres sont aussi une caractéristique des visions, le futur est soit des flammes dansantes soit une mer d’ombres. Et Bran pourrait bien être une « menace » pour Dany dans le sens où le Prince qui fut Promis pourrait être un instrument de prophéties connues de Freuxsanglant et des Vervoyants. Mais bon, ça colle quand même pas totalement.

    #166610
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5870

    C’est une ouverture qui existe déjà depuis quelques années ; il me semble qu’ @emmalaure l’évoquait dans le sujet d’origine, il y a environ deux ou trois ans. A franchement parler, ce n’est pas mon option préférée. Je préfère largement l’option « Euron s’envole tranquillou après avoir cramer Villevieille » ^^ . N’empêche que Bran pourrait trèèèèès hypothétiquement être le dernier « menteur » que Daenerys aura à affronter, le dernier « prétendant » ou « roi » (au moins du Nord ?) sur lequel elle tombera quand elle arrivera à Westeros … Ca me paraît étrange, dans le sens où ça voudrait dire que les Fer-nés et les Lannister, Euron et Cersei, (les antagonistes parfaits de la saga) se seraient déjà effondrés avant son arrivée, et qu’il ne reste que Stannis, Faegon et Bran … C’est bizarre à envisager. A moins qu’il s’agissent de rois prêts à se soumettre devant Daenerys ? Stannis parce qu’elle a la légitimité (et qu’il n’en peut plus ^^), Aegon parce qu’elle a des dragons, et Bran parce que le royaume du Nord ne saurait survivre seul ? Leur soumission à Daenerys supposerait qu’elle met fin au mensonge de leur royauté (Tueuse-de-mensonges ?) … Mouaif ! Là encore, ça me paraît étrange.

    Maintenant, même si au début je trouvais que les éléments collaient mal au-delà de la tour et de l’envol, je trouve quand même d’autres petits détails qui me poussent à me questionner : le rapport avec le mot beast ( « bête » ) peut être trouvé dans la capacité de zoman-vervoyant de Bran, qui lui permet de partager la peau des bêtes. C’est souvent le terme employé par Luwin pour qualifier les loups géants. C’est aussi un terme récurrent pour qualifier les créatures que les vervoyants peuvent contrôler : « Supposedly the greenseers also had power over the beasts of the wood and the birds in the trees. Even fish. » … Et on a dans son septième chapitre d’ACOK une réflexion très intéressante, quand Jojen enjoint Bran à se rappeler qui il est alors qu’il passe trop de temps dans le corps d’Été :

    Il ne s’en souvenait que trop, hélas. Bran le gamin, Bran le rompu. Mieux vaut Bran le fauve.
    He remembered who he was all too well; Bran the boy, Bran the broken. Better Bran the beastling.

    C’est dans ce même chapitre d’ACOK (l’intégrale qui contient la vision de Dany) que la tour apparaît par quatre fois. ^^ Et dans ce même chapitre, toujours, qu’une nouvelle réflexion de Bran peut éventuellement le connecter à la pierre de Winterfell, qui est comme lui : « brisée » (broken) mais pas morte.

    Au-delà, le faîte des donjons, des tours conservait son aspect séculaire, et bien fin qui se fût douté là-devant que le saccage et l’incendie avaient ravagé la forteresse de fond en comble. La pierre est forte, se dit Bran, les racines des arbres plongent fort avant dans le sol, et là-dessous trônent, impassibles, les rois de l’Hiver. Aussi longtemps qu’ils y demeureraient demeurerait de même Winterfell. Winterfell n’était pas mort, il n’était que rompu. Comme moi, songea Bran. Moi non plus, je ne suis pas mort.
    Beyond, the tops of the keeps and towers still stood as they had for hundreds of years, and it was hard to tell that the castle had been sacked and burned at all. The stone is strong, Bran told himself, the roots of the trees go deep, and under the ground the Kings of Winter sit their thrones. So long as those remained, Winterfell remained. It was not dead, just broken. Like me, he thought. I’m not dead either.

    (Il y aurait d’ailleurs beaucoup plus à dire sur le rapport étroit de Bran à Winterfell … Mais ce sujet ne concerne que la tour foudroyée ^^ )

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par R.Graymarch.
    #166877
    Céleste
    • Pas Trouillard
    • Posts : 654

    A franchement parler, ce n’est pas mon option préférée. Je préfère largement l’option « Euron s’envole tranquillou après avoir cramer Villevieille » ^^ . N’empêche que Bran pourrait trèèèèès hypothétiquement être le dernier « menteur » que Daenerys aura à affronter, le dernier « prétendant » ou « roi » (au moins du Nord ?) sur lequel elle tombera quand elle arrivera à Westeros …

    Désolée par avance si je parais insistante, mais quel est le mensonge ? Pour les deux autres visions du triplet « Tueuse de mensonges », les mensonges se trouvent dans les visions, ou dit autrement la signification cachée de la vision est un mensonge, le sens littéral ou imagé serait vrai. L’exemple le plus intuitif que je pourrais donner est : « il y a bien un monstre de pierre qui s’envole d’une tour fumante mais ce n’est pas le réveil des dragons de pierre de la prophétie. » C’est la signification de la vision qui est un mensonge.

    Si on fait abstraction de ça, il y a plein de possibilités : Alayne Stone, Mya Stone, les Hightower en haut de leur tour, quelque chose de similaire à Robinou qui détruit le château de neige avec sa poupée (un chateau de neige détruit par un géant), le géant de pierre de la vision de Bran durant sa chute, etc.

    Ma préférence va à quelque chose en rapport avec le tournoi ailé, un chevalier mystère (Stone) qui gagnerait ses ailes (take wing) face à un blason de tour. Mais en étant sérieuse, il est plus probable que ça ait un rapport avec Mélisandre et ses ombres.

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

    #166896
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5870

    Pour moi, ces visions fonctionnent sur le principe d’images à la fois véridique et trompeuse : Stannis est bien un roi aux yeux bleus ; son absence d’ombre traduit son recours à la magie noire et il porte bien une épée rouge … mais cette épée est un mensonge. Aegon se revendique bien comme un Targaryen, et il devrait être suivi et soutenu par un grand nombre de gens ; son lien avec Varys (le comédien) en fait un dragon de bateleur … mais son identité est un mensonge. La troisième vision doit fonctionner de la même manière, et avec la même idée d’origine : un(e) prétendant(e) que Daenerys trouvera lorsqu’elle reviendra à Westeros … et une partie de sa légitimité (l’épée divine de Stannis, le lien avec la dynastie déchue d’Aegon) repose sur un mensonge. Pour moi, cette vision symbolise forcément un troisième parti, différent de celui d’Aegon et Stannis. Que ce soit Mélisandre entrerait en contradiction avec les autres visions : elle est au service de Stannis / R’hllor, et ne revendique pas le Trône pour elle-même. Que ce soit un chevalier du Val ne fait pas beaucoup plus de sens, s’il n’a pas des prétentions au Trône (peut-être que Robin Chéri ou Harry l’Héritier cocheraient ces cases, en revanche : a minima, ils peuvent comme les Stark revendiquer l’indépendance de leur couronne du Val 😉 ). En revanche, je m’imagine mal un Hightower ou un(e) bâtard(e) Baratheon revendiquer le Trône. Et j’ai du mal à me dire que Cersei/Euron auront été battus avant l’arrivée de Daenerys.

    Pour moi, et depuis longtemps, l’option la plus intéressante est celle d’Euron (si et seulement si il ravage bien Villevieille dans TWOW ^^). J’ai du mal à le rattacher à la pierre, mais pour le reste, je trouve qu’il coche plutôt bien les cases :

    • La tour fumante: Villevieille mise à sac.
    • grand : il se paye un melon de compétition, se compare lui-même à un dieu …
    • bestialité : Euron est cruel et sujet à des pulsions animales … ajoute à ça le fait qu’il a sûrement été contacté par la corneille à trois yeux … donc il a sûrement un lien avec les change-peaux / les vervoyants.
    • l’envol : c’est une de ses thématiques (et c’est sûrement aussi le mensonge, puisqu’il semble être un vervoyant raté, incapable de vraiment prendre son envol).
    • la respiration de flammes d’ombre : Euron a un lien marqué avec la magie et la sorcellerie. Il boit de l’Ombre-du-Soir (Shade of the evening) qui lui colorent les lèvres en bleu, et s’intéresse par dessus le marché à la magie (du feu) de Valyria.

    Le mensonge peut également être le fruit des multiples discours d’Euron, qui ne cesse de mentir … Et pour ce qui est de sa royauté, Euron est déjà roi des Fer-nés … Et j’ai dans l’idée qu’il n’attendra pas Daenerys pour s’élever encore davantage. 😉

    Bran peut faire une option intéressante aussi, dans le sens où ce qui s’applique à Euron peut en partie s’appliquer à Bran : il est l’un des potentiels héritiers d’un royaume qui a également pris son indépendance récemment, donc, il pourrait prétendre à la royauté sur le Nord et le Conflans, si c’est pas plus. La tour foudroyée fait une excellente tour fumante d’où Bran a pris son envol. L’envol et la bestialité n’arrêtent pas de lui être associés … Sa grande taille ne serait que la résultante de son grand pouvoir ? L’association avec la pierre de Winterfell me paraît personnellement un peu faible, j’aimerais bien trouvé un indice un peu plus flagrant et poussé. Et j’ai encore plus de mal avec la respiration de « flammes d’ombre » : Bran est plus directement associé aux ténèbres (darkness) qu’à l’ombre (shadows) … Or Mélisandre nous dit bien que ce n’est pas la même chose, le même alignement dans la table des mages ! ^^ Quant au mensonge, là pour le moment … J’hésite. Est-ce qu’il pourrait être dans son apparence ? Bran est un enfant aimable en apparence, mais dans le fond de sa psyché, c’est une bête se servant de ses pouvoirs de change-peaux pour maltraiter Hodor ? Ca n’est pas très cohérent avec les visions de Stannis et FAegon, je trouve.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par R.Graymarch.
    #166899
    Céleste
    • Pas Trouillard
    • Posts : 654

    Quant au mensonge, là pour le moment … J’hésite. Est-ce qu’il pourrait être dans son apparence ? Bran est un enfant aimable en apparence, mais dans le fond de sa psyché, c’est une bête se servant de ses pouvoirs de change-peaux pour maltraiter Hodor ? Ca n’est pas très cohérent avec les visions de Stannis et FAegon, je trouve.

    Pour le moment le seul mensonge que je vois autour de Bran est le fait qu’il soit mort, mais bon c’est un secret de polichinelle qui sera surement su avant l’arrivée de Daenerys. Comme l’évènement de la vision n’a pas encore lieu, on ne peut que spéculer de toute façon sur le mensonge.

    Perso j’y crois pas trop pour Euron, c’est quasi sûr pour moi qu’il va arnaquer Victarion et récupérer un vrai dragon de cette manière. Et pour moi le terme « shadow fire » ne pointe pas vers lui mais uniquement vers Mélisandre ou Quaithe mais je vois pas trop ce que cette dernière ferait dans cette histoire 😀

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

    #166909
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2799

    Un autre ayant en commun avec Stannis et Aegon d’être un candidat issus des Targ, c’est Jon Snow.  A voir ce que donnera son retour à la vie. Il a déjà le côté bestial loup-dragon, manquerait plus qu’un brasier géant organisé par Mél (flamme et ombre). La vie de Jon est un mensonge en elle-même alors en faire un rival potentiel de Dany est assez évident…

    Perso, Euron je n’y crois pas trop, il ne partage rien avec les deux autres et semble lui-même être une foirade de la barral connection. Il est aussi très ouvertement dangereux, y pas grand mystère derrière sa cruauté et le risque qu’il repréenste. Cela dit, il pourrait effectivement coller.

    Bran est un monstre, une bête, par son don et par certaines de ses apparitions oniriques. De plus, il est enchaîné par la pierre, vit dans la pierre et l’arbre, et surtout un arbre qui a l’aspect de la pierre blanche une fois mort. Sans compter Brynden. Il y a de grosses probablité que la magie, les Autres, les prophéties, etc. soient LE gros mensonge ultime de la saga ( ou pouvait le deviner mais on a aussi notamment par les sources d’inspiration de GrrM et la série TV). Dany serait ainsi la vraie Azor Ahai avec potentiellement d’autres mais elle serait quand même instrumentalisée voire sacrifiée.

    #166912
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5870

    Un autre ayant en commun avec Stannis et Aegon d’être un candidat issus des Targ, c’est Jon Snow. A voir ce que donnera son retour à la vie. Il a déjà le côté bestial loup-dragon, manquerait plus qu’un brasier géant organisé par Mél (flamme et ombre). La vie de Jon est un mensonge en elle-même alors en faire un rival potentiel de Dany est assez évident…

    Je l’envisageais aussi … Sauf que Jon est déjà présent dans la vision, lorsqu’on parle des amants / époux de Daenerys.

    Après, comme ce n’est pas la même facette de Jon, c’est toujours possible qu’on le voit sous deux formes différentes, comme Bran et Brynden qui apparaissent différemment en fonction de la vision et du « voyeur » dont on parle.  ^^

    Bran est un monstre, une bête, par son don et par certaines de ses apparitions oniriques. De plus, il est enchaîné par la pierre, vit dans la pierre et l’arbre, et surtout un arbre qui a l’aspect de la pierre blanche une fois mort. Sans compter Brynden. Il y a de grosses probablité que la magie, les Autres, les prophéties, etc. soient LE gros mensonge ultime de la saga ( ou pouvait le deviner mais on a aussi notamment par les sources d’inspiration de GrrM et la série TV). Dany serait ainsi la vraie Azor Ahai avec potentiellement d’autres mais elle serait quand même instrumentalisée voire sacrifiée.

    J’adore cette interprétation, j’avoue. ^^

    #167251
    Emmalaure
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 996

    A franchement parler, ce n’est pas mon option préférée. Je préfère largement l’option « Euron s’envole tranquillou après avoir cramer Villevieille » ^^ . N’empêche que Bran pourrait trèèèèès hypothétiquement être le dernier « menteur » que Daenerys aura à affronter, le dernier « prétendant » ou « roi » (au moins du Nord ?) sur lequel elle tombera quand elle arrivera à Westeros …

    Désolée par avance si je parais insistante, mais quel est le mensonge ? Pour les deux autres visions du triplet « Tueuse de mensonges », les mensonges se trouvent dans les visions, ou dit autrement la signification cachée de la vision est un mensonge, le sens littéral ou imagé serait vrai. L’exemple le plus intuitif que je pourrais donner est : « il y a bien un monstre de pierre qui s’envole d’une tour fumante mais ce n’est pas le réveil des dragons de pierre de la prophétie. » C’est la signification de la vision qui est un mensonge.

    Je relance un peu tard. Le mensonge lié à Bran n’est pas une évidence immédiate car Bran n’est pas décrit foncièrement comme un menteur. En revanche, il est bien lié à un mensonge dès le début de la saga, à savoir le mensonge de la reine Cersei Lannister sur la naissance de ses trois enfants. Et après sa chute, Bran occulte complètement ce fait qui a failli lui coûter la vie.
    On peut se demander à raison quel intérêt aurait – à la fin de la saga – la révélation publique de la bâtardise de Joffrey, Myrcella et Tommen, puisque le lecteur la connait déjà et qu’au moins l’un d’eux est déjà hors-jeu et que ça sent mauvais pour les deux autres ? Ca n’en aurait aucun. En revanche, si on relie ce mensonge sur lequel débute la saga (sur le thème de l’usurpation comme pour Stannis avec sa fausse épée rouge ou pour fAegon le prince de comédie) au fait que toute la trame de Bran l’amène à explorer le passé de Winterfell et à plonger « au Coeur de l’hiver », on peut faire l’hypothèse d’un mensonge originel du même ordre (=des bâtards de reine passant pour des héritiers d’un roi) qui aurait été caché pour X raison par un certain Bran le Bâtisseur, par exemple. Qui sait si ce Bran-là n’est pas lui-même un bâtard de reine ?
    Il est pour moi assez significatif que ce thème de la bâtardise et de l’identité soit par ailleurs développé avec les enfants Stark, que ce soit pour Jon Snow, Sansa/Alayne, Arya/personne et ses identités multiples, et sans doute également avec Rickon (la question se posera forcément puisque le moyen de « le » reconnaître devra être le loup et non pas sa personne propre).
    A mon sens, la question qui est posée en filigrane est celle de l’origine du « sang de loup » des Stark de Winterfell, de la même manière qu’elle se pose pour le « sang de dragon » des Targaryen. On peut pousser un peut plus loin encore en se demandant s’il n’y pas un lien entre les deux, une histoire ancienne commune (et du coup, qu’est-ce qui a bien pu séparer la glace et le feu, l’hiver et l’été ?) et sur ce qui pousse réellement les Targaryen vers Westeros : pourquoi diable Daenerys a-t-elle des visions qui rappellent si fort les Stark (par exemple l’homme couronné à tête de loup qui préside un festin, ou dès le premier tome, lorsqu’elle discerne une ombre d’homme loup avec laquelle Mirri Maz Duur danse sous la tente)

    Je voudrais finir en rendant à César ce qui lui appartient : ce n’est pas moi qui ai la première posée l’interprétation de la bête ailée qui s’envole d’une tour fumante comme une « vision » de Bran. C’est Evrach qui me l’avait très très très fortement soufflée quand j’avais proposé Littlefinger comme 3e et ultime mensonge à briser. Et de fait, j’ai ensuite reconsidéré les choses avec un tout autre oeil. Dans la symbolique, Littlefinger coche bien toutes les cases de cette vision « prophétique » des Nonmourants, mais on peut parier qu’Euron va également les cocher à un moment donné et qu’ils ne sont/seront pas les seuls. C’est un peu la spécialité de GRRM de jouer des variations infinies sur ses prophéties et visions ! C’est un jeu avec le lecteur qui permet d’entretenir sa curiosité avec le suspense, mais a également pour effet de bien le familiariser avec son monde, par la répétition de quelques schémas, toujours les mêmes : les péripéties ne sortent pas de nulle part, même les coups de théâtre.

    #167274
    Obsidienne
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1018

    Concernant Arya liée à un mensonge, je ne peux m’empêcher de penser qu’il n’est pas anodin qu’elle soit la seule des enfants de Ned et Catelyn à présenter un phénotype « Stark » … comme Jon.
    Sansa, guidée par son animosité envers sa cadette, demande d’ailleurs à Catelyn si Arya est bien leur sœur, si elle n’aurait pas (de mémoire ) « été échangée par des fées » ou quelque chose dans le genre .
    Catelyn rit et la dément .
    Arya ne peut, vu son âge, être un autre enfant de Lyanna …
    Cependant … elle ressemble tellement à Jon que ça reste pour moi très troublant !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par R.Graymarch.

    "Vé ! " (Frédéric Mistral, 1830-1914)
    " Ouinshinshoin, ouinshinshishoin " ( Donald Duck, 1934)

    #167275
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2799

    Moui bof. Bran n’est pas tant victime du mensonge Lannister que d’avoir vu la vérité. Et ce n’est pas la 1ère mascarade à laquelle il est confronté. L’exécution de Gared et la découverte « par hasard » des loups géants est sans aucun doute orchestrée (par qui, ça…).

    De plus, on a déjà un autre bâtard Stark bien plus connecté à des histoires anciennes genre Bael-Abel en la personne de Jon Snow et d’autres pistes explicatives comme le fratricide (bon, rien n’empêche d’avoir un combo).

    Et comme tu le dis, GrrM aime bien l’histoire qui bafouille et les humains qui répètent les mêmes erreurs, donc la théorie unficatrice de l’Adam Stark et de l’Eve Targaryenne source du mensonge originel donc découleraient tous les malheur du monde, j’y crois pas trop.

    De plus, les visions ne donnent sans aucun doute pas tous les mensonges auxquels Dany sera confrontée, juste certains en particulier.

     

    #177065
    Ser Pierre
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 10

     Pour moi, et depuis longtemps, l’option la plus intéressante est celle d’Euron (si et seulement si il ravage bien Villevieille dans TWOW ^^). J’ai du mal à le rattacher à la pierre, mais pour le reste, je trouve qu’il coche plutôt bien les cases :

    • La tour fumante: Villevieille mise à sac.
    • grand : il se paye un melon de compétition, se compare lui-même à un dieu …
    • bestialité : Euron est cruel et sujet à des pulsions animales … ajoute à ça le fait qu’il a sûrement été contacté par la corneille à trois yeux … donc il a sûrement un lien avec les change-peaux / les vervoyants.
    • l’envol : c’est une de ses thématiques (et c’est sûrement aussi le mensonge, puisqu’il semble être un vervoyant raté, incapable de vraiment prendre son envol).
    • la respiration de flammes d’ombre : Euron a un lien marqué avec la magie et la sorcellerie. Il boit de l’Ombre-du-Soir (<i>Shade of the evening</i>) qui lui colorent les lèvres en bleu, et s’intéresse par dessus le marché à la magie (du feu) de Valyria.

    Il siège pourtant sur le trône de grès en tant que « Roi du Sel et du Roc« 

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.