[Films] Star Wars

Ce sujet a 27 réponses, 17 participants et a été mis à jour par  Rusar Vareth, il y a 1 mois et 1 semaine.

28 sujets de 1 à 28 (sur un total de 28)
  • Auteur
    Messages
  • #20425

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4509

    (car moi aussi j’aime recevoir des tas de notifs sur un topic où je participe peu^^)

    Vu qu’on risque sans doute de parler abondamment de la franchise Star Wars, autant créer un topic pour en parler spécifiquement et délester le topic général « cinéma ».

    Donc que ce soit pour la trilogie originelle, la prélogie, les dessins animés, les derniers films sortis et les « A Star Wars story », ce sujet est fait pour vous.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #20451

    Corondar
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 841

    J’ai bien aimé l’épisode VII (malgré des défauts évidents), j’ai détesté l’épisode VIII (quand je vois la nullité du scénario j’aurais encore préféré qu’il fasse comme le VII en se contentant d’un plagiat éhonté, parce que ce film c’est quand mêle la course poursuite la plus idiote, longue et ennuyeuse de l’histoire du cinéma, avec des personnages tous plus stupides les uns que les autres).

    J’ai beaucoup (et là y a nettement moins de défauts que dans le VII) aimé Rogue One, par contre j’ai vu Solo et c’est bien ce que je craignais : c’est très mauvais. L’acteur principal ne m’a pas convaincu du tout, le scénario est très mou et linéaire (c’est bien simple, ce film est incapable de faire une transition correcte entre deux scènes), y a des « idées » assez limites.

    Spoiler:
    La scène où on découvre « l’origine » du nom de Solo, au secours . L’arrivée surprise et fort tardive d’un Dark Maul revenu des Enfers avec des jambes bioniques .

    Les seuls trucs pas mal c’est Lando (en même temps, childish gambino Donald Glover ) et le méchant de service (Vision Paul Bettany, hélas sous -exploité). C’est très peu, et c’est pas encore avec ça que je vais me réconcilier avec Ron Howard…

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 2 mois par  Corondar.
    #20452

    euzkadi de dorne
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 303

    J’attends avec impatience la critique de « Solo » par notre France Roche à nous Corondar!!

    #20455

    Corondar
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 841

    J’attends avec impatience la critique de « Solo » par notre France Roche à nous Corondar!!

    Je t’ai grillé de peu .

    #20458

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4509

    Donc, forcément Solo de Ron Howard. (crossposté avec ce fripon de Corondar^^ France Roche, pff, paix à son âme…)

    Je rappelle mon pedigree Star Wars : je connais pas mal la saga, mais rien des livres (sauf Jdr, team d6, bien entendu). Le VII m’a bien déçu, le VIII m’a plutôt plu. J’étais très circonspect sur les « A Star Wars story » pour meubler entre deux « vrais films de la saga » et Rogue One m’a impressionné, surtout pour son final (sa 2e moitié) car le reste est plus laborieux. Moi qui n’en attendais rien, j’ai trouvé que ce film sombre, film de guerre relançait le genre tout en le trahissant car on voyait des personnes lambda se battre pour une cause plus grande qu’elles, tout en montrant que tout n’est pas manichéen. Ce parti pris était loin de ce que je craignais et donc je me disais « bonne pioche ».

    Maintenant, la jeunesse de Solo, ça paraissait l’énorme fausse bonne idée. Les vieux qui ont grandi avec 4-5-6 se rappellent de la badassitude de Boba Fett et quand on en a su plus sur lui avec 1-2-3, il a nettement perdu de son aura. N’est-ce pas prendre le même risque avec Han Solo. Surtout avec Ron Howard, comme 3e réalisateur de secours ?

    Eh bien, je trouve que… ça passe. Le film a bien 20 minutes de trop, comme toujours mais il n’est pas catastrophique, en fait il remplit son contrat même s’il manque de scènes époustouflantes à mes yeux (pas un mauvais film, pas un grand film). L’acteur principal a bien le côté « petit con arrogant, sourire en coin » qu’on attend du personnage. Et à côté de lui, Woody Harrelson est grand (et je n’ai pas trouvé Emilia Clarke mauvaise, comme quoi). Lando est moins gâté, hélas pour lui (et même Chewie…).

    Alors, bien entendu, y a plein de clins d’œil pour initiés

    Spoiler:
    Ah ben, les dés, dur de les rater. Au moins, le flingue ou le « feeling about this » est moins évident. J’ai éclaté de rire quand Han shot first parce que c’était très bien placé et pas du tout souligné. Là, chapeau 😀

    Je me suis un peu perdu dans la chronologie et j’ai préféré ne pas approfondir. En revanche, le fait de refuser d’avoir juste 2 camps est encore bienvenu.

    Niveau image (je l’ai vu en 2D parce que je n’ai pas envie de payer plus cher pour de la 3D qui ne me plait pas), j’ai trouvé le film très sombre, comme s’il y avait un filtre grisâtre pendant une bonne partie du film. Du coup, c’est un peu terne.

    Mon bilan : ça passe, sans que ce soit exceptionnel.

     

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #20468

    Biatchdeluxe
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 310

    Rogue one reste bien au dessus en tout cas.

     

    Noir ou rouge, un dragon reste un dragon.

    #20543

    Aerolys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1397

    J’ai jamais été fan de Star Wars. Les épisodes 4, 5 et 6 m’ont laissé indifférent tout comme l’épisode 1 et 2. Le seul à m’avoir marqué est l’épisode 3.

    Pareil pour les épisodes 7 et 8. Ils sont sympas mais sans plus (même si je salue l’épisode 8 pour sa prise de risques concernant certains personnages (coucou Rey).

    J’ai jamais compris l’acharnement sur les deux derniers épisodes (même Indiana Jones 4 n’a pas été autant critiqué (du moins, aussi violemment)).

    Par contre, Rogue One m’a beaucoup plu. C’est sans doute le meilleur Star Wars (selon moi). Pour le film sur Han Solo, je n’attends pas grand chose du film, je pense que le film sera sympa comme la plupart des films de la franchise.

    Les films ne m’ont jamais donné envie de m’intéresser à l’Univers Étendu.

    (Je pense que je vais me faire lyncher pour considérer Star Wars comme une saga juste « sympathique »).

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #20546

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4509

    Je peux tout à fait imaginer qu’en 1977, Star Wars était une série de films novateurs (et donc plus que sympathiques). L’épisode 4 reprend le schéma classique du film d’aventure et c’est aussi ça qui plait (on adore aussi lire/voir des histoires dont on peut deviner le cheminement) : comme de vieux chaussons un peu retapés, c’est « sympa » de voir d’anciennes aventures dans un nouveau décor.

    Après, je pense qu’avec le temps, la trilogie a été magnifiée un peu au delà de ce que c’était vraiment (et des talents de réalisateurs de Lucas) et que quand la prélogie est arrivée, forcément, elle n’était pas à la hauteur de ces attentes magnifiées (en plus de vraies faiblesses de choix d’acteurs, de choix artistiques ou de scénario) et donc a été plutôt mal perçue, malgré aussi des tenants et aboutissants plus ambitieux (tout le jeu politique).

    VII m’a donné l’impression d’être un reboot sans oser le dire. J’ai avalé la couleuvre, et ai bien aimé les nouveaux persos jusqu’à ce qu’ils disparaissent complètement quand les anciens sont revenus pour squatter l’écran (repasser c’était sympa, mais s’imposer, euh non). Et au moins VIII se permet de casser des trucs : ce n’est pas forcément heureux, mais au moins ce n’est pas une resucée d’un best of du digest des épisodes précédents et pour ça je lui suis reconnaissant.

    Quant à Rogue One, je me demande si on peut l’apprécier sans connaître le IV. Peut-être bien que oui, et que dans ce cas c’est le film Star Wars à recommander à ceux qui n’aiment pas trop Star Wars. Parce qu’il respecte l’univers tout en le détruisant, ce qui est assez balaise.

    Quant à Indiana Jones, je rappelle que c’est une trilogie 😀

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #20560

    Jean Neige
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1224

    Je peux tout à fait imaginer qu’en 1977, Star Wars était une série de films novateurs (et donc plus que sympathiques). L’épisode 4 reprend le schéma classique du film d’aventure et c’est aussi ça qui plait (on adore aussi lire/voir des histoires dont on peut deviner le cheminement) : comme de vieux chaussons un peu retapés, c’est « sympa » de voir d’anciennes aventures dans un nouveau décor. Après, je pense qu’avec le temps, la trilogie a été magnifiée un peu au delà de ce que c’était vraiment (et des talents de réalisateurs de Lucas) et que quand la prélogie est arrivée, forcément, elle n’était pas à la hauteur de ces attentes magnifiées (en plus de vraies faiblesses de choix d’acteurs, de choix artistiques ou de scénario) et donc a été plutôt mal perçue, malgré aussi des tenants et aboutissants plus ambitieux (tout le jeu politique). VII m’a donné l’impression d’être un reboot sans oser le dire. J’ai avalé la couleuvre, et ai bien aimé les nouveaux persos jusqu’à ce qu’ils disparaissent complètement quand les anciens sont revenus pour squatter l’écran (repasser c’était sympa, mais s’imposer, euh non). Et au moins VIII se permet de casser des trucs : ce n’est pas forcément heureux, mais au moins ce n’est pas une resucée d’un best of du digest des épisodes précédents et pour ça je lui suis reconnaissant. Quant à Rogue One, je me demande si on peut l’apprécier sans connaître le IV. Peut-être bien que oui, et que dans ce cas c’est le film Star Wars à recommander à ceux qui n’aiment pas trop Star Wars. Parce qu’il respecte l’univers tout en le détruisant, ce qui est assez balaise. Quant à Indiana Jones, je rappelle que c’est une trilogie 😀

    Pour ma part, Star Wars c’est la saga qui a bercé mon enfance, mais plus je grandissais, plus je voyais ça comme un divertissement avant tout.

    Puis j’ai eu la chance d’assister à un cours sur la trilogie originale, analyse de plusieurs scènes de A New Hope comprises. Et je me suis pris une sacrée claque. Les talents de metteur en scène de Lucas sont au contraire sacrément sous-estimés pour la trilogie originale. Le travail de composition, le souci du détail proche d’un véritable « cinéma anthropologique »… Sous ses airs de film d’aventure « classique » de par son histoire, ben la forme est quand même sacrément bossée. Sans parler du sound design qui constitue, pour chaque film, un véritable concert expérimental, et ce même sans l’OST. Star Wars ça n’est pas juste une « série de films novateurs / sympathiques », en 1977 c’est un film expérimental.

    Et je pense qu’on devrait essayer de revoir la trilogie originale sous cet angle plutôt que comme « l’origine de la machine à blockbusters ».

    Après revisionnage, la prélogie pâtit sans doute un peu de ce manque de mise en scène aussi poussée. Mais pas inexistante pour autant. Toute la démarche d’adopter le full-numérique+fond vert, ça reste dans une lignée très expérimentale, Lucas et Coppola ayant toujours adopté cette approche « bac à sable » dans la forme de leur films.
    Alors certes, ça n’est peut-être pas autant réussi qu’avant, et la prélogie, malgré ses ambitions, n’atteint pas à mes yeux le même niveau en terme de forme de A New Hope et Empire Strikes Back. Mais tout n’est pas à jeter, loin de là, certains plans/scènes de la prélogie sont quand même des putain de tableaux, devenus véritablement et instantanément iconiques (n’est-ce pas, la postlogie?). De plus, comme tu le soulignes Gray, malgré les défauts narratifs ou parfois au niveau de l’acting de certains, le scénario a quand même de sacré ambitions au niveau des jeux politiques (et de façon générale, comment celui-ci impacte tout le reste en effet « boule de neige »).

    J’ai bien aimé l’épisode VII (malgré des défauts évidents), j’ai détesté l’épisode VIII (quand je vois la nullité du scénario j’aurais encore préféré qu’il fasse comme le VII en se contentant d’un plagiat éhonté, parce que ce film c’est quand mêle la course poursuite la plus idiote, longue et ennuyeuse de l’histoire du cinéma, avec des personnages tous plus stupides les uns que les autres).

    Dans mon visionnage, le problème s’est un peu situé là: le VII est bourré de défauts, ça m’agace beaucoup, mais malgré tout j’ai passé un bon moment.

    En revanche, le VIII est bourré de défauts, ça m’agace beaucoup et… je n’ai pas du tout passé un bon moment. Vraiment pas. J’échangerai facilement le billet pour un bon kebab au même prix. Et ça fait longtemps que je me suis pas fait un bon kebab.

    Ce qui m’emmerde avec le VIII c’est que oui, contrairement à son prédécesseur ultra-formaté, il ose des trucs, il casse des codes. Sauf que casser des codes pour les réparer de manière moisie tout juste après, ou tout simplement les casser pour les casser sans que ça aie une pertinence et avec une totale gratuité (Snoke?! OK, c’était un antagoniste moisi, mais dans la narration ça reste une grosse tâche)… Non merci. Le seul vrai ajout que j’ai adoré, c’est la révélation sur Rey. Mais c’est tout.

    Et le pire dans tout ça, c’est qu’on s’en contente ?

    On salue la soi-disante originalité de la mise en scène et du design des planètes dans le VIII. Euh, dois-je vous rappeler que c’est limite un élément de base d’avoir une originalité visuelle dans un Star Wars ? Le VII s’est complètement viandé là-dedans, mais il n’y a rien de « grand » à saluer dans le VIII: c’est nouveau, oui, mais ridicule comparé à ce à quoi on est habitué. Et globalement, la seule chose marquante visuellement dont je me souviens dans le VIII c’est la planète du combat final (et le plan stylé du crash du vaisseau).

    Le scénario est une blague immense poussée beaucoup trop loin (je vais même pas détailler parce que j’ai déjà eu ce débat avec beaucoup de membres de la Garde – ils se reconnaîtront  – et globalement Corondar a tout résumé en une seule phrase), et (encore une fois, je me vois obliger de préciser qu’il s’agit de mon opinion personnelle même si ça va de soit qu’aucun avis ne se veut au-dessus des autres de toutes façon…) j’hallucine quand je vois qu’on fait les louanges de ce film, j’ai l’impression qu’on s’habitue tellement à (vous me pardonnerez l’expression) « manger de la merde » avec les Marvel & co et autres blockbusters nazes qu’il suffit qu’un gars fasse du pif total et « casse tout » pour être acclamé. Déconstruire, pourquoi pas, mais si c’est dans le seul but de déconstruire, que le sens est tronqué, et que tu ne sais pas reconstruire après, y’a rien de grandiose là-dedans.

    …surtout qu’à y réfléchir, ça ose beaucoup dans une première partie du film pour au final retomber sur ses pattes et adopter un schéma relativement classique, mélangeant des éléments des V et VI, et se conclure d’une façon relativement moisie et pas osée… (un échange de rôles héros/antagoniste Rey/Kylo m’aurait beaucoup, beaucoup plus hypé, perso)

    Y’a aussi le problème au niveau méta: JJ Abrams et Disney ont foutu en l’air le VII. Why not. Donc Rian Johnson (qui trolle quand même un peu sur le VII entre les lignes, on va pas se le cacher)… Retourne tout, brise les codes, fait dans l’inattendu… Et bloque toutes les portes. Et achève la postlogie de façon prématurée. Je ne vois absolument pas comment le IX pourrait être potable, là.

    « A life, Jimmy. You know what that is? It's the shit that happens while you're waiting for moments that never come. » - Lester Freamon, The Wire

    « There was a woman, first time I'd found someone who was truly alive. At least, that's what I thought. She was... the part of me I'd lost somewhere along the way, the part that was missing, that I'd been longing for. » – Spike Spiegel, Cowboy Bebop

    #20585

    Ser Damien Florent
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 330

    Bon, les Star Wars, je les ai tous vus, hormis Solo mais ça na va pas tarder.

    Né en 1983, j’ai grandi avec la trilogie originale, et j’ai failli me crever volontairement les deux yeux en voyant Jar Jar…. Les deux autres épisodes relèvent le niveau prélogie mais bon…. on ne peut pas lutter contre la nostalgie et les souvenirs d’enfance qui feront que la trilogie originale sera toujours la meilleure 😉

    Je comprend parfaitement que les plus jeunes préfèrent la prélogie, faut avouer que les duels de sabre ont plus de punch et les batailles spatiales sont plus impressionnantes. Ils sont aussi plus habitués aux effets numériques et aux scènes filmées sur fond vert, alors que moi je préfère les maquettes, l’animatronique et les effets à l’ancienne.

    Pour la nouvelle trilogie, je me serai attendu à ce que Disney se paye quelques scénaristes mais apparemment c’était pas dans le budget. Peut-être l’épisode IX nous en mettra plein les mirettes et que tout à coup on se dira « Bon sang mais c’est bien sur! » tout sera clair et compréhensible, tout s’imbriquera et cette trilogie sera comme « un tout »… ou pas.

    Enfin, j’ai adoré Rogue One, c’est un super film de guerre dans l’univers Star Wars, dans le genre commando/infiltration. Pour moi le meilleur film de l’ère Disney.

    Pas vu Solo donc, mais j’ai vu la série Firefly et j’aimerais vraiment que ce film soit de la même veine.

    Sinon je vais vous parler de ma scène préférée. Forcément c’est pendant la première trilogie, dans l’épisode VI précisément. Alors que l’armée impériale se fait laminer par les oursons en peluches armés de lance-pierres, Luke est à bord de la nouvelle Étoile de la mort, prisonnier de l’empereur et son père alias Darth Vader.  L’empereur a un plan, il veut que Luke prenne la place de son père à ses côtés, pour cela il n’ y a pas d’autres solutions qu’un combat à mort entre les deux. Seulement Luke refuse le combat, il ne veut pas passer du coté obscur et se cache de son père. Mais il en faut plus pour arrêter Darth Vader, qui si il ne le trouve pas, arrive tout de même à déchiffrer les pensées de son fils « Tes sentiments pour eux sont forts, surtout pour… ta soeur. Ainsi tu as une soeur jumelle. Tes pensées l’ont maintenant trahi elle aussi. Obi-Wan a été sage de me la cacher. Maintenant son échec est total. Si tu ne passes pas du côté obscur, peut être qu’elle le fera… » Il n’en faut pas plus pour faire dégoupiller Luke qui s’en prend violemment à son père en faisant exploser sa colère et en flirtant dangereusement du côté obscure, car comme disait Yoda : « La peur mène à la haine, la haine mène à la colère, la colère mène à la souffrance et la souffrance mène au côté obscur… » Alors qu’à la grande satisfaction de l’empereur, Luke est en train de sombrer et de défoncer son père, ce dernier se fait couper sa main d’épée et laisse apparaitre un bras robotisé. Luke cesse  immédiatement le combat et regarde son propre bras, robotisé lui aussi, et comprend qu’il est passé tout près du côté obscur. A l’empereur qui lui ordonne d’achever son père il répond : « Je ne viendrais jamais du côté obscur. Vous avez échoué votre Altesse. Je suis un Jedi comme mon père l’avait été avant moi. »  L’empereur décide donc d’éliminer Luke lui-même en utilisant des éclairs de Force, causant de terribles souffrances au jeune Jedi qui implore à son père de lui venir en aide. Dans un premier temps, Vader ne bronche et se tient aux côtés de son maitre, mais les souffrances endurées par son fils ne le laissent pas longtemps indifférent, il empoigne alors l’empereur et le jette aux fins fonds de l’Étoile noire, encaissant au passage une dose fatale d’éclairs de Force. Dath Vader était mort en même temps que maitre, permettant le retour, même brièvement, d’Anakin Skywalker auprès de son fils (le fameux retour du Jedi).

    Luke, aide-moi. Retire moi ce masque.
    Mais vous allez mourir.
    Rien ne pourra l’empêcher maintenant. Alors, pour une fois, laisse-moi te regarder avec mes propres yeux.

    Vous pouvez sortir les mouchoirs, à la prochaine !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 2 mois par  Ser Damien Florent.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 2 mois par  Ser Damien Florent.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 2 mois par  R.Graymarch.

    You're gonna carry that weight

    #20678

    Corondar
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 841

    Sinon je vais vous parler de ma scène préférée. Forcément c’est pendant la première trilogie, dans l’épisode VI précisément. Alors que l’armée impériale se fait laminer par les oursons en peluches armés de lance-pierres, Luke est à bord de la nouvelle Étoile de la mort, prisonnier de l’empereur et son père alias Darth Vader. L’empereur a un plan, il veut que Luke prenne la place de son père à ses côtés, pour cela il n’ y a pas d’autres solutions qu’un combat à mort entre les deux. Seulement Luke refuse le combat, il ne veut pas passer du coté obscur et se cache de son père. Mais il en faut plus pour arrêter Darth Vader, qui si il ne le trouve pas, arrive tout de même à déchiffrer les pensées de son fils « Tes sentiments pour eux sont forts, surtout pour… ta soeur. Ainsi tu as une soeur jumelle. Tes pensées l’ont maintenant trahi elle aussi. Obi-Wan a été sage de me la cacher. Maintenant son échec est total. Si tu ne passes pas du côté obscur, peut être qu’elle le fera… » Il n’en faut pas plus pour faire dégoupiller Luke qui s’en prend violemment à son père en faisant exploser sa colère et en flirtant dangereusement du côté obscure, car comme disait Yoda : « La peur mène à la haine, la haine mène à la colère, la colère mène à la souffrance et la souffrance mène au côté obscur… » Alors qu’à la grande satisfaction de l’empereur, Luke est en train de sombrer et de défoncer son père, ce dernier se fait couper sa main d’épée et laisse apparaitre un bras robotisé. Luke cesse immédiatement le combat et regarde son propre bras, robotisé lui aussi, et comprend qu’il est passé tout près du côté obscur. A l’empereur qui lui ordonne d’achever son père il répond : « Je ne viendrais jamais du côté obscur. Vous avez échoué votre Altesse. Je suis un Jedi comme mon père l’avait été avant moi. » L’empereur décide donc d’éliminer Luke lui-même en utilisant des éclairs de Force, causant de terribles souffrances au jeune Jedi qui implore à son père de lui venir en aide. Dans un premier temps, Vader ne bronche et se tient aux côtés de son maitre, mais les souffrances endurées par son fils ne le laissent pas longtemps indifférent, il empoigne alors l’empereur et le jette aux fins fonds de l’Étoile noire, encaissant au passage une dose fatale d’éclairs de Force. Dath Vader était mort en même temps que maitre, permettant le retour, même brièvement, d’Anakin Skywalker auprès de son fils (le fameux retour du Jedi). Luke, aide-moi. Retire moi ce masque. Mais vous allez mourir. Rien ne pourra l’empêcher maintenant. Alors, pour une fois, laisse-moi te regarder avec mes propres yeux. Vous pouvez sortir les mouchoirs, à la prochaine !

    Très bonne scène en effet, et excellent résumé. Il manque un morceau de l’échange final entre Luke et Anakin que j’aime beaucoup :

    « -Je vais vous sortir de là, je vais vous sauver !
    -Mais tu l’as déjà fait Luke… »
    Perso c’est sur cette réplique là que je verse ma larmiche .
    Par contre, nous sommes d’accord, ce qui manque le plus cruellement aux épisode VII et VIII c’est un scénariste…

    #20704

    Aspics des sables
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 253

    Mon enfance a été bercée avec la trilogie originale. Je ne suis pas une fan hystérique mais je suis une fan cependant. Non seulement les effets spéciaux étaient au top à l’époque (et me bluffent encore maintenant) mais, en plus, l’évolution des personnages étaient relativement poussée et, par là-même, intéressante à suivre. Et puis, Dark Vador quoi ! (et la révélation finale de son identité).

    Au niveau de la prélogie, malgré quelques erreurs (parfois un peu lourdes quand même ! ), il y a du bon voire du très bon. Mais je ne suis pas objective, je suis très attachée à Dark Vador et cette dernière est centrée sur son histoire. Elle m’a même pas mal bousculée parce qu’il est clair qu’avec mon hypersensibilité et mon côté fleur bleue, je serais aussi tombée dans le côté obscur de la force.

    Du coup, même si j’étais inquiète que ce soit Walt Disney, j’étais hyper excitée à l’idée d’aller voir le VII d’autant que je pouvais le partager avec ma fille et faire que la saga Star Wars berce aussi son enfance. Alors, oui, il ne démontre pas de réelles nouveautés (mais, au fond, c’est un peu ce que je recherchais pour le premier volet : me replonger dans mon enfance, retrouver des personnages que j’ai aimé), il y a pas mal d’incohérences / invraisemblances et est plutôt réducteur (et, par là-même, bien loin des nuances que j’affectionne) mais ce réveil de la force avait quand même réussi à m’enthousiasmer. J’avais adoré revoir Han Solo et Chewbacca  d’autant qu’ils apportent la même légèreté et le même humour que dans les épisodes qui ont marqué mon enfance, faire la connaissance avec la nouvelle génération (Rey et Finn) et finir sur Luke (même si je ne savais pas vraiment où tout cela allait nous mener). Le p’tit bémol, pour moi, était le personnage de Ben parce qu’il apparaissait hyper puéril.

    Pour ce qui est du VIII, ça commençait plutôt bien avec une belle bataille, de l’humour (Luke qui balance son sabre, Poe qui se fout du Général Hux…), l’arrivée de nouveaux personnages (et créatures) plutôt attachants, Leia plus présente et expressive que dans le volet précédent (démontrant enfin le fait qu’elle possède aussi la force)…  tout ce qui fait que j’aime Star Wars quoi ! Et puis, d’un coup, tout part en vrille, avec, en tête, un scénario vide et hyper prévisible où seuls les héros ont la chance de survivre parfois sans qu’on nous explique comment (cf. Rey qui se retrouve avec Chewbacca aux commandes de Faucon alors qu’elle était en plein combat avec Ben) et  tout plein de clichés qui donnent la nausée (« on vous dépose quelque part »).  Il y avait pourtant plein de choses à exploiter comme la possibilité que les Stormtroopers puissent se rebeller comme l’a fait Finn, Ben être plus utopiste que Rey, Yoda plus sévère avec Luke en validant qu’il a fait une belle bourde avec le fils de Han et Leia (plutôt que le déculpabiliser)…  De même, il aurait été bien qu’on nous explique un peu d’où vient et qui est le suprême cheese, pardon leader, rien nous est dit sur ce dernier, il meurt donc dans l’indifférence totale, et, moi, je n’aime pas ça, j’aime bien savoir, c’est ce qui fait aussi que l’histoire a du sens. Bref, du Star Wars dans l’action, du vent au niveau scénaristique. J’aime à croire que c’est pour mieux nous surprendre mais, là, ça va être chaud. Certains éléments auraient déjà dû se mettre en place pour cela, du coup, si les choses bougent, ça risque de tomber comme un cheveu sur la soupe. Du coup, j’avoue, je suis passée du côté obscur de la force, avec Ben, parce qu’il est le seul à évoluer, à mettre en avant des nuances… Je suis pour que les émotions reprennent le pouvoir (dans ce monde de plus en plus robotisé). Ce qui collerait, pour le coup, à l’univers de Fringe de J.J. Abrams.

    Le souci, c’est que, pour le moment, on a le sentiment qu’aucune grande ligne de scénario n’a été écrite au préalable pour définir à quoi servirait cette nouvelle trilogie et ce qu’elle raconterait. Le IX  a donc la lourde tâche de ne pas, définitivement, me décevoir en me surprenant et en remettant de la consistance à ces nouveaux Star Wars, c’est franchement pas gagné mais, comme dirait Leia : « il est essentiel de garder espoir« .

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 1 mois par  Aspics des sables.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 1 mois par  Aspics des sables.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 1 mois par  Aspics des sables.


    By Elia Mervi

    #21850

    Wedge3340
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 46

    Salut à toutes et tous!

    Comme dit dans ma présentation, je suis fan de l’Ue Légend et je hais ce que Disney a fait de la franchise en général. Je vais essayer d’aborder les films, et les dessins animés de manière cohérente. Je passe sur la littérature puisqu’il me semble que nous sommes ici surtout concernés par le support télévisuel. Je précise néanmoins que je suis un grand connaisseur du SW Post rebellion et que je connais donc surtout l’histoire de la Nouvelle république telle qu’elle a été écrite dans l’UE Legends et que je suis beaucoup moins compétent sur les histoires de l’ancienne république plus détaillée dans les bds et jeux vidéos que dans des romans.

    Je vais aborder les films et dessins animés dans l’ordre de leur sortie.

    La TO, la fameuse TO qui a vraiment pris un coup de vieux aujourd’hui fut pour moi un choc enfant. A l’époque je la regardais en VHS et j’enchaînais les rediffusions au point de connaître chaque dialogue par coeur et de les réciter tout en visionnant les films. C’était ma première entrée dans la SF, une entrée cohérente et qui avait le mérite de mettre en avant les combats aériens/spatiaux qui sont mon grand dada. Gamin, j’adorais et adore toujours des films comme  » La Bataille de Midway  » ou encore la série  » Les Têtes Brûlées « . Au delà de ces éléments basiques, j’avais été conquis parce qu’on y retrouvait tout ce que j’aimais : du western et des chasseurs de primes, du conte et de la magie avec les jedis, les siths, et une princesse et des créatures fantastiques. Han Solo me fascinait beaucoup plus que Luke que je trouvais beaucoup moins intéressant que les autres personnages et Yoda m’intriguait énormément. Aujourd’hui, la TO a vieilli et a beaucoup de défauts de cohérences, notamment sur l incompétence des services de sécurité de l’empire, mais je la regarde toujours avec plaisir même si je me passerai volontiers de l’espèce des Ewoks et des Jawas ou des Tuskens. Les premiers parce qu ils sont ridicules, et les trois parce qu’ils répondent à des clichés néo-coloniaux sur les « sauvages » des régions désertiques ou forestières.

    Ensuite dans les années 90, j’engloutissais les romans qui narraient la suite désespérant de voir de nouveaux films au grand écran. En attendant, je m’enthousiasmais à découvrir les aventures de Wedge Antilles, de Corran Horn, de Solo contre l’empire ( Thrawn, Daala, Zsjini, Isard, Pellaeon… ), les Yévéthas, et les Yuuhzan Vongs.

    La prélogie sortit quand j’étais ado. J’en attendais beaucoup, j’imaginais des complots et des tragédies de l’ampleur de la saga du feu et de la glace ( même si je ne la connaissais pas encore ) qui justifierait la chute de l’ancienne république, la trahison d’Anakin et l’avènement de Palpatine. Pour être honnête, ma première réception des films a été grandiose. Le fan boy parlait et j’aimais tout. j’avais déjà quelques critiques mais je me les cachais à moi même. Puis en grandissant, en les revoyant, ces défauts m’ont explosé au visage au point que j’ai finalement détesté cette nouvelle trilogie.

    1. Une intrigue politique simpliste
    2. un casting affligeant ( hormis le brave Ewan Macgregor ) .  L Jackson et Portman pourtant fantastiques dans bien des oeuvres n’apportaient rien au film et Hayden Christensen était consternant de médiocrité. J’ignore encore quel passage m’est le plus insupportable, celui de la poésie des grains de sable sur naboo ou la déclaration dans les arènes de Géonosis…
    3.  Du WTF en permanence, avec un Jar Jar Binks détestable au possible. L’adulte que je suis aujourd’hui note d’ailleurs que pour le rôle  » comique  » de Jar Jar est dévolu à un acteur afro américain. Des jedis qui amènent un môme sur une planète en guerre dans la menace fantôme. Un môme qui pilote un pod ( 800 km/h ), qui pilote un chasseur….l’intrigue des l’armée clone de l’épisode 2 qui ne tient pas la route. La république et l’ordre jedi accepte cette armée dont ils ignoraient tout et n’enquêtent même pas sur son origine… L’attitude de Padmé qui n’est pas du tout celle d’une aristo, celle de christensen qui n’est pas du tout celle d’un acteur….Et je n’ai pas du tout aimé le jeu de surenchère de la prélogie! Dans la menace fantôme apparaissait Dark Maul sans background. le type crevait, il lui fallait un rempaçant. Le général Grievous apparaît dans la revanche des sith et le persoonage n’a que’une raison d’être : être bad ass mais surtout pas s’intégrer à une histoire plus vaste.

    En résumé, la menace fantôme est un bon maman j’ai raté l’avion mais échoue totalement à introduire les plans de Palpatine et la chute de la république. L’attaque des clones est un film niaiseux très mal joué, et la revanche des siths, un film d’action presque sans âme et sans épaisseur.

    Grandissant dans le culte de l’univers étendu ( encore officiel dans le temps ) et dans la haine de la prélogie, je commençais à regarder la série The Clone Wars. Je fus bluffé par le cour métrage introductif et je l’ai dévoré. Je trouvais certains, même beaucoup de scénarii faiblards dans cette série mais toujours mieux écrit que la prélo. J’y ai apprécié les plus beaux combats de jedi/sith portés à l’écran, et certains nouveaux personnages étaient fantastiques, comme Ashoka Thano, ou encore les chasseurs de primes comme le duro Cad Bane, un des meilleurs antagonistes de la série. Le retour de Dark Maul m’avait déplu, je trouvais sa réssurection tiré par les cheveux, mais le traitement du personnage ne m’avait finalement pas déçu. En résumé, la série fut un plaisir de bout en bout!

    Passé cette série, je rongeais mon frein, la série live sur la pègre galactique était promise depuis des années et rien n’arrivait. Finalement Disney a racheté Star Wars. A ce moment j’étais relativement optimiste. George Lucas est un très mauvais auteur, et un metteur en scène affligeant, la prélo en témoignait. Je me disais que du neuf pouvait sauver la franchise et j’espérais naïvement que Disney adapterait l’UE. Mais très vite il apparut que l’UE allait devenir legends et que Disney allait tout refondre à mon grand désarroi.

    Et SW Rebels est arrivé. En mode cartoon visant un public très jeune. il n’y avait jamais d’enjeu? les personnages principaux étant scénaristiquement immortels. Les enjeux étaient ridicules. Dans la saison 1, Ezra/aladin s’amusait à voler des oranges ou l’équivalent galactique à l’empire. Cela durait tout un épisode à un moment où il était déjà officiellement un rebelle. Dans un autre épisode, on découvrait des wookies sur Kessel qui faisait plus penser à d’innoffensifs ewoks qu’autre chose. Ca en fut trop pour moi. J’arrêtais jusqu’à ce que j’apprenne l’arrivée de mon chouchou impérial le Grand Amiral Thrawn dans les dernières saisons. Je fus à la fois excité et énervé. excité parce qu’il s’agissait de Thrawn et énervé parce qu’après avoir foutu l’UE à la poubelle Disney venait picorer et défigurer ce qui pouvait s’y faire de mieux. Et effectivement ce fut un massacre, le lore de Thrawn et de Rukh furent réduits à peau de chagrin. le premier se contentant d’être un dandy, le second d’être vaguement fortiche.  En résumé un zéro pointé.

    Maintenant j’attaque les épisodes 7, 8, Rogue One et Solo. Ce sera plus rapide, car je pourrai critiquer par le menu tout ce qui m’horripile dans trois d’entre eux, mais ça me met en rogne rien que d’y repenser.

    SW7 : un plagiat du 4, zéro originalité, un mauvais casting, un harrisson Ford fatigué, un adam driver au niveau de christensen, idem pour Rey ( je ne sais même pas, ni ne veux savoir le nom de son actrice )… et un concours de qui a la plus grosse sur la taille des armes de destruction massive entre l’épisode 4 et 7.

    SW8 : les même défauts reviennent sur le casting. j’ajoute que le lore technologique de SW, concernant la typologie des vaisseaux, des armes, etc est totalement bafoué. L intrigue principale de Finn, Rose et de la flotte est longue, ennuyeuse et incohérente ( la balade à canto prime WTF ). L’intrigue de Rey ne vole guère mieux, Chewie est saccagé, et Adam Driver est omni présent ( blurp )…  Et andy serkis le magnifique est sous exploité. Malgré tout il y a quelques bons éléments sur la fin du film gaché par son casting.

    Solo : Il n’y a rien à en sauver. L3 est aussi épouvantable que Jar Jar. La Targaryen de mes deux est toujours aussi mauvaise actrice, même pire que dans GOT, voir même pire que dans cette bouse de Terminator Génésis. Seul surnage presque Lando et encore…. Han, son acteur n est pas mauvais en sois, mais il joue un personnage sans roublardise, sans arrogance, sans cynisme…. bref il ne joue pas solo. Et c est un film sur la pègre sans les éléments les plus emblématiques de la pègre star warsienne : les Hutts, les chasseurs de primes, le soleil noir…. Mais le pire dans tout ça, c est que le film ne prend jamais le temps de présenter son univers. Corellia est saccagée, et les autres envirronnements inexistant. Résultat; une énorme distanciation de ma part qui n a jamais été capté par certaines scènes d’actions pas dégeu en sois.

     

    Rogue One enfin! Le titre était une insulte à l’UE Légend et je l’ai regardé de mauvaise grâce. Mais j’ai adoré, je le mets au niveau de l’empire contre attaque. Le film prend le temps de monter une équipe intéressante et à laquelle on s’attache. J’ai adoré Délicity Jones et Diego Luna qui donnent une image ambigue de la rebellion et toute la séquence sur Scarif, c’était le Star Wars que j’espérais voir déjà au moment de la prélo <3

    #21864

    Ser Damien Florent
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 330

    Rogue One enfin! Le titre était une insulte à l’UE Légend et je l’ai regardé de mauvaise grâce. Mais j’ai adoré, je le mets au niveau de l’empire contre attaque. Le film prend le temps de monter une équipe intéressante et à laquelle on s’attache. J’ai adoré Délicity Jones et Diego Luna qui donnent une image ambigue de la rebellion et toute la séquence sur Scarif, c’était le Star Wars que j’espérais voir déjà au moment de la prélo <3

    Le personnage de Diego Luna est l’un des plus interessant. Il montre que la guerre, c’est sale, même quand on se bat pour les « gentils ». Et il le dit lui-même « Some of us – well, most of us – we’ve all done terrible things on behalf of the Rebellion. Spies, saboteurs, assassins. Everything I did, I did for the Rebellion. And every time I walked away from something I wanted to forget, I told myself it was for a cause that I believed in. A cause that was worth it. Without that, we’re lost. Everything we’ve done would have been for nothing. I couldn’t face myself if I gave up now. None of us could.« 

    You're gonna carry that weight

    #21935

    Wedge3340
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 46

    Exact, c est un très bon passage du film, comme l exposition de son personnage quand il bute l’autre rebelle.

    #32569

    Hanaver
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 843

    Au cas où vous n’auriez pas l’info, Star Wars a annoncé au dernier comic-con que la série animée Clone Wars va revenir !! YEAHHH !! #CloneWarsSaved
    Avec Ahsoka ! Double YEAAAHHH !

    Et un teaser vidéo pour faire hurler les fans. 🙂

    PS : notez la ressemblance du motif du casque du trooper et celui d’Ahsoka ! ^^

    Non, un smiley n'équivaut pas un point final de phrase !

    Torchères : https://zupimages.net/up/19/12/0tom.png

    #32882

    Chat-qui-boite
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 259

    Ce doit être de l’américain de base pour que je comprenne…Pour moi, Star Wars c’est avant tout la musique des premiers films (reflexe pavlovien) à l’époque on en prenait tellement plein les yeux et les oreilles, c’est tout juste si l’intrigue comptait. Le dernier que j’ai vu m’a révélé comment le papa du jedi est devenu Dark Vador c’est dire à quel point je suis spécialiste…Mais après Lucas il y a eu Avatar et Luc Besson,surtout le 5eme élément (dans le dernier trop d’effets tue l’effet ) C’est vraiment un genre à voir sur grand écran pour le plaisir, pour l’analyse je préfère le format grand écran TV. Allez je vous livre mes préjugés: déjà licence Walt Disney…méfiance, ensuite c’est pas du réchauffé tout ça? Du bussiness pour exploiter le bon filon?

    Mieux vaut être en retard au paradis qu'en avance au cimetière
    Reste assis au bord de la rivière et tu verras passer le corps de ton ennemi

    #49670

    Oiseleur
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 120

    Je dois admettre qu’en étant assez faible d’esprit pour la critique cinéma, les points de vues de vidéastes m’ont pas mal influencé, Marcø ;  Durendal1 ; Nexus VI ; « fermez là » m’ont permis de faire un pas de côté. Bizarrement j’ai conscience des défaults de la prélogie, en particulier la faiblesse du sénat dans la menace fantôme, mais la réalité d’une s »ance au conseil de sécurité de l’onu permet de voir que déjàc’et un beau bazar. POur « l’attaque des clones » il faut partir du postulat qu’il y a une volonté d’indépendance de secession à travers la République et que les positions sont irréconciliables, un maitre jedi a passé la commande d’une armée de clone au nez et à la barbe du conseil jedi.

    Quant au comportement d’Anakin dans la prélogie, je dirai comme l’a signalé Marcø qu’Anakin est incapable d’accepter l’idée de perdre ceux qu’ils aiment, de tirer un trait sur le passé, d’aller de l’avant. De laisser le passé mourir comme l’a dit Ben Solo dans le VIII. Anakin n’accepte pas la séparation de sa mère dans la menace fantôme, il promet qu’il reviendra la chercher. Dans l’attaque des clones, il lui est indiqué que sa mère ne peut pas survivre à son séjour chez les tuskens (elle lui claque dans les bras) il refuse d’accepter que d’autres de ces proche puissent mourir à l’avenir. Dans la Revanche des Sith il craint tellement le décès de Padmé qu’il ne base ses actions que sur cette crainte ce qu’il fait qu’il tord sa réalité.

     

    La postlogie (rachetés à prix d’or à George Lucas) est un investissement qu’il faut rentabilisier. J’ai une profonde déception concernant le développement, je ne sais pas pourquoi mais ça me fait penser à une mauvaise prélogie, un empire du mal qui surgi d’on ne sait où et qui se lance à la conquête de la frêle République, il ne manquerait plus que Rey bascule du côté obscur dans l’épisode IX pour reprendre la phrase de Ben Kenobi concernant la toile de fond des jedi dans « Un nouvel espoir »

    #49722

    RichardIII
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 243

    Personnellement j’aurais aimé plus de politique dans la saga, c’est ce qui m’a fait apprécier la prélogie et j’ai l’impression que les VII et VIII cherchent à esquiver cela en général.
    Après je comprends que ce n’est pas le but de Star Wars et que je peux aller voir ailleurs pour de la politique SF (j’en cherche d’ailleurs hésitez pas si vous avez des recommandations) mais beaucoup trop de choses restent vagues.

    Qui est Snoke? Qui sont les chevaliers de Ren? A quoi servent Finn et Rose?

    J’aurais considéré ST VIII comme un bon film si Finn était mort mais ce n’est pas arrivé.

    Mais je pense uqe je pourrais vraiment avoir un avis constructif qu’après avoir vu le IX, quand (si?) prendra un sens.

     

    #50410

    Melloctopus
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 21

    J’ai grandi avec la prélogie, mais j’avais déjà vu la trilogie originale quand l’épisode 1 est sorti. A l’époque et jusqu’à l’épisode 7, j’étais un gros fan de Star Wars. Ce qui m’a plu ces derniers années, c’était cette façon qu’avait l’univers de vivre et de se développer, quitte à prendre des décisions radicales (les Yuuzhan Vongs ont pas mal divisé, perso j’adore le concept). C’était un univers riche, varié, et qui donnait souvent plein de choses à voir. Alors oui l’Empire qui se fait battre par des nounours est ridicule, Anakin est une pleurnicheuse et l’histoire d’amour de l’épisode 2 est affreusement mal écrite et mal jouée. Mais ce sont des détails, tant on se laisse porter par la grande histoire. Il y a un aspect de démesure et de grandiose dans la prélogie que j’ai toujours aimé.

     

    Puis vient Disney et l’épisode 7. Disney est là pour se faire de l’argent. On capitalise sur la nostalgie de la trilogie originale, on évacue tout background, les races aliens sont là pour faire figuration (hormis Chewbacca qui sert à rien et Ackbar qui est ejecté comme un malpropre, vous avez noté des aliens important dans les épisodes 7 et 8), les personnages sont devenus des fonctions et n’ont guère d’évolution, les anciens sont des caricatures d’eux-même. Bref, l’épisode 7 ne raconte rien, ne fait que surfer sur le délire de « faire retrouver leur jeunesse » à ceux qui ont découvert Star Wars jeune dans les années 80. Le constat est assez dramatique, ceux qui ne veulent pas voir leurs vieilles gloires mourir sont ravis de pouvoir se réfugier dans la « culture doudou » (copyright Rafik Djoumi), les autres qui aiment voir de la nouveauté sont catastrophés devant le spectacle affligeant qui leur est proposé. Que ce soit le traitement des personnages, la quête du héros, le concept de la Force, le background et les explications sur la situation post-Retour du Jedi, tout est raté dans ce film.

     

    Puis vient l »épisode 8. On se dit que l’histoire va enfin démarrer. Mais très vite on se rend compte que le réalisateur applique la même formule que sont prédécesseur, tout en la détruisant systématiquement. Tous les éléments mis en place dans le 7 (même si ils sont mauvais, maintenant qu’ils sont là il fallait faire avec) sont systématiquement détruits les uns après les autres. Tous les semblant d’arcs narratifs sont fermés les uns après les autres, mais au bout de 2h30 de film, les personnages restent toujours des coquilles quasi-vides inintéressantes, à par peut-être Kylo Ren, et encore….

    Le plus triste en deux films, c’est le manque de vie. On passe de planètes désertiques en planètes désertiques, il y a très peu d’aliens, et hormis la cantina de Maz et le casino qui rappelle Monaco et fait très factice, on ne ressent aucune vie. Pire encore, la volonté de supprimer le background politique et démographique de l’univers donne constamment l’impression que cette galaxie est vide ou qu’elle se contrebalance de cette guéguerre entre 3 croiseurs des gentils et 4 croiseurs des méchants. Star Wars était un univers vivant, maintenant il est mort dans tous les sens du terme.

     

    Concernant les spin-off : Rogue One plutôt bien fichu malgré un traitement des personnages encore faible, mais la mise en scène propose des idées intéressantes et le film ne renie pas l’héritage de la prélogie.

    Quand à Solo, c’est un film totalement OSEF. Aussitôt vu aussitôt oublié.

    The wall was built to protect the White Walkers from Stannis Baratheon.

    #80022

    Biatchdeluxe
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 310

    Trailer du prochain Star wars

    à retenir (pas grand chose) :

    Le rire de Palpatine à la fin
    L’étoile de la mort écrasée (d’ailleurs où ? celle qui se trouve en orbite était au dessus d’Endor…et la planète ne ressemble pas à Endor ?)

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 1 semaine par  Biatchdeluxe.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 1 semaine par  Babar des Bois. Raison: insertion vidéo
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 1 semaine par  R.Graymarch.

    Noir ou rouge, un dragon reste un dragon.

    #80222

    Oiseleur
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 120

    Un Kylo Ren qui ne tranche personne avec son sabre laser, à se demander s’il se met à soumettre ses adversaires plutôt que de les détruire…

    Là j’ai le sentiment que ça tourne en rond. Entre le VII et le VIII il semble qu’il y a eu un changement de tonalité. Entre les deux réalisateurs, je me demande comment ce cycle va prendre fin.

    Mais je ne suis pas très optimiste.

    #80263

    euzkadi de dorne
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 303

    L’étoile Noire gravitait autour d’une Lune d’Endor non autour de la planète elle-même!!

    #80265

    Biatchdeluxe
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 310

    Non c’est la lune forestiere d’endor

    Noir ou rouge, un dragon reste un dragon.

    #80335

    Yunyuns
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 824

    C’est quoi ce titre ? xD

    Je n’attendais absolument plus rien de cette merde de Disney Star Wars et pourtant ils arrivent encore à me décevoir… J’en peux plus de ces incompétents…

    #80634

    Oiseleur
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 120

    https://www.facebook.com/TrollsdeGeek/videos/647506032389221/ Une légère moquerie à propos de Rey.

    #95040

    Papadoc
    • Pas Trouillard
    • Posts : 579

    Allez, j’y vais de mon commentaire, tant que l’esprit « Trône des Etoiles » est encore frais.

    Né en 78, il est assez clair que la trilogie originelle, bien que ne l’ayant pas vu au cinéma, a bercé mon enfance. C’est mon petit frère qui m’a rappelé à quel point nous nous repassions les VHS parentales.

    Ensuite, je me suis plongé dans l’univers étendu. Ca a commencé avec les archives parentales, et la version BD dans « Titans ». J’ai lu quelques romans (trilogie de Timothy Zahn, rhaaa!), et vécu la mort de Chewbacca.

    Il y a aussi eu la claque Dark Forces avec Kyle Katarn tombé de nulle part.

    Par contre je n’ai jamais joué au jdr.

    Bref, un bon fan, pas forcément hardcore, mais assez pour pouvoir tenir une conversation sur les A-, B-, X-, Y-wing.

    Bref, en 1999, chaud bouillant. Est-ce parce que je suis fan? En tout cas sur Star Wars je suis très proche des avis de John Kovalic, le dessinateur de Dork Tower. Soit :

    • Episode 1 : un bon moment, mais clairement pas à la hauteur. Ambiance très/trop disney. Jar jar. Comme l’a résumé un ami : quand le perso le plus charismatique du film c’est un gars avec un double sabre qui ne dit pas un mot du film, c’est qu’il y a un problème. Sensation de trahison de la perspective spirituelle de l’univers avec les midi-chloriens.
    • Episode 2 : le pire pour moi. GROSSE sensation de fouillis. Le comte Doku personnage visiblement pensé pour donner un rôle à Christopher Lee. Il s’en sort bien, mais le manque de clarté/lisibilité du film et du personnage font que c’est un échec. De toute façon, j’en voudrais toujours à ce film à cause de Yoda qui combat. Je m’attendais vraiment à quelque chose comme maître OOgway dans Kung Fu Panda : un effort minimliste, une précision/maîtrise extraordinaire. Et pourquoi pas un sabre laser dirigé par télékinésie. Au lieu de cela, on a un vieillard à canne qui enchaîne les saltos. La grosse blase….
    • Episode 3 : bon, un moment correct. Même s’il est difficile de s’attacher aux personnages (à part à Kenobi) et que j’enchaîne facepalm sur facepalm, la satisfaction de voir le cadre de l’épisode 4 se mettre en place entraîne l’adhésion du fanboy que je suis resté.

    Ensuite, je fais avec. Un ami me parle de Darths and Droids et je me régale. La sortie de KOTOR surtout claque encore plus énorme que Dark Forces.

    Quand j’apprends la suppression de l’univers étendu, je suis colère.

    Et puis je me résigne : bon, ils veulent avoir les mains libres pour plus de créativité, je peux comprendre cela.

    • l’épisode 7, je suis mitigé. J’ai passé un bon moment, assez pour le voir 2 fois. Cependant, comme l’a dit un de mes amis : ils reprochent à l’univers étendu des armes de destruction massive, et ils instaurent un destructeur de soleils, ils lui reprochent d’avoir tué Chewie, et ils tuent Han! Sensation de gâchis. Sur le film lui-même cependant, je suis plutôt content. A part Kylo Ren, un vrai échec (le sabre (facepalm), le gamin (facepalm++)), je trouve Finn, Poe et Ray assez bons. Je n’ai toujours pas compris quel était l’intérêt d’avoir fait combattre Finn avec un sabre laser : pour démythifier l’arme, censée être « celle d’un Jedi »? Pour planter une possibilité que Finn ait des talents de jedi et que c’est pour çà qu’il a brisé son conditionnement de stormtrooper? Pas des masses de prise de risque sur le plan narratif (copié de l’épisode 4, ça a été assez dit), mais, en tout cas après le goût amer que m’ont laissé les épisodes 2 et 3, je préfère un film qui applique une recette qui marche que des trucs qui se plantent en beauté.

    Et puis j’apprends que les scénaristes ont écrit des trames (ascendance de Ray, identité de Snoke, raison du départ de Skywalker, sabre retrouvé on ne sait comment TGCM) SANS AVOIR ECRIT DEFINI LA SUITE. Et là, intérieurement je suis double colère.

    Je ne suis pas fan absolu d’explications. Un film comme Cube, où l’on n’apprend pas le pourquoi du comment du Cube, ne me dérange pas (même si le 2 qui tease dessus pour finalement ne rien en dire m’a un peu plus gêné aux entournures).

    Mais bon sang, les soucis de Lost ne vous ont pas ouvert les yeux? On est dans Star Wars, là, pas dans du Lynch.

    • c’est sans doute pour cela que je suis assez satisfait de cet épisode 8. Parti comme il est, avec des situations non expliquées, il fait des choix et va jusqu’au bout de sa logique : assurer une continuité du reboot, et une affirmation de la nouvelle génération. Alors on pourra me dire : 2 films pour uniquement faire une transition et mettre en place des personnages c’est ballot et un peu long quand même. Soit. Mais je trouve qu’il y a une espérance qui se dégage, quelque chose qui respiritualise la saga, qui casse le déterminisme. Je reconnais la plupart des défauts (longueurs, personnages assez stupides, humour « façon auto-dérision » parfois déplacé, mais je trouve le bilan plutôt positif. Et enfin, Luke, contrairement à Han, a droit à une mort assez classe.

    Voilà. Sinon Rogue One : excellent. Solo : pas vu. J’irai sans doute voir le 9, façon pop-corn, c’est comme cela que j’ai apprécié des 1, 7 et 8. Mais sur ma liste de DVD à acheter si les 1, 2, 3 sont loin très loin, les 7 et 8, sans être en haut de la pile (en tout cas en-dessous du Seigneur des Anneaux) me rendraient, à l’heure actuelle en tout cas, assez heureux si on me les offrait.

    "C'est d'une simplicité absurde, comme la plupart des énigmes quand on en voit la réponse."

    #95627

    Rusar Vareth
    • Frère Juré
    • Posts : 57

    Un post Star Wars, chic !

    J’attends l’épisode IX avec impatience, et la série The Mandalorian avant ça !

    Par ailleurs la saison 2 de la série Star Wars Resistance devrait également sortir en automne. La saison 1 était inégale mais la seconde moitié de saison était sympathique, j’attends de voir !

     

28 sujets de 1 à 28 (sur un total de 28)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.