[HS] Quelle place aimeriez vous occuper dans le conseil restreint ?

Forums Le Trône de Fer – la saga littéraire Sondages [HS] Quelle place aimeriez vous occuper dans le conseil restreint ?

Quelle place aimeriez vous occuper dans le conseil restreint ?

You must be logged in to participate.
  • Main du Roi
  • Grand Argentier
  • Grand Mestre
  • Maître des lois
  • Maître des navires
  • Maître des chuchoteurs
  • Lord Commandant de la Garde Royale
  • Conseiller sans attribution (tant qu'à être au gouvernement, autant être feignant)
  • Je propose au roi de créer un nouvel office juste pour moi (précisez vos attributions)
  • Je décline l'offre

Ce sujet a 3 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Hugo PR MP, il y a 10 mois et 1 semaine.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #36806

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2582

    De Robert Baratheon, Premier du nom, roi des Andals, des Rhoynars et des Premiers Hommes, Seigneur et maître des Sept Couronnes ;

    A vous, notre dévoué(e) banneret(te) et loyal(e) sujet(te) ;

    Bien cher vous,

    Décidément, je ne cesse de vous honorer, ces derniers temps ! Précédemment, je vous avais confié une de mes Sept Couronnes à administrer, puis, je vous ai donné une demeure ancestrale. Aujourd’hui, il me prend la royale lubie de vous inviter à siéger au sein de mon conseil restreint. Moindre récompense par rapport aux autres, mais qui ne devrait déclencher – cette fois – aucune révolte.

    Juste retour des choses, en vérité ! Ne vous avais-je pas demandé autrefois des suggestions pour remplir mon conseil restreint ? N’étant entouré que de flagorneurs et d’incompétents, j’ai décidé de libérer dans l’instant n’importe quel office qui vous ferait plaisir.

    N’hésitez pas à m’expliquer en long, en large et en travers les raisons de votre choix. Si vous voulez, vous pouvez même m’expliquer comment vous vous servirez de vos attributions (politique réformiste ou conservatrice, vertueuse ou corrompue) et quel complot vous mettrez en place pour me renverser pour éliminer vos potentiels rivaux.

    Bien à vous !

    Notre Majesté Robert Premier.

    PS : Ma femme me tanne pour que j’embauche son paternel à votre place pour le job ! Elle peut toujours se gratter … Vous éviterez tout de même de venir avec votre fille et son bâtard, histoire de ne pas me l’énerver.

    Vous n’êtes pas obligé de prendre en compte la situation du royaume sous le règne de Robert telle qu’elle est dans les romans (endettement, corruption, intrigues, etc.).

    Vous pouvez répondre sans utiliser de personnage role-play (mais c’est moins marrant).

    Sire,

    Je remercie fort beaucoup Votre Garce.

    Au vue de mes multiples talons, j’aimerais devenir votre maître des lois. J’aime beaucoup le droit, les règles, les lois, et je connais bien les costumes de vos Sept Couronnes. C’est une position qui peut paraître subalterne, par rapport au poste de Main ou d’autres offices plus prestigieux. On pourrait croire que c’est un simple poste d’archivage et de secrétariat, mais je pense pouvoir en exploiter les possibilités.

    Mon action se concentrera essentiellement à sertir et conseiller le roi au mieux, en ne lui dissimulant que ce qu’il n’a pas besoin de savoir. Je tenterai de faire évoluer mes attributions, afin d’obtenir une délégation de pouvoir, qui me permettra d’exercer la justice quand le Roi et sa Main ne seront pas disponibles. Je conseillerai le roi afin qu’il mette en place des juges itinérants, qui rendront la justice en son nom à travers le pays, afin de limiter le pouvoir de justice des seigneurs. Enfin, je tenterai de ressusciter les réformes d’Aegon V, afin de concéder plus de droits et de pouvoirs au peuple, et réduire les privilèges des nobles.

    Votre loyal,

    Hairy Dan

    PS : Ma fille et son fils sont bien malheureux de ne pouvoir venir à Port-Réal. D’autant que le petit Theon a été enchanté par le petit marteau que vous lui avez fait parvenir.

    #36827

    Le Lapin
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 138

    Sire,

    J’ai bien reçus votre demande et je m’en trouve fort honoré.
    Je suis, bien sur, tout à votre service et accepte avec joie de vous servir au sein du conseil restreint.

    Je vous propose de dérouler avec vous le fruit de mes réflexions quand aux attributions que vous pourriez me confier. Oublions, si vous le voulez bien, la gestion des lois, les textes de ces empêcheurs de piller en rond m’assommant dès les premiers mots. Je ne suis ni assez attiré par les jeunes enfants pour embrasser la carrière de mestre, ni assez castré pour prétendre gérer l’espionnage à votre service. Je suis également trop pleutre pour espérer faire carrière dans la garde blanche – d’autant plus que les appétits de la chairs sont, comme vous le savez bien, fortement ancré en moi.

    C’eut été avec joie que j’aurais pris à mon compte la charge de maître des navires, mais je souffre terriblement du mal de mer, ce qui manque de sérieux pour une telle responsabilité. Quand à être argentier, mon roi, oserais-je vous rappeler que je suis déjà en froid avec votre beau-père depuis que vous lui avez intimé de s’enfoncer dans le fondement la reconnaissance de dettes qu’il avait à mon endroit ? Devoir traiter avec lui chaque jour serait aussi inutile que nuisible à votre avisé gouvernance.

    Quand çà être votre main… Si l’honneur est infini à mes yeux, ma trop basse naissance ne pourrait que vous porter préjudice. Il me semble préférable qu’un seigneur bien né vous seconde à ce rôle. Assurément, il le fera bien mieux que je ne le pourrais.

    Je vous propose donc de laisser l’attribution des responsabilités dans l’attente que nous puissions nous voir et approfondir cette affaire. Un titre discret et une rente adaptée à un membre de votre conseil devraient constituer une bonne base pour que je m’emploie à vous servir. Je vous propose ainsi de nous rencontrer prochainement. Ma tendre épouse me fait savoir qu’elle accueil en son établissement deux nouvelles demoiselles qui sauront, elle en est certaine, vous ravir lors d’une prochaine visite.

    Soyez assuré de mon éternelle amitié.

    Votre serviteur,

    L. Apin

     

    #38078

    Ser Damien Florent
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 330

    Votre Majesté,

    Je ne peux qu’accepter votre si généreuse offre et rejoindre sans délais le conseil restreint.

    Ce poste de conseiller sans attribution est littéralement fait pour moi. En effet, parler à tout bout de champs sur des sujets que je ne maitrise pas est l’une de mes spécialités. J’affectionne aussi contredire les gens qui ont raison et donner de mauvais conseils. Car sans vouloir manquer de respect aux autres menbres de votre conseil, c’est à peine si Lord Baelish sait compter sur ses doigts ou si le seigneur votre frêre le Maitre des navire connait la différencre entre babord et Babar.

    Il était grand temps qu’un homme de ma stature vienne mettre de l’ordre dans tout ça, tout en ayant aucune responsabilité.

    Votre fidèle serviteur

    Ser Damien Florent

    You're gonna carry that weight

    #65609

    Hugo PR MP
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 18

    Votre Majesté,

    Votre humble serviteur tient, premièrement et à nouveau, à vous remercier de l’immense honneur que vous lui proposez. Malgré son mariage et sa descendance, il souhaiterait devenir Grand Mestre de Votre Majesté. Il est en effet de notoriété publique que le Grand Mestre Pycelle est un homme des Lannister, et vous leur enverriez un message fort en remplaçant celui-ci par un homme qui vous sera fidèle, puisqu’il vous doit tout. Votre humble serviteur pourrait de plus trouver un arrangement avec le Conclave afin d’assister Votre Majesté dans son règne à la place du Grand Mestre Pycelle.

    Votre humble serviteur pense être capable d’assurer la prospérité du Royaume des Sept Couronnes et de lui permettre de surmonter l’hiver. Il faudra pour cela s’assurer du soutien du peuple : ne dit-on pas que certains immondes traîtres appellent encore Votre Majesté de l’inadapté surnom d' »Usurpateur » ? En menant une politique réformiste et proche du peuple, votre humble serviteur espère pouvoir assurer à Votre Majesté un soutien sans faille du peuple. Votre humble serviteur propose notamment de suivre l’exemple du roi Jaehaerys Ier le Conciliateur en matière d’impôt : en imposant de façon plus importante les produits de luxe, Votre Majesté montrera que le peuple n’a pas à payer pour les seigneurs, ce qui ne pourra que renforcer l’amour du peuple à l’égard de Votre Majesté.

    La fille de votre humble serviteur transmet à Votre Majesté ses plus respectueuses et chaleureuses salutations, mais est affligée de ne pouvoir vous les apporter à Port-Réal. Son bâtard Louis Robert grandit bien, et commence déjà à se battre avec un marteau de bois.

    Bien à vous, et avec toute son estime, sa reconnaissance et son respect,

    Hugo, de la Maison MATHIEU, premier du nom, féal serviteur de Votre Majesté et du Royaume des Sept Couronnes

    Hodor, hodor hodor, hodor.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.