Réalisme Magique

Ce sujet a 35 réponses, 16 participants et a été mis à jour par  Athouni, il y a 4 semaines.

6 sujets de 31 à 36 (sur un total de 36)
  • Auteur
    Messages
  • #110081

    Chat-qui-boite
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 307

    Si on commence à débattre de si le débat a lieu d’être, ça n’en finit jamais.

    Chat échaudé craint l’eau froide, j’ai juste encore le poil hérissé d’avoir subi un conseil de discipline en catimini. J’apprécie la rectitude intellectuelle de Graymarch qui peut parfois paraître…robotique, ce qui ne devrait pas être pour lui déplaire à l’aune de son pseudo. Depuis presque deux ans que je pratique ce site je serais très déçue d’avoir affaire à des petits marquis qu’il faudrait congratuler parce que bien en cours ( oups, pardon, je viens de finir un Nicolas Le Floch, je suis sous influence). Je suis bien d’accord, il est déjà arrivé de débattre si le débat devait avoir lieu. A trop vouloir coller d’étiquettes on se retrouve avec de la colle plein les doigts.Au moins, la dernière fois que j’ai lancé un sujet foireux, voyant qu’il ne prenait pas, j’ai pensé que ça n’intéressait pas, je n’ai pas demandé l’aide de la brigade des moeurs. Mais j’arrête là mes miaulements intempestifs pour laisser la place à de meilleurs ambassadeurs d’échanges constructifs sur le réalisme magique.

    Mieux vaut être en retard au paradis qu'en avance au cimetière
    Reste assis au bord de la rivière et tu verras passer le corps de ton ennemi

    #110101

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2461

    Message de la modération :

    Face aux accusations qui ont été portées ici, nous tenons à rappeler à tous que le rôle de la modération est de réguler les échanges entre les membres et veiller à la convivialité, qui, de notre avis unanime, n’a pas toujours été respectée au cours de cette conversation, justifiant une intervention de notre part. Vous avez parfaitement le droit d’être en désaccord avec notre gestion du site et de nous le faire remonter, notamment par MP. Mais merci de ne pas détourner une conversation de son objectif primaire pour faire part publiquement de vos reproches.

    Ce sujet est là pour accueillir vos réflexions sur un thème donné, pas pour discuter de la légitimité de ce thème, encore moins pour prendre à parti les participants ou pour remettre en cause leur honnêteté. Vous avez parfaitement le droit d’avoir une opinion sur le sujet et de la donner, dans la mesure où vous respectez la vision des autres participants et que vous ne tentez pas de leur imposer la votre.

    Tout nouveau message qui ne se conformera pas aux règles du forum sera systématiquement supprimé sans avertissement. Merci de votre compréhension.

    #110157

    DNDM
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1498

    Pour revenir au sujet qui nous occupe ici, j’ai découvert hier que le Panorama Illustré de la Fantasy et du merveilleux, que j’ai acheté il y a peu, avait une entrée « Réalisme Magique » plutôt complète et intéressante sur le sujet. Il y est notamment écrit ceci:

    Cent ans de solitude provoqua une étonnante révolution des mentalités, une sorte de « tremblement de terre » dans l’appréhension que chacun peut avoir du champ littéraire, au moins aussi important que celui provoqué par Le Seigneur des Anneaux. (…) Cent ans de solitude imposa par son seul charme une relecture magique de la réalité, une vision étonnamment non réaliste et métaphorique au sein d’une « littérature générale » traditionnellement plutôt soucieuse de véracité et de mimétisme, dominée par le réalisme en dépit de la multitude des approches qu’elle peut receler. Monsieur Garcia Marquez réenchanta les lettres!

    Bref, ce que Samyriana, Jean Neige et Athouni en disaient m’avait déjà convaincu de le lire, mais là, ce bouquin vient de remonter vers les premières places de ma pile à lire !

    Sinon pour le fun, le Panorama a aussi une entrée sur Haruki Murakami, ou il est dit qu’on peut le classer « parmi les  chantres surdoués d’une sorte de réalisme magique extrême-oriental, tendance déraciné ».

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #110161

    O’Cahan
    • Pas Trouillard
    • Posts : 544

    Je pense que d’un point de vue de la théorie, le « réalisme magique » a un historique, une littérature, des auteurs « phares » (comme l’a très bien expliqué Athouni, merci beaucoup à lui).

    Du point de vue des expériences littéraires, j’ai l’impression que j’ai récemment eu affaire à très peu de livres qui en témoignaient. Toutefois, je crois avoir eu de nombreuses lectures d’enfance et d’adolescence qui y faisaient référence. Pour ma part, je me rappelle de lectures italiennes, Italo Calvino (Le baron perché), toutes les nouvelles étranges de Dino Buzzati & surtout le roman Le Désert des Tartares.

    Je pense que le réalisme magique se ressent beaucoup dans la volonté de l’auteur de retranscrire une atmosphère étrange, aussi dans l’utilisation d’un certain folklore (?). C’est clairement une notion qui existe de mon point de vue, mais qui de facto est difficile à circonscrire.

    "For someone who was never meant for this world, I must confess I'm suddenly having a hard time leaving it. Of course, they say every atom in our bodies was once part of a star. Maybe I'm not leaving... maybe I'm going home."

    #110168

    Aube
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 181

    À partir de deux exemples, voici mon ressenti de ce qui différencie le réalisme magique du fantastique ; il s’agit d’une banalité, d’ailleurs. Dans le premier cas, la magie (ou tout élément paranormal) n’est pas l’objet du récit, alors qu’elle l’est (au moins en grande partie) dans le second. Cent ans de solitude pourrait globalement exister sans le léger surnaturel, mais ça ne serait pas le cas de Harry Potter. 

    Ceci étant, de mémoire, les premiers chapitres de HP 1 sont narrés un peu à la manière de Cent ans, avec en particulier la présence d’éléments surprenants qui sont énoncés comme s’ils étaient tout à fait normaux. Je me suis déjà demandé si J. K. Rowling l’avait fait exprès.

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 semaines et 1 jour par  Aube.
    #110252

    Athouni
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 129

    Il faut aussi évoquer Le Tambour de l’allemand Gunter Grass. C’est un texte difficile, bien que le pitch soit délicieux (je vous laisse découvrir) et par conséquence je recommanderais de commencer plutôt par Cent ans de Solitude, La Maison aux esprits où par les nouvelles de Cortazar (et pas Marelle qui est plus dur d’accès). Ensuite seulement, on pourra s’attaquer à des textes plus lettrés (Borges et ses références érudites) ou plus simplement plus difficile (Le Maître et Marguerite avec ses trois récits enchassés, Le Tambour tout en touffeur, densité et férocité).

    Je l’ai évoqué plus haut mais La bibliothèque de l’entre monde de Berthelot, qu’on adhère ou non à son concept de transfiction, est une excellente porte d’entrée vers ce type de roman puisqu’il présente tour à tour plusieurs dizaines d’entre eux ( Feu pâle de Nabokov, Si par une nuit d’hiver un voyageur de Calvino , Le Palais de glace de Vesaas, etc. )

    Edit : après vérification, le livre est toujours disponible en folio à 8€40… À ce prix là, faut pas hésiter !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 semaines par  Athouni.

    « When dead men come hunting in the night, do you think it matters who sits the Iron Throne »

6 sujets de 31 à 36 (sur un total de 36)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.