[Saison 1] Episode 4

Alors cet épisode?

You must be logged in to participate.
  • Oh lala. Oooooooh la la la la la la. J'en suis pantois.
  • C'est franchement incroyable. Peut-être pas à m'en lever la nuit à 3h du mat', mais c'est vraiment bien.
  • C'est pas mal. Pas de quoi casser trois pattes à un dragon. Ou à une wyverne, peu importe.
  • J'aime pas, je me suis rarement aussi ennuyé depuis mes cours d'histoire au collège.
  • Y avait pas des crabes à un moment? Je mangerais bien du surimi moi.
  • Ce sujet contient 88 réponses, 40 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Tizun Thane, le il y a 1 semaine et 5 jours.
30 sujets de 31 à 60 (sur un total de 89)
  • Auteur
    Messages
  • #178903
    Ezor
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1218

    Qu’est-ce qu’un pyromant valyrien vient faire là-dedans ?

    Il a suivit les Targ à Peyredragon, tout simplement. Ils ont emporter des dragons, c’est pas un vieux en robe de chambre qui devait encombrer beaucoup ^^ Et ensuite le savoir s’est transmis de pyromant en pyromant pendant un siècle, c’est pas franchement choquant.
    Je veux bien que tu n’aimes pas l’histoire de la prophétie, mais pour l’instant c’est pas incohérent.

    --Ezor--

    Spoiler:

    #178910
    Yunyuns
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1829

    Un épisode moins « empressé » que les précédents, où l’on prend plus le temps de creuser chaque personnage en profondeur et de voir qu’ils ont tous leurs qualités et leurs défauts.

    Viserys, Daemon et Rhaenyra sont toujours aussi bons, et comme le dit Corondar, ça me fait mal mais je vais finir par apprécier Alicent s’ils continuent d’en faire un personnage aussi intéressant.

    Je trouve également l’évolution autour d’Otto très bien construite. Alors que les personnages ne voyaient en lui qu’une Main parfaite au début de la saison, les spectateurs voyaient eux un personnage un peu unidimensionnel, dépeint comme un intriguant qui ne pense qu’à l’ascension de sa descendance (hihi). Et au fur et à mesure des épisodes, les personnages comme les spectateurs découvrent ses autres côtés : les personnages se rendent compte de sa duplicité, pendant que les spectateurs lui découvrent finalement de vrais bons sentiments à l’égard de son roi. Et amené de façon (assez) subtile et continue, du bon travail, bravo.

    J’ai donc bien aimé. Je trouve qu’il ne manque que quelques petits grains de sel pour que la série ne soit pas juste bonne, mais excellente.

    /edit petit point costumes : j’ai trouvé ça marrant de voir Alicent dans une superbe robe aux couleurs des Targaryen ultra flashy ; par contre j’ai trouvé ça un peu loupé que le costume du prétentieux Bracken soit aussi proche de celui du Lord Baratheon. C’est à s’y méprendre (j’ai vraiment cru que c’était un Baratheon).

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines par Yunyuns.

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #178911
    Wylla
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 156

    J’ai bien aimé cet épisode ! Comme le dit DNDM plus haut, il n’y pas (encore ?) de quoi crier au génie mais je me sens plus investie dans la série. On sent que les choses se préparent gentiment à basculer et j’avoue attendre la suite avec impatience.

     

    Les acteurs sont toujours très bons, c’était donc tout à fait plaisant d’avoir un épisode dont l’enjeu principal est le rapport qu’ils entretiennent les uns avec les autres et les répercussions. Les personnages ont vraiment pris en complexité durant cet épisode, devenant moins unilatéraux pour certains et surtout en développant de belles zones d’ombre comme on les aime. J’ai particulièrement apprécié les changements qui s’opèrent chez Rhaenyra.

    Même Otto m’a enfin semblé un peu plus nuancé et sincère dans sa loyauté au roi (c’était cool aussi qu’on nous rappelle qu’avant d’être un intrigant il est une Main du Roi loyale et compétente). Ironiquement, c’est à ce moment-là qui Viserys semble prendre conscience de ses calculs, ou du moins les utilise contre lui pour justifier son renvoi. J’ai été touchée par la douce Alicent, encore innocente et dévouée. Quelqu’un a souligné son empathie plus haut et on le voit clairement quand elle prend soin de Viserys, qu’elle n’aime pas, alors que rien ne l’y oblige. Je suis d’autant plus curieuse d’assister à l’évolution du personnage, qui fait pour l’instant office de « gentil » au milieu d’un panier de crabes (hihi). Ce qui est intéressant c’est que les jalons semblent déjà être posés (vie conjugale auprès d’un mari malade qu’elle subit, enfermée très jeune dans son rôle de reine/mère/épouse sans l’avoir désiré, manipulée par Otto, Rhaenyra qui lui ment et méprise sa condition, le renvoi de son père…).

     

    J’ai beaucoup aimé aussi l’alchimie entre Daemon et Rhaenyra, même si je ne m’attendais pas à ce que ça aille aussi vite, sweet summer child que je suis. À noter que leur relation semble être un enjeu majeur pour beaucoup de spectateurs. Plusieurs amis non lecteurs m’ont demandé :

    « Bon et Rhaenyra et Daemon, ils finissent ensemble ou pas ?? ». Je me demande quand même si on aura une « vraie » histoire d’amour entre les 2 ou si leur relation restera plus ambiguë que ça.

     

    À propos de scène « d’amour », je rejoins à la fois Babar et DNDM sur la scène avec Criston Cole qui est effectivement dérangeante. On ne sait pas vraiment ce qu’il veut/pense en définitivement et le fait qu’il soit sous les ordres de la princesse accentue l’ambiguïté de la situation.

    J’ai trouvé cette scène très intéressante. Je suis curieuse de voir comment ce sera traité par la suite, mais vision est la même que DNDM.

    C’est marrant de constater qu’avec HotD les spectateurs semblent vraiment s’intéresser aux possibles histoires d’amour (pour moi dans GoT elles n’ont jamais été vraiment marquantes). J’ai par exemple une collège qui espère une belle histoire d’amour entre Criston et Rhaenyra- mouahaha.

     

    Sinon je suis d’accord avec plusieurs d’entre vous : quel plaisir effectivement d’avoir des scènes d’amour plus douces, subtiles et surtout moins crues qu’habituellement. On n’est pas retombés dans les travers de l’épisode 1 pour l’instant et ça me fait vraiment plaisir.

    Même si la scène du bordel était un peu longue à mon goût bien qu’assez esthétique. Un petit bémol sur le côté « initiation » de Rhaenyra, ça aurait pu être pas mal de faire des petites allusions à son éveil charnel (au moins un intérêt de sa part) plus tôt dans la série. En plus ç’aurait été l’occasion de s’intéresser à la question sexualité féminine. Compte tenu du contexte et de la position de Rhaenyra ça aurait pu être intéressant. Là on dirait vraiment que tonton Daemon lui apporte la lumière d’un coup.

    Je reviens encore sur Matt Smith mais ce qui est assez fou avec son interprétation de Daemon, c’est qu’il arrive à me faire changer d’avis sur lui au cours d’un seul épisode. Je trouve son entrée dans la salle du trône pas terrible et pas très classe, sa démarche, sa posture,… sur moi ça ne fonctionnait pas trop, et quelques minutes après quand il embrasse Viserys ou escorte Rhaenyra dans les rues je le trouve génial. J’ai beaucoup aimé le fait que ses motivations vis-à-vis de Rhaenyra restent inexpliquées. Est-ce qu’il l’aime vraiment ? Est-ce qu’il considère que, comme lui, elle est au-dessus des règles ? Est-ce juste un moyen de s’assurer d’obtenir sa main et d’accéder au trône ? L’aime-t-il ? Tout à la fois ? Au final on ne sait pas vraiment (c’est renforcé par le fait qu’il soit alcoolisé quand Viserys le confronte). Pour moi c’est vraiment du Fire&Blood et ça me fait bien plaisir (c’est un peu pareil pour le thé de lune). Même s’il y le côté « Tonton te fait découvrir la vie » je trouve que c’est le seul personnage qui traite Rhaenyra comme une égale, faisant fi de sa condition de femme. Il lui parle aussi franchement concernant la nature du mariage. Connaissant leur relation et la nature impulsive de Daemon je ne pense pas qu’il s’agisse de calcul de sa part, il est franc avec elle. Même si ça ne lui rend pas forcément service. Il l’amène d’ailleurs au bordel comme on le ferait pour un jeune prince (ce qu’il oppose comme argument à Viserys par la suite).

     

    J’ai bien aimé aussi le parallèle entre Alicent et Rhaenyra qui est fait durant l’épisode même si j’aurais préféré que ce soit un petit peu plus subtil. On a bien compris que la série se base vraiment sur leur dualité insistant sur leur complicité pour mieux mettre en avant leur divergences et leur opposition (jusque dans leur apparence). D’où probablement l’idée d’en faire des amies du même âge alors que ce n’est pas le cas dans les livres.

    J’ai réalisé durant cet épisode que je m’étais vraiment habituée et attachée aux deux jeunes actrices. Je ne m’inquiétais pas jusqu’à présent car leurs versions adultes ont l’air vraiment bien choisies, mais j’ai un peu peur que ça me perturbe, notamment dans l’interaction qu’elles ont avec certains personnages.

     

    J’ai trouvé moins de bémols que d’habitude dans l’épisode :  la réapparition de Mysaria qui revient comme un ver cheveu sur la soupe. Apparemment elle espionne désormais pour Otto mais son retour étant aussi mal amené que son introduction, on s’en fout un peu. Autre retour que j’ai trouvé un peu soudain : celui de la grande amitié entre Rhaenyra et Alicent. Je sais qu’il y a une ellipse entre cet épisode et le précédent mais je ne trouve quand même pas ça très bien amené. La dague m’agace toujours et je vous rejoins sur le fait que ça faisait un peu SdA. Je pense que mon avis là-dessus est biasé car je le vois juste comme un gros clin d’oeil à GoT et je pense qu’ils ne vont rien en faire d’intéressant d’un point de vue narratif. En tant que fan des Nerbosc j’étais ravie d’en voir un mais l’éventration c’était too much. Ça m’a un peu fait penser au tournois en mode « boh les nobles s’étripent gaiement sans que ça perturbe personne ». Sinon j’aurais bien aimé un peu plus de développement de la relation Rhaneyra/Daemon avant l’aventure au bordel mais j’imagine que le temps manque. Comme les acteurs sont bons ça compense.

     

    Ah, j’ai vu que quelqu’un s’interrogeait sur les tapisseries pornos dans les chambres à coucher et ça m’a interpellée aussi ! Est-ce que ça tient aux occupants antérieures des lieux ? J’avoue ne pas me rappeler du livre.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines par Wylla.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines par Wylla.
    #178921
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2568

    Personnellement, j’ai adoré, ce qui est rare. Je pense toujours que c’est trop lent pour le spectateur moyen, mais moi je me passionne pour les personnages.

    Je trouve encore une fois très intelligent de la part des showrunners de ne pas caser les personnages dans des stéréotypes ou des cases. Rhanyra montre justement très bien à quelle point la rébellion contre le système établi n’est rien sans empathie ni volonté d’améliorer le système. Elle ne souhaite qu’avoir le droit de tyranniser et de se comporter comme un connard toxique  (elle fait bien penser à Cersei). Scène malaisante où elle humilie ses prétendants, au bordel avec son oncle, en poussant à bout Criston Cole qui risque sa vie, en mentant sur la mémoire de sa mère… C’est déjà un progrès en terme d’égalité vous me direz, mais pas pas comme projet de société. Oui, les Ouestriens sont mysogines, mais se faire tyranniser par Maegor ou Rhaenyra leur fait une belle jambe. A l’inverse, on a Alicent, qui se plie au moule de la société ait essaie de faire tout bien tout juste, avec bienveillance, en préservant son roi et son amie, en faisant de beaux enfants dont elle s’occupe au lever du jour, en tentant de faire la conversation avec Daemon, etc.  et qui se fait traiter comme une merde et son parcours est malaisant à son insu. Du coup, on en arrive à ne pas trop bien pouvoir choisir son camp. Alicent est sympa, mais pas charismatique, et on sent qu’elle est à bout et va péter un plomb et tourner. Rhaenyra est charismatique, mais pas sympa, on sent qu’elle a déjà commencé de péter un plomb. Et en mêlant la volonté d’indépendance et le non-conformisme de Rhaenry avec la compassion et l’empathie d’Alicent, on aurait surement la souveraine parfaite. Sauf que ca va péter.

    Traitement intéressant aussi de Viseyrs, toujours aussi bien joué, qui passe également par tous les états d’âme et qu’on plaint et déteste simultanément. Pour moi Daemon passe également très bien, c’est l’électron libre sans stratégie, qui fonctionne à l’instinct et à l’impulsivité, presque nihiliste, parfois ça passe, parfois ça casse. Ce n’est pas très fidèle au livre mais on comprend que des hommes suivent sa cause et son impulsivité vient bouleverser le jeu. J’aime également toujours autant l’ambiance vivante du Donjon Rouge et de Port-Réal, et les nombreux personnages ultra secondaires introduits subtilement. Ou moins subtilement.

    Les petits bémols sont justement le manque de subtilité de la scène de démarrage. Ok, c’est drôle, ça nous montre le manque de jugement politique de Rhaenyra et la virilité basse du font, violente et exacerbée de ses prétendants, mais c’est too much. Pas hyper fan non plus des scènes orgiaques et des bordels avec des partouzes esthétisées pour émoustiller le spectateur. La réalité est en général bien plus glauque en ce qui concerne le sexe tarifé. Pas fan non plus qu’on nous ressorte la prophétie à chaque fois que Viserys doit se montrer un peu sérieux, surtout que je trouve que cela colle de moins en moins ni avec les indices des romans, ni avec la fin de Got.

    Mais bon, me suis pas ennuyé une seule seconde.

    #178922
    JN
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1838

    . Pas hyper fan non plus des scènes orgiaques et des bordels avec des partouzes esthétisées pour émoustiller le spectateur. La réalité est en général bien plus glauque en ce qui concerne le sexe tarifé.

    J’ai trouvé au contraire la scène bien glauque et ce de manière volontaire… déjà, rien que le contexte (Daemon amène sa nièce de 18 piges ici) est glauque en soit.

    On est limite plus proche du « fan disservice ».

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #178923
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2568

    J’ai trouvé au contraire la scène bien glauque et ce de manière volontaire… déjà, rien que le contexte (Daemon amène sa nièce de 18 piges ici) est glauque en soit.

    On ne parle pas de la même chose. La relation entre Daemon et sa nièce est glauque, je suis d’accord avec toi, mais qu’elle se produise dans un bordel ou sur une plage paradisiaque avec un arc-en-ciel et des licornes dans le fond. Le bordel est ce qu’il est, la fête est là avant et après que Daemon et Rhaenyra y soient. Or, les clients, qu’ils soient capitaine de navire, marchand, noble ou mestre n’ont en général pas plus envie qu’une princesse que tout le monde les voit et aille le raconter en ville (surotut une relation homosexuelle) et le sexe tarifé est rarement fun. C’est un peu un vieux fantasme porno érotique que les travailleurs et travailleuses du sexe, au fond, prenne du plaisir dans l’exercice de leur job. Je suis pas fan, mais au moins ça sert mieux le récit que les monologues de Littlefinger devant des filles à poil.

    La virée à Port-Réal de manière générale véhicule encore passablement le cliché des pauvres riches et puissants qui s’ennuient et sont prisonniers de leur tour d’ivoire, surtout les princesses, tandis que les pauvres ont une vie simple et excitante loin de ces problèmes. Alors qu’être un roturier et dans les rues la nuit, et on ne parle même pas de pauvre à Culpucier, est loin d’être top, ans compter qu’ils  vont crever par milliers durant la Danse. Un reflet assez cyniquement amusant de notre société qui s’émeut des affres des Kardashian, Windsor et Targaryen pour oublier les fins de mois difficiles et autres soucis.

    #178927
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5242

    le meurtre du Bracken en pleine cour. C’était pas un duel. Un duel répond à des règles. Aucune société ne peut tolérer qu’à la cour, on dégaine l’épée sans conséquence.C’était un meurtre en pleine cour ignoré de tous. La série manque de subtilité sur le traitement de la violence en temps de paix.

    To-ta-le-ment … Et ça m’étonne d’autant plus que dans un futur pas si lointain, les Baratheon vont recevoir deux émissaires, un Velaryon et un Targaryen, et qu’ils devront logiquement s’opposer à un duel entre eux par respect pour les droits de l’hôte … Là, franchement, ça n’a juste aucun sens. J’avais dit dans le précédent twitch que les scènes d’action étaient ce qui m’inquiétait le plus, du fait de leur manque de cohérence et de réalisme. Inquiétude confirmée. Au moins, celle-ci aura eu le mérite d’être courte et quasiment hors champs.

    Aucune mention de l’homosexualité de Laenor Velaryon?

    Ca viendra. J’aime bien l’idée que Rhaenyra puisse tomber amoureuse de l’image de Laenor à la première rencontre / au mariage, et ne découvrir qu’après coup qu’elle est piégée … Alors même que le mariage doit fortifier ses prétentions et renforcer la lignée, il se retrouverait finalement être un facteur d’affaiblissement pour elle. Ca donnerait une autre dimension à son choix de prendre pour amant et père de ses enfants Harwin Fort. Elle ne le choisit pas juste pour son sourire de l’épisode 3 ou sa complicité de l’épisode 4, mais aussi par nécessité.

    #178928
    Aurore
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2185

    J’aime bien l’idée que Rhaenyra puisse tomber amoureuse de l’image de Laenor à la première rencontre / au mariage, et ne découvrir qu’après coup qu’elle est piégée …

    Mouaif… elle a déjà croisé Laenor au tournoi du 1er épisode et certainement avant encore sans qu’il ne lui fasse d’effet particulier, de plus Laenor est désormais le mari qu’on lui impose… ce n’est pas à mes yeux les conditions idéales pour créer un cadre propice au coup de foudre (après, je ne suis pas une experte en coup de foudre). J’imagine plutôt Rhaenyra et Laenor pas plus enthousiasmés l’un que l’autre par ce mariage, Rhaenyra apprendre tôt ou tard l’homosexualité de Laenor et se dire « chouette, il ne m’engrossera pas et je ne mourrai pas en couches comme pauvre maman », avant, comme tu dis, de se rendre compte qu’elle doit avoir des enfants pour renforcer sa position.

    D’un autre côté, je suis curieuse de savoir ce que les auteurs vont faire du fait que Harwin Fort sait que Rhaenyra a fait le mur. Vu que la série a l’air de vouloir passer en revue toutes les situations possibles des femmes victimes d’un univers sexiste, pourrait-on avoir Harwin qui utilise cette information pour faire chanter Rhaenyra et en tirer ses faveurs ?

    #178938
    Yunyuns
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1829

    en mentant sur la mémoire de sa mère…

    J’avais plutôt l’impression qu’elle choisissait ses mots très précisément pour justement ne pas mentir. Juste ne pas exposer toute la vérité.

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #178939
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5242

    Mentir par omission, est-ce encore mentir ? ^^

    ce n’est pas à mes yeux les conditions idéales pour créer un cadre propice au coup de foudre (après, je ne suis pas une experte en coup de foudre).

    Je ne pensais pas à un coup de foudre, à vrai dire … Et effectivement, l’expression « tomber amoureuse » est peut-être exagérée dans ce contexte. Ce que je voulais dire, c’est plutôt que, contrairement aux livres, Rhaenyra ne s’oppose pas vraiment à ce mariage dans l’épisode 4 : il est politique, imposé, mais elle ne cherche pas à l’empêcher. Contrairement aux livres, elle n’évoque pas son homosexualité pour essayer de le disqualifier. En plus, j’imagine qu’elle a en tête ce que Viserys lui a dit à propos de sa propre mère : un mariage politique qui s’est révélé heureux. Au tournoi et avant, elle a connu un enfant, quatre ans se sont passés sans qu’elle le voit à priori, elle va le retrouver plus adulte, auréolé de la gloire d’être dragonnier et d’avoir eu un impact décisif dans les Degrés de Pierre. Du coup, même si ce mari lui est imposé, j’ai l’impression (sans doute aussi lié aux photos promotionnelles dont on nous a abreuvés sur Laenor / Rhaenyra) qu’elle pourrait presque lui laisser sa chance ?

    Après, je me projette peut-être aussi sur cette hypothèse parce que l’attitude adolescente de Rhaenyra sur ces derniers épisodes m’a un peu déplu, et que j’aimerais bien qu’il lui construise une facette plus tragique que boudeuse : au moment où elle est prête à accepter de se soumettre à son devoir, à ce qu’on attend d’elle, au moment où enfin elle fait des efforts (comme Alicent), elle se retrouve confrontée à une situation qui la ramène à une impasse et qui en toute état de cause ne peut que la frustrer.

    D’un autre côté, je suis curieuse de savoir ce que les auteurs vont faire du fait que Harwin Fort sait que Rhaenyra a fait le mur. Vu que la série a l’air de vouloir passer en revue toutes les situations possibles des femmes victimes d’un univers sexiste, pourrait-on avoir Harwin qui utilise cette information pour faire chanter Rhaenyra et en tirer ses faveurs ?

    J’espère que la série n’ira pas dans cette direction, j’avoue. Déjà, je ne pense pas qu’Harwin puisse se permettre de menacer Rhaenyra. Ce n’est peut-être qu’une « faible femme dans un milieu d’hommes misogynes » mais ça reste la princesse héritière : elle a plus de pouvoir qu’une personne du commun (intégrer un Cole dans la Garde Royale, faire renvoyer la Main du Roi). Même une fois son père devenu Main, Harwin n’a pas un statut suffisant pour inquiéter Rhaenyra, à mon avis … Et surtout, perso, je trouverai terriblement malaisant que le père de ses enfants soit un forceur. Dans les bouquins (et d’après moi, dans la série), Rhaenyra a la maîtrise de qui elle prend comme amant ou pas, ce qui est une forme d’affirmation de soi face à un patriarcat oppresseur. C’est d’ailleurs un point important qui la caractérise et l’oppose à Alicent.

    Pour moi, il va y avoir rupture avec Criston, et Harwin (beau, grand, fort … et visiblement DISCRET !! ^^) va venir le remplacer comme safe guy et amant de Rhaenyra … et il va palier à la « défaillance » de son mari. 😉

    #178941
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4310

    J’avais plutôt l’impression qu’elle choisissait ses mots très précisément pour justement ne pas mentir. Juste ne pas exposer toute la vérité.

    Elle jure quand même que Daemon ne l’a pas touchée. Ce qui est carrément un mensonge.

    Sans compter l’omission de Criston.
    Et c’est bien comme une mensonge et une trahison que ce sera pris par Alicent, qui lui a fait confiance et plaide en sa faveur. Cette histoire a couté son titre et son poste à son père, elle ne pourra que mal réagir quand elle apprendra la vérité, que Rhaenyra a bien fait des galipettes – juste pas avec l’homme qu’ils pensaient – et que donc son père était, lui, plus proche de la vérité (un rapprochement père-fille à prévoir ?).

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #178942
    DiscoReunion
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 10

    Je trouve que chaque épisode est meilleur que le précédent.

    Je suis globalement d’accord avec tout ce qui a été dit, je ne vais pas tout répéter, mais voici mes impressions en vrac :

    • C’est une bonne idée d’avoir modifié l’âge de Rhaenyra et d’Alicent, j’aime vraiment la relation entre ces deux personnages, la rupture entre elles va être difficile… Alicent me fait de la peine, le parallèle entre les deux femmes pendant l’épisode fonctionne bien.
    • La série a fait un bon travail d’adaptation sur les rumeurs concernant la sexualité de Rhaenyra. A la lecture de Fire & Blood j’ai toujours imaginé qu’il y ait eu une relation entre Criston et Rhaenyra. La version de la série est assez proche de la scène que je m’imaginais, en tout cas pour l’instant : Criston est attiré par Rhaenyra mais c’est la princesse et c’est un membre de la garde royale, Rhaenyra initie le truc, Criston est content, mais culpabilise, Rhaenyra passe à autre chose et Criston a bien la mort contre elle.
    • J’apprécie l’ambiguïté des personnages principaux, et le fait que leur psychologie n’est pas explicitée clairement. La série laisse les spectateurs se faire une idée sur la mentalité des personnages, c’est top. J’ai tendance à penser que les gens parlent de personnages « gris » pour tout et n’importe quoi (dont des personnages pas gris du tout) mais là je trouve que c’est justifié.
    • Ma seule inquiétude sur la série c’est les scènes d’action à venir… Pour l’instant c’est ce genre de scènes que je n’ai pas aimé.
    • Daemon connait les passages secrets, je ne me souviens pas de ce détail dans les livres, c’est une invention de la série ?
    • Le personnage de Mysaria ce n’est clairement pas le plus réussi. Je me demande ce que la série va faire du personnage, c’est peut-être celui qui est le moins bien adapté.
    • Et pour finir, ils sont un peu énervants avec cette dague ^^ Tout ça pour que ce soit Arya (donc aucun lien avec les Targaryen) qui l’utilise…
    #178943
    Odeon
    • Pas Trouillard
    • Posts : 654

    Je reste emballé par la série.

    Jusqu’à maintenant je trouvais Rhaenyra un peu trop lisse, il lui manquait sa faille Martinienne, vue la manière dont elle traite ses prétendants c’est choses faites.

    J’ai aimé aussi à chaque fois la dualité des sujets traités : mariage politique / plaisir personnel Daemon et Rhaenyra au bordel. Ou Etre une épouse de seigneur juste pour porter les héritiers / Etre une femme avec du pouvoir et libre en Alicent / Rhaenyra.

    Pour le coup j’ai trouvé ça trop dichotomique. Même si je comprend la volonté de construire Alicent et Rhaenyra en opposition (on sent venir le ressentiment d’Alicent contre son ancienne amie qui ose prétendre à la couronne alors qu’elle ne c’est jamais soumise à ses devoirs « contrairement à moi qui ait fait tout bien comme il fallait ») mais là c’est un peu trop pour moi. Typiquement la seul interaction qu’on ait vue entre Alicent et ses enfant c’est quand cette dernière est épuisée de devoir cajoler son dernier née (Helaena ?) en pleur. Je passerai sur le fait que vue son statu elle aurait normalement le personnel pour la soutenir mais la maternité ne saurait se résumer à cet aspect (soutiens à tout les parents de nouveaux-née au passage). J’espère vraiment que par la suite on aura plus de portrait de femme naviguant entre ces deux eaux.

    En fait en générale et même si ça ne me gâche pas le plaisir de visionnage j’ai de plus en plus de mal avec la critique du patriarcat. C’est même pas qu’elle est trop tape à l’œil c’est que j’ai vraiment le sentiment d’un combat contre des moulins. On peut pourtant critiquer le patriarcat sans le réduire à la caricature du « les femmes ne sont que des ventres » … ouais bon ok, d’une certaine manière je reproche à la critique d’être trop tape à l’œil.

    J’espère sincèrement que la Danse des dragons ne sera pas un conflits progressistes noires vs conservateurs verts.

    Sinon il est vrai que le Daemon de la série manque un peu de flamboyance par rapport à son équivalent des livres, mais à mon sens c’est surtout l’épisode 3 le coupable : ce qui aurait due être une brillante campagne militaire nous montrait toute l’habileté du Prince Vaurien c’est transformé en guerre d’attrition dont il n’a même pas été l’artisan de la fin. Mais bon si je n’avais pas lue les livres je doute que je considérerais cela comme un défaut donc ça n’en est pas vraiment un.

    Je me rend compte que cette critique parle beaucoup des points négatifs mais c’est parce que la série est toujours aussi efficace dans ses qualités.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 6 jours par Odeon.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort et au long des ères étranges peut mourir même la Mort .

    #178945
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5242

    Daemon connait les passages secrets, je ne me souviens pas de ce détail dans les livres, c’est une invention de la série ?

    Ce n’est pas clair dans les livres … Mais on a quand même l’épisode de Sang et Fromage, qui peut faire réfléchir (Le fait de montrer la connaissance de Daemon dans cet épisode est sans doute un foreshadowing pour cet événement futur). A priori, c’est Fromage qui connait les passages secrets et guide Sang, mais il a peut-être reçu un complément d’info de Mysaria ou de Daemon ?

    Globalement, que les Targ connaissent les passages secrets de leur propre château où ils ont grandi, ça ne me surprend pas tant que ça. 😉

    #178946
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4310

    Typiquement la seul interaction qu’on ait vue entre Alicent et ses enfant c’est quand cette dernière est épuisée de devoir cajoler son dernier née (Helaena ?) en pleur. Je passerai sur le fait que vue son statu elle aurait normalement le personnel pour la soutenir mais la maternité ne saurait se résumer à cet aspect (soutiens à tout les parents de nouveaux-née au passage).

    On a vu sur d’autres épisodes (le 3 par exemple) que des nourrices s’occupent des enfants, elle n’a simplement pas dû les appeler ^^
    Je trouve au contraire l’idée intéressante : montrer que la maternité, c’est pas que du bonheur absolu, et que même si – en principe – on aime ses enfants (ce qui devrait être montré dans la suite des épisodes, vu les photos promos), ça peut aussi être épuisant, contraignant, loin d’être tout rose – surtout qu’Alicent subit cela, elle ne l’a pas désiré. Cet aspect de la maternité est souvent peu montré et abordé. On a un traitement proche dans la série Domina, où les femmes sont en modes « ohlala je suis encore enceinte, c’est relou, pff » (ça faisait longtemps que j’avais pas parlé de Domina tiens)

    En parlant de Domina, ça me fait penser à un autre point : je ne trouve pas que les intrigues politiques sont vraiment développées dans House of the Dragon (et la encore ce n’est pas une critique hein ^^). Elles restent basiques, limitées à un coup, et surtout très visibles et explicites pour le spectateur. Elles passent presque exclusivement par les mariages jusqu’à présent (marier le roi, marier la princesse, marier les Velaryon, etc..). Mais on n’a pas de coup caché, de billards à trois bandes (ou plus) – comme ce qu’on a pu voir pour la mort de Jon Arryn dans les livres par exemples. La série se concentre beaucoup plus sur les relations entre les personnages que sur les intrigues politiques. Et c’est l’inverse de ce que fait Domina, qui tape dans le même créneau (lutte de pouvoir au sein d’une famille, mélangeant enjeux personnels et étatiques). C’est intéressant de voir ces différences de traitement.

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #178948
    JN
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1838

    On ne parle pas de la même chose. La relation entre Daemon et sa nièce est glauque, je suis d’accord avec toi, mais qu’elle se produise dans un bordel ou sur une plage paradisiaque avec un arc-en-ciel et des licornes dans le fond. Le bordel est ce qu’il est, la fête est là avant et après que Daemon et Rhaenyra y soient. Or, les clients, qu’ils soient capitaine de navire, marchand, noble ou mestre n’ont en général pas plus envie qu’une princesse que tout le monde les voit et aille le raconter en ville (surotut une relation homosexuelle) et le sexe tarifé est rarement fun. C’est un peu un vieux fantasme porno érotique que les travailleurs et travailleuses du sexe, au fond, prenne du plaisir dans l’exercice de leur job. Je suis pas fan, mais au moins ça sert mieux le récit que les monologues de Littlefinger devant des filles à poil.

    Non, on parle bien de la même chose.

    Je réitère, j’ai trouvé la scène bien glauque. Quand je dis ça, c’est au-delà de Daemon et Rhaenyra (c’est juste que, comme dit plus haut, leur venue à eux deux est un contexte qui ne fait qu’accentuer cet aspect malaisant). Mais dès qu’ils entrent dans le bordel, on n’est pas dans une ambiance agréable, enviable ou qui pousse au fantasme.
    Daemon a beau parler de plaisir, entre le cadre étouffant, les contrastes et lumières sombres, la mise en scène semble aux antipodes de ses propos. Il n’y a aucune sensualité, on est dans le crade pur. Les lieux sont sales et peu accueillants. Il y a une distance avec les actes sexuels montrés à l’écran, on voit des corps en plein acte mais on ne ressent pas d’empathie quelconque. C’est très froid et malsain.

    En tout cas, c’est comme ça que je l’ai vu.

    Alors qu’être un roturier et dans les rues la nuit, et on ne parle même pas de pauvre à Culpucier, est loin d’être top, ans compter qu’ils  vont crever par milliers durant la Danse. Un reflet assez cyniquement amusant de notre société qui s’émeut des affres des Kardashian, Windsor et Targaryen pour oublier les fins de mois difficiles et autres soucis.

    Je serais moins catégorique même si j’entends ton propos. On voit surtout la scène des yeux de Rhaenyra. C’est une perspective biaisée. Mais ça nous empêche pas, en fond, de voir quelqu’un se faire agresser et voler (et ça m’étonnerait pas que y’ait d’autres actions un peu glauques en arrière-plan que je n’ai pas remarquées). La série ne me semble pas vouloir véhiculer ce cliché tant qu’elle montre une ado de 18 ans voulant y croire.

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #178949
    Odeon
    • Pas Trouillard
    • Posts : 654

    Je trouve au contraire l’idée intéressante : montrer que la maternité, c’est pas que du bonheur absolu, et que même si – en principe – on aime ses enfants (ce qui devrait être montré dans la suite des épisodes, vu les photos promos), ça peut aussi être épuisant, contraignant, loin d’être tout rose – surtout qu’Alicent subit cela, elle ne l’a pas désiré. Cet aspect de la maternité est souvent peu montré et abordé.

    Mon problème est moins sur le fait de montrer les difficulté de la maternité que sur la dichotomie que cela suggère par rapport à la liberté que revendique Rhaenyra (que tu sois une femme soumise ou émancipée un bébé reste un bébé : il pleure). Surtout que dans le même épisode on a le portrait des nuits sans amour d’Alicent, bref je trouve la mule un peu trop chargé.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort et au long des ères étranges peut mourir même la Mort .

    #178951
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2490

    Daemon connait les passages secrets, je ne me souviens pas de ce détail dans les livres, c’est une invention de la série ?

    Ce n’est pas clair dans les livres … Mais on a quand même l’épisode de Sang et Fromage, qui peut faire réfléchir (Le fait de montrer la connaissance de Daemon dans cet épisode est sans doute un foreshadowing pour cet événement futur). A priori, c’est Fromage qui connait les passages secrets et guide Sang, mais il a peut-être reçu un complément d’info de Mysaria ou de Daemon ? Globalement, que les Targ connaissent les passages secrets de leur propre château où ils ont grandi, ça ne me surprend pas tant que ça. 😉

    Du coup c’est loin, mais je mets une pièce sur le fait que ce sera ce même passage secret qui sera utilisé pour l’épisode Sang & Fromage… Et aussi sur le fait que ce sera Daemon lui-même qui ira faire le sale boulot. Ca aura beaucoup plus d’impact si c’est lui que si c’est 2 types patibulaires inconnus (malgré le fait que, oui, ça sera moyen côté réalisme, vus les risques qu’il prendra). Et après tout, ça reste cohérent avec les livres, Sang & Fromage sont des alias derrières lesquels n’importe qui peut se cacher.

    je ne trouve pas que les intrigues politiques sont vraiment développées dans House of the Dragon (et la encore ce n’est pas une critique hein ^^). Elles restent basiques, limitées à un coup, et surtout très visibles et explicites pour le spectateur. Elles passent presque exclusivement par les mariages jusqu’à présent (marier le roi, marier la princesse, marier les Velaryon, etc..). Mais on n’a pas de coup caché, de billards à trois bandes (ou plus) – comme ce qu’on a pu voir pour la mort de Jon Arryn dans les livres par exemples.

    En même temps c’est pas plus mal. Les intrigues genre empoisonnement de Jon Arryn, empoisonnement de Joffrey, plan de Doran Martell… sont tellement embrouillées qu’il faut vraiment être super fan pour s’y retrouver (et même pour les supers fans que nous sommes il reste des zones d’ombre). Avoir des gens qui font de la politique assez directement plus que des coups en douce, perso ça me va.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #178992
    Boney (Aiglon)
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 497

    J’ai bien aimé cet épisode.

    J’avoue que Rhaenyra qui m’était très peu sympathique n’est pas remontée dans mon estime ^^ Elle a autant d’empathie pour ses prétendants (même un gamin qui fait dans son froc) que Joffrey en a pour des chatons..

    La scène du bordel est malaisante à souhait – et c’est sans doute voulu – donc réussie. Rhaenyra en tenue civile fait vraiment garçonne ! je ne pense pas que le déguisement irait aussi bien à Alicent, ça rend le camouflage réussi.

    Comme dit plus haut pas Babar, Criston Cole sait ce qu’il doit (tout même s’il est aussi là grâce à ses aptitudes) à Rhaenyra. Peut-il dire non ? Criston qui regarde sa cape blanche et la lourdeur du symbole fait partie de ces détails (avec le rat qui regarde Alicent accomp… subir le « devoir conjugal » entre autres) qui me font apprécier la réal. À ce niveau-là, on est largement au-dessus de GoT.

    Comme dit plus haut, la série ne « noircit » vraiment personne.. Enfin, si, le tonton pervers. Même Otto n’en rajoute pas et semble hésiter à porter la mauvaise nouvelle.

    Rhaneyra cherche « juste » à évacuer sa frustration. On est dans la lignée de l’ado boudeuse et capricieuse qui ne réfléchit pas à la portée de ses actes outre mesure. Par contre, j’ai l’impression qu’on achemine vers un Criston qui change de fanion avec de vraies bonnes raisons, même si ça ne justifie pas de trucider des mecs en salle de Conseil of course.

    J’ai aussi apprécié qu’on continue de voir plein de familles. Ça colle à la fois plus à l’univers du TdF qu’à un moyen-âge dans le monde réel.

    Sinon, je viens de réaliser que le mioche qui braille et empêche la reine de chiller est Aemond ! Si je ne m’abuse, on le voit dans le trailer de la saison s’exercer avec tonton Criston.

    Edric Dayne, aka « le vrai prince qui fut promis » au casting 2019
    Troll de père en fils depuis 1960

    Spoiler:

    #178993
    Yoda Bor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 863

    Comme dit plus haut pas Babar, Criston Cole sait ce qu’il doit (tout même s’il est aussi là grâce à ses aptitudes) à Rhaenyra. Peut-il dire non ? Criston qui regarde sa cape blanche et la lourdeur du symbole fait partie de ces détails (avec le rat qui regarde Alicent accomp… subir le « devoir conjugal » entre autres) qui me font apprécier la réal. À ce niveau-là, on est largement au-dessus de GoT.

    Le moment de la cape est parfait pour moi.

     

    Sinon, je viens de réaliser que le mioche qui braille et empêche la reine de chiller est Aemond ! Si je ne m’abuse, on le voit dans le trailer de la saison s’exercer avec tonton Criston.

    Plutôt Heleana pour le coup.

    Arys du Rouvre 💜

    #178998
    Elros Tar-Minyatur
    • Frère Juré
    • Posts : 90

    Si la chronologie est respectée, ça pourrait très bien être Aemond : on sait que le mariage entre Rhaenyra et Laenor a lieu en 114 (le show doit quasiment y être). Haelena est née en 109, Aemond en 110.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 5 jours par Elros Tar-Minyatur.
    #179008
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5242

    Le wikia anglais de la série dit Helaena (source). Le site m’a l’air généralement fiable.

    J’en profite pour vous donner le lien vers le twitch d’hier ! ^^

    #179023
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2746

    Merci pour le Twitch d’hier soir. C’était passionnant de vous ecouter (bon, il va falloir que je rattrape la première demi-heure que j’ai loupée). Et les échanges étaient ultra rapides sur le chat.

    Globalement je suis plutôt d’accord avec tout ce qui a été dit. J’apprécie l’adaptation qui a été faite de F&S par la série. Les personnages sont plus nuancés. Alicent est vraiment différente de ce que j’imaginais, mais je la préfère ainsi. Elle aura le temps de se mettre en colère plus tard, lorsqu’elle comprendra que Rhaenyra lui a menti…

    Au sujet de la scène d’amour entre ser Criston et Rhaenyra, je n’ai pas été choquée sur le moment. Il hésite certes (à cause de ses vœux), mais il est d’accord.

    J’ai revu l’épisode et j’ai toujours le même sentiment.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 5 jours par Liloo75.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #179026
    Crys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1393

    Après un épisode 3 très chouette mais très déséquilibré, j’ai trouvé, le 4 reprend une certaine forme de cohérence. J’ai trouvé que tout était bon, comme dans le cochon, avec quelques trucs qui surnagent en frisant l’excellence. Dans les points que j’ai retenu, en vrac :
    – Un Bracken et un Nerbosc, putain ! (oui il suffisait que quelqu’un dise « ferme ta bouche à merde » et j’arrêtais la série, j’étais comblé). Sur le fait que les deux s’insultent et en viennent aux armes, je pense que c’est du foreshadowing qui présage un laxisme plus marqué de la part des Baratheon pour des événements ultérieurs.
    – En causant foreshadowing, les rats ça me semble pas mal (j’ai lu une critique qui disait qu’on allait en voir de plus en plus) pour Blood and Cheese et je rejoins DNDM en disant que derrière ces pseudonymes (et de futurs masques ?), il y aura probablement Daemon et que ce sera « cohérent ». Je me demande même si au vu de la chronologie ramassée et de l’écart d’âge amoindri entre Alicent et Rhaenyra, ce n’est pas Alicent qui va remplacer Helaena dans ce passage (quand bien même cette dernière est castée).
    -Port-Réal qui vit, autrement que pas des événements publics imposés par la monarchie (exécutions, mariages, walk of shame, destructions par Daenerys) ou des émeutes. On fait un appel du pied à la saison 6 avec le théâtre mais ça me dérange pas, ça faisait partie des bons points de cette dernière. Bon, ça renforce le parallèle Arya/Rhaenyra (surtout avec le côté déguisé en garçon), mais après tout, avec la thématique du Prince Qui Fut Promis, ça colle pas mal.
    – Le bordel traité comme un bordel et pas comme du porno chic comme dans les saisons de GOT, franchement ça faisait du bien. De manière générale, je trouve la nudité et le sexe traités de manière moins glamour que dans GOT. Les corps des danseurs notamment, volontairement imparfaits, j’ai trouvé qu’on était loin de ce que la série-mère pouvait proposer.
    – La mise en scène de manière globale avec ces personnages qui ne disent rien mais se regardent, bougent, sans échanger un mot. Bon sang, ça fait du bien dans cet univers que les gens soient capables de se croiser sans se lancer dans un dialogue ! Bref, j’adore tout ce qui met en scène sans parler, avec un gros cœur sur le regard de Criston pour sa cape (vraiment, ils ont basé son comportement sur Arys pour faire plaisir à Yoda, non ? XD).
    – La musique, depuis deux épisodes, s’écarte franchement de GOT. Du coup plus ça va, plus ça rend débile cette musique de générique et ça s’impose comme un choix de prod. Le thème du Prince qui Fut Promis revient tellement souvent qu’en fait c’est ça le vrai thème, je pense.

    Dans les moins, il y a quand même le personnage de Daemon, traité comme un chien fou. Peut-être que quand Rhaenyra lui aura passé la laisse ça ira mieux. Finalement, ils cherchent peut-être à montrer qu’à force d’être dénigré, on finit par faire n’importe quoi mais pour peu qu’on lui accorde de l’attention, il peut changer ? Bref, à voir, mais c’est surprenant, pas forcément dans le bon sens je trouve.

    #179030
    Lapin rouge
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3398

    Comme d’autres, je crois que cet épisode est mon préféré depuis le début (faut dire que les autres m’avaient laissé dubitatifs). Je ne crie pas au chef d’œuvre, mais, pour la première fois, j’ai passé tout l’épisode sans lever les yeux au ciel devant une grosse bourde, même si j’ai failli au tout début lors de l’algarade Nerbosc-Bracken.

    Bien sûr, tout n’est pas parfait, à commencer par cette scène qui dépeint la noblesse comme une bande d’écervelés prêts à s’étriper pour un mot de travers, sans aucun souci de troubler la paix du roi. Et, au fait, que font tous ces nobles du Conflans (Bracken, Nerbosc, mais aussi Frey et Fort) à Accalmie ? Ils ne devraient pas plutôt être à Vivesaigues ?

    Autre point négatif, celui de la dague et de la prophétie gravée. Tout a déjà été dit là-dessus, on se demande pourquoi les scénaristes s’embarquent dans un truc aussi tordu. Mais ça reste véniel.

    Le rôle de Mysaria est encore un peu flou, mais je pense (j’espère) qu’on va mieux comprendre dans les épisodes à venir.

    Pour le reste, j’ai trouvé que chaque personnage se comportait comme son caractère l’inclinait à le faire, avec à chaque fois de bonnes raisons. J’ai apprécié notamment la complexité du personnage de Daemon, et de sa relation avec sa nièce (apprécié au plan narratif, pas moral, mais la morale, on s’en fout) et avec son frère. Viserys est toujours aussi bien, en particulier dans la scène où il démet Otto. Ce dernier aussi gagne en complexité (dommage, il deviendrait presque sympa au moment où il se fait virer). Alicent essaie de faire de son mieux. Cole aussi fait bien sentir son cas de conscience quand Rhaenyra le met dans son lit, et cette scène est en effet bien construite et bien filmée. Seule Rhaenyra reste trop campée dans sa posture d’enfant gâtée, mais son aptitude à mentir avec aplomb à sa meilleure amie révèle une noirceur nouvelle dans sa personnalité.

    Sur les lignes de force qui commence à se dessiner après quatre épisodes, j’ai l’impression que la série nous montre une Alicent gentille, s’efforçant de remplir au mieux ses devoirs en louvoyant entre un père à l’ambition dévorante et un mari qui alterne procrastination et crises d’autorité. Au contraire, Rhaenyra considère que le trône lui revient de droit et se montre arrogante et presque manipulatrice, tout en masquant sa peur constante de se voir déshéritée par son père. On dirait que le scénario cherche à attirer la sympathie du spectateur vers Alicent (et donc vers les futurs Verts), mais dans quel but ? La deuxième partie de la saison va-t-elle faire repartir le fléau de la balance dans l’autre sens ? Ou au contraire va-t-elle poursuivre sur cette voie, avec une conclusion à la veille de la Danse très « chlorophylle » (pro-Verts) ?

    Quelques réactions en vrac à des messages ci-dessus :

    je n’ai pas trop compris ce que Viserys reproche à Otto au sujet de son père Baelon, mais il y avait bon nombre d’autres motifs pour le renvoyer

    J’ai presque eu l’impression qu’il l’accusait à demi-mot d’être pour quelque chose dans la mort de Baelon, mais c’est fugace.

    Perso, je suis de plus en plus surpris par ce choix d’adaptation : le livre suggérait une Rhaenyra incluse dans la société, qui savait charmer ceux qui l’entouraient, ce qui renforçait ses prétentions. Pas mon perso préféré, car bourrée de défauts, mais tout de même, tu sentais qu’elle avait été écarté assez injustement de son héritage.
    Dans la série, l’ado rebelle s’est changée en ado isolée, ne respectant pas les nobles qui l’entourent, se moquant même d’eux, toujours aussi à l’ouest sur le fonctionnement de la société qu’elle est censée diriger … Pourquoi quiconque aurait envie de la soutenir, de défendre ses droits, vu comment elle les traite, nobles comme peuple ? (notamment le jeune Nerbosc, qui est pourtant censé devenir son allié ?)

    Oui, moi aussi ce choix me laisse perplexe. J’espère que la série saura faire évoluer la situation avec subtilité, et pas nous balancer d’un coup une Rhaenyra soutenue par la moitié du royaume sans justification. Après, je ne suis d’aucun parti dans la Danse, je trouve qu’il y a des gens biens et des salauds des deux côtés, donc je n’ai pas d’état d’âme à ce que la série soit plus chlorophylle que charbon.

    Criston Cole le « faiseur du roi » m’a toujours paru un peu incompréhensible dans les livres, les différentes motivations possibles à ses actions étant toujours un peu faibles. Là je trouve qu’ils préparent habilement le terrain pour la suite. Le type trahit ses voeux, risque sa vie, perd son honneur (à ses propres yeux), s’imagine probablement des choses (après tout, il est déjà monté bien plus haut que ce que sa condition de base lui promettait, pourquoi ne pas monter encore plus haut? Ou pourquoi ne pas s’enfuir dans les Cités libres avec elle, s’il l’aime vraiment?)… Pour, au final, un one-night-stand avec une nana qui voulait juste un jouet, qui ensuite lui sera totalement inaccessible, et qu’il devra suivre comme une ombre jusqu’à la fin de ses jours. Y’a de quoi être un peu vénèr.

    Tout à fait d’accord. Moi aussi, je n’ai jamais trop accroché au Criston Cole des livres, mais il y est assez peu caractérisé. Là, le portrait est complexe et nuancé, j’espère qu’il le restera.

    Daemon connait les passages secrets, je ne me souviens pas de ce détail dans les livres, c’est une invention de la série ?

    Ce n’est pas clair dans les livres … Mais on a quand même l’épisode de Sang et Fromage, qui peut faire réfléchir (Le fait de montrer la connaissance de Daemon dans cet épisode est sans doute un foreshadowing pour cet événement futur). A priori, c’est Fromage qui connait les passages secrets et guide Sang, mais il a peut-être reçu un complément d’info de Mysaria ou de Daemon ?

    Globalement, que les Targ connaissent les passages secrets de leur propre château où ils ont grandi, ça ne me surprend pas tant que ça. 😉

    De toutes façons, pour moi, les passages secrets du Donjon Rouge sont un peu une facilité scénaristique (dans les livres aussi, c’est une des [rares] faiblesses de l’intrigue) : quand ça arrange le scénario, pouf ! un personnage surgit ou disparaît dans un passage, ou est témoin d’une scène-clé… Mais la question de savoir comment il connaît ce passage est rarement traitée.

    En même temps c’est pas plus mal. Les intrigues genre empoisonnement de Jon Arryn, empoisonnement de Joffrey, plan de Doran Martell… sont tellement embrouillées qu’il faut vraiment être super fan pour s’y retrouver (et même pour les supers fans que nous sommes il reste des zones d’ombre). Avoir des gens qui font de la politique assez directement plus que des coups en douce, perso ça me va.

    On peut faire passer des intrigues complexes dans une série TV de manière lisible pour le spectateur, mais il faut se donner un peu de mal.

    Le moment de la cape est parfait pour moi.

    +1

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #179031
    Elros Tar-Minyatur
    • Frère Juré
    • Posts : 90

    C’est marrant de voir tant de personnes parler du « mensonge » de Rhaenyra. Pour moi, elle joue complètement sur les mots afin de ne pas se dévoiler, mais sans mentir directement également. Et le « Je jure que Daemon ne m’a pas touchée », franchement, on sait tous que ce n’est pas au sens littéral, mais plutôt dans le sens « intime ». Donc je n’y voit pas vraiment de mensonge.

    Certes, ça fera une belle jambe à Alicent ou Viserys quand ils découvriront (si ça arrive), que c’est en fait Criston qui l’a « touchée », mais pour moi la nuance est assez importante.

    #179034
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2746

    Si Daemon avait amenée Rhaenyra dans un bordel pour lui montrer ce que font les couples dans l’intimité, elle aurait pu jurer qu’il ne l’avait pas touchée.

    Mais là clairement (même si c’est filmé de façon floue), il y a un rapprochement physique indéniable. Et Daemon ne se contente pas d’embrasser sa nièce. Lorsqu’il la quitte, elle n’a plus de pantalon.

    Alors certes il ne l’a peut-être pas pénétrée, mais il l’a touchée. Physiquement et intimement. Je pense que cela peut suffire à jeter le trouble sur sa vertu aux yeux des nobles qui pourraient désirer en faire leur épouse.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #179038
    Odeon
    • Pas Trouillard
    • Posts : 654

    Babar des Bois wrote: je ne trouve pas que les intrigues politiques sont vraiment développées dans House of the Dragon (et la encore ce n’est pas une critique hein ^^). Elles restent basiques, limitées à un coup, et surtout très visibles et explicites pour le spectateur. Elles passent presque exclusivement par les mariages jusqu’à présent (marier le roi, marier la princesse, marier les Velaryon, etc..). Mais on n’a pas de coup caché, de billards à trois bandes (ou plus) – comme ce qu’on a pu voir pour la mort de Jon Arryn dans les livres par exemples. En même temps c’est pas plus mal. Les intrigues genre empoisonnement de Jon Arryn, empoisonnement de Joffrey, plan de Doran Martell… sont tellement embrouillées qu’il faut vraiment être super fan pour s’y retrouver (et même pour les supers fans que nous sommes il reste des zones d’ombre). Avoir des gens qui font de la politique assez directement plus que des coups en douce, perso ça me va.

    Attendez qu’ils intègrent les moutons gris, vous en aurez alors de la complexité. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

    N'est pas mort ce qui à jamais dort et au long des ères étranges peut mourir même la Mort .

    #179045
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5242

    J’ai presque eu l’impression qu’il l’accusait à demi-mot d’être pour quelque chose dans la mort de Baelon, mais c’est fugace.

    Je ne crois pas. Je pense plutôt qu »évoquer le passé est une manière de parler du présent : « la mort de mon père a dû vous réjouir, car elle a sonné votre avènement. » c’est aussi une manière de dire que l’ascension d’Otto et des siens est du à des événements qui font souffrir Viserys, comme la mort d’Aemma (avènement de la reine Alicent) ou la déchéance de Rhaenyra (avènement d’Aegon). Je pense que Viserys cherche à démontrer qu’il n’agit pas « seulement » par ressentiment : même si Otto s’est réjoui de la mort de Baelon, il était une bonne Main à l’époque et Viserys l’a gardé. Là par contre, il agit contre l’héritière et menace de déstabiliser le royaume, ce qui fait de lui une Main dérangeante (ça peut se discuter, on en parle dans le twitch, d’ailleurs), d’où son renvoi.

    C’est marrant de voir tant de personnes parler du « mensonge » de Rhaenyra. Pour moi, elle joue complètement sur les mots afin de ne pas se dévoiler, mais sans mentir directement également. Et le « Je jure que Daemon ne m’a pas touchée », franchement, on sait tous que ce n’est pas au sens littéral, mais plutôt dans le sens « intime ». Donc je n’y voit pas vraiment de mensonge. Certes, ça fera une belle jambe à Alicent ou Viserys quand ils découvriront (si ça arrive), que c’est en fait Criston qui l’a « touchée », mais pour moi la nuance est assez importante.

    Oui, fin là, on joue juste sur des étiquettes les uns et les autres ! ^^ En définitive, ce qui importe, c’est que du point de vue de Rhaenyra, elle n’a pas menti (alors qu’elle a quand même très franchement joué sur les mots pour se tirer d’affaire), alors que du point de vue d’Alicent, elle « lui a juré qu’elle était demeuré pucelle » (ce qu’elle dit à Viserys ^^). Il y a ce que Rhaenyra dit et ce qu’Alicent comprend. Et forcément, à un moment, ça va créer des frictions. 😉

    #179047
    DroZo
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1551

    D’un point de vue frictions, il ne faut pas oublier qu’on nous a présenté une Alicent très pieuse dans la scène du septuaire, là où Rhaenyra se préoccupe beaucoup moins des dieux et des convenances. Ici on jous montre une Alicent pour qui la vertus d’une jeune femme non mariée est importante, et à mon avis pas uniquement d’un point de vue politique. C’est bête mais ça peut encore renforcer le sentiment de trahison d’Alicent envers Rhaenyra vis à vis du mensonge par omission mal interprété. Le pire, c’est que Rhaenyra n’étant pas pieuse, je suis même pas sûr qu’elle ai compris en quoi ça pouvait poser problème à son amie.

    (et si on part là-dessus, ça donnera un rapport à la religion bien plus subtile que les hordes de fanatiques de GoT.

    « La drosophile est un petit animal avec un cycle de vie court et de nombreux mutants sont disponibles. Son génome compact a été un des premiers génomes à être séquencé entièrement. »

    I’m a X-Flies 😎

30 sujets de 31 à 60 (sur un total de 89)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.