[TWOW] Les chapitres prépubliés d'Arianne

  • Ce sujet contient 17 réponses, 8 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Eridan, le il y a 1 semaine et 5 jours.
18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Auteur
    Messages
  • #72100
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4186

    Le saviez-vous ? deux chapitres d’Arianne de TWOW ont été pré-publiés par GRRM : le premier et le deuxième ( ) qui nous promettent des développements intéressants de son personnage et de son intrigue. Pour ceux qui ne les auraient jamais lus, Pygmalion a proposé une traduction du second (parce que pourquoi commencer par le début ?) qui est toujours consultable sur notre site. Pour le premier, il n’existe qu’en anglais sur le site de GRRM.

    En les relisant hier, je me dis qu’ils ont du potentiel. Pas autant que le chapitre « the Forsaken » dont certains ne se sont toujours pas remis ^^. Mais quand même, ça mérite son petit sujet personnalisé. C’est partiiiii !

    Dans le chapitre 1

    Préambule : on nous reparle de la trahison subie par Arianne, du mariage de Sylva Santagar à Eldon Estremont … et de la supposée chute de Verte-Pierre entre les mains de la Compagnie Dorée. Je pense qu’on recroisera Sylva Santagar, qu’Arianne lui accordera de nouveau sa confiance (trop heureuse de retrouver « son amie » pour se souvenir qu’il faut qu’elle s’en méfie) et qu’on en apprendra plus sur cette histoire de trahison. Ou, du moins, que Sylva aura des choses à dire à ce sujet. 😉

     Doran : « Elia’s son… I would weep for joy if some part of my sister had survived, but what proof do we have that this is Aegon? » His voice broke when he said that.

    […]

    « Could this truly be Prince Aegon? »
    « Gregor Clegane ripped Aegon out of Elia’s arms and smashed his head against a wall, » Ser Daemon said. « If Lord Connington’s prince has a crushed skull, I will believe that Aegon Targaryen has returned from the grave. Elsewise, no. This is some feigned boy, no more. A sellsword’s ploy to win support. »
    My father fears the same.

    Le lecteur est tellement habitué aux histoires du prince disparu miraculeusement ressuscité qu’ils en oublient de réagir normalement. ^^ Les personnages du Trône de Fer sont plus méfiants que nous, heureusement ! Doran a des doutes, Arianne aussi, Daemon Sand n’y croit pas. Ces mêmes personnages poussent le bon sens jusqu’à douter de l’identité de Jon Connington, réputé être mort depuis des années. Arianne se dit d’ailleurs que c’est très subtil de sa part et elle se demande si ce n’est pas dangereux de traiter avec quelqu’un d’aussi subtil … sauf que cette subtilité-là vient de Varys et Illyrio .

    [Les personnages parlent de Jon Connington]

    « Proud, for a certainty. Even arrogant. A faithful friend to Rhaegar, but prickly with others. Robert was his liege, but I’ve heard it said that Connington chafed at serving such a lord. Even then, Robert was known to be fond of wine and whores. »
    « No whores for Lord Jon, then? »
    « I could not say. Some men keep their whoring secret. »

    Petit clin d’œil pour lord Tywin sur la fin ^^ … et un petit rappel concernant l’homosexualité et l’amour à sens unique de Jon Connington pour Rhaegar. J’aime décidément beaucoup la manière dont Jon Connington est dépeint par GRRM.

    Sur la fin du chapitre, Arianne se met à évoquer Daenerys et les Dothrakis. Ca me fait penser qu’on continuera à avoir des chapitres de Dany dans TWOW.

    Dans le chapitre 2

    Un passage qui fait plaisir aux amateurs des apparitions de Freuxsanglant : la visite de la grotte des enfants de la forêt

    — Regardez comme on a travaillé la roche*, dit-il. Ces piliers, et là-bas, la paroi. Vous voyez ?
    — Des visages, répondit-elle.
    Tant d’yeux tristes, au regard fixe.
    — Cet endroit appartenait aux enfants de la forêt.
    — Il y a mille ans. […]

    L’autre passage menait à un bassin noir stagnant, où ils avaient découvert la jeune femme dans l’eau jusqu’à la taille, en train d’attraper à mains nues des poissons blancs aveugles, sa torche brûlant, rouge et fumeuse, dans le sable où elle l’avait plantée.

    * Ce n’est pas de la roche, mais des racines de barral, fossilisées avec le temps.

    Lysono Maar, le « Lysien » qui ressemble à un Targaryen …

    — Vous ressemblez…
    Elle hésita.
    — … à une femme ? (Il rit.) Je n’en suis certes pas une.
    — À un Targaryen, insista Arianne.
    Il avait les yeux d’une pâle couleur lilas, ses cheveux étaient une cascade de blanc et d’or.

    Un gars qui ressemble à un Targaryen dans la Compagnie Dorée. Ca excite un peu les hypothèses, non ? … Non ?? ^^ Ok, j’le dis pas.

    Haldon Demi-Mestre : Une armée est en train de descendre de Port-Réal sur Accalmie. Il sera préférable pour vous d’être en sécurité à l’intérieur des murs avant la bataille.

    [Plus tard, Daemon et Arianne échangent :]

    — Peu importe de qui il est le fils. Si Connington défie Mace Tyrell en combat ouvert, il risque de se retrouver bientôt captif, ou cadavre.
    Tyrell n’est pas un homme à redouter.

    J’avais déjà eu l’occasion de le faire remarquer sur d’autres sujets. Pourquoi partent-ils tout de suite du principe que Mace Tyrell mènent l’armée ? Personne, et surtout pas Haldon, n’a parlé de lui avant ça. Je pense que Mace est devenu le nouvel homme fort du régime du côté de Tommen, et Arianne et Daemon doivent le savoir. Mais ils sautent quand même sur une conclusion bien hâtive.

    Sinon, je suis étonné de voir comment, dans ce chapitre, Daemon Sand fait comprendre à quel point le parti d’Aegon est désespéré et à quel point Arianne se met en danger.

    Dans les deux chapitres

    Quelques thématiques transversales :

    Sept corbeaux messagers pour sortir du brouillard

    « Send a raven whenever you have news, » Prince Doran told her, « but report only what you know to be true. We are lost in fog here, besieged by rumors, falsehoods, and traveler’s tales. I dare not act until I know for a certainty what is happening. »

    Doran confie sept corbeaux à Arianne pour leur permettre de sortir du brouillard des rumeurs et des mensonges. Mais les utilise-t-elle judicieusement ?

    Au terme du deuxième chapitre, elle en a déjà envoyé quatre, avec un contenu inconnu, généralement après des conversations avec les personnages qui l’entourent. J’ai tendance à penser qu’elle a gaspillé le premier :

    Au Bouclier brisé, Daemon Sand s’entendit dire que le Grand Septuaire sur la Colline des Hommes avait été incendié et mis à sac par des pillards venus de la mer, et cent jeunes novices du matristère de l’île de la Jouvencelle avaient été enlevées et réduites en esclavage.
    Au Cormoran, Joss Capuchin apprit qu’une cinquantaine d’hommes et de jeunes gens de Ville-en-Pleurs avaient pris le chemin du nord afin de rejoindre Jon Connington à la Griffonnière. Parmi eux, le jeune ser Addam, fils et héritier du vieux lord Blanchef.
    Mais, au Dornien ivre, la bien nommée, Plume entendit des hommes marmotter que le Griffon avait mis à mort le frère de Ronnet le Rouge et violé sa soeur pucelle. Ronnet luimême, disait-on, se hâtait de venir au sud pour venger la mort de l’un et le déshonneur de l’autre.
    Cette nuit-là, Arianne envoya à Dorne le premier de ses corbeaux, rapportant à son père tout ce que sa compagnie avait vu et entendu.

    Ces informations sont au mieux anecdotiques : c’est la guerre, il se passe des trucs crades, … Doran devait bien s’en douter même sans Arianne. Et surtout, il y a là-dedans des informations qui ressemblent à des fake-news, comme le meurtre du frère de Ronnet et le viol de sa sœur (dans ADWD, ce ne sont pas du tout les intentions de Jon Connington à l’égard de sa parentèle. Remarque, ces sentiments ont pu changer et il ne tient pas forcément aussi bien ses hommes qu’on pourrait le croire 😉 ).

    Les autres corbeaux emportent des informations peut-être légèrement plus intéressantes pour Doran, mais jamais vérifiées. On a beau ne pas connaître le contenu des messages qu’envoie Arianne, on se doute qu’elle répercute ce qu’elle a entendu ; et qui ne sont jamais que des paroles prononcées par des gens qui n’ont pas toujours grand intérêt à lui dire toute la vérité. D’où je crois qu’elle est en train de gaspiller ses précieux corbeaux.

    Le cyvosse

    Arianne a été initiée par papa au cyvosse, on en entendait parler dès AFFC. Elle fait des parties contre ses compagnons (elle en perd trois et en gagne une) et l’évoque même dans ses discussions avec Lysono Maar, en affirmant que le dragon (sa pièce favorite, qu’elle déplace tout le temps sans trop réfléchir) est plus fort que les éléphants. Mais Maar lui cloue le bec en lui rappelant que sur le champ de bataille qu’il vaut mieux des éléphants bien réels que des dragons de souhait (allusion à la situation présente de la Compagnie Dorée).

    Arianne Martell

    En tant que personnage PoV, Arianne est au centre de ses chapitres. Malheureusement, si elle croit avoir retenu les leçons de son échec précédent, au fond, elle est restée la même : astucieuse, habile, mais empressée et parfois trop insouciante. Elle se dit qu’elle n’est plus une petite fille, mais arrivée à Spectremont, elle se lance dans une course de cheval avec Valena Toland. Et elle prend des décisions téméraires :

    — Nous devons courir ce risque, annonça-t-elle à sa suite.

    La prudence de son père avait bien servi Dorne, elle l’avait enfin accepté, mais l’heure était venue d’user de la hardiesse de son oncle.

    Envoyez-moi à Accalmie à votre place. Si les plans du Griffon tournent mal et que Mace Tyrell reprend le château, je ne serai qu’un chevalier sans fief parmi tant d’autres, qui a juré son épée à ce prétendant dans l’espoir de profit et de gloire.
    Tandis que si je suis capturée, le Trône de Fer y verra la preuve que Dorne a conspiré avec ces épées-louées, et prêté la main à cette invasion.
    — Il est brave de votre part de me protéger, ser. Je vous en remercie. (Elle lui prit les mains et le fit se relever.) Mais c’est à moi que mon père a confié cette tâche, pas à vous. Quand demain sera venu, je prendrai la mer pour narguer le dragon en son antre.

    Ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Doran est lui-même trop prudent, je pense : il lui manque un brin d’audace pour jouer pleinement au jeu des trônes. Mais est-ce qu’Arianne n’est pas un peu inconséquente de se précipiter à Accalmie (par voie de mers, en pleine tempête ?) alors que le château va se retrouver en pleine guerre ?

    D’autant qu’Arianne nous rappelle ses propres faiblesses dès le premier chapitre :

    Gerold Dayne was hard and cruel, but so fair to look upon that the princess had not believed half the tales she’d heard of him. Pretty boys had ever been her weakness, particularly the ones who were dark and dangerous as well. That was before, when I was just a girl, she told herself. I am a woman now, my father’s daughter. I have learned that lesson.

    Combien on parie que c’est faux ? ^^

    Le débat est lancé : quel mignon garçon pourrait bien la faire fondre dans les chapitres suivants ? Tout bien considéré, je trouve Aegon un peu jeune pour elle. Vous voyez quelqu’un d’autre susceptible de lui faire tourner la tête ?

    Elia Sand

    GRRM est un sacré troll … Et ici, il trolle aussi bien ses lecteurs que ses personnages. Elia est la première fille naturelle d’Oberyn et d’Ellaria. Comme ses sœurs, elle a été initiée dès le plus jeune âge aux armes. Vu son âge (14 -15 ans), il est évident qu’Oberyn lui a donné le nom « Elia » en référence à sa sœur-chérie « Elia Martell », morte 17 ans plus tôt.

    Seulement … seulement lorsqu’on regarde le personnage d’Elia Sand, ce n’est pas Elia Martell (aimable et souffreteuse) qu’on retrouve, mais bel et bien le caractère de Lyanna Stark (sauvage, intrépide, adorant les chevaux et les combats) :

    […] like all the Sand Snakes, Elia had her own mind.
    […] The girl was mad for horses, which might be why she often smelled like one, to the despair of her mother.

    […]

    « Are you half horse, child? » Valena asked, laughing, in the yard. « Princess, did you bring a stable girl? »
    « I’m Elia, » the girl announced. « Lady Lance. » […]
    « The girl jouster, » Valena said. « Yes, I’ve heard of you. »

    Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la lance d’Elia n’est pas une pique, comme celle de son père, mais une lance de joute. Mais dites donc, Lyanna Stark a pas participé à une joute célèbre, elle-aussi ? ^^

    Tant qu’au terme « half horse » , c’est justement un terme qui qualifie Lyanna dans ADWD : [Domeric] was mad for horses, Lady Dustin will tell you. Not even Lord Rickard’s daughter could outrace him, and that one was half a horse herself.

    Bref, d’un coup, je me dis que la bâtarde d’Oberyn, parfait croisement entre le caractère de Lyanna Stark et le souvenir d’Elia Martell, pourrait bien avoir un rôle plus important que prévu, surtout avec le (faux-)fils de Rhaegar. Une bâtarde qui offre sa virginité à un prince à la paternité douteuse. Toutes ressemblances avec Fire and Blood seraient purement fortuites.

    Surtout que c’est pas comme si dans le chapitre 2, on nous fait comprendre qu’Arianne va en baver avec elle (Daemon va même suggérer que Doran a infligé à Arianne la présence d’Elia pour se venger, lui montrer à quel point son comportement rebelle peut être nuisible lorsqu’on joue au jeu des trônes) :

    — Elia, cela doit cesser, lui dit-elle. Nous ne sommes plus à Dorne, désormais. Nous ne sommes pas avec tes sœurs, et ce n’est pas un jeu. Je veux ta parole que tu joueras les servantes jusqu’à notre retour en sécurité à Lancehélion. Je te veux humble, douce et obéissante. Il faut que tu tiennes ta langue. Je ne veux plus entendre parler de lady Lance ni de joutes, aucune allusion à ton père ou à tes sœurs. […]
    Est-ce que j’ai ta parole ? Ou dois-je te renvoyer ?
    — Je le jure.
    Elia ne semblait pas heureuse.
    — Sur les os de ton père ?
    — Sur les os de mon père.
    Ce serment-là, elle le tiendra, décida Arianne.

    Tu parles !! Cinq paragraphes plus tard, on la trouve en train d’embrasser le serviteur (d’une trentaine d’année?) qui s’occupe des corbeaux ! Et Arianne de péter un câble :

    Je ne suis pas ta mère. Embrasse tous les garçons que tu voudras quand nous serons rentrés à Dorne. Ici et maintenant, en revanche… ce n’est pas le lieu pour s’embrasser, Elia. Humble, douce et obéissante, tu avais promis. Faut-il que j’y ajoute chaste ? Tu as juré sur les os de ton père.
    Je me souviens, assura Elia d’une voix contrite. Humble, douce et obéissante. Je ne l’embrasserai plus.

    Elle n’a finalement pas ajouté chaste ! ^^ Grave erreur.

    #72108
    Odeon
    • Pas Trouillard
    • Posts : 610

    Gerold Dayne was hard and cruel, but so fair to look upon that the princess had not believed half the tales she’d heard of him. Pretty boys had ever been her weakness, particularly the ones who were dark and dangerous as well. That was before, when I was just a girl, she told herself. I am a woman now, my father’s daughter. I have learned that lesson. Combien on parie que c’est faux ? ^^ Le débat est lancé : quel mignon garçon pourrait bien la faire fondre dans les chapitres suivants ? Tout bien considéré, je trouve Aegon un peu jeune pour elle … Vous voyez quelqu’un d’autre susceptible de lui faire tourner la tête ?

    Puisque tu en parles, je vais lancer une théorie que tu avais peut-être en tête. Comme cet extrait le fait remarquer, Arianne semble avoir un faible pour les bad boys, en particulier s’ils ne reculent devant rien pour parvenir à leur objectif, en somme les hommes tels que son oncle Oberyn.
    Actuellement, les théories vont vers un futur mariage entre Arianne et fAegon (en particulier car Arianne semble mal à l’aise à l’idée que Quentyn, son cadet, lui soit supérieur de par le titre de roi qu’il obtiendrait en épousant Daenerys). Mais soyons honnête, hors raisons politiques et envie de pouvoir, jamais Arianne n’épouserait fAegon qui, quoi que beau et jeune, reste un garçon naïf et trop imbu de sa personne. En revanche, quelqu’un revenu récemment d’Essos, au passé torturé et ayant fait serment de ne reculer devant aucun moyen pour parvenir à ses fins lui conviendrait beaucoup plus, quelqu’un comme Jon Connigton par exemple. D’ailleurs, ça tombe bien puisque Haldon Demi-Mestre lui faisait justement remarquer récemment qu’il ferait un excellent parti pour sécuriser quelques alliances.

    Mais si un certain nombre de ces éléments me semble probable, je ne peux pas oublier la forte probabilité qu’Arianne et Doran révèlent que Quentyn Martell est supposé épouser Daenerys, que Jon Connigton estime en conséquence que fAegon est libre de prendre une épouse et qu’Arianne, jalouse de son frère, ne se propose à ce rôle. Ou bien, troisième possibilité et mélange des deux premières, pensant au départ épouser fAegon, Arianne se rend compte qu’en fait, elle ne peut pas le supporter, et jette alors son dévolu sur Connignton. Bref, la suite dans votre nouvelle épisode des Feux et du sang de l’amour. ^^

    N'est pas mort ce qui à jamais dort et au long des ères étranges peut mourir même la Mort .

    #72113
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2167

    Un gars qui ressemble à un Targaryen dans la Compagnie Dorée. Ca excite un peu les hypothèses, non ? … Non ?? ^^ Ok, j’le dis pas.

    Alors sur Maar, non, ça ne m’excite pas du tout. On a déjà FAegon, point trop n’en faut. Le phénotype valyrien est courant dans les Cités Libres et à Lys, ce serait de ne pas en avoir un seul dans la Compagnie qui serait bizarre. Peut-être un fils de noble voire un vague descendant des Rois à neuf sous, mais on a déjà ce qu’il faut.

    J’avais déjà eu l’occasion de le faire remarquer sur d’autres sujets. Pourquoi partent-ils tout de suite du principe que Mace Tyrell mènent l’armée ? Personne, et surtout pas Haldon, n’a parlé de lui avant ça. Je pense que Mace est devenu le nouvel homme fort du régime du côté de Tommen, et Arianne et Daemon doivent le savoir. Mais ils sautent quand même sur une conclusion bien hâtive.

    Ils ont probablement des infos de la part de Varys. Perso, je trouve que ça se tient, en fonction de la situation à Port-Réal et du procès de Margaery. Mace a un problème d’ego et de légitimité à être un leader, d’autant plus que c’est à Accalmie, où il a une revanche à prendre.

    Doran confie sept corbeaux à Arianne pour leur permettre de sortir du brouillard des rumeurs et des mensonges. Mais les utilise-t-elle judicieusement ?

    IL y a un seul corbeau et un seul message qui sera vraiment décisif, lorsqu’elle devra choisir le mot-clef: dragons ou pas ?

    Arianne a été initiée par papa au cyvosse, on en entendait parler dès AFFC. Elle fait des parties contre ses compagnons (elle en perd trois et en gagne une) et l’évoque même dans ses discussions avec Lysono Maar, en affirmant que le dragon (sa pièce favorite, qu’elle déplace tout le temps sans trop réfléchir) est plus fort que les éléphants. Mais Maar lui cloue le bec en lui rappelant que sur le champ de bataille qu’il vaut mieux des éléphants bien réels que des dragons de souhait (allusion à la situation présente de la Compagnie Dorée).

    C’est une allusion à la partie d’échec sur la Rhoyne entre Tyrion et Aegon, où le Lutin lui donne une leçon de stratégie sur l’usage de cette pièce maîtresse. Et tout comme Aegon n’en comprend pas la finalité, Arianne est une aussi piètre joueuse. Je pense que GrrM nous indique que ces deux-là vont aller à leur propre perte au jeu des Trônes.

    #72125
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4186

    Ils ont probablement des infos de la part de Varys.

    Dans le chapitre, Arianne et Daemon Sand arrivent à La Griffonnière où Haldon Demi-Mestre leur dit simplement : « Accalmie est à nous. La Main [Jon Connington] vous attend là-bas […] Une armée est en train de descendre de Port-Réal sur Accalmie. Il sera préférable pour vous d’être en sécurité à l’intérieur des murs avant la bataille. »

    Là dessus, Arianne et Daemon prennent congés pour la nuit et ils ont tout de suite cette conversation :

    — Peu importe de qui il est le fils. Si Connington défie Mace Tyrell en combat ouvert, il risque de se retrouver bientôt captif, ou cadavre.
    Tyrell n’est pas un homme à redouter.

    Ils ont donc tiré d’eux mêmes la conclusion que l’armée qui descend est une armée Tyrell (c’est assez logique effectivement, puisque les Lannister ont été en grande partie démobilisés et les autres sont perdus dans le Conflans). Mais je maintiens que c’est un raccourci de leur part : Mace Tyrell aurait parfaitement pu déléguer le commandement de son armée à un de ses bannerets préférés (il l’a déjà fait).

    Après, on est bien d’accord que Mace est toujours glouton de gloire et d’honneur. Et quel plaisir il aurait à remporter une victoire militaire, surtout à Accalmie ! Donc, il n’est pas du tout absurde de « deviner » qu’il pourrait être à la tête de cette armée … mais c’est une simple supposition des Dorniens, ce n’est pas ce que le Demi-Mestre, ni personne d’autre avant leur a dit.

    Mais si un certains nombre de ces éléments me semble probable je ne peut pas oublier la forte probabilité qu’Arianne et Doran révèlent que Quentyn Martell est supposé épouser Daenerys, que Jon Connigton estime en conséquence que fAegon est libre de prendre une épouse et qu’Arianne, jalouse de son frère, ne se propose à ce rôle. Ou bien, troisième possibilité et mélange des deux premières, pensant au départ épouser fAegon, Arianne se rend conte qu’en fait elle ne peut pas le supporter, et jette alors son dévolue sur Connignton. Bref la suite dans votre nouvelle épisode des Feux et du sang de l’amour. ^^

    Le problème, c’est que Connington ne veut juste pas du tout en entendre parler. Il est amoureux de Rhaegar (même s’il ne peut pas l’avouer publiquement) et reste fidèle à cet amour. Il ne se mariera pas s’il peut l’éviter, même pour des raisons politiques. Du coup, le mariage Arianne – Jon, je n’y crois pas trop. Surtout avec la Grisécailles qui se répand en Jon Connington et qui sera instantanément découverte par une épouse.
    « Non ma mie ! Je n’enlève point mes gants pour dormir ! »

    Perso, je reste très séduit par l’hypothèse d’un match retour entre Sansa-Lyanna et Arianne-Elia envers Faegon-Rhaegar. Et ça m’amuserait tellement de voir les intérêts de Varys et Littlefinger converger pour finalement qu’ils se retrouvent à collaborer par défaut. Mais d’un autre côté, j’ai un peu de mal à me représenter Arianne fricoter avec Aegon, alors qu’elle est plus attirée par Arys du Rouvre, Gerold Dayne … et n’oublions pas, Daemon Sand ! 😉 Certes, elle y a un intérêt, mais est-ce que ça suffira à lui faire oublier que ce n’est qu’un gamin ?

    C’est pour ça que je commence à me demander si Aegon ne va pas avoir un crush avec Elia Sand, plutôt qu’avec sa cousine. D’autant qu’Arianne se paie le luxe de nous rappeler qu’Elia a l’âge qu’elle avait elle-même quand elle a perdu sa virginité avec Daemon Sand. ^^

    #72145
    Pat le petit porcher
    • Frère Juré
    • Posts : 73

    Le problème, c’est que Connington ne veut juste pas du tout en entendre parler. Il est amoureux de Rhaegar (même s’il ne peut pas l’avouer publiquement) et reste fidèle à cet amour. Il ne se mariera pas s’il peut l’éviter, même pour des raisons politiques. Du coup, le mariage Arianne – Jon, je n’y crois pas trop. Surtout avec la Grisécailles qui se répand en Jon Connington et qui sera instantanément découverte par une épouse. « Non ma mie ! Je n’enlève point mes gants pour dormir ! »

    Cela nous vaudrait certainement la meilleure cérémonie du coucher de toute l’histoire de Westeros. J’imagine Connington n’ayant plus que son gant et s’efforçant de le conserver, tandis que les Aspics des sables feraient de leur mieux pour le lui arracher et l’emmener dans le lit d’Arianne…

    #72202
    Yavanna
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 288

    Je suis certaine à peu près à 100 % que l’expédition d’Arianne va foirer. Soit par sa faute à elle, soit à cause de la petite Elia qui va donner du fil à retordre… Aegon qui couche avec elle, pourquoi pas. Mais je vois difficilement ça aller plus loin, le jeune homme est plein d’ambitions et ne va pas s’attarder avec une cousine bâtarde…

    Arianne se croit très intelligente comme d’habitude, et même je dirais qu’elle se pense encore plus maline qu’avant après sa détention. Mais elle est toujours aussi prisonnière de sa libido d’une part, et d’autre part de ce qu’elle croit être son rôle (on est vraiment pas loin du « Dorne, c’est moi »). Je crois bien que la realpolitik va la rattraper, et que les « choix » qu’elle fait ne sont en fait qu’une acceptation des éléments qu’elle ne maîtrise pas : le fait de se rendre à Accalmie par exemple. Le ton d’Haldon ne me fait vraiment pas l’effet d’une proposition courtoise, mais bien plutôt d’une obligation avec menace à peine voilée. Arianne se jette donc dans la gueule du loup, mais elle ne semble pas vraiment réaliser qu’elle ne contrôle pas la situation.

    Après si ça se trouve tout va bien se passer pour elle. Mais j’ai un mauvais pressentiment…^^

    #120944
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4186

    Sur la fin du chapitre, Arianne se met à évoquer Daenerys et les Dothrakis. Ca me fait penser qu’on continuera à avoir des chapitres de Dany dans TWOW.

    Je me rends compte en relisant ça que je n’ai pas assez poussé ma réflexion la dernière fois. ^^
    Le premier chapitre d’Arianne évoque plusieurs fois Daenerys, et la construction laisse envisager … quelque chose d’assez sinistre :

    The secret pact that Prince Doran had made all those years called for Arianne to be wed to Prince Viserys, not Quentyn to Daenerys. It had all come undone on the Dothraki sea, when he was murdered. Crowned with a pot of molten gold. « He was killed by a Dothraki khal, » said Arianne. « The dragon queen’s own husband. »
    « So I’ve heard. What of it? »
    « Just… why did Daenerys let it happen? Viserys was her brother. All that remained of her own blood. »
    « The Dothraki are a savage folk. Who can know why they kill? Perhaps Viserys wiped his arse with the wrong hand. »
    Perhaps, thought Arianne, or perhaps Daenerys realized that once her brother was crowned and wed to me, she would be doomed to spend the rest of her life sleeping in a tent and smelling like a horse. « She is the Mad King’s daughter, » the princess said. « How do we do know–« 

    Arianne et les Dorniens ne savent rien de Viserys, de sa personnalité ou du contexte de sa mort. Ils ne savent rien non-plus de Daenerys ou des Dothrakis, si ce ne sont les préjugés qu’ils ont sur eux et les rumeurs qu’ils ont entendu à propos des circonstances de la mort de Viserys … Et on peut se dire que le portrait qu’ils en font n’est pas flatteur pour Daenerys. Même eux, qui sont censés être ses alliés naturels, nous sortent le fameux « elle est la fille de son père » comme si la folie d’Aerys II avait pu se transmettre à Daenerys. Entre ça et le fait qu’Arianne la perçoit plus ou moins comme une rivale, l’a priori des Dorniens sur Daenerys risque de ne pas être très bon, surtout si elle se ramène avec une armée constituée essentiellement de Dothrakis et d’autres envahisseurs étrangers. Accessoirement, même si Arianne voit encore et toujours un rival en Quentyn, sa mort risque de passer assez mal auprès des Dorniens, qui attendent toujours son retour. Et qui va-t-on accuser ?

    Nowhere in the words was there a mention of Daenerys Stormborn… nor of Prince Quentyn, her brother, who had been sent to seek the dragon queen.[…] « Where are the dragons? » he asked. « Where is Daenerys? » and Arianne knew that he was really saying, « Where is my son? »

    Autant les Dorniens me semblent prêts à tomber dans l’escarcelle d’Aegon, autant vu la défiance qu’ils ont pour Daenerys, je me dis que c’est très mal parti pour elle à Westeros. Il faudrait voir ce que les autres personnages ouestriens en disent, quelles sont les rumeurs sur elle à Westeros, mais vu comme elle semble être perçu dans les chapitres dorniens, je doute que les autres factions lui témoigneront beaucoup plus d’amour / de confiance.

    #120945
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2167

    C’est pas impossible que ce soit une forme de foreshadowing (enfin, d’analyse instinctivement et involontairement juste de la situation), mais j’ai surtout l’impression qu’Arianne, même si elle a fait quelques progrès dans le jeu des trônes, est déjà entrain de faire de l’autosuggestion pour écarter l’option Dany et faire plonger Dorne dans le camp d’Aegon malgré l’absence de dragons. Ou c’est peut-être un peu des deux.

    #120946
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5252

    Il faudrait voir ce que les autres personnages ouestriens en disent, quelles sont les rumeurs sur elle à Westeros, mais vu comme elle semble être perçu dans les chapitres dorniens, je doute que les autres factions lui témoigneront beaucoup plus d’amour / de confiance.

    Si Feu et Sang nous a montré une chose, c’est à quel point la société de Westeros n’est pas prête à avoir une reine à sa tête. Donc quoi qu’il en soit, Daenerys ne risque pas d’être bien acceptée… Surtout que la wannabe reine débarque avec ses sauvages et ses Immaculés, et qu’elle n’a que peu d’idées des us et coutumes de Westeros parce qu’elle a été élevée au bout du monde. Elle part avec un sacré déficit de popularité, qu’on s’imagine qu’elle ait tué son frangin ou pas ^^

    ~~ Always ~~

    #120958
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2074

    Concernant Daenerys, en effet, suffit de lire ADWD pour se rendre compte que les rumeurs les plus crades courent à son sujet (collection de citations ici, au début).

    Le débat est lancé : quel mignon garçon pourrait bien la faire fondre dans les chapitres suivants ?

    Ho bah si on fait des paris, je remets sur la table mon kiff de 2014: Arianne ne va pas atteindre Accalmie: elle va se faire enlever par des pirates des Degrés de pierre. Et pour répondre à ta question, je relance d’un Aurane Waters. Un bâtard Velaryon qui fricote dans les Degrés de Pierre avant de séduire une Martell, on a déjà vu ça dans Feu & Sang avec Alyn Velaryon et Aliandra Martell. 😉
    (Et histoire de faire un parallèle totalement gratos, dans les deux cas on a un perso genderfluid qui traîne à côté: Lysono Maar/Racallio Ryndoon)

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #120967
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4186

    Concernant Daenerys, en effet, suffit de lire ADWD pour se rendre compte que les rumeurs les plus crades courent à son sujet (collection de citations ici, au début).

    J’avais déjà ces citations et ces rumeurs-là en tête, mais elles ont pour le moment surtout pris en orient, et n’ont pas encore particulièrement pénétré l’occident. Les ennemis directs de Daenerys aiment lui donner une mauvaise presse, c’est bien normal, c’est de bonne guerre … Mais jusque là, ces rumeurs n’ont pas eu l’air de trop prendre à Westeros, où on sait juste qu’elle a peut-être eu trois dragons d’après les ragots des marins (et où elle passe pour la plus belle femme du monde, auprès des Fer-nés).  Mais globalement, jusqu’à maintenant, les mauvaises rumeurs n’avaient pas trop pris, il me semble, à Westeros.

    Là, avec le point de vue d’Arianne, on a un aperçu de la méfiance que peut susciter Daenerys. « La fille du Roi Fou », ce n’est évidemment pas la même chose que « le fils de Rhaegar » et, entre son statut de femme qui joue contre elle comme dit Nympha, son autre statut de chef de tribu barbares/d’envahisseurs (si elle se ramène avec les Dothrakis ou les Immaculés), ben, il y a des chances qu’elle soit en fait très mal accueillie aussi à Westeros (où les rumeurs orientales risquent de revenir et de prendre), y compris par ceux qui auraient pourtant normalement tout intérêt à l’accueillir à bras ouverts, comme les Martell. En tout cas, la réflexion d’Arianne prouve que le terreau pourrait être fertile. Et je rejoins Pandémie aussi sur l’idée que ça peut tout aussi bien être de l’autosuggestion de la part d’Arianne, qui n’envisage pas un seul instant Daenerys comme une reine potentielle.

    Je relisais le chapitre d’ADWD où elle négocie avec Xaro et dans lequel elle dit ne s’être jamais sentie chez elle nulle part. Dans ses fantasmes, Westeros est la terre promise, comme si elle allait enfin rentrer chez elle une fois à Westeros ; mais combien on parie qu’elle va avoir une méga déconvenue et qu’elle ne se sentira pas plus chez elle que partout ailleurs ?

    Eridan wrote: Le débat est lancé : quel mignon garçon pourrait bien la faire fondre dans les chapitres suivants ? Hobah si on fait des paris, je remets sur la table ma théorie de 2014: Arianne ne va pas atteindre Accalmie: elle va se faire enlever par des pirates des Degrés de pierre. Et pour répondre à ta question, je relance d’un Aurane Waters. Un bâtard Velaryon qui fricote dans les Degrés de Pierre avant de séduire une Martell, on a déjà vu ça dans Feu & Sang. 😉

    Ah, bah merci de soulever l’hypothèse. ^^ Ca me paraît envisageable et éventuellement intéressant.

    Bon, en vrai, les Degrés de Pierre ne sont pas du tout sur le chemin entre La Griffonière et Accalmie (qui sont vraiment proches, genre sur la même côte). On peut espérer qu’Haldon Demi-Mestre et Lysono Maar ne sont pas nuls au point d’affréter un bateau de seconde zone pour transporter un chargement aussi précieux qu’Arianne de Dorne. Ils vont quand même pas prendre des risques alors qu’ils savent qu’il y a des naufrages et des pirates en cette saison, si ? Le trajet devrait en théorie n’être qu’une formalité. En théorie. ^^

    Mais l’option reste plaisante : déjà, Aurane croise dans une région appelée Torturer’s Deep, qui ne correspond pas forcément complètement aux Degrés de Pierre. Cet enlèvement permettrait en plus de faire revenir Aurane et les navires de Cersei … et éventuellement de les placer sous le commandement d’Aegon ? Si c’est pas déjà fait.
    Pour Aurane, le ralliement à Aegon est une bonne option, je pense : il ne peut plus retourner avec les Lannister-Baratheon-Tyrell, il peut difficilement rejoindre Stannis (et n’y trouvera guère d’intérêt). Le plus intéressant pour lui pour l’heure, c’est de se placer du côté de la nouvelle étoile montante, d’autant qu’elle n’a pas de bateaux et que les Velaryon ont de tous temps été de loyaux partisans des Targaryens, comme chacun sait. 😉

    Et, effectivement, je trouve le parallèle Aurane-Arianne Alyn-Aliandra intéressant (et Aegon III – Aegon VI ? ^^). Ca ne veut pas dire pour autant qu’il aura lieu, les circonstances sont quand même bien différentes. Mais c’est une ouverture intéressante.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 5 mois par Hanaver. Raison: Ortho/grammaire/ponctuation
    #120990
    RichardIII
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 356

    Je ne vois pas ce qui pourrait empêcher Aegon d’épouser Arianne, il a vraiment tout pour lui plaire, le seul problème c’est Daenerys.

    En revanche on se demande pourquoi Doran lui a passé Daemon Sand en protecteur, c’est un choix assez original voire risqué en fait.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 5 mois par R.Graymarch.
    #120997
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4186

    Je ne vois pas ce qui pourrait empêcher Aegon d’épouser Arianne, il a vraiment tout pour lui plaire, le seul problème c’est Daenerys.

    Sauf qu’il est jeune pour elle et qu’Arianne elle-même semble préférer les hommes plus mûrs … Après, elle a l’air de désirer trèèèèèès fort le titre de reine, maintenant qu’elle a vu une opportunité de s’en saisir et de laisser Dorne à Quentyn … Donc elle pourrait se faire une raison de ce côté-là.

    Pour Aegon, par contre, le contexte est différent : il veut les dragons de Daenerys, il en aurait vraiment besoin à tout point de vue. Donc logiquement, il devrait lui-même avoir envie de se réserver pour sa tante, politiquement parlant … Par contre, charnellement parlant, il y a des chances que ses hormones le titillent comme beaucoup d’autres prétendants de cet âge-là et qu’il finisse par faire une bêtise … Qui plus est, dans l’immédiat, l’armée de Dorne est plus proche que les dragons de Daenerys et il pourrait bien finir par se dire que ce n’est pas si mal de miser sur Dorne plutôt que sur la tantine.

    En revanche on se demande pourquoi Doran lui a passé Daemon Sand en protecteur, c’est un choix assez original voire risqué en fait.

    A voir. On ne connaît la relation Arianne-Daemon que du point de vue d’Arianne, qui est très limité. Il y a beaucoup d’autres données qui nous échappent : les relations Doran-Gracedieu, les relations Daemon-Doran, les relations Oberyn-Daemon, et la relation Daemon-Arianne vue par les yeux de Daemon.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 5 mois par R.Graymarch.
    #121024
    RichardIII
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 356

    Peut-être qu’il l’a passé pour éviter qu’elle ne tombe sous le charme du prétendant… si c’est le cas ça m’a l’air raté.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 5 mois par R.Graymarch.
    #155047
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4186

    J’ai une théorie …

    … une hypothèse …

    … une idée en l’air.

    Myrcella est morte. Voila. Déso.

    Pourquoi ? Parce que ça lui pend au nez … et parce que les Aspics sont assoiffées de vengeance et pas toujours bien malignes.

    (J’ai trouvé une mention de cette idée sur le forum, mais on n’en a encore jamais beaucoup discuté, )

    Reprenons :

    – Couronner la petite Lannister est un geste creux. Elle n’occupera jamais le Trône de Fer. Et vous n’obtiendrez pas davantage la guerre que vous désirez. Le lion ne se laisse pas si facilement provoquer. […] C’est par ce biais que l’on déclenche des hostilités. Non pas avec une couronne d’or, mais avec une lame d’acier. »

    AFFC – le Faiseur de Reine.

    Gerold Dayne exprime ici un point de vue, qui est partagé par bien d’autres Dorniens. L’idée rebute Arianne, car Myrcella est une enfant et sous sa protection de surcroît. Mais il y en a d’autres que Gerold qui en seraient bien capables :

    Tyerne est si délicieuse et gentille que personne au monde ne la soupçonnera. […] Je me contenterai de quatre existences. Les jumeaux d’or de lord Tywin, à titre de paiement pour les enfants d’Elia. Le vieux lion, pour Elia elle-même. Enfin, pour mon propre père et pour solde de tout compte, le petit roi. […] Le gamin n’est qu’un bâtard issu de la félonie, de l’inceste et de l’adultère, si l’on peut en croire lord Stannis. […] mes sœurs et moi n’allons pas patienter dix-sept ans pour assouvir notre vengeance.

    AFFC – Le Capitaine des Gardes.

    Celle qui parle, c’est Nyméria Sand. Elle prévoit de faire un massacre parmi les Lannister en utilisant les compétences de sa demi-sœur et ne semble pas s’émouvoir du fait que Tommen soit un enfant … Pourquoi aurait-elle plus de considération pour Myrcella ? Et plus tard, si Obara est une des plus brusque, c’est bien Nyméria qui semble la plus résolue :

    J’ai vu de mes propres yeux l’enfant [Joffrey] mourir, en se griffant la gorge pour tenter d’aspirer de l’air. Qui doit-on encore tuer ? Faudra-t-il que meurent Myrcella et Tommen, pour que les ombres de Rhaenys et d’Aegon dorment en paix ? Où tout cela finira-t-il ?
    — Dans le sang, comme cela a commencé, répliqua lady Nym. Cela s’achèvera quand Castral Roc sera brisé et éventré, afin que le soleil joue sur les vers et les asticots qu’il abrite. Cela s’achèvera par la ruine absolue de Tywin Lannister et de toutes ses œuvres.
    — L’homme est mort des mains de son propre fils, riposta vertement Ellaria. Que pourriez-vous souhaiter de plus ?
    — Qu’il fût mort des miennes. »

    ADWD – L’observateur.

    Ce en quoi, elle est approuvée par Tyerne… Un peu plus loin dans le même chapitre, les Aspics se trouvent un mobile pour tuer Myrcella :

    « [Myrcella] peut mentir ce jour et mentir demain [à propos de la mort d’Arys du Rouvre], mais, tôt ou tard, elle dira la vérité. Si on laisse ser Balon colporter des racontars à Port-Réal, les tambours vont sonner et le sang couler. On ne doit pas lui permettre de partir.
    — Certes, nous pourrions le tuer, admit Tyerne, mais il nous faudrait alors exécuter le reste de son groupe, jusqu’à ces fort accorts jeunes écuyers. Cela serait… oh, terriblement malpropre. »

    ADWD – L’observateur.

    Ok … Tuer Myrcella pourrait avoir un intérêt pour les Martell (un tout petit et pas sans conséquence négative sur le moyen-long-terme … mais les Aspics sont plus guidées par leurs pulsions et leur soif de sang, que par une intense réflexion, subtile et nuancée). Mais il faudrait trouver une occasion, en évitant le carnage malpropre évoqué plus haut et en profitant d’un moment où on ne puisse pas ensuite tenir les Dorniens pour responsables. Et justement, cette occasion va se présenter incessament :

    Cette invitation que nous envoie Cersei est une ruse. Trystan ne devrait jamais atteindre Port-Réal. Sur la route du retour, quelque part dans le Bois-du-Roi, le groupe de ser Balon sera attaqué par des hors-la-loi, et mon fils périra. On ne me mande à la cour qu’afin que j’assiste à cette attaque de mes propres yeux et qu’ainsi j’absolve la reine de tout blâme. Oh, et ces hors-la-loi ? Ils crieront Mi-homme, Mi-homme ! en attaquant. Ser Balon pourrait bien entrevoir brièvement le Lutin, même si personne d’autre ne voit mie.

    ADWD – L’observateur.

    Il peut s’en passer des vilaines choses, pendant une attaque. Un enfant peut mourir … Et il se pourrait que ce soit le mauvais enfant … Depuis des années, on a ces chapitres d’Arianne prépubliés qui nous font croire que les Dorniens ont déjoué le plan de Cersei et qu’ils vont simplement repousser l’attaque (un peu comme les chapitres des Greyjoys qui nous ont fait croire pendant des années qu’Aeron était tranquillou en train d’organiser la résistance dans les îles de Fer) … sauf que ce sont Nym et Tyerne qui sont à la tête du détachement de trois cents vétérans dorniens qui ramène Myrcella, et qu’il se peut qu’elles saisissent l’occasion.

    Ne serait-ce pas ironique ? Encore un brillant plan de Cersei, qui devait lui permettre de récupérer sa fille vivante et de conjurer le sort … et qui se retourne (encore) contre elle, provoquant (encore) la réalisation de la prophétie. ^^

    #155084
    RichardIII
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 356

    Pas mal comme théorie. C’est vrai que Doran qui laisse rentrer Myrcella à Port-Réal n’a aucun sens. Il pourrait tout simplement arguer que cela était contre les conventions qu’il a signées avec la Main, et refuser que Myrcella revienne. A tout le moins, il pourrait temporiser. Doran sait que la compagnie dorée marche sur Westeros, et pourrait gagner du temps.

    Ce qui veut dire qu’il a intérêt à ce que Myrcella rentre? Ou que Myrcella est à ses yeux le prix pour que Nyméria Sand soit acceptée au Conseil Restreint?

    Au final on ne sait pas trop ce que Doran veut.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 6 jours par R.Graymarch. Raison: 3e ps
    #155133
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2167

    J’ai une théorie … … une hypothèse … … une idée en l’air. Myrcella est morte. Voila. Déso.

    Tu m’as bien eu, j’attendais un truc crackpot.

    Oui, Myrcella va très certainement mourir. C’est acté pour pratiquement tout le monde à cause de Maggy (même si certains émettent des hypothèses comme quoi le linceul serait une ruse, ou une métaphore de ses cheveux d’or). Et que ça se passe durant cette attaque, ça se lit sur internet depuis quelques temps déjà et je trouve l’hypothèse tout à fait crédible. De plus, cela devrait probablement plus ou moins coïncider avec ce qui se passera entre Arianne et FAegon.

    Je ne suis par contre pas très serein pour lady Nym et sa vengeance. Entre la mort de Myrcella et un éventuel ralliement d’Arianne, le courroux de Cersei risque de lui faire mal.

    Ce qui veut dire qu’il a intérêt à ce que Myrcella rentre? Ou que Myrcella est à ses yeux le prix pour que Nyméria Sand soit acceptée au Conseil Restreint? Au final on ne sait pas trop ce que Doran veut.

    Je pense qu’il temporise encore, il continue d’enfumer Port-Réal en cédant. Myrcella n’est pas si intéressante s’il entre en guerre. Un otage sert surtout à se prémunir d’une attaque ou gagner du temps pour en organiser une, s’il passe à l’offensive… Il est aussi possible qu’ils aient mis en place un stratagème pour rapatrier ou dévier Trystan voire Myrcella vers un autre lieu, voire feindre sa mort suite à l’attaque et ainsi ne pas fournir d’otage. Et on en revient à ce que dit Eridan.

    #155139
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4186

    Je vais dire en plus long ce que Pandémie a bien résumé, mais comme ma réponse était prête. ^^

    Il pourrait tout simplement arguer que cela était contre les conventions qu’il a signées avec la Main, et refuser que Myrcella revienne.

    Je pensais comme toi à l’origine, et en fait … c’est une position qui me paraît difficile à tenir. Myrcella n’appartient pas à Dorne ou à son prince. Elle n’est pas encore mariée et quand bien même : quand le roi des sept Couronnes donne un ordre, ne pas lui obéir est plus qu’un acte suspect, c’est un acte de rébellion. (C’est bien au nom de Tommen que Balon demande le retour de Myrcella.) Doran a déjà fait avaler des couleuvres à Port-Réal : on lui demande de venir en personne pour occuper un siège au Conseil restreint, il envoie Oberyn … on lui demande de restituer Myrcella et de se rendre à Port-Réal avec son fils, il expédie sa nièce bâtarde (Mace Tyrell va être ravi ! ^^). Comme il ne veut ni lâcher Dorne, ni exposer la vie de son fils, renvoyer Myrcella est bel et bien la plus petite des concessions qu’il pouvait faire pour ne pas donner le sentiment de défier le Trône de Fer.
    C’est d’ailleurs toute la difficulté du statut de pupille, qui place un enfant dans une situation étrange entre l’enfant d’adoption (Ned, Robert au Val) et l’otage (Theon à Winterfell). Retenir Myrcella, ce serait la ramener à son état d’otage et donc trahir ses intentions. La rendre est une nouvelle preuve de la bonne volonté et de l’allégeance de Dorne au Trône de Fer. Comme disent ses nièces, Doran « repousse, brouille et leurre » : il sacrifie une pièce importante, un coup facile pour mieux tromper l’adversaire sur ses intentions.

    Et puis, il est aussi possible que Doran ne souhaite simplement pas garder Myrcella comme otage, sachant que sa vie est en danger à Dorne (et le sera encore plus si une guerre éclate avec les Lannister) … Ca peut paraître paradoxal, mais quand on relit les chapitres dorniens, on se rend compte que Doran n’est pas Tywin, ce n’est pas un tueur d’enfant. La guerre viendrait à éclater, aurait-il le cœur à ordonner l’exécution de Myrcella ? Pas sûr.

    Au final on ne sait pas trop ce que Doran veut.

    Je pense que Doran est sincère lorsqu’il expose ses plans … Il veut venger sa famille pour ce qu’ont fait les Lannister, et le meilleur moyen pour ça passe par une alliance avec les Targaryen (Daenerys ou FAegon). sauf que Doran, comme Ned, a des principes, des valeurs, des idéaux (et peut-être un rien de frousse, comme le suggèrent un peu tout le monde ^^) qui ralentissent ses actions et l’empêchent de passer à l’action quand il le pourrait/devrait.

    Son autre problème majeur, c’est sa parentèle. Les gens sur lesquels il doit se reposer ne sont pas fiables (soit il n’ont pas les compétences pour réaliser les objectifs fixés comme Quentyn, soit ils prennent des initiatives lourdes de conséquences comme Quentyn et Oberyn). Lorsqu’il leur assigne leur mission, Doran tente de répartir au mieux les Aspics des Sables, en fonction de leur compétence … Mais le chapitre se conclut sur la remarque qu’elles sont des « Oberyns avec des tétons » , ce qui laisse présager leur avenir à mon avis. Doran, comme tous les intrigants, tente de faire au mieux avec ce qu’il a, mais comme dirait Baelish, « les pièces ont leur volonté propre » et c’est particulièrement vrai avec les Aspics. Qu’elles aient prêté serment sur leur père n’y change rien ; au fond d’elles, elles sont belliqueuses et cherchent l’affrontement que Doran tente de repousser.

    Je ne suis par contre pas très serein pour lady Nym et sa vengeance. Entre la mort de Myrcella et un éventuel ralliement d’Arianne, le courroux de Cersei risque de lui faire mal.

    On est bien d’accord. Heureusement qu’elle emmène avec elle un fort contingent (300 vétérans, à peu près autant que la suite d’Oberyn … Pour le bien que ça lui a fait)
    Nym est une femme, une bâtarde et une Dornienne. (Ah ! et a priori, elle préfère les filles, aussi.) Rien de tout ça n’est susceptible de séduire ni les Tyrell, ni Cersei, qui soupçonne les Dorniens d’être des alliés de Tyrion. Si en plus elle arrive à Port-Réal sans Myrcella …

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.