Bataille de Yunkaï

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Yunkaï
V.O. Battle of Yunkai
Informations
Guerre guerre de la baie des Serfs
Date 299
Lieu Yunkaï
Belligérants
Belligérants Targaryen
Daenerys Targaryen
Yunkaï
Yunkaï
Vassaux et alliés Puînés Corbeaux tornade
Forces en présence
Armées Dothrakis
Immaculés d'Astapor
esclaves affranchis d'Astapor
Yunkaï
Puînés
Corbeaux Tornade
Commandants Daenerys Targaryen
Jorah Mormont
Ver Gris
Grazdan mo Eraz
Mero
Prendahl na Ghezn
Sollir le Chauve
Daario Naharis
SoldatInfoBox.png plus de 10 000 Immaculés 4 000 Yunkaïis
CavalierInfoBox1.png centaine de Dothrakis 500 Puînés
500 Corbeaux Tornade
Conclusion
Pertes une douzaine de morts deux cents morts; des milliers de prisonniers
Résultat Ralliement des compagnies de mercenaires à Daenerys Targaryen.
Écrasement des forces yunkaïis.
Libération des esclaves de la ville.

La bataille de Yunkaï prend place au cours de la guerre de la baie des Serfs et fait suite au sac d'Astapor par la princesse Daenerys Targaryen. L'armée de cette dernière, forte désormais de plus de dix mille Immaculés, mais encombrée de milliers d'esclaves affranchis de la ville d'Astapor, fait route vers la ville de Yunkaï. Les Yunkaïis ont fait appel à deux compagnies mercenaires: les Puînés et les Corbeaux Tornade, dont la cavalerie garde les flancs de leur quatre mille fantassins esclaves. Le rapport de force est largement en faveur de la princesse targaryenne, mais l'absence de cavalerie dans son armée la pénalise gravement[1].

Pourparlers[modifier]

Daenerys Targaryen n'a guère de doute sur sa victoire, mais elle craint le massacre que la cavalerie mercenaire peut faire chez les affranchis d'Astapor qui la suivent, et de ne plus avoir ensuite assez de troupes pour assiéger la cité. Elle engage donc des pourparlers séparés avec chacune des compagnies mercenaires, et avec les Yunkaïis. Les trois chefs des Corbeaux Tornade refusent ses offres, et Mero, le chef des Puînés, accepte de réfléchir jusqu'au lendemain, en échange d'un fourgon rempli de tonneaux de vin. Quant à Grazdan mo Eraz, noble yunkaïï, il lui promet cinquante mille marcs d’or si elle n'attaque pas sa ville, mais Daenerys refuse et lui donne trois jours pour que Yunkaï libère tous ses esclaves et se rende à elle[1].

La bataille[modifier]

Daenerys Targaryen ordonne que ses troupes engagent le combat la nuit suivant l'échec des pourparlers, car elle compte sur l'effet de surprise, les Yunkaïis croyant avoir trois jours devant eux. Quant aux mercenaires, les Puînés devraient être ivres, et les Corbeaux Tornade en pleine discussion. C'est alors que surgit Daario Naharis, un des chefs des Corbeaux, qui lui apporte la tête des deux autres chefs. Il lui fait allégeance et lui promet l’alliance de ses hommes.
Daenerys place ses Immaculés sur les ailes, face aux mercenaires, et ses Dothrakis au centre. Comme prévu, sa cavalerie enfonce les rangs des esclaves, alors que les Corbeaux Tornade retournent leurs armes contre Yunkaï, et que les Puînés se rendent rapidement, leur chef ayant pris la fuite. La victoire est totale. Conformément aux ordres de Daenerys, les esclaves se rendant ou fuyant sont épargnés[1].

Conséquences[modifier]

Privée d'armée, Yunkaï est contrainte d'affranchir tous ses esclaves et d'ouvrir ses portes à Daenerys. Celle-ci renforce en outre son armée des Corbeaux Tornade et des Puînés survivants[1], auxquels s'ajoutent de nouveaux affranchis sans valeur militaire, portant à soixante mille les bouches inutiles à nourrir[2].

Notes et références[modifier]

Iconesword.png
Iconesword.png
Guerre de la baie des Serfs
Voir l'article principal
Dans ASOS Dans ADWD
Sac d'Astapor Bataille des Cornes d'Hazzat
Bataille de Yunkaï Siège d'Astapor
Prise de Meereen Siège de Meereen