Libération de Puysaigues

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Jeuvideo.png Tout ou partie des informations contenues dans cet article sont issues du jeu vidéo Game of Thrones. Les informations contenues dans le jeu ayant été approuvées par l'auteur mais non écrites par lui, elles sont considérées comme semi-canoniques vis-à-vis de la saga. Jeuvideo.png
Libération de Puysaigues
Informations
Date 298
Lieu Puysaigues
Belligérants
Belligérants Blason-sarwyck-2014-v01-24px.png
Blason-traquesangs-2014-v01-24px.png
Maison Sarwyck Traque-Sangs
Vassaux
et alliés
Blason-brax-2014-v01-24px.png
Forces en présence
Armées Garde de Puysaigues
Vassaux des Sarwyck
Armée Brax
Civils de Puysaigues
Détachement des Traque-Sangs de Wex
Commandants Ryman Sarwyck
Alester Sarwyck
Jon
Greydon
Wex
Origine
des armées
Puysaigues et les campagnes et châteaux alentours Puysaigues
Effectifs ~ moins d’une cinquantaine d’anciens gardes de Puysaigues
nombre indéterminé de Brax, de vassaux et de civils
Entre 100 et 150 mercenaires dans le château. Nombre indéterminé de mercenaires en ville.
SoldatInfoBox.png moins de 50 gardes
une troupe de lanciers
un groupe de civils
entre 100 et 150 dans le château
nombre i connu en ville
ArcherInfoBox.png une troupe d’archers
Conclusion
Pertes De lourdes pertes L’ensemble du détachement de mercenaires
Résultat la Maison Sarwyck reprends Puysaigues aux Traque-Sangs, qui sont tous massacrés. Mais le prix à payer est très lourd, et le bourg met beaucoup de temps à s’en remettre.

La libération de Puysaigues[N 1] est un événement prenant place dans le cadre de la succession de lord Raynald Sarwyck, opposant le fils légitime de lord Raynald Alester Sarwyck à son demi-frère bâtard Valarr Hill.

Contexte[modifier]

La succession de Raynald Sarwyck[modifier]

Lors du décès de lord Raynald Sarwyck en 297, le fief de Puysaigues se retrouve dans une situation très délicate. Le fils aîné de lord Raynald, Alester, s’est exilé en Essos depuis quinze ans et n’a pas gardé de contact avec sa famille. Gawen, le fils cadet de lord Raynald, a disparu peu après le décès de ce dernier, et est accusé de l’avoir assassiné. Cela fait donc d’Elyana, la fille de lord Raynald, l’héritière du bourg.

Mais les dernières années du règne de lord Raynald ont été désastreuses pour Puysaigues. Le bourg est ruiné, la famine entraîne des émeutes, et les seigneurs voisins, constatant l’incapacité de la maison Sarwyck à se protéger, ont commencé à s’approprier illégalement ses terres. Leur suzerain, la maison Lannister, devrait en théorie les protéger contre ce genre d’agressions, mais lord Raynald était en froid avec eux, estimant lord Tywin Lannister responsable de l’exil de son fils.

En reprenant la direction de Puysaigues, Elyana souhaite renouer contact avec ses suzerains afin de regagner leur protection. Mais depuis plusieurs années, la reine Cersei Lannister a pris comme homme de main ser Valarr Hill, le bâtard de lord Raynald, qui ambitionne de récupérer l’héritage de Puysaigues malgré son illégitimité. Pour le récompenser, Cersei tente de l’imposer comme époux à Elyana.

Mais avant que ce mariage n’ait lieu, ser Alester Sarwyck, le fils légitime de lord Raynald, revient d’Essos pour réclamer son héritage et empêcher ces noces. Si la maison Sarwyck et le peuple de Puysaigues soutiennent Alester, Valarr n’est pas décidé à abandonner Puysaigues pour autant[1].

L’usurpation de Puysaigues et le mariage d’Elyana[modifier]

En mission pour la reine, Valarr Hill et sa compagnie de mercenaires les Traque-Sangs, forte de près de 900 hommes, pourchasse Jeyne Greystone, une jeune femme enceinte d’un des bâtards de Robert Baratheon. Cette mission est de la plus haute importance pour lui, puisque la reine Cersei Lannister lui a promis qu’elle lui offrirait Puysaigues s'il parvenait à lui ramener Jeyne morte ou vive. Valarr a retrouvé la trace de sa proie dans une ferme au sud du Conflans, et a envoyé l’avant-garde de sa compagnie l’y capturer. Mais Jeyne est secourue par une armée mystérieuse, qui lui en fait perdre la trace[2].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille de la ferme Westford.

Ayant perdu la trace de Jeyne Greystone, et ainsi toute chance de briller aux yeux de la reine, et ainsi d'hériter de Puysaigues, Valarr change de tactique et décide d'acquérir le fief par la force. Il rentre dans le bourg de Puysaigues avec l'ensemble de ses Traque-Sangs et prétend qu'Alester Sarwyck est mort, et qu'en tant que fiancé d'Elyana il devient l'héritier de Puysaigues. Il exige également que son mariage avec Elyana soit célébré au plus vite afin d'être légitimé avant le retour de son demi-frère rival. Prise au piège, Elyana n'a d'autre choix que d'accepter. Valarr se débarrasse des hommes loyaux aux Sarwyck : mestre Harwyn est chassé du château, de même que Ryman Sarwyck, le chef des gardes, remplacé par Wex, le dernier des lieutenants de Valarr encore en vie. Trois hommes de l'ancienne garde sont exécutés pour déloyauté. La plupart des autres fidèles à Alester fuient dans les campagnes. Les Traque-Sangs s'installent à Puysaigues où ils font régner la terreur. Ils ont également pour mission d'assassiner Alester dès que ce dernier reviendra dans les alentours.

Mais ces précautions ne sont pas suffisantes. À quelques heures du mariage, Alester revient à Puysaigues, accompagné de Mors Westford et de Ryman Sarwyck, avec la ferme intention de le renverser et de le tuer. Devant l'assemblée des nobles réunis par mestre Harwyn et Elyana, il vient réclamer son titre de seigneur et le bannissement définitif de Valarr. Le bâtard accuse alors Alester du meurtre de son petit frère Gawen, et Mors de haute trahison pour avoir protégé Jeyne Greystone, une ennemie de la Couronne, ce que ces derniers nient. Valarr souhaite les faire exécuter tous les deux, mais, devant la pression des vassaux des Sarwyck, qui veulent à tout prix mettre fin à son règne de terreur, il est forcé de consentir à un duel judiciaire.

Mors Westford, souhaitant tuer l'homme qui fait traquer Jeyne depuis des mois, exige de représenter Alester lors du duel. Valarr et lui s'affrontent dans un violent combat présidé par septa Ravella. Mors arrive à prendre l'avantage et à terrasser Valarr, mais alors qu'il va l'achever, ce dernier fait appel à ses talents d'ensorceleur d'ombres pour invoquer une ombre qui assassine Mors par-derrière. Avant qu'il ne meure, Valarr lui annonce que c'est lui qui a tué sa femme et sa fille il y a quinze ans.

Cette action déloyale choque profondément l'assemblée, qui accuse Valarr de sorcellerie et de tricherie. Comprenant qu'il n'arrivera jamais à gagner le cœur des vassaux de Puysaigues, il ordonne à ses Traque-Sangs de tous les massacrer dans la grande salle de Puysaigues. Il fait capturer Alester et prend Elyana en otage. Pour sauver sa sœur, Alester est forcé de lui révéler où se trouve Jeyne, cachée à Castel-Bois, le château de la maison Harlton. Valarr ne tient pas sa promesse et décapite Elyana sous les yeux d'Alester. Ceci fait, il ordonne que son rival soit enterré vivant dans la tombe de son père. Puis il part avec des hommes attaquer Castel-Bois, laissant Wex diriger Puysaigues en son absence avec une forte garnison, avec ordre de passer la population au fil de l’épée si qui que se soit venait à s’opposer à cette occupation illégitime. Pire : Wex et ses hommes ont permission de piller, détruire, tuer et violer la population jusqu’à sa soumission totale, ce dont les reitres ne se privent pas[3].

Forces en présence et préparation de la bataille[modifier]

Les soutiens d’Alester ne sont pas tous morts. À l’extérieur de la ville, plusieurs vassaux de la maison Sarwyck, accompagnés des Brax, ont réuni à l’insu de Valarr une petite troupe pour reprendre la ville. Ils ont pu réunir dans la hâte des piquiers et des archers, mais en nombre encore insuffisant pour prendre la ville par un assaut frontal.

La plus grande force d’Alester réside à l’intérieur même du château. Ryman Sarwyck, l’ancien chef des gardes du château, a réussi à s’échapper durant le massacre avec quelques hommes, qu’il a caché dans le bois sacré. Il découvre que les Traque-Sangs ont enfermé son cousin Alester dans le tombeau de son père. Ryman parvient à l’y libérer. Ensemble, ils se rendent dans les geôles du château, où ils libèrent d’autres gardes, ainsi que des émeutiers et des criminels qui jurent de les aider à sauver leur ville en échange d’un pardon. Ces nouvelles forces rejoignent, grâce à un passage secret, celles déjà cachées dans le bois sacré, soit au total un peu moins de cinquante hommes.

Persuadés d’avoir éliminé leurs ennemis lors du massacre, les Traque-Sangs ne s’attendent pas à une offensive. Ils sont entre trois et quatre douzaines dans le château, autant dans la cour et sur les remparts. Un grand nombre d’entre eux se trouvent également en ville, à piller, violer et massacrer. La plupart des mercenaires du château sont ivres et désorganisés, les rendant plus vulnérables.

Déroulement de la bataille[modifier]

La négligence des mercenaires permet à Alester Sarwyck d’infiltrer leurs rangs afin d’ouvrir grand les portes aux hommes de Ryman. Profitant de l’effet de surprise et que les Traque-Sangs sont éparpillés dans tout le château, Alester sépare sa troupe en deux. Un groupe mené par Ryman Sarwyck et lui lancent une attaque sur un flanc, et le garde Greydon mène un second groupe sur un second front. Le but de la manœuvre est d’empêcher l’ennemi de se rassembleren un seul endroit. La manœuvre est un succès : les hommes de Valarr, pourtant en sur-nombre, se font massacrer jusqu’au dernier. Le groupe mené par Greydon perd trois hommes. Le lieutenant des Traque-Sangs Wex est le dernier à mourir, tué par Alester et Ryman.

La prise du château permet de faire entrer dans le bourg les renforts des Brax et des vassaux des Sarwyck. Sans doute dans l’objectif de s’organiser afin de mener une contre-offensive, les Traque-Sangs se trouvant dans le bourg se réunissent sur la grande place. En parallèle, des habitants de Puysaigues proposent leur aide pour lutter contre l’envahisseur.

Le garde Jon rassemble donc les habitants volontaires sur les quais afin de faire évacuer les civils qu’ils peuvent. Au même moment, Ryman mène les archers sur les toits surplombant la grande place afin de pousser les mercenaires à fuir. La manœuvre fonctionne et ces derniers tentent de quitter la ville par la porte Nord. Mais les rues qui y mènent sont étroites, tortueuses, permettent peu de visibilité et sont propices aux embuscades. Une escouade menée par Greydon les attaque par surprise, ne laissant là encore aucun survivant[4].

Conséquences[modifier]

Cette bataille est donc une victoire totale du camp d’Alester, qui peut récupérer son fief. Mais c’est une victoire bien amère. Sa sœur Elyana est morte, de même qu’une bonne partie de la population, et le bourg, en partie détruit, ne sera pas en mesure de s’en remettre avant des années.

Côté Traque-Sangs, la défaite est très lourde. Après leurs autres défaites contre la Garde de Nuit et contre la Confrérie, leur nombre se retrouve considérablement amoindri, et tous leurs lieutenants d’expérience sont maintenant morts. Mais la situation n’est pas désespérée pour autant pour Valarr Hill. Le bâtard a en effet retrouvé la trace de Jeyne Greystone, la jeune femme qui devrait lui rapporter Puysaigues. Elle se trouve prisonnière à Castel-Bois, et il devient donc urgent pour Alester de la récupérer avant son demi-frère[4].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Cette bataille n'apparaît pas dans la saga littéraire, mais dans le jeu vidéo Game of Thrones.

Références[modifier]