Mors Westford

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Jeuvideo.png Tout ou partie des informations contenues dans cet article sont issues du jeu vidéo Game of Thrones. Les informations contenues dans le jeu ayant été approuvées par l'auteur mais non écrites par lui, elles sont considérées comme semi-canoniques vis-à-vis de la saga. Jeuvideo.png
Mors Westford
Identité
V.O. Mors Westford
Surnom le Boucher
Statut
Rang chevalier
Titres seigneur de la maison Westford
frère juré de la Garde de Nuit
Famille
Épouse Cerenna Westford
Enfant Tya Westford
Blasons
Mors dirigeait la maison Westford Mors fait partie de la Garde de Nuit

Mors Westford[N 1], surnommé le Boucher en raison de sa hargne au combat, est un chevalier, anciennement seigneur de la maison Westford. Devenu frère juré de la Garde de Nuit depuis l'an 283, il est l'un de ses meilleurs patrouilleurs, sa spécialité étant de traquer les déserteurs. Il possède un chien qu'il a trouvé en l'an 288 au Mur et sur lequel il exerce ses pouvoirs de change-peau. Il devient recruteur de la Garde de Nuit en l'an 298.

Avant AGOT[modifier]

La rébellion de Robert Baratheon[modifier]

Durant la rébellion de Robert Baratheon, Mors quitte les terres de l'Ouest pour rejoindre l’armée de Jon Arryn. Il y devient un héros de guerre droit et honorable. Il ne fréquente même pas un seul bordel durant tout le conflit, restant fidèle à sa femme Cerenna. Ferme et implacable, il applique une discipline de fer dans ses rangs, allant jusqu’à exécuter le frère du soldat Jared parce qu’il avait pillé un village et violé ses habitantes[1]. Il rencontre aussi ser Alester Sarwyck, chevalier héritier du bourg de Puysaigues, avec qui il fonde une profonde amitié. Alester et Mors combattent ensemble en un duo redoutable, rapidement surnommé l’Épée à double tranchant[2]. Frères d’armes inséparables, ils passent tout le conflit côte à côte. Un jour, Alester séduit des jumelles de la maison Frey dans un château au bord de l’eau, peut-être les Jumeaux. Leur père les surprend tous les deux avec elles, et ils s’enfuient en sautant dans le fleuve depuis les fenêtres du château. Mors s’en tire bien, mais Alester se casse la jambe[3].

Mors rencontre Jon Arryn durant la bataille de la Butte aux Cerfs. Ils y deviennent amis. Jon est impressionné par la droiture et la valeur de Mors, et voit rapidement en lui un des hommes en qui il a le plus confiance. Il lui sauve la vie à plusieurs reprises, et le chevalier des terres de l'Ouest estime avoir une dette envers lui[1].

Le destin de Mors bascule lors du sac de Port-Réal. Son suzerain, lord Tywin Lannister, lui ordonne d’assassiner la princesse Elia Martell et ses jeunes enfants. Mors refuse d’obéir à cet ordre, estimant que tuer des innocents va à l’encontre de l’honneur et de l’éthique des chevaliers. Pour ce refus, il subit le courroux de lord Tywin, qui déclare la maison Westford traitre au royaume et condamne tous ses membres à mort. La princesse Elia est quand même assassinée par Amory Lorch et ses enfants par Gregor Clegane. Sachant sa femme Cerenna et sa fille Tya en danger, Mors part avec son ami Alester Sarwyck les mettre à l’abri dans une ferme cachée au milieu du Conflans. Cela fait, Mors fait promettre à Alester de les protéger, puis il part pour le Mur afin de prendre le noir. Il espère ainsi que cela fera cesser les recherches sur sa famille[2].

Le Boucher[modifier]

Mors arrive à Châteaunoir le même jour que Gorold, un ancien mercenaire lui aussi forcé de prendre le noir en raison du dénouement de la rébellion de Robert Baratheon. Le soir même de leur arrivée, ils se retrouvent à se battre ensemble contre trois frères jurés au cours d’une bagarre. Cet événement scelle leur amitié. Cinq ans plus tard, en l'an 288, ils forment un duo efficace au sein des patrouilleurs de la Garde de Nuit.

Un jour, leur insolence envers le lord Commandant Qorgyle leur vaut d’être envoyés en patrouille au sommet du Mur. Ils ont pour mission d’y entraîner Meryn, un jeune patrouilleur fraîchement débarqué. Mais une fois sur place, ils découvrent que des sauvageons ont escaladé le Mur et attaqué deux constructeurs : Maekar et Weasel. S'ils retrouvent Weasel assommé, Maekar, lui, a été capturé et enlevé au-delà du Mur.

Sans plus attendre, Mors, Gorold, Meryn et Weasel se lancent à la poursuite des ravisseurs. Mais une fois arrivés en bordure de leur camp, Weasel trahit le groupe et les livre aux sauvageons. Mors comprends alors que depuis le début, Weasel avait un accord avec le chef sauvageon Bael. Ce dernier lui permettait de déserter la Garde de Nuit et de rejoindre le peuple libre, et en échange Weasel aidait Bael à capturer des frères jurés pour ses jeux sadiques. Neutralisés, Mors et Gorold sont fait prisonniers, et Meryn est exécuté sous leurs yeux par le traitre.

Mors est traîné dans une arène de combat improvisée où il est forcé de se battre à mort contre d’autres prisonniers. La nuit, il est enfermé dans une cage avec Gorold, un chien et Torwyn, un sauvageon prisonnier depuis deux lunes. On leur donne à manger une viande étrange, et le jour, on les force à se battre. Le premier homme que doit tuer Mors est un sauvageon nommé Alfyn, qui peine à faire le poids contre lui. Le patrouilleur est ainsi forcé de se battre à mort durant plusieurs jours, y compris contre Torwyn.

Plusieurs jours après sa capture, Mors arrive à se libérer grâce à l’aide du chien qui était enfermé avec lui. Il libère son ami Gorold, et ensemble, ils retrouvent Maekar. Ce dernier a été torturé, et ses membres découpés afin que sa chair serve de nourriture à ses frères dans leurs cages. Mors et Gorold l’achèvent pour mettre fin à ses souffrances. Fou de rage, Mors massacre toute la tribu sauvageonne. Gorold retourne à Châteaunoir pour ramener des renforts. Quand il revient au camp de Bael, il découvre que Mors a tué tout le monde, qu’ils soient homme, femme ou enfant. Cet événement lui vaut le surnom de Boucher.

Mors Westford rentre à Châteaunoir avec le chien qui l’a aidé à s’évader, et avec lequel il développe des dons de change-peau[4].

Dans Game of Thrones : le jeu vidéo[modifier]

Le bourreau de Châteaunoir[modifier]

Dix ans plus tard, en 298, Mors est devenu le bourreau de la Garde de Nuit. Son rôle consiste à traquer les frères jurés qui désertent et rompent leurs sermons, afin qu’ils soient exécutés. Un jour, son vieil ami Gorold craque et tente de s’enfuir vers le sud, ne supportant plus la vie rude, triste et gelée du Mur. C’est Mors qui est chargé de le retrouver. Gorold échoue à le semer et est rattrapé dans les forêts du Don. Il essaye de convaincre Mors de le laisser s’en aller en l’honneur de leur vieille amitié, mais en vain. Le combat entre les deux hommes s’engage, durant lequel Mors prend le dessus grâce à son chien. Le bourreau ramène Gorold à Châteaunoir, où le lord Commandant déclare le déserteur coupable et le condamne à mort. C’est Mors lui-même qui exécute son vieil ami sous les yeux des nouvelles recrues Patrek, Terrence Celtigar, Ronnet Hill et Poddy.

Peu après son retour, Jeor Mormont lui confie une nouvelle tâche : Cregan, un vétéran de la Garde de Nuit, a agressé une nouvelle recrue et l’a violé. Le gamin a succombé de ses blessures entre les mains de mestre Aemon. Cregan est donc coupable de meurtre, et doit être exécuté pour cela, mais il est parti avec une patrouille en mission à Glacière avant d'être dénoncé. Mors part donc avec Terrence Celtigar, Ronnet Hill et Poddy le rattraper.

Arrivé à Glacière, il découvre que la patrouille de Cregan a été attaquée par une bande de pillards mené par le chef sauvageon Gorn. Cregan lui-même est mourant, s’étant sacrifié pour donner une chance à ses compagnons de s’enfuir. Mors et les siens affrontent les hommes de Gorn qui essayent de réouvrir la porte du fort. Terrence Celtigar et Ronnet Hill meurent durant la bataille qui s’ensuit, et Poddy, terrifié, déserte et fuit vers le sud. Mors et son chien se retrouvent seuls face aux sauvageons et s’apprêtent à livrer un dernier combat héroïque quand ils sont secourus de justesse par une patrouille menée par Qhorin Mimain en personne[5].

Après s'être remis de son combat, Mors se lance sur les traces de Poddy. Il le retrouve dans les environs de La Mole en train d’agresser et de dépouiller une jeune femme dans le but de pouvoir fuir vers le sud avec ses affaires. Mors n’offre pas une seconde chance à la jeune recrue et l’égorge avec son chien, sauvant ainsi sa victime[1].

La dernière mission de Jon Arryn[modifier]

De retour à Châteaunoir, Mors est convoqué dans les quartiers du lord Commandant. Ser Godric Donnerly et Jared, deux hommes au service de la maison Arryn, ont fait un long voyage pour lui remettre une lettre de la Main du Roi Jon Arryn. Dans cette lettre, Jon explique que sa situation est devenue très délicate à la cour et qu’il craint pour sa vie. Il demande à Mors un service en souvenir du bon vieux temps. Une jeune femme d'une importance capitale s’est réfugiée dans le Don. Elle est en danger, et il voudrait que Mors veille sur elle. Il révèle aussi, en des termes que seul Mors peut comprendre, où cette personne est cachée : dans le bordel de La Mole. Ayant enfin une occasion de rembourser sa dette à son vieil ami, Mors accepte d’y conduire ser Godric et Jarred. Avant leur départ, un corbeau arrive de Port-Réal : Jon Arryn vient de mourir[1].

Mors et Godric se rendent à La Mole, où, grâce aux indications de la tenancière, Sybelle, et au flair du chien de Mors, ils parviennent à retrouver la trace de la jeune fille, qui se nomme Jeyne Greystone. Godric ordonne alors à Mors de retourner à Châteaunoir avertir le lord Commandant de la réussite de sa mission et de le laisser emmener Jeyne en sécurité. Mais celle-ci refuse de le suivre, car elle a connu le véritable ser Godric Donnerly à Port-Réal, et que ce n'est pas l'homme qu'elle a face à elle, qu'elle accuse d'être un imposteur. Compromis, ce dernier décide alors de faire assassiner Mors par ses hommes et d'enlever Jeyne de force. Un combat s'ensuit durant lequel Mors parvint à tuer ses agresseurs et à protéger Jeyne, mais le faux Godric profite du désordre de la bataille pour s'enfuir.

Mors et Jeyne quittent le bordel et sont rejoints par Patrek. Ils découvrent que les hommes du faux Goric Donnerly ont corrompu des frères jurés de la Garde de Nuit, dont Theomar, Dick et Vayon, afin qu'ils trahissent leur ordre et les aide à assassiner Jeyne Greystone et tous ceux qui la protégeraient. Malgré des bois qui grouillent de mercenaires et de parjures qui cherchent à les tuer, Mors et Patreck parviennent à ramener Jeyne saine et sauve à Châteaunoir, où ils révèlent toute l'affaire au lord Commandant[6].

Le protecteur de Jeyne Greystone[modifier]

Ayant pris connaissance des événements, Jeor Mormont annonce que le prétendu Godric Donnerly et ses hommes sont des criminels, et exige qu'ils soient mis à mort pour s'en être pris à la Garde de Nuit. Il organise une enquête, menée par Addam Flowers et à laquelle Mors participe, afin de trouver les frères parjures et les juger pour trahison. Il estime enfin que Jeyne Greystone n'est plus en sécurité dans le Don, maintenant que ses poursuivants savent où elle est cachée. Il demande à Mors de la prendre avec lui et de l'escorter en lieu sûr dans le Sud, conformément aux demandes de Jon Arryn. Afin de permettre à Mors de quitter le Mur sans qu'il soit pris pour un déserteur, Jeor nomme Mors recruteur de la Garde de Nuit.

Leur première étape est le bordel de La Mole, où Jeyne doit impérativement récupérer certaines des affaires qu'elle avait apportées avec elle. Ils sont escortés pour cela par Patrek. En chemin ils retrouvent la trace de Jared, le second du faux Godric Donnerly. Mors et Patrek l'affrontent dans les forêts du Don. Avant de mourir, Jared a le temps de révéler à ses adversaires l'identité du faux Godric, qui est un mercenaire nommé Yohn, membre important de la compagnie des Traque-Sangs.

De retour à La Mole, Jeyne, Patrek et Mors sont rejoints par Wat et Myles, deux frères jurés en qui Jeor Mormont a suffisamment confiance pour qu'il les envoie renforcer l'équipe de Mors. Jeyne découvre que sa chambre a été fouillée, et que les Traque-Sangs lui ont pris des objets précieux. Mors et son équipe remontent la trace des voleurs jusqu'au campement de Yohn. Là, lui et ses compagnons affrontent l'imposteur et ses derniers hommes et les tuent tous. Jeyne retrouve ce qu'on lui avait volé, un sceau royal. Mors Westford comprend alors que si les Traque-Sangs cherchaient la jeune femme, c'est parce qu'elle est une des maîtresses du roi Robert Baratheon.

Laissant là Patrek, Myles et Wat, Mors part vers le Sud accompagné de Jeyne. Après plusieurs semaines de voyage, ils arrivent à l'ancienne maison de campagne de Mors dans le Conflans. Mors espère y retrouver sa femme et sa fille, et pense que Jeyne sera en sécurité dans ce refuge isolé. Mais, à leur arrivée, ils découvrent la maison abandonnée, et les tombes de sa femme et de sa fille creusées juste à côté[7].

Mors est dévasté par la mort de sa famille, qu'il croyait en sécurité lorsqu'il a pris le noir quinze ans plus tôt. L’ancienneté des tombes laisse supposer qu’elles sont mortes peu après le départ de Mors au Mur, ce qui n’est pas logique : très peu de monde savait où elles étaient cachées.

Alors qu’il contemple les tombes, Jeyne s’effondre de douleur. Elle apprend à Mors qu’elle est enceinte du roi Robert Baratheon depuis plusieurs mois déjà. C’est alors qu’ils sont attaqués par surprise par un groupe de Traque-Sangs. Ils ne doivent leur survie qu'à un mercenaire qui trahit ses compagnons, et les aide à se replier dans la chaumière. Il se présente comme étant Endrew, un espion à la solde de lord Arwood Harlton infiltré au sein des Traque-Sangs. Lord Harlton est le seigneur de Castel-Bois, et il semble près à tout pour assurer la survie de Jeyne et de son enfant.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille de la ferme Westford.

Mors et Endrew barricadent la maison, et parviennent à résister aux Traque-Sangs, jusqu'à l'arrivée des renforts menés par Ethan du Bief, un autre fidèle de lord Harlton. Le meneur des Traque-Sangs et second lieutenant de Valarr, Deziel, est tué durant l'assaut. Ethan et Endrew proposent d'escorter Mors et Jeyne jusqu'à Castel-Bois. Cette dernière révèle à Mors sa véritable identité : elle est la fille bâtarde du roi Aerys II Targaryen et d'une femme de chambre du Donjon Rouge.

Les Manigances d’Arwood Harlton[modifier]

Le petit groupe arrive à Castel-Bois et rencontre lord Arwood Harlton, qui ne tarit pas d'éloge sur les prouesses au combat de Mors, évoquant notamment la fameuse bataille de la Butte aux Cerfs. Il confie Jeyne aux bons soins de mestre Martin et convie Mors à dîner. Mors reste méfiant, d'autant que quelque chose semble clocher durant ce dîner en tête à tête avec le lord, mais il se sait protégé par les lois de l'hospitalité. Durant le repas, lord Harlton révèle à Mors qu'il est à l'origine de la rencontre entre Jeyne et Robert Baratheon, qu'il a de grands plans pour la jeune femme et pour sa progéniture, et qu'il ne laissera pas une brute épaisse comme Mors contrecarrer ses plans. Mors se rend compte que son plat était drogué. Il tente de résister, mais une demi-douzaine de gardes pénètrent dans la salle à manger, et Mors finit par s'écrouler, inconscient.

Mors se réveille enchaîné dans une salle de torture. Pendant trois jours, il est soumis à la question, tantôt par le geôlier Harys et le tortionnaire Tripes, tantôt par lord Harlton en personne. Celui-ci désire savoir ce que sait Mors sur la Confrérie, si d'autres personnes sont au courant, si Jon Arryn ou la Mère Poule savaient quelque chose sur leurs projets, susceptibles d'interférer. Ses réponses ne plaisent visiblement pas et Mors est torturé[N 2]. Pendant ses brefs moments de répit, Mors se lie d'amitié avec Gawen Sarwyck, le prisonnier de la cellule d'à côté, qui lui prodigue des conseils.

Au quatrième jour, après une séance de torture particulièrement éprouvante, l'esprit de Mors, ne supportant plus la douleur, trouve refuge dans son molosse, également enfermé dans les geôles. Sous cette forme, Mors va parvenir à se frayer un chemin dans les geôles et à libérer Gawen. A ce moment, les geôliers raniment Mors, en lui crevant l'œil avec un tisonnier chauffé à blanc, et la liaison avec son animal est rompue [8].

La séance de torture continue et, lorsque Tripes va l’achever, Mors est secouru par Gawen, qui a ramené avec lui son frère Alester Sarwyck, qui est aussi le vieux frère d’armes de Mors à l’époque de la Rébellion. Alester explique qu’il a été manipulé par lord Arwood Harlton qui souhaitait le voir rejoindre sa Confrérie. Mais découvrant qu’il avait assassiné son père lord Raynald Sarwyck et séquestré et fait torturer son jeune frère Gawen, il a décidé de trahir l’organisation et de la faire chuter.

Gawen et Alester tuent donc Harys, le geôlier. Une fois libéré, Mors torture sauvagement son ancien tortionnaire Tripes, jusqu’à ce qu’il en meure. En s’enfuyant tous les trois dans les couloirs de Castel-Bois pour retrouver Jeyne, ils sont attaqués par Endrew, qui tue Gawen avant de se faire à son tour tuer par Alester. Ils arrivent finalement dans la chambre où est séquestrée Jeyne. Lady Marianne Harlton, la nièce de lord Arwood, est également présente pour cacher la jeune femme avant que Mors ne la trouve. Alester prend Marianne en otage, mais lord Arwood débarque dans la pièce avec des arbalétriers pour les arrêter. Selon les choix du joueur, Alester égorge ou relâche Marianne. Privé d’otages, lord Arwood s’apprête à les capturer lorsque Jeyne s’interpose pour leur permettre de s’enfuir. Se sachant trop précieuse pour la Confrérie, elle sait que l’on ne lui fera pas de mal.

Mors et Alester saisissent l’occasion et sautent par la fenêtre de la pièce, dans un plongeon haut de plusieurs étages dans la Néra qui encercle Castel-Bois[3].

Le bâtard de Puysaigues[modifier]

Alester et Mors arrivent à échapper hommes que la Confrérie a lancé à leurs trousses en les semant le long de la Néra. Une fois en sécurité, Mors questionne son ancien frère d’arme sur comment sa femme Cerenna et sa fille Tya sont mortes. Alester lui apprend qu’elles ont été tuées par des hommes en rupture de ban peu après la fin de la guerre, alors qu’il s’était absenté.

Alester et Mors sont tout deux décidés à revenir à Castel-Bois pour se venger de lord Arwood Harlton et libérer Jeyne. Pour parvenir à leur fin, ils décident d’aller rechercher des renforts à Puysaigues, le fief d’Alester. Mais arrivés sur place, ils découvrent avec stupéfaction que Valarr Hill et ses Traque-Sangs ont profité de l’absence d’Alester pour prendre le contrôle du bourg. Valarr a en effet fait croire à la population que le prêtre rouge était mort, ce qui ferait de lui l’héritier légitime de Puysaigues. Pour s’assurer de sa main-mise sur le fief, il a ordonné à ses Traque-Sangs de guetter le retour d’Alester pour l’assassiner, et a décidé d’épouser Elyana, la sœur d’Alester, dans les plus brefs délais.

Mors voit là une occasion d’enfin tuer le bâtard, qui avait quelques mois plus tôt envoyé ses mercenaires attaquer la Garde de Nuit pour assassiner Jeyne. Avec l’aide de l’ancien capitaine des gardes de Puysaigues Ryman, d’Elyana et de mestre Harwyn, Alester et Mors rassemblent tous leurs soutiens en ville et partent confronter Valarr dans la grande salle du château. Valarr les accueille calmement, et explique à l’assemblée que le prêtre rouge se serait rendu coupable de haute trahison envers la Couronne, ce que ce dernier dément. Pour éviter un bain de sang, un duel judiciaire est organisé, présidé par septa Ravella. Mors le représente comme champion. Il affronte le bâtard et est sur le point de la vaincre, lorsque ce dernier utilise ses pouvoirs d'ensorceleur d'ombres et l'assassine par traitrise.

Avant que Mors n’expire, Valarr se penche sur lui et lui révèle que c’est lui qui a assassiné sa femme et sa fille, juste après la Rébellion[9].

Résurrection[modifier]

De nombreuses heures après le décès de Mors, Alester retrouve son corps et lui applique le rite funéraire de l'ultime baiser afin de guider son âme vers R’hllor. Mais, contre toute attente, ce rituel le ressuscite. Sonné par ce qui vient de se passer, le prêtre rouge raconte à Mors les événements qui ont suivi son décès. Valarr sait que Jeyne se trouve à Castel-Bois. Il est parti assiéger le château avec le gros de ses troupes, ne laissant à Puysaigues qu’une garnison réduite qu’Alester et ses soutiens ont réussis à tuer.

Mors doit donc se dépêcher d’aller sauver Jeyne. Heureusement, Alester a conservé des clés menant à une porte dérobée qu’il avait volé à un garde lors de son dernier séjour chez lord Harlton. Les deux anciens frères d’armes décident de profiter de la diversion qu’offre le siège du château pour s’y infiltrer. Ils arrivent de nuit, par la Néra, et parviennent à se faufiler jusqu’à la chambre de Jeyne. Ils doivent pour cela tuer ser Ethan du Bief, qui les attends devant la porte de la jeune femme. Mais Jeyne est sur le point d’accoucher et, pire encore, Valarr utilise ses pouvoirs d’ensorceleur d'ombres pour percer la défense de la Confrérie et pénétrer dans le château. Alors que Jeyne donne naissance à un fils, elle le confie à Mors avant de se jeter sur la lame de Valarr. Celui-ci, espère-t-elle, ignorera la venue au monde de l’enfant, et pensera donc qu’il est mort dans le ventre de sa mère. Cela, pense-t-elle, devrait le protéger d’une traque sans fin.

Impuissant face à ce drame, Mors est obligé de fuir le château en compagnie d’Alester et l’enfant de Jeyne. Ils retournent à Puysaigues afin que mestre Harwyn puisse examiner et soigner le nouveau-né. Ceci fait, Mors a l’intention de se jeter à la poursuite de Valarr Hill et de se venger, quoi qu’il en coûte[10].

La vengeance[modifier]

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Mors Westford n'apparaît pas dans la saga littéraire, mais dans le jeu vidéo Game of Thrones.
  2. L'attitude de Mors pendant l'interrogatoire dépend du joueur qui peut choisir de répondre honnêtement, de mentir ou de se taire. Dans tous les cas Mors subit des sévices mais leur intensité et leurs conséquences varient.

Références[modifier]