Tywin Lannister

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Tywin Lannister
Image by Amok©

Identité
V.O. Tywin Lannister
Apparence
Yeux verts
Cheveux blonds
Statut
Rang Lord
Titres seigneur de la maison Lannister
sire de Castral Roc
suzerain de l'Ouest
gouverneur de l'Ouest
Bouclier de Port-Lannis
Main du Roi
Naissance 242 (Castral Roc)
Décès 300 (Donjon Rouge)
Famille
Père Tytos Lannister
Mère Jeyne Marpheux
Épouse Joanna Lannister
Enfants Cersei Lannister (266)
Jaime Lannister (266)
Tyrion Lannister (273)
Blasons
Lord Tywin dirige la maison Lannister
Suzerain de l'Ouest et sire de Castral Roc
Tytos Lannister Cersei Lannister
Gouverneur de l'Ouest
Tytos Lannister Daven Lannister
Main du roi Aerys II
Edgar Sloane Owen Merryweather
Main des rois Joffrey, puis Tommen
Eddard Stark Harys Swyft

Né en l'an 242, lord Tywin Lannister est le seigneur de la maison Lannister, sire de Castral Roc, suzerain et gouverneur de l'Ouest, Bouclier de Port-Lannis[1], depuis la mort de son père, lord Tytos Lannister, en l'an 267[2]. Il est le père de la reine Cersei, de ser Jaime son jumeau, et du nain Tyrion. Son épouse lady Joanna est décédée vers l'an 273 en mettant Tyrion au monde. Âgé d'une bonne cinquantaine d'années, il est resté mince et vigoureux. Il est grand, large d'épaules, arbore un ventre plat et des bras musculeux. Il est, même en position assise, d'une stature impressionnante. Il a les yeux vert clair pailletés d'or, la bouche dure, les traits sévères et le crâne rasé avec des favoris et une barbe bien taillée couleur or. Il ne sourit jamais et se montre imperturbable en toutes circonstances[1]. Intransigeant, il ne tolère pas la faiblesse et se montre peu soucieux de solliciter une quelconque approbation de ses actes[3]. Il est froid, circonspect, inflexible et calculateur. Laconique, il ne s'épanche guère et prend le temps d'écouter ses interlocuteurs, notamment lors des conseils de guerre, ceci lui permettant de les jauger[4]. D'une grande perspicacité, il est passé maître dans l'art de sonder ses contemporains et sait aisément les manipuler si besoin est[5][1]. De l'avis général, lord Tywin est un homme imposant qui intimide et subjugue, ses atours recherchés contribuent d'ailleurs à faire de lui un seigneur des plus prestigieux[6][7]. C'est également un stratège militaire redouté, qui préfère commander ses troupes depuis l'arrière que charger à leur tête[8]. Il apprécie, en ces circonstances, de pouvoir surplomber le champ de bataille, ceci lui permettant d'avoir une vue d'ensemble de la situation et d'ajuster au mieux ses tactiques[6]. Il ne méprise toutefois pas la diplomatie et sait fort bien se ménager des alliances favorables. Il est très soucieux de la renommée de sa maison et de sa famille, et ne laisse jamais un affront sans réponse, détestant par dessus tout qu'on se moque de lui[9]. De fait, il se montre intraitable vis-à-vis de ses enfants et les rabroue lorqu'il estime qu'ils ont failli à la réputation de Castral Roc. Les aspirations de sa progéniture ne semblent d'ailleurs guère lui importer. Il a horreur des ivrognes et méprise les princes marchands des cités libres[10]. Il a la réputation, auprès des petites gens, de posséder un cœur de vieil or massif et d'en déféquer[4][11].

Tywin a eu trois frères : Kevan, Tygett et Gerion, ainsi qu'une sœur : Genna. Parmi ses frères, seul Kevan est encore en vie. Sa sœur Genna, de trois ans sa cadette, est mariée à ser Emmon Frey.

Avant AGOT

Enfance

Tywin Lannister nait en an 242 alors que son grand-père, lord Gerold le Doré dirige encore Castral Roc. La légende veut même que lorsque lord Gerold vint visiter son petit-fils nouveau né pour la première fois, Tywin lui mordit le doigt.

Aîné de sa fratrie, Tywin est un enfant volontaire, très différent en cela de son père, au caractère affable et irrésolu. Il grandit à Castral Roc, en compagnie notamment de sa cousine Joanna[12]. En l'an 254, à l'âge de douze ans, il s'oppose publiquement au mariage de sa sœur Genna avec ser Emmon Frey ; mariage qu'il jugeait inconvenant et dont l'annonce avait provoqué la colère de lord Roger Reyne et les moqueries de lady Tarbeck. Tywin s'attire également l'inimitié durable de lord Walder Frey[N 1][13], même si l'union des maisons Frey et Lannister a bien lieu[14].

Cette dispute est la première d'une longue série, de plus en plus violentes, qui poussent lord Tytos à envoyer son héritier à Port-Réal comme échanson auprès du roi Aegon V[15] où il devient écuyer. Lors de la guerre des Rois à Neuf Sous, Tywin combat dans l'ost du jeune prince Aerys qui l'arme chevalier.

Chevalier

C'est en chevalier que ser Tywin rentre couvert de gloire à Castral Roc alors même que son père, ayant accumulé les bourdes et les revers, est plus déconsidéré que jamais, et la maison Lannister avec lui. Tywin met rapidement un frein aux frasques de son père et prend en main les affaires de l'Ouest. Il commence à réclamer le remboursement des dettes contractées auprès de la maison Lannister. Son frère, ser Kevan, dirige un compagnie de cinq cent vétérans des Degrés de Pierre et peu se refusent à rembourser ou à fournir des otages quand ils ne peuvent payer.

Seuls les lords Reyne, Tarbeck et leurs vassaux résistent ouvertement. Le premier reste à Castamere, ignorant l'édit de ser Tywin et fortifiant ses défenses, tandis que le second accourt à Castral Roc afin de demander à lord Tytos de ramener son fils à la raison. Lord Walderan Tarbeck ne rencontra jamais lord Tytos, il est immédiatement arrêté et enfermé par Tywin en attendant qu'il rembourse les sommes dues et rende les terres qu'il avait volées.

L'épouse de lord Tarbeck, lady Ellyn, réplique en capturant trois Lannister, dont le jeune Stafford. Elle menace lord Tytos de les exécuter si son époux ne lui est pas rendu. Tywin, qui est alors engagé auprès de Joanna Lannister, sœur de Stafford, propose à son père de renvoyer lord Tarbeck auprès de son épouse en trois morceaux. Cependant, lord Tytos préfère céder et libérer le seigneur rebelle. Un grand festin a lieu pour réconcilier les maisons ennemies et fêter les libérations des otages, mais Tywin n'y assiste pas.

Moins d'un an plus tard, à la fin de l'année 261, Tywin envoie un ultimatum à lord Reyne, à son frère, et à lord et lady Tarbeck, leur commandant de venir à Castral Roc afin d'y être jugés pour leurs crimes. Les Reyne et les Tarbeck répondent par le défi et entrent en révolte officielle[16]. Tywin avait prévu cette réaction et était prêt à agir. Les Tarbeck sont vite écrasés et les Reyne assiégés dans leur forteresse de Castamere[17]. Les rhapsodes en tirent une chanson aussi triste que célèbre : Les pluies de Castamere, qui symbolise désormais le triste sort de ceux qui s'opposent à Castral Roc.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Rébellion des Reyne et des Tarbeck.

Ascension

En l'an 262, ser Tywin devient la Main du roi Aerys II Targaryen à l'âge de vingt ans et le reste pendant près de vingt années[N 2]. Celles-ci correspondent pour les Sept Couronnes à une période faste à laquelle Tywin n'est pas étranger[18], et ceci bien que le royaume doive affronter plusieurs hivers[19].

En l'an 263, il épouse lady Joanna Lannister, sa cousine, alors dame de compagnie de la reine Rhaella depuis quatre ans[12]. Lors de la cérémonie du coucher, le roi Aerys, qui, pendant le banquet, avait bruyamment regretté l'abolition de la coutume de la première nuit, se permet des libertés inconvenantes avec la jeune mariée[20], au grand déplaisir de l'époux. Cette union présente l'inconvénient de ne pas allier la maison Lannister avec une autre, mais un mariage entre cousins a en revanche l'avantage de réduire les risques de luttes de succession en limitant les prétendants potentiels[21]. Quoi qu'il en soit, elle est une source de félicité pour lord Tywin, et d'aucuns prétendent que c'est l'une des rares occasions où il fut surpris à sourire[14]. Il éprouve pour son épouse un amour intense et tant de respect que la rumeur prête à lady Joanna un grand ascendant sur son époux[22][23]. Il semble qu'à ce titre, elle ait d'ailleurs fait office de conseiller officieux auprès de lui[24].

Peu après les noces, lady Joanna est renvoyée par la reine et se retire à Castral Roc, ne faisant plus que de rares apparitions à la cour[12]. En l'an 266, elle met au monde deux magnifiques jumeaux, Cersei et Jaime. Lord Tywin, alors au sommet de sa gloire, s'attache dès lors à préparer pour ses enfants un avenir digne de la maison dont il vient de restaurer le prestige.

En l'an 267, lord Tytos Lannister décède, faisant de Tywin, qui se trouve à Port-Réal, le nouveau seigneur de Castral Roc. La mort de son père, à qui il voue un souverain mépris, ne semble guère l'affecter et de retour au Roc, il découvre la dernière maîtresse de lord Tytos parée des vêtements et bijoux de sa mère. Après l'avoir dénudée, il la congédie non sans l'avoir humiliée préalablement en l'obligeant à une marche d'expiation consistant à arpenter nue les rues de Port-Lannis durant une quinzaine de jours et à avouer à chaque homme qu'elle croise qu'elle est une voleuse et une catin. Il semble que de cet épisode date l'aversion profonde que Tywin vouera ensuite aux prostituées[2][25].

Tensions

Cependant, en tant que Main du Roi, Tywin commence à subir la méfiance croissante de son roi[18] ; il a alors la réputation de diriger le royaume à la place du souverain légitime[N 3][26][27]. En effet, lord Tywin est amené à siéger fréquemment sur le trône de Fer sur lequel le roi se coupe lors de ses nombreux accès de colère. Ainsi, en l'an 271, c'est lui qui reçoit lord Steffon Baratheon accompagné de ses deux fils, Robert et Stannis, à qui il fait une très forte impression[28].

C'est vers cette période, en l'an 273, que lady Joanna décède en mettant au monde un enfant contrefait que lord Tywin nomme Tyrion. La mort de son épouse le bouleverse, et il ne sera désormais plus jamais le même. La rumeur populaire voit dans cette mort et la naissance de Tyrion un châtiment des dieux, Tywin s'étant élevé trop vite et manquant d'humilité[22]. Ce fils contrefait lui fait horreur, non seulement par son apparence, mais aussi parce qu'il est la cause de la mort de sa femme, à tel point qu'il doute en secret d'en être le père[3]. Il lui assure cependant une éducation et des subsides conformes à son rang[10].

Approché par la mère du prince Doran Martell, il refuse la même année le mariage de ses jumeaux avec Elia et Oberyn, s'ouvrant pour la première fois de ses intentions pour le futur mariage de Cersei[18]. Mais c'est sans succès qu'il tente alors de la marier au prince héritier Rhaegar Targaryen, publiquement humilié par le refus du roi en l'an 276[29]. Plus tard, il fera payer cet affront au roi et à la princesse dornienne lors du sac de Port-Réal[18]. La méfiance d'Aerys envers sa Main aboutit à l'enlèvement du roi par lord Denys Sombrelyn lors du Défi de Sombreval[30][31][32] : pendant six mois, l'armée de lord Tywin assiège Sombreval, où le roi est retenu prisonnier, sans oser donner l'assaut. Finalement, à la veille de l'attaque, lord Tywin accepte de laisser ser Barristan Selmy mener seul une audacieuse opération d'évasion du roi, qui est un succès[32].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Défi de Sombreval.

En l'an 277, il place son fils aîné comme écuyer auprès de lord Sumner Crakehall[27] puis démarche lord Hoster Tully pour arranger le mariage de Jaime avec la jeune Lysa Tully[14][17]. En l'an 278, il fait aussi venir Cersei à la cour de Port-Réal, espérant que la santé fragile de la princesse Elia Martell permettra au roi de reconsidérer son mariage avec le prince héritier en cas de décès, ou qu'il puisse envisager le mariage de Cersei avec le prince Viserys. Il est profondément humilié lorsque le roi fait trancher la langue de son capitaine des gardes, ser Ilyn Payne, qui a déclaré que lord Tywin était le véritable souverain de Westeros. Il ne tente cependant rien pour adoucir la sentence prononcée à l'encontre de ser Ilyn[27]. Cependant, en 281, il abandonne sa charge de Main du Roi après qu'Aerys eut nommé son fils héritier dans la Garde Royale lors du tournoi d'Harrenhal[33]. Furieux de cette promotion, il ne pardonnera jamais à Jaime de l'avoir acceptée et d'avoir ainsi privé Castral Roc d'un héritier prestigieux[24]. Il se replie ensuite dans son fief en emmenant sa fille. Il tente alors de sauver ses anciens projets d'alliance avec les Tully en proposant à lord Hoster que sa fille Lysa épouse Tyrion à la place de Jaime, mais il essuie un refus humiliant. D'autres grandes maisons refusent avec mépris toute idée de mariage avec son fils contrefait : les Martell, les Royce et les Hightower[17].

La rébellion de Robert Baratheon

Icone loupe.png Voir article détaillé : rébellion de Robert Baratheon.

Ensuite, lors de la rébellion de Robert Baratheon, lord Tywin ne choisit tout d'abord aucun camp et demeure dans les terres de l'Ouest. Peu avant la bataille du Trident, le prince Rhaegar Targaryen réussit à persuader son père de ravaler sa fierté et de faire appel à son ancienne Main, qui se garde bien de répondre. C'est la victoire des rebelles au Trident qui le décide enfin à rallier Robert Baratheon[34]. Craignant pour la vie de son fils resté auprès du roi au Donjon Rouge, il devance l'avant-garde menée par lord Eddard Stark et s'empare de Port-Réal avec douze mille hommes[35][N 4] grâce à la traîtrise de mestre Pycelle[36][34]. Il donne alors l'ordre à ser Gregor Clegane et ser Amory Lorch de tuer les enfants de Rhaegar, et présente lui-même leur cadavre aux pieds de Robert[37], afin de marquer définitivement son abandon de la maison Targaryen[38]. En 284, suite au couronnement du nouveau roi, il persuade lord Jon Arryn de marier Cersei à Robert[39], réussissant ainsi à faire d'elle la reine ainsi qu'il l'avait toujours rêvé[29].

Durant le règne de Robert Baratheon

En 286, afin de punir son fils Tyrion de s'être marié clandestinement à une fille de basse extraction nommée Tysha, lord Tywin la fait violer par la garnison, puis oblige Tyrion à coucher une dernière fois avec elle avant de la chasser[40].

Peu de temps après[N 5], Port-Lannis est assaillie par la flotte de Fer[41][42] alors que lord Balon Greyjoy se couronne dans les îles de Fer et fait sécession vis-à-vis de la Couronne. La réaction du roi Robert Baratheon est fulgurante et la rébellion des Greyjoy est promptement matée par les forces du reste des Sept Couronnes[43].

Icone loupe.png Voir article détaillé : rébellion des Greyjoy.

Lord Tywin propose à ser Colin Florent de marier sa fille Delena, déflorée par le roi Robert, à Tyrion, mais sans succès[17]. En l'an 295, lors du tournoi de Castral Roc, il semble que le roi Robert ait eu une relation avec une fille d’auberge, laquelle aurait donné naissance à des jumeaux que Cersei aurait fait tuer. Quant à la mère, elle aurait été vendue à un marchand d’esclaves, lord Tywin n'étant pas homme à subir un tel affront sur ses propres terres[44]. Vers la même période[N 6][5], lorsque son neveu Lancel est nommé écuyer du roi Robert, il lui ordonne d'obéir à tout ce que la reine Cersei lui demandera[45].

Dans AGOT

D'après son fils Jaime, l'annonce de la capture de son fils cadet Tyrion par lady Catelyn Stark le « vexe ». Il lève alors le ban Lannister[46], et envoie ser Gregor Clegane dévaster les villages du Conflans proches de sa frontière. Il espère ainsi attirer lord Eddard dans l'Ouest, et le tuer ou le capturer pour l'échanger ensuite contre Tyrion[47]. Mais l'agression de Jaime contre lord Eddard déjoue involontairement ce plan, car ce dernier, ne pouvant plus se déplacer, envoie lord Béric Dondarrion à sa place[44].

Au cours des opérations militaires de la guerre des Cinq Rois, il dirige en personne la principale armée Lannister, assisté par son frère Kevan. Après avoir détruit la petite troupe de lord Béric à la bataille du Gué-Cabot, ses troupes pénètrent profondément dans le Conflans[N 7].

Alors que son armée campe non loin du gué des Rubis, à l'auberge du carrefour, lord Tywin voit arriver son fils Tyrion, accompagné d'une délégation de guerriers des clans des montagnes de la Lune. Leurs retrouvailles sont plutôt froides. Apprenant alors l'arrivée de l'armée de Robb Stark par la route Royale, lord Tywin ne doute pas qu'il n'en fera qu'une bouchée. Il ordonne à sa cavalerie de la harceler pour l'attirer encore plus au sud pendant qu'il fait mouvement vers elle. Se retournant vers les hommes des clans, il parvient, par un habile mélange de promesses et de flatteries, à les enrôler dans ce mouvement[1].

Pendant ce temps, à Port-Réal, son petit-fils le nouveau roi Joffrey le nomme Main du Roi[48].

Remontant la route Royale le long de la Verfurque, et apprenant l'approche de l'armée Stark, lord Tywin conçoit un plan ingénieux, basé sur la fougue et l'inexpérience supposées du jeune Robb Stark : il place ses troupes les plus faibles en avant et sur son aile gauche, bordée par la rivière, sous le commandement de ser Gregor Clegane. Parmi ces troupes, il place son fils Tyrion et ses trois cents sauvages, mais sans le prévenir du sort qui leur est réservé. En effet, il escompte que ces troupes inexpérimentées et indisciplinées s'effondrent rapidement, attirant ainsi l'armée adverse le long de la rivière, où elle sera écrasée par la cavalerie Lannister. Mais les hommes des clans des montagnes de la Lune déjouent ses attentes en emportant les lignes Stark par leur fougue et leur courage. La victoire est cependant acquise, et lord Tywin doit même reconnaître que Tyrion s'y est comporté avec bravoure. Mais il ne tarde pas à comprendre qu'il a été joué par Robb Stark, qui n'a envoyé face à lui que son infanterie, pendant qu'il se précipite avec sa cavalerie vers Vivesaigues[6].

Lord Tywin tente alors de joindre Vivesaigues à marches forcées, mais, revenu à l'auberge du carrefour, il y apprend que l'armée de son fils a été battue et détruite par celle de Robb Stark, lors des batailles du Bois-aux-Murmures et des Camps ; de plus, Jaime y a été capturé. Le conseil de ses bannerets assemblés ne lui est pas d'un grand secours, mais il note la lucidité et le franc-parler de Tyrion. Il fait sortir tout le monde, sauf Kevan et Tyrion, auxquels il fait part des autres nouvelles arrivées de Port-Réal et du Sud, toutes aussi désastreuses : l'exécution de lord Eddard par son petit-fils Joffrey (qui le prive d'une précieuse monnaie d'échange), et la proclamation de lord Renly Baratheon comme roi et son mariage avec Margaery Tyrell. La reine Cersei, craignant que l'armée de lord Renly ne marche sur Port-Réal, « ordonne » à lord Tywin d'y acourrir. Mais ce dernier en décide autrement : il faut d'abord régler le compte du Jeune Loup avant de se retourner vers lord Renly. Lord Tywin décide donc de se replier sur Harrenhal tout en poursuivant la dévastation du Conflans. Il envoie Tyrion à Port-Réal, avec délégation de pouvoir, pour placer Joffrey sous contrôle et éviter d'autres décisions stupides de sa part[N 8][4].

Dans ACOK

Retranché dans Harrenhal, lord Tywin attend de connaître les intentions de ses adversaires, Stark à l'ouest et Baratheon au sud-est, pour intervenir. Il tente d'attirer le roi Robb Stark hors de Vivesaigues en multipliant les expéditions de pillage et de destruction dans le Conflans[49] confiées à ser Gregor Clegane, ser Amory Lorch et Varshé Hèvre. Il essaie également de mettre fin aux harcèlements de lord Béric Dondarrion. Enfin, ces razzias sont l'occasion de rafler ravitaillement et prisonniers, afin de remettre la vieille et gigantesque forteresse en état d'assumer son rôle de base des opérations Lannister. Durant cette période, lord Tywin passe l'essentiel de son temps en conseil de guerre avec ses capitaines, ou observe ses hommes s'entraîner au combat[11]. Il entre en contact avec lord Wyman Manderly de Blancport pour lui proposer la restitution de son héritier contre le retrait de ses forces présentes dans l'ost du Nord, mais il essuie un refus[50]. Quand arrive la nouvelle de la défaite de Croixbœuf, il ne peut continuer à attendre et laisser le Jeune Loup dévaster les fiefs de ses vassaux. Après huit semaines de réflexion et de préparatifs[51], laissant Harrenhal sous l'autorité de ser Amory Lorch (avec les Braves Compaings comme fourrageurs)[N 9], il se décide à marcher avec son ost vers les terres de l'Ouest[52].

Pour ce faire, il doit traverser à nouveau le Conflans, et pour cela livrer bataille. Parvenu devant la Ruffurque, il se heurte au ban de ser Edmure Tully. Il tente d'abord de trouver un gué peu défendu, puis, toutes ses tentatives étant infructueuses, il lance un assaut en force au Moulin-de-Pierre. Mais il est repoussé avec de lourdes pertes, et bat alors en retraite vers le sud-est[53]. Il change alors d'objectif et se dirige vers Port-Réal. Aux Sauts Périlleux, il rejoint les troupes de lord Mace Tyrell et de ses bannerets qui ont refusé de suivre le roi Stannis après la mort de Renly qui font mouvement vers les sources de la Néra[54]. À la bataille de la Néra, pendant que ses nouveaux alliés tombent sur les arrières du roi Stannis sur la rive sud du fleuve, son armée arrive par la rive nord, juste à temps pour empêcher la ville de tomber[55].

Après la victoire, lors de la cérémonie qui la célèbre, lord Tywin est accueilli en grande pompe par son royal petit-fils, qui le proclame Sauveur de la Ville et le confirme dans sa charge de Main, qu'il exerce désormais directement[7], et dont il intègre les appartements (son fils Tyrion, ramené inconscient et gravement blessé du champ de bataille étant logé dans une chambre de la Citadelle de Maegor)[56].

Dans ASOS

La remise en ordre

Lord Tywin décide d'attendre la flotte de lord Paxter Redwyne avant de tenter quelque chose contre Stannis réfugié dans Peyredragon. Apprenant que ser Helman Tallhart et Robett Glover marchent vers Sombreval avec un tiers des forces Stark, il envoie contre eux lord Randyll Tarly pendant que ser Gregor Clegane leur coupe la retraite par la route Royale[3].

Il se rend plusieurs fois au chevet de son fils Tyrion, inconscient. Mais la reine Cersei l'informe des menaces qu'il a proférées à l'encontre du petit prince Tommen, s'il venait à arriver quelque chose à sa maîtresse supposée, la prostituée Alayaya, captive de Cersei. Lord Tywin s'assure de la personne du prince, puis fait fouetter publiquement Alayaya avant de la renvoyer à la rue, nue et sanglante. Il s'assure ensuite que toutes les troupes susceptibles d'obéir à son fils soient neutralisées. C'est alors qu'il commence probablement à ourdir les stratagèmes qui amèneront les Noces Pourpres ; il apprend (sans doute par lady Sibylle Ouestrelin) les noces du roi Robb Stark avec lady Jeyne Ouestrelin, mais garde cette nouvelle pour lui ; il est également sans doute approché par lord Roose Bolton, voire par lord Walder Frey ; en tout cas, il entretient une correspondance dont il espère des effets favorables : « Il est des batailles qu'on gagne à la pointe des piques et des épées, d'autres à la pointe de la plume et avec des corbeaux », déclare-t-il à Tyrion. Ce dernier, à peine remis de ses blessures, vient en effet lui rendre visite une nuit, et lord Tywin finit par lui concéder de mauvaise grâce que son rôle dans la victoire a été décisif. Mais lorsque Tyrion réclame pour lui l'héritage de Castral Roc, son père, glacial, le lui refuse tout net, et lui déclare qu'il ne tolèrera plus que l'honneur de sa maison soit souillé par les « putes » de son fils. Il menace d'ailleurs de faire pendre la prochaine que son fils prendra pour maîtresse[3]. Il ordonne à lord Varys d'épier les faits et gestes de Tyrion, lequel en est informé par l'Araignée elle-même[57].

Lors du premier conseil restreint suivant son retour à Port-Réal, au cours duquel est annoncée la victoire de Sombreval, lord Tywin déclare qu'il va laisser les Stark et les Greyjoy s'entredéchirer dans le Nord et espère une invasion de sauvageons pour ajouter à la confusion. Pendant ce temps, il compte sur les forces de ser Daven Lannister et de ser Forley Prestre pour reprendre Vivesaigues. Sur la suggestion de lord Petyr Baelish, il envoie celui-ci au Val d'Arryn pour y épouser lady Lysa Arryn, afin de rallier cette province à son royal petit-fils. Lord Baelish lui suggère en outre de désigner Tyrion comme Grand Argentier à sa place. Retenant ses enfants et son frère à l'issue de la séance, il leur apprend que lord Baelish lui a en outre révélé le projet des Tyrell de faire épouser Sansa Stark à Willos Tyrell, ce qui lui semble représenter un danger potentiel d'alliance des « roses » avec les « loups ». Il ordonne donc à son fils Tyrion d'épouser au plus vite Sansa (qu'il voit comme la clé du Nord), et déclare à Cersei qu'il envisage de la fiancer à Willos Tyrell, sans se laisser impressionner par les protestations véhémentes de sa fille, qui se serait bien vue rester veuve[17]. Mais le refus de lord Mace l'oblige à abandonner ce projet[58].

Lord Tywin se voit contraint de confier au Lutin la mission de superviser la réouverture urgente du port de la ville, encombré par les épaves et ruiné par la bataille de la Néra : cette tâche aurait dû incomber à son frère Kevan, mais ce dernier est très affecté par la nouvelle de la mort de son fils Willem à Vivesaigues. Le coût de la remise en état des quais est élevé, mais lord Tywin refuse de lésiner sur les noces de son petit-fils Joffrey, pour lequel il fait fabriquer un somptueux cadeau : une épée d'acier valyrien, forgée par maître Tobho Mott en fondant Glace. Une autre épée, plus grande, est également fabriquée pour son fils, ser Jaime. Arrive alors un message de Bowen Marsh, de la Garde de Nuit : lord Jeor Mormont et ses hommes semblent avoir péri au-delà du Mur, et Châteaunoir a besoin de renforts urgents. Lord Tywin fait répondre que des renforts pourront être envoyés quand lord Janos Slynt sera le nouveau lord Commandant de la Garde de Nuit[58].

Après l'assassinat du roi Robb Stark et de lady Catelyn Stark par les Frey et les Bolton lors des Noces Pourpres, lord Tywin expose à Tyrion son implication dans la planification de ce massacre et la volonté qui fut la sienne de tenir ce plan secret. Voyant là un moyen d'écarter un ennemi puissant sans la perspective de mener une guerre longue et coûteuse, il avoue avoir accordé une amnistie aux conjurés, tous les seigneurs ployant le genou pouvant conserver leurs seigneuries et leurs châteaux, à la seule exception d'Harrenhal qui devient la propriété de lord Petyr Baelish. Il informe ensuite son fils de sa volonté de faire nommer lord Roose Bolton en tant que gouverneur du Nord en attendant que Tyrion donne à lady Sansa le fils qui héritera du Nord[38]. Grâce à ce coup de théâtre, il entreprend de rallier la riche et puissante maison Manderly à la cause de son petit-fils, en offrant personnellement à lord Wyman le pardon de la Couronne et la libération de son fils ser Wylis en échange de son ralliement à lord Bolton, nouveau gouverneur du Nord, et du paiement d'une rançon de trois mille dragons d'or[59]. En cas de refus, il menace de mettre à mort ser Wylis, et de faire subir à Blancport et à ses habitants le sort des Reyne. Lord Wyman lui répond qu'il ne ploiera le genou que lorsque Wylis lui sera rendu[60].

Afin de favoriser un rapprochement notable avec la maison Tyrell, lord Tywin négocie avec lord Mace le mariage de sa fille Margaery, que ce dernier ambitionne de voir devenir reine, avec le roi Joffrey, scellant ainsi l'alliance entre les deux Couronnes. Cependant, le jeune souverain excède prodigieusement son grand-père par sa cruauté, son outrecuidance et sa bêtise. Il est également préoccupé par la complaisance coupable de sa fille Cersei à l'égard de son fils. L'arrivée du prince Oberyn Martell à Port-Réal, qui vient occuper la place promise à la maison Martell au sein du Conseil restreint, n'est pas sans l'inquiéter. En effet Tywin a conscience que le véritable motif de la venue du prince, qui est secondé par une escorte de trois cents membres, est de réclamer justice pour le meurtre de sa sœur Elia. Répugnant à lui sacrifier l'un de ses meilleurs hommes de main en la personne de ser Gregor Clegane, il pense lui raconter que c'est ser Amory Lorch, qui aurait agi de son propre chef, qui a exécuté la princesse et ses enfants[38].

Lord Tywin est l'un des convives de la cérémonie somptueuse unissant son petit-fils et la jeune Margaery Tyrell. À cette occasion, il offre au jeune monarque l'une des deux splendides épées en acier valyrien issues de la fonte de Glace[61][58].

Père et fils

Au lendemain de la mort du roi Joffrey lors de son banquet nuptial, lord Tywin reçoit en audience ser Jaime qui rentre d'Harrenhal et constate l'amputation qu'il a subie. Il lui apprend qu'après la défection des Braves Compaings, la forteresse a été reprise par les troupes de ser Gregor Clegane, et Varshé Hèvre mutilé. Lord Tywin, furieux, promet à son fils la tête des mercenaires encore en vie et fait mine de croire que Jaime sera aussi habile de la main gauche pour manier une épée. Il lui révèle ensuite que le décès de Joffrey est le fait d'un empoisonnement et non d'un banal étouffement, ainsi que la probable culpabilité de Tyrion. Il suggère que Jaime abandonne la Garde Royale afin de redevenir l'héritier en titre de Castral Roc, prenant, à ce titre, le jeune Tommen comme écuyer et l'éloignant ainsi de l'influence de sa mère, la main de cette dernière étant proposée au prince Oberyn Martell, une fois convaincu lord Mace Tyrell que cette alliance ne menace pas Hautjardin. Lord Tywin ordonne en outre à Jaime de se marier, et, bien que les Tyrell cherchent déjà à obtenir un mariage avec le nouveau souverain pour Margaery, il serait prêt à leur suggérer plutôt des noces avec son aîné. Ce dernier, outré des projets de son père, lui rétorque qu'il demeurera le lord Commandant de la Garde Royale. Après un long silence, lord Tywin lui déclare alors qu'il n'est plus son fils[62].

Lord Tywin demeure la Main du successeur de Joffrey, le roi Tommen Baratheon. C'est à ce titre qu'il est amené à juger son fils Tyrion pour son implication dans l'empoisonnement du feu monarque. Le statut particulier de l'accusé fait qu'il s'adjoint les services de deux assesseurs, lord Mace Tyrell et le prince Oberyn, lors des auditions[18]. Lorsque Shae fait sa déposition à charge, elle provoque l'hilarité de toute l'assistance en révélant qu'elle surnommait son amant « mon géant Lannister », à l'exception de lord Tywin qui demeure impassible. Après avoir fait mine de vouloir confesser ses crimes, Tyrion affirme que c'est son état de nain, qui a tellement humilié Tywin, qui lui vaut d'être sur le banc des accusés. Tyrion provoque ensuite la stupeur et la fureur de ce dernier en réclamant un duel judiciaire. Le lendemain, lord Tywin assiste au duel opposant ser Gregor Clegane et le champion de Tyrion, le prince Oberyn, qui perd le combat et y laisse la vie[63].

Cet événement conduit lord Tywin à prendre des décisions radicales : afin d'éviter de s'aliéner la maison Martell et que Dorne n'entre en rébellion ouverte suite au décès du prince Oberyn, il demande à mestre Pycelle de maintenir ser Gregor Clegane en vie afin que ce dernier puisse être exécuté par la Justice du Roi. Il promet ainsi sa tête au prince Doran Martell en gage de bonne entente avec Lancehélion. Ensuite, dans le but de châtier la maison Tully qui persiste dans son allégeance au roi Robb en tenant Vivesaigues, il fait frapper lord Edmure et ser Brynden d'indignité par décret royal. Il déchoit lord Edmure de ses droits sur sa seigneurie et en cède la jouissance et les revenus à son beau-frère, ser Emmon Frey, et à son épouse, lady Genna. Et enfin, soucieux de préserver l'alliance contractée avec la maison Tyrell, il négocie les fiançailles du jeune roi Tommen avec la veuve de son frère, Margaery Tyrell, à la grande colère de la reine Cersei. Il compte de surcroît écarter cette dernière du pouvoir et éviter qu'elle n'exerce une trop grande influence sur son fils en la renvoyant à Castral Roc[64].

Une nuit, alors qu'il siège sur les latrines, son fils Tyrion apparait devant lui, une arbalète dans la main. Ne montrant aucun signe de peur, lord Tywin explique au Lutin qu'il compte toujours l'envoyer au Mur et lui révèle le sort qu'a subit sa première femme, Tysha, l'insultant par la même occasion. Furieux de cette révélation, Tyrion lui décoche un carreau d'arbalète dans l'aine. Les derniers instants de lord Tywin sont humiliants : ses intestins se vident dans une puanteur horrible, et le moribond montre à son fils un visage terrifié que personne jusqu'alors ne lui avait connu[65].

Cette mort laisse l'héritage de la maison Lannister et de Castral Roc à sa fille. Pour la plupart des protagonistes de la guerre des Cinq Rois, elle porte un coup très dur aux ambitions de la maison Lannister et paraît de nature à changer l'issue du conflit[66][67].

Dans AFFC

Lorsque le cadavre de lord Tywin est découvert, ses proches se rendent précipitamment dans sa chambre. La reine régente Cersei, qui aperçoit le cadavre de Shae dans la pièce, ordonne aux frères Potaunoir de faire disparaître le corps de la jeune prostituée afin de ne pas entacher la réputation de son père[2].

Peu de gens du peuple se massent devant le Grand Septuaire de Baelor pour rendre hommage à lord Lannister, le souvenir du sac de Port-Réal demeurant vivace dans la mémoire des habitants. Si la cérémonie est des plus somptueuses, elle est surtout marquée par l'insupportable odeur de putréfaction émanant du corps du défunt qui manque de faire défaillir sa fille[5]. Il est veillé toute la nuit par son fils Jaime, lord Commandant de la Garde Royale, qui se reproche d'être indirectement responsable de sa mort. Le lendemain, le roi Tommen vomit pendant la cérémonie en raison des émanations pestilentielles et fuit le septuaire, ce qui provoque le courroux de sa mère qui s'estime humiliée[68].

Le corps de Tywin Lannister est ensuite transporté en grande pompe jusqu'à Castral Roc, fief des Lannister, escorté par son frère, ser Kevan et ser Lancel, le fils de ce dernier, ainsi que par bon nombre de prestigieux seigneurs de l'Ouest[69].

Dans la série télévisée

Icone serieTV.png Tywin Lannister est interprété par l'acteur Charles Dance dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Notes et références

Notes

  1. Celle-ci va jouer dans la décision de ce dernier de rallier les forces de Robb Stark au début de la guerre des Cinq Rois (cf. A Game of Thrones, Chapitre 60, Catelyn).
  2. Il peut paraître surprenant qu'Aerys ait choisi une personne aussi jeune pour ce poste, mais à son accession au Trône, Aerys était très jeune (dix-neuf ans) et il voulait sûrement s'entourer de personnalités nouvelles et jeunes elles-même. De plus, Tywin et Aerys s'étaient connus durant leur jeunesse, et il est possible qu'ils aient été écuyers ensemble (So spake Martin, "Archon Meeting (october 5-7)", entrée du 5 oct. 2001 sur www.westeros.org).
  3. Ser Ilyn Payne, alors capitaine de la garde de la Main, a la langue coupée sur ordre du roi pour avoir fanfaronné sur ce thème (cf. A Game of Thrones, Chapitre 16, Sansa et A Storm of Swords, Chapitre 12, Jaime).
  4. Probablement une force constituée de chevaliers et de francs-coureurs montés, ce qui expliquerait la célérité avec laquelle ils ont pu atteindre Port-Réal (leur trajet est plus long que celui de lord Eddard Stark depuis le Trident).
  5. Tyrion ne semble pas évoquer la rébellion des Greyjoy quand il mentionne la rupture de son mariage avec Tysha.
  6. Lancel Lannister est né en l'an 283 (cf. A Feast for Crows, Chapitre 08, Cersei) et la plupart des jeunes de la noblesse deviennent écuyer vers l'âge de douze ans.
  7. Pour le détail de ces opérations militaires, cf. La première campagne du Conflans.
  8. Outre l'exécution de lord Eddard, lord Tywin critique l'anoblissement de Janos Slynt, la destitution de ser Barristan Selmy et la nomination de Sandor Clegane à la Garde Royale.
  9. Le fait que lord Tywin Lannister ne confie qu'une maigre force à ser Amory Lorch pour tenir la forteresse d'Harrenhal peut sembler surprenant au regard de celles dont dispose lord Roose Bolton, principale menace sur celle-ci. Il faut toutefois considérer que la garnison de près de trois cents hommes dont dispose ser Amory constitue une garnison importante et est alors plus que suffisante pour soutenir un siège de plusieurs mois dans une place aussi forte qu'Harrenhal (cf. So Spake Martin du 12 mai 2001 : (en) "A Number of Questions" sur westeros.org).

Références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 A Game of Thrones, Chapitre 57, Tyrion.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 A Feast for Crows, Chapitre 04, Cersei.
  3. 3,0, 3,1, 3,2 et 3,3 A Storm of Swords, Chapitre 05, Tyrion.
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 A Game of Thrones, Chapitre 70, Tyrion.
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 A Feast for Crows, Chapitre 08, Cersei.
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 A Game of Thrones, Chapitre 63, Tyrion.
  7. 7,0 et 7,1 A Clash of Kings, Chapitre 66, Sansa.
  8. A Clash of Kings, Chapitre 60, Tyrion.
  9. A Feast for Crows, Chapitre 45, Jaime.
  10. 10,0 et 10,1 A Dance with Dragons, Chapitre 02, Tyrion.
  11. 11,0 et 11,1 A Clash of Kings, Chapitre 31, Arya.
  12. 12,0, 12,1 et 12,2 Les origines de la saga, Aerys II.
  13. A Game of Thrones, Chapitre 60, Catelyn.
  14. 14,0, 14,1 et 14,2 A Feast for Crows, Chapitre 34, Jaime.
  15. Les origines de la saga, La maison Lannister sous les Dragons.
  16. A Storm of Swords, Chapitre 45, Jaime.
  17. 17,0, 17,1, 17,2, 17,3 et 17,4 A Storm of Swords, Chapitre 20, Tyrion.
  18. 18,0, 18,1, 18,2, 18,3 et 18,4 A Storm of Swords, Chapitre 67, Tyrion.
  19. A Game of Thrones, Chapitre 22, Tyrion.
  20. A Dance with Dragons, Chapitre 44, Daenerys.
  21. So spake Martin, 28 juil. 2012, "Asshai.com Interview in Barcelona" sur www.westeros.org.
  22. 22,0 et 22,1 A Storm of Swords, Chapitre 39, Tyrion.
  23. A Feast for Crows, Chapitre 34, Jaime.
  24. 24,0 et 24,1 A Feast for Crows, Chapitre 08, Cersei.
  25. A Dance with Dragons, Chapitre 66, Cersei.
  26. A Game of Thrones, Chapitre 16, Sansa.
  27. 27,0, 27,1 et 27,2 A Storm of Swords, Chapitre 12, Jaime.
  28. A Storm of Swords, Chapitre 55, Davos.
  29. 29,0 et 29,1 A Feast for Crows, Chapitre 25, Cersei.
  30. So spake Martin, 29 août 2002, "ConJose (San Jose, CA; August 29-September 2)" (post d'Aghrivaine) sur www.westeros.org.
  31. So spake Martin, 29 août 2002, "ConJose (San Jose, CA; August 29-September 2)" (post de Padraig) sur www.westeros.org.
  32. 32,0 et 32,1 A Dance with Dragons, Chapitre 68, Le briseur de roi.
  33. A Storm of Swords, Chapitre 25, Bran.
  34. 34,0 et 34,1 A Storm of Swords, Chapitre 38, Jaime.
  35. A Game of Thrones, Chapitre 13, Eddard.
  36. A Clash of Kings, Chapitre 26, Tyrion.
  37. A Dance with Dragons, Chapitre 73, Épilogue.
  38. 38,0, 38,1 et 38,2 A Storm of Swords, Chapitre 54, Tyrion.
  39. A Game of Thrones, Chapitre 31, Eddard.
  40. A Game of Thrones, Chapitre 43, Tyrion.
  41. A Clash of Kings, Chapitre 25, Theon.
  42. A Feast for Crows, Chapitre 19, Le Capitaine de Fer.
  43. A Game of Thrones, Chapitre 05, Eddard.
  44. 44,0 et 44,1 A Game of Thrones, Chapitre 36, Eddard.
  45. A Clash of Kings, Chapitre 30, Tyrion.
  46. A Game of Thrones, Chapitre 46, Eddard.
  47. A Storm of Swords, Chapitre 18, Arya.
  48. A Game of Thrones, Chapitre 58, Sansa.
  49. A Clash of Kings, Chapitre 08, Catelyn.
  50. A Clash of Kings, Chapitre 17, Bran.
  51. Cf. la chronologie de la saga.
  52. A Clash of Kings, Chapitre 39, Arya.
  53. A Clash of Kings, Chapitre 46, Catelyn.
  54. A Storm of Swords, Chapitre 15, Catelyn.
  55. A Clash of Kings, Chapitre 63, Sansa.
  56. A Clash of Kings, Chapitre 68, Tyrion.
  57. A Storm of Swords, Chapitre 13, Tyrion.
  58. 58,0, 58,1 et 58,2 A Storm of Swords, Chapitre 33, Tyrion.
  59. A Dance with Dragons, Chapitre 20, Davos.
  60. A Dance with Dragons, Chapitre 30, Davos.
  61. A Storm of Swords, Chapitre 60, Sansa.
  62. A Storm of Swords, Chapitre 63, Jaime.
  63. A Storm of Swords, Chapitre 71, Tyrion.
  64. A Storm of Swords, Chapitre 73, Jaime.
  65. A Storm of Swords, Chapitre 78, Tyrion.
  66. A Dance with Dragons, Chapitre 10, Davos
  67. A Dance with Dragons, Chapitre 11, Jon.
  68. A Feast for Crows, Chapitre 09, Jaime.
  69. A Feast for Crows, Chapitre 17, Jaime.