Cersei Lannister

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Cersei Lannister
Image by Amok©

Identité
V.O. Cersei Lannister
Apparence
Yeux verts
Cheveux blonds
Statut
Rang Reine
Titres Reine des Sept Couronnes
Reine régente (AGOT)
Protecteur du Royaume (AGOT)
Naissance 266
Famille
Père Tywin Lannister
Mère Joanna Lannister
Époux Robert Baratheon
Enfants Joffrey Baratheon (286)
Myrcella Baratheon (290)
Tommen Baratheon (291)
Blasons
Cersei fait partie de la maison Lannister Cersei fait partie de la maison Baratheon

Née en l'an 266, la reine Cersei Lannister ['sɝseɪ 'lænɪstɚ][1] est la fille de lord Tywin Lannister, la sœur jumelle de Jaime, et la sœur aînée de Tyrion. Elle est l'épouse de Robert Baratheon, et donc la reine des Sept Couronnes. Ils ont trois enfants, Joffrey, le prince héritier, Myrcella et Tommen. C'est une très belle femme au teint pâle pouvant faire montre de beaucoup de grâce, dotée des yeux verts et des cheveux blonds ondulés caractéristiques de la maison Lannister[2][3].

C'est également une femme terriblement orgueilleuse et ambitieuse qui méprise son mari et à qui le prestige de sa maison tient particulièrement à cœur. Elle n'est pas dénuée d'astuce ni d'esprit mais se laisse souvent aveugler par sa vanité[4]. Elle enrage d'être cantonnée à un rang secondaire parce qu'elle est une femme, alors que tant d'hommes de pouvoir sont faibles et pusillanimes[5]. De fait, la passivité et le manque de latitude que lui imposent son sexe l'irritent au plus haut point[6]. Méfiante voire paranoïaque, elle soupçonne l'ensemble de son entourage de fomenter des complots[7]. Elle estime à ce titre que l'amour est un poison, et qu'il ne faut pas chercher à être aimé si on veut gagner au « jeu des trônes »[8]. Elle est courageuse et peut faire montre d'une détermination ainsi que d'une rancune farouches. Ressemblant à cet égard à son père, elle n'a que mépris pour la faiblesse et se fait fort de savoir la déceler. Très fière et susceptible, elle peut entrer en fureur si elle se sent ridiculisée[9]. Ayant passionnément le goût du pouvoir, elle est convaincue que la volonté de celui qui gouverne prime sur le bien public et le sens du devoir. Manipulatrice, elle sait se faire affable pour amadouer ceux qu'elle entend duper. Elle peut également faire montre d'une grande cruauté pour la préservation de ses intérêts[10]. Elle est, à cet égard, persuadée que ce sont la dureté et le caractère impitoyable d'un seigneur qui permettent de lui concilier la loyauté de ses sujets. Ombrageuse et implacable lorsqu'elle a décidé de se venger, Cersei peut également être d'une mauvaise foi considérable[11]. Les seuls êtres pour lesquels elle éprouve de l'affection sont son frère jumeau Jaime et ses enfants. Elle considère d'ailleurs que Jaime et elle constituent un seul être scindé en deux corps distincts. Elle est également la plus à même de réfréner les penchants féroces de son frère[12]. Très élégante, elle prend grand soin de son apparence[13][14][15].

Avant AGOT

Cersei grandit à Castral Roc dans une relation fusionnelle avec son jumeau Jaime. Au dire du vieux mestre de Castral Roc, Jaime est d'ailleurs né en tenant le pied de sa jumelle[13]. Encore enfants, ils viennent en cachette se glisser dans le lit de l'autre la nuit, ou s'amusent à intervertir leurs vêtements afin de tromper leur entourage[6]. Très tôt, leurs jeux prennent une tournure sexuelle. Lady Joanna Lannister, qui les surprend, installe Cersei à l'autre bout du château et fait garder sa porte. Lady Joanna meurt peu après en donnant naissance à Tyrion, ce qui permet à Jaime et Cersei de reprendre leur relation incestueuse, à l'insu de tous[16], à commencer par leur père, qui, étant Main du Roi, passe l'essentiel de son temps à Port-Réal[N 1][9].

Dès la naissance de Tyrion, Cersei a ce petit frère difforme en horreur. Elle pense un temps qu'il ne vivra pas, et ne se prive pas de le brutaliser. Au contraire, Jaime prend souvent la défense de son cadet[17].

Si proche et si semblable à son frère, Cersei est très vite heurtée par les différences dans l'éducation qu'ils reçoivent et le destin qui leur est promis : à Jaime l'entraînement martial et l'héritage de Castral-Roc, à elle l'apprentissage du chant et de la séduction, et la perspective d'un mariage et de la soumission à un époux inconnu. Sa mère lui a d'ailleurs répété durant son enfance que ses seules armes en tant que femme seraient les larmes, ce qui la plonge dans la colère[6].

Lors d'une de ses visites à Castral Roc, lord Tywin annonce à Cersei qu'il projette de la marier au prince Rhaegar Targaryen, l'héritier du trône de Fer. Cersei s'enorgueillit déjà d'être reine, et, accompagnée de deux amies, Mellara Cuillêtre et Jeyne Farman, elle va consulter une vieille voyante connue sous le nom de Maggy la Grenouille. Cette dernière peut, soit-disant, voir l'avenir dans une goutte de sang. La voyante lui prédit qu'elle sera bien reine, mais qu'une autre, plus jeune et plus belle, viendra la détrôner et lui prendre tout ce qui lui est cher. Elle lui annonce également qu'elle aura trois enfants, alors que son mari en aura seize. Elle lui prédit enfin que lorsque toutes les larmes de son corps l'auront noyée, viendra le Valonqar qui lui prendra la vie[18].

Mais le roi Aerys II Targaryen refuse cette alliance, le prince Rhaegar épousant Elia de Dorne. Lord Tywin ne renonce cependant pas et fait venir Cersei à la cour en l'an 278. Il espère pour elle la main du prince Viserys, voire celle de Rhaegar si son épouse à la santé fragile venait à mourir prématurément. Séparée de son jumeau et amant, la jeune Cersei apprend vite à jouer un rôle dans les intrigues de la cour. En l'an 281, lors d'un bref séjour de Jaime, tout juste adoubé, à Port-Réal, elle lui apprend que leur père, envisageant de le marier à Lysa Tully, a déjà convié lord Hoster à venir discuter de la dot. Lors d'une nuit passionnée dans une auberge de la ville, elle parvient à le persuader d'accepter de devenir membre de la Garde Royale où elle se fait fort de le faire entrer. Ce faisant, ser Jaime sait qu'il renonce à toute prétention sur Castral Roc, mais Cersei et lui espèrent ainsi ne plus être séparés[19]. Ce plan fonctionne, et, avant la fin de l'année, ser Jaime devient le plus jeune membre de la Garde[20]. Mais, furieux de cette nomination qui fait de Tyrion son seul héritier, lord Tywin démissionne de sa charge et rentre à Castral Roc, emmenant Cersei avec lui, ruinant ainsi sans le savoir les plans des jumeaux pour demeurer ensemble[19].

Après la rébellion de Robert Baratheon et l'arrivée de ce dernier sur le trône de Fer, son mariage avec Cersei scelle le ralliement de la maison Lannister à la nouvelle dynastie régnante.

Icone loupe.png Voir article détaillé : rébellion de Robert Baratheon.

La reine Cersei donne à son royal mari trois enfants (dont l'aîné, le prince héritier Joffrey, lui coûte un jour et une nuit d'un douloureux travail d'accouchement). À chacune de ses délivrances, le roi Robert part à la chasse, ne revenant qu'une fois l'enfant né. Restent en revanche auprès d'elle, outre le Grand Mestre Pycelle et un bataillon de sages-femmes, son frère jumeau, ser Jaime[8]. L'union entre les deux époux, si éloignés dans leurs aspirations et leurs tempéraments, est un échec. La reine supporte, au fil du temps, de plus en plus mal les attouchements de son mari et évite, dans la mesure du possible, de partager sa couche. Sa haine pour Robert est toutefois fort précoce puisqu'elle semble avoir pour origine leur nuit de noces. En effet, durant celle-ci, Robert totalement ivre susurre à la mariée le nom de son ancienne promise, Lyanna, ce que Cersei vit comme un affront insupportable[13]. Pendant ses premières années à la cour, elle voit en Varys son plus fidèle ami, mais elle se rend compte qu'il ne révéle des informations que pour mieux persuader ses interlocuteurs qu'il leur est indispensable[3].

Dans Game of Thrones : Le jeu vidéo

Après la mort de lord Raynald Sarwyck de la maison Sarwyck, une maison des terres de l'Ouest vassale de la maison Lannister et qui a rompu tout contact avec lord Tywin depuis quinze ans, Cersei reçoit en audience au Donjon Rouge la fille de lord Sarwyck, lady Elyana, accompagnée du mestre de Puysaigues, mestre Harwyn, qui vient lui demander de l'aide pour redresser son fief. Cersei n'accepte qu'à la condition que Puysaigues ait de nouveau un seigneur à sa tête, mais Elyana refuse de se marier à un seigneur noble d'une autre maison afin que le domaine reste au nom des Sarwyck. Afin d'accroître son pouvoir, et la loyauté d'un exécutant à sa botte, la reine lui impose ser Valarr Hill, un chevalier brutal et sanguinaire, demi-frère bâtard d'Elyana[21].

Après l'évasion d'Alester Sarwyck des geôles du Donjon Rouge, la reine intervient avant qu'Harrold Celtigar ne l'emprisonne pour s'être introduit dans la salle du trône. Alester remet son destin entre ses mains tout en lui expliquant qu'il est l'héritier légitime de Puysaigues, et lui laisse entendre qu'il souhaite entrer à son service. La reine n'a pas l'intention de revenir sur sa décision de marier Elyana Sarwyck à ser Valarr par seule bonté d'âme, et elle lui propose alors une mission : exécuter certains ennemis de la couronne. Soit il la satisfait avec loyauté et prouve sa valeur, auquel cas il héritera de Puysaigues, soit il la déçoit et il retournera alors au cachot où il y attendra son jugement. Afin de départager équitablement Alester et ser Valarr, elle décide qu'ils devront remplir cette mission ensemble, ce qui déplaît à Alester qui plaide tout de même pour son frère. D'humeur magnanime, Cersei accepte de lever, temporairement, la prime pour la capture de Gawen Sarwyck, accusé de parricide, ainsi que sa recherche par le Guet. Elle s'entretient ensuite en privé avec ser Valarr[22] qui lui apprend que ses Traque-Sangs ont trouvé un des protégés d'un ennemi de la couronne qui se fait appeler la mère poule. Elle charge ser Valarr et Alester de les retrouver et de les châtier, lui, ses complices et ses protégés. Lors de cette traque, la brutalité des Traque-Sangs est à l'œuvre et toute la ville en parle. Aussi, lorsqu'ils reviennent lui faire leur rapport, elle les réprimande à ce sujet car elle aurait aimé plus de discrétion. Elle est tout de même satisfaite de la fin de la mère poule et, selon les choix du joueur concernant le sort de Jaremy et de ses apprentis, elle commente différemment la méthode employée à l'atelier de poterie. Lorsqu'Alester la prévient que la mère poule agissait sur ordres de lord Jon Arryn, elle leur apprend la mort de ce dernier. Elle répond ensuite à ser Valarr qu'elle n'a pas encore pris de décision concernant Puysaigues et enfin, elle les envoie tous les deux sur une nouvelle mission, relancée par la découverte des documents au Poulailler : retrouver et ramener Jeyne Greystone à Port-Réal, morte ou vive et quelques soient les moyens employés.

Avant de partir pour cette nouvelle mission, Alester vient lui rapporter les propos désobligeant de ser Uthor Donnerly envers elle. Cersei est déjà au courant des bruits que fait courir le chevalier du Val et de ses insultes répétées, à savoir : une catin responsable de la mort de Jon Arryn, mais pour éviter qu'on l'accuse une fois de plus de brutalité, elle refuse la mort du chevalier et accepte la proposition d'Alester de régler le problème avec diplomatie[23].

Dans AGOT

De Winterfell à Port-Réal

La reine Cersei accompagne son royal mari lorsque ce dernier se rend à Winterfell demander à Lord Eddard Stark de devenir sa nouvelle Main après la mort de Jon Arryn. A leur arrivée, elle le voit se rendre immédiatement sur la tombe de Lyanna Stark[24].

Au dernier jour de leur séjour à Winterfell, alors que le roi et lord Eddard font une dernière chasse, elle retrouve son frère dans une des tours en ruine, et, nus, ils font l'amour. Ils discutent ensuite de la mauvaise nouvelle qu'est pour eux la nomination d'Eddard comme Main du Roi, alors que Cersei aurait voulu que ce soit Jaime. Mais elle aperçoit alors le jeune Bran qui les observe depuis la fenêtre. Son frère pousse alors le garçon dans le vide[7]. Apprenant que Bran a survécu, mais qu'il est inconscient, Cersei reproche à Jaime son geste, estimant qu'ils auraient mieux fait de discréditer les dires de l'enfant, ou de l'effrayer pour le faire taire[25]. Tous deux envisagent alors de supprimer Bran définitivement, mais ils renoncent face à la difficulté de parvenir jusqu'à lui[20]. Cet acte sera ensuite seulement connu de Tyrion, sans doute informé par Jaime[3], avant que ce dernier ne l'avoue bien plus tard à lady Catelyn Stark[20].

Sur la route du retour, à la suite de la violente querelle entre son fils aîné Joffrey et Arya Stark, Cersei souhaite que cette dernière ait la main tranchée pour avoir frappé le prince. Le soir, après les refus de son époux qui s'endort ensuite, ivre-mort, elle fait mander son frère Jaime et, après avoir couché avec lui, obtient qu'il tente de retrouver la petite Stark et qu'il la tue[26]. Cependant, Arya est retrouvée par Jory Cassel, et est présentée devant la justice de Robert. Cersei finit par obtenir du roi la mort de la louve de Sansa, Lady, à la place de celle de Nymeria, qui a attaqué Joffrey et est depuis introuvable[27]. Cette exécution, entre autres, lui vaudra de figurer dans la litanie d'Arya[28].

La Reine et la Main

A Port-Réal, lors du banquet donné à la fin du premier jour des joutes du tournoi de la Main, la reine Cersei demande à son mari de ne pas participer à la mêlée prévue le lendemain. Mais ce dernier, ivre, la rabroue en public. Pâle, elle quitte alors la table sans un mot[29].

À la mort de Robert, elle peut réagir avec rapidité et détermination, grâce à Littlefinger qui lui assure la fidélité de Janos Slynt et du Guet[14], et grâce à Sansa qui lui révèle les intentions de son père de la renvoyer à Winterfell et de rompre ses fiançailles avec Joffrey[15]. Après avoir fait mettre Sansa au secret, elle fait convoquer par Joffrey un Conseil restreint dans la salle du Trône. Là, elle détruit le testament du roi Robert qui confiait la régence à lord Eddard et, ce dernier contestant le droit de son fils au trône, elle le fait arrêter par le Guet pour trahison, avant d'ordonner le massacre de ses hommes[14]. Lors de l'audience inaugurale du roi Joffrey, elle est nommée régente, avec un siège au Conseil restreint[30].

Quelques jours plus tard, elle rend visite à lord Eddard dans sa cellule, et obtient de ce dernier qu'il confesse publiquement avoir tenté de tuer Joffrey pour s'emparer du trône, en échange de la vie sauve pour Sansa, et de la possibilité pour lui de rejoindre la Garde de Nuit. Elle ignore que, la veille, Varys, déguisé, avait eu une conversation avec lord Eddard, et l'avait déjà convaincu d'accepter ce marché pour sauver sa fille[31].

Le jour venu de cette confession publique, tout semble d'abord se dérouler comme prévu : lord Eddard confesse ses crimes, et le Grand Septon réclame sa grâce au roi. Mais ce dernier la refuse, et demande à ser Ilyn Payne la tête du félon, qui est aussitôt exécuté avec l'aide des hommes du Guet. Le contrôle de la situation a échappé à Cersei[32]. Avec celle de Lady, cette exécution, et le massacre des Stark qui l'a précédée, lui vaudra de figurer dans la litanie d'Arya[28].

La nouvelle du couronnement de lord Renly Baratheon et de son alliance avec les Tyrell fait craindre à la reine une attaque prochaine sur Port-Réal. Elle cache la nouvelle à son fils, car il risque de vouloir marcher contre lord Renly à la tête du Guet, et ordonne à son père, dont l'armée est alors au Trident, de venir sur-le-champ protéger la capitale. Mais ce dernier ne lui envoie que quelques centaines d'hommes, et surtout il a placé à leur tête son fils Tyrion, lui déléguant sa charge de Main du Roi, dans l'objectif de placer Cersei et le roi Joffrey sous contrôle[33].

Dans ACOK

Sœur et frère

Afin de renforcer les défenses de la ville, la reine Cersei prend une série de mesures énergiques : triplement des effectifs du Guet, réquisition des forgerons et armuriers pour les équiper, et des charpentiers pour confectionner des catapultes, renforcement des murailles, fabrication de feu grégeois[9][11].

Elle décide également de faire mettre à mort tous les bâtards de Robert Baratheon, dont la chevelure noire est un indice de l'illégitimité de ses propres enfants. Elle envoie le Guet mettre à mort la petite Barra[10]. Le jeune Gendry étant parti avec Yoren vers le Mur comme recrue de la Garde de Nuit, six cavaliers du Guet partent à sa poursuite sur la Route Royale, mais l'obstination du vieux recruteur à ne pas lâcher prise aura raison des manteaux d'or[34].

L'arrivée de Tyrion avec la charge de Main du Roi que lui a déléguée lord Tywin exaspère Cersei, mais son frère a tôt fait de lui rappeler la situation difficile dans laquelle les décisions de son fils les a placés. Or, si Cersei ne parvient pas à se faire obéir de Joffrey, ce dernier sachant que jamais sa mère ne lui fera de mal, craint en revanche son oncle. Désemparée par la captivité de Jaime, Cersei révèle à Tyrion (qui n'ignore rien des liens incestueux liant son frère et sa sœur) comment elle a provoqué la mort de son mari[9].

Lorsque le roi Stannis fait répandre dans tout le royaume ses accusations d'inceste contre elle et de bâtardise de ses enfants, elle est folle furieuse, et exige devant le conseil restreint la mise à mort de tout individu surpris à répéter cette nouvelle. Mais Tyrion la persuade qu'une telle mesure est pire qu'inutile, car elle ne fera qu'en accréditer la véracité. Il vaut mieux allumer un contre-feu en lançant une autre accusation contre Stannis, et Littlefinger propose d'accuser lady Selyse d'avoir couché avec le fou Bariol, qui serait le vrai père de Shôren. Cersei est convaincue[11], mais elle supporte de plus en plus difficilement la tutelle de son frère, à qui elle reproche l'exil de lord Janos Slynt, et son inaction pour mettre la ville en état de défense, pour y faire venir l'armée de leur père ou pour faire délivrer Jaime[35]. Voyant que les accusations de plus en plus violentes de prêcheurs des rues de Port-Réal laissent le Guet et son frère sans réaction, elle en fait arrêter une vingtaine par ses manteaux rouges[36]. Lorsqu'elle apprend par mestre Pycelle que Tyrion a envoyé au prince Doran de Dorne une proposition de fiançailles entre son fils Trystan et la princesse Myrcella, elle se rue dans les appartements de son frère. Mais ce dernier parvient à lui faire admettre que sa fille sera plus en sécurité sous la garde des Dorniens qu'à Port-Réal. Cersei ne peut alors retenir ses larmes, mais quand Tyrion lui effleure alors la joue, elle se raidit et lui crache son mépris au visage[37]. Elle envisage plusieurs fois de le faire supprimer, mais la crainte de la réaction de Jaime la retient[3].

Alcôves, intrigues, diplomatie et émeute

Privée de l'exercice du pouvoir, et frustrée par l'absence de son frère et amant, la reine Cersei se laisse courtiser par son cousin Lancel Lannister[35][36], tout en veillant soigneusement à ce que cette liaison reste stérile[38]. Une indisposition passagère (causée en réalité par Tyrion, qui a versé du poison dans son verre de vin) l'empêche d'être présente lorsque la Main du Roi, en audience officielle, renvoie ser Cleos Frey en ambassadeur à Vivesaigues en le faisant escorter de l'ensemble de ses manteaux rouges, la privant ainsi d'hommes qui lui sont dévoués[36]. Le même jour, Tyrion fait arrêter mestre Pycelle, dont il a percé à jour le rôle d'espion qu'il joue au profit de sa sœur. Remise de son malaise, Cersei exige sa libération d'abord auprès de ser Jacelyn Prédeaux, le commandant du Guet, mais sans succès, puis auprès de Tyrion, à qui elle envoie Lancel. Tyrion accepte de faire libérer le mestre, mais refuse son retour au Conseil restreint, et temporise quant aux sanctions réclamées contre ser Jacelyn. En fait, le rusé Lutin a réussi à intimider Lancel, et à en faire son espion auprès de la reine[38].

Lorsqu'arrive la nouvelle de la mort mystérieuse de Renly Baratheon sous les murs d'Accalmie, Tyrion propose au Conseil restreint de profiter de cette occasion de rallier à son neveu la maison Tyrell et ses vassaux, en leur offrant les fiançailles du roi Joffrey avec la jeune veuve de Renly, lady Margaery Tyrell. Cersei craint que ce projet ne soit pas du goût de son fils, mais Tyrion lui rappelle que ce dernier est encore à trois ans de sa majorité, et qu'en attendant il n'a d'autres choix que d'obéir à la reine régente et à sa Main. Cersei cède, et va même jusqu'à embrasser son frère pour le remercier de son efficacité dans la protection des intérêts de leur maison…[39] En réalité, elle cherche à l'amadouer pendant qu'elle recrute sa propre compagnie de reîtres, par l'intermédiaire de ser Osmund Potaunoir et ses deux frères, Osfryd et Osney[40]. Ces hommes sont commandés par Osfryd et équipés de la livrée Lannister, mais ils n'ont pas la discipline et la loyauté des anciens manteaux rouges[41].

L'alliance avec Dorne est scellée par l'envoi de Myrcella par mer à Lancehélion. Mais après son départ, une provocation de l'inconscient roi Joffrey déclenche une violente émeute dans la populace massée sur le passage du cortège royal, et Cersei, accompagnée de ser Lancel, se réfugie avec le reste de son escorte dans le Donjon Rouge[40]. Cet évènement l'incite à prévoir d'envoyer secrètement son fils Tommen, escorté par ser Boros Blount[42], à l'abri derrière les murailles du château de Rosby, proche de Port-Réal. Elle n'en informe pas son frère, mais Tyrion, grâce à Lancel, déjoue son plan en envoyant le Guet intercepter l'escorte de son neveu et investir Rosby[43]. Folle furieuse de la couardise de ser Boros, qui s'est rendu sans combattre, Cersei le fait destituer de la Garde Royale, et fait nommer à sa place ser Osmund Potaunoir[42]. Mais la capture de Tommen, après le départ de Myrcella, achève de la persuader que Tyrion veut faire mourir Joffrey dans la bataille à venir, afin ensuite de gouverner à travers le faible Tommen. Varys la renforce dans ces soupçons en lui révélant que Tyrion veut retirer Sandor Clegane et ser Balon Swann de la garde du roi pour leur confier des troupes. Elle envoie Osfryd et Osney Potaunoir capturer Alayaya, qu'elle croit être la maîtresse de Tyrion, puis invite ce dernier à un souper fin, à l'issue duquel elle lui annonce tout savoir de ses intentions. Elle le menace de faire subir à sa « petite pute » les pires tortures s'il arrive quelque chose à Joffrey. Mais Tyrion ne s'en laisse pas imposer et lui renvoie la menace : tout dommage causé à la jeune fille sera également infligé à Tommen. La haine entre le frère et la sœur est désormais sans merci[3].

La bataille de la Néra

Au début de la bataille de la Néra, la reine fait rassembler toutes les dames de la noblesse dans le Bal de la Reine, gardé par Osfryd Potaunoir et ses reîtres, sur lesquels elle ne se fait aucune illusion. Aussi garde-t-elle à ses côtés ser Ilyn Payne comme ultime défenseur[41]. Malgré les efforts des bouffons et des musiciens, l’ambiance est lourde et tendue. La reine, consciente de ses devoirs, fait bonne figure, et Osney et Osfryd Potaunoir la renseignent régulièrement sur l'évolution de la situation à l’extérieur. Quand elle apprend que Tyrion a dû mener lui-même une sortie, elle juge la bataille perdue et donne l’ordre de faire retirer le roi Joffrey des remparts et de le ramener à la citadelle de Maegor. Elle confie alors à Sansa que, si le Donjon Rouge tombe, ser Ilyn Payne a pour mission de les tuer toutes les deux[6]. Puis ser Lancel Lannister, blessé, et Osney Potaunoir reviennent de la bataille et apprennent à la reine que la bataille paraît en effet perdue : Tyrion est probablement mort, la retraite du roi Joffrey a entraîné la fuite des hommes du Guet des remparts, et la populace assaille les portes de l'intérieur. Devant les reproches de ser Lancel, la reine le frappe, puis quitte la salle[44].

Icone loupe.png Voir article détaillé : bataille de la Néra.

Le lendemain de la victoire, la reine explique à Sansa que le ralliement de la maison Tyrell exige que le roi rompe ses fiançailles avec elle pour épouser lady Margaery Tyrell et lui ordonne de ne montrer nulle joie lorsque cette rupture sera rendue publique, lors de la cérémonie fêtant la victoire. Au cours de cette cérémonie, le roi Joffrey semblant renâcler, la reine et le Grand Septon interviennent pour l'exhorter à cette rupture. Un peu plus tard au cours de la même cérémonie, le roi, exigeant la mise à mort d'un prisonnier qui le défie, se blesse sur le trône de Fer. La reine l'emmène aussitôt avec trois mestres[45]. Elle a d'autre part fait dépêcher mestre Ballabar au chevet de Tyrion, ramené gravement blessé et inconscient du champ de bataille, et qu'elle a fait loger dans une chambre au-dessus du Bal de la Reine, ses anciens appartements de la tour de la Main étant à présent occupés par lord Tywin[46].

Dans ASOS

Avec le retour de lord Tywin Lannister au poste de Main du Roi, la reine Cersei se retrouve à nouveau à l'écart du pouvoir. Elle intrigue auprès de son père pour diminuer le prestige de Tyrion toujours convalescent, notamment en lui révélant les menaces que le Lutin avait proférées à l'encontre du prince Tommen pour préserver Alayaya des frères Potaunoir. Elle s'attribue également le mérite d'avoir ordonné la fabrication du feu grégeois. Profitant de la mort de ser Jacelyn Prédeaux, elle envoie également ses fidèles Potaunoir (elle a fait adouber Osney et Osfryd, bien que nul ne les ait vu combattre au cours de la bataille de la Néra) chercher Tommen à Rosby, et peut donc se permettre de libérer Alayaya, mais après l'avoir fait publiquement fouetter[47]. Cependant, lord Tywin, qui a conscience des faibles capacités de sa fille à gouverner, décide de l'éloigner du roi en la mariant à nouveau. Il envisage plusieurs partis mais retient surtout Willos Tyrell, l'héritier de Hautjardin. Cersei se montre incapable de s'opposer à la volonté de son père et n'est chargée par ce dernier que de tâches mineures pour la Couronne comme l'organisation des futures somptueuses noces royales et la supervision de la confection d'une nouvelle tiare pour le Grand Septon[48]. Les projets de mariage sont cependant rapidement annulés, car lord Mace Tyrell, d'abord intéressé, finit par décliner (sans doute sous l'influence de sa mère), au motif que la promise est trop âgée. Lord Tywin reste cependant convaincu de la nécessité de trouver un époux à sa fille[49].

Suite à la mort de son fils, le roi Joffrey, au repas des noces, Cersei accuse directement Tyrion et Sansa Stark d'en être les instigateurs[50]. Après l'arrestation du Lutin, elle constitue rapidement une longue liste de témoins à charge. Elle fait aussi revenir ser Gregor Clegane d'Harrenhal afin qu'il soit le champion de Joffrey lors d'un éventuel duel judiciaire que Tyrion pourrait réclamer[51]. Le retour de Jaime à Port-Réal lui apporte tout d'abord un grand soulagement. Mais son frère jumeau ne semble pas convaincu de la culpabilité de leur cadet et ne souhaite pas plus abandonner son poste de lord Commandant de la Garde Royale pour retourner avec elle à Castral Roc comme le désire lord Tywin[52]. Lors du procès de Tyrion, Cersei tente de gagner le prince Oberyn à sa cause en lui laissant entendre qu'un mariage entre eux serait envisageable. Mais ce dernier ne pense qu'à venger sa sœur Elia, et Cersei vient de lui en offrir l'occasion en demandant les services de ser Gregor pour défendre par les armes la cause de l'accusation.

Dans AFFC

Lorsque l'on vient la réveiller en pleine nuit pour l'informer de la mort de son père, Cersei est furieuse d'être la dernière à avoir été mise au courant. Elle est particulièrement remontée contre mestre Pycelle, parti chercher les sœurs du Silence, et contre les hommes qui ont laissé Jaime explorer seul les souterrains par lequel l'assassin est passé. Cersei se repose alors sur Qyburn qui apprête le corps de lord Tywin à la place du mestre. Cersei ordonne également aux frères Potaunoir de faire disparaître discrètement le corps de Shae afin que personne ne puisse insinuer que lord Tywin couchait avec une putain. Lors du retour de Jaime, elle lui demande de devenir sa nouvelle Main du Roi, mais ce dernier refuse et ils se disputent. Cersei finit par gifler son frère devant tout le monde. C'est à ce moment là que Boros Blount de la Garde Royale vient leur annoncer la disparition de Tyrion[53].

Lors de la veillée funèbre de lord Tywin, Cersei se rend au Grand Septuaire de Baelor avec son fils Tommen. Après la cérémonie, marquée par l'odeur de putréfaction du défunt, Cersei est happée par une foule de courtisans avant de froisser Mace Tyrell en attribuant à Gyles Rosby le poste de Grand Argentier promis à son oncle. À peine rentrée au Donjon Rouge, elle reçoit la visite de Qyburn, qui a découvert une pièce d'or en provenance de Hautjardin dans la chambre du geôlier disparu, suspecté d'avoir aidé à l'évasion de Tyrion. Qyburn soupçonne également que le poison dont Gregor Clegane agonise toujours a été modifié magiquement et se propose de le combattre en utilisant la magie noire. Cersei accepte et finit sa journée en soupant avec son oncle Kevan à qui elle propose de devenir Main du Roi. Mais la conversation prend vite une mauvaise tournure car Cersei refuse les conditions de Kevan qui impliquent qu'elle abandonne la régence. Ser Kevan se retire en lui faisant comprendre qu'il sait que Jaime est le père de ses enfants[54]. Avec le refus de son oncle, Cersei se décide à proposer à nouveau le poste à Jaime, mais celui-ci lui oppose un nouveau refus[55].

Le mariage entre le jeune roi Tommen et lady Margaery Tyrell est finalement organisé. Contrairement au mariage du roi Joffrey, celui-ci se déroule dans la plus grande sobriété et sans incidents, malgré les craintes de Cersei, qui est persuadée que Tyrion veut assassiner son fils. Entre sa haine des Tyrell, qu'elle soupçonne de toutes les vilénies, et ses incessantes querelles avec Jaime, Cersei passe une fort mauvaise journée. Lady Taena Merryweather vient, de plus, l'informer que sa camériste l'espionne pour le compte de Margaery. Cersei trouve néanmoins une consolation en faisant incendier la Tour de la Main à l'aide de feu grégeois, incendie qui provoque l'effondrement d'une partie de la tour. Cersei est profondément émue par le spectacle qui la fait pleurer, l'origine de ces larmes étant difficile à déterminer[56][57].

Cersei devient de plus en plus proche de lady Taena Merryweather, cette dernière recueillant la plupart de ses confidences. Alors que lady Taena et Cersei reçoivent le grand mestre Pycelle venu leurs annoncer que Lollys Castelfoyer a nommé son fils Tyrion, Jaime vient solliciter une audience privée. Cersei le reçoit et se fait vertement sermonner par son frère sur sa façon de gérer le royaume, en particulier sur son goût de plus en plus prononcé pour la boisson et sur ses choix concernant son entourage. Excédée, Cersei lui jette sa coupe de vin à la figure et le congédie[57]

Par crainte de Tyrion, Cersei a promis une grande récompense à qui lui ramènerait sa tête, et les têtes de nains morts affluent, mais Tyrion demeure introuvable. Lasse de ces audiences stériles, elle se rend dans la chambre du Conseil accompagnée de Lord Qyburn son nouveau Maître des Chuchoteurs et le présente aux autres membres du Conseil restreint. Elle accorde à Aurane Waters de construire dix nouveaux navires, quitte à différer les remboursements à la Banque de Fer et à la Sainte Foi, puis passe au sujet suivant : les moineaux propagent un peu partout que la Couronne serait complice du forfait des Frey lors des Noces Pourpres. Cersei, estimant que le vieux lord Walder Frey est proche de la mort, préfère demeurer dans une attitude attentiste. Vient le cas de Stannis, celui-ci a envoyé sa Main, Davos Mervault, à Blancport pour sceller une alliance avec lord Wyman Manderly et ce dernier, dans l'attente de retrouver son héritier, pour l'heure retenu à Harrenhal, demande à la Couronne ce qu'il doit faire de l'ancien contrebandier. Cersei fait envoyer un oiseau avec l'ordre de le tuer. Suite à une remarque de Qyburn sur l'impartialité de Jon Snow, Lord Commandant de la Garde de Nuit, à l'encontre de Stannis, un plan germe dans l'esprit de la Régente. Cersei propose à Osney Potaunoir de conquérir Margaery Tyrell pour pouvoir l'écarter du trône. Il devra ensuite prendre le noir en punition puis, accompagné d'une centaine d'hommes, se rendre sur le Mur et tuer Jon Snow. En guise de récompense, il aura droit à un titre et à elle-même, ce qu'elle officialise par un baiser goûlu[58]. Les plans de Cersei semblent se concrétiser, un message arrive en effet de Blancport apportant la nouvelle de l'exécution de Davos. La reine constate en revanche qu'Osney Potaunoir n'arrive toujours pas à ses fins avec Margaery. Cersei s'inquiète de l'ascendant qu'exerce Loras Tyrell sur Tommen et cherche à l'éloigner. Elle tente de trouver un appui chez Jaime, mais celui-ci se rit d'elle. Cersei trouve son frère de plus en plus gênant et commence à réfléchir à un moyen de l'éloigner[59].

Cersei reçoit également des nouvelles de Bronn, le reître de Tyrion, désormais marié à Lollys Castelfoyer. La sœur de cette dernière pense que Bronn est responsable des « accidents » qui arrivent à leur mère, et qu'il intrigue pour devenir le nouveau lord Castelfoyer. Excédée, Cersei demande à ser Balmain Boulleau de régler discrètement la question en faisant assassiner Bronn[59].

La Sainte Foi ayant toujours refusé de bénir Tommen comme souverain légitime, Cersei se voit contrainte d'aller à la rencontre du nouveau Grand Septon. Ce dernier laisse entendre qu'il accepterait de bénir Tommen en échange du remboursement de la dette de la couronne envers la Foi, mais Cersei ne peut se permettre une telle dépense en ce moment. Elle parvient à négocier l'appui de la religion des Sept en échange de l'autorisation de restaurer les ordres guerriers des Pauvres Compagnons et des Fils du Guerrier[60].

La nouvelle des récentes attaques fer-nées sur les îles Bouclier parvient au conseil qui s'inquiète grandement. L’armée de Lord Mace Tyrell se trouve à Accalmie afin de mener la siège de la forteresse, le Bief se trouve alors dépourvu de la plus grosse partie de ses forces. Ser Loras propose d’envoyer un message à Lord Redwyne occupé par le siège de Peyredragon afin qu’il fasse route vers les Fer-Nés, mais Cersei refuse de déplacer la flotte Redwyne tant que Peyredragon n’est pas tombé. Ser Loras demande alors à Cersei de lui confier le commandement du siège afin d’accélérer les choses. Cersei accepte se sachant gagnante quoiqu’il arrive, soit une prise du château, soit un échec, et la mort, de Loras. Le soir même, Cersei apprend par Falyse Castelfoyer la mort de son mari. En effet Ser Balmain a provoqué Bronn en combat singulier et perdu. Afin que Falyse, qui vient réclamer des troupes pour réintégrer sa demeure, garde le silence, Cersei la confie à Qyburn pour qu’il en dispose selon son bon vouloir. Elle retourne ensuite se coucher auprès de Taena Merryweather avec qui elle couche[61].

Quelques semaines plus tard, Aurane Waters vient annoncer à Cersei la nouvelle de la prise de Peyredragon, obtenue au prix d'un atroce massacre. Loras Tyrell a d'ailleurs été grièvement blessé durant l'assaut. Ravie par ces nouvelles, Cersei s'empresse de les rapporter à Margaery. La nuit suivante, Cersei rêve de la fois où, encore une enfant, elle avait rendu visite à Maggy la Grenouille. Obnubilée par le fait de vouloir contrecarrer la prophétie de son enfance, Cersei décide de se débarrasser de Margaery une fois pour toute[18]. Après avoir obligé sous la menace Pycelle à avouer qu'il fournissait du thé de lune à Margaery, Cersei organise un piège à l'intention du Barde Bleu et, après une nuit passée à subir les tortures de Qyburn, celui-ci est tout prêt à confesser qu'il était l'amant de Margaery et que c'était aussi le cas de la plupart des chevaliers qui lui rendaient visite. Cersei convoque ensuite Osney Potaunoir, lui confiant qu'elle attend de lui qu'il aille trouver le Grand Septon pour lui avouer qu'il a couché avec Margaery. Osney accepte en échange d'une nuit avec Cersei[62].

Le Grand Septon fait immédiatement incarcérer Margaery. Cersei réclame sa libération lors d'une audience publique mais Pycelle confirme alors que la jeune reine n'est plus vierge, provoquant un tollé général. Cersei se rend au Grand Septuaire pour rendre visite à Margaery et lui annoncer que la Foi va sans nul doute la juger lors d'un procès mais, quand elle évoque la possibilité d'un duel judiciaire où elle ne pourrait être défendue que par un membre de la Garde Royale, Margaery comprend que Cersei veut en fait sa perte. Congédiée, Cersei va trouver le Grand Septon qui la mène jusqu'à Osney Potaunoir. Celui-ci, qui a été torturé par les septons, avoue en leur présence que c'est en réalité avec Cersei qu'il a couché et la reine prend alors la fuite. Vite rattrapée, elle est enfermée à son tour dans une cellule où elle est incarcérée deux jours avant que Qyburn ne vienne lui annoncer qu'elle va être jugée en même temps que Margaery. Cersei le charge alors d'expédier une lettre à Jaime où elle le supplie de venir au plus vite à son secours[63], mais Jaime jettera la lettre dès sa réception[64].

Dans ADWD

La reine Cersei est toujours emprisonnée au Grand Septuaire de Baelor. Elle confesse au Grand Septon qu'elle a eu une liaison avec son cousin Lancel Lannister, pour consoler sa solitude après la mort de Robert, ainsi qu'avec les trois frères Potaunoir, car elle craignait pour la vie de son fils et devait user de ses charmes pour avoir des hommes de confiance à ses côtés. Toutefois, elle dément avoir demandé des faux témoignages contre Margaery Tyrell ou avoir conspiré pour les meurtres du précédent Grand Septon et de Robert Baratheon. Elle nie également l’accusation contenue dans la lettre de Stannis Baratheon selon laquelle ses enfants seraient des bâtards nés d’un adultère incestueux[65].

Cette confession lui donne le droit de faire venir un visiteur, et elle choisit ser Kevan Lannister, son oncle et nouveau régent du royaume, qui lui apprend la mort de ser Arys du Rouvre, ainsi que la défiguration de sa fille, la princesse Myrcella Baratheon. Il l'informe également que son frère Jaime a disparu dans le Conflans pour suivre une femme, peut-être lady Brienne[65]. Après cette entrevue, le Grand Septon décide qu'avant son procès, Cersei doit effectuer une marche de pénitence dans les rues de Port-Réal, du Septuaire au Donjon Rouge, nue et entièrement rasée. Cette marche est particulièrement éprouvante pour la fière reine qui est humiliée devant le peuple de la cité. Son âge est notamment sujet de moqueries. Enfin parvenue au Donjon Rouge, elle y est recueillie par ser Robert Fort, son champion, présenté par Qyburn[66].

Kevan compte faire en sorte qu'elle n'ait plus jamais voix au chapitre quant à l'éducation du jeune roi et au gouvernement des Sept Couronnes. Quoi qu'il arrive, il dirigera le royaume jusqu'à la majorité du roi Tommen Baratheon. Il fait remplacer tous ses gardes par des hommes à lui. Les suivantes de la reine sont, elles, remplacées par une septa et trois novices sélectionnées par le Grand Septon. Il a l'intention, une fois le duel judiciaire terminé, de renvoyer Cersei à Castral Roc. Cersei se montre soumise et raisonnable, passant ses journées avec son fils, en prières ou dans sa baignoire. Elle dîne avec son oncle peu avant l'assassinat de celui-ci[67].

Dans la série télévisée

Icone serieTV.png Cersei Lannister est interprétée par l'actrice Lena Headey dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Dans Game of Thrones : Le jeu vidéo

Avec la mort sans héritier de lord Raynald Sarwyck, sa fille, Elyana vient trouver la reine (Les Lannister étant les suzerains directs des Sarwyck, elle a jugé plus rapide de s'adresser à la reine qu'au roi) et lui demande de jouer de son influence afin qu'elle puisse épouser son demi-frère, ser Valarr Hill. Elle ne l'aime guère, mais une fois Valarr épousé, celui-ci prendrait le nom de Sarwyck et le fief resterait dans la famille au lieu d'être annexé par un éventuel noble époux du voisinage. Cersei accepte sa requête d'autant plus facilement que Valarr est l'un de ses hommes de mains les plus zélés[68].

La reine profite de l'empoisonnement de Jon Arryn pour lancer ser Valarr à la poursuite des bâtards de Robert dont elle a connaissance, et qui étaient sous la protection de la Main du Roi[69]. Alester Sarwyck, revenu de son exil de quinze ans dans les cités libres a vent du projet de mariage entre sa sœur et le bâtard de son père. Il se rend donc à Port-Réal pour voir la reine également et se faire rétablir dans ses droits sur Puysaigues. La reine accepte de réfléchir à sa proposition à condition qu'il aide Valarr dans sa tâche d'éliminer les bâtards de Robert (sans lui révéler qu'il sont des bâtards de Robert bien entendu), instaurant une sorte de compétition entre les deux hommes[70]. Deux jeunes garçons, Harry Waters et Cedric Rivers sont ainsi tués[69].

Notes et références

Notes

  1. Parmi leurs proches, seul Tyrion semble connaître la vraie nature de leurs liens (cf. A Clash of Kings, Chapitre 04, Tyrion).

Références

  1. Interview audio de George R. R. Martin par Random House
  2. A Game of Thrones, Chapitre 08, Arya.
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3 et 3,4 A Clash of Kings, Chapitre 55, Tyrion.
  4. A Game of Thrones, Chapitre 39, Tyrion.
  5. A Game of Thrones, Chapitre 40, Eddard.
  6. 6,0, 6,1, 6,2 et 6,3 A Clash of Kings, Chapitre 61, Sansa.
  7. 7,0 et 7,1 A Game of Thrones, Chapitre 09, Bran.
  8. 8,0 et 8,1 A Clash of Kings, Chapitre 53, Sansa.
  9. 9,0, 9,1, 9,2 et 9,3 A Clash of Kings, Chapitre 04, Tyrion.
  10. 10,0 et 10,1 A Clash of Kings, Chapitre 09, Tyrion.
  11. 11,0, 11,1 et 11,2 A Clash of Kings, Chapitre 16, Tyrion.
  12. A Clash of Kings, Chapitre 03, Sansa.
  13. 13,0, 13,1 et 13,2 A Game of Thrones, Chapitre 46, Eddard.
  14. 14,0, 14,1 et 14,2 A Game of Thrones, Chapitre 50, Eddard.
  15. 15,0 et 15,1 A Game of Thrones, Chapitre 52, Sansa.
  16. A Storm of Swords, Chapitre 22, Jaime.
  17. A Storm of Swords, Chapitre 39, Tyrion.
  18. 18,0 et 18,1 A Feast for Crows, Chapitre 37, Cersei.
  19. 19,0 et 19,1 A Storm of Swords, Chapitre 12, Jaime.
  20. 20,0, 20,1 et 20,2 A Clash of Kings, Chapitre 56, Catelyn.
  21. Game of Thrones : Le jeu vidéo - Chapitre 2 : Pour tous les jours passés.
  22. Game of Thrones : Le jeu vidéo - Chapitre 4 : La volonté du lion.
  23. Game of Thrones : Le jeu vidéo - Chapitre 6 : Les chiens de la couronne.
  24. A Game of Thrones, Chapitre 05, Eddard.
  25. A Storm of Swords, Chapitre 02, Jaime.
  26. A Feast for Crows, Chapitre 31, Jaime .
  27. A Game of Thrones, Chapitre 17, Eddard.
  28. 28,0 et 28,1 A Clash of Kings, Chapitre 27, Arya.
  29. A Game of Thrones, Chapitre 30, Sansa.
  30. A Game of Thrones, Chapitre 58, Sansa.
  31. A Game of Thrones, Chapitre 59, Eddard.
  32. A Game of Thrones, Chapitre 66, Arya.
  33. A Game of Thrones, Chapitre 70, Tyrion.
  34. A Clash of Kings, Chapitre 06, Arya.
  35. 35,0 et 35,1 A Clash of Kings, Chapitre 18, Tyrion.
  36. 36,0, 36,1 et 36,2 A Clash of Kings, Chapitre 26, Tyrion.
  37. A Clash of Kings, Chapitre 21, Tyrion.
  38. 38,0 et 38,1 A Clash of Kings, Chapitre 30, Tyrion.
  39. A Clash of Kings, Chapitre 37, Tyrion.
  40. 40,0 et 40,1 A Clash of Kings, Chapitre 42, Tyrion.
  41. 41,0 et 41,1 A Clash of Kings, Chapitre 58, Sansa.
  42. 42,0 et 42,1 A Clash of Kings, Chapitre 50, Tyrion.
  43. A Clash of Kings, Chapitre 45, Tyrion.
  44. A Clash of Kings, Chapitre 63, Sansa.
  45. A Clash of Kings, Chapitre 66, Sansa.
  46. A Clash of Kings, Chapitre 68, Tyrion.
  47. A Storm of Swords, Chapitre 05, Tyrion.
  48. A Storm of Swords, Chapitre 20, Tyrion.
  49. A Storm of Swords, Chapitre 33, Tyrion.
  50. A Storm of Swords, Chapitre 61, Tyrion.
  51. A Storm of Swords, Chapitre 67, Tyrion.
  52. A Storm of Swords, Chapitre 73, Jaime.
  53. A Feast for Crows, Chapitre 04, Cersei.
  54. A Feast for Crows, Chapitre 08, Cersei.
  55. A Feast for Crows, Chapitre 09, Jaime.
  56. A Feast for Crows, Chapitre 13, Cersei.
  57. 57,0 et 57,1 A Feast for Crows, Chapitre 17, Jaime.
  58. A Feast for Crows, Chapitre 18, Cersei.
  59. 59,0 et 59,1 A Feast for Crows, Chapitre 25, Cersei.
  60. A Feast for Crows, Chapitre 29, Cersei.
  61. A Feast for Crows, Chapitre 33, Cersei.
  62. A Feast for Crows, Chapitre 40, Cersei.
  63. A Feast for Crows, Chapitre 44, Cersei.
  64. A Feast for Crows, Chapitre 45, Jaime.
  65. 65,0 et 65,1 A Dance with Dragons, Chapitre 55, Cersei.
  66. A Dance with Dragons, Chapitre 66, Cersei.
  67. A Dance with Dragons, Chapitre 73, Épilogue.
  68. Game of Thrones : Le jeu vidéo - Chapitre 2 : Pour tous les jours passés.
  69. 69,0 et 69,1 Game of Thrones : Le jeu vidéo - Chapitre 6 : Les chiens de la couronne.
  70. Game of Thrones : Le jeu vidéo - Chapitre 4 : La volonté du lion.